AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur les tongs Havaianas Brasil en noir
11 € 22 €
Voir le deal

unconditionally (leonie)

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Teddy Salinger
control freaks › admin mimi comme une souris
Teddy Salinger
control freaks › admin mimi comme une souris


Who you are
› posts : 991
› faceclaim : jensen ackles, ©blood eagle
› multinick : gabbie (e. watson), louise (z. deutch),raphaël (m. huisman), evan (c. evans)
› âge : trente-huit ans.
Bad Karma



unconditionally (leonie) Empty
unconditionally (leonie) - (Mer 23 Oct - 22:23)
- Leonie Salinger-

Ecrire une courte citation

Image 1 Image 2
nom : elle l'avait un jour vu comme une étiquette, ce nom. presque sans importance. jusqu'à comprendre, jusqu'à sentir le poids de l'héritage et ce besoin de donner un sens à ces lettres. salinger, souvenir de son père. lien puissant d'une famille. prénom(s) : ils l'ont choisi au hasard, parce qu'ils l'aimaient. parce qu'elle l'avait vu dans un roman, peut-être. leonie. douceur sur la langue, symbole de courage. souvent raccourci en leo, par les autres et surtout par elle-même. jolene, son second prénom. fantaisie d'une mère fan de dolly parton. âge : trente-et-un ans évaporés, le temps a filé. plus vite qu'elle ne l'aurait pensé. trop vite peut-être. elle n'en prend conscience que maintenant. naissance : elle est née le deux novembre 1988, à wellington. nationalité : c'est une néo-zélandaise de souche. origines : elle n'en a pas de connue, même si parfois, elle se prend à rêver d'exotisme. statut civil : elle aurait dû être mariée, aurait pu. coup du destin, coup du sort, elle ne peut même pas se dire divorcée. simplement ex-fiancée. simplement célibataire. elle n'a pas le temps, leo. ne le prend pas, surtout. incapable d'ouvrir son cœur ou simple peur de l'échec, elle n'est même plus sûre de savoir séduire, de savoir se laisser séduire. plus préoccupée par les dossiers qui s'empilent. l'amour, elle a laissé tomber. ou presque. orientation sexuelle : elle ne pourra jamais nier quelques attirances pour les courbes féminines, sans pourtant s'imaginer auprès de l'une d'elle. leo, elle n'a connu que les mâchoires saillantes, les parfums boisés et les bras réconfortants des hommes. hétérosexuelle sans nul doute possible. occupation : elle n'a jamais cessé d'y croire. l'acharnement, l'envie de réussite, le besoin de faire ses preuves. une fierté. leonie, elle a ouvert son cabinet d'avocat. son propre cabinet, sans rien ni personne pour la diriger. c'était il y a trois ans. elle a fait de choix d'aider les victimes, d'effacer les injustices. elle a fait le choix de défendre ceux en qui elle veut croire, ceux qui méritent de l'intérêt, d'être sauvés. leonie, elle avance tête haute, fier de ce qu'elle accomplit au quotidien. argent : elle ne manque de rien, leonie. femme aisée, sans le moindre besoin. caractère : ambitieuse animée, sans relâche, sans faille / à la recherche de la perpétuelle perfection, pour tout et souvent pour rien / attachée à son travail, bien trop pour le commun des mortels / nervosité sans limite, peur constante de l'échec / femme enfant, pourtant, aux sourires et aux rires communicatifs / l'âme bercée de romantisme, endormi pourtant par ce manque de temps constant / le sarcasme facile, au bord des lèvres à chaque occasion / hyperactive de nature, incapable de s'arrêter / le contact facile, la peur de la solitude et de l'abandon et le besoin d'être entourée / devenue trop terre à terre, manque profondément de fantaisie / femme en perdition, incapable de perdre de pied, d'accepter l'inconnu / curieuse de tout, de la moindre découverte  / organisation sans faille, millimétrée pour ne rien laisser au hasard / manque de confiance en elle permanent, caché par un visage plein d'assurance. groupe : control freaks, sans doute trop. the fortune teller : que le karma soit avec elle. avatar : nina dobrev. crédit images : whispers (avatar), tumblr (icon)

let me know your darkest secrets

(1) Il rêvait d’enfants, de cris de joie et d’effervescence permanente. Elle rêvait d’une grande famille, heureuse et unie. Eux, fallait se le dire, il s’était parfaitement trouvé. Lui, Aaron, homme droit et brave. Il avait grandi comme fils unique, s’était établi comme mécanicien. Elle, Jillian, femme admirable et courageuse. Bien entourée de quatre frères, elle avait choisi d’être infirmière. Eux, ils avaient eu un coup de foudre en se découvrant, en se croisant pour la première fois au détour d’une rue. L’histoire parfaite qui avait donné naissance à trois enfants. Leonie, elle était la première à pousser ce premier cri.
(2) Cette famille, elle respirait le bonheur. Ce bonheur que l’on envie, que l’on jalouse tant il est beau, tant il est fort. Les Salinger, il offrait le portrait de la famille idéale. Des sourires permanents, des regards brillants, de l’amour par poignée. Qu’ils étaient beaux. Leonie, elle mesurait combien elle avait eu de la chance. Heureuse d’avoir pu grandir si bien entourée. Ses parents lui avaient offert le meilleur, à la force de leur courage et de leur amour. Des récompenses méritées, des cadeaux mesurés. Elle les a vu s’acharner, tout donner pour offrir ce qu’ils avaient de meilleur. A ses soeurs, à elle et à eux, parfois.
(3) L’enfance, elle a été paisible. Sereine. Parfaite écolière, parfaite aînée. Leonie, elle brillait dans tout ce qu’elle entreprenait. Une étoile. Ses parents, ils avaient tout fait pour qu’elle s’épanouisse. Elle a joué du piano avec une certaine évidence, s’est essayé au rugby sans grand succès - trop fragile qu’on lui avait dit. Elle avait pris des cours de dessins. Simplement parce qu’elle s’épanouissait dans ce besoin d’exceller. Leonie, elle s’est intéressée à tout. A trop de choses sans doute. Elle a regardé les étoiles, a voulu devenir pâtissière, s’est trouvé un don pour les concours d’orthographe et le chant. Elle travaillait dur, véritablement.
(4) Leonie, elle s’est surtout épanouie dans la danse. Révélation durant l’enfance, mais surtout lors de ce camp d’été. Adolescente déjà. Fragile et délicate. Elle a dansé pour elle, mais surtout pour lui. Pour qu’il la remarque. Elle évoquait le coup de foudre, le grand amour. Dans ses grands yeux bruns, elle avait vu une étincelle. Loin de ses habitudes, loin de ses propres attitudes. Nathan, Nate qu’il voulait qu’on l’appelle. Trop fou, trop beau. Leonie, elle en avait noirci des pages de journal. Et surtout, elle avait dansé. Danser jusqu’à ne plus tenir debout. Danser pour finalement ne pas être tentée. Trop jeune pour tomber amoureuse. Entre eux, il y avait eu un baiser. Quelques promesses non tenues.
(5) La danse, elle l’avait pratiqué jusqu’à l’âge de dix-huit ans. Sport passion, sport qui l’avait détruite aussi tant elle avait voulu exceller. Un instant, elle s’imaginait fouler les scènes des plus grands théâtres. Un instant, elle se voyait première rôle d’un grand ballet. Parce qu’elle brillait par son acharnement, Leonie. Etoile majestueuse. Elle en avait rêvé jusqu’à la chute. Fatale. Des années de labeur brisé par une fracture du genou. Blessure qui lui laissera des séquelles à vie.
(6) Leonie, elle aurait voulu tout faire. Tout essayer, tout pratiquer. Plus encore après son rêve brisé. Bien obligé de faire un choix lors de son entrée à la faculté, c’est le droit qui l’a attirée. Sans raison. Pour l’importance du travail à fournir, sans doute. Pour la fierté qu’elle avait lu dans le regard de son père. Acceptée partout où elle voulait aller, libre de décider où elle irait, elle a choisi de rester à Wellington. Proche de sa famille. Proche de ce qu'elle connaissait bien. Leo, elle aurait pu aller partout si la peur de perdre pied n'avait pas été plus forte.
(7) Son arrivée à l’université, elle avait été signe de nouveauté. Leo, elle avait l’habitude de tout contrôler. Tout devait être prévu, minutieusement. Elle était arrivée à l’université de Wellington pour la première fois, certaine d’avoir en mémoire le plan du campus. Certaine de savoir gérer ses déplacements. Elle avait déambulé fièrement, la démarche assurée. Elle s’était installée dans une salle, persuadée que ce serait la sienne. Jusqu’à ce début de cours. Jusqu’à découvrir l’intitulé, le professeur, les gens autour d’elle. Leonie, rouge de honte, elle n’avait pas osé fuir. Pourtant, cette erreur, elle lui avait permis de rencontrer Jack. Cet homme qui l’avait aidé, qui l’avait guidé. Cet homme, son plus bel ami.
(8) Jack et Leonie. Leonie et Jack. L’amitié avait viré à l’amour. Faut dire que ça avait été vite. Incontrôlable. Tout avait commencé ce soir de fête foraine. Un miracle qu’elle ait accepté. Un miracle qu’elle ait abandonné ses livres. Leo, elle ne l’avait prévu. S’attacher à lui. Elle ne l’avait pas vu venir, ce changement. Il y avait eu ce cadeau, qu’elle garde encore aujourd’hui. Cette peluche, symbole du commencement. Leo, elle se souviendra à jamais des mots. De cette déclaration malhabile, de ce léger tremblement dans sa voix. C’était touchant, c’était doux. Elle avait hésité un instant. Pas certaine d’être prête. Persuadée qu’elle n’aurait pas le temps pour ça. Parce que ce n’était pas prévu. Pourtant, elle a accepté d’essayer. D’une certaine manière, elle savait déjà qu’il lui plaisait tout autant.
(9) Ils ont fini par se fiancer. Suite logique, qu’on leur avait dit. Après tout, ils s’aimaient. Après tout, ils étaient ensemble depuis longtemps. Vivre ensemble, préparer le mariage. Au fond, peut-être qu’ils n’auraient jamais dû penser à s’unir. Trop de stress, trop de travail. Trop d’imprévus. La flamme s’était éteinte. Ou peut-être n’y en avait-il jamais vraiment eu. Jack, elle l’aimait. Comme ce meilleur ami qu’il aurait dû rester. Ils s’étaient séparés, sans cris. Sans larmes. Parce que c’est qu’ils avaient fait de mieux depuis longtemps. Leo, elle n’oublierait pourtant jamais ce que Jack était pour elle. Le premier amour. Elle en avait eu de la chance. Tomber sur lui alors que rien ne le présageait.
(10) Leonie, elle s’était préoccupée de son projet. Le mariage en moins, elle en avait eu le temps pour mieux s’y consacrer pleinement. Le rêve de sa vie, sans doute. Quelques réussites, beaucoup d’influences, elle avait ouvert son cabinet. Elle avait travaillé pour d’autres avant de voir plus grand, de penser plus grand. Avocate acharnée, méritante, elle s’était lancée en solitaire. Elle avait fait la fierté de ses parents. Trois ans à présent qu’elle est à son compte. Elle travaille toujours si fort, s’empresse de sauver les victimes.
(11) C'était il y a six mois. Leo, elle ne l'avait pas prévu non plus. Tout avait été si vite, fulgurant. Foudroyant. Il n'avait fallu qu'un mois pour que tout s'aggrave. Son père. On lui avait diagnostiqué un cancer du pancréas. Incurable, sans traitement. Stade terminale. Il n'avait fallu qu'un mois pour que son souffle s'arrête. Leo, elle s'était enfermée dans son travail. Incapable d'accepter. Incapable de faire son deuil. La lumière de fierté dans les yeux de son père, elle ne pouvait pas l'oublier. Sa vivacité, ses rêves extravagants. Leonie, elle n'était pas prête.
(vrac) a des lunettes de confort / s'autorise une soirée cinéma par mois / n'a plus fini un livre depuis au moins trois ans / se lève à l'aube quatre fois par semaine pour aller courir, reçoit une coach de yoga à son bureau chaque mardi / elle a encore un agenda papier et refuse d'inscrire tout sur son téléphone, ce carnet, c'est sa vie / parle plusieurs langues, même si ça ne sert pas vraiment / n'a eu que de brèves relations sans avenir, incapable de se poser de peur d'échouer encore / elle va déposer une fleur chaque matin sur la tombe de son père sans jamais dire un mot / elle fait son shopping en ligne uniquement / ses amis sont obligés de prendre rendez-vous pour pouvoir la voir / passe plus de temps à travailler qu'à tout le reste, elle en oublie parfois même de manger.

behind the screen

pseudo/prénom : camille unconditionally (leonie) 23662033 âge : vingt-cinq ans, sans mentir. pays : la france, encore et toujours. connexion : tous les jours, quasiment. unconditionally (leonie) 4207362787 où as-tu connu le forum ? : y'avait de la lumière et des coussins tout doux. unconditionally (leonie) 418737501 personnage inventé/scénario/pré-lien : scénario de @jack loveday. unconditionally (leonie) 2201629221 dernière bafouille : j'vous aime les p'tits loups. unconditionally (leonie) 2201629221 et si vous voulez des liens, n'hésitez pas.
Revenir en haut Aller en bas
Teddy Salinger
control freaks › admin mimi comme une souris
Teddy Salinger
control freaks › admin mimi comme une souris


Who you are
› posts : 991
› faceclaim : jensen ackles, ©blood eagle
› multinick : gabbie (e. watson), louise (z. deutch),raphaël (m. huisman), evan (c. evans)
› âge : trente-huit ans.
Bad Karma



unconditionally (leonie) Empty
Re: unconditionally (leonie) - (Mer 23 Oct - 22:24)
+1, au cas où
Revenir en haut Aller en bas
Emilia Kennedy
positive minds › je suis un optimiste
Emilia Kennedy
positive minds › je suis un optimiste


Who you are
› posts : 1113
› faceclaim : lauren german + faith.
› multinick : (sutton fitzgerald)
› âge : trente sept ans, elle approche doucement de la quarantaine.
(andrew + intrigue + jocelyn + isaac + phoebe)
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité :
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t9887-emilia-i-ll-be-your-girl http://www.thegreatperhaps.org/t9891-emilia-be-strong-and-fight-back#427202

unconditionally (leonie) Empty
Re: unconditionally (leonie) - (Jeu 24 Oct - 9:08)
rebienvenue chez toi unconditionally (leonie) 2227089788


- - If you desire something, just take it.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



unconditionally (leonie) Empty
Re: unconditionally (leonie) - (Jeu 24 Oct - 9:25)
Rebiiiiiienvenue chez toi miss unconditionally (leonie) 613702535

Bon courage pour ta nouvelle fiche unconditionally (leonie) 2425387542
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



unconditionally (leonie) Empty
Re: unconditionally (leonie) - (Jeu 24 Oct - 10:34)
Oh la douce Nina.
Rebienvenue à la maison unconditionally (leonie) 2227089788
Revenir en haut Aller en bas
Teddy Salinger
control freaks › admin mimi comme une souris
Teddy Salinger
control freaks › admin mimi comme une souris


Who you are
› posts : 991
› faceclaim : jensen ackles, ©blood eagle
› multinick : gabbie (e. watson), louise (z. deutch),raphaël (m. huisman), evan (c. evans)
› âge : trente-huit ans.
Bad Karma



unconditionally (leonie) Empty
Re: unconditionally (leonie) - (Jeu 24 Oct - 11:10)
merci les p'tits loups. unconditionally (leonie) 2201629221 unconditionally (leonie) 2201629221
Revenir en haut Aller en bas
Candelaria Rodriguez
positive minds › je suis un optimiste
Candelaria Rodriguez
positive minds › je suis un optimiste


Who you are
› posts : 1171
› faceclaim : Martina Stoessel + bazzart
› âge : 22 ans (18 août 1997)
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t9109-cande-est-presente#401016 http://www.thegreatperhaps.org/t9113-candelaria-a-besoin-de-vous-o#401270 http://www.thegreatperhaps.org/t9114-need-a-little-talk-candelaria

unconditionally (leonie) Empty
Re: unconditionally (leonie) - (Jeu 24 Oct - 11:45)
re-bienvenue :D.



Destiny
Code par Heaven sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



unconditionally (leonie) Empty
Re: unconditionally (leonie) - (Jeu 24 Oct - 11:59)
J'adore déjà ton début de fiche, et je suis impatiente d'en lire la suite unconditionally (leonie) 2227089788
Rebienvenue unconditionally (leonie) 2528338129
Revenir en haut Aller en bas
Jocelyn Kelley
cape diem › je suis un audacieux
Jocelyn Kelley
cape diem › je suis un audacieux


Who you are
› posts : 311
› faceclaim : caitriona balfe + ©cosmic light
› multinick : millie (N. Dobrev)
› âge : trente-huit ans
CLOSED : (emilia) # (andrew) #(callum) # (isaac) # (kelley's family)
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t10270-meme-quand-on-l-a-perdu-l- http://www.thegreatperhaps.org/t10382-jocelyn-skinny-love#439898 http://www.thegreatperhaps.org/t10420-jocelyn-s-phone#440933

unconditionally (leonie) Empty
Re: unconditionally (leonie) - (Jeu 24 Oct - 17:45)
(re) bienvenueee sur le forum unconditionally (leonie) 613702535


when
integrity has gone.

Le monde fleurit par ceux qui cèdent à la tentation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



unconditionally (leonie) Empty
Re: unconditionally (leonie) - (Jeu 24 Oct - 18:26)
re-bienvenue ici :)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Who you are
Bad Karma



unconditionally (leonie) Empty
Re: unconditionally (leonie) - ()
Revenir en haut Aller en bas
unconditionally (leonie)
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sauter vers: