AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

au nom des bières, des chips et des soirées entre amis ≡ rhys

carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 4579
faceclaim : jo skriver (.sassenach)
multinick : callie (benson)
âge : vingt-neuf ans, depuis le 17 mars
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t1298-isla-we-ain-t-ever-g http://www.thegreatperhaps.org/t1306-isla-we-ain-t-ever-getting-older

Mar 28 Mar - 13:54

❝ AU NOM DES BIÈRES, DES CHIPS ET DES SOIRÉES ENTRE AMIS ❞
@isla healy & @rhys teller

Pestant contre son père, Isla se parlait à elle-même alors qu’elle venait de se garer dans le centre-ville. Quelques regards se posèrent sur elle, mais la blonde s’en fichait pas mal. Isla, elle était énervée. James, son père, l’avait invité pour un repas à la maison. Enfin, Isla avait tout de suite compris que l’invitation venait plus de sa belle-mère, et non pas de son père. La blonde n’a rien contre elle, mais Isla n’a pas trop envie de s’attacher à elle, si sa relation avec son père ne fonctionnera pas. Ce n’est pas qu’elle ne croit pas en leur couple, mais elle préfère mettre des barrières pour ne pas souffrir comme lorsque son père s’est séparé, de celle, qui a été un repère pour la petite blonde, enfant. Et ne parlons même pas de sa fille, de cette vipère, cette peste, cette garce. Isla pourrait utiliser tous les noms négatifs pour la décrire. Elle est très douée pour obtenir des informations, pour se faire passer pour l’adorable fille douce pour qu’on puisse se confier à elle. Et ensuite ? Ensuite, elle s’en sert pour blesser les autres, pour montrer qu’elle est bien trop maligne. La vipère aime faire du mal aux autres, aime avoir le dessus, aime se sentir supérieur, aime avoir ce pouvoir. Isla en vomit rien qu’en pensant à cette peste. Elles ne peuvent pas se supporter toutes les deux, et ce n’est pas maintenant que les choses vont changer. Même si la relation de son père avec la mère de la garce prend une toute autre tournure. Isla a été invitée au repas, pour qu’ils puissent leur annoncer une nouvelle. Une terrible nouvelle. Tout le monde devait être présent. La peste aussi. C’était un peu comme une réunion de famille, improvisée mais qui a fait un bide total. Après l’annonce, Isla s’est emportée. Le repas s’est mal terminé. Elle s’est surtout pris la tête avec son père, pour changer. De toute évidence, depuis qu’elle est partie vivre à Seattle, et qu’elle a rencontrée Ezra, elle s’est éloignée de son père. Ce dernier ne supportait pas les choix de son unique fille. Terme qu’elle ne peut plus réellement utiliser maintenant en vue de la situation. L’adoption. L’adoption est une institution par laquelle un lien de famille est créé entre l’adopté, généralement un enfant, et les adoptants, ses nouveaux parents qui ne sont pas ses parents biologiques. Cette définition, bien qu’elle n’en ait pas besoin, tourne sans arrêt dans sa tête. Son père veut adopter un enfant. Son père veut être père de nouveau. Isla ne sera plus son enfant unique. Seulement sa grande fille. Mon dieu, Isla va vomir. En quittant la villa, Isla avait pris son téléphone pour appeler son meilleur ami. Ce dernier ne répondant pas, comme à son habitude, elle avait décidée de se pointer chez lui. Rhys a l’habitude de la voir débarquer sans rien dire maintenant. Et puis, il n’avait qu’à pas lui filer un double de ses clés, s’il n’est pas content. Arrivant en bas de l’immeuble, elle saisit le code pour entrer à l’intérieur et monta vite les marches pour arriver bien rapidement sur le palier où se trouve l’appartement de son meilleur ami. Elle ouvre la porte, et croise le regard de Rhys, qui ne devait rien comprendre. « Ça t’arrive de répondre à ton téléphone ? » Bon, Isla était clairement énervée, et ça se ressent tout de suite dans le ton de sa voix. Isla referma la porte de l’appartement du brun, et balança son sac sur le sol, avant d’aller s’affaler dans le canapé. « Alerte critique. » Pendant qu’elle parlait, Isla faisait de grands mouvements de bras, montrant encore une fois qu’elle était en colère. Il était le seul capable de la calmer, alors autant se tourner vers sa moitié. « Mon père veut adopter un mioche. Genre, du Kenya, du Gabon, ou j’sais plus trop de quel pays. » La blonde se mit à soupirer. « Tu le crois, ça ? » Vu son état d’énervement, elle pourrait presque faire les dialogues à elle toute seule.
© LOYALS.



hold, hold on, hold onto me
'cause i'm a little unsteady
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Mar 28 Mar - 19:52

une vieille moto au milieu du loft, vestige de la seconde guerre mondiale, harley davidson fl des années quarante, bleue pâle, à moitié désossée sur le carrelage complètement dégueulassé, recouvert de tâches de graisse et d'huile, montée à l'étage pièce par pièce pour pouvoir la réparer et la remonter tranquillement, projet perso sans intention de le faire rouler à nouveau un jour.
juste pour le plaisir d'avoir un bébé au milieu du salon.
espèce de lubie envahissante, proche de l'obsession, qui m'ferait passer pour un dingue plutôt qu'un passionné. trop amoureux de ses motos, le type. n'voit plus rien autour, quand les mains sont plongées dans le cambouis. plus rien n'existe et plus rien n'existera jusqu'à ce que je tombe de fatigue ou que mon estomac crie trop famine. vêtements sales, déchirés, traces de noir sur le front sans parler des mains et des tatouages quasiment recouverts.
une horreur à nettoyer, que ça s'ra.
téléphone laissé pour compte dans un coin, comme le reste, musique assourdissante qui résonne des quatre coins des murs, et sonnerie qui ne parvient jamais à mes oreilles.
peut-être bien qu'elle aurait dû, finalement, parvenir à mes oreilles, vu la façon dont la porte s'ouvre, brusquement, presque violemment. je me retourne pour regardé, un sourcil relevé, étonné. mais c'est qu'isla. évidemment, que c'est isla. sinon elle, qui d'autre?
j'arrête la musique et la regarde s'affaler dans le canapé.
- ça t'arrive de dire bonjour aux gens?
petit sourire moqueur au coin des lèvres. elle et sa fâcheuse habitude d'oublier de dire bonjour quand elle débarque, passant directement à l'essentiel. j'ai pris l'habitude, et c'est loin de me déranger. j'aime juste la rappeler à l'ordre. juste pour l'embêter.
une passion de plus dans la vie.
alerte critique oblige, je cesse tout ce que je fais et m'essuie les mains grossièrement sur un chiffon que je laisse au sol avant de me lever et la rejoindre.
je la regarde s'agiter, s'énerver toute seule, les bras qui voltigent de part et d'autre de son corps, signe qu'elle est complètement exaspérée, complètement désespérée, et serait bien capable de tuer quelqu'un si l'occasion lui en était donnée.
je me pince les lèvres.
- il veut adopter.. avec la mère de cam?
évidemment, avec la mère de cam. qui d'autre, pauvre débile? à question con, réponse con. je m'attends même presque à une tape derrière mon crâne de sa part pour me rappeler que c'était stupide.
- bon. respire un coup. en quoi ça serait une si mauvaise chose, qu'ils adoptent? à part le fait qu'ils ont chacun déjà eu un gosse, et qu'ils sont un peu vieux maintenant.
c'est déjà de sacré bonnes raisons. mais ça serait pas une pointe de jalousie au fond de ça, isla?
- j'veux dire, s'ils ont décidé d'adopter, c'est que james est peut-être vraiment amoureux d'elle. ça c'est plutôt positif non? depuis l'temps..
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 4579
faceclaim : jo skriver (.sassenach)
multinick : callie (benson)
âge : vingt-neuf ans, depuis le 17 mars
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t1298-isla-we-ain-t-ever-g http://www.thegreatperhaps.org/t1306-isla-we-ain-t-ever-getting-older

Mar 28 Mar - 22:05

❝ AU NOM DES BIÈRES, DES CHIPS ET DES SOIRÉES ENTRE AMIS ❞
@isla healy & @rhys teller

En montant les marches, une à une, Isla entendait la musique résonner de l’appartement de son meilleur ami. C’est pas étonnant qu’il n’ait pas entendu son téléphone sonner avec le boucan qu’il fait. Elle ne lui en veut pas, bien évidemment. Il lui en faudrait beaucoup plus pour qu’elle s’énerve contre lui et qu’elle ne lui adresse plus la parole. Ce serait bien trop idiot. Des broutilles, surement. En tout cas, quand Isla a envie d’aller chez son meilleur, elle fait un peu comme elle le sent. Il lui a peut-être passé un double des clés mais parfois l’envie lui prend de tambouriner à la porte comme une furie, le temps qu’il lui ouvre. En général, elle arbore un énorme sourire sur son visage, pour bien le narguer ensuite. Cette fois-ci, Isla était entrée dans l’appartement, sans en attendre la permission, faisant directement une réflexion à Rhys, sur le fait qu’il ne répondait pas à son téléphone. Comme d’habitude. Quand il lui fit remarquer qu’elle aurait pu le saluer, la blonde lui tira la langue, pour toute réponse. « Ouais, salut. » Elle était énervée, on ne peut pas lui en vouloir. Et comme un preux chevalier, il remarque vite l’humeur dans laquelle la blonde se trouve, et il se lève, arrête tout ce qu’il était en train de faire pour se rapprocher d’elle. Surement pour lui demander s’il avait bien tout compris, il lui demanda confirmation sur les raisons de son énervement. Savoir s’il avait bien compris que son père voulait adopter un enfant avec la mère de Cam. « Non, avec la reine d’Angleterre, idiot. » Elle ne pensait pas qu’il était un idiot, loin de là même. C’est simplement sortit tout seul dans la conversation. Et puis, Isla se mit à soupirer. « Et puis, l’appelle pas comme ça, elle. » Elle avait bien insisté sur le elle. Après il pouvait l’appeler ainsi puisque c’était son prénom, mais la blonde ne l’utilisait pas habituellement pour parler d’elle. Parfois c’était la garce, d’autres fois c’était la vipère mais bien souvent c’était plus… « C’est une peste. Une petite conne. » Bon, il allait falloir qu’Isla se calme. Assis tous les deux sur le canapé, Isla leva ses jambes pour les déposer sur son meilleur ami, tout en tournant la tête vers lui, complétant son explication, aussi ridicule que cela puisse être. Rhys lui dit de se calmer, mais il ne comprenait pas pourquoi c’était une mauvaise chose. Il avait néanmoins de bons arguments mais cela ne suffisait pas pour Isla. « Non, mais ils sont ensembles depuis quelques mois seulement. C’est insensé. » Jalouse ? Peut-être un peu, voir beaucoup même. Pour elle, là n’était pas la question. « Non et puis, il est trop vieux. Je sais qu’il m’a eu jeune, mais il est dans la cinquantaine maintenant. Sérieux, il ne pourra même pas être là pour la remise de diplôme du mioche, ou alors il sera avec son déambulateur. » Le mioche. C’est ainsi qu’elle allait continuer de l’appeler. Tant qu’il ne serait pas présent dans sa vie de toute évidence, il portera ce nom, ce surnom. Continuant ses explications tout en gesticulant dans tous les sens, la blonde finit par soupirer une nouvelle fois, avant d’avouer. « Merde. J’ai pas à me justifier, j’en veux pas de ce mioche dans ma vie moi. » Sa relation avec son père n’est pas très bonne en ce moment, et si un nouvel enfant arrive, elle sait bien qu’elle sera reléguée au second plan, voir au troisième puisque James essaye de faire bonne figure auprès de Cam, de se faire apprécier de sa belle-fille. Ridicule.
© LOYALS.



hold, hold on, hold onto me
'cause i'm a little unsteady
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Mar 28 Mar - 22:41

princesse en colère que peu de choses réussiront à apaiser. parmi la liste, j'me trouve en pôle position, mais reste encore à voir si j'en aurais les capacités, si son niveau de colère ne dépassera pas un tel stade que même moi je n'pourrais rien faire. bonne question. et j'imagine que seuls mes efforts nous le diront, bien assez tôt, d'ailleurs.
un salut jeté comme une façon de me dire que je l'emmerde et un sourire qui tire sur mes joues franchement, fier de réussir à l'agacer pour lui rappeler la politesse. politesse que je sais qu'elle a, mais, elle a le sens des priorités, on dira.
la reine d'angleterre. nouveau sourire.
je savais bien que ma question con ne resterait franchement pas impunie. la prochaine fois, je ferais encore mieux de me taire, on s'entend. sacrée isla.
je lève les mains en l'air en signe de capitulation, un air de presque regret sur le visage et je tente de cacher mon nouveau sourire.
- autant pour moi, pardon. c'est pas cam, c'est ta sorcière de demi-soeur, j'oubliais.
ta putain de sorcière sexy comme jamais, qui vient tout droit de l'enfer à en croire le caractère que tu lui colles et les courbes de folie qu'elle se traine. sans oublier son allure dans un bleu de travail. putain, quelle horrible demi-soeur.
j'veux bien t'en débarrasser, j'saurais quoi en faire.
je préfère me taire. j'voudrais quand même pas risquer de me faire tuer, ou de la mettre encore plus en colère et ruiner toute chance de la calmer.
- un déambulateur, t'exagères un peu.. d'accord, ok, me frappe pas.
je le sens venir, le coup. ou peut-être que j'envisage de pouvoir la faire sourire entre deux phrases sérieuses par une réflexion idiote, puérile, digne du gamin que j'suis encore capable d'être. c'est sans doute ça.
- bon alors isla, le problème c'est toi qui n'en veut pas, ou bien tu penses que c'est mauvais pour james? c'est pas pareil.
je pousse ses jambes qui sont posées sur les miennes et tire sur son avant-bras doucement pour la faire venir contre moi. rien d'mieux qu'un câlin pour se faire remonter le moral.
- j'comprends, tu sais. ça va chambouler toute ta vie, d'un coup, alors que tu t'fais déjà trop vieille pour qu'on change tes habitudes. et j'suis d'accord avec toi, ils sont trop vieux pour recommencer avec un autre gamin.
sans parler du comportement de james envers isla et son manque de paternité, la distance instaurée, le peu de fierté, et tout ce qui va avec.
- mais fais en sorte de n'pas être une garce avec ce gosse comme camryn l'est avec toi, parce que t'es venue chambouler sa petite vie pépère, hein? fais au moins ça. il y s'ra pour rien, le gosse. il s'ra juste heureux d'avoir une grande soeur. même deux.
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 4579
faceclaim : jo skriver (.sassenach)
multinick : callie (benson)
âge : vingt-neuf ans, depuis le 17 mars
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t1298-isla-we-ain-t-ever-g http://www.thegreatperhaps.org/t1306-isla-we-ain-t-ever-getting-older

Mar 28 Mar - 23:12

❝ AU NOM DES BIÈRES, DES CHIPS ET DES SOIRÉES ENTRE AMIS ❞
@isla healy & @rhys teller

Peut-être que quand elle se sera calmée, Isla sera plus douce, plus souriante envers son meilleur ami. Pour l’instant, elle avait surtout besoin de faire sortir toute la colère qu’elle pouvait avoir. D’une, pour ce repas qui a été horrible pour la blonde, un supplice qu’elle n’a pas envie de revivre une nouvelle fois. Et surtout, parce qu’on lui a appris qu’elle allait devoir grande sœur. Mon dieu, quelle horreur ! Elle a Cam, c’est suffisant. Pas besoin de lui ressortir un autre gosse dans l’histoire. Oui, parce que pour la blonde, Cam est une peste, une gamine pourrie gâtée. Bon d’accord, c’est presque une enfant puisqu’elle a seulement vingt-et-un an mais franchement, dans son comportement on dirait presque une adolescente parfois. Ce qui est d’autant plus déprimant. Cam ne veut pas faire d’effort. Très bien, Isla n’allait pas en faire non plus. De toute évidence, rien que d’entendre son prénom dans une conversation lui hérisse les poils. Isla ne la supporte pas, mais au moins, c’est réciproque. Isla était bien mieux sans elle, tout comme Cam l’était aussi sans elle. Un mince sourire se dessina sur le visage de la blonde quand son meilleur ami l’a qualifia de sorcière. « Même une sorcière serait plus agréable qu’elle. » Isla repoussa une mèche de ses cheveux derrière son épaule, avant de soupirer une nouvelle fois. Revenant sur le point important de sa colère, cette future adoption qu’allait faire son père et sa petite-amie. Isla était contre. Entièrement contre. Au moins sur ce point, elle sait que Cam pense la même chose. Elle n’allait tout de même pas s’allier avec elle pour se liguer contre leurs parents. Isla avait surtout besoin de digérer la nouvelle, pour l’instant. C’était bien trop soudain. Le regard noir d’Isla se posa sur Rhys quand il lui dit qu’elle exagérait. « J’exagère en rien du tout, ouais. » Non, mais elle était vraiment sérieuse. Vu l’âge de son père, soit il sera mort, soit il aura besoin de l’aide d’un super déambulateur s’il veut être présent pour la remise de diplôme de son nouveau mioche. Elle ne frappa pas son meilleur ami, mais elle lui fit comprendre qu’elle n’était pas d’accord avec ce choix, cette décision. Quand Rhys lui demanda si le problème venait plus d’elle ou si elle pensait que c’était réellement mauvais pour son père. La blonde haussa les épaules, en faisant une légère moue. « Comment tu fais ? » Il ne devait surement pas comprendre où elle voulait en venir, alors la blonde reprit la parole. « Comment tu fais pour me comprendre aussi facilement ? » Non mais c’est vrai. Il est doué ce mec. C’est pas pour rien que c’est son meilleur ami et qu’ils se connaissent depuis presque vingt-ans maintenant. « T’es trop con ! » Venant de la bouche d’Isla, c’est un peu comme un compliment. C’est surtout parce que ça l’agace qu’il arrive à lire en elle comme dans un livre ouvert. Rhys poussa alors ses jambes, avant de tirer son bras vers lui pour qu’elle se cale contre son meilleur ami. Tout de suite, ça allait mieux. Un câlin de Rhys, et Isla semble un peu s’apaiser. Son meilleur ami reprit la parole, lui disant qu’il comprenait que sa vie allait changer, elle lui donna d’ailleurs une légère tape quand il lui dit qu’elle était bien trop vieille pour qu’on change ses pauvres habitudes de merde. « C’est moi qui suis dans l’âge d’avoir un enfant, pas lui. » Le voilà peut-être le vrai problème. Peut-être parce qu’elle vient d’avoir vingt-neuf ans, que la trentaine approche et qu’elle ne se voyait pas seule. Isla, elle se voyait encore avec Ezra, et elle aurait fondé sa famille avec lui. Tout a disparu quand on lui a annoncée sa mort, sur le front. « Franchement ? On ne peut pas faire pire que Camryn. Si elle pouvait cracher dans mon verre, elle le ferait. Et ce sera pas un cadeau pour lui d’avoir l’autre comme sœur. » L’autre. Tiens c’était un nouveau surnom pour la définir. Se taisant un instant, Isla profitait du câlin pendant quelques minutes, avant de relever la tête vers son meilleur ami. « Non mais un mioche, tu t’rends compte ? Ils auraient pu nous annoncer qu’ils se mariaient, ça aurait été mieux. Bon, j’aurais eu du mal à digérer l’info, mais là, c’est pire. »
© LOYALS.



hold, hold on, hold onto me
'cause i'm a little unsteady
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Jeu 30 Mar - 13:42

étalés, affalés au fond du canapé, boule de nerfs qu'elle est, isla, et j'ai encore aucune idée de comment je vais bien pouvoir la calmer, du genre, la calmer pour de vrai, complètement. clairement, parler de camryn n'est pas une bonne idée, c'est loin de faire partie de la liste des choses qui l'apaiseront, sauf s'il s'agit de l'insulter.
la traiter de sorcière, ça va.
l'appeler cam, et faire comme si de rien n'était, là, ça n'va pas.
petit sourire au bord des lèvres quand j'essaie de me faire pardonner et qu'elle rajoute que même une sorcière serait plus sympa. elle a peut-être raison, vu la tension qui habite entre les deux.
moi j'trouve plutôt qu'elle est carrément sexy pour une sorcière.
je préfère juste ne pas m'éterniser sur le sujet camryn, conversation trop sensible, trop dangereuse pour oser en parler encore. choses plus importantes à faire, à dire.
isla qui ne supporte pas de ne plus être la seule fille de son père, quand bien même leur relation père/fille est plutôt particulière. isla qui a certainement peur de se faire remplacer, qui est jalouse qu'il puisse faire tout juste avec un autre enfant quand il a, d'après elle, foiré plein de choses avec elle.
- comment je fais? depuis le temps, j'te connais par coeur, isla.
comme si je t'avais faite, comme si t'étais une partie de moi qui s'était détachée de mon corps pour se foutre dans celui d'une fille. comme si t'étais ma moitié. j'te connais par coeur, en long, en large et en travers. tu peux rien m'cacher.
trop con, j'le sais bien. je ris un peu et puis j'attrape isla pour qu'elle vienne se coller à moi. un câlin parmi le reste, et ça repartira du bon pied. du moins, j'en ai l'espoir. j'avoue n'pas trop y croire, il faudra sûrement que je mette plus d'efforts que ça dans l'action, mais sait-on jamais.
- oh alors c'est ça, tu veux un gamin avant d'avoir des ovaires défectueux?
j'ris encore. et je ferais mieux d'arrêter de la traiter de vieille, avant de me prendre une vraie claque cette fois, et non plus une petite tape. dans l'doute, je la serre plus fort dans mes bras, pour éviter qu'elle puisse se débattre.
je lève les yeux au ciel pour toute réponse à tout ce qu'elle balance sur camryn. elle en prend vraiment pour son grade, à chaque fois.
- mais là aussi tu vas finir par la digérer l'info, isla. t'es amère pour l'instant, mais dès que tu le verras, le mioche, tu vas craquer et tu vas l'adorer. on parie c'que tu veux là-dessus.
petite pose, baiser contre son crâne de gamine.
- clairement, j'comprends ta réaction. james a pas été disons.. d'un très bon soutien ces dernières années. mais il t'aime quand même, et il essaye de refaire sa vie d'une façon ou d'une autre. c'est peut-être la crise de la cinquantaine qui les guette, tu sais.
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 4579
faceclaim : jo skriver (.sassenach)
multinick : callie (benson)
âge : vingt-neuf ans, depuis le 17 mars
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t1298-isla-we-ain-t-ever-g http://www.thegreatperhaps.org/t1306-isla-we-ain-t-ever-getting-older

Jeu 30 Mar - 17:34

❝ AU NOM DES BIÈRES, DES CHIPS ET DES SOIRÉES ENTRE AMIS ❞
@isla healy & @rhys teller

Venir chez son meilleur ami, c’est un peu la solution de facilité. C’est un peu son repère, quand elle veut être tranquille. Elle pourrait rester chez elle, mais Hannah est présente avec son neveu. Non pas que leur présence l’a dérange, bien au contraire, mais dans un moment comme celui-ci, elle sait qu’elle a besoin de se réfugier chez la seule personne qui est dans la capacité de la calmer. Rhys. Son meilleur ami. Son cocotier des îles. Sa marmotte des bois. Son chamallow grillé au feu de bois. Son chou à la crème. Son homme des cavernes. Tous les surnoms débiles qu’on peut trouver, vous pouvez être sûr qu’Isla va les utiliser en faveur de son meilleur ami, de sa moitié. Ou comme elle le dit si bien la meilleure partie d’elle. Parce que c’est clair que pour la blonde, ils ne font qu’un, tous les deux. Ils se connaissent depuis l’arrivée d’Isla à Wellington, l’année de ses dix ans. Depuis, ils ne se sont plus séparés. Jamais. Isla est partie pour les Etats-Unis, pour ses études, Rhys est venu. Il a commencé à faire sa vie à Seattle, tout comme elle, mais quand Ezra est décédé et qu’elle lui a dit qu’elle rentrait en Nouvelle-Zélande, il a tout plaqué pour rentrer avec elle, pour être à ses côtés. C’est donc tout naturel qu’on la retrouve dans les bras de son meilleur ami, en train de pester comme quoi il l’a connait trop, et qu’il sait exactement ce qu’elle pense. La blonde ne put s’empêcher d’esquisser un sourire quand il lui affirma que depuis le temps, depuis presque dix-neuf ans, il l’a connait par cœur. « T’as réussi à obtenir le décodeur quand on t’a fourni la marchandise ? » La marchandise, c’est elle. Le décodeur c’est parce que parfois, il devrait avoir du mal à la suivre. C’est presque troublant d’ailleurs qu’il sache tout ce qu’elle peut penser. Un peu comme s’il arrivait à lire dans ses pensées. Au moins, elle sait que ce n’est pas un taré. Elle se colla un peu plus à lui, profitant de ce câlin avant que Rhys ne vienne tout foutre en l’air en la traitant de vieille. « Mes ovaires t’emmerdent, Teller. » Elle lui donne un léger coup de coude, mais le radar Rhys est au rendez-vous, il venait de la serrer un peu plus fort dans ses bras, pour qu’elle évite de se débattre. Mais sérieux, comment il fait pour anticiper tous ses mouvements ? « Arrête. C’est déprimant. Je vais avoir trente ans l’année prochaine, et rien. Je m’envoie même pas en l’air en ce moment. » Elle éclate alors de rire. Avec Rhys, aucune ambiguïté. Ils parlent absolument de tout. Absolument tout. En attendant, son meilleur ami n’avait pas faux dans ce qu’il disait. Il a même entièrement raison mais elle n’a pas envie de lui dire clairement parce qu’il n’allait plus se sentir pisser par la suite. Ça sert à rien de ne pas lui dire parce qu’il est au courant de tout. « Comment ne pas craquer devant un enfant, en même temps ? Je suis bien trop faible. » Bien sûr qu’une fois que son frère adoptif sera là, elle ne pourra que l’aimer. Le pauvre a perdu ses parents. « En fait, ils ont choisi un petit mec, parce qu’ils ont trop galérés avec Cam et moi. » A noter qu’elle avait appelé sa vipère de demi-sœur par son prénom, et non par un surnom. Comme quoi, elle se calme. Rhys déposa un baiser sur son crâne, et la blonde sourit. « Tu m’saoules à avoir tout le temps raison. »
© LOYALS.



hold, hold on, hold onto me
'cause i'm a little unsteady
Revenir en haut Aller en bas
au nom des bières, des chips et des soirées entre amis ≡ rhys

Sauter vers: