AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

I've lost control over everything, even the places in my head

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Dim 19 Mar - 20:45


Wade Coalman
feat. David Tennant

Nom Coalman. Un nom simpliste à la réputation oublié. Prénom(s) Wade Williams. Il n'utilise son deuxième prénom que lorsqu'il signe de ses initiales. Âge Quarante ans depuis peu de temps. Naissance Un dix mars à Auckland, Nouvelle-Zélande. Nationalité Néo-zélandais Origines Néo-zélandaises et irlandaises du côté de sa mère, bien que celle-ci n'y ait vécu qu'une dizaine d'année avant que sa famille ne déménage sur cette île. Statut civil Rescapé d'un mariage voué à l'échec, Wade est divorcé. La relation qu'il entretient avec son ex-femme est plus qu'explosive, balayant les quelques années du bonheur calme qu'ils ont pu avoir. Orientation sexuelle Hétérosexuel. Il n'en a jamais douté, bien qu'il n'ait aucun soucis avec ce sujet-là : en effet, son propre petit frère est homosexuel. C'est même lui qui l'a accueillit le temps que leur père accepte ce fait, son frère s'étant fait bannir du domicile familial à l'époque. Occupation Après de longues études complexes, Wade est devenu chercheur au sein d'un laboratoire de neurobiologie cellulaire et moléculaire. Argent Plutôt aisé Groupe Control Freaks The Fortune Teller son travail.

❇️ ❇️ ❇️

Aux yeux des autres, deux simples mots pourraient décrire cet homme : cinglé et maniaque. Wade est le genre de personne à vouloir tout contrôler, absolument tout. Il est plus qu'organisé, il est perfectionniste. Ambitieux, c'est dans sa nature que de vouloir que tout soit le mieux fait possible. Il ne laisse aucune place à la chance et encore moins au hasard, tout est planifié. C'est un leader dans l'âme, aussi autoritaire que patient, une tête trop pleine qui aimerait décider pour le monde entier afin qu'il tourne de la bonne manière. Parce qu'effectivement, si cela peut en effrayer plus d'un, Wade n'est néanmoins pas un mauvais homme imbu de lui-même. S'il souhaite tout contrôler, c'est parce qu'il ne peut s'empêcher d'être effrayé lorsque ce n'est pas le cas. Trop angoissé à l'idée que quelque chose tourne mal, il est le genre à tout faire lui-même, indépendant à l'excès... Quitte à ce que les choses tournent effectivement mal à cause de cela. Mais c'est plus fort que lui, plus fort que sa raison qui n'existe qu'en partie. Son cerveau bouillonne d'idées et les illusions y meurent perpétuellement. Il n'est pas rare de le voir revenir sur ses pas ou ses dires pour corriger quelque chose, que cela soit causé de son propre fait ou non. Une erreur prononcée, le problème de quelqu'un exposé... Il ne peut pas s'empêcher de réfléchir, réfléchir et réfléchir encore, de chercher des solutions là où il n'y a aucune réponse qui lui est destinée. Il aime être celui qui a LA réponse à tout, quitte à en irriter certains et à en énerver d'autres. Il est imaginatif et particulièrement inventif - c'est là d'ailleurs tout le problème : il réfléchit à ce qui ne le concerne pas et tente toujours d'apporter des solutions dans la vie des autres, surtout si on ne lui a rien demandé - et ce même si son cerveau baigné dans la biologie ne trouvera jamais rien d'autre que des réponses logiques et pleines de sens. Il est vide de religion, de croyance et de superstition. Vide d'explication que la science ne peut relater, confirmer. C'est parfois ce côté trop lucide qui lui fait se demander s'il n'est pas non plus vide d'émotions.
Son côté fantasque et un peu fou n'est dû qu'au fait qu'il n'arrive pas à se fixer sur une seule idée, trop perdu dans tout ce qui se mélange au fond de son crâne. Combien de fois ses proches lui ont rabâché que sans la preuve de son intelligence avancée, ils l'auraient sûrement fait enfermé ? Il gesticule, il ordonne, il organise. Et c'est cette touche de folie qui le rend drôle, amusant... Bien souvent accessible également. Sans ça, Wade ne serait sûrement qu'un scientifique trop maniaque et un peu trop orgueilleux, s'amusant parfois à expliquer les choses d'un simple 'je suis brillant', comme une friandise qu'il s'autorise à lui-même. Parce que, oui, Wade s'auto-complimente assez régulièrement sur son intelligence. D'un ton un peu décalé, d'un sourire trop large. C'est souvent ce qui empêche les autres de l'avoir trop en horreur lorsqu'il fait ça. Mais il est travailleur, persévérant - ou même très obtus - et il sait que son parcours est respectable. C'est certainement la seule chose qu'il est certain d'avoir réussi au cours de sa vie et c'est ce qui le pousse à s'auto-complimenter autant.
Il est observateur et pose un regard sur le monde qui donne l'impression à n'importe qui d'être intéressant, mais Wade n'est qu'un scientifique : chaque personne sur Terre est avant tout un sujet d'étude. Néanmoins, Wade reste concerné et terriblement protecteur envers ses proches depuis qu'il s'est occupé de son petit frère, mis à la porte de la maison familiale à cause de son homosexualité.
Il fixe les problèmes auxquels il se percute, tant que ce ne sont pas les siens. C'est, au final, la seule chose qui lui donne l'impression de contrôler réellement quelque chose. De devenir un point de repère, alors que lui n'en a aucun.


the madness : it's not losing control, it's control everything but your life

○ Avant sa retraite anticipée, le père de Wade était un huissier connu et craint de Nouvelle-Zélande. Sans état d'âme, il était la frayeur des gens en difficulté. Jamais présent pour sa famille si ce n'est sa femme, il n'est proche d'aucun de ses enfants et exerce simplement le rôle du père de famille aussi craint qu'il l'était dans son travail. Une habitude qui ne l'a toujours pas quitté.

○ Les parents de Wade l'ont eut très tôt, alors qu'ils n'avaient que la vingtaine. Il est donc l'aîné d'une dizaine d'année sur les autres, possédant une soeur de trente-et-un ans et un petit frère de vingt-trois ans. Lorsque son petit frère a été mis à la porte à cause de son homosexualité, il y a cinq ans, c'est Wade qui l'a recueillit, autant en tant que frère qu'en tant que père de substitution. Depuis, Wade a gardé ce côté très protecteur et assez paternaliste envers tous ceux qui lui sont proche.

○ Il s'est marié à l'âge de 35 ans à la jeune femme, du même âge que lui, qui partageait déjà sa vie depuis trois ans. Talia et Wade ont passé les deux premières années à s'aimer, et le reste à se détester. En réalité, plus le temps passait, plus la blonde prenait conscience qu'elle vivait avec un inconnu. Trop secret, trop pris par son travail... Elle lui a régulièrement dit s'être laissé charmer par son côté leader, concerné par tout et tout le monde, par ses attentions romantiques qui n'étaient là qu'un déguisement, mais n'avoir jamais ouvert les yeux sur le reste de sa personnalité. Elle n'a jamais réussi à lui faire oublier sa maniaquerie, à le détacher de son besoin de tout contrôler. Tout comme elle n'a jamais réussi à le rendre dépendant d'elle, et ça Talia ne l'a jamais supporté. La jeune femme, plutôt du genre à vouloir se faire traiter en princesse, à ne vouloir être la seule, s'en est vite lassée.

○ Rapidement, ils ont commencé à ne plus se supporter, Talia lui reprochant son besoin de se mêler de la vie de tout le monde alors qu'elle préférait rester éloigner des autres s'ils ne représentaient aucun intérêt. A lui reprocher sa manie de s'auto-complimenter, son besoin d'en faire des tonnes... Bref, à peu près tout ce qui le définissait réellement. Wade, quant à lui, a été le moins gêné dans l'idée de vivre avec une femme qu'il n'arrivait plus à comprendre, comme si le mariage n'était ni un besoin ni une priorité pour lui. Mais plus son épouse était exécrable, moins il passait de temps avec elle.

○ Ce qui devait arriver arriva, les deux adultes se séparèrent. Du moins, officieusement. Ils continuèrent à vivre ensemble, à bercer leur entourage d'illusions et à jouer le couple modèle alors qu'ils ne passaient que leur temps à s'étrangler une fois seuls - ce qui devenait de plus en plus rare. Wade commença à en avoir assez de son attitude égoïste, de ses grands airs et de son manque de spontanéité alors que lui, cruellement opposé à ce trait de caractère, n'en avait que besoin. Leur vie devint fade, monotone, simplement ponctuée de disputes où les insultes fusèrent de plus en plus. L'amour fut oublié et devint qu'un goût amer en bouche.

○ Peu de temps après leur séparation plus ou moins décidée communément, Talia rencontra un homme dont elle tomba amoureuse. Wade fut mis dans la confidence et, bien qu'il n'y avait jamais donné son accord, la jeune femme commença à le fréquenter. Aussi bien en public que dans leur propre maison. Il n'était pas rare pour Wade de rentrer et de le voir là, assis à sa table. Dans ces moments-là, il s'enfermait dans son bureau ou s'amusait à empoigner un couteau et à faire semblant de devoir retenir sa main le tenant pour ne pas poignarder cet homme qui avait le culot de venir chez lui. Evidemment, cela ne faisait rire aucun des deux protagonistes qui s'éclipsaient à la demande de Talia, sous un énième reproche de son humour douteux.

○ Ils restèrent mariés plus d'une année après leur séparation officielle. Sa belle-famille, et son propre père, étant contre le divorce, Wade n'arrivait pas à franchir le cap. Le statut marital n'avait rien de sérieux pour lui et il n'empêchait pas sa femme de vivre sa vie, tant que ce n'était pas sous son propre toit. Mais rapidement, il eut assez des caprices de Talia qui, malgré cela, ramenait son nouveau compagnon chez eux en prétendant avoir tous les droits chez elle. Le divorce fut enfin prononcé et Wade partit avec un simple sac d'affaires personnelles afin de fuir, enfin, cette situation qui le rongeait dans l'ombre sans qu'il n'en ait réellement conscience. Il partit, au départ, chez son petit-frère.

○ Ce dernier, trop désireux de lui changer les idées, le traîna dans des endroits plus louches les uns que les autres : des boîtes de strip-tease - selon son frère, c'était "un truc d'hétéro" alors il était "obligé d'apprécier" -  en passant par des bars assez minables. Mais, la sortie dont il se souviendra toujours, c'est celle dans une boîte de nuit que fréquentait son frère, pratiquement tous les soirs... Une boîte gay, évidemment. Wade ne se souviendrait même plus comment il y avait atterrit à l'accompagner, se réfugiant au bar et dans quelques cocktails aussi forts que dégueulasses - en tout cas, pour un homme qui ne supporte que très peu l'alcool. Ce soir-là, Wade fut branché par plusieurs hommes - de quoi rendre la soirée encore plus étrange, pour un pur hétéro - dont un en particulier. Un homme plus jeune que lui, visiblement en couple avec un autre qui occupait autant le bar que lui sans qu'il ne sache pourquoi. Le jeune homosexuel lui fit du rentre-dedans bien loin d'être discret, se fichant éperdument de la présence de son propre petit-ami à ses côtés. C'est à ce moment-là que Wade appris la surdité de ce dernier, et donc les occasions dont profitait le dragueur pour se faire plaisir. Dégoûté par la tromperie depuis son mariage, et les mensonges depuis à peu près... Toujours, Wade s'en alla de la boîte de nuit. A son départ, il déposa une serviette en papier avec quelques notes gribouillées dessus à l'attention du jeune homme sourd qui lui avait semblé aussi mal à l'aise que lui dans cet endroit, accompagnée du numéro que le petit-ami de cet homme lui avait glissé dans la poche. Des notes qui, sans détour, lui indiquait que son petit-ami était un idiot et qu'il avait dragué à peu près tous les hommes de la boîte depuis le début de la soirée. Qu'il méritait mieux que ça et que, pour la peine, ses consommations était à ses frais. C'est ce soir-là, après un dernier regard vers cet homme qui semblait tomber de haut en lisant son message, que Wade compris que son divorce l'avait bien plus affecté qu'il ne le croyait. Il l'avait transformé, l'avait rendu intolérant aux faux semblants, lui qui y était maître. Et c'est également ce soir-là, qu'il compris que son mariage avec Talia n'avait jamais eut aucun sens dès le début.

○ Depuis ce soir-là, Wade fait particulièrement attention à ne jamais rien faire croire aux autres à son sujet. Si ce n'est, évidemment, son côté déjanté et beaucoup trop maniaque. Il précise très souvent ses intentions, quitte à parfois être relégué dans le rôle du cinglé de service un peu vexant. Il aime aider les autres mais ne peut désormais s'empêcher de noter à haute voix qu'il ne fait ça que pour son propre intérêt personnel, son besoin d'apporter des solutions et de réfléchir à de nouvelles choses. Il est galant, souvent romantique, mais il n'est pas rare de l'entendre dire "mais ça ne veut rien dire, vous n'êtes pas mon genre" après qu'on l'en ait remercié. En réalité, au-delà de ce besoin de se rendre transparent vis à vis des autres, Wade s'est construit ainsi dans le but de se protéger. De se refermer, au moins un minimum. Il n'a que trop pris conscience que sa relation avec Talia n'était basée que sur du vent. Il n'aimerait pas revivre la même chose, partager son quotidien avec une personne qu'il ne connait pas, autant qu'il ne la supporte pas. Et ironiquement, dans ces moments-là, il lui arrive de mentir pour cacher son attirance pour quelqu'un. Même si ça n'est que trop rarement arrivé.

○ Wade est allergique aux fruits à coque. S'il lui arrive d'en ingurgiter par erreur, alors cela lui déclenchera une crise aiguë d’urticaire et, une fois sur deux, un œdème laryngé. Allergie découverte dans sa plus tendre enfance, la première crise dont il se souvient est arrivée bêtement : à ses six ans, ne voulant pas croire son père - allergique lui aussi - qui lui rabachait que les barres chocolatières que mangeaient constamment son voisin n'étaient pas faites pour lui, il s'est réfugié chez ce dernier et en a avalé en quantité. Le résultat fut un séjour à l'hôpital trois jours durant. Autant dire que depuis, Wade ne s'approche pas de ces fruits.

○ Si Wade peut être considéré comme un adulte vivant sainement, ne fumant pas et buvant tellement rarement qu'il tourne rapidement de l'oeil lorsque cela est le cas, son régime alimentaire est parfois à déplorer. En effet, c'est un très mauvais cuisinier. Principalement parce qu'il n'essaie jamais, certes, mais Wade se contente ainsi d'acheter des repas déjà préparés. Il n'est pas non plus très sportif et préfère entraîner sa matière grise que ses muscles.

○  Wade a une très bonne mémoire, ou en tout cas une mémoire très bien entraînée. Il se rappelle de beaucoup de choses et de détails qui, souvent, n'ont pourtant pas grand intérêt. Néanmoins, la faille de sa mémoire reste son passé. Mis à part les événements importants qui l'ont emmené là où il est aujourd'hui, il n'a que très peu de souvenirs de son passé - particulièrement avant l'âge de ses 25 ans. C'était comme si, avant l'âge adulte, il n'avait été qu'en stand-by, demeurant dans une maison régit par un inconnu.

○ Il porte des lunettes depuis qu'il n'a que dix ans. Du moins, il doit en porter régulièrement, pour lire, travailler ou même conduire. Au quotidien, il les a constamment dans sa poche mais évite de les porter si cela peut lui être possible.

○ Ayant vécu chez son petit frère durant quelques semaines, Wade s'est décidé à déménager et à trouver son propre appartement. Il n'en pouvait plus de cette dépendance et il fallait bien avouer que son frère ne cachait en rien ses relations, d'une nuit ou non... Et tous ses détails qui va avec. Répondant à la première annonce venue, le scientifique se retrouve à devoir emménager à Cable Street, dans un petit appartement au-dessus d'un bar. Un immeuble qui laisse à désirer mais qui lui conviendra certainement pour l'instant, trop désireux de s'éloigner du quartier te aro et de retrouver son indépendance. Et la possibilité de rejoindre le salon en pleine nuit si cela lui chante, sans avoir la frayeur de tomber sur quelque chose de traumatisant. Étonnamment, il n'a jamais rien dit à son frère. Se sentant plus père avec lui que leur propre père lui-même, Wade aurait en effet pu désapprouver ce style de vie - d'autant plus s'il en est constamment témoin - et certainement l'aurait-il fait avant son divorce... Mais ce dernier ne l'a laissé que trop perdu.

○ Ce n'est que très récemment qu'il a donc rejoint Cable Street et cet immeuble sur lequel jamais ses yeux ne se seraient posés. Si, auparavant, il n'avait jamais prêté attention à son environnement, c'est désormais le cas. Prenant conscience de l'étroitesse de son nouvel appartement et de son état un peu secondaire, il se confronte également à un voisinage semblant plus que bruyant : un voisin qui ne fait que taper au mur du second voisin - qui en réalité est visiblement une voisine - et cette dite personne... Très peu discrète et sans aucune délicatesse de ce qu'il peut entendre derrière ses murs trop fins. En réalité, Wade ne prend conscience que maintenant d'à quel point il a pu fuir la maison qu'il partageait avec Talia. D'à quel point il a pu fuir sa relation, et ce même si celle-ci allait bien au départ. Il n'était jamais là et en prend conscience, se rendant encore plus compte que ce mariage n'a jamais été une bonne idée. Désormais, il espère simplement que Cable Street ne sera que temporaire... En tout cas, c'est ce qu'il a prévu.

Pseudo/Prénom d.s. Âgetoujours 24 ans Pays France Connexion 4 à 5 jours sur 7 Où as-tu connu le forum? c'était sur bazzart Personnage? Inventé  Dernière bafouille  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Dim 19 Mar - 20:48

Saluuut toi

J'ai tellement hâte de découvrir le personnage plus en profondeur /PAN
Non sérieux, rebienvenue avec lui et j'ai trop, trop, trooop hâte que Ruby rencontre son voisin et qu'on exploite tout ça

(Et puis omg, ce gif de profil, les lunettes lui vont teeellement bien )

/me lui lance Ruby dessus
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 6733
faceclaim : ca&arabella.
multinick : caly (c. bennet) & ares (m. ventimiglia)
âge : vingt-neuf ans.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :


Dim 19 Mar - 20:57

daviiiiiiiiiiiid dw, broadchurch tout

c'est vraiment un excellent choix que tu fais là cet acteur est juste génial

re bienvenue et bon courage pour cette nouvelle fiche



you taught me the courage of stars before you left how light carries on endlessly, even after death with shortness of breath, you explained the infinite how rare and beautiful it is to even exist.

la classitude:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Dim 19 Mar - 20:58

rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Dim 19 Mar - 21:40

rebienvenuuuue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Dim 19 Mar - 22:07

rebienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 8364
faceclaim : jensen ackles ©gab
âge : 34 ans
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : just one more, you ?
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t1014-kaeden-fill-me-with- http://www.thegreatperhaps.org/t1034-kaeden-fill-me-with-rage-and-feed-me-your-hate

Dim 19 Mar - 22:21

re bienvenue à toi

et bon courage



L’amour n’est pas l’amour s’il fane lorsqu’il se trouve que son objet s’éloigne. Quand la vie devient dure, quand les choses changent, le véritable amour reste inchangé.
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
En ligne
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 4380
faceclaim : alexis ren, @perséphone.
multinick : mendoza (c. mendes)
âge : vingt-deux ans. (née le 13 février)
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t1755-derivons-jusqu-a-l-o http://www.thegreatperhaps.org/t3255-dangerous-woman-cam#110115

Dim 19 Mar - 22:26

j'adore le pseudo et pis david quoi
reee par ici



this isn't everything you aresi la conversation constituait les paroles d'une chanson, le rire en devenait la musique, et les moments passés en tête à tête, une véritable mélodie qu'on pouvait rejouer sans cesse sans jamais se lasser.

trop de love :
 
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 4983
faceclaim : jo. skriver (primbird)
multinick : callie (benson), sara (agron)
âge : vingt-neuf ans, depuis le 17 mars
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t1298-isla-we-ain-t-ever-g http://www.thegreatperhaps.org/t1306-isla-we-ain-t-ever-getting-older

Dim 19 Mar - 22:44


re-bienvenue parmi nous.



— don't you dare let all these memories
bring you sorrow. turn the page maybe
we'll find a brand new ending. but are we
all lost stars, trying to light up the dark ? —

merci à vous :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Dim 19 Mar - 23:31

Re-bienvenue! Daviiiid !
Revenir en haut Aller en bas
I've lost control over everything, even the places in my head
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sauter vers: