AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés »

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
❝ Invité ❞
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés  » Empty
Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés » - (Dim 9 Juin - 15:12)

Saddie Kelley
When you look me in the eyes

Nom Mon nom de famille c'est Kelley. J'ai hérité de ce joli nom d'origine irlandaise comme la plupart de mes frères et sœurs..  Prénom(s) Nous avons tous eu le droit à des prénoms à consonances bien catholique. Les miens c'est Saddie, avec deux "d" à la différence de la princesse biblique. Le seconde c'est Béthany. Âge Je suis âgée de trente-sept ans.Naissance J'ai fais mon apparition sur cette terre le vingt-trois juin mile-neuf cent quatre-vingt un à Belfast en Irlande du nord.Nationalité Je suis de nationalité anglaiseet néo-zélandaise.Origines Ma mère est une irlandaise pure souche et mon père est irlando-anglais. J'ai donc des origines anglaises et irlandaises.Statut civil Officiellement mariée, officieusement complètement paumée depuis des années. Orientation sexuelle 1000% Hétérosexuelle. Occupation Je suis psychologue la journée et maman le soir. Argent Je n'ai pas à me plaindre. Revenu moyen, modeste. Caractère Têtue, obstinée, bornée, persévérante, tête de mule, une vraie bourrique. Quand je veux quelque chose en générale je l'obtiens. Je ne vous conseillerais pas de me mettre en travers de mon chemin. En tant que fille aînée de la famille j'ai très rapidement du prendre le rôle de "deuxième maman" pour aider. Je suis quelqu'un de compréhensif et réfléchie. Quand je me lance dans une chose je suis à fond. Je suis quelqu'un de passionnée. J'ai une passion pour la musique, je suis une artiste dans l'âme. Je joue du piano, de la guitare et je chante. J'aurais voulu en faire mon métier, mais ça n'a pas été du gout de mes parents. Je suis amusante, drôle et parfois un peu lourde. Je suis quelqu'un de gentille mais il ne faut pas abuser de ma confiance. Je peux être rancunière. Je suis très famille et très protectrice. On ne touche pas à mes parents, frères et sœurs ou ma famille. Je peux être dure ou impartiale souvent. On à beaucoup dit que j'étais un cœur de pierre. Je n'aime pas montrer mes sentiments ou dire ce que je ressens. C'est moi qui m'occupe des gens, pas le contraire. Je suis à l'écoute, après tout c'est mon métier. Groupe POSITIVE MINDS. The Fortune Teller La vie sentimentale, la vie ou la mort, la réussite dans son métier. Avatar Rachel Bilson (©️️️️créditimage)

Citation blablbalbalbalbalbal raisins abricots secs miam
Partie anecdotes : • Fille de deux parents très catholiques. D'origines Néo-zélandaise et irlandaise. • Vient d'une famille de sept enfants. Elle est la troisième, mais la première fille de la fratrie. Elle adore ses frères et sœurs. Il n'y a aucune préférence, c'est pour tous le monde pareil. Elle à très vite du avoir le rôle de "deuxième maman". La famille c'est très important, voir le plus important. • Elle à toujours été passionnée par la musique. Elle joue du piano et de la guitare depuis son plus jeune âge. Elle chante aussi, mais ça c'est quelque chose qu'elle n'assume pas. Elle ne le fais pas devant n'importe qui. Elle à une peur bleue de se produire devant les autres. • Elle est maman d'un petit Eliott, dix ans. Elle est mariée depuis des années. • Elle a peur des poupées en porcelaine. • Elle est passionnée par son métier et adore venir en aide aux autres. Elle est un peu commère sur les bords. • Elle boit souvent un petit verre de vin rouge à table. Elle ne fume pas, même si comme tout le monde elle à déjà essayé étant plus jeune. • Elle adore les animaux. Elle à un labrador beige du nom de Nietzsche. • Née à Belfast, elle à grandit à Londres, fait ses études à New York et vit maintenant à Wellington avec le reste de sa famille. • Après de nombreux hauts et bas, elle ne sait plus si elle aime son mari. Elle à choisis de garder son nom de famille de naissance même si elle est mariée depuis quatorze ans. • Elle cache un lourd secret depuis des années. Personne n'est au courant, sauf une personne qui la menace avec ce secret. • Elle à perdu son petit frère Ben il y a deux ans. Elle a du mal à se remettre de cette perte, mais elle n'en parle pas. • Elle a appelé son fils Eliott en hommage à la tradition de ses parents de donner des prénoms bibliques à leurs enfants. •

Pseudo/Prénom Jenn Âge 28 dans 2 jours...... Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés  » 3445291383  Pays France ConnexionLe plus possible ;). Où as-tu connu le forum? Bazzart . Personnage pré-lien d'Andrew KelleyDernière bafouille  Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés  » 107302656
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés  » Empty
Re: Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés » - (Dim 9 Juin - 15:12)


Quand on est petit on voit la vie en grand. On croit que le monde est merveilleux, que tout le monde est gentil. Enfin ce sont les valeurs que mes parents m'ont inculqué en tout cas. Je me présente, Saddie Béthany Kelley, Fille de Jonah et Esther. Mes parents sont de personnes très ciblés catholiques et croyants. Ils nous ont inculqués leurs bonnes valeurs à ma fratrie et moi. Je ne suis pas issue d'une famille très riche, mais plutôt modeste et je ne m'en plains pas le moins du monde. Je suis très loin d'être fille unique, car j'ai six frères et soeurs. D'abord, il y a eu Stephen, suivit par Andrew. J'ai fait mon apparition quatre ans après Drew. Ben et les trois filles Dinah, Phoebe et Shiloh sont nés ensuite. Mes parents ont toujours tout fait pour moi et je les en remercie. À l'époque du lycée je n'étais ni la fille populaire, ni la fille coincée, j'étais entre les deux, certain m'appréciaient, d'autres moins, car j'étais plutôt douée à l'école. Souvent on venait me demander conseil et j'aimais ça, donner des conseils. J'ai su très jeune que c'est ce que je voulais faire de ma vie. Aider les gens. « Alors, Saddie que voudrais-tu faire plus tard ? » me demandait la gentille institutrice de sa douce voix. Je lui souriais alors avec mes petites dents pointues d'enfant « Plus tard je veux aider les gens maîtresse. » « C'est un beau projet. » m'avait-elle répondu. Depuis ce jour j'ai appliqué mes souhaits. Cela a d'abord commencé avec l'aide scolaire. À l'époque du lycée je me rendais chez des gens, d'autres élèves comme moi et je leur donnais des cours. J'ai obtenu mon diplôme de fin d'année de lycée et je suis partie étudiée la psychologie à New York.

C'est durant ma première année de psychologie que j'ai fait la rencontre de Ryan Winters. Il était connu et aimé de tous. Il a été très gentil et accueillant avec moi lorsque j'ai débarqué à New York. Il s'est montré attentionné dès notre première rencontre. J'avais littéralement craquée sur lui, d'ailleurs j'oubliais un peu mes études à cette époque-là. Nous sommes très vite sortis ensemble et tombés raide dingue amoureux l'un de l'autre. Un amour réel et fusionnel. Au bout d'un an de relation, nous avons décidé de vivre ensemble. Il n'y avait presque jamais de dispute, vous voyez le genre amour éternel ? Tout était parfait. Nous avions notre petit appartement à New York, rien ne pouvait être plus beau que ça. Ce jour-là, Ryan avait décidé de m’emmener dîner pour fêter la fin des examens. Il m’avait dit de me mettre sur mon trente et un. Je voyais déjà la soirée parfaite se préparer. Un repas en amoureux au restaurant quoi de mieux pour célébrer la fin des exams ? Mon petit ami était assis en face de moi, vêtu de son beau costume noir et d'une chemise blanche bien repassée en dessous. Nous venions de terminer notre succulent repas. C'était le temps du dessert. Nous attendions que ce dernier arrive avec pour accompagnement une coupe de champagne. Ryan me pris alors la main « Merci ma puce d’avoir accepté de te joindre à moi autour de ce dîner romantique. » un large sourire se fit apparaître sur mon visage. « Je t'en prie, c'est moi qui devrais te remercier mon cœur. C'est magnifique tout ça. » Il me regardait avec son regard de braise, ses yeux magnifiques et se dessinait un léger sourire sur ses lèvres. Il s'approchait de moi et me donnait un tendre baiser. Il se redressa et repris la parole. Je l'écoutais alors attentivement « Saddie, ça fait deux ans maintenant que nous sommes heureux ensemble. Notre petite vie dans notre appartement new-yorkais est merveilleuse. Pour rien au monde je ne voudrais en changer. Je t'aime de tout mon être et de toutes mes forces. » Il se releva alors, je fronçais les sourcils, tout en tenant ma main il continuait. Il retira légèrement sa chaise et posa un genou à terre tout en restant devant moi. C'est alors que je compris ce qu'il était sur le point de faire. Mon dieu, l'homme le plus merveilleux du monde était en train de me demander en mariage ! Je pinçais alors les lèvres et mis une main devant la bouche en écarquillant les yeux pour m'empêcher de fondre en larme. « Mon dieu c'est pas possible.. » A la suite de ma phrase il eut un léger rictus. Apparemment ma réaction le fit sourire. Pas moi, ça me mettait dans une profonde panique. Il poursuivit. Il mit une main dans la poche de sa veste et en sortit un écrin noir. « C'est pourquoi aujourd'hui, Saddie Béthany Kelley je te demande si tu veux bien devenir ma femme ? » Il ouvrit la boite, se trouvait une magnifique bague de couleur argentée pleine de diamants. Un élan de bonheur me parcouru alors le corps tout entier « Oh mon dieu OUI !!!! OUI Ryan Winters je veux être ta femme jusqu'à la fin de mes jours. » C'est alors qu'il me passa la bague au doigt, se releva pour m'embrasser. J'attrapais alors ses joue et le tirait vers moi pour lui rendre ce doux baiser.


Le mariage cette chose si belle où on se promet d'être fidèle l'un envers l'autre, jusqu'à la fin de ses jours et ce jusqu'à ce que la mort nous sépare. Quelle belle foutaise ! Mais où est passé cette jeune Saddie pleine d'étoiles dans les yeux et de bonheur dans sa vie ? Elle est loin... Elle a disparu au cours de ces quatre longues années de mariage. Tout n'est plus beau plus tout rose. Tout est devenu monotone et compliqué. Je crois que Ryan et moi ne nous aimions plus... On passait notre temps à se disputer. Il voulait un enfant, je n'étais pas prête, je commençais tout juste ma carrière. C'est devant mes valises près de la porte que je regardais mon époux déçu. « J’ai juste besoin d’un peu d’air, je vais chez mes parents pour les fêtes de fin d’année, on discutera de tout ça à mon retour Ryan. Je n’ai plus la force ni le courage de me battre avec toi pour le moment. » Il me regardait l’air complètement dévasté. . « T’as raison Sad, nos problèmes vont s’arranger si tu fuis. » Je le regardais la main sur ma valise, les larmes roulaient le long de ma joue. Je me mordis alors la lèvre inférieure. . « Tu sais quoi ? Laisse tomber ! Va voir ta famille, passe les fêtes à Wellington. » J’hochais alors la tête, je fis alors rouler ma valise tout en tournant le dos à mon mari déchu sur le pas de la porte. Je sentais que c'était peut-être la fin de notre si belle histoire. Je ne savais plus quoi faire et j'avais décidé de partir pour nous donner un peu de temps.

Quand on est perdu, qu’on ne sait plus où on en est ni même peut être plus ce qu’on ressent vraiment on est plus vraiment sujet à gérer les choses. On en arrive souvent à faire n’importe quoi… C’est ce que je venais de faire… J’étais allongée en sous-vêtements dans le lit de Logan Burwell. *Mon dieu mais qu’est-ce que j’ai fait ?!....* Et voilà ce qui arrive quand on est seule, perdue et incertaine ! On couche avec le premier venu ! Enfin.. Premier venu c’est pas vraiment ça en réalité… Je connais Logan depuis toujours. Et nous avons toujours entretenus une relation assez complexe dira-t-on. Plus jeune on passait notre temps à nous prendre la tête. Tout le monde me disais « Tu finiras mariée à Logan Burwell, Saddie Kelley ! » Mariés ? Quelle blague on ne pouvait pas se blairer ! Ouais…d’accord aujourd’hui je me rends un peu compte que les gens avaient peut-être pas tellement tord… Enfin… la situation était un peu plus complexe que ça. Évidemment, pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer hein ?! J’étais mariée, je venais tout juste de m’engager dans une relation « plan cul » avec le garçon avec qui on m’avait prédit un avenir et en plus de ça je ne lui avait évidemment pas dit que j’étais mariée.. J’étais complètement pommée. Tout le monde le sait, quand on ne veut plus se prendre la tête, on se tourne vers le coureur de jupon de la ville, Logan Burwell. On se dit qu’il ne vous prendra pas la tête lui et qu’il vous fera du bien. Il ne posera pas de question, il se contentera simplement de coucher avec vous et de s’engager dans une histoire sans lendemain. Du moins c’est vraiment ce que j’aurais préféré….  

« Félicitation mademoiselle Kelley ! Vous êtes bien enceinte. » Assise sur le fauteuil d’occultation, je regardais ma gynécologue complètement sous le choc. Elle venait de m’annoncer que j’attendais un bébé. « Attendez docteur Parker, il doit y avoir une erreur, c’est pas possible, je me protège… » Elle me coupa alors dans ce qui allait être un long discourt. « Vous savez Saddie, les accidents arrivent. » J’eus à peine le temps d’attraper le seau qui se trouvait posé à ma droite et d’y verser toutes mes entrailles. Je mettais enfin un point sur mes « nausées ». C’était des nausées matinale en fait parce que j’étais enceinte… D’accord, je remettais un peu mes idées en places. Il n’y avait pas trente-six solutions, soit j’attendais l’enfant de mon futur ex-mari, soit c’était celui de mon actuel amant. Je venais de me mettre dans de beaux draps… D’un côté un homme que je connaissais depuis six ans, avec qui j’avais eu une belle histoire d’amour qui se terminait à petit feu, qui voulait un enfant depuis assez de temps. D’un autre côté le « marie couche toi là » de la ville qui avait un nombre incalculable de conquêtes et qui n’était certainement pas prêt ni d’accord pour avoir un bébé. « Vous devriez l’annoncer au papa maintenant. » me sourit alors mon médecin. Elle me sorti de mes pensées. Je hochais alors la tête, récupérait mes affaires et quittait le cabinet.

J’étais dans de beaux draps. Je devais faire un test ADN pour découvrir qui était réellement le futur père de mon enfant. Sauf que Ryan était à New York et Logan pas vraiment au courant que j’étais mariée… C’est alors qu’on frappa à ma porte. « Salut doc, j’ai un peu de temps-là, ça te dit une petite distraction ? » Je ne me sentais vraiment pas en mesure d’annoncer à Logan que j’étais enceinte. Chez mes patients, ce que je m’apprêtais à faire c’est ce que j’appelais un acte de dénis. Il était évident pour moi à ce moment même que je ne pouvais pas avouer la vérité. « Tu sais quoi ? En fait je ne te laisse pas le choix. » C’est alors que Logan retira son t-shirt blanc et m’attrapa sans que je n’ai le temps de dire quoi que ce soit. J’avoue que je ne restais pas de marbre devant son corps d’athlète et que ses abdos me firent tout d’un coup oublier tout mes problèmes présents. Je savais que ce n'était pas vraiment la bonne solution, mais jusqu'ici de toute manière je n'avais jamais pris la bonne décision... Je dérivais complètement. Tout d'un coup on frappa à ma porte. Je dis à Logan que je revenais. Me dirigeant vers la porte, je ne me doutais pas le moins du monde de ce qui allait m'arriver. J'ouvrit alors « Ryan ?... » Je restais bouche bée face à mon mari. Il releva alors la main avec des papiers que je lui avais fait parvenir. Les papiers du divorce  « Le divorce Saddie ? C’est ça ta réponse ? » Et voilà… les choses se retournaient complètement contre moi. Mon mari venait de débarquer dans la ville où je vivais pour avoir des explications. Tandis que l’homme avec qui je couchais depuis quelque semaines attendait patiemment dans mon lit.

Les semaines ont défilé. J'ai fini par prendre ma décision. Je n'aimais plus Ryan. Du moins si, mais plus autant que j'avais pu l'aimer auparavant. J'avais besoin d'autre chose. J'avais l'impression de revivre avec Logan. Je n'avais pas parlé à mes deux prétendants depuis quelques jours. Je m'étais pointé devant la porte de Logan ce jour-là. Il était là dans l'encadrement de sa porte d'entrée avec un marcel blanc. Qu'est-ce qu'il pouvait être sexy. Est-ce que j'en tombais amoureuse ? Probablement.  « Hello Doc ! T'as une petite envie ? » me demanda-t-il tel le tombeur qu'il était. Je soupirais alors du plus profond de ma poitrine, plus stressée que jamais. Je le regardais gravement.  « Il faut qu'on parle. » lui lâchais-je d'une façon très stricte.  « Ah... » bougonna-t-il simplement. J'entrais dans son appartement avec mon air grave. Je tenais ma tête comme si j'étais fiévreuse. Il fronça les sourcils et posant sa main dans mon dos me demanda  « Ça va Doc ? ». Je tournais alors la tête de gauche à droite. Il me fit m'asseoir sur une chaise haute. Je m'exécutais, les mains croisées sur la table.  « Je suis enceinte de quelques semaines... ». Il me regarda les yeux écarquillés et en tomba à son tour sur un fauteuil.  « QUOI ??? Putain, mais on se protège... comment ?» Je haussais les épaules, les larmes me montaient aux yeux. Je passais une main sur mon visage afin de stopper nettement ce phénomène. Je le regardais, j'attendais qu'il me réponde, qu'il me dise que ça allait aller. Mais rien... Il resta là silencieux. Je fronçais alors les sourcils après de longues minutes de silence.  « Tu sais quoi ? Laisse tomber. » Je passais une main dans mes cheveux et me relevais avec fureur.  « C'était une erreur... J'aurais dû savoir que tu n'assumerais rien. » Je commençais à prendre le chemin du retour quand soudain il avoua d'une petite voix  « Retoure avec ton mari Saddie, ce sera beaucoup mieux pour tout le monde » Mais quel connard il pouvait bien faire...  « C'est ça. Pas besoin de test, c'est bien lui le père. ». Ce fut nos derniers mots échangés ce jour-là. Après ça, j'ai fait ce qu'il m'a dit. Je suis retournée auprès de Ryan, sachant que j'aurais une meilleure vie que si j'étais restée avec lui. Je n'ai jamais fait de test de paternité et je n'ai jamais divorcé finalement. Ryan est le père de mon fils Eliott depuis dix ans.  

Il y a deux ans, nous étions tous prêt plus que jamais pour célébrer le mariage de Ben, notre petit et grand frère. La nuit du 19 et 20 mai 2017, alors qu'il à demandé à Drew d'aller le voir sur un concert. Ben se fait tirer dessus. Il nous a quittés cette nuit là. C'est un mal avec lequel nous essayons de vivre depuis deux ans. J'ai beau être psychologue, c'est quelque chose que je ne réussis pas à surmonter. Chaque jour j'y pense. Cet événement nous à tous beaucoup détruit. Pour Drew c'est encore pire, car il était à ses côtés. Quelque part je remercie le ciel qu' Andrew est été avec Ben pour ses dernières heures.

Il y a quelques jours j'étais tranquillement seule chez moi quand soudain on a frappé à la porte. Je suis allée voir. Qu'elle fut ma surprise quand je l'ai vu lui devant la porte. Le verre de vin qui était alors dans mes mains s'était fracassé par terre. Logan, Logan Burwell se trouvait bien en chair devant chez moi.  « Qu'est-ce que tu fais ici ? » lui avais-je demandé d'une manière bien sèche et dure en fronçant les sourcils gravement.  « Jte fais toujours autant d'effet à ce que je vois !! » s'amuse-t-il à me lancer avec un sourire narquois.  « Salut Doc ! T'es toujours aussi belle. » J'avais alors levé les yeux aux ciel tellement j'étais agacée, oubliant les bouts de verres et la tâche de vin rouge qui étaient désormais à mes pieds.  « Qu'est-ce que tu veux ? » Il me regarda avec un air d'affront, même si ça faisait des années que je ne l'avais pas vu, je le connaissais malgré tout par coeur, depuis toujours.  « Je veux connaître mon fils. » Ma gorge c'était alors aussitôt resserrée. Je le regardais avec de grands yeux ronds, stupéfaite parce qu'il venait de me dire.  « Nan mais tu te fou de moi ?! » commençais-je à doucement m'énerver.  « Va te faire foutre Logan ! » lui claquais-je la porte au nez. Du moins essayage, car il arrêta la porte à la volée en mettant son pied pour la bloquer.  « Tu ne voudrais tout de même pas que je dise à ton mari ce qu'on faisait dans son dos il y a dix ans ? » ma gorge s'était serrée de nouveau.  « T'es qu'un enfoiré Logan ! T'as pas le droit de faire ça. » Il haussa les sourcils  « Allons Saddie.. » Je devenais folle. Voilà que j'avais un couteau sous la gorge. Soit Logan rencontrait Eliott, soit il balançait tout à Ryan. Pourquoi il venait me faire ça maintenant ? Pourquoi il s'était soudainement inventé une paternité ? Ma vie était devenue normale, j'avais vécu des choses difficiles, mais là maintenant cela allait. Me voilà dans de beaux draps. Hors de question que je le laisse me manipuler comme ça. J'allais trouver un moyen, qu'il en soit sûr.


Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés  » Empty
Re: Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés » - (Dim 9 Juin - 15:43)
Bienvenue ici et bon courage pour ta fiche avec cette jolie brune !
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › admin sexy comme un zizi
Lazaro Vasquez
carpe diem › admin sexy comme un zizi


Who you are
› posts : 31763
› faceclaim : bob morley (antiope).
› multinick : oliver le sexy (ricky whittle), , diego, bby cisco (carlos valdes), alvin king roan (zach mcgowan), eliazar, le mec de lost (henry ian cusick), isaias bby oberyn (pedro pascal), ella queen nancy (natalia dyer).
› âge : trente-quatre ans (né le 20 décembre 1984).
alan#2 / zachariah / vivian (event) / vivian & alan / georgia#2 / Lazian#39 / théoxane / andrea
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t2480-lazaro-faith-falls-h http://www.thegreatperhaps.org/t7910-lazaro-we-re-still-breathing#337855

Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés  » Empty
Re: Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés » - (Dim 9 Juin - 15:50)
Bienvenue sur le forum Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés  » 107302656
bon courage pour ta fiche Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés  » 613702535 si tu as des questions n'hésite pas Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés  » 107302656


-- Where love is true  --
I walk this road It takes me home, Where skies are blue. I walk this road Because I know It leads to you. No matter when, No matter why I have a place to go. When you’re by my side, I always know  When it’s you and I, I’m always, always home.


Revenir en haut Aller en bas
positive minds › je suis un optimiste
Candelaria Rodriguez
positive minds › je suis un optimiste


Who you are
› posts : 616
› faceclaim : Martina Stoessel + benficagirl (moi-même)
› âge : 21 ans (18 août 1997)
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t9109-cande-est-presente#401016 http://www.thegreatperhaps.org/t9113-candelaria-a-besoin-de-vous-o#401270 http://www.thegreatperhaps.org/t9114-need-a-little-talk-candelaria

Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés  » Empty
Re: Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés » - (Dim 9 Juin - 16:12)
Bienvenue sur le forum :D.



Destiny
Code par Heaven sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
Isabella Gonzalez
carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
› posts : 289
› faceclaim : Eiza Gonzalez + @Saaya+ tumblr
› multinick : Cécylia
› âge : 28 ans ( 30 janvier 1991)
ENZO#3 - LIESEL - ELIAZAR- SAM
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t9603-isabella-party-girls-becaus

Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés  » Empty
Re: Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés » - (Dim 9 Juin - 16:13)
Bienvenue Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés  » 107302656


† just a young girl, with a quick fuse. i was uptight, wanna let loose, i was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind
Revenir en haut Aller en bas
murphy's law › je suis un fataliste
Maddie Grimes
murphy's law › je suis un fataliste


Who you are
› posts : 3055
› faceclaim : alycia debnam-carey. ©lunaeye (avatar), old money (signature), adcjasmin (gifs), queen (lyrics).
› multinick : Gia (lindsey morgan)
› âge : vingt-huit ans.
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t9334-perfect-paradise-tearin-at- http://www.thegreatperhaps.org/t9387-burn-with-me-tonight#409680 http://www.thegreatperhaps.org/t9388-maddie-mad-world

Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés  » Empty
Re: Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés » - (Dim 9 Juin - 16:56)
bienvenue Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés  » 2150563227



--- i'm a shooting star
leaping through the sky like a tiger defying the laws of gravity. ★
Revenir en haut Aller en bas
control freaks › je suis un maniaque
Tamsin Howard
control freaks › je suis un maniaque


Who you are
› posts : 822
› faceclaim : shay mitchell - ©eilyam
› âge : 29 ans (18 mars)
rps en cours ;
alvinlanaemma#2lukas

rps en attente ;
toi ?

rps terminés ;
ex-amant#1#2emma#1rory

rps abandonnés ;
#1#2#3
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t8049-je-veux-qu-on-s-associe-et- http://www.thegreatperhaps.org/t8074-tamsin-viens-et-tu-sauras-que-l-amour-n-existe-pas

Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés  » Empty
Re: Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés » - (Dim 9 Juin - 16:57)
bienvenue sur le forum :D


Don't tell me you're happy 'cause this isn't love
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › admin mimi comme une souris
Louis Gonzalez
carpe diem › admin mimi comme une souris


Who you are
› posts : 82
› faceclaim : noah centineo (avatar ; ©lunaeye)
› multinick : raphaël (m. huisman), gabbie (e. watson), nohea (m. benoist), madalina (a. vikander), jace (s. claflin), evan (c. evans)
louise (z. deutch)
› âge : vingt-et-un ans, la jeunesse dorée au bout des doigts.
Bad Karma



Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés  » Empty
Re: Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés » - (Dim 9 Juin - 17:19)
excellent choix de prélien + rachel Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés  » 4207362787 Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés  » 4207362787
bienvenue ici, n'hésite surtout pas si besoin. Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés  » 2201629221
Revenir en haut Aller en bas
murphy's law › je suis un fataliste
Théoxane St James
murphy's law › je suis un fataliste


Who you are
› posts : 361
› faceclaim : Katherine McNamara (Schizophrenic)
› multinick : Jonathan Hallowood
› âge : 23 ans
en cours

Lazaro + Célia + Hélioxane#7 + Hélio & Alphée + Nadeshda + Othello

terminés

Killian + Hélioxane#6 + Hélioxane#5 + Hélioxane#4 + Othello & Hélio + Hélioxane#3 + Hélioxane#2 + Hélioxane#1
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t9703-theoxane-i-love-you-and-i-w http://www.thegreatperhaps.org/t9711-theoxane-je-serais-la-douce-pluie-d-automne

Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés  » Empty
Re: Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés » - (Dim 9 Juin - 17:49)
Bienvenue parmi nous Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés  » 2150563227



HÉLIOXANE
Baby, I'm dancing in the dark with you between my arms barefoot on the grass, listening to our favorite song when you said you looked a mess, I whispered underneath my breath but you heard it, darling, you look perfect tonight
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞


Who you are
Bad Karma



Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés  » Empty
Re: Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés » - ()
Revenir en haut Aller en bas
Saddie - « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés »
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Sauter vers: