AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

(luke), better by myself.

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



(luke), better by myself. Empty
(luke), better by myself. - (Jeu 13 Juin - 14:54)

Luke Egerton
don't want none of your time

Nom Il a toujours été fier, d'être un Egerton, Luke. Il a toujours été fier de ce père, parti faire le guerre, dont il n'a pourtant plus vraiment de souvenirs. Mais qu'importe : lui, il s'est construit tout un mythe, autour de ce père disparu, partant du nom qui leur a laissé, à son frère et lui. Prénom(s) Avec son frère, ils font la paire – à croire que leurs parents, ou leur père, se sont éclatés avec les références à la pop culture. Il s'appelle Luke, et, oui, il a dû subir les inévitables moqueries des gamins fans de Star Wars. Moqueries qu'il a toujours ignorées avec un mépris extraordinaire, ne se privant jamais pour lever les yeux au ciel. Lui, il s'en fout, Luke, c'est simple et court, efficace, sobre, tout lui en somme. Âge Trente-trois ans, et déjà, il gagne très bien sa vie, le jeune homme. Il n'est franchement pas à plaindre – il en a parcouru du chemin, depuis qu'il est gamin. Naissance Il a vu le jour le 2 juin 1986, fier gémeaux au caractère bien trempé. C'est à New York qu'il est né, Luke, ville qu'il n'a jamais quittée, avant de débarquer ici. Nationalité Il est tout à fait américain, Luke, et d'ailleurs, ça s'entend quand il parle, parce qu'il ne cherche pas le moins du monde à cacher son accent. Il est fier de sa contrée, comme de tout ce qui le caractérise, et puis c'est surtout que c'est le sang qui coule dans ses veines, qu'il tient de ses parents, et ses parents sont importants. Origines Il y a bien quelques origines canadiennes, du coté de sa mère, mais ça s'arrête là. Luke, il est autrement, purement américain. Statut civil Il y a eu elle, si belle. Elle, qui lui reste dans le crâne. Elle, qui lui a fait du mal. Elle, qui lui a aussi piqué tout son fric – et c'est ça, le plus important, évidemment. Depuis Josephine, il se méfie ; depuis Josephine, il manipule un peu plus. Célibataire, Luke, il n'a plus vraiment envie de donner dans l'amour, parce qu'il a une carrière à construire. Et ça, c'est plus beau que n'importe quelle femme. Célibataire alors, les femmes, c'est de temps en temps dans son lit, surtout si ça peut lui servir. Accessoirement, il se tape assez régulièrement la fille du patron, de la boîte pour laquelle il travaille. Orientation sexuelle Il lui semble bien qu'il n'ait jamais eu de doutes là-dessus. Hétérosexuel, il n'a pas toujours été un ange avec les demoiselles, mais il est certain que c'est elles, qu'il aime. Occupation Il a fait des études de commerce, Luke. Sitôt ses études terminées, il a bossé pour une boîte, puis pour une autre. Désormais, après avoir monté en grade, il est devenu directeur financier (CFO) d'une grande filiale implantée en Nouvelle-Zélande, dépendant d'une grande entreprise américaine. Argent Il gagne très bien sa vie, Luke. C'était déjà le cas aux Etats-Unis, c'est désormais encore plus important, depuis sa dernière promotion. Pour autant, il n'en a jamais assez – il faut toujours qu'il place la barre encore plus haut. Caractère arriviste, curieux, rancunier, charismatique, ambitieux, ouvert d'esprit, impulsif, rusé, calculateur, impatient, colérique, sociable, charmeur, travailleur, rancunier, confiant, arrogant, stratège, organisé, maniaque, têtu, protecteur, discret, leader, manipulateur. Groupe Control Freak. The Fortune Teller rien du tout, vivons dans le danger (luke), better by myself. 4203373176 Avatar Richard Madden. (©️️️️matt holyoak)

Is it over now? I feel like I wasted you
(un) Son père est mort quand il n'avait que quatre ans, dans un accident de voiture. C'était trop tôt, trop jeune, pour un tout petit garçon. Trop tôt, trop jeune, si bien que les souvenirs se sont peu à peu dissipés. L'absence de son père s'est toujours ressentie, même s'il ne l'a jamais vraiment dit. Il aurait voulu le rendre fier, le lire dans ses yeux. Mais son père n'est plus là. Quelque part, il a été le moteur de son ambition. C'est pour lui que Luke s'est acharné à réussir, quoi qu'il arrive, quoi qu'il puisse lui en coûter. (deux) Luke, il est très proche de son frère aîné, Xavier. C'est sans doute parce qu'ils n'ont qu'un an d'écart, que ça change tout pour des gamins. Toujours est-il qu'avec les années, la complicité est restée. On pourra toujours compter sur Luke, pour taquiner et embêter son aîné. En vérité, il l'admire, même s'il ne l'a jamais dit. Trop fier. La fierté étant quelque chose, qui lui fait cruellement défaut. (trois) Après lui, et des années plus tard, il y a eu Zach. Sa mère a fini par refaire sa vie, si bien que douze ans après lui, est né ce petit frère, demi-frère même si dans le fond, la nuance n'était pas importante. Toujours très famille, Luke, il a pris soin de lui – de loin, parce que toujours, il y avait la fierté. Mais Zach, il savait qu'il pourrait compter sur lui, quoi qu'il arrive. Chez les Egerton, de toute façon, on s'est toujours serré les coudes. Et Luke, en dépit de son excessive ambition, ne faisait pas exception. (quatre) L'amour, c'est quelque chose qu'il a découvert vraiment quand il avait vingt-et-un ans. Il était déjà sorti avec des filles, avant, mais jamais rien d'aussi sérieux que ça. Jamais aucune n'avait pu arriver à la cheville de Lola, et jamais aucune ne le pourrait plus. Lola, elle était différente, elle avait ce truc en plus que n'avaient pas les autres. Ce truc en plus qui faisait que Luke, il craquait complètement. Pour elle, il aurait fait n'importe quoi. Peut-être même, qu'elle aurait pu passer avant sa belle carrière. Mais Lola, elle est partie, un jour, comme ça. Lui brisant le cœur au passage – ou l'emportant, peut-être, avec elle. Lola, elle l'a quitté pour un autre, il en est certain. Et Luke, il ne l'a pas supporté. Suite à cela, il s'est promis qu'il n'aimerait plus jamais. Ou qu'il ne s'écraserait plus autant, du moins. Qu'il ne se laisserait plus marcher dessus, pour les beaux yeux d'une jeune femme. Parce qu'aimer, il ne pouvait peut-être plus s'en passer, même s'il n'aurait pas voulu le reconnaître. Quand on s'était mis à aimer, c'était foutu, on voulait toujours recommencer, comme une foutue drogue dont on ne pouvait pas se passer. Pour autant, Luke, il a laissé passer des années, avant de de nouveau s'attacher. Se contentant malgré tout d'histoires courtes, pendant un certain temps. Et même encore, maintenant. (cinq) Il n'est pas un connard avec les femmes, Luke. Mais il n'est pas non plus le parfait petit-ami, tout prévenant, qui achète des bouquets de fleurs et des cadeaux tous les quatre matins. Sa carrière est importante, sa carrière passe avant tout le reste. L'amour, ou tout du moins, les petites-amies, c'est bien pour faire joli, aux soirées de l'entreprise, quand il y a une promotion en jeu notamment. C'est bien aussi pour s'envoyer en l'air de temps en temps. Mais au bout d'un moment, elles finissent toujours par l'agacer. A lui réclamer du romantisme, à vouloir ceci et cela, à vouloir de lui qu'il soit ce qu'il n'est pas. Il n'a pas de temps à perdre avec ça, Luke. Il gère ses histoires – quelles qu'elles soient, longues ou éphémères – comme il gérerait une affaire. Elles ont toute une date de péremption – un peu comme dans cet épisode de Black Mirror, où les gens se rencontrent en sachant très bien quand leur relation s'achèvera. Avec Luke, ça s'achève toujours, à un moment ou l'autre. Et ça dépasse rarement quelques mois. Faut toujours qu'il se lasse, avant ça. (six) Et puis, il y a eu elle. Celle qu'il n'avait pas vraiment remarquée, avant. Parce qu'elle était la meilleure amie de son petit frère, parce qu'elle était plus jeune, parce qu'il avait d'autres préoccupations – peut-être une autre demoiselle à son bras, ou dans son lit, tout est relatif. Josephine, elle était tout le temps chez eux, depuis qu'elle était gamine. Il savait, Luke, qu'elle n'avait pas une vie facile – et ce n'est pas parce qu'il ne la voyait pas comme une femme, qu'il n'avait pas d'affection pour elle ; en un sens, elle était peut-être comme la petite sœur qu'il n'avait jamais eue. Et puis, le temps a passé, elle a changé, et ils se sont recroisés. Et c'est comme s'il s'agissait d'une autre Joe. D'une nouvelle Joe. Elle était belle, elle était intéressante, elle était intrigante. Mais elle était aussi, encore et toujours, la meilleure amie de Zach. Alors pour ça, il n'avait pas le droit de la regarder comme il le faisait, malgré lui. Parce que Zach l'aurait tué, parce que Zach savait comment est-ce qu'il était, avec les filles. Pas un ange, pas le diable non plus. Mais pas le parfait petit-ami, pas le meilleur des hommes, sans être méchant non plus. Juste pas le bon pour Josephine, sans doute. Alors Luke, il a tenté d'ignorer l'intérêt qui, pour la brune, ne cessait de grandir. (sept) Et puis un jour, Zach a eu vingt ans. Vingt ans, c'est important, ça se fête. Et c'est ce qu'il a fait, invitant tous ses amis à la maison. Luke, il était là, ce soir-là. Il a vu Joe complètement enivrée, et un mec, qui mettait un truc dans son verre. Il s'en est mêlé, il a pris soin d'elle, et le lendemain, quand elle s'est réveillée, elle a cru qu'il s'était passé quelque chose entre eux. Et puis, il n'a pas pu s'en empêcher, Luke. Il voulait goûter ses lèvres, il ne voulait plus réprimer ce qui avait commencé à se développer dans son cœur, il ne voulait plus l'ignorer. Elle est partie, s'est enfuie. Mais plus tard, ils se sont revus. Plus tard, elle n'a plus fui. Et c'est à partir de ça, que Luke, il a commencé à sortir avec Joe, en cachette. En cachette, parce que Zach ne devait pas le savoir. (huit) Il a fini par le savoir. Et il l'a détesté pour ça. Mais il a fini par l'accepter, Zach. Et ce, même s'il lui a constamment répété, qu'il y aurait des conséquences, s'il n'avait ne serait-ce que l'idée de faire du mal à Joe, de quelque manière que ce soit. Pourtant, en dépit de sa réputation, Luke, il n'aurait jamais rien fait qui puisse nuire à Josephine. Pas volontairement, du moins. Il l'aimait beaucoup trop ça. Il l'aimait, tout simplement. L'aime peut-être encore, probablement. Ne serait-ce qu'un peu. (neuf) Il lui faisait confiance. Elle était l'une des rares, auxquelles Luke avait ouvert son cœur. Après Lola, ce n'était pas évident. Mais il l'a fait. Joe, elle est même venue vivre avec lui – et tant pis, si c'était trop vite. Et tant pis, si ce n'était pas conventionnel, parce qu'après tout, elle était bien plus jeune que lui. Trop jeune, probablement. Mais c'était elle, et personne d'autre. Et pourtant, un matin, il y a un an, elle a disparu. Vidant le coffre-fort, soixante mille dollars en moins. Faut croire que c'est tout ce qui l'intéressait. Que leur histoire, ce n'était que du flan. Que tout ce qu'elle voulait, c'était l'argent. C'est fou, dans le fond, ils s'étaient bien trouvés. Mais c'est lui, qui s'est retrouvé roulé. Peut-être qu'il l'avait cherché. (dix) Luke, il a obtenu une bourse après le lycée, et il a fait des études de commerce. Il avait de grands rêves, et beaucoup d'ambition, et il était prêt à se donner tous les moyens pour réussir. Il a carburé, comme jamais. Il visait haut, il ne laissait rien se mettre en travers de son chemin. Il saisissait toutes les occasions possibles, pour gravir les échelons. En amour comme en affaires, il n'a rien d'un ange, Luke. (onze) En un an, il n'a pas eu une seule nouvelle de Joe. Jusqu'au jour où Xavier, vivant en Nouvelle-Zélande depuis presque quinze ans, lui a appris avoir vu Josephine. Voilà où est-ce qu'elle se planquait – profitant sans doute largement de l'argent qu'elle lui avait piqué. Dès que possible, alors, Luke, il a trouvé le moyen d'être promu à Wellington, l'entreprise s'y trouvant également. Fortement appuyé par d'autres, qui auraient aimé le voir loin d'eux. Appuyé par ceux, ayant en réalité fait chanter Josephine, raison pour laquelle elle lui a volé ses soixante mille dollars. Mais il n'en savait rien, Luke. Roulé, une fois de plus. Lui, il s'estime juste heureux, aujourd'hui, d'être désormais directeur financier d'une grande entreprise. L'ambition plein le cœur, des rêves de grandeur toujours plein la tête. Et puis, surtout, la détermination de récupérer son argent, coulant dans son sang. (douze) Il n'a jamais prétendu être le petit-ami parfait. Mais il sait qu'avec Joe, il a aussi merdé. Un peu trop. Ce n'est pas comme s'il avait vraiment assumé leur relation, pas tout le temps du moins, quand il s'agissait de se pointer aux galas et aux soirées organisés par l'entreprise. Trop souvent, il l'a présentée comme une amie. Trop souvent, ç'a été source de disputes. Trop souvent, il l'a regretté, quand même capable de se remettre en question. Mais finalement, ce n'est même pas ce qui a mis un terme à leur couple. Aujourd'hui, il est en colère, et rancunier. (treize) Il fume pas mal, Luke. Avec un boulot tel que le sien, où le stress est quasiment permanent, il en a bien besoin. Il aime aussi l'alcool, mais en abuse rarement, considérant que l'enivrement serait un danger pour lui, une faiblesse dont pourraient se servir de potentiels concurrents. Et il se méfie de tout le monde, dans ce métier, Luke. Puisqu'après tout, il est lui-même un homme dont il faut se méfier. (quatorze) Désormais célibataire, son histoire avec Josephine aura achevé de le dégoûter de l'amour. Pour autant, il n'a pas renoncé aux femmes. Actuellement, il voit plus ou moins la fille de son patron néo-zélandais. Rien de franchement officiel. Il faut dire que ses histoires de fesses ne regardent que lui. Si elle l'attire évidemment, ce n'est pas que pour son physique, mais clairement parce qu'elle est la fille du patron. Et que, de cette façon, elle pourrait lui être utile, pour un des projets qui mûrissent dans sa tête. Luke, en réalité, il ne fait que la manipuler, que se servir d'elle. Et pour ça, par contre, il sait jouer les parfaits Roméo. Tout est bon à prendre, pour avoir les informations qu'il souhaite. Pour prendre encore du galon. (quinze) Luke, il a toute une collection de costumes dans son armoire. Sa tenue vestimentaire n'est pas quelque chose qu'il prend à la légère, jamais. (seize) Il s'intéresse beaucoup aux nouvelles technologies, et aux réseaux sociaux. Il voit en tout cela l'avenir, et surtout, des tonnes de possibilités de s'enrichir. Alors il garde ça dans un coin de sa tête. (dix-sept) Suite au départ de Joe, Zach et lui se sont retrouvés tout seuls, sans nouvelles. C'est alors ensemble, qu'ils sont arrivés en Nouvelle-Zélande, rejoignant leur aîné. Et en dépit des différends qui subsistaient vaguement, ils se sont rapprochés, avec cette disparition.

Pseudo/Prénom on ne me présente plus (luke), better by myself. 4203373176 (luke), better by myself. 4240345067 madalen, still breathing. Âge 20 ans pour toujours et à jamais. (luke), better by myself. 3810423794 Pays le fromage c'est ma vie, et la baguette aussi. et le meilleur, c'est le Centre (dédi à la pastèque qui s'est moquée de moi et qui veut piquer le bb manserton en plus (luke), better by myself. 1238217122). Connexion pourquoi c'est toujours là depuis la dernière fois ? (luke), better by myself. 2217122026 Où as-tu connu le forum? j'suis devin, diseuse de bonne aventure et tout et tout. Personnage scénario de pénélope @josephine maximoff (luke), better by myself. 1318934201 Dernière bafouille beliza is married. love youuuuuu (luke), better by myself. 1318934201 (luke), better by myself. 1318934201 et sur ce, je vais probablement aller me poser devant bm, ciao.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



(luke), better by myself. Empty
Re: (luke), better by myself. - (Jeu 13 Juin - 14:54)
+1, mais en vrai y'aura pas d'histoire, je crois (luke), better by myself. 3782170742
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



(luke), better by myself. Empty
Re: (luke), better by myself. - (Jeu 13 Juin - 15:25)
Re-Bienvenue chez toi (luke), better by myself. 2227089788
Cette fois c'est moi qui surveille, attention à Josephine (luke), better by myself. 3810423794
Revenir en haut Aller en bas
Lazaro Vasquez
carpe diem › admin sexy comme un zizi
Lazaro Vasquez
carpe diem › admin sexy comme un zizi


Who you are
› posts : 32342
› faceclaim : bob morley (faith).
› multinick : loevan le dothraki (jason momoa), isaias bby oberyn (pedro pascal), ella queen nancy (natalia dyer), silas best hair (joe keery) & joshua god of thunder (chris hemsworth).
› âge : trente-cinq ans (né le 20 décembre 1984).
zachariah / lazian#42 / vivian & alan / georgia#3 / théoxane.
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t2480-lazaro-faith-falls-h http://www.thegreatperhaps.org/t7910-lazaro-we-re-still-breathing#337855

(luke), better by myself. Empty
Re: (luke), better by myself. - (Jeu 13 Juin - 15:41)
RICHARD (luke), better by myself. 1106308784 (luke), better by myself. 1106308784 (luke), better by myself. 1106308784 (luke), better by myself. 1106308784 (luke), better by myself. 1106308784 (luke), better by myself. 1106308784 (luke), better by myself. 1106308784 (luke), better by myself. 1106308784
Je pense que je t'ai déjà dis à quel point j'aimais ce type (luke), better by myself. 3782170742 c'était mon amoureux avant Bob (luke), better by myself. 4240345067 (la meuf qui y croit)
Rebienvenue et bonne chance pour ta fiche (luke), better by myself. 2227089788 (luke), better by myself. 2227089788
laisse moi chercher un bébé pour Joshua (luke), better by myself. 2217122026 et beliza c'est les plus cute (luke), better by myself. 2227089788
et pour finir : 🍉


-- Where love is true  --
I walk this road It takes me home, Where skies are blue. I walk this road Because I know It leads to you. No matter when, No matter why I have a place to go. When you’re by my side, I always know  When it’s you and I, I’m always, always home.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



(luke), better by myself. Empty
Re: (luke), better by myself. - (Jeu 13 Juin - 15:46)
Re-biiiiiiiienvenue chez toi (luke), better by myself. 613702535 (luke), better by myself. 2150563227

Bon courage pour ta fiche (luke), better by myself. 1815441022
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



(luke), better by myself. Empty
Re: (luke), better by myself. - (Jeu 13 Juin - 16:59)
blblbl (luke), better by myself. 4207362787
re à la maison (luke), better by myself. 723394982
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



(luke), better by myself. Empty
Re: (luke), better by myself. - (Jeu 13 Juin - 17:11)
re-bienvenue à toi :D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



(luke), better by myself. Empty
Re: (luke), better by myself. - (Jeu 13 Juin - 17:34)
JE NE RENDRAIS PAS L'ARGENT ! (luke), better by myself. 329059866
Je suis tellement contente que tu prennes bébé Luke oh la la (luke), better by myself. 180640823 Je suis en amour, franchement (luke), better by myself. 3694128851
Rebienvenue à la maison, tu sais où me trouver si jamais (luke), better by myself. 3011701618 J'ai beaucoup trop hâte de faire du drama avec toi (luke), better by myself. 2221190684
Revenir en haut Aller en bas
Candelaria Rodriguez
positive minds › je suis un optimiste
Candelaria Rodriguez
positive minds › je suis un optimiste


Who you are
› posts : 1588
› faceclaim : Martina Stoessel + benficagirl
› âge : 23 ans (18 août 1997)
En cours
emilia - Luna - Nia
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t9109-cande-est-presente#401016 http://www.thegreatperhaps.org/t9113-candelaria-a-besoin-de-vous-o#401270 http://www.thegreatperhaps.org/t9114-need-a-little-talk-candelaria

(luke), better by myself. Empty
Re: (luke), better by myself. - (Jeu 13 Juin - 18:08)
Rebienvenue sur le forum :D.



Destiny
Code par Heaven sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



(luke), better by myself. Empty
Re: (luke), better by myself. - (Jeu 13 Juin - 18:22)
t'es trop belle (luke), better by myself. 2201629221 -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Who you are
Bad Karma



(luke), better by myself. Empty
Re: (luke), better by myself. - ()
Revenir en haut Aller en bas
(luke), better by myself.
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sauter vers: