AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Mia + I spent my life fighting for what I want

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Lun 17 Avr - 12:12


Mia Collins
feat. Bethany Joy Lenz

Nom Collins, un patronyme relativement commun, enfin je pense. Il fut une époque où je m’appelais autrement, mais c'est du passé. Prénoms Mia. Simple, 3 lettres, un prénom que j'aime bien. Mon second prénom est Carla, prénom que portait ma grand-mère maternelle. Âge 31 ans, mais je ne les assume pas totalement... Naissance Je suis née le 31 décembre 1985, à Wellington. Nationalité Néo-zélandaise. Origines Irlandaises par ma maman. Statut civil Officiellement, je suis divorcée. Ça fait quelques temps déjà, cependant. L'eau a coulé sous les ponts, depuis. Orientation sexuelle Hétérosexuelle. Occupation Je suis professeur de littérature à l'université, un métier que j'adore. En parallèle, j'écris des romans sous le pseudonyme de Carla Lincolns. Argent Je ne suis pas riche comme Crésus, mais j'ai bien de quoi vivre. Groupe Carpe Diem. The Fortune Teller qu'elle ne perde pas son emploi à la fac, sinon, c'est tout. Le destin fera ce qu'il veut d'elle, mis à part cela !

❇️ ❇️ ❇️

Mia est une jeune femme têtue, pleine de caractère. Spontanée,
fonceuse, elle n'a peur de rien. Amicale et gentille, elle irait décrocher la lune pour les gens qu'elle aime. Souriante et drôle, elle est très appréciée ; notamment de ses élèves. Mais elle a bien sûr quelques défauts : elle est rancunière, trop sensible parfois, a tendance à être nostalgique, assez impulsive et est méfiante envers les gens qui ne lui inspire pas confiance. Et elle a aussi tendance à vouloir protéger ses proches, parfois même quitte à en faire trop, et à se sacrifier elle-même.

Life is beautiful

Partie anecdotes : Mia est une excellente cuisinière ◈ Elle raffole des cookies, et des M&M's. ◈ Sa couleur favorite est le rouge cerise. ◈ Elle court beaucoup pour éliminer ses excès ◈ Très investie dans son travail, elle fait de son mieux pour que ses élèves réussissent. ◈ Elle parle le français, l'allemand, et bien évidemment l'anglais ◈ Claustrophobe, elle évite toujours les ascenseurs. ◈ Elle a une peur panique des insectes. ◈ Elle a un chat, un Maine Coon prénommé Lilou, et un lapin bélier prénommé Caramel. ◈ Elle fait collection des boucles d'oreilles et des bracelets ◈ Elle aime prendre soin d'elle. ◈ Elle adore manger du chocolat devant de vieilles séries télé comme Friends par exemple. ◈ Grande lectrice,
elle possède une immense bibliothèque, fournie de livres en tout genre. ◈ Son chez-elle est décoré avec soin et goût, elle a elle-même choisi chaque élément de la déco. ◈ Elle est divorcée depuis 2 ans, c'est son ex-mari qui a gardé la maison dans laquelle ils habitaient. ◈ Elle a un frère aîné et une soeur cadette. ◈ Elle adore chanter sous la douche. ◈ Elle a déjà publié deux romans sous le pseudonyme de Carla Lincolns. Il s'agissait d'un roman d'amour et d'un autre, plus "autobiographique". Pourquoi ce pseudo ? Carla est son second prénom, et Lincolns, un anagramme de Collins. Cependant, peu de gens savent qu'elle se cache derrière cette double identité. ◈ Très spirituelle, elle croit au destin. ◈ Elle a vécu à Londres entre début 2010 et et mi 2015. ◈ Elle a eu une fille, prénommée Lila, née le 30 novembre 2011. Malheureusement, celle-ci n'est plus de ce monde. Lila est morte, noyée dans une piscine alors qu'ils étaient en vacances, le 19 août 2014. Mia ne se l'est jamais pardonné. ◈ Depuis, elle a une peur phobique des piscines.

Pseudo/Prénom Je m'appelle Unbreakable sur le net, Chloé irl. Âge J'ai 21 ans et demi. Pays Je suis française, et en plus du Nord, du coup, j'ai un accent pourri !   Connexion environ 5-6 jours sur 7. Où as-tu connu le forum? via Facebook il me semble. Personnage inventé. Dernière bafouille here we go !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Lun 17 Avr - 12:12



The story of my life

Le plus difficile dans une histoire, c'est de commencer. On ne sait pas par où, ni comment, mais il le faut. Une histoire a un début et une fin, c'est comme ça.

La mienne a débuté à Wellington, en Nouvelle-Zélande, le 31 décembre 1985. C'est ce jour là que moi, Mia Carla Collins, je suis née. Ma mère a passé un super réveillon de la Saint Sylvestre grâce à moi ! Deuxième enfant de la famille, puisque j'ai un frère aîné, elle s'est ensuite agrandie avec la naissance de ma soeur cadette. Mes parents ont eu 3 enfants, mais n'ont jamais été fichus de les assumer. Ils aimaient bien trop boire, fumer et faire la fête pour cela. Faire un bébé, c'est facile, l'élever, ça l'est beaucoup moins... Un jour, lassée de nous voir, tous les trois, bien que très jeunes, être livrés à nous-même, notre grand-mère maternelle, Carla, a décidé d'intervenir. Elle s'est entourée d'un bon avocat, est allée au tribunal, a prouvé que sa fille et son beau-fils étaient incapables de s'occuper de nous, et a eu notre garde. J'ai très peu de souvenirs de cette période, puisque je n'avais que 4 ans, mon frère était un peu plus âgé, et ma cadette était à peine née. Nous avons donc grandis dans une grande et vieille maison, dont je me rappelle encore l'odeur, sous le regard aimant de Mama - c'est ainsi qu'on l'appelle - et c'est grâce à elle que nous sommes devenus ceux que nous sommes aujourd'hui. Malgré son âge déjà avancé, elle nous a élevé, et a tout donné pour que l'on devienne des gens bien. A ma grand-mère, je lui dois tout, et c'est aussi pour cela que je suis d'autant plus fière que mon second prénom, Carla, soit également le sien. Mama vit encore dans cette grande maison, où nous avons grandis, à l'Ouest de la ville, entourée de tous ses livres et de ses recettes de cuisine. Elle continue de nous préparer de bons petits plats quand on va la voir, et ce, malgré ses 87 ans. Cette femme est, et restera mon modèle. Celle qui m'a élevée, qui m'a transmise son amour de la lecture, son goût pour la cuisine, bref, celle qui a fait de moi celle que je suis. Mes parents biologiques ? Je ne les ai plus jamais revus après que je suis partie vivre chez Mama, le juge leur avait interdit de nous approcher tant qu'ils ne s'étaient pas soignés - et ils l'ont jamais fait. C'est par le biais du journal local que j'ai su qu'ils étaient décédés dans l'incendie de leur maison, en 2005. Les experts ont conclus qu'une cigarette mal éteinte avait embrasé le canapé, et étant donnés qu'ils étaient dans un état d'ébriété très avancé - d'après le rapport du légiste - ils sont morts asphyxiés. Triste fin pour eux, tout de même.

J'ai donc grandi, entouré de mon frère et de ma soeur, sous l’œil bienveillant de ma grand-mère. Petite fille curieuse, gentille et souriante, j'adorais me plonger dans mon monde, m'inventer mes propres histoires. Je lisais beaucoup, et Mama était fière de moi. Mon enfance a été heureuse, et harmonieuse. Bonne élève à l'école, je faisais la fierté de ma grand-mère. Je m'entendais bien avec mes frère et soeur, bien que l'on se disputait parfois, on s'adorait quand même. Adolescente, je ne me suis quasiment pas rebellé, et j'ai obtenu mon diplôme de fin d'étude sans aucune difficulté, avec les félicitations du corps enseignant. J'étais une jeune fille sage, mais dotée déjà d'un sacré caractère. Je n'ai jamais baissé les bras, et je n'ai jamais eu peur de prendre les choses en main pour mon avenir. A l'époque, je savais déjà ce que je voulais faire de ma vie : professeur de littérature. Aussi, à l'âge de 18 ans, j'ai écrit mon premier roman, que je n'ai jamais fait lire ni publier, tant je le trouve nul. Un jour peut-être, je le sortirais de mes cartons...

" Il y a deux sortes de personnes : ceux qui passent leur temps à rêver, et ceux qui font tout pour que leurs rêves se réalisent. "


En 2010, à l'âge de 25 ans, après mes 8 ans d'études nécessaire pour devenir professeur à l'université et une fois mon diplôme universitaire obtenu, j'ai décidé de partir m'installer à Londres. Je voulais commencer mes études dans un pays étranger, mais à la langue identique à la mienne - bien qu'il y ait quelques variantes. Pourquoi ? Je n'en sais rien. Une envie de changer d'air, surement. De relever de nouveaux défis. Quand j'ai annoncé mon départ à Mama, elle m'a encouragée à suivre mes rêves. Moi qui pensait qu'elle allait me dissuader ! C'est même elle qui m'a payé mon billet d'avion pour y aller, pour vous dire. Une fois sur place, je me suis occupée de toutes les démarches, et j'ai trouvé un travail dans une université, en tant que professeur de littérature européenne. C'est sur mon lieu de travail que j'ai rencontré celui qui est devenu mon mari quelques temps plus tard, Liam. Je me souviens de ce moment comme ci c'était hier.

Spoiler:
 

Nous avons bu un café ce soir là, puis il m'a invité à dîner, et la suite, vous la devinez. Peu de temps après le début de notre relation, je suis tombée enceinte. Liam a été parfait, il s'est comporté en parfait gentleman, et m'a même demandée en mariage. Mieux, il a même accepté que nous nous marions en Nouvelle-Zélande, pour que Mama n'ait pas à prendre l'avion, au vu de son âge déjà avancé. Nous nous sommes donc mariés en juin 2011, et notre fille Lila est née le 30 novembre de la même année. J'étais une femme heureuse, et épanouie. La maternité m'avait totalement transformée, et je voulais à tout prix être une bien meilleure mère que la mienne pour ma fille, ma splendeur.

Malheureusement, dans le genre lamentable, j'ai été bien pire qu'elle.

C'était le 19 août 2014. Nos premières et dernières vacances, dans le sud de la France. Nous avions loués une villa avec des amis. Grand jardin, sauna, jacuzzi, piscine chauffée, le bonheur ! Un séjour parfait s'annonçait. Ce jour là, Lila est sortie jouer avec les enfants de nos amis, qui étaient à peu près de son âge, et j'étais chargée de les surveiller. Je l'ai quitté des yeux quelques secondes, le temps de répondre à un coup de fil. J'aurais dû remarquer que la porte qui séparait la pelouse et la piscine était ouverte... Quand je me suis rendue compte que Lila n'était plus avec les autres enfants, il était déjà trop tard. Nous l'avons découverte, flottant dans la piscine. Liam a tout donné pour la sauver, les pompiers également, mais il était trop tard. Lila est morte noyée, par ma faute. J'ai tué ma petite fille.

A partir de ce moment là, ma vie a basculée dans le cauchemar le plus profond. Lila n'était plus là, ma fille était morte à cause de moi. Noyée, parce que j'avais préféré répondre à mon téléphone plutôt que de continuer à la surveiller. Nous sommes rentrés à Londres, mais plus rien n'était pareil. Quelques secondes d'inattention lui ont ôté la vie. Je suis tombée dans une grave et longue dépression, j'ai arrêté de travailler, je passais mes journées à pleurer dans le noir. Avec Liam, rien n'était plus pareil. Je savais qu'il m'en voulait, et qu'il me rendait responsable de sa douleur. Notre couple s'est effondré comme un château de cartes. Il me fuyait, les disputes s'enchaînaient. Un jour, j'ai eu comme une sorte de déclic. J'ai décidé de repartir vivre chez moi, auprès de Mama, de mon frère et de ma soeur. J'ai demandé le divorce, et bien que Liam ait essayé de me dissuader au début, il m'a laissé partir, car il m'avait déjà perdue, dans le fond. Le jour de la mort de Lila a aussi été celui de la fin de notre belle histoire d'amour.

Je suis donc repartie, mi 2015, seule, dans mon pays natal, auprès des miens. Habitant avec Mama au début, c'est elle qui m'a convaincue d'aller voir un psychologue, et qui m'a aidée à me relever. "Moi aussi j'ai perdu ma fille, m'a-t-elle dit. Tu es forte, tu vas t'en remettre, ce n'est pas de ta faute, c'est de la faute au destin." Ça a pris du temps, mais je me suis relevée. Petit à petit. J'ai réussi à recommencer le boulot en février 2016, en tant que professeur de littérature européenne également, mais à Wellington, cette fois-ci. Et puis, en septembre 2016, j'ai emménagé seule, dans mon propre appartement. J'ai adopté un chat, que j'ai appelé Lilou, ainsi qu'un lapin, Caramel. Et j'ai écrit mon histoire. Une véritable libération. Bien évidemment, j'ai changé quelques éléments, puisque je publie sous un pseudonyme, Carla Lincoln, et que peu de personnes savent que c'est moi qui se cache sous ce pseudonyme - Mama, mon frère, ma soeur, et Liam - mais ça m'a libérée. Comme ci j'acceptais enfin la disparition de ma fille. Mon premier roman, publié en 2012, était une belle histoire d'amour, mon second roman était plus sombre. Ce que j'écris, ce sont des passages de ma vie, mais vécus par des personnages différents, des êtres de papier. Ces deux romans ont eu beaucoup de succès, j'ai eu énormément de retours sur mon dernier roman, des femmes m'écrivaient que je les avais aidé, et j'en étais ravie, puisque mon livre m'avait aidée aussi.

Aujourd'hui, je suis plus sereine, plus positive et plus confiante envers l'avenir. Et j'ai hâte de voir ce qu'il me réserve. Je n'ai que 31 ans, j'ai encore la vie devant moi... Et je sais que Lila sera toujours avec moi. Elle est mon étoile qui brille dans le ciel, et celle que j'ai de tatouée sur mon poignet gauche.

Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 6733
faceclaim : ca&arabella.
multinick : caly (c. bennet) & ares (m. ventimiglia)
âge : vingt-neuf ans.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :


Lun 17 Avr - 12:15

oh mon dieu bethany oth

bienvenue et bon courage pour ta fiche



you taught me the courage of stars before you left how light carries on endlessly, even after death with shortness of breath, you explained the infinite how rare and beautiful it is to even exist.

la classitude:
 
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 8364
faceclaim : jensen ackles ©gab
âge : 34 ans
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : just one more, you ?
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t1014-kaeden-fill-me-with- http://www.thegreatperhaps.org/t1034-kaeden-fill-me-with-rage-and-feed-me-your-hate

Lun 17 Avr - 12:15

Bethany

mon dieu que je l'aime cette fille, ça fait une éternité que je l'ai pas vu et c'est bien dommage

j'te souhaite la bienvenue avec ce perso et ce pseudo génial

bon courage pour ta fiche demoiselle

et je veux bien un lien dès ta validation



L’amour n’est pas l’amour s’il fane lorsqu’il se trouve que son objet s’éloigne. Quand la vie devient dure, quand les choses changent, le véritable amour reste inchangé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Lun 17 Avr - 12:26

bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
control freaks › je suis un maniaque
avatar
control freaks › je suis un maniaque
Who you are
posts : 550
faceclaim : jack falahee. (avatar by endlesslove. ✩ signature (c) ASTRA ✩ gifs @tumblr.)
multinick : eros (r. lazzini.)
âge : vingt-cinq ans ✩ la peur panique de vieillir prématurément.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t1606-l-flickers-in-my-hea http://www.thegreatperhaps.org/t1648-another-one-bites-the-dust

Lun 17 Avr - 12:38

bienvenue


when i heard that sound, when the walls came down, i was thinking about you. when my skin grow old, when my breath runs cold, i'll be thinking about you.
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 2882
faceclaim : ariana grande; jugband blues.
multinick : l'acteur porno et drag queen punk rock, lexxi. (danny noriega // adore delano)
âge : twenty-four yo (nineteen ninety-three).
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t1359-coma-white-o-rhea http://www.thegreatperhaps.org/t1377-fundamentally-loathsome-o-rhea

Lun 17 Avr - 13:32

bienvenue




Am I dead? Or is this one of those dreams? Those horrible dreams that seem like they last forever? God, give me a sign, or I have to give up. I can’t do this anymore. Please just let me die. Being alive hurts too much.

trop de love   :
 
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
En ligne
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 4380
faceclaim : alexis ren, @perséphone.
multinick : mendoza (c. mendes)
âge : vingt-deux ans. (née le 13 février)
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t1755-derivons-jusqu-a-l-o http://www.thegreatperhaps.org/t3255-dangerous-woman-cam#110115

Lun 17 Avr - 13:43

bethany
bienvenue



this isn't everything you aresi la conversation constituait les paroles d'une chanson, le rire en devenait la musique, et les moments passés en tête à tête, une véritable mélodie qu'on pouvait rejouer sans cesse sans jamais se lasser.

trop de love :
 
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 2555
faceclaim : boyd holbrook ©hershelves.
multinick : paul (m. irons) ; norah (m. robbie) ; zachariah (l. hemsworth)
âge : trente ans
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t1155-maybe-we-found-love- http://www.thegreatperhaps.org/t1165-close-your-eyes-and-lose-the-feeling-that-s-been-sinking-avery

Lun 17 Avr - 14:09

oh bethany
bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche


-  i can't tell you why, but i'm trapped by your love and i'm chained to your side.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Lun 17 Avr - 14:38

Oh Bethany quel superbe choix
bienvenue par ici et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Mia + I spent my life fighting for what I want
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sauter vers: