AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
Voir le deal
21.95 €

ain't no sleep when the wicked play -- JACKS

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



ain't no sleep when the wicked play -- JACKS Empty
ain't no sleep when the wicked play -- JACKS - (Lun 13 Jan - 1:16)
- Jackson Oscar Reever Bartholomé Callaghan -

This night we got the evil hand, and the evil hand gon' raise the damned.

Image 1 Image 2
nom : Callaghan -- le nom effleure les lèvres, et déjà l'on se fait des idées sur le bonhomme. Le patronyme empeste l'oseille, brandit le drapeau rouge dans les airs. Prenez garde, vos hypothèses pourraient bien être véridiques. prénom(s) : A croire que dans leur recherche de prénoms, les illustres Callaghan ne semblent pas avoir été capable de s'arrêter, et ont affublé leur progénitures de pas moins de quatre prénoms. Il va par le sobriquet de Jackson, la simplicité est une grâce bienvenue, et l'humiliation est évitée. Les autres sont plus anecdotaux, et coïncident avec le degré de confiance qu'il attribue à quiconque : Oscar diffuse des effluves du Nord et constitue l'héritage de son grand-père du côté de sa mère. Son père eut également son mot à dire, et Reever est né de ses désirs. Il lui aurait bien posé la question, mais il n'était jamais là. Seul l'élite peut se vanter de connaître son dernier blason, et encore, il fallut qu'ils tombent sur ses papiers officiels, pour il ne prendrait jamais le risque de le prononcer à voix haute. Bartholomé, non mais quelle idée ! âge : -- Trente-et-une années douce amères. naissance : Le vingt-sept septembre 1988, à -- Auckland, né cinq minute plus tôt que sa jumelle, ce qui fait de lui l'aîné, et non : he will never let that go. nationalité : -- Néo-zélandais. origines : Sa sœur et lui sont le résultat d'une union de cultures venues de l'autre hémisphère. Dans leurs veines s'entremêlent sang irlandais et québécois. statut civil : Playboy millionnaire, sa belle gueule lui ouvre les portes de toutes les chambres. Il le sait, il en joue et il sait toujours ce qu'il veut. L'amour, on ne l'y reprendra plus. il a déjà fait l'erreur de croire qu'on puisse vouloir de lui pour autre chose que son argent, et est déterminé à ne plus se faire avoir. Il est peut-être né sous la pluie, mais pas de la dernière. orientation sexuelle : -- Hétérosexuel. occupation : -- Responsable juridique de Callaghan Inc., Jackson est essentiellement le boss de fin pour quiconque oserait s'en prendre à l'entreprise de son père. Que ce soit pour défendre sa réputation ou protéger ses intérêts vis-à-vis de la concurrence, évoluer dans ce milieu impitoyable a largement aiguisé ses griffes. Bien que son efficacité a maintes fois été prouvée sur le terrain, il a conscience qu'il ne doit ce haut-poste qu'à la bonne volonté de son père. Le regard noir des avocats sous ses ordres, la plupart plus vieux que lui, pourraient le toucher, s'il n'était pas aussi bon dans son travail. argent : Son père est plus riche que le tiens, genre de beaucoup. Mais cet argent, s'il en a beaucoup profité pour une majeure partie de sa vie, il aimerait s'en sevrer. Il trouve plus de satisfaction à dépenser celui durement acquis. Mais c'est un gosse de riche, et il restera toujours un gosse de riche. caractère : Une mauvaise graine ayant grandi dans le luxe et le privilège, des décennies de bagage dans les racines. Un homme émotionnellement distant, pour ne pas dire fermé, avec une seule personne capable de le ramener dans un passé où il n'aurait rien changé. Qui sait ce qu'il serait devenu si la douce étreinte de sa mère l'avait accompagné quelques années de plus. Un deuil trop douloureux, muté en une peur paralysante de perdre ce qui lui est le plus cher et donc une possessivité maladive. La ligne entre protecteur et geôlier est floue, mais son cœur est au bon endroit. De l'ambition à revendre, et une détermination de fer, né d'une envie d'être remarqué et de rendre fier une figure qui n'a jamais su lui donner l'attention qu'il pense mériter. Des objectifs à atteindre et très peu de barrières morales pour l'arrêter : dans ce monde, il n'y a que sa sœur et lui qui comptent, et tout le reste peuvent aller au diable. Une gueule d'ange, un sourire qui fait chavirer, et toujours les bons mots pour charmer, pour tromper. Et pourtant, on pourrait lui pardonner les pires méfaits, pour peu qu'il fasse des yeux un peu tristes. Un loup dans un habit de brebis, il est souvent trop tard quand il décide de sortir les crocs. Autrefois un enfant brillant et joyeux, il joue selon les règles d'une vie qui en attend trop de lui. Pour survivre dans ce monde, il faut toujours avoir un coup d'avance. L'héritier, un nom parfois lourd à porter, mais qui l'emplit de fierté. Au delà de ça, un esprit bon vivant, qui se délecte des plus simples plaisirs, qu'il abuse parfois, car il ne connaît que l'excès. Il aime à l'excès. Il a peur à l'excès. Il s'énerve à l'excès. Il ressent à l'excès.groupe : -- Control Freaks. the fortune teller : Bruh, j'ai peur de rien ! avatar : -- Nathaniel Buzolic. crédit images : -- HOODWINK.

let me know your darkest secrets

Partie anecdotes : I. Il ne l'a jamais dit à quiconque, mais il en veut à son père. Pour son absence, pour les avoir refilés, Aurora et lui, à une pauvre gardienne après la mort de leur mère, pour déshonorer la mémoire de cette dernière à chaque potiche qu'il a autorisé au sein de leur famille, et plus particulièrement pour susciter en lui cette fervente loyauté malgré tout, cette malsaine envie de le rendre fier et lui prouver être à la hauteur des exigences incombant le fils d'un homme si puissant. II. Il considère son père plus comme un mentor que comme une véritable figure parentale. Capable de l'enquérir pour des questions professionnelles, trente-et-une années de relations n'ont pourtant pas abouti à une quelconque connexion entre les deux hommes, et c'est probablement la dernière personne à qui il apporterait ses problèmes personnels. Figure paradoxale, c'est à la fois un modèle dont les accomplissements forcent le respect, et la personne dont il essaie de se distancer le plus possible : ses décisions après la disparition de leur mère ressemblaient fort à un abandon au yeux du jeune garçon alors âgé de dix ans, et il s'est juré de ne jamais devenir comme lui, et de toujours être là pour les gens qui comptaient à ses yeux, et notamment sa sœur Aurora. III. Il a toujours ressenti une pointe de jalousie envers sa sœur vis-à-vis de son père. La petite princesse à son papa, le joyau de la famille Callaghan s'en sort à bon compte avec un simple sourire. On n'attend rien d'elle, et elle récolte fièrement les bénéfices de leur labeur sans avoir rien à faire de sa vie, et papa ne trouve rien à y redire. S'il aimerait qu'Aurora se montre un peu plus digne d'un tel blason ou s'il souhaiterait simplement recevoir ce même genre d'attention, il ne saurait dire. IV. Paradoxalement, c'est bien Mr. Callaghan qui a largement accéléré la carrière de son fils en le plaçant à la tête du service juridique de sa société, bien que Jackson affirmerait qu'il s'agissait plus d'une façon de le mettre à l'épreuve plutôt qu'une preuve de bonne foie. V. Relevant le défi avec brio, il mentirait s'il ne se battait pas sans cesses contre ce sentiment écrasant d'illégitimité. Les résultats ne trompent pas, mais la perception d'autrui n'est pas si aisément altérée. S'il ne se soucie pas des mauvais regards des gens sous ses ordres, jaloux de sa place, condamnant silencieusement le népotisme flagrant, il vit mal de vivre sous l'ombre géante de son père. Mais ça, il ne le dira à personne. VI. Il essaye de devenir son propre homme, de construire sa propre fortune et de ne plus être le fils de ... Il travaille alors beaucoup, et veut prouver avoir plus de valeur que celle que l'argent de papa lui attribue. VII. Il a vécu près de neuf ans à Toronto afin d'étudier dans l'école de loi la plus prestigieuse et la plus sélective du Canada. Il avait, en étudiant au pays de sa défunte mère, l'impression de se rapprocher d'elle. Mais même malgré ça, il n'a jamais pu se séparer bien longtemps de sa famille restée en Nouvelle-Zélande, et surtout de sa sœur Aurora. Il a ainsi passé des centaines d'heures dans les airs, à voyager d'un bout à l'autre du globe, afin de passer le plus de temps possible auprès des siens. VIII. Par ce fait, il a développé un certain amour pour les voyages en avion. Les longs trajets ne lui font plus peur, et il apprécie la sensation de tranquillité qu'ils lui procurent. A des centaines de kilomètre dans les cieux, plus rien ne semble importer. Ce repos bienvenu lui permet généralement de mettre un peu d'ordre dans ses idées. Maintenant qu'il vit à temps plein à Wellington, il n'a plus l'occasion de voyager aussi régulièrement, et c'est probablement ce qui lui manque le plus. IX. Si Jackson peut parfois avoir l'air obtus, il sait apprécier les plaisirs simples de la vie. Alcool, drogue, sexe, et souvent sans modération, ses nuits universitaires furent synonyme de débauche. Si on peut dire qu'il s'est assagi avec le temps, il garde des séquelles de ces folles années. Il fume beaucoup plus d'herbe qu'il ne le devrait, et ne rechigne jamais à tremper dans des drogues plus dures lorsque l'occasion se présente. La facilité d'accès à de tels dérives n'arrange pas vraiment les choses. X. Un chauffard ivre a causé le décès de sa mère, et il a développé un profond mépris pour quiconque oserait prendre le volant dans un quelconque état second. Si c'est un comportement qu'il ne tolérerait jamais de lui-même, il ne le tolère pas non plus chez les autres, et empêche quiconque de partir des soirées qu'il organise tant qu'ils n'ont pas les idées claires. XI. Il trouve validation dans les draps d'autrui, mais a accepté que personne ne voudra de lui pour autre chose que son argent. Il est tombé dans le piège une fois, pensait avoir touché le gros lot, mais Cassandra s'est révélée être aussi avide que les autres. Et sa sœur bien plus fourbe qu'il ne le pensait.

behind the screen

pseudo/prénom : Math. âge : 23 ans.  ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 3891281735  pays : FR. connexion : Tous les jours, avec rp pendant mes jours offs. où as-tu connu le forum ? : Bazzart. personnage inventé/scénario/pré-lien : Scénario de @Aurora Callaghan  ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 4125275393  dernière bafouille :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



ain't no sleep when the wicked play -- JACKS Empty
Re: ain't no sleep when the wicked play -- JACKS - (Lun 13 Jan - 1:17)


--------------------------
I wrote you a letter to make myself feel better
To redeem some part of me I thought I had lost
And we were a lost cause long before we fell apart
--------------------------

Il essayait de ne plus pleurer. Les souvenirs lui retournaient le cœur, mais il luttait contre les larmes. Parce que papa lui avait dit qu’il fallait être fort, pour Aurora, et que sa maman n’aimerait pas le voir triste. Au début, rien de tout ça n’avait de sens. Maman n’était plus là pour le voir, alors à quoi bon lutter ? A quoi bon faire comme si tout allait bien quand son monde était complètement retourné, et qu’il peinait à réaliser que plus jamais elle ne le serrerait dans ses bras, plus jamais elle ne le consolerait ? Mais il avait raison, pour Aurora. Il fallait qu’il soit fort, ce petit garçon de dix ans, parce que faute d’avoir quiconque, il lui avait promis d’être toujours là pour elle. Pour toujours et à jamais.

Chaque semaine, elle le traînait jusqu’au cimetière. Pour elle, il s’agissait d’un rituel à ne manquer sous aucun prétexte. Pour lui, il s’agissait d’une désagréable épreuve, d’une lutte de tous les instants, pour il était incapable de regarder la photo de sa mère sur la tombe sans se mettre à pleurer. L’enterrement avait été trop douloureux pour eux deux, il ne comprenait pas pourquoi elle continuait de s’infliger ça. Il réaliserait plus tard qu’ils avaient tous les deux des façons bien différentes de gérer leur deuil. Pour autant, il ne supportait pas cet endroit, mais ne pouvait se résoudre à la laisser s’y rendre seule.  

Non, ce ne sont pas les bonnes fleurs. “ La voix perçante d’Aurora perturba le silence des morts. “ Ce sont celles-là, ses préférées. Retire-les ! “ Jackson, qui venait de déposer quelques tiges de géranium sur la pierre, se tourna vers sa sœur en pestant. “ Non, celles-ci rendent la tombe plus jolie. Et puis, ce n’est pas comme si elle pouvait les voir de toutes façons. “ Il croisa ses bras, et la défia du regard. “ Tu ne comprends rien. “ renchérit-elle simplement en tapant du pieds. “ Elle ne les aimerait pas. “ Il voulut objecter, mais déjà Aurora jetait sa récolte sur le côté, pour placer ses jacinthes. Capitulant, le petit garçon souffla, donna un coup de pieds dans les cailloux qui bordait le lit de sa mère, et s’assit sur le sol, dos à la tombe et à sa sœur. Il ne voulait pas la regarder. Il ferma les yeux et s’imagina ailleurs. N’importe où, sauf ici. Mais la voix d’Aurora le ramena bien vite à la réalité. “ Coucou maman. Avant-hier, papa m’a raconté que … “ C’était toujours la même chose. Elle s’asseyait et parlait à un mur pendant que lui écoutait en silence. A chaque fois, il osait espérer que leur mère lui répondrait, et que tout ceci se révélerait n’être rien d’autre qu’un horrible cauchemar. Mais à chaque fois, le cimetière restait silencieux, et il en ressortait pire que lorsqu’il y était entré. Cette fois, il décida d’intervenir : “ Pourquoi est-ce que tu continues de lui raconter ta vie ? Elle ne peut pas t’entendre. “ l’interrompit-elle, ce qui entraîna de nouveau le silence, jusqu’à ce qu’elle se retourne vers lui pour le fusiller du regard. “ Tu n’y connais rien. Papa dit qu’elle nous regarde, qu’elle nous surveille depuis le ciel. Qu’elle ne peut pas nous répondre, mais qu’elle nous entend. “ Cette idée lui avait semblé belle à lui aussi, au début, jusqu’à ce qu’il n’y puise plus aucun réconfort. “ La nounou dit qu’il n’y a rien après la mort. “ reprit-il, hésitant, la voix légèrement tremblante. “ Que maman se repose, mais qu’elle n’est plus là. “ A bien y penser, cette perspective ne rendait pas la chose plus facile à avaler, mais au moins n’avait-il pas l’impression de se voiler la face, ou qu’on lui mente. Visiblement, Aurora n’était pas de cet avis. “ Elle n’en sait rien, et je la déteste ! Papa a raison. Maman est toujours là, elle veille sur moi, tout le temps. “ s’enragea-t-elle, la voix cassante. Jackson se sentait mal à l’aise. Ils avaient beau être seuls dans le cimetière, il avait l’impression que mille yeux les épiaient en silence. Il ne se dégonfla pas pour autant. “ Si elle est tout le temps avec toi, pourquoi est-ce que tu insistes tout le temps pour venir ici ? “ Cette fois, la jeune fille explosa. “ TAIS-TOI. LAISSE MOI TRANQUILLE. “ Hurlant à s’en briser la voix, elle finit par se retourner de nouveau pour enfouir son visage dans ses mains et éclater en sanglot. Laissant les gémissements troubler le silence et briser son corps quelques longues minutes durant, Jackson finit par se relever, et aller s’asseoir à côté de sa jumelle. Lentement, il attrapa une jacinthe, et la porta à ses narines. L’odeur lui rappela la chaleur des étreintes de sa mère, et la douceur de ses lèvres sur son front. “ Tu as raison. Ce sont des belles fleurs. Elle les adorerait. On en apportera plus la prochaine fois. “ Reposant la fleur sur la stèle, ses yeux commencèrent à piquer. Non, tu ne dois pas pleurer. Les gémissements cessèrent, et Aurora releva la tête. Elle avait les joues trempées. “ Je ne l’aime pas non plus. Elle n’est pas maman. Elle me manque beaucoup. “ Son regard croisa l’image commémorative posée sur la pierre, et Jackson eut l’impression qu’elle lui souriait. Sans rien dire, sa sœur se leva et alla récupérer les géraniums qu’elle avait écarté quelques instants plus tôt. “ Celles-ci sont jolies aussi. On peut en faire un bouquet. “ murmura-t-elle en mélangeant les tiges colorées. “ Voilà, c’est beau comme ça. “ Ils sourirent à l’unisson. Et après un nouveau moment de silence, Aurora déposa sa tête sur son épaule. Leurs doigts se cherchèrent, puis se trouvèrent pour s’unir. Jackson eut envie de pleurer, mais il se retint. Il essayait de ne plus pleurer. Au lieu de quoi, il finit par briser le silence. “ Hey maman …


--------------------------
You told me once I have a rebel heart, I don't know if that's true. But I believe you saw something in me that lives inside you too.
--------------------------

Ce qu’il aimait le plus à propos de cette période de l’année, c’était l’affection particulière et contagieuse qu’Aurora lui accordait. D’aussi loin qu’il se souvienne, elle avait toujours adoré Noël, et il ne manquerait de le passer en sa compagnie pour rien au monde. Quand cette année, il était devenu apparent qu’il ne pourrait se permettre de faire l’aller-retour jusqu’à Wellington pour les fêtes, il n’avait pas tardé à trouver une alternative. Lui offrant l’occasion de bousculer ses habitudes et de lui faire découvrir la beauté d’une fin d’année sous les flocons de neige canadien, où la joie du partage réchauffe les os gelés et les nuits froides. Le monde entier sépare leur jolie ville de Nouvelle-Zélande de Toronto, et il avait fallu du temps à Jackson pour s’acclimater à la différence dramatique des saisons et des températures. Il n’avait alors connu que les Noëls sous les rayons chaleureux du soleil océanique, mais surtout, il n’avait connu que les Noëls aux côtés de sa sœur, et voilà une tradition dont il ne saurait déroger. Son invitation acceptée, la jeune Callaghan semblait déchirée entre deux émotions, un malaise camouflé derrière un sourire éclatant qui ne saurait le tromper, lui qui avait toujours su voir à travers les artifices de sa jumelle. “ C’est bizarre, de passer Noël sans papa. “ finit-elle par expliquer dans un souffle. Il se doutait que le sujet finirait par être abordé. Si lui-même ne partageait pas son chagrin, il ne pouvait nier que cette fête en famille se rapprochait le plus de ce que les Callaghan considéraient comme sacrés. “ Je lui ai proposé de venir, tu sais. Mais il n’a pas pû se libérer. Pas pû, ou pas voulu. “ Jackson haussa les épaules. Pour une fois, il était heureux de ne pas avoir à faire semblant. D’être reconnaissant que son père ait pû faire un peu de place dans son agenda, le temps d’un repas en famille, ou de prétendre que leur deuxième, troisième, quatrième belle-mère avait sa place à leur table.  Mais il n’était pas heureux qu’Aurora ait dû faire un choix, et qu’aucun ne puissent la satisfaire complètement. Alors il était déterminé à alléger sa peine, et faire en sorte que ça en vaille le coup. “ Moi, je suis juste heureux que tu sois là. “ Il passa sa main dans sa longue chevelure brune, colla son épaule contre la sienne et reposa son menton sur le haut de son crâne dans une tendre étreinte. Il n’avait pas eu trop de mal à s’habituer à cet environnement, bien que l’absence de sa sœur se soit brutalement fait ressentir. Seulement elle aurait pû le convaincre d’abandonner ses ambitions, si elle le lui avait demandé. Il s’était mal senti, au début, quand son inscription à l’Université de Toronto avait été finalisé. Il avait l’impression de l’abandonner, de manquer à sa parole. De revenir sur cette promesse faite quand leur monde avait chaviré. Pour toujours et à jamais. Une décision prise à deux, déchirante, mais nécessaire. Apprendre à vivre séparés, tracer leur propre chemin, voilà ce qu’ils avaient convenu. Mais maintenant qu’elle était là, à ses côtés, il n’avait plus envie de la lâcher, de la laisser partir. Il réalisait en cet instant qu’elle était ce qui lui avait manqué, pour qu’il se sente comme lui-même. Pour qu’il se sente … entier.


--------------------------
Now all I hear is the wind, there's a storm coming through,. Did I misplace or forsake my love now that I gave it to you?
--------------------------


Aurora avait toujours cruellement manqué de jugement. Il n’avait jamais rien voulu de plus que son bonheur. Il avait toujours espéré qu’un jour, elle puisse le comprendre. Il lui avait pardonné ses excès de colères, ses insultes et sa violence. Il avait encaissé ses coups, et revêtu le rôle de méchant à maintes reprises, si certain que tout ce qu’il faisait n’était que pour son bien. Mais maintenant qu’il s’était fait battre à son propre jeu, il se trouvait désemparé, incapable d’imaginer pouvoir lui pardonner un jour. Il n’attendait pas d’elle une telle brillance, et il devait bien avouer être impressionné. Il devait avoir dépassé les bornes avec ce fichu Damian, pour qu’elle se venge de la sorte. Pour peu, il regretterait presque son geste. S’il avait su quelle petite garce ingrate elle se révélerait être, il l’aurait laissé commettre l’erreur de se ranger avec ce pauvre type qui ne méritait pas de respirer dans la même direction qu’elle. Non, il n’avait jamais rien voulu de plus que la protéger, et voilà comment elle le remerciait. A la table, la tension était à son comble, mais seulement Aurora et Jackson semblaient réellement s’en rendre compte. Il fallait dire que la présente situation s’offrait parfaitement au malaise. Ayant invité ses deux enfants à dîner afin de leur présenter sa dernière conquête, le paternel Callaghan et la demoiselle à ses côtés n’y voyaient sans doute que du feu. Jackson avait du mal à cacher son désir ardent d’être ailleurs. Pour cause, un restaurant en compagnie de ta famille n’est généralement pas l’endroit où tu aimerais te trouver seulement quelques heures après que ta sœur t’ai annoncé avoir payé ta petite-amie pour disparaître. En outre, l’héritier n’avait pas touché à son assiette, et fusillait du regard l’énergumène assise en face de lui, qui le narguait de ses petits sourires malicieux. “ Tu n’as pas d’appétit, mon frère ? “ Sa voix feignant l’innocence sonnait comme des ongles sur un tableau à craie, mais Jackson ne réagit pas. Au lieu de quoi, son regard s’égara dans celui de son double. Cassie. Cent-mille dollars. Était-ce là tout ce que je valais à tes yeux ? Pour une fois qu’il s’ouvrait à quelqu’un, qu’il laissait tomber les masques. Il s’en voulait de s’être fait avoir de la sorte, d’avoir succombé à ses yeux doux, ses paroles enchanteresses, ses boucles brunes. Il s’en voulait de s’être fourvoyé, d’avoir laissé entrer quelqu’un qui, comme les autres, n’en avait que pour son argent. S’il aimait se donner l’impression d’être au-dessus de tout, il devait avouer que ça faisait mal. Il avait cru. Il avait vraiment cru que … Il secoua la tête, éjecta ces pensées. Tout était réduit en cendre, par la faute d'Aurora. Elle parlait de vengeance, de toujours et à jamais, mais lui n’avait jamais agi que dans son intérêt. Lui souhaitait seulement la protéger. Elle, avait agi par fierté et par malice. N’avait voulu que le blesser. Après tout ce qu’il avait fait pour elle, elle ne comprendrait jamais. Elle préférait lui planter un couteau dans le dos et lui cracher au visage. Qu’il en soit ainsi ! Après quelques minutes de silence, Jackson en eut assez. “ Bon, ce dîner fut fort charmant, mais je vais devoir vous abandonner. “ Il jeta un billet sur la table, pour payer son plat resté intacte. Il salua son père, adressa une légère révérence insincère à sa future ex-belle-mère et contourna la table pour se pencher près de sa sœur. “ J’imagine que je dois te remercier. “ susurra-t-il à son oreille tout en caressant lentement son dos, de façon à ce qu’elle seule puisse l’entendre. “ Pour m’avoir retiré le bandeau que j'avais sur les yeux. Tu as raison, l’amour m’a aveuglé, mais grâce à toi, j’y vois beaucoup plus clair. “ Et il l’embrassa sur les cheveux, d’un baiser brûlant de haine.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



ain't no sleep when the wicked play -- JACKS Empty
Re: ain't no sleep when the wicked play -- JACKS - (Lun 13 Jan - 6:07)
OH LA LA MAIS COMMENT BIEN DEMARRER LA SEMAINE ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 2978044755 ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 2978044755
J'suis fan des prénoms et je suis contente que tu aies suivi mon délire je me sens moins seule ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 3782170742
Merci d'avoir pris mon scénario, il est canon Nathaniel ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 585086537 ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 585086537 ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 585086537 ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 585086537
Tu as une magnifique plume, pour ce que j'ai déjà lu ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 2211289881 ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 2211289881
Si tu as la moindre question n'hésite surtout pas ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 3694128851 ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 3694128851 ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 3694128851 ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 3694128851
(@Zachariah Delson voilà t'es dans la panade maintenant ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 3782170742)
Revenir en haut Aller en bas
Emilia Kennedy
positive minds › je suis un optimiste
Emilia Kennedy
positive minds › je suis un optimiste


Who you are
› posts : 1118
› faceclaim : lauren german + faith.
› multinick : (sutton fitzgerald)
› âge : trente sept ans, elle approche doucement de la quarantaine.
(andrew + intrigue + jocelyn + isaac + phoebe)
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité :
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t9887-emilia-i-ll-be-your-girl http://www.thegreatperhaps.org/t9891-emilia-be-strong-and-fight-back#427202

ain't no sleep when the wicked play -- JACKS Empty
Re: ain't no sleep when the wicked play -- JACKS - (Lun 13 Jan - 7:02)
Bienvenue à toi ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 2227089788


- - If you desire something, just take it.
Revenir en haut Aller en bas
Zellig Turner
control freaks › je suis un maniaque
Zellig Turner
control freaks › je suis un maniaque


Who you are
› posts : 832
› faceclaim : françois arnaud, ©ultraviolences (av), maurawrites@tumblr (gifs), Cowboy (sign), raleigh ritchie, deaf havana (lyrics)
› multinick : ariel (d. luna), colm (dan smith), cassius (rieder)

› âge : trente-six, (15/08)


Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t10908-make-it-up-as-i-go http://www.thegreatperhaps.org/t10909-bitter-sweet-symphony

ain't no sleep when the wicked play -- JACKS Empty
Re: ain't no sleep when the wicked play -- JACKS - (Lun 13 Jan - 7:10)
tiens tiens mais c'est le nouveau meilleur pote de zach ça ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 1485733704
bienvenuuuue ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 2528338129
tu fais un super choix de scénario, j'ai hâte de voir les callaghan à l'oeuvre ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 41734297
bon courage pour la suite de ta fiche ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 723394982



I'm a mess, these demons follow me home, it's easy to bury the guilt on my own. now my fears will finally swallow me whole 'cause I wasn't honest and I never wanted to admit

ain't no sleep when the wicked play -- JACKS K9biZoz
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



ain't no sleep when the wicked play -- JACKS Empty
Re: ain't no sleep when the wicked play -- JACKS - (Lun 13 Jan - 9:01)
Bienvenuuuuuuuuuuue parmi nous ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 525677954

Bonne chance pour ta fiche ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 2228807512
Revenir en haut Aller en bas
Bianca Kahnwald
murphy's law › je suis un fataliste
Bianca Kahnwald
murphy's law › je suis un fataliste


Who you are
› posts : 1339
› faceclaim : Elle Fanning ©corvidae
› âge : 20 ans

/ LOUISE ~ ISAIAS ~ ARIEL /
/ CASSIUS /

Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t10532-finir-mal-et-mal-finir http://www.thegreatperhaps.org/t10550-bianca-in-the-middle-of-my-chaos-there-was-you

ain't no sleep when the wicked play -- JACKS Empty
Re: ain't no sleep when the wicked play -- JACKS - (Lun 13 Jan - 13:00)
Bienvenue sur le forum ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 613702535

J'ai déjà hâte de lire les Callaghan ensemble ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 1957564982 Et Buzolic fait un chouette frère pour Coleman ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 2221190684


more chaotic - - no relief
Revenir en haut Aller en bas
Lana Choakes
positive minds › je suis un optimiste
Lana Choakes
positive minds › je suis un optimiste


Who you are
› posts : 152
› faceclaim : Gabriella Wilde (rosewins)
› multinick : Romi (V. Kirby) + Sully (A. Johnson)
› âge : 28 ans, la trentaine approche à grand pas.

Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t10720-lana-memories-bring-back-y http://www.thegreatperhaps.org/t10742-lana-comfort-of-strangers#450189

ain't no sleep when the wicked play -- JACKS Empty
Re: ain't no sleep when the wicked play -- JACKS - (Lun 13 Jan - 13:48)
OMG Nate ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 2837647945
Bienvenue dans le coin ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 2201629221


Feeling used but I'm still missing you ♒︎  Je sais, ça va recommencer, je pardonnerai. On sait comment c'est, je danserai avec toi. Tu me liras des histoires. Ça ira... ©️ endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Louise Constant
positive minds › admin mimi comme une souris
Louise Constant
positive minds › admin mimi comme une souris


Who you are
› posts : 2248
› faceclaim : zoey deutch, (© av, gajah, sign, siren charms/mine)
› multinick : raphaël (m. huisman), gabbie (e. watson), evan (c. evans)


› âge : vingt-quatre ans
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t4331-nous-irions-faire-la-vie-re http://www.thegreatperhaps.org/t4373-la-vie-est-belle-aussi-belle-que-toi-x-louise

ain't no sleep when the wicked play -- JACKS Empty
Re: ain't no sleep when the wicked play -- JACKS - (Lun 13 Jan - 14:57)
quel excellent choix ! ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 4135354924 ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 4135354924 ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 4135354924 et j'ai commencé à survoler, le personnage est plus que prometteur. ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 418737501
bienvenu par ici, n'hésite pas si besoin. ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 2201629221 ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 2201629221


- - all these feelings come back to you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



ain't no sleep when the wicked play -- JACKS Empty
Re: ain't no sleep when the wicked play -- JACKS - (Lun 13 Jan - 15:38)
bienvenue par ici avec ce trop chouette scénario et ce personnage qui promet ain't no sleep when the wicked play -- JACKS 180640823
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Who you are
Bad Karma



ain't no sleep when the wicked play -- JACKS Empty
Re: ain't no sleep when the wicked play -- JACKS - ()
Revenir en haut Aller en bas
ain't no sleep when the wicked play -- JACKS
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sauter vers: