AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -33%
Remise de 1000 € sur le ...
Voir le deal
1999 €

L’homme sage pardonne sans bruit.

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



L’homme sage pardonne sans bruit. Empty
L’homme sage pardonne sans bruit. - (Sam 7 Sep - 11:42)
- Ryan Fiorelli-

L'avenir appartient à ceux qui rêvent trop.

Image 1 Image 2
nom : Fiorelli digne héritage de son père. Assez fière, par ces origines italiennes dont il est attaché. Mais aussi une descendance importante pour la continuité de ce nom pour cette famille. prénom(s) : Ryan, simple sans être original. Passe partout mais marquant. âge : 22 ansnaissance : le 24 juin 1997 à Rome. nationalité : Italienne. origines : Italienne et les origines sont tenaces par son père et française par sa mère. statut civil : célibataire, l'image de couple n'est pas indispensable. Il se dit qu'il est encore jeune. Qu'il a le temps, et pourtant il ne reste pas insensible de cette fille croisait à travers des couloirs fades de l'hôpital orientation sexuelle : hétérosexuel, il préfère les courbes des femmes ou courbes rudes des hommes.  occupation : étudiant en photographie, il comble ces lacunes financiers, en jouant avec l'équilibre d'un plateau, de verres ou d'assiettes. Bref, il est serveur dans un petit café...argent : il jongle avec l'argent, il se débrouille, travail, et il est indépendant, et ça lui convient.  caractère : positif, fidèle, romantique, obstiné, optimiste, sociable, réservé, responsable, protecteur . groupe : carpe diem the fortune teller : Tout peut-être affecter. avatar : Cole Sprouse. crédit images : cosmic light, Angie, tag .

let me know your darkest secrets

Partie anecdotes : ¤ Ryan est l'aîné, il a une petite sœur qui le suit de très près d'un an et demi. Ils sont proches et fusionnels. Ils ont vécu la difficulté du déracinement et de vivre dans un autre pays, de quitter leurs amis, leurs liens. Et bien évidemment, ils ne se cachent rien. Ils sont là, l'un pour l'autre, pourtant sa sœur ne connaît pas encore l’existence de Luna. De cette fille qu'il croise dans le couloir quand il rend visite à leur mère.
¤ Si Ryan a cette complicité avec sa mère, c'est loin d'être le cas avec son père. Ils ne se comprennent pas. Différent, peut-être un peu trop de rancunes. Ils ont perdu ce lien quand Ryan avait dix ans. Même si l'un essaie de comprendre l'autre et inversement, ça termine le plus souvent par un échec. Ils font l'un avec l'autre, s'apprivoisent, mais ça ne va pas plus loin. Ils ne partagent pour ainsi dire rien.
¤ Ryan est quelqu'un de sociable, mais d'assez réservé, sous son aspect distant sans le vouloir bien souvent, on a pris cela comme une personne hautaine, difficile à comprendre. Ce qui n'a jamais été facile pour lui à l'école, autant plus qu'il passait le plus clair de son temps à rêvasser au fond de la classe. Dessiner sur le coin d'une page.
¤ il s'est intéressé à la musique assez tard, il frôlait les onze ans, quand il s'y est vraiment intéressé. La guitare est venu après, quand il traînait dans une salle de musique, à cette époque, son instinct au bord un peu rebelle prenait le dessus. Toujours en rébellion, il s'est fait surprendre à glisser ces doigts sur les cordes. c'est comme ça , qu'il a appris, il rangeait les instruments après les cours et le prof en échange lui donnait des cours. Un exutoire a sa colère.
¤ l'école n'était pas vraiment une partie de plaisir pour lui. Il n'a pas vécu de harcèlement scolaire, mais ne pas être le plus populaire, ne l'a pas aidé. Il s'est souvent retrouvé bousculer, victime de plaisanteries, mais dont il a toujours montré un comportement passif.
¤ il aime la photo, capturer les moments des gens, les rendre à son avantage. Il a toujours voulu exposer dans une grande galerie. ça serait son rêve, un rêve qui s'éloigne petit à petit, dont il a peu de chance de percer. Mais il ne désespère pas. Au pire des cas, il se dit qu'il pourra toujours faire ces preuves dans le mannequinat, pour des grands magazines. Pour l'instant, il se cantonne à serveur dans un bar.
¤ Ryan est proche des animaux, il a recueilli un chien abandonné malgré les réticences de sa famille. Il a donné un peu de son temps à l'adolescence dans des refuges.
¤ il est accro au café, et au plateforme musicaux Deezer et Spotify, il a toujours une playlist pour chaque contexte, chaque action. Mais il aime aussi les réseaux sociaux, pas pour étaler sa vie. Il est plutôt discret, mais utilise plutôt d'un point de vue artistique, un moyen de se faire connaître.
¤ il essaye de passer le plus souvent possible à l’hôpital, pour passer du temps avec sa mère. Entre deux cours, deux devoirs, services ou examen. Pour passer le temps, prendre des nouvelles ou simplement oublier la maladie qui la ronge en rigolant ensemble. Cela n'a jamais été une contrainte pour lui.
¤ Ryan n'a pas eu beaucoup de relation amoureuse à son actif. Il ne veut pas être cette personne qui collectionne les filles dans son lit et encore moins, avoir le palmarès que tout le monde envie. Il ne drague pas, il ne sait pas faire ou il laisse les plus doués le faire à sa place. Il parait qu'il a du charme, certainement naturel dont il n'a pas même pas conscience. Il veut une relation avec des sentiments, sans ça, il ne sait pas faire. Autant dire, que les doigts d'une main, est assez pour faire le compte de ces relations, tous sérieuses.
¤ il est amateur de bonnes nourritures.
¤ il tient une carte, ou il répertorie les pays, les villes qui aimeraient visiter. Il ne sait pas s'il le fera un jour. Mais il y croit.

behind the screen

pseudo/prénom : Milite/Amandine âge : 31 ans oui oui je suis vieille  L’homme sage pardonne sans bruit. 1485733704 . pays : le pays du béret et de la baguette   L’homme sage pardonne sans bruit. 41734297 connexion :5/7 j où as-tu connu le forum ? : Par Luna  L’homme sage pardonne sans bruit. 2227089788 . personnage inventé/scénario/pré-lien : Scénario (Luna Barnett) dernière bafouille :  L’homme sage pardonne sans bruit. 4125275393  L’homme sage pardonne sans bruit. 2150563227  L’homme sage pardonne sans bruit. 2025025955 .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



L’homme sage pardonne sans bruit. Empty
Re: L’homme sage pardonne sans bruit. - (Sam 7 Sep - 11:42)


“L'enfance est courte, la maturité infinie.”
Bill Watterson
 
La porte d'entrée s'ouvrit doucement devant un père encombrait par une valise, une poussette pliable, un sac de rechange, un couffin vide. La porte pas assez grande, trop de choses prises dans ses bras, le jeune père était dépassé par les événements. Fraîchement jeune père, il ne savait pas encore gérer la situation qui s'offrait devant lui. Comblé, exciter par la perceptive de son nouveau rôle. Pour une fois, il n'allait pas être l'homme professionnel sévère et intraitable qu'on attendait de lui. Seulement un père aimant et attendrit devant le petit être qui se présentait devant eux. Il avait attendu ce moment depuis longtemps, depuis qu'il s'était marié. Ils n'avaient pas pu concevoir tout de suite, une petite famille. Ils ont dû attendre cinq longues années avant d'accueillir leur premier enfant. Trop déborder face à leurs carrières. Le temps n'était pas à fonder une famille. La patience était leur arme. Ils avaient une situation, plus aisée, les affaires se portaient bien. Ils pouvaient subvenir aisément à la famille qu'ils voulaient constituer. Le couple se connaissait depuis dix ans, ils faisaient toujours les choses à leurs rythmes, même si cela pouvait éveiller quelques interrogations de leurs proches, ils n'avaient jamais accordé d'importance au jugement des autres. Ceux qu'ils allaient enseigner à l'avenir, chez leurs enfants. Il déposa machinalement tout l'attirail qui encombrait ses bras. Un accueil digne de ce nom, sa famille et l'enfant qui allait partager leurs vies. D'un accord tacite, les jeunes parents avaient décidé d'appeler la petite tête brune, Ryan . « Nous, voilà à la maison, prête à construire notre petite famille... » Il laissa le passage libre, pour sa femme, tenant un petit corps elle. Souriant aux paroles de jeune père, en venant se blottir contre lui. Sans un mot.

La nuit était bien avancée, la lumière sombre de la lune s'infiltrait dans la chambre. Dominant l'obscurité. Ryan n'était âgé que de sept ans. Et c'était une de ces nuits rares, mais cela arrivait. Où il se réveillait en sursaut. Pas, par peur, il avait seulement entendu une agitation en bas. Inconsciemment, il savait d'où ça provenait. Toutes les nuits se ressemblaient. Sa mère travaillait sans relâche face à des dossiers plus ou moins compliqués. C'est ce qui faisait sa réputation d'ailleurs. Mais à cet âge-là, Ryan ne s'en rendait pas compte. Pour lui, sa mère faisait ces devoirs. Bien jolie vision... Il écarta ces draps, posa ces pieds sous un sol refroidi par l'hiver. La curiosité le poussant à descendre. Il était assez léger, pour ne pas faire hurler les planches. Ce qui facilitait sa progression, jusqu'au bureau de sa mère, sans se faire remarquer. La lumière dessinait une forme dans le couloir. Un filet minime se dirigeant droit dans la pièce, découvrant sa mère concentrait, une main dans les cheveux, comme si l'affaire lui donnait envie de les arracher. Pour Ryan, sa mère comme son père, avaient toujours été un modèle. Des personnes, dont il voulait ressembler. Mais il était plus proche de sa mère, un fils est souvent plus proche de sa mère....« Tu sais que je t'ai vu ? » La voix de sa mère déchirait doucement le silence, qui régnait. Ryan n'avait plus le choix. Et c'était avec un pas timide qu'il se présentait devant la porte, devant le regard de sa mère. Le regard innocent, car déjà à l'époque, il savait déjà jouer sur la sensibilité des gens. « Tu sais que tu devrais dormir à cette heure. Qu'est-ce qui se passe mon grand ? » Et rien qu'à la notion de grand, Ryan arborait déjà un sourire ravi. Cela avait de l'importance, à ses yeux. « Je n'arrive pas à dormir. » « Viens là ! » Le petit garçon s'avançait dans la pièce, pendant que sa mère tirait une chaise à côté d'elle. Il se hissait sur la chaise, prenant sa place, comme si elle lui était destinée. Employant une posture adulte comme son modèle qui était à côté de lui. « Sur quoi tu travailles ? » Le dossier qui s'étalait devant leurs yeux. « C'est compliqué mon grand, mais pour faire simple, je viens en aide à une famille avec peu de moyens, tu comprends ? » Ryan la regardait, voyant la motivation, la passion dans ses yeux. Lui aussi voulait aider. Même si ça semblait un peu flou.


"L'adolescence, c'est le temps des confidences et des secrets, et le temps des premières déceptions."
André Maurois

Le ciel était gris, monotone, sans la moindre couleur, en berne. Autant que le cœur de Ryan, qui n'avait trouvé pas d'autre solution que de planter son regard dehors. Face à ce hublot, sans vie. Des heures d'avion, il n'avait pas réussi à calmer cette amertume, ce cœur lourd qui pesait dans sa poitrine. C'est une nouvelle vie, une nouvelle histoire qu'on écrit ! Les mots résonnaient encore dans sa tête, sans y croire vraiment. Il n'avait pas envie de partir, de quitter ces amis, le reste de sa famille, ces marques. Le soleil du sud, les voix fortes et animées qui parcouraient les rues, l'odeur du café maison qui flottait dans l'air et sa cuisine aux ambiances familiale... Son quartier antique et historique, où il faisait bon vivre. Et Ryan n'avait pas envie de lâcher tout ça, pour un pays qui ne connaissait même pas. Ces amis lui ne lui en avaient dit que du mal de cet endroit. Trop vert, trop froid, trop humide qui ne voyait rarement de le soleil. Des histoire d'enfant, pour qu'il ne parte pas... Il détestait son père, son choix, sans prendre en compte les leurs. Cette vie qu'il imposait ! Pour seule raison, que son travail était mieux payé. Que leurs vies seraient plus agréables ! Pour qui ? Ryan avait envie de pleurer, face à tout ça. À ce vide... S'il ne le faisait pas, c'était tout simplement parce qu'il sentait la main de sa petite sœur, venir chercher la sienne, dans un moment de réconfort. C'était lui l'aîné, lui qui devait montrer l'exemple, que tout se passerait bien...

Sa vie avait littéralement changé. Les plans, il n'en faisait plus. Il préférait vivre au jour le jour. Les pensées avaient envahi son esprit, occultant ce qui pouvait bien se passer autour de lui. C'est seulement quand on le plaqua contre le mur, les rires encombrant ces oreilles, dans un bruit désagréable, qu'il constatait d'un potentiel dangereux, bien trop tard. « Alors tu ne regards pas où tu vas Fiorelli ! » C'était un des moments qu'il avait secrètement redouté. Pourtant, il savait qu'un jour, ce moment, comme une fatalité allait arriver. Il fallait s'en douter, le monde était fait ainsi. Mais Ryan n'était pas du genre à rester passif, bien sûr, il plongeait bien souvent la tête la première. « Par contre, je peux constater que vous aimez vous rendre minable ! Quoi ? Vous vous êtes pris une raclée ce matin par des mecs un peu plus fort que vous, alors vous vous sentez un peu diminué ? » Il n'avait pas réfléchi aux conséquences de ces paroles, aux actes que cela pouvait engendrer. Qui ne se fit pas attendre, puisqu'il le bouscula sans aucun ménagement, riant aux éclats face à sa perte d'équilibre. Le pire pour lui, face à eux. Il ne manquait pas de courage, peut-être un peu suicidaire sur les bords, l'adolescence n'épargne personne. ON se croit pousser des ailes, être ces forts pour pouvoir vaincre tout et tout le monde. Ryan n'y échappait pas, un demi-sourire aux lèvres, il s'était simplement levé, en silence. Affrontant, ces bandes, déjà vainqueur dans sa tête. Fonçant vers eux, les mains devant les yeux, comme s'il pouvait affronter le monde...


"On croit conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène"
Denis Diderot

Les sons lui parvenaient à peine, étouffés. Il avait cette étrange impression que sa tête était dans du coton. Endormi, pas le moindre ressenti. Depuis quand ils étaient ici ? Ils avaient perdu la notion du temps, depuis qu'ils avaient traversé cette porte . Depuis que Ryan avait reçu l'appel de son père. D'ordinaire, en voyant son nom, il n'aurait même pas décroché. Attendant que le répondeur, prenne la relève. Mais il avait cette intuition, qu'il devait répondre. Et il avait bien fait... Un mur blanc, une odeur aseptiser, à lui faire froncer le nez. « Vous êtes la famille Fiorelli... ?  » C'est tout ce qu'il avait entendu. Une voix rauque, à peine audible. Qui éveillait des mouvements autour de lui. Des visages inconnues qui circulait autour d'eux, son père, sa sœur, sa mère, lui... Il avait la désagréable sensation d'être observé. Un médecin montrant à peine un sentiment « On a du faire des examens après votre malaise, madame...» Il avait à peine refermé la porte de la chambre. Son regard se posait sur les deux adultes, l'un après l'autre, les plus âgés de la pièce. « Et je dois vous avouer qu'ils ne sont pas bons... ». Résultat d'une bombe qui allait changé le cours d'une famille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



L’homme sage pardonne sans bruit. Empty
Re: L’homme sage pardonne sans bruit. - (Sam 7 Sep - 11:45)
MON RYAAAAAAAAAN L’homme sage pardonne sans bruit. 3694128851
Bienvenue parmi nous mon Amandine chérie L’homme sage pardonne sans bruit. 3191889632
Comme je te l'ai dit en MP, tu sait ou me trouver si tu as des questions L’homme sage pardonne sans bruit. 1957564982

Ryan est la proriété de sa petite Lou d'amour, pas touche L’homme sage pardonne sans bruit. 41734297 L’homme sage pardonne sans bruit. 3686473356

rien que pour toi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



L’homme sage pardonne sans bruit. Empty
Re: L’homme sage pardonne sans bruit. - (Sam 7 Sep - 11:50)
Bienvenue parmi nous L’homme sage pardonne sans bruit. 2227089788
Et bon courage pour ta fiche ! L’homme sage pardonne sans bruit. 2787995557
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



L’homme sage pardonne sans bruit. Empty
Re: L’homme sage pardonne sans bruit. - (Sam 7 Sep - 12:30)
L’homme sage pardonne sans bruit. 2221190684 L’homme sage pardonne sans bruit. 3686473356 L’homme sage pardonne sans bruit. 1832256333 L’homme sage pardonne sans bruit. 2150563227
Merci L’homme sage pardonne sans bruit. 2804261376
Ouiiii on s'est toujours L’homme sage pardonne sans bruit. 41734297 L’homme sage pardonne sans bruit. 1557557204

Merci Jack pour l'accueil L’homme sage pardonne sans bruit. 4079941090
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



L’homme sage pardonne sans bruit. Empty
Re: L’homme sage pardonne sans bruit. - (Sam 7 Sep - 13:03)
bienvenuuuue L’homme sage pardonne sans bruit. 613702535 L’homme sage pardonne sans bruit. 2211289881
bonne chance pour ta fiche L’homme sage pardonne sans bruit. 1318934201
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



L’homme sage pardonne sans bruit. Empty
Re: L’homme sage pardonne sans bruit. - (Sam 7 Sep - 15:53)
Merci L’homme sage pardonne sans bruit. 2221190684
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



L’homme sage pardonne sans bruit. Empty
Re: L’homme sage pardonne sans bruit. - (Sam 7 Sep - 16:25)
bienvenue parmi nous L’homme sage pardonne sans bruit. 3838048998 L’homme sage pardonne sans bruit. 2150563227
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



L’homme sage pardonne sans bruit. Empty
Re: L’homme sage pardonne sans bruit. - (Sam 7 Sep - 17:27)
Merci pour cet accueil L’homme sage pardonne sans bruit. 2221190684 L’homme sage pardonne sans bruit. 1947200625
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



L’homme sage pardonne sans bruit. Empty
Re: L’homme sage pardonne sans bruit. - (Sam 7 Sep - 19:44)
ça c'est de la livraison rapide L’homme sage pardonne sans bruit. 2954587517
bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche L’homme sage pardonne sans bruit. 2211289881
si tu as la moindre question, surtout n'hésite pas L’homme sage pardonne sans bruit. 2227089788
par contre, attention aux sales paluches, tatie phee veille au grain L’homme sage pardonne sans bruit. 329059866 comme d'hab j'suis pas sous le bon compte pour faire des menaces L’homme sage pardonne sans bruit. 4240345067
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Who you are
Bad Karma



L’homme sage pardonne sans bruit. Empty
Re: L’homme sage pardonne sans bruit. - ()
Revenir en haut Aller en bas
L’homme sage pardonne sans bruit.
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Sauter vers: