AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

if you were there, beware (augusto)

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Ven 14 Avr - 22:01


Augusto Gallucci
feat. oscar spendrup

Nom Gallucci. Un nom au début tout ce qu'il y a de plus normal, qu'il ne supporte plus aujourd'hui. Nom de celui qu'il pensait être son père pendant des années. Nom qu'il aurait pu ne jamais porter si les choses s'étaient déroulées autrement. Prénom(s) Augusto. Facilement raccourci en Gus par son entourage. Âge Tout juste vingt ans. Nouvelle décennie, nouvelle vie, apparemment. Naissance Un certain 18 mars 1997, dans un village non loin de Naples.Nationalité Italien. Origines Il les a toujours pensé uniquement italiennes jusqu'à ce fameux soir qui a tout changé et qui lui a fait découvrir ce père aux origines australiennes. Statut civil Célibataire et très heureux de l'être. S'engager avec quelqu'un n'a jamais exactement été un concept qui l'intéressait. Orientation sexuelle Bisexuel. Fait qu'il a toujours caché quand il était adolescent pour ne pas s'attirer les foudres de papa Gallucci. Maintenant il va se faire un plaisir de l'assumer pleinement. Occupation Etudiant en journalisme. Également à la recherche d'un petit boulot. Argent C'est compliqué. Maintenant qu'il s'est fait couper les vivres par celui qu'il a toujours cru être son paternel, Augusto ne vit plus qu'avec l'argent qui -sans doute grâce aux supplications de sa mère- n'a jamais été retiré de son compte. Sa fortune, au-delà du fait d'être petite, n'est pas infinie et c'est pourquoi il essaye de travailler pour s'en sortir. Groupe Positive minds. The Fortune Teller Sa santé. Sa famille en Italie.

❇ ❇ ❇

Augusto c’est celui que tout le monde voit comme un gentil garçon, le gendre idéal, celui en qui on peut faire confiance. Et en soi, les apparences ne sont pas aussi trompeuses que ça. Doté d’une belle patience et d’un certain optimisme, l’italien aime aider les personnes dans le besoin et son oreille est souvent disponible pour écouter ou résoudre les problèmes d’autrui. A côté de ça, le jeune homme sait faire usage de sa gueule d’ange et de ses belles paroles pour charmer ceux qui croisent sa route. Un compliment, un sourire, un toucher pour ponctuer sa journée, comme si il avait fait du flirt avec le Monde sa ligne de conduite. Gus, c’est aussi un garçon têtu qui ne sait pas forcément quand il est temps de lâcher l’affaire. Il a du mal avec les gens qui ne sont pas de son avis et il a besoin que les choses se fassent à sa façon. De ce fait, il a tendance à être facilement déstabilisé quand il ne maitrise pas parfaitement une situation, chose qui lui porte préjudice bien plus souvent qu'il ne le voudrait.

(un) Augusto a grandi au sein d’une famille nombreuse. Maman et Papa Gallucci ont été productifs dès lors jeune âge et c’est pourquoi avant Gus il y a eu son grand frère (22 ans) et sa grande sœur (21 ans), sont arrivés un peu plus tard les jumeaux (17 ans) et la petite dernière (15 ans). Famille catholique et plutôt traditionnelle avec la messe tous les dimanches et Noël chez les grands-parents. Un père banquier dont il n’a jamais été proche. Une mère au foyer avec qui il a toujours eu une certaine complicité. (deux) Le jeune homme n’a jamais déménagé. Il a ainsi passé les vingt premières années de sa vie dans un petit village non loin de Naples. Le genre d’endroit où tout le monde se connaissait et où il était bien difficile de garder le moindre secret. (trois) A la fin de l’année 2016, on découvre au patriarche un cancer du poumon. Des batteries de tests sont menées sur tous les enfants et si Sara Gallucci avait pu mentir à son mari pendant toutes ces années, il n’en était pas de même pour des analyses de sang. Claudio découvre qu’il n’est pas le vrai père d’Augusto et c’est le début de l’enfer pour le deuxième fils de la famille. (quatre) La vérité éclate au grand jour plusieurs mois plus tard, à la fin du mois de février, en plein diner. Sous le choc, Augusto n’est pas capable d’affronter son père et il faudra attendre les jours qui suivent pour que sa mère lui apprenne la vérité, sa brève histoire avec cet homme qui l’a sorti de son quotidien et qui n’a pas réussi à l’emmener avec lui en Nouvelle-Zélande. (cinq) Sans surprise, la nouvelle s’est répandue dans tout le village et les conséquences se sont avérées encore plus moches que prévues. Que les gens parlent sur son dos, ça l’italien pouvait le supporter. Que ses frères et sœurs arrêtent de lui parler par peur de ce que leur père leur ferait si jamais il l’apprenait, c’était tout de suite plus enrageant. Sa décision ne s’est pas prise en une nuit mais après avoir analysé tous les paramètres possibles, Augusto décide de partir à la rencontre de son vrai père, à Wellington. Le délai entre sa prise de décision et son départ ne fut que le temps d’échanger avec la faculté de Victoria pour se faire accepter quelques semaines après la rentrée et obtenir un visa étudiant. (six) Si il y a bien une chose que le jeune homme a découvert très tôt et dont il n’a jamais douté, c’est bien son envie de faire du journalisme. Curieux, intéressé, tenace ; Gus il a toujours voulu savoir et écrire sur ce qui l’intéressait et c’est quelque chose qu’on ne lui enlèvera pas. (sept) Cela fait plusieurs années maintenant qu’il tient un blog, pour exprimer ses idées, faire entendre ses pensées, exposer le résultat de ses recherches et investigations. S’il vous répondra facilement qu’il n’y a pas réellement de sujet possédant ses faveurs, vous trouverez quand même fréquemment sur sa page des portraits d’inconnus et des faits d’actualités. (huit) Quand ce n’est pas une plume qu’il a la main, c’est avec un crayon de papier et un carnet qu’il traine partout avec lui que vous retrouverez l’italien. Quand il était petit Augusto pouvait passer ses journées à dessiner, assis sur la plage ou perdu dans un recoin de son village natal. Tandis qu’il partage facilement ses écrits, vous pourrez vous sentir privilégié si Gus accepte un jour de vous montrer ses esquisses. (neuf) Augusto estime avoir su assez tôt qu’il aimait autant les hommes que les femmes et des expériences ont pu le lui confirmé par la suite. Il ne considère pas être déjà tombé amoureux ou s’être déjà réellement investi dans une relation. Comme il le dit si bien, il n’a que 20 ans et se mettre en couple est bien le dernier de ses soucis. (dix) Fumeur occasionnel. Fumeur de soirée. Fumer angoissé et énervé. Un paquet qui traine dans un tiroir, un briquet dans plus de poches qu’il ne le penserait. Vice qu’il assume et dont il n’a jamais vraiment essayé de se séparer. (onze) Presque pour compenser –comme il en rigole parfois–, il possède une véritable addiction aux fruits et au thé dans sa généralité. Les célèbres 5 fruits et légumes par jour n’auront jamais été aussi bien respectés que par le bel italien. Ce qui ne l’empêche en aucun cas de vouer un autre culte pour la cuisine de sa mamma et la beauté de la culture culinaire de son pays. (douze) Il déteste les gens pessimistes et ceux qui s’apitoient sur leur sort. Les gens qui passent leur vie à se plaindre c’est aussi très peu pour lui.



LES RECHERCHES

+ Un/des coloc(s). Parce que Gus il a pas forcément beaucoup d'argent en ce moment et qu'en dépenser le moins possible sur son loyer ça l'arranger. Agréable au quotidien, pas chiant, vraiment. Adoptez-le.
+ Des gens de la fac. Étudiants, profs, personnel de l'université. Augusto y passe un certain nombre d'heures par semaine donc on peut compter sur des rencontres là-dessus. Il étudie le journalisme mais ça n'exclut évidemment pas toutes les autres spécialités pour un lien.
+ Des italiens. Pour retrouver un petit peu le goût de la maison, reparler la langue qu'il maitrise le plus et avoir ces références qu'on a uniquement quand on a grandi dans un certain pays.
+ Un coup d'un soir (ou plus). Peut aussi bien concerner la gente féminine que masculine. Il y a moyen de moduler la chose pour avoir quelque chose de marrant, gênant, négatif sur un malentendu... Tout est possible avec Augusto.
+ Des gens qu'il a interviewé pour son blog. Un profil atypique ou tout simplement quelqu'un vers qui Gus se serait tourné après que son intérêt ait été capté.
+ Quelques pistes : son blog pour une autre raison qu'un portrait, le dessin et son habitude de dessiner n'importe où, l'Italie si votre personnage y a séjourné (ne serait-ce que quelques jours) avant mars 2017...

LES GENS A AJOUTER

+ Romeo. Le padre. Voir scénario, éventuellement présentation Augusto.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Ven 14 Avr - 22:02

la chronologie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Ven 14 Avr - 22:02

les rps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Ven 14 Avr - 22:02

+1.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Ven 14 Avr - 22:03

+2.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Ven 14 Avr - 22:03

A vous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Ven 14 Avr - 22:07

Comme je suis obéissante ou presque
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Ven 14 Avr - 23:59

@Zélie Weiss : Mais qu'elle est mignonne  
J'aime beaucoup Zélie en tout cas Je pense que c'est le genre de personne qu'Augusto prendrait du plaisir à découvrir. Elle a l'air de bien plus aimer l'inconnu, l'adrénaline, tout ça que lui mais je trouve ça intéressant. Elle a l'air fraiche comme fille, Gus pourrait pas passer à côté.
Je me disais qu'Augusto a sans doute passé les premiers jours suivants son arrivée à Wellington à l'hôtel et ça pourrait être pratique que ce soit celui où travaille Zélie On peut s'en servir pour la rencontre. Je pensais soit à un truc un peu facile genre une rencontre devant l'hôtel le soir quand Zélie sort du taf (je sais pas pourquoi j'ai kiffé le fait qu'elle adore regarder le ciel étoilé mais maintenant j'ai envie de jouer dessus  ) ou un truc comme ça. Sinon je m'étais mis en tête un truc un peu plus original où Zélie serait rentré par erreur dans la chambre d'Augusto (genre il y a eu un soucis informatique et il était censé avoir quitté sa chambre mais en fait oh surprise, et bah non ), lui ça l'amuserait et il lui proposerait de rester, si la belle est assez aventureuse pour rester, ça peut donner un échange assez intéressant par la suite  
Ou on peut aussi bien partir sur tout autre chose si ça ça te convient pas ou que t'avais une meilleure idée  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Sam 15 Avr - 1:28

Oooh déjà de belles idées @Augusto Gallucci
Ravie que la petite Zélie plaise, j'ai beaucoup aimé le caractère d'Augusto et je pense qu'ils pourraient bien s'apprécier J'avoue que les deux idées me tenterait mais c'est vrai que la deuxième serait plus atypique à jouer alors d'autant plus intéressante Puis rien ne nous empêche de les faire se retrouver plus tard à l'université, un peu par hasard ou même un soir d'été sous un ciel étoilé puisque ça t'inspire bien :hii: En tout cas, pour débuter la rencontre pourrait être intéressante à jouer si t'en as envie Et crois moi, elle serait suffisamment aventureuse pour rester oui

Comme j'avais aussi un peu réfléchi de mon côté, notamment avec une autre de mes demoiselles, je te laisse mes idées si jamais Meline est elle aussi, arrivée récemment à Wellington, elle a cette addiction un peu trop prononcée à la nicotine puis surtout cette passion pour le dessin un peu secrète aussi du moins dans ses débuts puisque désormais elle tente de percer en tant qu'illustratrice.
Je m'étais dit que l'on pouvait créer quelque chose de chouette autour de ça, j'imaginais une sorte de complicité et en même temps des chamailleries peut-être un peu comme chiens et chats puisqu'ils sont tous les deux du genre têtu et à vouloir avoir toujours raison A voir si l'on rajoute à ça une sorte d'attraction ou de tension sexuelle comme j'ai vu que tu cherchais quelques coups d'un voir de plusieurs soirs (à savoir que Meline est en couple mais elle n'en est pas à sa première tromperie ) tout dépend de ce qui te fais envie mais en tout cas je pense que partir de leur talent pour le dessin pourrait être intéressant

Voilà, ton petit augusto m'inspirais bien mais n'hésite pas si tu as d'autres idées ou même si tu trouves que ça fait trop et que tu préfères te concentrer sur l'une ou l'autre idée, tu peux aussi me le dire hein
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Sam 15 Avr - 14:33

fiston, nous faut un rp.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who you are
Bad Karma





Revenir en haut Aller en bas
if you were there, beware (augusto)
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sauter vers: