AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Nike : Promotions Sur Les Chaussures, jusqu’à 64%
Voir le deal

think smarter, live better (jack)

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



think smarter, live better (jack) Empty
think smarter, live better (jack) - (Mer 4 Sep - 12:11)
- jack loveday -

follow your feelings, they tell you the truth

Image 1 Image 2
nom : Loveday. Autrement dit, jour de l’amour. Etymologiquement, cela fait référence au moment où deux partis se rencontrent pour mettre fin à une dispute. Triste ironie, sa naissance a été l’apogée de la mésentente de ses parents, qui se sont séparés pour ne jamais plus se revoir. Il porte toutefois ce nom de famille sans rancœur, puisqu’il lui vient de son père, qui l’a élevé du mieux qu’il pouvait.prénom(s) : Jack, prénom simple et excessivement commun, seul don de sa mère. C’est elle qui a choisi cette sonorité expéditive, qui résume la brève existence de leur relation mère-fils. âge : Trente-trois ans. La barre de la trentaine est passée sereinement, les années qui défilent ne lui font pas peur. Du moins, pour le moment. La quarantaine sera peut-être une autre affaire.  naissance : Le 15 février 1986, à Londres. En plein hiver, la journée fut froide et neigeuse. La chaleur de sa mère ne le réchauffa qu’un court instant, et c’est dans les bras de son père qu’il atterrit bien vite.  nationalité : Le jeune homme est néo-zélandais, bien qu’il soit né sur le sol anglais et qu’il ait passé une partie de son enfance et adolescence à Londres. Son cœur appartient à Wellington, il ne se considère pas britannique. Sa vie d’adulte s’est construite dans cette ville, et il ne compte pas la quitter de sitôt.   origines : Côté paternel, néo-zélandaises. Mais ses ancêtres sont anglais, puisqu'il est descendant de colons. Sa mère, elle, aurait des origines italiennes. Jack n'en retrouve aucune trace chez lui. statut civil : Il a été en couple de nombreuses années, s’est fiancé, et même s’il vit toujours en colocation avec son ex-compagne, Jack est bel et bien célibataire. Il papillonne un peu, mais est surtout concentré sur d’autres aspects de sa vie, comme son travail, qui lui prend du temps. orientation sexuelle : Hétérosexuel. Il n’a jamais vraiment approfondi la question, cependant. Il n’envisage de finir sa vie qu’au côté d’une présence féminine, et n'a été attiré jusqu'à présent que par des femmes. occupation : Jack est professeur des écoles, year 6 (enfants de dix à onze ans). Il est passionné par son métier, et ne changerait de voie pour rien au monde. Pédagogue, il est très apprécié de ses élèves, et même s’il aimerait parfois que le système éducatif néo-zélandais soit un peu plus strict, le jeune homme s’épanouit dans ce qu’il fait. argent : Il n’est pas à plaindre, son salaire est décent et surtout, Jack est plutôt parcimonieux dans ses dépenses. Il a donc une situation financière correcte, qui lui permet d’avoir un toit sur sa tête et une certaine qualité de vie. caractère : Sarcastique : c’est sa forme d’humour, qu’il manie très bien. Ses remarques ne sont jamais méchantes, son ton se fait vite taquin. Méfiant : il n’est pas du genre à accorder sa confiance au premier venu, par crainte d’être déçu. Sincère : les mensonges n’ont pas sa place chez lui, il préfère dire la vérité, au risque de blesser. Il ne peut jamais garder quelque chose sur le cœur trop longtemps. Maniaque : Pas à l’extrême, mais il aime quand tout est bien à sa place, et ne laisse jamais traîner bien longtemps les tâches ménagères. Pointilleux : les détails sont importants pour Jack, il ne laisse rien au hasard. Économe : il est rare qu’il fasse des dépenses inutiles et sans être avare, il fait attention à ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre. Serviable : il ne refusera jamais d’aider quelqu’un, s’il est en capacité de rendre service. Patient : Qualité primordiale à l’exercice de son travail, il a un tempérament calme qui lui permet de rester serein en toutes circonstances. Autres traits de caractère : Pédagogue. Consciencieux. Loyal. Pragmatique, voire même pessimiste. Altruiste. Ouvert d’esprit. groupe : Control freak. Il a toujours des difficultés à déléguer, il aime prendre les choses en main, les imprévus le déstabilisent. the fortune teller : La seule chose d’intouchable, c’est son job. Pour le reste, c’est carte blanche. avatar : Jamie Dornan le canon. crédit images : Calvaries.

let me know your darkest secrets

Partie anecdotes :
01. Jack a grandi sans présence maternelle ; en effet, sa chère mère a décidé de se débarrasser de ses responsabilités très tôt, abandonnant son fils à la naissance. Elle était beaucoup plus jeune que le père du jeune homme, et n’a depuis jamais cherché à reprendre contact. Tout ce que Jack sait, c’est qu’elle était d’origine italienne et fan d’astronomie. Quand il était plus jeune, il regardait les étoiles et aimait penser que sa génitrice les regardait aussi, et que le ciel les connectait, en quelque sorte. Mais aujourd’hui, l’idée de sa mère ne lui laisse qu’un goût amer.
02. Bien que Jack n’ait pas eu de mère à proprement parler, son père avait de nombreuses conquêtes féminines. Très séducteur, il n’avait pas de difficultés à plaire, mais ses relations duraient rarement plus de quelques mois, au grand maximum quelques années. Ce qui était difficile à vivre pour Jack, qui s’attachait indéniablement, et une fois la relation terminée, se sentait abandonné encore et encore. Au fil du temps, il s’est construit une petite carapace, et reste méfiant à l’égard des nouvelles personnes qui entrent dans sa vie. Il a la crainte inconsciente d’être déçu s’il s’attache trop rapidement.
03. A son grand désarroi, il est fils unique. Du moins, de ce qu’il en sait, car la généalogie maternelle lui est inconnue. Comme beaucoup d’enfants, il s’est imaginé des amis fictifs, des frères et sœurs fantômes. Il a longtemps espéré que son père agrandisse la famille, puis s’est résigné à l’idée qu’il n’aurait ni petit-frère, ni petite-sœur.
04. Jack a toujours de tous temps l’école. C’était son moment d’évasion, où il se sentait véritablement vu, écouté, compris. Très studieux, il a toujours été dans les premiers de classe et se donnait du mal pour y rester. Sa vocation a donc été découverte très tôt, et il n’a jamais quitté le système scolaire, passant d’élève à enseignant sans difficulté. Le jeune professeur a toutefois eu du mal à se faire à la manière d’enseigner néo-zélandaise, ayant effectué une bonne partie de sa scolarité en Angleterre, où les cours sont beaucoup plus cadrés et stricts. Mais cela lui a appris à lâcher du lest et à trouver de nouvelles façons de captiver les élèves, plus ludiques et originales.
05. Il a déménagé à Wellington à ses seize ans. Son père, originaire de la ville, se lassait du climat européen, et dès que l’occasion s’est présentée, ils ont fait leurs valises. Jack n’a pas rechigné, et son arrivée en Nouvelle-Zélande s’est faite très facilement. Il s’est senti à sa place, dans ce pays.
06. Il vit avec son ex-fiancée. Situation assez étrange au premier abord, mais il n’y a plus aucune ambiguïté entre eux. Leur maison leur appartient à parts égales, et ils payent chacun les charges et le remboursement du crédit. Ils dorment évidemment dans des chambres séparées, et gardent la troisième en bureau. Jack et Rebecca ont tous les deux eu de nouvelles relations amoureuses, et mis à part le premier moment délicat quand il s‘agit de rencontrer le compagnon de l’autre, il n’y a eu aucun accroc ni jalousie. Mais ils songent de plus en plus à déménager, afin de prendre leur indépendance définitive.
07. Il a une seule phobie : les chiens. Oui, ce n’est pas viril, mais il en a la peur bleue, et ce, depuis qu’il s’est fait mordre quand il était enfant. C’était totalement sa faute : il a sauté, sans annoncer sa présence, sur un husky en train de manger, qui en retour, lui a attrapé salement la main. Le jeune homme a depuis entamé plusieurs thérapies pour soigner cette phobie, et aujourd’hui, il arrive à contrôler partiellement ses réactions. Cela lui évite de se décrédibiliser totalement, quand il emmène ses élèves en sortie dans un parc, par exemple.
08. Le jeune enseignant est inscrit dans une association de jeux de société. Le principe est assez simple : les membres se retrouvent chaque jeudi dans une salle où sont disposées plusieurs tables. Chaque individu en choisit une, et selon le nombre de personnes installées à cette table et leur envie, ils jouent à un certain jeu de société : jeu de dés, de cartes, de plateau, stratégique ou convivial, c’est au choix. Très ludique, cette activité lui permet de décompresser et de faire de nouvelles connaissances. Cela lui donne aussi parfois des idées pour sa classe.
09. C’est un excellent cuisinier. Ou plutôt, il est excellent reproducteur de recettes. Il n’invente rien, mais en suivant les instructions des livres de cuisine à la lettre, il s’en sort comme un chef. Il suit aussi plusieurs blogs de cuisine, et essaie de manger sain et éthique, en réduisant considérablement sa consommation de viande. Il aime beaucoup la nourriture, et essaie d’éduquer son goût aux bonnes choses. Rares ont été ses ratés culinaires.
10. Il est très souple. Il a fait de la gymnastique pendant huit ans, et même s’il a arrêté cette activité, il continue ses étirements tous les matins avant d’aller courir. Cela lui permet de commencer la journée du bon pied, et d’entretenir son corps et son mental. Parfois, il court avec Rebecca, mais la plupart du temps il fait son running seul. Aux aurores, il profite du calme de la ville et de l’air frais du lever du jour.
11. Il ne fume pas, et boit très rarement. Jack n’apprécie pas vraiment le goût de l’alcool ni celui de la cigarette, et les effets des deux drogues ne lui plaisent guère plus. Il aimerait également éviter le tabagisme passif, mais Rebecca fume, et c’est d’ailleurs l’une des seules sources de conflit actuel entre les deux colocataires.
12. Il passe beaucoup de temps dans les bibliothèques. Le jeune professeur effectue la majorité de ses corrections dans ces lieux où le calme et la tranquillité sont privilégiés, et il emprunte également régulièrement des livres pour son usage personnel. C'est un lecteur très rapide, il engloutit une dizaine de romans par mois. Jack n’a pas de genre particulier favori, et ouvre sa curiosité à un large éventail d’ouvrages.

behind the screen

pseudo/prénom : Clarity/Alexane. Mais je vous autorise à m'appeler Alex.  think smarter, live better (jack) 2227089788  âge : Vingt-deux ans. pays : France, et aucun accent, ouf. connexion : Tous les jours, normalement. Mais les rps se feront plus rare, une fois par semaine, je dirais. où as-tu connu le forum ? : Sur Bazzart. personnage inventé/scénario/pré-lien : Jack sort de ma petite tête. dernière bafouille : J'ai hâte de rp avec vous, après presque trois ans de pause.  think smarter, live better (jack) 107302656
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



think smarter, live better (jack) Empty
Re: think smarter, live better (jack) - (Mer 4 Sep - 12:12)

« C’est un sacré foutoir, ici ! » pense Jack en dévisageant le contenu de l’armoire, qui déborde de bibelots en tout genre. Des objets de son enfance, qu’il a entreposé ici en emménageant dans la maison, et qu’il n’a jamais pris le temps de trier. Sept ans après, rien n’a bougé. Le jeune homme déteste le désordre, mais il a fait une exception pour cette armoire, qui, fermée à clef pour masquer le taudis, faisait un très bon débarras. Jusqu’à aujourd’hui, où il a besoin de récupérer ses anciens albums photos, ensevelis sous le capharnaüm. Poussant un soupir, il se met en recherche des livres, se promettant de ranger le plus vite possible. Pour le moment, Jack a une autre priorité : mettre en place un nouveau projet pour ses élèves. En effet, ils vont prochainement aborder le thème du passé, et le jeune professeur aimerait leur faire créer leur attrape-souvenirs. Une sorte d’attrape-rêves, mais entremêlé de photographies, où les enfants pourraient fabriquer leur propre histoire. Et pour qu’ils comprennent mieux ce qui leur est demandé, Jack a décidé de leur montrer l’exemple, en fouillant dans ses propres souvenirs, à commencer par son enfance. Ouvrant le premier album, l’enseignant feuillette quelques pages avant de saisir un cliché, le représentant un sourire aux lèvres, âgé d’une petite dizaine d’années. Dans ses mains se trouve un bulletin de notes, qu’il affiche fièrement devant l’appareil.

« Papa, regarde, je suis premier ! » Jack court vers la maison, manquant de trébucher, son cartable bringuebalant n’aidant pas à stabiliser sa course. Il se rattrape in extremis à la porte d’entrée et tend le bulletin à son père, assis devant la table du salon. Le petit garçon est d’une humeur excellente, contagieuse, qui irradie la pièce. Il a l’habitude d’avoir de très bons résultats, mais son enthousiasme à chaque nouvelle note ne ternit pas. « Et bien ! Voyons voir ça… » Son père, occupé à trier des papiers, détourne un instant son attention de sa tâche, et saisit le fameux bulletin. Prenant le temps de le parcourir, il sourit et regarde son fils, satisfait. « C’est excellent ! Tu es fait pour l’école, petit. Cela mérite une photo. Attends-moi là, je reviens tout de suite. » Alors que son père s'éloigne chercher l’appareil, Jack, pensif, réfléchit à ces paroles. Serait-il vraiment fait pour rester à l’école ? En tant qu’élève, c’est impossible, mais il pourrait devenir comme maître Carter. Tout le monde serait fier de lui. Et par tout le monde, il entend son père, son professeur, Ada, la compagne actuelle de son paternel, et peut-être même… sa mère. Si elle revient un jour. Si elle se rappelle qu’elle a un fils en Nouvelle-Zélande. Mais plus que la recherche de reconnaissance ou de fierté, ce qui lui fait vraiment penser que son chemin est l’enseignement, c’est ce sentiment de bonheur qu’il ressent quand il va à l’école, quand il apprend de nouvelles choses, quand il obtient de bonnes notes. Il aime aider ses copains à mieux comprendre les cours, et il ne s’ennuie jamais en classe. Son chemin est tout tracé. « Allez, tu souris ? » Sortant de ses pensées, Jack lève les yeux vers son père, récupère son bulletin et le brandit devant lui, sûr de ses capacités et de sa voie. Plus tard, il sera professeur, et il aidera tous les enfants à donner le meilleur d’eux-mêmes. Pour qu’ils puissent ramener leur bulletin chez leurs parents et être fiers de ce qu’ils ont accompli.

Oui, cette photo est parfaite pour expliquer à ses élèves que parfois, notre vocation arrive tôt, et que l’école peut être vécue autrement qu’un lieu de torture et d’ennui. Bien sûr, le but n’est pas de leur insuffler la même envie de carrière, mais les guider vers leur propre voie, les pousser à suivre leur passion. Jack est certain que si on s'en donne les moyens, chaque objectif est réalisable. Continuant la découverte des pages de l'album, le jeune homme sélectionne quelques autres clichés pris durant son cursus scolaire et marquant les étapes de sa vie ; son emménagement à Wellington, ses diplômes, son premier appartement. Il s’arrête sur une photographie, son regard attiré par le portrait qu'elle dépeint. Rebecca, son ex-fiancée, debout à ses côtés, sourit d'un air sérieux, les yeux fixés sur l’objectif, aveugle au regard énamouré de Jack, qui tient distraitement une peluche dans sa main droite.

Ses cheveux brillants, sa voix grave, son ambition démesurée. Il ne peut pas la considérer seulement comme une meilleure amie. Pour lui, elle est bien plus. Ils se sont rencontrés au début de l’année, sur les bancs de l’université, bien qu’ils ne suivent pas le même cursus. Elle s’était trompée de cours, et horrifiée par son erreur, paniquée à l’idée qu’on puisse la réprimander, elle en a perdu ses moyens. C’est Jack qui l’a aidé à retrouver la bonne salle, et depuis, ils se sont liés d’amitié, jusqu’à devenir très proches. Trop pour lui, peut-être. Sans s’y attendre, il s’est attaché à Rebecca, et passer du temps en tête à tête avec elle ce soir à cette fête foraine, ravive ses sentiments vainement refoulés. Le flash de l’appareil photo du stand de tir à carabine le crispe encore plus, lui qui s’apprête enfin à se déclarer. Serrant la peluche dans ses mains moites, il se racle la gorge. « Rebecca ? » Levant les yeux vers lui, la jeune femme lui sourit, tendant les bras pour récupérer l’ourson gagné par Jack. « Tu me l’offres ? » Mal à l’aise, le futur professeur hoche la tête. La musique de la fête foraine lui tape dans les oreilles, et sa peur du rejet, de l’abandon, resurgit. Et si elle disait non ? Il ne veut pas gâcher leur amitié, et lui qui n’a jamais eu de difficulté à plaire, doute de tout à cet instant. Mais il sait aussi qu’il doit faire le grand plongeon, au risque de se noyer. « Voilà, Becca, je… Je ne sais pas si tu l’as remarqué… Mais tu me plais. Et pas en tant qu’amie. Même si tu es une amie extraordinaire… J’aimerais que l’on soit plus. L’un pour l’autre. » Il ne fuit pas son regard et plonge ses yeux dans ceux de sa camarade. Si elle n’est pas intéressée, il préfère en avoir le cœur net dès à présent. Et à son grand soulagement, elle n’esquive pas. Ne se dérobe pas. Elle garde juste le silence quelques instants, qui paraissent être des heures à l'étudiant. Puis, elle parle. « Je crois qu’on peut essayer, oui. » C’est tout ce qu’il fallait à Jack pour esquisser le sourire du plus heureux des hommes.

Ce souvenir lui arrache un soupir. Leur couple n’a pas tenu dans la durée, malgré des fiançailles et de nombreuses années de bonheur. Ils se sont séparés d’un commun accord, le stress des préparations du mariage, les tensions accumulées au fil du temps, et leurs travails respectifs ayant eu raison de leur amour. Mais ce ne fut pas la fin de leur amitié. Ayant acheté une maison ensemble, ils ont décidé, après leur rupture, qu’il leur était plus facile dans un premier temps de la garder, et ils se sont révélés meilleurs colocataires que compagnons. Peut-être n'auraient-ils jamais dû franchir la fine ligne entre amitié et amour. Quoiqu’il en soit, ils vivent toujours sous le même toit, et cela se passe admirablement bien. Mais malgré cette bonne entente, la colocation se voulait temporaire, et Jack sait que prochainement, il faudra tourner la page pour de bon. Il n’empêche que leur relation se doit de figurer dans son projet photographique, sans bien sûr fournir tous les détails à ses élèves, qui sauront seulement qu’ils ne devraient jamais avoir peur de dévoiler leurs sentiments. Sélectionnant d’autres photos, il met le tout dans une pochette afin de constituer son attrape-souvenirs plus tard. Le dernier cliché qu'il choisit pour compléter son dossier est aussi le plus récent. C’est une photo de classe, la sienne, pour cette année 2019. Il se tient debout derrière ses élèves, eux-mêmes assis sur des chaises. A côté de lui, se trouve Miss Oakhill. Paige. Une jeune professeure de langues des signes, malentendante, qui a été assignée à la classe de Jack pour cette année. Il devra partager l’emploi du temps de ses élèves avec elle, afin qu’elle leur apprenne les fondamentaux de la langue des signes. Une idée qui aurait pu être très bonne, si seulement la direction de l’école avait mieux organisé ce nouvel aménagement…

« Je n’y suis pour rien si mes cours sont programmés ce jour-là. Le vendredi matin est destiné à mes enseignements, alors il faudra vous y faire, parce que je ne céderais pas. Quant à notre projet commun, compte tenu de votre comportement, je suis aussi peu enchantée que vous de devoir m'en occuper. » Si sa voix reste calme, ses mains, elles, fonctionnent à grande vitesse. Ses gestes sont tranchants, compensant la tempérance de son intonation. Jack secoue la tête, excédé. Il sait qu’elle n’est pas responsable des actes de l’administration, mais les difficultés d’emploi du temps lui mettent les nerfs à vif, lui qui est d’un naturel pourtant patient. Il faut dire qu’il déteste qu'on empiète sur son travail, qu’on entre dans son environnement. Alors ce matin, lorsqu'il en a eu l’occasion, il est allé voir Paige, fraîchement arrivée dans le corps enseignant de l’école, pour discuter. Une mauvaise idée, puisque c’est elle qui lui a annoncé que tout le planning est chamboulé, alors même que le jeune professeur a beaucoup de thèmes à aborder et trop peu de temps pour le faire. Lui enlever une matinée entière de cours, et lui rajouter un projet à faire avec une nouvelle personne, c’est un peu trop pour lui. D’où son défoulement totalement injustifié sur la jeune femme, où toutes ses bonnes manières et sa courtoisie ont été oubliées. Se passant la main sur les yeux, Jack soupire. « Pardon, je ne voulais… » S’apprêtant à enterrer la hache de guerre pour ne pas envenimer la situation et passer une année sous tension, il est interrompu par le photographe, qui lui demande de rassembler les élèves pour la photo. S’excusant du regard, le jeune homme laisse Paige, et appelle les enfants. Se plaçant à leur droite, il se tient bien droit, prêt à être capturé auprès d’une nouvelle classe. Une tradition qu’il apprécie beaucoup. Il sait que plus tard, ces clichés lui seront précieux.  « Et la demoiselle ? Voyons, il y a de la place pour vous. » Automatiquement, Jack s'en veut de ne pas avoir pensé à inclure Paige dans ce moment important de la vie d'un enseignant. Ce n'est pas en paraissant impoli qu'il fera oublier à sa collègue le mauvais départ de leur relation. Auprès de la jeune femme, qui vient de le rejoindre pour la photographie, il essaie de rester détendu et décontracté. Il remarque son parfum, frais et fleuri. Il sent presque son sourire, naturel chez elle. Et flash.

Depuis cette photo, peu de choses ont évolué. Ils n’ont pas encore eu le temps de travailler véritablement ensemble, mais Jack est bien décidé à remédier à cela. Il souhaite véritablement repartir du bon pied avec Paige, afin de créer une entente durable, bénéfique pour eux et pour leurs élèves. Peut-être pourrait-il la convier à son partage de souvenirs. A cette occasion, l'enseignant compte mettre l’accent sur la photo de classe, puisqu’elle représente le point actuel de son parcours, et le lien qui l’unit à ses élèves. L'instituteur espère leur transmettre ses connaissances, et leur donner les outils qui leur permettront de bâtir l’édifice de leur vie. Le passé nous définit, mais c’est le présent qui construit l’avenir.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



think smarter, live better (jack) Empty
Re: think smarter, live better (jack) - (Mer 4 Sep - 12:25)
Bienvenue parmi nous, et bon courage pour la rédaction de ta fichette ;D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



think smarter, live better (jack) Empty
Re: think smarter, live better (jack) - (Mer 4 Sep - 13:19)
Bienvenuuuuuuuue parmi nous think smarter, live better (jack) 2701566492

Bonne chance pour ta fiche think smarter, live better (jack) 2228807512
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



think smarter, live better (jack) Empty
Re: think smarter, live better (jack) - (Mer 4 Sep - 13:26)
Merci beaucoup @Luna Barnett et @Emma Forbes think smarter, live better (jack) 2227089788
Revenir en haut Aller en bas
Riley Donovan
positive minds › je suis un optimiste
Riley Donovan
positive minds › je suis un optimiste


Who you are
› posts : 119
› faceclaim : jessica biel @k-l
› multinick : andrew kelley ; mike walker ; victoria deighton ; riley donovan
› âge : 35 ans, dans sa tête, son coeur et son corps ca fait tic-tac-tic-tac
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t8246-riley-la-vie-est-un-theatre

think smarter, live better (jack) Empty
Re: think smarter, live better (jack) - (Mer 4 Sep - 13:45)
Bienvenue par ici ! Hate d'en découvrir plus! think smarter, live better (jack) 613702535


i'd say it, too.
“I know that's what people say-- you'll get over it. But I know it's not true. But you won't forget. Every time you fall in love it will be because something in the man reminds you of him.” ▬ betty smith.
Revenir en haut Aller en bas
Gabbie Eades
carpe diem › admin mimi comme une souris
Gabbie Eades
carpe diem › admin mimi comme une souris


Who you are
› posts : 1587
› faceclaim : dianna agron, ©doom day (avatar)
› multinick : raphaël (m. huisman), louise (z. deutch), evan (c. evans)
› âge : vingt-huit ans
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t4920-i-just-wanna-feel-something

think smarter, live better (jack) Empty
Re: think smarter, live better (jack) - (Mer 4 Sep - 14:46)
ohlala, jamie think smarter, live better (jack) 4135354924 think smarter, live better (jack) 4135354924 think smarter, live better (jack) 4135354924 think smarter, live better (jack) 4135354924 et j'aime beaucoup ce qui se profile sur jack. think smarter, live better (jack) 4207362787
bienvenue ici, n'hésite surtout pas si tu as besoin. think smarter, live better (jack) 2201629221 think smarter, live better (jack) 2201629221
Revenir en haut Aller en bas
Candelaria Rodriguez
positive minds › je suis un optimiste
Candelaria Rodriguez
positive minds › je suis un optimiste


Who you are
› posts : 1171
› faceclaim : Martina Stoessel + bazzart
› âge : 22 ans (18 août 1997)
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t9109-cande-est-presente#401016 http://www.thegreatperhaps.org/t9113-candelaria-a-besoin-de-vous-o#401270 http://www.thegreatperhaps.org/t9114-need-a-little-talk-candelaria

think smarter, live better (jack) Empty
Re: think smarter, live better (jack) - (Mer 4 Sep - 14:58)
Bienvenue sur le forum :D.



Destiny
Code par Heaven sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



think smarter, live better (jack) Empty
Re: think smarter, live better (jack) - (Mer 4 Sep - 15:05)
Merci à vous trois, vous êtes adorables think smarter, live better (jack) 107302656 think smarter, live better (jack) 107302656
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



think smarter, live better (jack) Empty
Re: think smarter, live better (jack) - (Mer 4 Sep - 17:25)
bienvenuue think smarter, live better (jack) 2201629221
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Who you are
Bad Karma



think smarter, live better (jack) Empty
Re: think smarter, live better (jack) - ()
Revenir en haut Aller en bas
think smarter, live better (jack)
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sauter vers: