AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Clé de licence Windows 10 PRO à 3,99€ (version téléchargeable)
3.99 €
Voir le deal

Get along with the voices inside of my head

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



Get along with the voices inside of my head Empty
Get along with the voices inside of my head - (Ven 10 Avr - 0:17)
- Jetmir Kryeziu -

When madness met genius

Image 1 Image 2
nom : Kryeziu. Patronyme qui ferait fureur dans le cabinet des orthophonistes. Vas-y, teste. Essaye encore. Ah, l’intonation s’améliore. Voilà ça y est, tu le tiens ! Pas grand chose d'autre à dire, si ce n'est que ça peut rapporter un maximum au Scrabble. Ah bah attendez, avec le "K", le "Y" lettre compte double, le "Z" lettre compte triple et le bonus de cinquante points ; vous avez de quoi remporter la partie haut la main. prénom(s) : Jetmir, Qëndrim, Xherdan. Cents antédiluviens Dinars yougoslaves, si t'arrives à les prononcer sans les frapper d'une quelconque écorchure ou égratignure. Ma sœur se plaît à m’appeler Jety. Si vous tenez à ce que ce qui vous sert de portrait reste intact, je vous invite instamment à ne jamais prononcer ce petit sobriquet dissyllabique. âge : Fraîchement débarqué sur le verdoyant rivage de ma vingt-septième années. J'ai laissé le quart de siècle derrière moi, et même si cela me fait bien chier de le reconnaître ; force est de constater que ces toquards d'auteurs de livre sur le développement personnel ont raison : c'est un cap de la vie à passer. naissance : C'est par une sibérienne nuit de Décembre, en l'an de grâce mille-neuf cent-quatre-vingt douze, que cette vile terre accueillit en son sein la plus belle créature qui n'ait jamais existé depuis le commencement du monde. Le neuf à vingt-deux heures vingt-sept, pour les fadas de la précision que ça intéresse. Podujevo, au Kosovo. Mon fief. Une charmante citée de quelques vingt-quatre mille âmes bercée par le placide ronron du Lac de Baltava. A une quarantaine de kilomètres à vol d’oiseau de l’hostile et dangereuse frontière serbe. C'est bon tu peux ranger ta mappemonde, j'viens de te mâcher tout le travail. nationalité : Un mètre soixante-quinze de muscles opalins estampillés Kosovo. Marchandise d’appellation contrôlée et sans contrefaçon. origines : Pur produit ? Presque. Une Serbian touch a été apposée sur la griffe. statut civil : Célibataire, carriériste, volage et vacciné contre toute forme d'engagement. Adepte des applications style Tinder, lorsque mon corps me fait clairement comprendre que ma main droite seule ne suffit plus. orientation sexuelle : Ma chair s’avilit au creux de l’incandescente vigueur des cosaques. Quand mes sens ne s’électrisent pas à l’ombre de la saisissante majesté des tsarines. En d’autres termes, et pour tout les hydrocéphales long à la détente qui n’ont toujours pas percutés, je suis bisexuel. occupation : J'suis Agent Littéraire pour les Editions Victoria University Press (VUP). Les has been disent encore impresario. Tu vois les mecs - qu'on ne voit jamais d'ailleurs - qui gèrent la carrière des acteurs hollywoodiens ? Eh bah j'fais la même chose, mais avec des auteurs. Call me Mister ten percent babe. Je travaillais pour la filière kosovare basée à Pristina, mais depuis le début de c't'année, je taffe au Siège Social de la maison mère à Wellington. argent : A l'échelle de l'économie kosovare, je fais partie des nababs et Crésus n'ayant pas la moindre idée de ce à quoi ressemble les fins de mois qui commencent le douze. Ici au pays des All Black, j'appartiens au haut de la classe moyenne et suis considéré comme un CSP++. La vie est putain de chère ici, merde ! Obligé de faire attention, et de se serrer la ceinture à l'occasion ... quelle infamie ! caractère : Jetmir. Liberté. Incarnation et personnification de la liberté. Oiseau rebelle qui n’a jamais, jamais connu de loi. Oiseau de proie. Eternel adolescent fuyant les responsabilités, le devoir et les obligations. Allergique à l’engagement obnubilé par la recherche du plaisir. Le plaisir qu’il chasse et dont il s’enivre au-delà de la démesure, en parfait éthéromane qui se respecte. Pas de limite, pas d’interdit, pas de modération. "Il" n'en veut pas. C’est un épicurien avant toute chose. Une âme voulant profiter. Une âme qui sait qu’il y a urgence. Oui, il faut faire vite. La vie est courte, vulnérable, fragile, en sursis. Il le sait mieux que quiconque. Ne pas avoir de regret et partir du principe qu’il n’y aura pas de lendemain. Tel est son leitmotiv. Son credo. Un esprit brillant au savoir encyclopédique. Détenteur d’un fort complexe de supériorité, largement exacerbé par "son conseil", sa grande bouche et son bagout intarissable lui ont valu, lui valent et lui vaudront bon nombre d’inimitiés. Véritable petit con à la haute opinion de lui même, il se montre bien souvent dédaigneux et méprisant envers ses semblables. Phraseur et beau-parleur hors pair, il parade tel un paon faisant la roue et se complaît en faisant de l’esbroufe ou en jetant de la poudre aux yeux. Un mégalomane dans toute sa splendeur. Opportuniste né, il s'arrange toujours pour être du "bon côté" et n'hésite pas à trahir ses alliés quand il sent que le vent tourne. Etre rampant et obséquieux quand il cherche à obtenir quelque chose pour "lui" faire plaisir, Jetmir excelle dans l'art de la basse flatterie, de la flagornerie et la formulation des salamalecs. Véritable panier percé, "il" le pousse à dépenser sans compter et mène un train de vie d'insatiable flambeur matérialiste. Natif d'un pays où la ruse et la sournoiserie furent de mise jadis pour résister au joug de l'oppresseur serbe, c'est un fin calculateur ayant toujours plusieurs coups d'avance ou un atout dans sa manche. Ainsi qu'un "petit quelque chose en plus", pour lui souffler à l'oreille la façon de les jouer, quand sonne le moment opportun. Amoureux de l'art, des belles choses et des mots rares, c'est un flamboyant orateur maître de la rhétorique, éloquent et sachant se faire persuasif et convaincant lorsque cela s'avère nécessaire. Que l’on ne s’y trompe pas, l'adonis sait également faire preuve de fermeté, d’autoritarisme, de despotisme et n’hésite pas à taper du poing sur la table pour imposer ses vues - qu'"il" sait les meilleures - aux auteurs dont il chapeaute la carrière. Individu colérique, versatile, lunatique et tempétueux, il ne s’encombre pas d’états d’âme et ne rechigne pas à renvoyer ses protégés à leur ouvrage. Monstre d’orgueil et de cruauté, il raffole davantage de la torture et de la manipulation mentale que de la violence physique. Rien ne "lui" fait plus prendre son pied que de le voir battre et détruire psychiquement quelqu’un, en vue de le reconstruire selon "son" bon vouloir et "ses" envies. Parfois, il lui arrive de choisir au hasard une victime à tourmenter, torturer et martyriser, dans le seul et unique but de "le" divertir et tromper "son" ennui. Homme traînant dans son sillage une fragrance ambrée et musquée de souffre et de scandale. Hédoniste intrigant et reptilien, détenteur d’une aura de mystère décuplant sa prestance ainsi que son charisme, et lui conférant une certaine influence. Un parfait spécimen de nombriliste n’ayant de considération pour rien ni personne, hormis sa chère et tendre sœur : Afërdita, alias Dita. groupe : Control Freaks. the fortune teller : Le drama étant pour ainsi dire ma religion, je n'appose aucun veto. avatar : Flamur Ukshini. crédit images : Aeroplane.

let me know your darkest secrets

Partie anecdotes :

(F A M I L Y    P O R T R A I T)

○ Issu de la minorité musulmane originaire d’Albanie, Jetmir est pour son plus grand malheur né au pire moment qui soit dans la région des Balkans : la Guerre de Bosnie.

○ Son père, un célèbre joueur de hockey kosovar évoluant au poste de gardien de but, a choisi de rester au pays et de reléguer sa carrière internationale au second plan suite à l'abandon de domicilie de sa femme, au cas où celle-ci viendrait à réapparaître dans leur vie.

○ D'origines serbes, et atteintes de troubles mentaux n'ayant jamais été dépistés et correctement traités (probablement une Schizophrénie Paranoïde), sa mère se prétendait être une descendante de la Princesse Zorka de Karađorđević : la fille du dernier Roi de Serbie Pierre II.

○ Comme susdit plus haut, Madame Kryeziu a abandonné mari et progéniture quelques semaines après avoir enfanté de son fils. Son accouchement s'est avéré être un facteur de stress, prompt à l’éruption - aussi violente qu'inattendue - d'un épisode schizophrénique sur fond paranoïde. Pourtant, tout allait on ne peut mieux au sein du foyer. Après maints séjours en hôpital psychiatrique, ponctués de traitements archaïques laissant grandement à désirer sur le plan déontologique, les notables de Podujevo s'étaient même surpris à reprendre espoir. La prodigieuse embellie de l'état de la matriochka, permit en effet d'ôter les parenthèses accolées aux rêves de grande famille. Un doux songe qui vint hélas se fracasser à la cauchemardesque réalité. Malgré une enquête ouverte pour disparition inquiétante, ainsi que des milliers d'avis de recherche émis au quatre coins du pays et des Etats limitrophes, personne ne vit ni ne trouva trace de l’errante âme tourmentée. Jusqu'au jour marquant le premier anniversaire de celui par qui le malheur arriva. Ce 9 Décembre de l'année de 1993 : la dépouille de l'égarée fut repêchée dans les eaux glacées du fleuve Lam, et trusta lugubrement la rubrique « faits divers » des médias nationaux de l’époque. Cruelle et cynique ironie du destin.

○ Devenu veuf, le patriarche a profité de son statut de joueur phare et convoité, pour signer un contrat de deux ans avec les Zürcher Schlittschuh Club Lions de Zurich. Un échappatoire sportif lui ayant permis de fuir avec ses enfants, la barbarie des conflits entre serbes et bosniens, ainsi que les atrocités de la guerre civile. Son contrat arrivé à expiration à l'aube de l'année 1996, et n'ayant pu faire l'objet d'une prolongation de la part du club, le chef de famille n'eut d'autre choix que de quitter la paisible quiétude suisse pour s'en retourner avec les siens la boule au ventre, sur ce champs de ruines les ayant jadis vu naître et grandir. Les hostilités s'étant, en majeure partie, éteintes avec la signature de l'armistice le 14 Décembre 1995. Comme quoi le destin peut aussi faire preuve de largesses quand il y est disposé. Il donne et il reprend. Encore et encore.    

○ Deuxième et avant dernier enfant de la fratrie Kryeziu, le "petit d’homme" naquit cinq ans après sa grande sœur Afërdita. Tour à tour sœur, mère, "n'amoureuse", meilleure amie, confidente ; elle reste à ce jour - et restera certainement à jamais - la femme de sa vie. Brillante avocate diplômée de la prestigieuse université d'Auckland et habilitée à pratiquer le droit dans quatre pays différents - dont la Nouvelle-Zélande - elle est spécialisée dans le Droit d'Auteur et de la Propriété Littéraire et Artistique. Défendant bec et ongles les intérêts de son petit frère, il n'est pas rare non plus qu'elle lui donne quelques combines pas très catholiques afin de contourner la loi, tout en restant dans la légalité, et de tirer profit d'une situation à son avantage.

○ Lorsqu'il avait quatre ans, son père s'est remarié avec une femme originaire de Pristina et issue d'une classe sociale bien inférieure à la leur. Jamais il ne l'a considéré comme un membre de la famille. Odieux et irrespectueux à son encontre, il a toujours bafoué son autorité. Il honnit et déteste de toutes les fibres de son être cette marâtre, qui ne sera jamais l’égal de sa mère, bien qu'il ne l’ait jamais connu. De cette union en seconde noce naquit un garçon : Sinan. Un demi-frère avec qui il ne s'est jamais montré tendre. Toute sa vie durant, Jetmir n'a en effet fait que le rudoyer, le molester et lui faire payer ses frustrations. Notamment celle de ne pas être malade comme lui.


(D I S T U R B E D)

○ A la différence de sa sœur qui n'a pas été diagnostiquée comme étant porteuse de la maladie, Jetmir est né schizophrène. Comble de malchance, il est allergique à la Rispéridone et à la plupart de ses dérivés.

○ Sa vie a été émaillée d’innombrables séjours en hôpital psychiatrique. Face à l’intolérance de son organisme aux traitements connus, approuvés par la sphère médicale et en vigueur, les psychiatres impuissants pour soigner ses maux, n’ont guère d’autre choix que de le sangler à un lit et le sédater. Le laissant ainsi gésir des jours sur une alèse complètement hébété, hagard et catatonique. Dans l’expectative d’une rémission, qui se fait chaque fois toujours un peu plus désirer. Sous la pression et les revendications de ses proches, il a également pris part en traînant des pieds à une ribambelle d’essais cliniques sur des traitements expérimentaux, dotés d’une composition moléculaire inédite qu’il serait à même de supporter. Des participations qui se sont hélas avérées jusqu’à aujourd’hui vaines, et qui ne lui ont strictement rien apporté en dehors d’un maelström d’effets secondaires indésirables. Notamment une sérieuse insuffisance rénale, qui nécessita une mise sous dialyse.

○ Une seule substance parvient un tant soit peu à bâillonner "les voix", et le calmer lors de ses crises psychotiques : l’Ether diéthylique. Aussi surprenant cela puisse-t-il paraître et n'en déplaise aux grands pontes de la médecine. Les internements à répétitions et la vie de cobaye ambulant n’ayant de cesse de le répugner, il s'est petit à petit adonné à l'automédication. Faisant fi de la posologie édictée par les praticiens, le fieffé hâbleur multiplia les inhalations de cet anesthésique d’antan qui s’écussonna en un tournemain à son quotidien. Aujourd’hui, et à en juger par les violents symptômes de manque qui le torturent à chaque fois qu’il n’a pas sa dose, il est clairement dépendant et accro.

○ Partisan de l’esprit sain dans un corps sain et extrêmement soucieux de son image, le sémillant bibliophile pratique de nombreuses heures hebdomadaires de sport et musculation. Tout ses efforts lui ont permis de se sculpter une musculature puissante de bel éphèbe. Une plastique de rêve faisant la nique à celle des statues helléniques en marbre blanc.

○ Bien conscient que la pratique sportive seule ne suffit pas, il s’astreint à un régime alimentaire drastique et draconien. Pas de graisse, de sucre, de sel, de lait d’origines animales, de gluten, de viande rouge. Il va même jusqu’à peser au gramme près ses portions. Une véritable obsession, relevant incontestablement du trouble du comportement alimentaire, et faisant écho à une période encore moins reluisante de sa vie.

○ A l'adolescence, et sous l’oppressante incitation de ce qu'il baptisa à cette époque "son conseil", Jetmir a sauté à pieds joints dans les abîmes de l'anorexie et de la boulimie. Convaincu que la pureté et l'esthétique d'un corps décharné, qu'"il" n'avait de cesse de lui vanter et rebattre les oreilles, était le nec plus ultra à atteindre. C'est sa sœur qui a repéré les premiers signes de son anormal et inquiétant amaigrissement. Dès lors, elle l'a serré près et a tout mis en œuvre pour qu'il renoue avec un régime alimentaire normal (Augmentation de ses séances de psychothérapie, prise de contact et suivi avec une nutritionniste … .). Dans le plus grand secret et sans en toucher mot à leur père qui n'aurait pas compris. A son sens, son frère est atteint d'une maladie du même acabit que l'alcoolisme. Elle conçoit qu'il peut acquérir un comportement alimentaire sain, mais elle sait également qu'il ne peut pas guérir et que le moindre choc émotionnel peut être un facteur de rechute. Exactement comme pour un alcoolique. Bien que son Jety "aille mieux" et soit aujourd'hui orthorexique, elle ne manque jamais une occasion de lui demander s'il mange bien à sa faim. Ni de faire l'autopsie de son frigo et ses placards, lorsqu'elle lui rend visite à l'improviste. Un sujet très sensible et délicat qui leur coûte quelques anicroches de temps à autres.


(B E I N G    S O M E O N E)

○ L'auteur japonais Haruki Murakami lui a donné le goût pour la littérature. Il est également admiratif de l’œuvre d'écrivains tel que John Dos Passos, Keigo Higashino, Camila Läckberg et Umberto Eco.

○ Qu'advient-il quand les parois poreuses de la frontière séparant le génie de la folie s'effritent, et que ces deux entités se retrouvent livrées à un explosive cohabitation ? Polymathe et enfant précoce, son QI se situe dans la stratosphère. Ou bien au-dessus de la moyenne tout du moins. Conscient de son haut Quotient Intellectuel, il a parfois tendance a se montrer hautain et condescendant avec ses semblables.    

○ Touche à tout et modèle de polyvalence, il a sauté deux classes et a mené de front un Master en Edition et un second en Bibliothéconomie. Il s'est ensuite également spécialisé dans la restauration de livres anciens. Sa thèse portait sur l'essor et les perspectives d'évolution de l'Edition Numérique dans les pays en voie de développement.

○ Véritable bourreau de travail, il ne passe que très peu de temps chez lui. Pourtant, son coquet appartement en plein cœur de Wellington Harbor, est loin de manquer de charme ou de confort


(G U I L T Y    P L E A S U R E)

○ Pour décompresser lorsqu'il est chez lui, il adore écouter ses musiques préférées. Le tout en chantant - atrocement faux - à tue-tête et dansant en boxer dans tout l'appartement. Multipliant les sauts de cabri sur le lit en jouant de l'air-guitar. Beuglant dans une brosse à cheveux faisant office de micro. Lunettes de soleil sur le nez et grisant sentiment de se prendre pour une rockstar.

○ Depuis l'âge de douze ans, il est lépidoptériste. Traduction : il collectionne des papillons épinglés sur un tableau de liège et mis sous verre en vitrine. En grandissant, Jetmir a également développé un goût étrange - pour ne pas dire flippant - pour les animaux naturalisés et les têtes réduites. Une pièce de son appartement leur y est d'ailleurs tout spécialement dédiée et consacrée. Cabinet de curiosité pour certains ; petit musée des horreurs pour d'autres : tout est une question d'opinion et de point de vue. Une passion saugrenue à laquelle "il" est parvenu, à force de matraquage, à le rallier.

○ Contrairement à beaucoup de personnes, il adore la pluie. Il n’est d’ailleurs pas rare qu’il reste sous une averse, la tête levée vers le ciel et les yeux clos. L’eau ruisselant sur son visage et son corps l’apaise et lui permet de faire le vide. Qu’importe s’il prend froid ou s’enrhume. Il a besoin de cela pour se sentir vivant.


(B L O O D Y     M E S S)

○ Il est ambidextre. A ce titre, il peut donc écrire et faire toutes les actions du quotidien des deux mains. Très pratique. Notamment lorsqu’il est en retard le matin. Brushing de la main gauche, et dans le même temps rasage de la main droite.

○ Bien qu’il sache pertinemment que c’est ridicule, le piquant joyau de Podujevo possède quelques tocs pour le moins … étranges. Par exemple, il est incapable de marcher sur des lignes. Idem lorsqu’il traverse un passage piéton : il ne foule que sur les bandes blanches. Qui plus est, il ne connaît que trop bien "son" abomination pour le piétinement des courbes et des tracés.

○ "Il" a une profonde aversion pour les chiens. Ces derniers le lui rendent bien, d'ailleurs. A chaque fois qu'un canidé le voit, vous pouvez être certain qu'il grognera et aboiera. Pourtant, le lecteur compulsif a beaucoup de sympathie pour ces quadrupèdes et ne serait pas réticent à l’idée d’en adopter un. Nonobstant, il préfère s'abstenir afin de ne pas avoir à souffrir de "son" courroux.

○ A côté de cela, c'est "l'ami" de chats. Ces petits félins adorent se blottir contre ses jambes, ou se lover au creux de son giron. Allez savoir pourquoi ... . Dommage que leur pelage l'indispose d'un point de vue respiratoire. Détail dont "le squatteur" semble n'en avoir cure.

○ Il est extrêmement superstitieux, et ne supporte pas que l’on appelle toutes ses petites manies des « histoires de bonnes femmes ». Jamais, ô grand jamais il ne passera sous une échelle. Il reste calfeutré chez lui les Vendredis 13. La vue d’un chapeau sur un lit l’indispose. Il jette une poignée de sel par dessus son épaule, lorsque la salière tombe. Et lorsqu’il croise un chat noir, il conjure le mauvais sort en se touchant successivement les yeux, les oreilles et la bouche. Oui, il est très marabouté. "Lui" aussi d'ailleurs.

behind the screen

pseudo/prénom : Almahatay, alias Quentin (ou l'inverse c'est au choix) âge : Vingt-si... vingt ans à peine (coquetterie quand tu nous tiens). pays : Cocorico connexion : Dans la mesure du possible, un petit peu tout les jours. où as-tu connu le forum ? : Top-Site. personnage inventé/scénario/pré-lien : Personnage Inventé dernière bafouille :  Get along with the voices inside of my head 2221190684
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



Get along with the voices inside of my head Empty
Re: Get along with the voices inside of my head - (Ven 10 Avr - 0:17)


Entretien avec "le conseil"



Vingt-sept ans. Vingt-sept ans d’une vie passée à ne rien laisser au hasard. Contrôle, maîtrise, quête de la perfection, souci du détail, faim d’excellence et discipline de fer. Tels sont les ingrédients qui parachevèrent de t'amener au pinacle de ta magnificence physique. Une belle et solide largeur d’épaules, que le plus banal des blazers parvient malgré tout à divinement sublimer et flatter. Des pectoraux bombés qui donnent un splendide relief à l’étoffe de tes chemises, toutes les fois où tu te fends de quelques efforts de toilette. Une taille gainée et dessinée en un charmant V, dont le tissu satiné aux reflets nacrés des tuniques traditionnelles des Balkans, laissent suggérer toute la vigueur. Une ceinture abdominale puissante sur laquelle fleurit et s’épanouit un 8-pack, dont les doigts prestes de certains chanceux peuvent se régaler à tâtons, avant d’en profiter bien davantage dans l’intimité. Un fessier tonique, ferme et rebondi que de nombreuses paires d’yeux reluquent sans vergogne, et pour ton plus grand plaisir, sitôt que tu as le dos tourné. Des ischios jambiers soutenant parfaitement la comparaison avec ceux des plus robustes catcheurs. Des mollets galbés de cycliste ou footballeur. Monsieur « Beau Cul Belle Gueule » ? Indéniablement. Et tout cela grâce à qui ... ?

Get along with the voices inside of my head Eefeg11

Des enfants ? Oh seigneur non ! Marie, vous qui avez conçu sans pécher ; permettez nous de pécher sans concevoir. Pour cela, encore faudrait-il trouver une ovarienne digne de ce nom, présentable et un minimum potable. Une fille cultivée, intelligente, qui partage nos centres d’intérêts tout en conservant son propre point de vue. Elle devra être gentille, patiente et le plus important ; elle sera capable de se passer de nous après vingt-deux heures. Plaît-il ? Un peu excessif ? Très bien dans ce cas, pas besoin qu’elle ait son propre point de vue ! Hors de question de que tu m'emmerdes avec ça. Avec ce poids mort attaché comme un boulet de bagnard à nos chevilles et qui nous ralentirait dans notre carrière. Non, oublie ! Un chiard ? C'est moche, c'est con, ça pue, c'est un abyssal gouffre financier, ça braille, ça salit le marbre de Carrare, détruit les vases Lalique en cristal ... et comble de l'horreur : ça n'a pas la moindre valeur sur le marché. Je ne t'ai pas modelé pour devenir quelqu'un d'ordinaire. Un père de famille unit à une grognasse, ennuyeux à mourir et englué dans une sempiternelle routine affligeante. Tout ce que tu es, c'est à moins que tu le dois. Sans moi tu ne serais rien ! Je te rappelle que j'ai des plans et des projets à concrétiser. Cela se fera avec ou sans toi. Il y a encore beaucoup de pions sur l'échiquier à même de me faire gagner la partie. Alors, ne m'oblige pas à te court-circuiter et te mettre hors jeu. Tu n'as jamais entendu parlé de l'adage affirmant que personne n'est irremplaçable ... ? Regarde-toi. Mégalomane, obsédé par son nombril et sa petite personne ... . Tu crois sincèrement être en mesure d’aimer et de faire passer le bien, le confort et les intérêts d’un autre avant les tiens ? Avant les miens. Belle connerie ! En tout cas ce qui est certain, c’est qu’il en est un qui commence à désespérer de ne pas être grand-père et de ne toujours pas avoir de petits-enfants. En effet, ton vieux ne manque jamais une occasion de nous asséner une discrète petite pique à ce sujet, chaque fois que nous lui rendons visite. Chose qui commence à passablement me tanner, pour rester poli.

Get along with the voices inside of my head Eefeg11

Travail. Agent littéraire reconnu par l’ensemble de sa profession et estimé par tes pairs. Une véritable sommité dans tes spécialités, domaines d’expertises et compétences, que sont l’édition, la bibliothéconomie et la restauration de livres anciens. Tes travaux de recherches font aujourd’hui office de référence et sont cités en exemple aux étudiants dans les filières littéraires, artistiques et culturelles. Insuffisant. Plus. Il m'en faut plus. J'en veux plus. j'exige plus. Comme briguer le poste de Directeur Artistique de la maison mère des Victoria University Press, sur lequel je lorgne depuis des années, et qui est pour l’heure occupé à mon grand désarroi par, je te cite : « un trou du cul doublé d'un sombre crétin et d’un sinistre incompétent. ». Du moins pour l’instant encore … . Te voir décerner un prix d’excellence ou une haute distinction honorifique : tel est le point d’orgue que je vise afin de parachever l’ensemble de mon œuvre. Seulement pour cela, tu dois frapper un grand coup. Je le sais. Tu le sais. Etre l’artisan de la parution de la nouvelle pépite littéraire du XXIème siècle. Voilà ce qu’il nous faut pour atteindre les cimes. Cette perle romanesque, seule ta poule aux œufs d’or peut nous la servir sur un plateau d’argent : Ilir Maliqi. Toutefois, ce petit bijou littéraire se fait désirer. Bientôt deux ans qu’il devrait être paru. Deux ans que je fulmine, ronge mon frein, trépigne et voit rouge. Mon maigre capital patience expiré, et convaincu que la très surfaite douceur de vivre néo-zélandaise a complètement perverti ton « gagneur », je t'ai poussé aux prémisses de l’année 2020 à poser tes valises dans le centre névralgique de cet archipel, qui a réussi l'exploit de totalement me rebuter en moins d'un trimestre. Le but étant de mettre la pression à ton poulain, afin d’enfin avoir ce « putain de manuscrit » et d’être auréolé de la gloire et couronné des lauriers, que j'attends impatiemment de me voir décerner depuis deux longues années.

Get along with the voices inside of my head Eefeg11

Je t'autorise à rester en étroit contact avec Afërdita. Ta grande sœur, avec qui nous passons quotidiennement des heures à discourir par appel visio de choses légères ou ayant attrait au travail. Dita … . La déesse reine de mon panthéon. Celle qui attise tes vices et tes addictions. Elles nous manquent. Toutes ces nuits passées dans ses bras fusiformes, à respirer à plein poumon les effluves d’éther émanant d’un flacon. Délicatement approché de tes narines par cette douce succube, qui se plaît à flagorner le derme ivoirin de ta joue pileuse à l'aide de la pulpe de ses doigts graciles. L’extatique léthargie qui fait se révulser tes copeaux de tourmaline, emmitoufle ta sculpturale plastique dans une suave onctuosité cotonneuse et emprisonne ta tête dans une nébuleuse soporifique. Je tuerais pour être à ta place. Serré comme un Apollon tendre et sublime tout contre la poitrine de son Aphrodite. Bercé par les séraphiques battements de son métronome cardiaque, tambourinant contre le cartilage incandescent de ton oreille. Dita. La seule que nous ne jetons pas dehors sur la rosée, sitôt que bourgeonnent les premières lueurs de l’aurore. Les fringants minets et aguicheuses Lolita, que tu charmes, ferres et prends dans tes filets lors de nos bombances dans les carrées V.I.P des clubs les plus selects ou des repères de débauche undergrood, ne peuvent quant à eux pas en dire autant. Ces mêmes enfants de Mars ou de Venus que tu consommes selon mon bon vouloir – toutes les fois où je ne suis pas trop pressé pour refréner l’envie de les prendre et les posséder de façon sauvage, bestiale et glauque dans les toilettes - dans l’intimité de ton appartement et la chaleur des draps en flanelle de ton moelleux lit king size.
Revenir en haut Aller en bas
Emilia Kennedy
positive minds › je suis un optimiste
Emilia Kennedy
positive minds › je suis un optimiste


Who you are
› posts : 1115
› faceclaim : lauren german + faith.
› multinick : (sutton fitzgerald)
› âge : trente sept ans, elle approche doucement de la quarantaine.
(andrew + intrigue + jocelyn + isaac + phoebe)
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité :
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t9887-emilia-i-ll-be-your-girl http://www.thegreatperhaps.org/t9891-emilia-be-strong-and-fight-back#427202

Get along with the voices inside of my head Empty
Re: Get along with the voices inside of my head - (Ven 10 Avr - 10:03)
bienvenue à toi Get along with the voices inside of my head 2227089788


- - If you desire something, just take it.
Revenir en haut Aller en bas
Bianca Kahnwald
murphy's law › je suis un fataliste
Bianca Kahnwald
murphy's law › je suis un fataliste


Who you are
› posts : 1328
› faceclaim : Elle Fanning ©corvidae
› âge : 20 ans

/ LOUISE ~ ISAIAS ~ ARIEL /
/ CASSIUS /

Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t10532-finir-mal-et-mal-finir http://www.thegreatperhaps.org/t10550-bianca-in-the-middle-of-my-chaos-there-was-you

Get along with the voices inside of my head Empty
Re: Get along with the voices inside of my head - (Ven 10 Avr - 10:53)
Bienvenue dans le coin Get along with the voices inside of my head 2025025955

En espérant que tu t'y plairas Get along with the voices inside of my head 180640823


more chaotic - - no relief
Revenir en haut Aller en bas
Ainoa Bolívar
cape diem › je suis un audacieux
Ainoa Bolívar
cape diem › je suis un audacieux


Who you are
› posts : 1506
› faceclaim : ester expósito / siren charms (av), old money (sign), myself (crackship), eden//projector (lyrics).
› multinick : vivian (e. taylor).
› âge : vingt ans.
cassius // silas (2).
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t10651-ainoa-i-love-you-as-hell-y http://www.thegreatperhaps.org/t10668-la-nuit-a-su-me-faire-oublier

Get along with the voices inside of my head Empty
Re: Get along with the voices inside of my head - (Ven 10 Avr - 12:32)
bienvenuuuue parmi nous Get along with the voices inside of my head 180640823



--- selfless love
if that feeling had a price then I would gladly pay it over and over and over 'til I'm broke.
Revenir en haut Aller en bas
Ariel Reza
murphy's law › je suis un fataliste
Ariel Reza
murphy's law › je suis un fataliste


Who you are
› posts : 711
› faceclaim : diego bae luna ©corleone (av) ASTRA (sign) marina, pvris (lyrics) silver ♥ (crackship)
› multinick : colm (dan smith), zellig (f. arnaud), cassius (d. rieder)
› âge : trente-neuf ans.

BIANCAMIKAARI #3 ☾ NINA


Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t7213-creature-fear http://www.thegreatperhaps.org/t7359-deadbeat-valentine

Get along with the voices inside of my head Empty
Re: Get along with the voices inside of my head - (Ven 10 Avr - 14:26)
j'aime cette originalité Get along with the voices inside of my head 2211289881
et ta plume Get along with the voices inside of my head 613702535
bienvenue Get along with the voices inside of my head 2227089788




this skin don't feel like home
it's all overgrown, but you'll never know. take the mirror from the wall so I can't see myself at all, don't wanna see another damn inch of my skull. forget the poems of saints and ghosts, I'm the one I fear the most, little did I know that I was only crying wolf. I know it's so wrong but I'm so far gone.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



Get along with the voices inside of my head Empty
Re: Get along with the voices inside of my head - (Ven 10 Avr - 15:45)
bienvenue parmi nous et bon courage avec ta fiche surtout Get along with the voices inside of my head 2227089788
Revenir en haut Aller en bas
Jocelyn Kelley
cape diem › je suis un audacieux
Jocelyn Kelley
cape diem › je suis un audacieux


Who you are
› posts : 315
› faceclaim : caitriona balfe + ©cosmic light
› multinick : millie (N. Dobrev)
› âge : trente-huit ans
CLOSED : (emilia) # (andrew) #(callum) # (isaac) # (kelley's family)
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t10270-meme-quand-on-l-a-perdu-l- http://www.thegreatperhaps.org/t10382-jocelyn-skinny-love#439898 http://www.thegreatperhaps.org/t10420-jocelyn-s-phone#440933

Get along with the voices inside of my head Empty
Re: Get along with the voices inside of my head - (Ven 10 Avr - 17:31)
Bienvenueeee sur le forum Get along with the voices inside of my head 2885237113


when
integrity has gone.

Le monde fleurit par ceux qui cèdent à la tentation.
Revenir en haut Aller en bas
Louise Constant
positive minds › admin mimi comme une souris
Louise Constant
positive minds › admin mimi comme une souris


Who you are
› posts : 2246
› faceclaim : zoey deutch, (© av, gajah, sign, siren charms/mine)
› multinick : raphaël (m. huisman), gabbie (e. watson), evan (c. evans)


› âge : vingt-quatre ans
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t4331-nous-irions-faire-la-vie-re http://www.thegreatperhaps.org/t4373-la-vie-est-belle-aussi-belle-que-toi-x-louise

Get along with the voices inside of my head Empty
Re: Get along with the voices inside of my head - (Ven 10 Avr - 20:41)
comme je le disais sur la fiche de joddie, j'aime beaucoup les arrivées en duo. Get along with the voices inside of my head 2223749420 Get along with the voices inside of my head 2223749420
hâte de vous lire. Get along with the voices inside of my head 41734297
bienvenue par ici, n'hésite pas si besoin. Get along with the voices inside of my head 2201629221 Get along with the voices inside of my head 2201629221


- - all these feelings come back to you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



Get along with the voices inside of my head Empty
Re: Get along with the voices inside of my head - (Ven 10 Avr - 21:17)
@Emilia Kennedy ; @Bianca Kahnwald ; @Ainoa Bolívar ; @Ariel Reza ; @Rory Watkins ; @Jocelyn Kelley & @Louise Constant : Merci à tou(te)s pour vos messages de bienvenue Get along with the voices inside of my head 2221190684  (en espérant n'avoir omis personne dans le nuage de tags).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Who you are
Bad Karma



Get along with the voices inside of my head Empty
Re: Get along with the voices inside of my head - ()
Revenir en haut Aller en bas
Get along with the voices inside of my head
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sauter vers: