AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
ASOS : jusqu’à -50% sur les pièces estivales !
Voir le deal

always surrounded but alone

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



always surrounded but alone Empty
always surrounded but alone - (Dim 15 Mar - 14:55)
- Rory Watkins -

everybody wants a flame, but they don’t want to get burnt

Image 1 Image 2
nom : Watkins, un nom qu’elle tient de son père. Un nom sans grande histoire qu’elle est heureuse de porter. prénom(s) : Rory, un prénom court, simple, sans grande extravagance. Un prénom qui lui plait. Charlotte et Elisabeth sont les prénoms qui viennent ensuite, des prénoms qu’elle tient de ses grands-mères. Encore une fois, il n’y a pas de grande histoire derrière tout cela. âge : Vingt-huit ans bien entamé, l’approche de la trentaine commence à lui trotter dans la tête, même si elle n’en laisse rien paraître. naissance : Le treize juin de l’année 1991 à Wellington. nationalité : Néo-zélandaise de pure souche. origines : D’aussi loin que Rory s’en est inquiétée, sa famille n’a jamais quitté le sol néo-zélandais. statut civil : Célibataire, trop occupée pour chercher à se poser. Ses quelques exs vous diront qu’elle ne s’investie pas assez dans ses relations pour que ça dure, mais ça lui va. Elle aime la vie qu’elle mène, elle n’a pas besoin d’une personne collée à ses basques pour s’épanouir.  orientation sexuelle : La question ne s’est jamais posée, les hommes ont toujours eu sa préférence. occupation : Photographe freelance pour divers journaux et magazines, elle vit de sa passion depuis des années à présent et ses clichés se vendent assez bien s’il faut être honnête. argent : Rory ne roule pas sur l’or, mais elle n’est pas à plaindre non plus, elle a toujours été assez intelligente que pour mettre de l’argent de côté dès qu’elle le pouvait, ce qui lui permet donc de vivre sereinement à ce niveau-là aujourd’hui. caractère : Rory, c’est une bouille d’ange. Des grands yeux noisettes, des joues qui ont été pincées plus d’une fois par la tante Tessy. Et si effectivement, elle a cet aspect un peu angélique, de ces personnes à qui on donnerait le Bon Dieu sans confession, la jeune femme, ce n’est pas que douceur et paillettes. Au contraire, si elle peut se montrer douce parfois, en règle générale, c’est plutôt tout le contraire. Elle est du genre à foncer tête baissée, telle une tornade et à se retourner par la suite pour se rendre compte des dégâts qu’elle a causés. C’est une tête brûlée qui ne recule devant rien et qui déteste avoir tort. Elle a un côté rancunier aussi, même si on ne s’en douterait pas au premier abord. Elle accorde sa confiance facilement, elle a envie de croire que le monde est bon et elle ferait tout ce qui est possible pour les personnes qu’elle aime, mais si vous avez le malheur de la trahir, c’en est fini pour vous. Oh elle ne maudira pas votre descendance sur dix générations, au contraire, elle restera courtoise, mais n’espérez rien de plus. Cela dit, Rory, ce n’est pas qu’un caractère de cochon, comme on pourrait le croire. Oui, elle a la tête dure, mais c’est aussi un clown de service. Elle n’aime pas les gens tristes, les choses trop sérieuses… alors sa parade pour échapper à ça, c’est de faire l’imbécile, de rire de tout et de rien parce qu’il faut mieux rire que pleurer. En gros, Rory, c’est la bonne copine sur qui on pourra toujours compter… mais n’espérez pas pouvoir jouer avec ses pieds, vous risqueriez de vous en mordre les doigts. groupe : carpe diem. the fortune teller : Le déroulement de la grossesse de Rory, pour le reste, faites-vous plaisir  always surrounded but alone 4240345067  avatar : Adelaide Kane la magnifique. crédit images : persona pour les avatars.

let me know your darkest secrets

Partie anecdotes : (un) Rory est la deuxième et dernière enfant du couple Watkins. Avant elle, vient James, de sept ans son aîné. Une famille aimante, heureuse et épanouie. Des parents qui ne roulent pas sur l’or, mais qui feraient tout pour que leurs enfants ne manquent de rien. Rory a été éduquée dans le respect et la valeur de l’argent. Elle est reconnaissante envers ses parents pour cette éducation et sa famille est probablement ce qu’il y a de plus cher à ses yeux. (deux) Parlant de famille, Rory a donc un grand frère, James... ou avait serait probablement plus exact. Voilà six ans que la vie lui a arraché son frère. Un crash d’avion, rien que ça... James était son pilier, lorsqu’elle était petit, elle était toujours fourrée dans ses pattes et les années passant, leur relation n’avait jamais vraiment changée. Il était son confident, son protecteur et elle aurait aimé pouvoir lui rendre la pareille, être là pour lui. Mais James n’était clairement pas du genre à se confier. La jeune femme avait bien remarqué que quelque chose n’allait pas avant qu’il ne s’en aille pour le travail, mais elle ne saura jamais ce qu’il en retournait exactement. La famille Watkins accuse Riley, la femme de James et sa fuite ne fera que confirmer cette accusation. De son côté, Rory a conscience que c’est plus complexe que cela. (trois) Rory a six ans lorsqu’elle tient pour la première fois un appareil photo entre les mains. Les têtes sont à moitié coupées, le grain n’est pas net car elle a bougé trop vite après avoir appuyé sur le bouton, mais les visages sont souriants et la photo respire la joie de vivre. Sa première photo, un cliché de sa famille. Un cliché aujourd’hui abîmé par le temps, plié dans son portefeuille, une photo qui ne la quitte jamais. Dire que sa passion pour la photo serait née de là serait mentir, mais il est vrai qu’à partir de cet instant, la fillette qu’elle était avait souhaité avoir son propre appareil photo, et c’est ainsi qu’elle se mit à immortaliser chaque moment important de la vie de famille. A l’adolescence, elle se mit à photographier tout ce qui lui passait sous les yeux, elle aimait aller se promener simplement avec son appareil photo pour obtenir quelques clichés et c’en est devenu un véritable passion. Une passion qui est devenue son métier puisqu’elle a eu l’occasion de vendre ses clichés à de nombreux magazines. Elle n’a pas froid aux yeux, elle n’hésite pas à crapahuter, à jouer les équilibristes pour obtenir la meilleure photo qui soit et de toute évidence, ça paye... (quatre) Rory, c’est le genre de fille qui ne tient pas en place, elle a besoin que ça bouge, tout le temps, on pourrait presque parler d’hyperactivité. Mais au-delà de ça, la jeune femme a toujours été curieuse du monde qui l’entoure. Très tôt, elle se prend de passion pour la géographie à l’école et si elle n’a jamais fait partie de ces élèves assidues qui récoltent les meilleures notes à tour de bras - la moyenne lui allait très bien, tant qu’elle n’avait pas à s’enfermer des heures durant dans sa chambre pour réviser – mais lorsqu’il s’agissait de géographie, Rory était première de classe. Si étant petite elle n’a jamais eu l’occasion de voyager étant donné que ses parents travaillaient énormément pour faire vivre leur famille, dès qu’elle le put, elle se mit elle aussi à travailler, à enchaîner les petits jobs étudiants pour pouvoir s’offrir un premier voyage. Elle a dix-neuf ans lorsqu’elle s’envole pour la première fois pour un road trip européen de quelques semaines. Elle y prend goût, elle photographie tout ce qu’elle peut et c’est une évidence pour elle, c’est ce qu’elle veut faire de sa vie. Parcourir le monde, voir ce qu’il se passe dans ces pays dont on ne parle jamais, capturer des instants uniques, venir en aide quand elle le peut. Elle a un pied à terre à Wellington, un petit studio pour pouvoir se poser entre deux voyages, se ressourcer un peu auprès de sa famille avant de reprendre la route et découvrir de nouveaux paysages. Vivre au jour le jour, sans avoir à penser à demain. On ne la comprend pas toujours, mais elle s’en fiche pas mal Rory, elle, ça lui plait de vivre comme ça. La vie est bien trop courte et il y a beaucoup trop de choses à voir que pour s’enraciner dans un seul endroit. (cinq) L’amour, c’est quelque chose d’abstrait pour la jeune femme. Oh bien évidement, elle sait ce que c’est d’aimer profondément, puisqu’elle porte un amour inconditionnel à sa famille... mais l’Amour, avec un grand A, celui qui vous donne des papillons dans le ventre, qui vous donne les mains moites, qui vous donne l’impression de ne plus avoir d’oxygène quand l’être aimé n’est pas à vos côtés, celui qui est dépeint dans tous ces romans qu’elle aime lire pour se distraire, ça, cet amour-là... elle ne connaît pas. Rory a l’impression de ne jamais être réellement tombée amoureuse. Elle a eu quelques relations pourtant, mais elles ne sont pas si nombreuses que ça, elles se sont toutes soldées par un échec et elle n’en a jamais eu le cœur brisé. Pourtant, ça n’est jamais elle qui a mis fin à une quelconque relation. Mais ça lui convient comme ça, à la belle, elle est libre, elle n’a pas besoin d’être attachée à une personne pour se sentir heureuse. Non, la vie de couple, ça ne l’intéresse pas. Elle a peut-être un jour envié son frère d’avoir trouvé celle avec qui il voulait fonder une famille, mais elle est bien placée pour savoir que cette relation était bien plus compliquée qu’il n’y paraissait. Alors non. Ce n’est pas pour elle, s’enfermer dans une routine, vivre aux dépens de quelqu’un... Il paraît de toute façon qu’elle manque de stabilité pour pouvoir vivre en couple, c’est ce que ces quelques exs vous diront. Sans pour autant être volage, Rory, elle préfère les relations de courte durée, les histoires sans prise de tête, de celles qui ne durent qu’un soir en général. Sauf que d’une façon ou d’une autre, on finit toujours par se brûler les ailes. Et on atterrit lourdement dans la réalité. (six) C’est dingue comme votre vie peut basculer du tout au tout et du jour au lendemain, simplement en urinant sur une pauvre bandelette. Bien sûr, elle s’y était attendue, Rory, à ce que ce test ressorte positif. Tous les éléments étaient là pour qu’elle s’attende à ce qu’on lui confirme qu’elle était bel et bien enceinte, mais clairement, elle n’était pas prête. Et elle ne l’est toujours pas. Elle, enceinte. Une hérésie. Elle-même a du mal à y croire, mais les nausées sont là pour lui rappeler un peu tous les jours cette erreur, son idiotie, son irresponsabilité. Aujourd’hui, elle se retrouve totalement perdue, le cul entre deux chaises à ne pas savoir quoi faire. Garder ce bébé ? Ce serait mettre un terme à une vie qui lui plait, une vie qu’elle ne se sent pas prête de quitter. Et puis garder ce bébé, ça voudrait dire avouer au père de l’enfant qu’elle est enceinte et prendre le risque de perdre un ami. Non, clairement, elle n’est pas prête pour ça et pourtant comment pourrait-elle décider d’ôter la vie à ce petit être qui grandit en elle. Lui ôter la vie alors que des couples rêvent de pouvoir fonder une famille en vain ? Non, elle ne peut pas. Mais réussirait-elle à mener cette grossesse à terme pour finalement se séparer de l’enfant ? Tant de questions qui se bousculent dans sa tête, tant de certitudes mises à mal à cause d’une pauvre nuit. Il faut qu’elle en parle à quelqu’un, mais en parler, ça rendrait tout ça encore plus réel et elle n’est pas prête, Rory. Peut-être qu’elle arrivera à se réveiller de ce cauchemar... mais il arrivera un moment où cacher un ventre qui s’arrondit ne pourra pas être possible. Oui... mais pour le moment, ça l’est encore. (sept) Rory, elle ne marche qu’au café. C’est une véritable accro, même si elle sait qu’elle devrait peut-être diminuer la dose. Le matin, elle n’est pas opérationnelle sans avoir bu sa première grande tasse. Dans la journée, elle en boit facilement quatre ou cinq. Quand elle est énervée, elle a besoin d’un café, un peu comme d’autres ont besoin d’une cigarette. Si vous avez un service à lui demander, une conversation sérieuse à entamer ou quelque chose de grave à lui annoncer, apportez-lui un grand café noir et elle sera toute à votre disposition. (huit) Rory, c’est une sportive dans l’âme. Elle a toujours eu ce besoin de bouger alors très vite, ses parents l’ont inscrite à la natation. Elle en a fait durant quelques années avant de vouloir s’essayer à la boxe. Lorsqu’elle voyage, c’est la randonnée qui prime, Rory, elle crapahute, elle grimpe, elle se balade, elle va dans tous les recoins, quitte à se mettre en danger parfois, mais elle adore ça, l’adrénaline, se sentir vivant. Lorsqu’elle n’est pas en vadrouille, elle aime toujours se rendre dans la salle de sport de la ville pour frapper dans un sac, se défouler. Il lui arrive souvent de courir également. Enfin bref, vous l’aurez compris, pour Rory, le sport c’est tout simplement essentiel. (neuf) De manière générale, la jeune femme n’est pas une grande fêtarde. Oh ne vous méprenez pas, Rory aime sortir à l’occasion, aller boire un verre avec des amis, voir un peu de monde, mais ça ne fait clairement pas partie de ses priorités. Non, Rory, elle, elle préfère largement une soirée tranquille en bonne compagnie, à boire une bouteille de vin tout en refaisant le monde avec quelque proches plutôt que de courir les bars ou autres boîtes, à hurler à plein poumons, se trémousser sur une piste de danse tout en mélangeant sa sueur avec de parfaits inconnus. Ca lui arrive, elle ne va pas dire le contraire, mais clairement, ça n’est pas ce qu’elle préfère. (dix) D’un œil extérieur, Rory, ça a l’air d’être une fille courage, sûre d’elle, une nana sur qui on peut compter quoi qu’il arrive et... c’est le cas. Mais personne n’est infaillible. Alors oui, la jeune femme grimpe partout, oui, elle n’hésite pas à se mettre parfois en danger pour obtenir LA photo, mais à côté de cela, Rory est atteinte de ce que l’on appelle d’achluophobie, comprenez par-là qu’elle a une peur panique du noir. Toute petite, elle a toujours eu une veilleuse dans sa chambre. Aujourd’hui, elle est incapable de dormir avec les volets fermés. Quand elle se réveille au beau milieu de la nuit pour aller aux toilettes, elle est obligée d’allumer toutes les lumières, même si elle connaît les lieux comme sa poche. Elle tente de se soigner, mais c’est loin d’être gagné.

behind the screen

pseudo/prénom : marie âge : en approche de la trentaine. pays : France. connexion : un peu tous les jours, le rp dépendra de l'activité de la journée, mais au pire des cas, ce sera une fois par semaine. où as-tu connu le forum ? : sur bazzart. personnage inventé/scénario/pré-lien : pré-lien de @Riley Donovan. dernière bafouille : en espérant me faire une petite place parmi vous  always surrounded but alone 613702535 .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



always surrounded but alone Empty
Re: always surrounded but alone - (Dim 15 Mar - 14:59)
+1 petit dans le cas où je serai très inspirée always surrounded but alone 1622165287
Revenir en haut Aller en bas
Sutton Fitzgerald
cape diem › je suis un audacieux
Sutton Fitzgerald
cape diem › je suis un audacieux


Who you are
› posts : 351
› faceclaim : sophia bush + saaya.
› multinick : emilia kennedy
› âge : trente trois années pétantes.
(teddy + intrigue + zellig + millie)
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t10888-sutton-people-always-leave http://www.thegreatperhaps.org/t10889-sutton-all-we-have-is-now-dont-run-from-this

always surrounded but alone Empty
Re: always surrounded but alone - (Dim 15 Mar - 15:37)
Marie + Adélaïde je me demande si c'est qui je pense always surrounded but alone 41734297 bienvenue à toi always surrounded but alone 613702535


my heart
still
beating, right ?




always surrounded but alone 1taswqF
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



always surrounded but alone Empty
Re: always surrounded but alone - (Dim 15 Mar - 16:06)
merciii always surrounded but alone 613702535
par contre, ton pseudo ne me dit rien... je crois qu'il doit probablement y avoir erreur sur la personne always surrounded but alone 589507572 always surrounded but alone 3991539739
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



always surrounded but alone Empty
Re: always surrounded but alone - (Dim 15 Mar - 16:31)
bienvenue parmi nous avec la belle ade always surrounded but alone 107302656 always surrounded but alone 107302656
Revenir en haut Aller en bas
Jocelyn Kelley
cape diem › je suis un audacieux
Jocelyn Kelley
cape diem › je suis un audacieux


Who you are
› posts : 311
› faceclaim : caitriona balfe + ©cosmic light
› multinick : millie (N. Dobrev)
› âge : trente-huit ans
CLOSED : (emilia) # (andrew) #(callum) # (isaac) # (kelley's family)
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t10270-meme-quand-on-l-a-perdu-l- http://www.thegreatperhaps.org/t10382-jocelyn-skinny-love#439898 http://www.thegreatperhaps.org/t10420-jocelyn-s-phone#440933

always surrounded but alone Empty
Re: always surrounded but alone - (Dim 15 Mar - 18:13)
bienvenue sur le forum always surrounded but alone 2885237113


when
integrity has gone.

Le monde fleurit par ceux qui cèdent à la tentation.
Revenir en haut Aller en bas
Candelaria Rodriguez
positive minds › je suis un optimiste
Candelaria Rodriguez
positive minds › je suis un optimiste


Who you are
› posts : 1171
› faceclaim : Martina Stoessel + bazzart
› âge : 22 ans (18 août 1997)
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t9109-cande-est-presente#401016 http://www.thegreatperhaps.org/t9113-candelaria-a-besoin-de-vous-o#401270 http://www.thegreatperhaps.org/t9114-need-a-little-talk-candelaria

always surrounded but alone Empty
Re: always surrounded but alone - (Dim 15 Mar - 19:05)
Bienvenue sur le forum :D.



Destiny
Code par Heaven sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Sullivan Riggs
murphy's law › je suis un fataliste
Sullivan Riggs
murphy's law › je suis un fataliste


Who you are
› posts : 48
› faceclaim : Ben Barnes (sassenach)
› multinick : Lana (G. wilde) + Romi (V. Kirby)
› âge : 33 ans

Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t10961-sully-make-it-right#454252 http://www.thegreatperhaps.org/t10982-sully-kansas-city-shuffle#454608

always surrounded but alone Empty
Re: always surrounded but alone - (Dim 15 Mar - 19:57)
Le prénom, le job et puis Adélaïde la parfaite always surrounded but alone 2477874054
Bienvenue dans le coin always surrounded but alone 2221190684 hâte d'en savoir plus always surrounded but alone 2837647945


Was there something I could've said ♒︎ I hate you, I hate you, but I was just kidding myself. Our every moment, I start to replace. 'Cause now that they're gone, all I hear are the words that I needed to say. ©️ endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël Deighton
control freaks › admin mimi comme une souris
Raphaël Deighton
control freaks › admin mimi comme une souris


Who you are
› posts : 1114
› faceclaim : michiel huisman, ©soldier eyes
› multinick : gabbie (e. watson), louise (z. deutch), evan (c. evans)
› âge : trente-sept ans
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t5824-how-does-a-moment-last-fore

always surrounded but alone Empty
Re: always surrounded but alone - (Dim 15 Mar - 20:53)
ce choix parfait de prelien always surrounded but alone 2201629221 on s'en trouvera un avec mon evan du coup, ce sera nécessaire. always surrounded but alone 41734297
adelaide est sublime. always surrounded but alone 4207362787
bienvenue ici. always surrounded but alone 2201629221 n'hésite pas si besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Gallagher
positive minds › je suis un optimiste
Isaac Gallagher
positive minds › je suis un optimiste


Who you are
› posts : 67
› faceclaim : Henry Cavill + chaussette (avatar)
› âge : trente-neuf ans
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t10959-when-you-and-i-were-foreve http://www.thegreatperhaps.org/t10979-isaac-take-my-breathe-away

always surrounded but alone Empty
Re: always surrounded but alone - (Dim 15 Mar - 21:17)
l'excellent choix de pré-lien always surrounded but alone 180640823 et puis adelaïde est si belle always surrounded but alone 2716045789
bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche always surrounded but alone 1318934201



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Who you are
Bad Karma



always surrounded but alone Empty
Re: always surrounded but alone - ()
Revenir en haut Aller en bas
always surrounded but alone
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sauter vers: