AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -28%
Cuiseur à pâtes pour micro-ondes ...
Voir le deal
17.99 €
-16%
Le deal à ne pas rater :
Ventilateur de table Rowenta Turbo Silence Extrême VU2630F0
58.91 € 69.99 €
Voir le deal

cameron fraser ; who the f*ck taught you how to persevere?

Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



cameron fraser ; who the f*ck taught you how to persevere? Empty
cameron fraser ; who the f*ck taught you how to persevere? - (Sam 13 Juil - 21:44)

Cameron Fraser
peter pan is growing up

Nom Fraser, un nom, une identité, une appartenance... ou juste l'héritage d'une erreur. Prénom(s) Cameron, parce que sa mère aimait bien, Jonas parce que c'est quand même plus classe avec deux prénoms mais c'est surtout le prénom de son grand-père maternel. Âge Il aura 29 ans en 2018. Naissance Il est né le 21 mai 1989, à Wellington. Nationalité Kiwi et fier de l'être. Origines Néo-zélandais et probablement un peu Australien, mais rien de très exotique. Statut civil Il est fiancé à la femme de sa vie, père de jumeaux Julia & Milo. Orientation sexuelle il aime les femmes, il est donc hétérosexuel. Mais il n'en aime qu'une seule. Occupation Avocat. Il a fait une licence en droit des personnes et de la famille avec une mineure en droit pénal puis il a fait un master en trois ans dans les mêmes domaines. Il a été Junior dans le cabinet où il est embauché mais les derniers évènements dans sa vie ont probablement mis à mal sa promotion en tant que Senior. Il travaille aussi au bar familial. Argent Modéré. Il n'est pas très économe mais son métier lui rapportait assez pour qu'il ne claque pas tout. Caractère romantique il n'a pas beaucoup été amoureux dans sa vie, la seule qui est vraiment comptée c'était Nohea, il est du genre à faire des surprises, à être spontané, à ramener des fleurs sans aucune raison ; impulsif il déteste la monotonie, la routine, il aime les sensations alors il réfléchit peu et agit beaucoup ; amusant depuis qu'il est tout petit, son passe-temps favori c'est d'amuser la galerie, il est le clown de service depuis qu'il a su marcher et parler autant avec sa famille que ses amis ; franc il ne s'embarrasse pas de non-dits, il dit les choses directement sans mettre de pommade, il est parfois un peu brute de décoffrage mais c'est une perte de temps que de mettre des formes pour dire la vérité ; secret même s'il est direct et qu'il s'amuse beaucoup, il lui arrive d'être assez secret sur lui même, c'est peut-être d'ailleurs avec sa franchise et sa clown-attitude qu'il cache son véritable "lui" ; jaloux il n'est pas de nature très méfiante, mais il ne fait pas confiance en la gente masculine, il suffit qu'il se regarde dans le miroir parfois ou qu'il regarde ses amis, il n'aime tout simplement pas que les hommes approchent de la femme qu'il aime qu'ils soient séparés ou non ; colérique de par son côté franc il n'a pas la langue dans sa poche et il n'est pas doté d'un calme olympien, quand quelque chose ne lui convient pas il a tendance à partir au quart de tour ; sensible malgré tout il est empathique, sinon il n'aurait jamais pu faire le métier qu'il fait, ce n'est pas parce qu'il a une apparence de "dur" qu'il est insensible à ce qu'il lui arrive ou à ce qui arrive aux autres, bien au contraire ; immature c'est un grand peter pan, il se dit qu'il a bien le temps de grandir, pour lui il faut profiter de la vie... mais ne serait-il pas temps car pour ça, il l'a perdue. Groupe Carpe Diem. On a qu'une seule vie, pour lui le bon, le mauvais, il faut l'accepter. The Fortune Teller Soyez fous. Avatar Chris Wood. (©️️️️créditimage)

With every ounce of my blood. With every breath in my lungs.
ONE. il a été élevé par sa mère Julia et son oncle Jay. TWO. il a une cicatrice à la jonction du bras et de l'épaule droite suite à une chute lors d'une bagarre à l'école. THREE. après l'école, il avait pour habitude d'aller directement au bar familial "The Burns" sur Wakefield Street où sa mère et son oncle travaillait. FOUR. ne pas avoir de père ne l'a jamais dérangé, ce sont à de rares moments que cette absence le pesait mais Jay a toujours joué un rôle majeur dans sa vie. FIVE. il a un chien Rollo, un labrador dogue allemand noir depuis ses quatorze ans, il se fait vieux maintenant et reste chez Jay et au bar. SIX. en classe, il avait l'habitude d'être le clown de service, il était toujours le premier à faire des blagues, pourtant il était un des meilleurs élèves. SEVEN. quelques filles sont passés dans sa vie avant Nohea, la première s'appelait Phoebe et il était amoureux d'elle depuis la primaire seulement en première année de lycée elle  a offert son coeur à un autre ; il y a aussi eu Talia, son père était diplomate et elle était seulement de passage pour une année au lycée ; puis il y a eu Anahi Perkins, d'abord amis, ils ont commencé à sortir ensemble, ils se sont séparés en allant à la fac. EIGHT. après le lycée, il est entré en fac de droit, après sa deuxième année il a voulu entrer dans une fraternité, il a dû subir un bizutage qui aura mis sur sa route, la femme de sa vie. NINE. il est bosseur et il a gravi les échelons avec ténacité parfois faisant passer son travail avant le reste. TEN. il aime la spontanéité, et il déteste la monotonie, quelques fois, il a surpris Nohea avec des escapades pendant des weekends, jamais bien loin mais loin de la civilisation, loin du reste. ELEVEN. s'il n'a pas su s'engager à temps, il est malgré tout un grand romantique, il aime faire les choses bien, il aime réfléchir pour les cadeaux, les soirées, qu'elles soient uniques et mémorables. TWELVE. il adore les jeux mais il est très mauvais joueur, très stratège, il perd de toute manière que rarement... mais quand ça arrive, il ne vaut mieux pas le taquiner. THIRTEEN. en mai 2017, il a été obligé de prendre une affaire au cabinet sous la menace d'un client, qu'il gagne ou qu'il perde, sa réputation ou sa vie allait en prendre un coup, il a donc réfléchi à une stratégie qui a mis à mal son client ce qui a créé des tensions. FOURTEEN. s'il adore son travail et aider les autres, la monotonie s'est installée il n'aime pas ça. FIFTEEN. il adore les sports extrêmes, les sensations fortes, il sera le premier à sauter dans un grand huit, il aime l'action, les laser games, la vitesse, bref tout ce qui peut accélérer son rythme cardiaque. SIXTEEN. il s'entretient physiquement, s'il ne fait pas spécialement attention à ce qu'il mange, il va régulièrement à la salle de sport, nager, surfer ou courir. SEVENTEEN. sa mère ne roulait pas sur l'or, le bar était une source de revenue mais c'était parfois difficile pour boucler les fins de mois, malgré tout lui a légué une bague en diamant qui a appartenu à trois générations de Burns avant elle et elle lui a fait promettre d'en faire bon usage. EIGHTEEN. il a découvert qu'il avait une demie-soeur, leur relation a immédiatement été fusionnelle même à travers un écran,  lui qui a toujours été qu'avec sa mère et son oncle voir sa famille s'agrandir lui a fait beaucoup de bien. NINETEEN. La famille est importante pour lui et les amis aussi. Dernièrement il n'a pas été le plus présent s'étant un peu perdu lui même mais il espère bien se racheter. TWENTY. il aime le chocolat, le café, l'alcool, les soirées entre amis, les sorties, les concerts, les sports à sensation, le cinéma et les séries télé, les animaux, voyager, les nuits d'orage, les cochonneries à grignoter, les balles anti-stress ; il déteste les hommes qui tournent un peu trop près de Nohea, le jus d'orange, le fromage, le poisson, les gens qui conduisent mal ; il rêve de voyager plus loin que l'Océanie, de monter en haut de l'empire state building, de faire un road trip, de faire prospérer le bar de famille, de récupérer Nohea, de se trouver lui.

Pseudo/Prénom Vous commencez à le connaitre... katie-lexie aka ella, elodie. Âge le même depuis octobre...  Pays France, parce que j'ai pas le choix. Connexion Tous les jours. Où as-tu connu le forum? J'y suis déjà. Personnage scénario/pré-lien (@Nohea Hastings). Dernière bafouille JE SUIS UN BOULET!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



cameron fraser ; who the f*ck taught you how to persevere? Empty
Re: cameron fraser ; who the f*ck taught you how to persevere? - (Sam 13 Juil - 21:45)



◇ and he left and her heart broke.

septembre 1999. "Il y a certains hommes qui sont faits pour devenir père, d'autres non, mon chéri. Et tu sais, oncle Jay sera toujours là pour toi." Julia Burns avec sa douce voix mélodieuse trouvait toujours les mots pour parler à son fils de dix ans. A l'école, ils devaient préparé la journée père-fils. Dans sa classe, il était le seul à ne pas avoir de papa. Même son meilleur ami, Drew en avait un même s'ils étaient divorcés. A la maison, il n'y a que lui, Julia et Jay Burns. Jay c'est son oncle, le petit frère de Julia. Ils ont six ans de différence. A la mort de leurs parents dans un accident de voiture, ils étaient allés vivre chez leur grand-mère à Wellington. Puis elle était partie à son tour et Julia était tombée enceinte à vingt ans, d'un homme sur le point de se marier. Une passade, un passage. Elle n'en a jamais parlé à son fils alors elle a essayé de lui expliquer autrement. Mais Cameron lui ne voyait que les faits, il n'aurait jamais son père auprès de lui. Jay était son unique modèle.

◇ and one was in distress and he found his way.

septembre 2006. "C'est rien petit, la justice c'est une loterie." Son voisin venait de tout perdre, sa maison, son travail. Du haut de ses 17 ans, Cameron n'avait pas encore d'idées arrêtées sur son futur. L'injustice il détestait ça par contre. Sa mère lui avait inculqué des valeurs, le sens de la famille. Elle lui avait donné de l'amour, des leçons de moral, des gifles, et encore plus d'amour. Les gens avaient besoin de ça. C'était le cas de son voisin, Monsieur Hernandez. Il avait réfléchi de longues heures le soir dans son lit. La vie ne tenait qu'à un fil. Un jour on pouvait se réveiller et tout perdre. C'était décidé à la fin du lycée, il deviendrait avocat pour tous les Monsieurs Hernandez qui perdaient foi en la justice.

◇ and he was bare, heart opened and he fell in love.

septembre 2009. "Victor Borge a dit : "le rire est la distance la plus courte entre deux personnes", on pourrait peut-être racourcir la distance avec un numéro de téléphone, maintenant?" Il était nu comme un ver dans le couloir du dortoir des filles de la fac. Il sentait les regards derrière lui et qui ne l'avaient pas quitté depuis qu'il avait débarqué. Il avait essuyé des regards intéressés, d'autres choqués. Il avait entendu des chuchotements derrière son dos, des "oh" et des "han". Une seule s'était mise à rire. Plutôt jolie à en juger ses premières impressions, mais il ne s'attarda pas trop préférant se concentrer sur son bizutage. En tout cas, il avait gagné le jackpot ce jour là. Le ridicule ne tue pas non. Il a gagné l'amour, une relation qui se prolongea pendant huit ans. Des projets et des envies pleins la tête qu'il n'eut jamais eu le courage de mettre en route. Il rêvait de profiter de la vie, de s'amuser, de l'aimer sans jamais penser au lendemain. Tant qu'elle était prêt de lui tout allait bien.

◇ and she was the light, and everything turned dark.

septembre 2015. "C'est ta mère, Cam. Il faut que tu viennes, je suis à l'hôpital." Lui avait dit Jay, son oncle au téléphone alors que Cameron était encore au bureau, travaillant sur une affaire de la plus haute importance pour le cabinet. Cameron n'avait pas pris le temps d'expliquer. Il a couru, il a pris sa voiture, il est allé vite, espérant que peut-être le temps ralentirait. Il n'a pas pris le temps d'envoyer un message à Nohea, parce qu'il était déjà ailleurs, parce qu'au fond, il savait : elle était déjà partie. Arrivé à l'hôpital, il vit son oncle, assis sur un siège, les coudes sur les genoux, le regard baissé, ses épaules portant le monde. Cameron comprit alors que sa mère était morte. Comme ça, il avait suffit d'une seconde, alors qu'elle servait une tournée à deux réguliers à leur table. Elle est simplement tombée, et personne n'a rien pu faire.

◇ and a letter changed everything, and a family was made.

septembre 2016. "C'est étrange, et pourtant si naturel, non?" Il avait suffit d'une lettre, retrouvée dans un tiroir de son bureau au bar familial. Une lettre adressée à Julia Burns de la part d'un certain Fraser. Son père. Les mots étaient clairs, il mentionnait une passage, un regret mais aussi une prise de conscience de cet enfant qui était né de cette union, mais malgré tout qu'il ne le reconnaissait pas. Il lui avait fallu quelques semaines pour se décider et quelques autres pour commencer des recherches et retrouver la trace de la famille Fraser. Cameron avait retrouvé la trace de l'écrivain Ivy Fraser, sa demie-soeur et il avait prit son courage à deux mains pour lui envoyer un mail. D'autres avaient suivi, jusqu'à l'arrivée de la jeune femme à Wellington l'année suivante.

◇ and he let her go again, and he fell into the rabbit hole.

septembre 2017. "Et maintenant..." Et maintenant rien. Leurs amis les avaient piégé, enfermés dans une chambre d'hôtel. Maintenant, après coup, il se rendait compte à quel point il s'était fait avoir, leurs excuses tellement bidons... Mais ils faisaient ça pour eux, pour le bien, parce qu'on ne jette pas huit ans d'amour aux oubliettes comme ça. En juin, ils avaient décidé de faire une pause... enfin Nohe avait décidé de faire une pause lassée d'attendre. Une pause qui les avait conduit tout droit à une rupture au mois d'août. Il ne fallait pas avoir fait des années d'études pour savoir qu'une pause dans un couple n'apportait jamais rien de bon. Sa jalousie un peu maladive à lui, son manque d'engagement... Nohe en avait eu assez. Alors leurs amis avaient tenté un dernier coup. Il y avait eu des mots douloureux, du dédain, de la jalousie, des prises de consciences et des excuses. Une dernière nuit d'amour aussi mais qui n'avait pas arrangé les choses.

◇ and he came back, and she was there so close and so far.

janvier 2018. "Je vais être papa!" avait annoncé le client au bar avec fierté après avoir commandé une bière. Jay avait lancé à regard à son neveu, lourd de sens. En novembre dernier Nohea lui avait annoncé être enceinte. Avant même qu'il ne réalise, il se trouvait à regarder un écran avec des tâches noires et blanches. Être père, il en avait eu envie avec elle, mais jamais il n'avait eu le courage, la force de mettre ce plan en route. Une des raisons de leur séparation après tout. Il avait eu besoin de prendre l'air avant même d'entendre ce que le médecin avait eu à dire. Les mains moites, le coeur battant, il avait senti une bouffée de chaleur l'envahir. La panique, une crise d'angoisse. Cameron avait quitté l'hôpital, avait quitté Wellington, avait quitté la Nouvelle-Zélande. Il était parti à Hawaii pendant un mois, il avait tout claqué, son boulot, ses affaires. Il n'avait rien dit à Jay, à son meilleur ami, à Nohe, à Ivy. Il avait largué son téléphone en plein océan, pour déconnecter, se retrouver. Puis ça l'avait frappé, les responsabilités. Il avait décidé de revenir, de ralentir au cabinet profitant de cette pause pour travailler auprès de son oncle, retrouver un peu les traces de sa mère. "Ca nous fait un point commun alors. C'est offert par la maison."
Revenir en haut Aller en bas
cameron fraser ; who the f*ck taught you how to persevere?

Sauter vers: