AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-56%
Le deal à ne pas rater :
Trottinette électrique pliable – GO RIDE 80HYBRID
110 € 249 €
Voir le deal

echos of the past (alfio)

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



echos of the past (alfio) Empty
echos of the past (alfio) - (Mer 7 Aoû - 22:59)

alfio vasilakis
time stands still

Nom vasilakis. patronyme qui n’a cesse d’influencer sa vie, ses écrits et son comportement. figure paternelle dont, éternellement, il redoute la similarité ; alfio s’essaie à être meilleur, plus fort, plus grand que son géniteur. à présent, il se rend compte que ce nom lui sied, trop à son goût. lui qui voulait en redorer le blason se retrouve à le noircir à son tour.  Prénom(s) gamin perdu, moqué par sa frêle silhouette et sa petite taille, on l’appelait le petit alfio. surnom honteux pour le père qui révélait la nature faiblarde de son rejeton. aujourd’hui, alfio, devenu homme et éloigné de sa ville natale, s’est détaché de sa réputation et du surnom qui l’accompagnait. il l’en a, presque, oublié. Âge le temps s’est arrêté et alfio fixe l’aiguille, attendant patiemment qu’elle se remette à tourner. il lui semble que l’apogée, le bonheur, des trente-deux dernières années s’est stoppée brutalement et que le voilà, affublé d’une trente-troisième année, incertain quant à l’avenir, quant au cauchemar qu’il vit.  Naissance la belle athènes, ville mystique qui ne cesse de faire rêver, d’émerveiller, accueille en son sein alfio le treize décembre 1985, un jour enneigé.  Nationalité l’amérique est devenu sa demeure il y a longtemps, maintenant. si elle n’était censée être qu’un arrêt avant un retour émérite dans son pays natal. c'est, pourtant, le pays où il rencontra sa femme qui le ramena à la nouvelle-zélande, sa terre à elle. naturalisé néo-zélandais il y a dix ans, alfio est autant le fils de la nouvelle-zélande que celui de la grèce. Origines son patronyme trahit ses origines grecques. alfio les revendique, fièrement, tout en essayant d’amoindrir le mal qui naît dans son coeur à la pensée de son pays natal dont il est si loin. Statut civil alfio, il a trouvé son âme soeur il y a longtemps, au détour de sa faculté de lettres. elle était belle, glorieuse et il l’a aimé, instantanément. il lui a semblé, que sa simple présence, apaisait son existence. il était jeune, encore, mais alfio était sûr de lui. il l’a épousé en 2009 lors d’une cérémonie intime entouré de leurs familles et amis respectifs. alfio est, ensuite, devenu père, pour la première fois, la même année avec la naissance d’Achille Vasilakis. il s’est acharné à devenir un bon exemple pour son fils, puis pour sa fille, Artémis, née en 2012. malheureusement, le rêve a connu une fin brutale, nette. alfio aimerait qu’il y ait un autre coupable que lui-même, mais ce n’est pas le cas. il a foutu en l’air sa propre vie en devenant un époux exécrable et un père minable, poussant ainsi sa femme à demander le divorce septembre 2018. celui-ci n’a été finalisé que février 2019. il n'a, par la même occasion, pas obtenu la garde de ses enfants. Orientation sexuelle le regard d’alfio s’est toujours perdu sur les courbes féminines, mais il ne s’était jamais fermé à l’idée d’essayer avec un homme. il en a embrassé quelques-uns, a palpé quelques biceps avant de se rendre à l’évidence : il n’aime que les femmes. Occupation l’avenir d’alfio s’annonçait brillant. passionné de littérature, doué pour l’écrit, il publie un premier recueil de poèmes à l’âge de dix-sept ans. parallèlement, il est admis à l’université de Yale, à New Haven, où il part étudier la littérature comparée. alfio continue de publier des écrits sous forme de poèmes, nouvelles ou même romans. il finit, d’ailleurs, par signer un contrat avec une maison d’édition en 2004. son curriculum vitae lui ouvre les portes de bons lycées, collèges et il reçoit même la proposition d'une petite université de Californie. alfio débute, là, une carrière prometteuse. il devient écrivain et professeur d’anglais dans un lycée réputé. malheureusement, ses récents déboires lui cause la rupture de son contrat avec sa maison d’édition, ainsi que son licenciement du lycée où il était depuis maintenant quatre ans. il en a perdu l’inspiration, alfio. il écrit, gribouille, sans jamais trouver de fil, d’envie. il essaie de remonter la pente, mais il a perdu tout prestige. alfio a réussi à se faire ré-embaucher en tant que professeur d’anglais dans un lycée mal réputé où il peine à se faire entendre. Argent alfio n’a jamais été riche. ça, non. il a grandit dans la misère, mais il s’est débrouillé pour s’en sortir. au fil et à mesure des années, alfio est parvenu à amasser une petite fortune grâce à la vente de ses livres et à son métier de professeur sans jamais être millionnaire. pourtant, alfio s’est montré imprudent. il a joué, croyant être intouchable, jusqu’à qu'il atteigne la case banqueroute. aujourd’hui, alfio se remet d’une addiction aux jeux et à l’alcool, doucement, tout en ayant perdu la totalité de sa fortune. Caractère alfio, le petit alfio, gamin perdu dans ses bouquins. alfio, il était toujours dans son coin, un livre à la main, l’esprit rêveur et l’air ailleurs. il en a exaspéré plus d’un à être trop tête-en-l’air, trop lunaire. il a toujours été curieux, avide de savoir, mais il a aussi, surtout, toujours été prudent, consciencieux, trop réfléchi. alfio n’osait pas agir sous l’impulsion. peut-être que c’est ça, le déclencheur. il a toujours trop analysé, calculé, observé, alors les jeux d’argent l’ont attiré par leur mystère. il s’est vu naître un côté plus aventureux et le danger de la flamme l’a attiré. plus jeune, alfio était timide, mais la vie, les études l’ont rendu plus avenant, amical. alfio, qui demeurait toujours incertain et bégayait lors de la prise de parole, est devenu un orateur confiant. auparavant, alfio était optimiste et naïf, peut-être était-ce l’âge, mais aujourd’hui, noyé sous les problèmes, il se fait réaliste, voire pessimiste. il en devient méfiant. beaucoup de choses ont changé, contre son gré. alfio qui était un mari tendre, attentionné, fidèle, quoi que parfois possessif est devenu absent, indifférent. à vrai dire, c’est son altruisme qui l’a quitté, surtout, pour être remplacé par l’égoïsme, l’envie du jeu. il ne pensait plus qu’à lui en oubliant les conséquences de ses actes sur autrui. lui qui était un homme patient, ouvert d’esprit, amusant s’est vu devenir l’ombre de lui-même. à présent, alfio cherche à concilier passé et présent. il ne veut pas oublier ses erreurs, mais il veut retrouver des bouts de sa personnalité d’avant. Groupe murphy's law. The Fortune Teller tout peut m'affecter. Avatar jack o'connell (©️️️️tumblr)

we were infinite

en bon écrivain, alfio a toujours un carnet de notes sur lui pour gribouiller ses pensées, ses idées ou tout simplement, ses inspirations du moment. parallèlement, il a aussi un journal intime qu’il tient depuis ses quinze ans. ✎ alfio a publié, depuis qu'il a débuté à ses dix-sept ans, onze ouvrages. certains ont connu de meilleures critiques que d’autres, mais alfio garde une petite renommée de tout cela. ✎ il a vécu dans la rue pendant trois mois avant que des amis ne découvrent sa situation et ne lui propose de l’accueillir. depuis, il vit chez eux et paie un petit loyer jusqu’à qu’il retombe sur ses pieds. ✎ il avait une vieille machine à écrire qu'il a malheureusement du vendre après son divorce. il souhaiterait en racheter une, mais il sait que ce n’est pas une priorité. ✎ il a perdu la quasi-totalité de ses biens après le divorce. il a dit, à qui voulait l'entendre, qu'il allait bien, y compris à sa femme, mais ce n’était pas le cas. alfio n’avait plus rien, alors il a essayé de stocker ses affaires avant de finalement en vendre la quasi-totalité. il ne lui reste que quelques vêtements, des affaires du boulot et des photographies de sa famille. ✎ il boit du café. beaucoup trop café. et surtout, alfio boit un café que tout le monde juge imbuvable. cumulant les vices, alfio fume aussi, comme un pompier. ou du moins, il fumait. il a nettement diminué sa consommation en se retrouvant à la rue. ✎ sa mère est morte lorsqu'il avait onze ans. son père était un homme violent et alcoolique qu'alfio a toujours redouté. il n'était proche que de son frère, altaïr, son modèle, qui s'est évanoui dans la nature en 2002. ✎ 

Pseudo/Prénom hélène (spf) Âge vingt-et-un ans. Pays france. Connexion 5/7. Où as-tu connu le forum? via bazzart. Personnage inventé. Dernière bafouille vasy lâche toi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



echos of the past (alfio) Empty
Re: echos of the past (alfio) - (Mer 7 Aoû - 22:59)


PART ONE -- DEAD STORIES ; A COLLECTION OF POEMS, A. VASILAKIS, PUBLISHED IN 2002.
REVIEWS : 57% POSITIVE. (the book is mainly unknown by the public).

EXCERPTS :  
à mon père,
qui m’a offert son désamour
qui m’a donné
un visage abimé
des mains ensanglantées
des plaies ouvertes
que jamais, nous guérirons
ni moi ni mon frère

à mon père,
dont le coeur bienveillant
selon les histoires d’antan
a été noirci par la mort
par la perte de l’être cher

à ma mère,
glorieuse combattante
fière guerrière
perdue contre le cancer

si douce, si belle
presque angélique
comme le devrait être une mère

à ma mère,
qui m’a tant aimé
tant donné
et qui m’a quitté
me laissant amer
amputé d’un membre

à mon frère,
celui qui m’a défendu
celui qui fut si différent
mais si près de moi

à mon frère,
à notre pacte,
l’un ne peut vivre sans l’autre
l’un ne peut exister sans l’autre
liés à jamais
par le sang
par un père maudit

à mon frère,
disparu
évanoui dans la nature
sans un mot
sans un regret




PART TWO -- REACHING THE SKY ; SHORT STORY, A.VASILAKIS, PUBLISHED IN 2004.
REVIEWS : 87% POSITIVE.

EXCERPTS :

--- 2001, ATHENS.
alfio a reçu des coups, une nouvelle fois. alfio a pleuré, encore une fois. alfio a plus des allures de femme que d’homme, hurle son père. alfio est parti de la maison, en courant, les larmes aux yeux. il lui manque la présence douce de sa mère qui le rassurait, lui, et qui apaisait son père devenu ombre de lui-même après son décès. alfio est parti et il est perdu, au milieu d’une prairie qui lui est familière. allongé dans l’herbe fraîche, il toise le ciel, observe les nuages avant de sortir un petit carnet qui traîne dans la poche de son grand manteau gris. il est inspiré, alfio, par le paysage grisonnant, l’atmosphère prévenant la pluie et la froideur hivernal. il commence, alors, à gribouiller quelques mots, les yeux toujours embués par les larmes. ce n’est qu’après quelques passages qu’il sent une main réconfortante se placer sur son épaule. il se retourne pour découvrir, sans surprise, le visage de son frère aîné. altaïr. son rempart. la seule lumière de sa vie. « je suis désolé. » annonce son frère, le regard doux. son visage a des traits si similaires à ceux de leur mère quand ceux d’alfio sont si proches de ceux du paternel redouté. altaïr s’excuse, à nouveau, de l’attitude d’un père qui n’en est plus un. altaïr prend les coups pour alfio, d’habitude, mais cette fois-ci, il n’était pas là. il s’excuse de ne pas avoir subit la violence de leur père pour alfio. « je veux être écrivain. » annonce alfio, dévoilant ainsi le sujet de sa dispute avec le paternel. écrivain, ce n’est pas un métier, qu’on lui dit. un homme ne doit pas passer son temps à écrire ses sentiments, comme une fille, qu’on lui a dit. pourtant, l’envie n’a jamais quitté alfio. « alors sois écrivain. » altaïr sourit, gentiment. altaïr attrape sa main et la serre doucement. ils doivent se soutenir, tous les deux. ils ont promis de ne jamais se quitter. altaïr et alfio, c’est un tout. ils sont frères, ils tout affrontés ensemble et ils sont la seule famille de l’autre. pourtant, un an plus tard, altaïr a disparu. juste avant de voir le premier roman d'alfio être publié

--- 2004, NEW HAVEN.
et voilà qu'il atteint ses rêves, l'apogée. le voilà qui touche le ciel du bout des doigts. le voilà qui vole au milieu des étoiles. regardez-le ! il a réussi. regardez-le ! comme il est seul...




PART THREE -- US AND OTHER DIMENSIONS ; SHORT STORIES, A.VASILAKIS, PUBLISHED IN 2011.
REVIEWS : 91% POSITIVE.

EXCERPTS :

--- 2005, NEW HAVEN (YALE).
à toi et ta maudite robe fleurie, tes cheveux détachés et ton regard enfantin qui a attaché mon coeur au tien. je t’ai aimé au premier regard, à nos premiers mots échangés. mes yeux se sont attachés à ta silhouette, un instant, après t’avoir croisé au détour d’un couloir bondé. désespéré, je ne pensais jamais trouver ton identité, mais le destin nous as ramené l’un à l’autre. te rappelles-tu ? devines-tu qui je suis ? je ne pense pas avoir marqué ton coeur comme tu as marqué le mien.
je t’écris ces lettres, anonymes, en t’admirant de loin. je suis tout près à la fois, mais je n’ose me déclarer. je te sais amoureuse d’un autre. tu étais à son bras lorsque nous nous sommes revus à cette soirée. je rêve de nous et je sais, déjà, que je vois ton amour où il n’est pas. j’ai cru voir ton regard me désirer, tes gestes me chercher, ton corps vouloir le mien. j’ai aperçu de l’amour dans tes yeux et cela m’obsède.
je dois te le dire. que je hais l’homme qui se tient à tes côtés comme je n’en ai jamais haï d’autres parce que j’aimerais être à sa place. j’aimerais que tu me vois, que tu m’embrasses, que tu glisses ta main dans la mienne et que tu m’aimes, un peu. un instant. toute une vie.
il m’a semblé que c’était toi, celle que j’attendais pour cette vie-là. il m’a semblé que nous nous aimerons, au moins cette fois, au moins ici, au moins dans ce monde.
je t’en prie.
accorde-moi cette dimension.
ton admirateur, dimension 873.
PS : rejoins-moi derrière la bibliothèque à 20H ce soir où, j’espère, nous scellerons notre amour.

--- 2009, WELLINGTON (NEW-ZEALAND).
« je t’ai aimé dès que je t’ai vu. je t’ai aimé, chaque fois, que je t’ai trouvé. pas seulement ici, pas seulement aujourd’hui, mais dans tous  les mondes où nous nous sommes rencontrés. je suis persuadé que tu es la moitié manquante à mon coeur, qu’importe l’enveloppe corporel que je prends. je me sens chanceux, véritablement, d’être dans cette dimension parce qu’elle est celle où nous nous sommes trouvés le plus aisément, où nous sommes restés ensemble. dès lors que l’on s’est rencontrés, nous avons su tous deux que notre destinée se tenait devant l’autre. nous avons brisés un coeur ou deux dans le but d’être ensemble, nous nous sommes fâchés, séparés, heurtés, mais nous avons toujours tout surmonté sans oublier notre amour, sans le perdre. aujourd’hui, je manque de mots pour te décrire à quel point je t’aime, à quel point je suis fier, mais j’ai toute une vie pour te le montrer et inventer de nouvelles manières de te le dire. » VOEUX DE MARIAGE, dimension 873.




PART FOUR -- TO THE MONSTER'S GLORY ; NOVEL, A.VASILAKIS, PUBLISHED IN 2015.
REVIEWS : 67% POSITIVE.

EXCERPTS :

pour achille,
pour artémis,
les merveilles de mon monde

le monstre vivait reclus, à l’écart de sa société, dans une grotte sombre. il savait les villageois bien trop craintifs pour approcher sa demeure. tous ceux qui l’avaient, un jour, regardé avaient été dégoûtés par sa nature peu avenante, peu esthétique. il n’y avait rien de beau en lui, ni en son âme, ni dans sa beauté. il le savait. peu de choses avaient de mystères pour lui. il avait passé sa vie à étudier, à attendre, à observer le monde et il n’était plus surpris de rien. pourtant, il demeurait un mystère : ses enfants. en effet, le monstre avait eu deux enfants. deux enfants qu’il avait tenté d’aimer, mais il n’avait pas su le faire correctement. non, le monstre n’était pas à la hauteur. ça, aussi, il le savait. pourtant, leurs regards demeuraient admiratifs, brillants quand ils apercevaient sa silhouette inquiétante. ils ne voyaient pas un monstre, mais un héros. personne n’avait jamais vu ça en lui et le monstre se sentait renaître, revigoré d’une énergie nouvelle, inconnue jusqu’alors. il lui semblait être porter par leur amour. il devait admettre être dans le plus grand désarroi face à leurs sentiments. il ne comprenait pas qu’on puisse l’aimer, l’admirer, vouloir lui ressembler, à lui qui n’avait semer que la désolation. à lui qu’on avait isoler tant il dégoûtait. lui qui les avaient tant de fois abandonnés. comment pouvaient-ils encore l’aimer ?




PART FIVE --- THE FALL ; NOVEL, A.VASILAKIS, PUBLISHED IN 2017.
REVIEWS : 74% NEGATIVE.

EXCERPTS :

--- 2018, WELLINGTON (NZ).
« je veux divorcer. » le ton est ferme, brutal. alfio ne comprend pas. allongé sur le canapé, les cheveux sales, l’esprit encore embrumé de la veille, il relève le regard, incertain, désorienté. les mots lui manquent ; le temps lui semble s’être arrêté, soudainement. « tu - quoi ? » s’il réfléchissait, un instant, il comprendrait. alfio se rappellerait des nuits de beuverie, devenues trop nombreuses. de son absence devenue habitude et surtout, il ne feindrait pas ne savoir qu’il a dilapidé plus de cinq milles dollars dans un casino la veille. alfio n’ignorerait pas que son compte en banque affiche un découvert alarmant, pour lui, pour sa famille. alfio n’entend plus, cependant, les alarmes et encore moins ne voit les signes de détresse. « non. » il se lève, catégorique et s’en va, ignorant les cris, les hurlements et les pleurs qui le poursuivent. alfio quitte la demeure familiale et retrouve les rues, inconscient qu’elles lui seront bientôt trop familières. alfio ne pense plus, ni à sa femme qu’il aime tant, ni à achille qui réclame sa présence, ni à artémis qui pleure son absence. non, alfio est parti et il ne pense qu’à jouer.

--- 2019, WELLINGTON (NZ).
alfio s’élance dans la nouvelle salle de classe, l’allure maladroite et le sourire gêné. il n’a pas l’habitude de ces couloirs-là et de ces élèves-ci. les bâtiments sont bien plus amochés que ceux où il avait l’habitude de travailler. il voit bien que l’entretien n’est pas régulier. c’est sa punition, à alfio. il a connu le succès, le bonheur et il l’a pris pour acquis. ses livres étaient acclamés, ses enfants bien élevés, son mariage réussi et son travail félicité. il était un bon professeur d’anglais dans un lycée privé réputé, il était un écrivain reconnu, un père aimant et un mari attentionné. aujourd’hui, le dernier roman d’alfio est critiqué de toute part pour sa médiocrité. aujourd’hui, il n’arrive plus à écrire, à être inspirer. aujourd’hui, il n’a plus d’épouse. aujourd’hui, il est divorcé. célibataire, mais toujours épris de celle qu’il a négligé. aujourd’hui, il ne connaît que le manque ; celui de sa famille, mais aussi des jeux. cette addiction trop forte dont il a du se séparer pour redevenir lui-même, mais qui continue de le hanter. aujourd’hui, il ne voit plus ses enfants, si ce n’est une après-midi toutes les deux semaines, simplement parce qu’il vit chez des amis dans un sous-sol. aujourd’hui, alfio est professeur dans un lycée mal réputé où les élèves crient et n’écoutent pas. aujourd’hui, alfio connaît la misère. celle qu’il avait connu en grèce et qu’il a oublié. il se balade dans les couloirs sales et pénètre la salle de classe où des élèves impatients ne le regardent même pas. ils ne s’inquiètent aucunement de sa présence. « bonjour. je suis votre nouveau professeur d’anglais, alfio vasilakis. » il ne reçoit, en réponse, qu’une boule de papier en plein visage. alfio souffle et s’assoit à son bureau, retenant les larmes. il ne tient que parce qu’il a l’espoir de retrouver sa famille s’il redevient un homme bon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



echos of the past (alfio) Empty
Re: echos of the past (alfio) - (Mer 7 Aoû - 23:32)
jaaaaaack echos of the past (alfio) 4207362787 echos of the past (alfio) 4207362787 echos of the past (alfio) 4207362787 echos of the past (alfio) 4207362787 echos of the past (alfio) 4207362787
quel choix echos of the past (alfio) 4135354924
et le pseudo echos of the past (alfio) 843243092
bienvenuuuuue, bon courage pour ta fiche echos of the past (alfio) 180640823
Revenir en haut Aller en bas
Emilia Kennedy
positive minds › je suis un optimiste
Emilia Kennedy
positive minds › je suis un optimiste


Who you are
› posts : 1118
› faceclaim : lauren german + faith.
› multinick : (sutton fitzgerald)
› âge : trente sept ans, elle approche doucement de la quarantaine.
(andrew + intrigue + jocelyn + isaac + phoebe)
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité :
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t9887-emilia-i-ll-be-your-girl http://www.thegreatperhaps.org/t9891-emilia-be-strong-and-fight-back#427202

echos of the past (alfio) Empty
Re: echos of the past (alfio) - (Jeu 8 Aoû - 8:06)
bienvenue à toi echos of the past (alfio) 2227089788


- - If you desire something, just take it.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



echos of the past (alfio) Empty
Re: echos of the past (alfio) - (Jeu 8 Aoû - 9:40)
Bienvenuuuuuuuue parmi nous echos of the past (alfio) 723394982

Bonne chance pour ta fiche echos of the past (alfio) 2425387542
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



echos of the past (alfio) Empty
Re: echos of the past (alfio) - (Jeu 8 Aoû - 12:41)
okay, rien que le début, j'approuve. echos of the past (alfio) 4135354924
déjà, jack. echos of the past (alfio) 2201629221 echos of the past (alfio) 2201629221 echos of the past (alfio) 2201629221 puis, ce début qui se dessine. echos of the past (alfio) 4135354924
bienvenue par ici. echos of the past (alfio) 4207362787 n'hésite surtout pas si besoin. echos of the past (alfio) 41734297

(et n'oublie pas d'inscrire ta célébrité en sous-titre de ton sujet echos of the past (alfio) 2223749420)
Revenir en haut Aller en bas
Candelaria Rodriguez
positive minds › je suis un optimiste
Candelaria Rodriguez
positive minds › je suis un optimiste


Who you are
› posts : 1177
› faceclaim : Martina Stoessel + bazzart
› âge : 22 ans (18 août 1997)
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t9109-cande-est-presente#401016 http://www.thegreatperhaps.org/t9113-candelaria-a-besoin-de-vous-o#401270 http://www.thegreatperhaps.org/t9114-need-a-little-talk-candelaria

echos of the past (alfio) Empty
Re: echos of the past (alfio) - (Jeu 8 Aoû - 12:57)
Bienvenue :D.



Destiny
Code par Heaven sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Lazaro Vasquez
carpe diem › admin sexy comme un zizi
Lazaro Vasquez
carpe diem › admin sexy comme un zizi


Who you are
› posts : 32336
› faceclaim : bob morley (faith).
› multinick : loevan le dothraki (jason momoa), isaias bby oberyn (pedro pascal), ella queen nancy (natalia dyer), silas best hair (joe keery) & joshua god of thunder (chris hemsworth).
› âge : trente-cinq ans (né le 20 décembre 1984).
zachariah / lazian#42 / vivian & alan / georgia#3 / théoxane.
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t2480-lazaro-faith-falls-h http://www.thegreatperhaps.org/t7910-lazaro-we-re-still-breathing#337855

echos of the past (alfio) Empty
Re: echos of the past (alfio) - (Jeu 8 Aoû - 13:23)
bienvenue echos of the past (alfio) 2227089788
bon courage pour ta fiche, si tu as des questions, n'hésite pas echos of the past (alfio) 107302656


-- Where love is true  --
I walk this road It takes me home, Where skies are blue. I walk this road Because I know It leads to you. No matter when, No matter why I have a place to go. When you’re by my side, I always know  When it’s you and I, I’m always, always home.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



echos of the past (alfio) Empty
Re: echos of the past (alfio) - (Jeu 8 Aoû - 14:54)
merci tout le monde! echos of the past (alfio) 180640823
en espérant qu'alfio vous plaise echos of the past (alfio) 2837647945
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



echos of the past (alfio) Empty
Re: echos of the past (alfio) - (Jeu 8 Aoû - 16:35)
Bienvenue echos of the past (alfio) 2227089788
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Who you are
Bad Karma



echos of the past (alfio) Empty
Re: echos of the past (alfio) - ()
Revenir en haut Aller en bas
echos of the past (alfio)
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sauter vers: