AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

(better luck next time)

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
❝ Invité ❞
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



(better luck next time) Empty
(better luck next time) - (Mar 18 Juin - 21:00)

BEAU JEAN DUNN
Show me your scars and I won’t walk away

Nom dunn - des lettres incurvées desquelles exsude un mélange insolite de guinness et de sauvignon blanc; s'élèveraient presque jusqu'aux sinus les vifs effluves de fuschias, jusqu'aux tympans le bruit caractéristique de pas sur les pavés. Les Dunn rappellent immanquablement la terre sous les semelles, les traces d'herbe sur la paire de jean et ce quelque chose qui rassure, que l'on perçoit sans pouvoir la définir.  Prénom(s) beau jean - suave et insolent presque comme un pseudonyme, celui d'un écrivain en quête d'anonymat ou de ces étoiles du cinéma hollywoodien des années cinquante; brossé avec componction, le personnage choque et fascine. elle a tout d'une héroïne d'un vieux billy wilder, bien qu'elle s'illustre davantage comme celle d'un mauvais gus van sant - à mi chemin entre la self made woman et la white trash en quête perpétuelle. Âge vingt cinq, un chiffre qui scandalise et évoque l'irrémédiable fuite du temps (loin de tout lyrisme, Beau grogne et hausse les épaules, se détourne et change de sujet : stratégie d'auto-conservation, déni freudien particulièrement marqué mademoiselle prétend que cela ne lui fait ni chaud, ni froid pourtant sa salle de bain regorge de produits hypoallergéniques garantis anti-rides).  Naissance un seize octobre à Brisbane (Australie), un chiard de deux kilos cinq cents poussait littéralement sa première gueulante sur la banquette arrière d'une vieille holden, manquant de peu d'être nommé kingswood. Nationalité néo-zélandaise - papiers en règle à l'exception d'un passeport périmé depuis deux longs mois. Origines des ancêtres criminels expatriés trois siècles auparavant agrémentés de quelques alliances plutôt obscures - ayant concouru à fournir un capital génétique plutôt solide vu la trogne des dunn (sauf la branche du côté d'oncle Terry dont on perdra constamment les invitations aux réunions de famille). Statut civil autant de nouvelles conquêtes qu'il y a de jours dans la semaine, dans le mois voire  dans l'année - ou, tout simplement, autant de steinlager tièdes, bues devant un plat surgelé réchauffé au four à micro ondes, en compagnie de son Rottweiler Mister Darcy, devant une rediffusion d'ally mcbeal. Beau n'est pas ce que l'on peut appeler une allumeuse, ne tient ni de la main ni de la side bitch et ne s'aventure jamais au delà du flirt casuel sans conséquences regrettables. Pour faire court : elle n'a ni attaches, ni IST (deux choses qui en feraient presque la femme idéale d'après les critères des appli' de rencontres actuelles). Orientation sexuelle hétérosexuelle chevronnée à l'ère de l'amour fluide (peut-être devrait-elle revoir certaines options indispensables au packaging recherché, histoire d'augmenter ses chances ? Et satisfaire des attentes maternelles particulièrement astreignantes ?).  Occupation éditrice, travaille pour Simon & Schuster (son métier consiste à éplucher les manuscrits, à perdre approximativement 1 degré de son champ visuel à chaque lecture et autant de neurones à stimuler les écrivains en herbe dans l'avancée de leurs travaux). A tous ceux qui se disent : 'bon sang, quel travail épanouissant', mademoiselle Dunn peut vous présenter son incroyable collection de spinners.  Argent peut se permettre l'achat de chaussures éditions limitées  un repas au restaurant par jour, l'entretien d'une mercedes G500 de troisième main et une rolex achetée à 300 dollars lors d'un voyage à new york. financièrement à l'abri (tant qu'aucun plan de restructuration n'est mis en place dans l'entreprise) - une Dunn solvable , des félicitations s'imposent.  Caractère un côté opportuniste largement développé depuis ses premières heures dans le milieu de l'édition (de l'instant où elle occupait un poste de larbin, à celui où elle occupait celui de larbin du big boss jusqu'à celui qu'elle occupe désormais larbin-mieux-payé), un sérieux problème d'engagement (auprès de ses proches qu'elle fuit de toutes les manières possibles (ses copins, ses parents, ses frères et sœurs, même ses amis qu'elle "supporte"), cette façon suspecte de tout rapporter à elle (pas égocentrique, pas individualiste : qu'est-ce que c'est que ces gros mots, putain !) accompagnée d'une faim insatiable pour la vie, ce qu'elle pourrait offrir (la dérive, les surprises, les crises d'angoisse nocturnes, la cocaïne dans les sinus, les bains de minuit et les flûtes de champagne), un humour incontrôlable (évoluant dans le spectre allant du cynisme au potache) peu compris, parfois trop subtile; Beau n'est souvent pas là pour s'faire des amis et certains collègues la qualifient volontiers de wicked witch of the east - elle ne tait pas son ambition, ni ses revendications (qu'y a-t-il de mal à vouloir vivre la grande vie ?). Tout ce qu'elle veut c'est dévorer le monde et c'est donc sans scrupule qu'elle se lance dans ses projets - on la dit prête à tout, pédante mais beau possède une sensibilité si vive que tous ses travers relèvent de la gangue (celle qui dissimule, qui donne l'impression qu'entre les mains ne se trouverait rien d'autre qu'un caillou dans lequel on n'hésiterait pas à foutre un coup de pompe). Groupe écrire ici. The Fortune TellerAvatar wallis day (©️️️️vogue)

I’m only afraid of what I want.

(i) Beau est le fruit d'une union entre un biologiste marin et une femme au foyer; la soeur aînée de deux aspirantes kim kardashian (sosies qu'on s'accordera à qualifier de ratés) et d'un aimant à problèmes judiciaires (abonné depuis ses dix-sept ans à la cellule de dégrisement du comico du coin). Sa famille est dysfonctionnelle, loin de mériter d'être encadrée sur un mur ni de figurer sur une carte de noël (et pourtant, ce sont des sourires de pirates qui ornent le papier glacé en vous souhaitant chaque année de joyeuses et heureuses fêtes). (ii) New York s'est présentée comme une échappatoire et Beau n'a pas hésité à sauter sur l'occasion; s'offrant une chance de connaître le monde (et tout ce qu'il avait déjà à l'époque à lui offrir). (iii). Son rapport aux Dunn est biaisé et démontre une certaine ingratitude, elle ne s'est jamais réellement sentie à sa place : incomprise et susceptible d'être pointée du doigt à au moindre événement exceptionnel. (iv)UC

Pseudo/Prénomeast rancho , ellisÂge vingtaine Pays l'hexagoneConnexion5/7Où as-tu connu le forum? bazzartPersonnage inventéDernière bafouille  (better luck next time) 2903943848 pas contre des liens  (better luck next time) 4203373176
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



(better luck next time) Empty
Re: (better luck next time) - (Mar 18 Juin - 21:00)


New York, ten month ago.
Beau n’en était pas à son premier coup d’essai (la langue  regorgeait d’expressions du genre censées mettre en exergue – quoi ? La force de l’expérience ?), c’était d’ailleurs pour cette raison là qu'elle savait exactement où se pointer, dans quelle tenue et à quelle heure : lobby du Ritz-Carlton, vêtu d’un  perfecto, l'attitude androgyne hurlait 'provoc' gratuite', à dix-neuf heure pétante.
Charlie McClue l’avait dit à Judy Hauptman qui en avait touché mot à sa secrétaire personnelle (Tara Lynn ou n'importe quel prénom suivi de 'Lynn' après trois secondes, l'on se remettait d'être confronté à quelqu'un qui avait le malheur d'avoir le pseudonyme d'une tapineuse.  Elle n’était là que depuis deux mois, Beau se disait qu'elle finirait bien par retenir son prénom, si elle survivait à sa période d’essai ce qui n'avait pas été le cas des cinq dernières) : Stephen King se trouvait là, installé tel le héros d’un film sur la prohibition (casquette visée bien basse sur son crane), total look duffle coat et laine, natif fier du Maine, accompagné d’une assistante, il sirotait un cocktail de mauviette tandis qu’une armada d’individus tout droit sortis de Men in Black se composait une attitude sereine (le molosse nerveux, toutes canines dehors  qui le calait côté gauche lui rappela ,sur le coup,  sa grande tante Sally et les trémulations typiquement parkinsoniennes qui secouaient son menton continuellement) . Bon sang, l’écrivain bedonnant était aussi protégé que Donald Trump, Yeonmi Park, Madonna ou n’importe quel fou ayant fait l’objet d’une fatwa lancée par un ayatollah rancuneux. Et, c’était à Beau Dunn (apprentie éditrice en période probatoire) qu’incombait la mission de débaucher le vétéran de la littérature fantastique. Ça n’était pas la première fois qu’elle croisait une baleine – de cette classe là, en tout cas, gold card d'entreprise et Cabernet franc dégainés à la vitesse du son – et donc pas la première fois qu’elle avait dans la main un excellent pot de vin d'une célèbre marque de maroquinerie pour homme (Beau espérait bien que Stephen apprécie l'attention et les deux milles biftons qu’elle lui avait coûté). - Je savais que je te croiserais – lui avait lancé Lester Apatow, déception imprégnant des lèvres gercées, alors qu’il repartait bredouille d’un match de catch éditorial éreintant. Il l’avait gratifié d’un sourire carnassier, agrémentant sa remarque d’une œillade vers le précieux paquet. – Tu n'as vraiment aucune limite. Beau savait qu’il n’en pensait pas moins et ce depuis toujours (toujours étant - leur première bataille en un contre un et la signature d'un contrat à plusieurs chiffres),  la petite guéguerre qui se déroulait entre les deux – observant quelques courtes trêves (noël et nouvel an compris) – n’était liée qu’à un savoir dérangeant : ils se ressemblaient trop . - Pour 9.5  millions de dollars, j'accepterais même d'être sa pute – s’entendit-elle répliquer, s’éloignant d’un pas hésitant. Plastronner avait ses avantages, surtout lorsque tout portait à croire que les chances étaient bien minces. Pour un contrat aussi important, elle aurait été capable de vendre sa mère. Mais, c'était sans grande surprise qu'elle avait fait son apparition le lendemain, les iris planqués derrière les verres teintés de ses lunettes de soleil, immettable par le commun des mortels car franchement qualifiés de laides mais c'étaient des Dior, les lèvres enflées par le réveil d'un herpès encouragé non seulement par le niveau de stress culminant qui lui bousillait le corps mais par les abus de la veille (sans entrer dans les détails ç'avait été SAUVAGE) et ce   complètement bredouille. - Mademoiselle Dunn,  Winona Ryder aimerait discuter de l'éventuelle écriture  d'une biographie - fit remarquer sa secrétaire - toujours prompte à formuler des phrases à rallonge (pour un contenu vraiment...très pauvre). A noter qu'à cette époque là, Beau Dunn, squattant la fifth ave et les locaux d'une maison d'édition réputée était la secrétaire d'une secrétaire et avait une secrétaire à son service ce qui faisait d'elle quelqu'un de (presque) très important. Après tout, n'avait-elle pas été major de sa promotion universitaire ? (après un bref passage à l'excellente université d'Auckland, elle avait fait ses classes à Columbia et réussi à se glisser dans les petits papiers d'un mogul de la comm' )  - Merci Cindy - siffla-t-ellealors qu'elle calait un mug dans sa paume. -C'est Silver, mademoiselle Dunn.Ah. - Vous n'avez pas reçu le mémo ? Si elle avait reçu un quelconque mémo, il était évident qu'elle n'aurait pas eu  à lui poser cette question. Beau la dévisagea - quelques instants, d'essentielles secondes pour que l'information soit traitée par le cerveau rendu obsolète par des années de pénétration de peroxyde d'hydrogène -, à la suite desquelles Cindy-Cynthia-Tara-lynn ? exposa l'information - -Le meeting a commencé plus tôt - sérieusement ? Où l'avait-elle trouvé celle-là ? Nulle part, Cynthia était apparue un matin enroulée dans un t-shirt robe de chez  Moschino, sans vergogne imposée par la direction; plus elle la regardait plus le mot népotisme apparaissait en gros caractères sur le visage de la gueuze à la manière d'une barbe qui lui aurait valu une place de choix sur le plateau d'une esthéticienne. Elle éprouvait toutefois une affreuse envie de lui expliquer que le monde était bien trop cruel pour un être aussi délicat, Beau voulut chasser l'idée en portant la tasse de café à ses lèvres - au point où elle en était, la réunion pouvait se finir sans elle - Ce café est immonde, Cynthia - cracha-t-elle en même temps qu'elle grimaçait, déglutissant avec peine la première et dernière gorgée, retournant à l'envoyeur ledit café, pressant la blonde d'aller vaquer à d'autres occupations. Et dire qu'il lui restait encore trois semaines avant de pouvoir la virer - le temps allait certainement lui paraître long.
C'était sans compter l'intervention d'une divinité vengeresse: un mois plus tard, elle était de retour à la case départ, catapultée à 30 bornes de chez ses parents, dans une succursale battant de l'aile.


UC
Revenir en haut Aller en bas
Louis Gonzalez
carpe diem › admin mimi comme une souris
Louis Gonzalez
carpe diem › admin mimi comme une souris


Who you are
› posts : 286
› faceclaim : noah centineo (avatar ; ©lunaeye)
› multinick : raphaël (m. huisman), gabbie (e. watson), nohea (m. benoist), madalina (a. vikander), jace (s. claflin), evan (c. evans)
louise (z. deutch)
› âge : vingt-et-un ans, la jeunesse dorée au bout des doigts.
Bad Karma



(better luck next time) Empty
Re: (better luck next time) - (Mar 18 Juin - 21:59)
le personnage m'a l'air fortement prometteur. (better luck next time) 41734297
bienvenue ici, n'hésite surtout pas si tu as besoin. (better luck next time) 2201629221
Revenir en haut Aller en bas
Emilia Kennedy
positive minds › je suis un optimiste
Emilia Kennedy
positive minds › je suis un optimiste


Who you are
› posts : 467
› faceclaim : lauren german + google.
› multinick : aucun.
› âge : trente sept ans.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité :
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t9887-emilia-i-ll-be-your-girl http://www.thegreatperhaps.org/t9891-emilia-be-strong-and-fight-back#427202

(better luck next time) Empty
Re: (better luck next time) - (Mer 19 Juin - 8:07)
bienvenue à toi (better luck next time) 2227089788


- - If you desire something, just take it.
Revenir en haut Aller en bas
Emma Forbes
positive minds › je suis un optimiste
Emma Forbes
positive minds › je suis un optimiste


Who you are
› posts : 579
› faceclaim : Dianna Agron * Ava : Lux Aeterna Gif : isassyy
› multinick : Alaina Foster
› âge : 29 ans
Candelaria R. * Quartier Jervoy * Vivian V. * Enzo M. * Constance H. * Sam G. * James R. * April E. * Ariel R. * Tomas W. * Gabriel M.
Terminés :
Virgil K.(1) * Tasmin H. (1) * Narcisse M. * Virgil K.(2) * Jace F. * Gabe J. * Jade J. * Tasmin H.(2)
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t9014-les-contes-de-fees-n-existe http://www.thegreatperhaps.org/t9021-la-vie-est-belle-quand-elle-est-remplie-damour http://www.thegreatperhaps.org/t9020-emma-forbesplay-with-me

(better luck next time) Empty
Re: (better luck next time) - (Mer 19 Juin - 8:24)
Bienvenuuuuuuuue parmi nous (better luck next time) 613702535

Quelle belle bouille que voilà (better luck next time) 3694128851

Moi j'veux bien d'un lien avec toi vu que tu n'es pas contre (better luck next time) 1957564982 En tant qu'assistant en édition, j'pense qu'on peut facilement se trouver quelque chose (better luck next time) 2804261376

Bonne chance pour la suite de ta fiche (better luck next time) 1122382528


Love me like I Do.
Sublime&Silence Autour de moi tu danses Et moi j'oublie C'est à toi que je pense Ta bouche brûlante Comme tu souris
Revenir en haut Aller en bas
Elijah Albarn
carpe diem › je suis un audacieux
Elijah Albarn
carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
› posts : 5036
› faceclaim : alfie enoch ©champagne supernova (av), excelsior (sign), you me at six, fauve (lyrics)
› multinick : ariel (d.luna), kane (amy adams), colm (d. smith), zachariah (j. o'connell), oz (l. pasqualino)
› âge : trente-deux ans.
ethel (4) ☾ date (5) ☾ sebastian
georgia & ethelethel (6)

Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t6637-my-blood-once-was-my-own-bu http://www.thegreatperhaps.org/t6660-lost-in-nostalgia-elijah

(better luck next time) Empty
Re: (better luck next time) - (Mer 19 Juin - 10:54)
waw j'adore ta plume (better luck next time) 3740144490
et ce perso promet (better luck next time) 4207362787
bienvenue (better luck next time) 2201629221 (better luck next time) 2201629221



j'aime toujours ce que tu es,
en fait même plus qu'avant
alors il faut rattraper le temps perdu, le temps passé loin l'un de l'autre. je suis un peu fébrile et toi t'as cet air un peu songeur, tu fais ce bruit avec tes lèvres que je connais par cœur. les mots se font rares mais peu importe, les silences comptent aussi (fauve ≠ tallulah)
(better luck next time) 2201629221 (better luck next time) 2201629221:
 
Revenir en haut Aller en bas
Vivian Vasquez
positive minds › je suis un optimiste
Vivian Vasquez
positive minds › je suis un optimiste


Who you are
› posts : 31621
› faceclaim : eliza taylor-m., © blood eagle (avatar), old money (sign), the neighbourhood/single(lyrics).
› multinick : ethel (k. souza), addie (c. reist), liesel (r. taylor), eliza (h. sage), nela (g. rodriguez).
› âge : trente ans (09/07).
weddingemmaalan (3) & lazlazaro (42)jodieian.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t2086-all-i-ve-ever-had-ar http://www.thegreatperhaps.org/t9281-vivian-cause-the-power-you-re-supplying-is-electrifying

(better luck next time) Empty
Re: (better luck next time) - (Mer 19 Juin - 10:58)
zjhfzf omg le début est génial (better luck next time) 4135354924 en plus avec l'édition, il nous faudra un lien (better luck next time) 4203373176
bienvenuuuue (better luck next time) 2227089788



--- on your side
i don't ever mind sharing oxygen, i just wanna get lost in your lungs.


(better luck next time) 1318934201 (better luck next time) 1318934201:
 
Revenir en haut Aller en bas
Théoxane St James
murphy's law › je suis un fataliste
Théoxane St James
murphy's law › je suis un fataliste


Who you are
› posts : 415
› faceclaim : Katherine McNamara (Littledidou)
› âge : 23 ans
en cours

Lazaro + Célia + Hélioxane#7 + Hélio & Alphée + Nadeshda + Othello

terminés

Killian + Hélioxane#6 + Hélioxane#5 + Hélioxane#4 + Othello & Hélio + Hélioxane#3 + Hélioxane#2 + Hélioxane#1
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t9703-theoxane-i-love-you-and-i-w http://www.thegreatperhaps.org/t9711-theoxane-je-serais-la-douce-pluie-d-automne

(better luck next time) Empty
Re: (better luck next time) - (Mer 19 Juin - 12:03)
Bienvenue parmi nous (better luck next time) 2150563227



HÉLIOXANE
Baby, I'm dancing in the dark with you between my arms barefoot on the grass, listening to our favorite song when you said you looked a mess, I whispered underneath my breath but you heard it, darling, you look perfect tonight
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



(better luck next time) Empty
Re: (better luck next time) - (Mer 19 Juin - 13:25)
Bienvenue à toi !
On se trouvera sans doute un lien avec mon Hélio, qui est auteur, ou avec mon Clyde, qui est traducteur littéraire !
Bon courage pour la fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Stella Kinsley
carpe diem › je suis un audacieux
Stella Kinsley
carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
› posts : 852
› faceclaim : emilia clarke @blood eagle (avatar) / @tumblr (gifs) / @uc (sign).
› âge : trente ans, le cap passé. période idéale pour faire le point sur sa vie et regarder ses échecs droit dans les yeux. l'horreur, quoi.
Bad Karma



(better luck next time) Empty
Re: (better luck next time) - (Mer 19 Juin - 16:06)
bienvenue iciii (better luck next time) 613702535
bonne chance pour ta fiche (better luck next time) 2499787472
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞


Who you are
Bad Karma



(better luck next time) Empty
Re: (better luck next time) - ()
Revenir en haut Aller en bas
(better luck next time)
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sauter vers: