AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
22.95 €
Voir le deal

m/ les mots que t'as gravés sur mon coeur.

Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



m/ les mots que t'as gravés sur mon coeur. Empty
m/ les mots que t'as gravés sur mon coeur. - (Sam 7 Déc - 2:21)
- Saez -

le bateau ivre

Image 1 Image 2
nom : un nom qu'il préfère oublier. le seul lien qui le relie à toutes ces responsabilités. à toutes ces choses qu'il a tant refusé pendant longtemps avant de devoir courber l'échine. au choix. prénom(s) : un prénom qu'il déteste et qu'il a fini par transformer en saez. beaucoup plus frappant. beaucoup plus lui. c'est par celui-ci qu'il s'est présenté à elle. pourtant les apparences ont fini par tomber et l'ancien prénom a repris son droit de trône. au choix. âge : vingt-trois ans. c'est un cap à passer. il l'a passé. comment il ne le sait pas trop. mais il survit. il sait que bientôt il devra se poser. mais il n'est pas encore. il le sera sans doute jamais. naissance : il semblerait être natif de wellington, à moins qu'il ne soit arrivé à wellington que peu de temps après sa naissance. nationalité et origines : au choix, il peut venir d'ici et d'ailleurs. néanmoins, je le vois natif de wellington, mais il serait parti. après à vous de voir s'il est néo-zélandais ou tout autre dans ses origines. statut civil : libre comme l'air. il n'a jamais pu se poser. pas depuis elle. il file de lit en lit sans jamais regarder la même fille. elles ont toutes un trait qui lui ressemblent. des cheveux châtains. ou bien des yeux noisettes. pourtant aucune d'elles n'a ce regard si particulier qui lui manque. même s'il ne veut pas se l'avouer. orientation sexuelle : des courbes fines qui le rendent dingue. des lèvres pulpeuses qui pourraient le damner. ou encore cette peau si douce sous ses doigts. il n'a jamais pu regarder autre que la gente féminine. il l'a dans la peau. clairement. occupation : une place dont il n'a jamais voulu. des rêves qu'il a du écraser pour prendre la suite familiale. des épaules parfois qui tanguent sous les demandes paternelles. mais le regard se tient. toujours. ne pas flancher, être ce qu'on attend de lui. il se renie pour une place dans l'entreprise familiale. il déteste son reflet. l'image si parfaite qu'il renvoie lui donne envie de vomir. un mal être qui grandit tout au fond de son estomac. argent : la cuillère en argent. les diamants ça a longtemps été son quotidien. c'est devenu sa propre réalité. une vie dorée qu'il tente de mener de front. mais la cage tangue sous ses pas. il hésite et n'apprécie plus ses billets qui dorment sur son compte en banque. il ne se retrouve plus. s'imagine être devenu quelqu'un d'autre qu'il déteste. ou pire encore. qu'elle déteste. caractère : cigarettes, liberté, lune, noir sang, poings, sourires, manque, volage, regrets, gris, rouge carmin, son regard, parfum de savon, courage bafoué, rêve envolé, revenir, comète, amour, aventure, force, ténacité, dettes, partir, étoiles, nuit, saule pleureur, rage enfouie, soleil éteint. groupe : au choix. the fortune teller : au choix. avatar : alex fitzalan. crédit images : lunaye (avatars).

tell me who you are

☆ saez, c'est un garçon de la haute. il vient d'une famille peu commune. prestigieuse mais défectueuse. son père il l'a toujours détesté. stricte et rigide, c'est pas le genre dont on rêve. pourtant c'était son père. politique intransigeant en course pour le poste de sénateur australien, rien ne devait dépasser. pas un cheveu, pas un ongle. sa famille devait être à la hauteur de ses ambitions politiques. fade et irréelle. sa mère, elle, était pas mieux. elle aimait ses enfants. mais elle disait rien. femme d'intérieur bourgeoise, elle s'enfermait dans son imaginaire de la famille parfaite. mais c'était que des apparences. un miroir qui s'est peu à peu fissuré au fil du temps. c'est sans doute ça qui l'énervait le plus petit. la passivité de sa mère. il a grandi dans ce climat pas tellement stable.
☆ il a aussi une soeur le petit. une jolie tête blonde. innocente. il l'a toujours protégée. contre le monde. contre son père. il préférait se prendre les coups plutôt qu'elle. elle était bien trop fragile la petite. pourtant en grandissant, elle est devenue comme lui. sauvage. elle est devenue une autre fille. elle était loin l'innocente. mais il était son grand frère. et tentait de lui montrer le droit chemin. faites ce que je dis pas comme je fais.
☆ à vrai dire, il était doué avec une guitare le petit. bien plus que le commun des mortels. il maniait les cordes avec agilité. avec force. il pourrait devenir musicien. les petits bouts de chanson qu'il rédigeait par-ci par-là étaient beaux. emprunts de vérité, de rage. et de beauté. mais c'est pas un artiste. c'est ce qu'il raconte. il a tort. mais il est bien trop buté pour ça.
☆ il a toujours été en décalage. en opposition. un vrai jeune chien fou. petit, on s'en amusait. à l'adolescence, son père s'en est agacé. lui s'en foutait. il n'en avait rien à faire. le cadre parfait avait besoin d'être dépoussiéré. il refusait les règles de son paternel. les scandales, c'était le cadet de ses soucis. il n'était pas fait pour la route que ses parents avaient tracé devant lui. la politique ? et pis quoi encore. si son père ne trouvait aucun inconvénient à s'étrangler tous les jours en mettant sa cravate, très peu pour lui. il en avait rien à faire de tout ça. il voulait être artiste, être sous les feux des projecteurs. son père ne comprend pas. les disputes s'en suivent.
☆ jusqu'à ce fameux jour il y a deux ans. encore une dispute. son père avait reçu un appel de son université : il avait séché. encore. un comportement inadmissible. il ne voulait rien entendre. il le menaça de lui couper les vivres, de l'envoyer en formation militaire. et tant d'autres choses peu reluisantes. puis le coup fatidique. des cris. et un geste. sa guitare vint s'exploser contre le mur dans un accès de rage. c'en était trop. alors il ne perdit pas une seconde. il prit ses maigres affaires et partit. juste comme ça.
☆ il ne sut pas trop quoi faire. il se réfugia en premier lieu chez un ami. mais dans ce monde il se rendit bien compte que tout se payait. même l'amitié. il finit par errer plus dans les rues qu'autre chose. il finit par trouver un petit boulot. et un endroit pour vivre. jamais il ne pensa à rentrer. à quoi bon ? mener une vie dont il ne voulait pas ? qu'ils aillent tous au diable. à sa grande surprise, personne ne vint le chercher. il était tout seul.
☆ il restait néanmoins en contact avec sa soeur et sa mère. de temps en temps. c'est sans doute une de ses lettres qui mit son père sur sa piste. (voir plus bas)
☆ il continua alors sa vie ainsi. fini la vie dorée. fini les responsabilités. il était enfin libre. il travaillait peut-être mais il faisait ce qu'il avait toujours rêvé de faire : il se produisait de temps en temps dans des bars ici et là. il était si insouciant, si naïf. il pensait s'en sortir. il avait beau avoir grandi dans le luxe. il avait l'impression d'appartenir à ces bas fonds depuis toujours. d'être l'un des leurs. enfin des gens qui le comprenaient lui. c'est à ce moment qu'il se fit appeler saez. adieu ancien prénom, et bienvenue à saez. il ne regardait jamais en arrière. c'était une chose prohibée. l'avenir. il n'y avait que ça qui comptait. ou au moins le présent. mais jamais le passé. c'est tout.
☆ pourtant il rencontra une fille. erin. elle avait dix-sept ans. elle semblait si fragile. à peine frôlée qu'on la brisait. s'en suivit une relation entre les deux (voir lien). pourtant la fin est bien moins jolie que leur début. parce qu'il dut partir il y a huit mois. son père. sa famille. il avait caché à la blonde toute sa première vie. qui il était réellement. ironique car il n'avait jamais été plus lui-même qu'avec elle. il aurait pas du. dans tous les cas, son paternel n'en démordait pas. il devait revenir. ou dieu sait-il ce qu'il pouvait faire. il ne pouvait prendre ce risque. et si c'était pas lui. c'était elle. il le savait. alors il préféra la quitter pour ne pas qu'elle souffre. du moins il préférait la voir avec le coeur brisé, qu'elle brisée toute entière. il regretta toujours cette décision. mais il partit, pour qu'elle l'oublie et qu'il mène la vie dont il ne veut pas. c'était le plus simple.
☆ alors à présent, l'amour pour lui est une bien belle connerie. du moins, il enchaîne les filles. ça déplore ses parents. il jubile au moins sur ça. c'est son seul contrôle. comme s'il allait se poser à vingt-trois ans. il était bien trop jeune pour ça. au contraire de ce que pouvent penser ses géniteurs. ça n'a pas réellement de but au final. il glisse les filles dans son lit sans que cela n'ait de sens. enfin si. s'il faisait attention. il verrait en elles tous les petits détails qu'il avait fait qu'il était tombé amoureux d'erin. parce qu'elles ont ses cheveux chatains. son corps frêle. ou encore ses yeux bleus. pourtant aucune d'elle ne rassemble toutes ces qualités. pire encore. aucun d'elles n'a ce regard qui pourrait faire damner les anges. ce regard si particulier d'erin. parce que cette fille, encore maintenant, il l'a dans la peau. qu'il le veuille ou non.
☆ en huit mois, ce n'est plus le même homme. ou presque. il s'est endurci. est devenu, par toutes ces épreuves, l'homme qu'il aurait détesté devenir. être comme son père. son reflet est une souffrance. comment a-t-il pu en arriver là ? à se détester à ce point ? son père évidemment. le point noir de sa vie. le noeud de sa corde aussi. il se laisse aller dans le cours d'eau qu'on trace pour lui. il ne dévie plus, s'enfonce dans une sorte de mélancolie. à quoi bon. c'est sa vie à présent. il doit faire avec. quitte à enfermer cet idiot de coeur dans un placard oublié de son cerveau.
☆ veut-il rattraper le coup avec erin ? sans s'en rendre compte, oui. mais il est nonchalant et bien trop orgueilleux pour ça. leur deux mondes sont si éloignés l'un de l'autre. aucun risque qu'ils ne se croisent à nouveau. il en est persuadé. bullshit.

between you and me

erin pearson (josephine langford) ✻ lose you to love me. erin, c'est sa comète. il l'a tout de suite vu. elle, elle était la pauvre fille qui attendait toute seule dans la nuit. toi tu sortais de ton taf. un mec de l'autre côté de la rue la regardait d'un mauvais oeil. celui qui la voyait déjà comme sa marchandise du soir. pourtant elle était pas comme ça erin. elle attendait juste une de ses amies qui ne viendrait jamais -imprévu surement. elle était jeune erin. et trop insouciante sans doute. alors il lui sauva la mise. il l'a faite passer pour sa petite amie qu'il retrouvait. il lui paya même un verre au bar du coin. pour que l'autre évite de l'aborder. elle s'est laissée faire erin. l'autre gars se désintéressa d'elle. et encore. à la sortie, elle remercia saez. de son sourire. c'est sans doute à ce moment qu'il commença à tomber amoureux. il ne pouvait pas la laisser repartir. lui aussi était en galère. il savait ce que c'était. il voguait ici et là sans réellement avoir de chez soi ou de chose fixe. comme elle avec ses familles d'accueil. ça serait elle son attache. ils commencèrent alors à se fréquenter. à tomber fou amoureux l'un de l'autre. ils commencèrent leur danse. celle qui les promenait dans toute la ville. ils n'avaient pas besoin de grand chose. ils vivaient d'amour et d'eau fraîche. c'est souvent qu'ils se retrouvaient sous les étoiles. à les contempler. et à faire l'amour dessous. c'est pour ça qu'il l'appela sa comète. elle adorait les étoiles. il le voyait dans ses yeux. mais elle était comme ça erin. scintillante, et arrivée comme un boulet de canon dans sa vie. il l'aimait tellement son erin. bien plus que tout au monde. c'est la première fois qu'il éprouvait ça pour une fois. une chose incroyable. presque trop belle pour lui. lui et sa mauvaise manie. celle de ne jamais pensé mériter l'amour. parce qu'elle l'aimait erin. comme une folle. c'est sans doute ça qui les a tué. en plein vol. c'est lui qui la poussait à reprendre sa vie. à retrouver même ses parents. parce qu'il voyait qu'elle souffrait. qu'elle avait besoin d'une vraie famille. ils étaient jeunes. mais ils devaient vivre dans la vraie vie. et pas à côté. alors, elle commença ses recherches parentales. lui fit encore quelques petits boulots. et ils emménagèrent ensemble. grâce à son petit salaire à lui et à ses bourses universitaires à elle. c'était beau. même si c'était qu'une chambre de bonne tout en haut. il y faisait trop chaud en été; trop froid en hiver. mais c'était leur chez-eux. leur cocon d'amour. il la poussa encore. à développer ses capacités. elle, de son côté, elle l'apaisait tellement. ils avaient trouvé leur équilibre. seulement voilà. saez, il était pas celui qu'il paraissait. ce chien sans attache, c'était pas vraiment lui. erin ne connaissait qu'une partie de sa vie. pas la plus brillante certes. mais celle qui le représentait pourtant le mieux. mais la famille de saez revint. un jour il trouva son père dans leur appartement. erin travaillait. quand on le veuille ou non, la famille, ça colle à la peau. il savait ce que son paternel allait lui demander. et c'est ce qui arriva. il lui demanda de rentrer. de cesser ses enfantillages. ça le mit dans une colère. erin n'était pas un caprice. une dispute s'en suivit. et un ultimatum s'en suivit. revenir ou pourrir. c'est ce qu'il comprit des lèvres de son géniteur. pendant quelques jours il tenta de le cacher à erin. mais il vint un moment où c'était trop. son père n'était pas des plus tendres. il ne le savait que trop bien. les grands avaient le bras long. mais le pire. c'était erin. dieu seul savait ce qu'il pouvait lui faire. qu'il s'en prenne à lui, il s'en foutait. mais s'il touchait à un seul de ses cheveux blonds, et il péterait un boulot. il a longuement réfléchi. partir ou ne pas partir. sacrifier leur amour sur l'autel. ou risquer il ne savait quoi. il ne pouvait prendre ce risque. erin serait peut-être mieux sans lui. à peut-être tomber amoureuse d'un autre. alors il a préféré partir. prendre ses clics et ses clacs et claquer la porte. erin, elle a pas compris. erin, elle s'est sentie trahie. lui, il n'a rien pu faire. il préférait la voir vivante et folle de colère, que six pieds sous terre. il s'enfuit. comme un lâche. il changea de vie. encore pour elle. il devint cet homme qu'elle ne reconnaîtrait plus. cet homme si détestable. et pis il est revenu. il n'y a pas si longtemps. un peu pour elle. surtout pour elle. mais elle lui en veut. oh que oui. et pis il devrait pas lui. c'est plus l'homme qu'il était. et son monde ne devrait pas l'atteindre elle. la bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe. c'est ce qu'on dit. pourtant il a besoin d'elle. il a toujours eu besoin d'elle mais c'est compliqué. pourtant, elle aussi a besoin de lui. au contraire de ce qu'elle hurle. parce que son coeur, il saigne encore. parce que sa voix, elle est partie depuis qu'il est parti aussi il y a huit mois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



m/ les mots que t'as gravés sur mon coeur. Empty
Re: m/ les mots que t'as gravés sur mon coeur. - (Sam 7 Déc - 2:30)
- les petites précisions -

les petits mots d'amour
je te remercie déjà, ô petit visiteur ou membre en recherche de doubles comptes, d'avoir prêté attention à ce scénario. je ne vous le cacherais pas, ce scénario est réellement important pour l'évolution d'erin. vous comprendriez très vite qu'il l'aidera à changer, à mûrir sans aucun doute même si leur relation sera très chaotique, pour sûr. ainsi, si vous envisagez de prendre ce scénario, je vous assure que vous ne vous retrouverez pas seul dans le monde abyssale de tgp. néanmoins, évidemment, comme tout bon petit créateur de scénario qui se respecte, j'ai quelques petites "exigences", enfin si on peut appeler ça comme ça, à te faire part :

PSEUDO celui-ci est totalement libre. dans le sens où erin ne le connait que par son surnom mais ne connait pas son vrai prénom. peut-être un truc proche sans doute. ou quelque chose comme ça. essayez néanmoins de paraître cohérent même au niveau du nom de famille. ne l'appelez pas smith s'il se révèle être de nationalité chinoise.

AVATAR alors. je vais surement être chiante sur cette partie-là. j'avoue avoir écrit le scénario il y a pas mal de temps même si beaucoup de choses ont bougé depuis, j'ai une idée assez précise du personnage. je trouve qu'alex est juste parfaite. il fait autant ce jeune chien fou rebelle qu'est saez mais en même temps, il peut faire très distingué et très noble comme le milieu d'où vient le personnage. je trouve que c'est un bon compromis. pis avouez qu'il est pas mal dans son genre non ? pis surtout que harry dans the society est clairement une inspiration de ce personnage faut bien l'avouer

HISTOIRE j'avoue avoir pas mal rempli son histoire. c'est ce que je voyais. du moins l'idée que je m'en faisais. c'est un mec pas mal abîmé par la vie même s'il est né avec une cuillère en argent dans la bouche. j'aimerais que vous gardiez cet esprit-là dans son histoire. après on peut très bien partir sur autre chose si vous avez des idées. pourquoi pas. après tout, seule son histoire avec erin est obligatoire et non-négociable. juste, ne le maltraitez pas non plus trop hein. mais laissez couler votre imagination, j'adore ça.

LIEN bon évidemment, puisque j'ai fait un scénario, le lien est obligatoire. c'est à dire le fait qu'ils se soient rencontrés, qu'ils se sont aimés malgré leur infortune commune et qu'il soit ensuite parti, en la laissant en plan. néanmoins, si quelque chose vous gêne ou vous met un doute, vous pouvez toujours venir m'en parler, je serais ravie de vous répondre. que vous soyez en invité ou inscrit d'ailleurs. De plus pour comprendre leur lien, je vous conseille d'aller lire ma fiche qui résume à peu près tout je dirais.

ÉVOLUTION DU LIEN pour ce qui est des deux, je vous vois venir. oui, c'est un potentiel lien love. je vous avouerais que j'ai énormément d'idées pour la suite pour les deux, que je serais ravie de partager avec vous. néanmoins, il y aura énormément de rebondissements entre les deux. sachant très bien leur fierté respective, ça risque de pas mal remuer dans les chaumières comme on dit. en tout cas, croyez-moi, on ne s'ennuiera pas avec les deux.

ACTIVITÉ tout le monde a une vie irl. je suis au courant et je ne vous blâmerais pas pour ça. moi-même, j'ai parfois des obligations et une vie irl parfois bien trop chargée. néanmoins, j'aimerais que vous passiez assez souvent pour au moins faire un petit coucou. ça peut être sympa qu'on puisse parfois un peu discuter et tout ça.. après tout, c'est plus cool de se connaître quand on joue ensemble non ? néanmoins, niveau rp', je serais beaucoup plus lâche hein, ne vous inquiétez pas. si vous faites le minimum exigé par le forum, ça me va. mais vous faites plus, ça m'ira encore plus évidemment.

RP/ORTHOGRAPHE à vrai dire, là dessus, je ne suis pas réellement chiante. je m'adapte selon la personne. comme on dit, mieux vaut la qualité que la quantité. néanmoins, je ne vous cacherais pas que j'aime lire des pavés, certes, certes. mais si vous aimez autant ce scénario que moi et le fassiez bien évoluer, je pense que j'en serais déjà heureuse. comme on dit c'est la qualité qui compte et non la quantité. le seul point où je serais disons un peu plus sensible, sera l'orthographe. tout le monde n'est pas parfait et je conçois que chacun, moi la première, peut faire des fautes, mais j'aimerais que cela soit le moins possible.

franchement, si vous aimez ce personnage, n'hésitez pas, inscrivez-vous, vous ne le regretterez pas. je vous promets des rps de folies que cela soit avec moi, ou avec les autres qui semblent tout aussi adorables. surtout, sachez que ma boîte à messages vous est toute totalement ouverte, n'hésitez pas à me contacter, je vous répondrais avec plaisir. en tout cas, merci du temps que vous avez consacré à ce scénario et peut-être au plaisir de jouer avec vous. si vous vous inscrivez, vous recevrez une jolie petite avalanche d'amour et je vous dédierais un temple au chocolat avec votre statue à votre effigie en guimauve en son centre, où je vous ferais une offrande chaque soir.  
m/ les mots que t'as gravés sur mon coeur. 3686473356  m/ les mots que t'as gravés sur mon coeur. 843243092  m/ les mots que t'as gravés sur mon coeur. 2837647945  m/ les mots que t'as gravés sur mon coeur. 1318934201  m/ les mots que t'as gravés sur mon coeur. 723394982  m/ les mots que t'as gravés sur mon coeur. 3483508122  m/ les mots que t'as gravés sur mon coeur. 4207362787  m/ les mots que t'as gravés sur mon coeur. 3838048998  m/ les mots que t'as gravés sur mon coeur. 3989759611  m/ les mots que t'as gravés sur mon coeur. 2701566492  m/ les mots que t'as gravés sur mon coeur. 1934208569  m/ les mots que t'as gravés sur mon coeur. 1849291412
Revenir en haut Aller en bas
m/ les mots que t'as gravés sur mon coeur.

Sauter vers: