AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
ASOS : -20% en plus sur les articles ...
Voir le deal

(avery) quite miss home

Lana Choakes
positive minds › je suis un optimiste
Lana Choakes
positive minds › je suis un optimiste


Who you are
› posts : 173
› faceclaim : Gabriella Wilde (allsouls)
› multinick : Romi (V. Kirby) + Sully (B. Barnes)
› âge : 28 ans, la trentaine approche à grand pas.

Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t10720-lana-memories-bring-back-y http://www.thegreatperhaps.org/t10742-lana-comfort-of-strangers#450189

(avery) quite miss home Empty
(avery) quite miss home - (Jeu 9 Jan - 12:16)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


We get a drink before it's closing time the one on high street with the blinking sign. All these memories feel poignant. Yeah I quite miss home.
crédit/ tumblr, pvris@avery thompson  (avery) quite miss home 2201629221

Lana passait souvent devant le Daisy, à vrai dire presque tous les jours. Pourtant, elle ignorait royalement ce bar, préférait n'importe quel autre endroit, même le plus miteux et mal fréquenté de Wellington. Et pourtant, elle connaissait cet endroit par coeur, chaque chaise branlante, chaque verre ébréchè, chaque dessous de table gravé... Pendant plusieurs années, cet endroit avait été une seconde maison et même alors qu'elle vivait à Dublin, elle poussait toujours cette porte, lorsqu'elle rendait visite à ses parents. En entrant, elle avait une chance sur deux de tomber sur Enys, debout sur une table à mimer la prise d'une vague, ou Zack à gratter sa guitare dans un coin, ou peut-être Maddie, les premières années, dansant comme une folle un verre à la main. Le Daisy était leur repère, leur antre, une sorte d'exutoire et de paradis sur terre. Elle ne se souvenait même plus combien de soirée elle avait passé entre ces murs, le sourire aux lèvres et le coeur prêt à exploser de bonheur à chaque seconde. Mais depuis deux ans, elle fuyait du regard cette enseigne et avait des bouffées de panique rien qu'à l'idée d'y mettre un pied. Et puis il y avait Avery... Le propriétaire des lieux. Il avait été leur ami, leur complice. Enys et lui était assez proches, ado, Lana avait même eu des sentiments très forts pour lui et à la mort de son jumeau, il avait été l'un des seuls à la soutenir, ou en tout cas à essayer. La blondinette s'était refermée sur elle-même et avait fuit tout ce qui pouvait lui rappeler son frère. Le Daisy en faisait partie, c'était d'ailleurs l'une des choses qui lui rappelait ce qu'elle avait perdu en signant ce bout de papier, un simple formulaire qui ordonnait l'arrêt d'une stupide machine. La fin d'une vie qu'elle avait chérie plus que la sienne avait été décidée à la pointe d'un stylo... Et dans le même temps, elle avait tiré un trait sur ce bar et tout ce qu'il représentait. Mais ce soir, avec les évènements récents, Lana avait la sensation étrange d'avoir besoin de cet endroit, pour renouer ses liens avec tout ce qu'il y avait eu de bon dans la vie d'Enys, dans la sienne aussi d'ailleurs. Depuis sa mort, ses choix l'avaient petit à petit menée dans le mur et elle ne pouvait se résoudre à continuer de la sorte. Inspirant profondément, elle repoussa une mèche de cheveux et poussa d'un air décidé la porte du Daisy, plongeant tête baissée dans l'océan des souvenirs. Son regard fixa le bar et le soulagement l'envahit dés qu'elle vit que c'était lui derrière le comptoir de bois, reconnaissable même de dos. Elle remarqua évidemment quelques visages connus, un gars de l'âge d'Enys leva les yeux sur elle et sourit tristement en soulevant son verre, trinquant avec un fantôme. La gorgée serrée, elle avança droit, se contenta d'un petit signe de main à la ronde, adressé à ceux qu'elle connaissait. "Salut, une bière s'il-te-plait et pas cette saloperie de Bud américaine !", dit-elle avec une assurance feinte au dos d'Avery.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Feeling used but I'm still missing you ♒︎  Je sais, ça va recommencer, je pardonnerai. On sait comment c'est, je danserai avec toi. Tu me liras des histoires. Ça ira... ©️ endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Avery Thompson
carpe diem › admin jazzy comme un grizzli
Avery Thompson
carpe diem › admin jazzy comme un grizzli


Who you are
› posts : 5118
› faceclaim : boyd holbrook ©zuz'
› multinick : liam , noor
› âge : trente-trois ans
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t1155-maybe-we-found-love- http://www.thegreatperhaps.org/t1165-close-your-eyes-and-lose-the-feeling-that-s-been-sinking-avery

(avery) quite miss home Empty
Re: (avery) quite miss home - (Lun 2 Mar - 22:52)
Un étrange sentiment m’envahit alors que je contemplais la scène qui se déroulait sous mes yeux. Les silhouettes se succédaient à l’intérieur du bar, les rires et les éclats de voix s’élevant entre les quatre murs de ce dernier. Un sentiment de fierté s’était emparé de moi, la satisfaction de voir le bar de nouveau ouvert après trois mois de fermeture, de revoir les visages familiers des habitués remplir le Daisy, était gratifiant. Les doutes et la déception s’étaient envolés. L’incendie qui avait ravagé une grande partie de l’établissement, lors de la tempête, avait emporté avec lui des années d’histoires et de souvenirs. Une vie entière qui était partie en fumée, en une fraction de secondes. Pourtant, maintenant, tout ceci ne semblait plus être qu’un mauvais rêve. Ce qui avait brûlé avait été remplacé, à l’identique. Comme si rien n’avait changé, comme si rien ne s’était passé. De cet incendie, il ne restait plus que cette cicatrice qui marquait mon avant-bras, un rappel constant que tout pouvait s’arrêter en un battement de cils, que rien n’était éternel. Et pourtant, en cet instant, je me sentais chanceux. D’avoir pu reconstruire ce que j’avais mis si longtemps à bâtir, de ne pas avoir laissé le destin l’emporter, cette fois-ci. Soudain, une voix me sortit de mes pensées. Une voix qui me semblait familière, mais pourtant si lointaine. En me retournant, mon regard vint croiser le sien, si bleu, si profond. « Je ne sers que des bonnes choses dans mon bar, tu devrais le savoir. » Replaçant le torchon sur mon épaule, j’avançai vers la machine à pression pour servir un verre à mon amie. D’un geste délicat, je le posai devant elle, un sourire venant étirer le coin de mes lèvres. Elle n’avait pas changé, Lana. Elle avait toujours cet air mutin, ce regard à la fois doux et profond. En la voyant, c’était comme si ces deux années qui s’étaient écoulées venaient de s’effacer. Deux années durant lesquelles j’avais tenté de garder contact, en vain. Son silence s’était laissé entendre, mais il ne m’avait jamais permis de l’oublier. Une part de moi savait qu’elle reviendrait, continuait d’y croire. « Ça fait longtemps. » Soufflai-je, en m’appuyant sur le bar. Je savais ce qui lui en coûtait de franchir les portes du bar, de revenir dans ce lieu qui renfermait tant de souvenirs, devenus douloureux à ses yeux. Mon cœur se serra dans ma poitrine en pensant à ce frère qu’elle avait perdu, à cet ami qui nous avait quitté. Revoir Lana entre ces murs, c’était comme si l’on pouvait de nouveau sentir la présence d’Enys hanter ces lieux, et je ne pouvais imaginer à quel point cela devait être difficile pour elle.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
-  i can't tell you why, but i'm trapped by your love and i'm chained to your side.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lana Choakes
positive minds › je suis un optimiste
Lana Choakes
positive minds › je suis un optimiste


Who you are
› posts : 173
› faceclaim : Gabriella Wilde (allsouls)
› multinick : Romi (V. Kirby) + Sully (B. Barnes)
› âge : 28 ans, la trentaine approche à grand pas.

Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t10720-lana-memories-bring-back-y http://www.thegreatperhaps.org/t10742-lana-comfort-of-strangers#450189

(avery) quite miss home Empty
Re: (avery) quite miss home - (Ven 6 Mar - 11:49)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


We get a drink before it's closing time the one on high street with the blinking sign. All these memories feel poignant. Yeah I quite miss home.
crédit/ tumblr, pvris@avery thompson   (avery) quite miss home 2787995557  

C'était difficile de décrire ce qu'elle ressentait à cet instant précis. La douleur de savoir qu'il ne franchirait plus jamais cette porte se mêlait à une foule de souvenirs heureux, la nostalgie de cette époque était douce amer. Mais douce. Elle ne s'était pas vraiment attendue à fondre en larmes au milieu du bar, ou à voir le visage de son frère partout, mais elle n'avait pas imaginé ressentir ce semblant de réconfort entre ces murs. Elle inspira profondément, sans surprise assaillie de quelques regards dont la plupart ne l'avaient plus observée depuis l'enterrement, deux ans plus tôt. Elle ne savait pas exactement ce qu'elle était venue chercher mais le simple fait d'être là, face à la silhouette de Avery avait un goût d’irréel, comme si le temps c'était arrêté. Sa voix lui parut étrange quand elle commanda un verre, avec un pâle trait d'humour, sans aucun doute pour se donner une contenance, pour feindre une quelconque assurance. Elle sourit à sa réponse, s'installant sur un des tabourets hauts. "Le meilleur bar de la ville, ça ne s'oublie pas." Hésitante, elle l'observa lui servir sa bière, un collier de mousse parfait se dessinant. Leurs regards se croisèrent et son coeur se serra. Elle avait été si stupide de le repousser quand tout le monde lui tournait le dos. Même avec le recul, elle était toujours incapable d'expliquer sa réaction, ce besoin viscéral qu'elle avait eu de couper les ponts avec le monde entier. Le monde d'Enys. Leur monde. Ses doigts glissèrent sur le verre, couvert de condensation fraiche. "Je suis désolée..." Elle se mordilla la lèvre inférieure. Il avait essayé de veiller sur elle mais déchirée par ce qu'elle avait fait, elle avait repoussé tout soutien, accablée par la sensation brûlante de ne mériter aucune aide. Après tout, il serait toujours vivant... mort-vivant... si elle n'avait pas choisi de le laisser partir. Et elle avait beau savoir que c'était ce que son jumeau aurait voulu, elle-même avait encore du mal à accepter sa décision. "J'aurais dû répondre à tes appels." Elle le fixa un instant, cherchant le reproche dans ses yeux, mais il n'y voyait rien d'autre que de la bienveillance. Elle sentit les larmes lui monter aux yeux et lutta quelques secondes contre l'émotion. Inspirant profondément, elle parvint à se reprendre, réalisant soudain que l'air était chargé d'un parfum différent de jadis. Elle haussa un sourcil et observa rapidement cet endroit qu'elle croyait connaitre par coeur, avisant quelques détails différents de ses souvenirs. C'était l'odeur de peinture, ténue mais encore bien présente, qui avait attiré son attention. L'occasion parfaite pour détourner la conversation, pour écarter le fantôme de Enys. "On dirait que cet endroit est le même mais..." Elle chercha ses mots un instant. "Mais en neuf, comme lorsque tu l'as ouvert."  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Feeling used but I'm still missing you ♒︎  Je sais, ça va recommencer, je pardonnerai. On sait comment c'est, je danserai avec toi. Tu me liras des histoires. Ça ira... ©️ endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Avery Thompson
carpe diem › admin jazzy comme un grizzli
Avery Thompson
carpe diem › admin jazzy comme un grizzli


Who you are
› posts : 5118
› faceclaim : boyd holbrook ©zuz'
› multinick : liam , noor
› âge : trente-trois ans
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t1155-maybe-we-found-love- http://www.thegreatperhaps.org/t1165-close-your-eyes-and-lose-the-feeling-that-s-been-sinking-avery

(avery) quite miss home Empty
Re: (avery) quite miss home - (Jeu 23 Avr - 1:05)
L’atmosphère était chargée en souvenirs. Juste un sourire, un regard, et c’était la nostalgie d’une époque révolue qui venait flâner dans l’air. Lana, elle était apparue telle un fantôme qui resurgit du passé. Sans crier gare. Il n’avait suffi que d’un regard pour que cette vague de souvenirs vienne se déposer sous mes yeux. Je revoyais Enys, Lana, nos amis, assis autour d’une des tables du Daisy, y passer des après-midi entiers. C’était comme si j’entendais encore nos éclats de rire, comme si je revivais nos soirées d’ivresses et de folies. Cette époque où l’insouciance faisait vivre nos soirées. Lorsque tout semblait encore facile et sans encombre. Un sourire étira le coin de mes lèvres à sa remarque. « Tu sais comment flatter mon ego. » J’observai ses gestes, analysai soigneusement les traits de son visage, comme pour m’assurer qu’elle était bien réelle, qu’elle était vraiment là, assise face à moi. Je secouai la tête en m’approchant d’elle, une main venant se poser délicatement sur la sienne. « Tu n’as pas à t’excuser pour ça, tu devais avoir tes raisons et je peux le comprendre. » Je ne lui en avais jamais voulu de m’avoir laissé sans réponse et d’avoir laissé le silence s’installer, pas un seul instant. Lana, elle se sentait responsable sans doute, par les choix qu’elle avait dû faire, par les regards qui étaient portés sur elle. Elle avait eu besoin de temps, besoin de distance pour accepter la réalité et apprendre à se reconstruire sans celui qui avait été auprès d’elle depuis toujours. Perdre l’autre moitié de son être était douloureux. Il n’y avait pas de mots, pas de paroles réconfortantes qui pouvaient apaiser la douleur que laissait un être cher lorsqu’il disparaissait. « Mais je dois avouer que tu m’as manqué. » Sa présence à mes côtés, son amitié. Lana, elle avait toujours était importante. Les sentiments du passé, forts et réels, ayant laissé place à une amitié belle et sincère. Il y avait tant de choses que j’aurais voulu lui raconter, que j’aurais voulu partager avec elle. Les sentiments que j’avais eus pour ma meilleure amie, la façon dont elle était partie en ne laissant qu’une version abîmée de moi-même. Celle qui était, depuis, entrée dans ma vie et qui avait peu à peu réussi à réparer ce qui était brisé en moi. Tant de choses qui avaient changé depuis les derniers mots que nous avions prononcés, les derniers regards que nous avions échangés. Lana, elle avait été absente trop longtemps. C’était comme si j’en prenais seulement conscience maintenant, alors que je la retrouvais. Je me redressai, mon regard s’étalant sur les murs du bar fraîchement repeints, avant de reporter mon attention sur la jeune femme, un sourire amusé aux lèvres. Elle avait remarqué. « Rien ne t’échappe. » Rire léger. « Toute cette partie a été détruite. » Commençai-je, désignant la partie avant du bar. « Il y a eu une tempête de neige cet hiver, un chauffeur de camion a perdu le contrôle de son véhicule, il a foncé dans l’une des fenêtres et a détruit une partie du mur. L’accident a déclenché un incendie, ça a fait pas mal de dégâts. A vrai dire, ça ne fait que quelques jours que j’ai rouvert. » Les réparations avaient été longues, fastidieuses, mais ça en valait la peine.

(avery) quite miss home 1318934201:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
-  i can't tell you why, but i'm trapped by your love and i'm chained to your side.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lana Choakes
positive minds › je suis un optimiste
Lana Choakes
positive minds › je suis un optimiste


Who you are
› posts : 173
› faceclaim : Gabriella Wilde (allsouls)
› multinick : Romi (V. Kirby) + Sully (B. Barnes)
› âge : 28 ans, la trentaine approche à grand pas.

Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t10720-lana-memories-bring-back-y http://www.thegreatperhaps.org/t10742-lana-comfort-of-strangers#450189

(avery) quite miss home Empty
Re: (avery) quite miss home - (Jeu 6 Aoû - 20:12)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


We get a drink before it's closing time the one on high street with the blinking sign. All these memories feel poignant. Yeah I quite miss home.
crédit/ tumblr, pvris@avery thompson   (avery) quite miss home 2787995557  

Un échange de sourire, cette main posée sur la sienne... Elle avait du mal à croire que tant de temps s'était écoulé depuis la dernière fois qu'elle s'était assise ici, face à lui et que rien n'avait changé et que tout avait changé. La sensation était apaisante, un réconfort tendre, l'étreinte d'un lieu qui était sa maison depuis toujours. Elle articula un merci à demi-silencieux, pour leur amitié de jadis, pour ses tentatives de la soutenir alors et pour cet accueil aujourd'hui. Comme si ils s'étaient quitté la veille. Elle releva les yeux. "Toi aussi tu m'as manqué." C'était d'ailleurs pour cette raison qu'elle avait trouvé le courage de pousser cette porte, du moins en partie. Un besoin viscéral de renouer avec cette partie de son histoire qui n'était plus aussi douloureuse, plus aussi meurtrière. De renouer avec Avery, qui avait été à ses côtés une grande partie de son existence, qui avait été son premier amour, qui savait tout de la Lana d'avant. Avant Colm...

Ses sens la rappelèrent un peu à la réalité, dissipant la torpeur confortable qui s'était insinuée en elle avec la nostalgie. Elle ne put retenir un juron corsé en entendant l'histoire. Elle dissimula sa bouche d'une main et éclata de rire. "Excuse-moi ! C'est vraiment une sale histoire.. Contente que tu n'aies rien et que le bâtiment soit toujours debout.." Son regard fit le tour du propriétaire, avec un peu de suspicion, mais il avait réussi à remettre le bar en état sans lui prendre son âme ni son histoire. Elle n'en doutait pas, bien sûr, c'était Avery, ce bar avait une signification particulière pour lui. Bien entendu, elle ne mentionnerait pas Zoey. Pas tout de suite. Lana avait entendu parlé de son départ et, même si elle ne connaissait pas toute l'histoire, elle savait -sans même le lui demander- combien il avait souffert. "Je tombe à pique pour fêter ça alors." Cela expliquait en partie le nombre d'habitués rassemblés ce soir. Elle lui sourit, en se demandant comment elle avait fait pour ne pas remarquer que l'établissement était fermé depuis des mois... Même en évitant le quartier et en détournant les yeux lorsqu'elle était obligée d'y passer, c'était énorme. La beauté du subconscient humain sans doute. "J'étais un peu trop jeune pour faire te faire vraiment honneur à la première ouverture.." Elle leva son verre pour trinquer. Lana se souvenait encore de son frère se faufilant en douce dans le bar pour ramener des shots, lors de son inauguration, ils n'étaient que des mômes... Mais Enys avait décidé que ce bar serait son repère et il obtenait toujours ce qu'il désirait. "Au Daisy 2.0 !" Elle avala une longue gorgée de bière, pour noyer ces images d'enfance.

Désolée du méga retard (avery) quite miss home 2221190684


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Feeling used but I'm still missing you ♒︎  Je sais, ça va recommencer, je pardonnerai. On sait comment c'est, je danserai avec toi. Tu me liras des histoires. Ça ira... ©️ endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Avery Thompson
carpe diem › admin jazzy comme un grizzli
Avery Thompson
carpe diem › admin jazzy comme un grizzli


Who you are
› posts : 5118
› faceclaim : boyd holbrook ©zuz'
› multinick : liam , noor
› âge : trente-trois ans
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t1155-maybe-we-found-love- http://www.thegreatperhaps.org/t1165-close-your-eyes-and-lose-the-feeling-that-s-been-sinking-avery

(avery) quite miss home Empty
Re: (avery) quite miss home - (Sam 19 Sep - 21:50)
Son sourire, doux et sincère, me transportait vers cette époque, pas si lointaine, où tout était plus facile. Où l’insouciance nous donnait des ailes, nous permettait de vivre sans penser au lendemain. Pourtant, tout était différent à présent. Envolée l’insouciance. Nous avions grandi, nous n’étions plus ces enfants aux rêves pleins la tête, les yeux brillants d’espoir. La vie nous avait rattrapé, comme elle le faisait toujours, et le temps avait laissé quelques cicatrices, abîmant quelque peu nos âmes sur son passage. Cependant, la présence de Lana changeait la donne. Un souffle léger, c’était ce que dégageaient ces retrouvailles enveloppées de nostalgie. Une parenthèse agréable qui semblait apporter avec elle un peu de cette insouciance perdue. Un rire quitta mes lèvres, face au sien, si communicatif. L’histoire semblait farfelue lorsqu’on la racontait à voix haute, presque sortie d’un mauvais téléfilm. « J’ai failli mourir et tu éclates de rire. » Lançai-je, feignant de m’offusquer alors que je dramatisais la situation. En fin de compte, les dégâts avaient surtout été matériels, les personnes ayant été blessées s’en étaient sorties et toute cette histoire n’était plus que du passé. Un mauvais souvenir. Une page de plus qui s’ajoutait à l’histoire du bar. Mon regard traversa un bref instant les lieux, un léger sentiment de satisfaction s’emparant de moi. J’avais mis du temps pour réussir à construire ce que j’avais sous les yeux, pour réaliser mon rêve. A présent, la réputation du Daisy n’était plus à faire. Les craintes que j’avais pu ressentir en pensant perdre ma clientèle durant la longue fermeture avaient disparu en voyant tous ces habitués franchir de nouveau le pas de la porte de mon établissement. Mon attention se reporta sur Lana, un sourire aux lèvres. Elle était comme la cerise sur le gâteau, l’élément manquant qui, pourtant, faisait toute la différence. La réouverture du Daisy prenait tout son sens maintenant qu’elle était là. Comme autrefois, comme lors de l’inauguration, entouré des personnes qui comptaient le plus pour moi à l’époque. Il y avait toujours ce lien qui nous unissait, même après tant d’années. Une amitié plus solide que les aléas de la vie. Je m’en rendais compte, maintenant qu’elle était de retour. Un soupir quitta mes lèvres alors que je m’accoudais sur le bar. « J’ai l’impression que ça remonte à une éternité. » Et pourtant, je m’en souvenais comme si c’était hier. « Ça fera dix ans à la fin de l’année, ça me paraît si loin. Et ça me donne un sacré coup de vieux. » Rire léger alors que je repensais avec nostalgie au soir de l’ouverture. Je me servis un verre pour trinquer avec mon amie. « Au Daisy 2.0, en espérant que la prochaine catastrophe ne démolisse pas le bar entièrement. » Je laissai échapper un rire avant de boire une gorgée. « Alors, dis moi, qu’est-ce que tu as fait durant ces deux dernières années ? » Demandai-je, doucement, mon regard se plantant dans le sien. Si j’avais des tas de choses à lui raconter, je pouvais imaginer qu’elle aussi en avait.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
-  i can't tell you why, but i'm trapped by your love and i'm chained to your side.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Who you are
Bad Karma



(avery) quite miss home Empty
Re: (avery) quite miss home - ()
Revenir en haut Aller en bas
(avery) quite miss home

Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser