AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

a rush of blood to the head ¦ eros.

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



a rush of blood to the head ¦ eros. Empty
a rush of blood to the head ¦ eros. - (Jeu 27 Avr - 23:25)
eros, lucchese
--------------------------------
look at the stars, look how they shine for you.


2


âge,,  trente-deux ans. l'aîné, ou le petit dernier. parfois ne plus savoir, réellement. adulte déjà usé, adolescent encore en colère. il n'a fait que recommencer à vivre il y a trop peu de temps. métier/études,, enseignant-chercheur. les lettres et les mots, histoires de l'homme. et se laisser s'emporter, à chaque fois qu'on aborde ces sujets. la verve et la ferveur. des travaux à côté, des annexes et des recherches. militant anarchiste. des opinions et des colères. délaissées, après les frappes. la rage au coeur, un grondement sourd. il a gardé dans le creux de ses tripes ses rêves d'adolescent. les délaisser, mais ne jamais les oublier. situation amoureuse,, à peine assumée. des aveux trop récents, et des doutes à fleur de peau. l'impression d'y manquer, les légitimités. avoir séduit trop de filles, avoir séduit trop de courbes. et se voiler la face, les yeux bandés. continuer d'embrasser des trop jeunes, et frémir face aux réalités. le toucher des hommes. encore une page blanche. liens recherchés,, premiers amours, amis d'enfance, ennemis intimes, coups d'un soir, etc. crédits,, © WOOD SPOON et lesdrapsbleus.

ABANDON (n. m.) : ACTION D'ABANDONNER QUELQUE CHOSE OU QUELQU'UN ; ÉTAT QUI EN RÉSULTE ; RENONCIATION À UN DROIT, À UN BIEN ; FAIT DE SE SOUSTRAIRE À L'OBLIGATION MATÉRIELLE OU MORALE À LAQUELLE ON EST TENU À L'ÉGARD DE CERTAINES PERSONNES.

né sous x. il y a des mystères que l'on ne résout pas. celui de sa véritable identité en est un. né à rome, bon à rien. sa mère n'a pas voulu de lui. sa génitrice, plutôt. il y a une étrange dichotomie dans la sensation que lui apporte ces mots. sa mère, c'est celle qui l'a élevé. c'est celle qui lui a tenu les mains, quand il apprenait à marcher. il y a quand même dans ces faits une malédiction qu'il partage avec ses soeurs. fratrie infernale des rejetés du monde. l'abandon de leurs racines. les liens du sang ne sont plus qu'une futilité, à ses yeux. elles sont sa chair, elles sont son air. et c'est peut-être dans la beauté de leurs sourires que leur fraternité se lit le mieux. dans leurs mots et dans leur verve. dans leurs peurs et dans leurs peines. // jamais stable. les filles et les sourires. ne pas vraiment être sûr, ne rien ressentir. les embrasser et les aimer. la monotonie des corps qui s'enfilent. qui défilent. des couples qui battent de l'aile. y lier des propos politiques, des impossibilités humaines. des egos qui s'effritent. et même face au mur, même face à lui-même. il se ment encore. abandonner des âmes, laisser aller les corps. les regarder danser devant lui, pour un soir, pour une nuit. elles sont jeunes, elles sont jolies. et c'est plus rassurant, moins terrifiant. que de se laisser aller à ce qu'il s'est à peine avoué. des concessions du bout des lèvres. sans la légitimité des expériences. se laisser à peine porter. des baisers qui hésitent. et la peur de l'inconnu qui le repousse en arrière. // trahison ultime. d'un homme à un autre. d'une figure qui n'aurait jamais dû s'effriter. il y a une douleur trop grande à accepter la mortalité de certaines personnes. celle de son père adoptif lui a fendu le coeur, d'un grand coup de hache. c'était il y a six mois, c'était il y a un an. il ne sait même plus vraiment. la blessure est intime et les responsabilités trop grandes. le dernier homme de la famille. lutter pour ne pas sombrer, à nouveau. comme il l'a déjà fait, une fois de trop. il y a son sourire, et puis ses longs soupirs. il lui manque à chaque instant. et même si les premières peines ont fini par s'étouffer, il y a une mélancolie trop grande. celle de devoir grandir. sans lui et ses épaules.

PUDEUR (n. f.) : DISPOSITION À ÉPROUVER DE LA GÊNE DEVANT CE QUI PEUT BLESSER LA DÉCENCE, DEVANT L'ÉVOCATION DE CHOSES TRÈS PERSONNELLES ET, EN PARTICULIER, L'ÉVOCATION DE CHOSES SEXUELLES ; DISCRÉTION, RETENUE QUI EMPÊCHE DE DIRE OU DE FAIRE QUELQUE CHOSE QUI PEUT BLESSER LA MODESTIE, LA DÉLICATESSE.

âme en peine. trop d'ego, trop d'honneur. cacher dans un sourire les années à nager en eaux troubles. et quand l'on pose les questions fatidiques, les balayer du revers de la main. dans une moue, un air de rien. l'absence d'envie. comme l'absence d'envie de les décevoir. de leur causer de la peine. des vagues à l'âme, qui le hantent encore. par intermittence. un peu plus fort, dans les instants de solitude. quand son monde lui échappe. ces états dépressifs qui avaient suffi à l'étouffer, plus jeune. le temps a lavé certaines choses, mais cette glue noire colle encore à certains accrocs de son coeur. les nuits et le silence, les secondes dans le brouillard. s'en sortir tout seul, et refuser les mains tendues. ne même pas les voir. un combat trop personnel. // corps à corps. il y a trop de délicatesse, dans le vacillement de sa silhouette. une canne vissée à la main. pour ne pas flancher. pour ne pas glisser. pour ne pas tomber. un accident qu'il élude. le deux-roues est enfermé dans le garage de la maison familiale depuis cinq ans, maintenant. de la tôle froissée, et des os émiettés. l'angle étrange de sa jambe gauche, et sa hanche en accordéon. c'est une danse indolente, celle de ses pas sans repères. après des mois bloqués dans un fauteuil. les opérations, les vis sous sa peau. il oscille comme une pendule, marquant de son pas le tintement du temps qui passe. // faux jumeaux. il y a toujours eu cette force tranquille et muette. avec cette soeur qui n'a que quelques mois de moins que lui. débarquée dans sa vie alors qu'il n'était qu'un bambin. peut-être qu'il a trop vécu avec elle. trop rêvé, trop partagé. l'échange parfait, les deux faces d'une même pièce. elle est sa confidente, son trésor. l'habitude de le reprendre, une tape à l'arrière du crâne. et essuyer ses larmes de coeur brisé, et regarder passer le monde assis sur un banc. sans avoir besoin de parler, réellement. la longueur des années a fini par donner à leurs silences un charme suranné. et la décevoir, c'est mettre à bas le monde entier.

POUVOIR (n. m.) : PROPRIÉTÉ, CAPACITÉ QU'A QUELQUE CHOSE DE PRODUIRE CERTAINS EFFETS ; GRANDEUR CORRESPONDANTE ; AUTORITÉ, PUISSANCE DE DROIT OU DE FAIT, SITUATION DE CEUX QUI GOUVERNENT, DIRIGENT ; ASCENDANT DE QUELQU'UN OU DE QUELQUE CHOSE SUR QUELQU'UN.

désirs révolutionnaires. c'est vieux, c'est lointain. c'est toujours-là, entre ses mains. les cris et les débats. grincer des dents, ronger son frein. rêver d'un autre monde, faire des plans sur la comète. des engagements qui se sont délités. il y a pourtant toujours une trop grande conscience. des sursauts à même la peau. une révolte, la vindicte. les manifestations, les poings levés. et les exemples qu'il ne donne plus à lui-même. écrire encore, écrire toujours. parce que chaque acte est porteur de conséquence, parce que chaque choix est politique. il y a dans ses recherches le goût du souffre, le goût du sel. l'amer des habitudes, la mère des attitudes. et dans ses verbes, et dans sa verve. l'habitation de son coeur, face à un amphithéâtre à moitié vide. // maître mot. des études éternelles, des recherches qui tournent en boucle. ça a fini par ne plus intéresser personne, aux repas de famille. des métaphores sous la peau et des désirs de plus jamais réellement assouvis. peut-être de la peur, peut-être de la pluie. il aurait aimé être capable d'écrire pour lui-même. des idées qui couvrent le fond de son crâne, sans réellement s'en satisfaire. des brouillons et des poèmes. connaître la forme, connaître les airs. une thèse publiée, à prendre la poussière. mais sans ça, le vide. pourtant les livres s'amoncellent autant que les carnets. une écriture en pattes de mouches. // remise en cause. assis au bout d'une rangée, premier rang d'une conférence. griffonner des mots volés, sur un coin de papier. des regards sombres, relevés par intermittence. la beauté d'un michel-ange. il projette dans son dos les monstres et les caravagesques. un inconnu dans l'iconographie. sourire d'aplomb, sourire de plomb. comme le poids à l'arrière de sa nuque. qui pèse comme une plume, comme une ancre. des paroles qui glissent, la mauvaise attention des matinées trop prises. et se voiler la face, et sentir les roues libres. de l'incertitude des devenirs.

incapable de dormir sans entrouvrir une fenêtre ☆ allergique au gingembre ☆ amoureux des comédies musicales classiques ☆ a la main verte ☆ se braque facilement ☆ raille ses maigres talents de danseur ☆ plus chat que chien ☆ se déplace avec une canne ☆ incapable de tenir en place lors d'un discours ☆ sait vaguement jouer du piano ☆ porte des lunettes pour travailler ☆ marque facilement ☆ range pour reprendre le contrôle ☆ possède plus de livres qu'il ne devrait ☆ largement tatoué ☆ possède un projecteur plutôt qu'une télé ☆ déteste être vu en train de pleurer ☆ adore les orages ☆ ronge ses ongles sous le stress ☆ voudrait arrêter de fumer ✩ en savoir plus.

a writer's nest
--------------------------------
take this night, wrap it around me like a sheet.


2 2 2
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



a rush of blood to the head ¦ eros. Empty
Re: a rush of blood to the head ¦ eros. - (Jeu 27 Avr - 23:25)
liens masculins a rush of blood to the head ¦ eros. 167779069

caleb harper + l'amour de ma vie a rush of blood to the head ¦ eros. 843243092 pas la peine d'essayer de me voler à lui a rush of blood to the head ¦ eros. 4240345067
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



a rush of blood to the head ¦ eros. Empty
Re: a rush of blood to the head ¦ eros. - (Jeu 27 Avr - 23:26)
liens féminins a rush of blood to the head ¦ eros. 41734297
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



a rush of blood to the head ¦ eros. Empty
Re: a rush of blood to the head ¦ eros. - (Jeu 27 Avr - 23:26)
répertoire rp a rush of blood to the head ¦ eros. 1321790767
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



a rush of blood to the head ¦ eros. Empty
Re: a rush of blood to the head ¦ eros. - (Jeu 27 Avr - 23:26)
viendez, gens :russe: :russe: :russe:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



a rush of blood to the head ¦ eros. Empty
Re: a rush of blood to the head ¦ eros. - (Ven 28 Avr - 3:56)
tu veux toujours des chocolats? a rush of blood to the head ¦ eros. 4203373176.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



a rush of blood to the head ¦ eros. Empty
Re: a rush of blood to the head ¦ eros. - (Ven 28 Avr - 8:11)
j'suis devenu un pauvre chargé de cours à la fac de wellington, finalement :russe: mais oui, donne-moi de l'amûr a rush of blood to the head ¦ eros. 4203373176 a rush of blood to the head ¦ eros. 4240345067
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



a rush of blood to the head ¦ eros. Empty
Re: a rush of blood to the head ¦ eros. - (Ven 28 Avr - 9:17)
moi j'aimerais beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



a rush of blood to the head ¦ eros. Empty
Re: a rush of blood to the head ¦ eros. - (Ven 28 Avr - 13:11)
fort bien ça peut toujours se négocier tout ça a rush of blood to the head ¦ eros. 4203373176. en vrai je voudrais surtout la bouger la petite Rhea, qu'elle rechute, qu'elle raconte sa vie au premier venu, qu'elle fasse de la merde quoi a rush of blood to the head ¦ eros. 1321790767. après comment et pourquoi though je ne sais pas a rush of blood to the head ¦ eros. 4079941090. mais lui donner de l'amour au pauvre petit est toujours une option par la suite. puis un anarchiste c'est cool je trouve moi :russe:.

ouais je fais pas vraiment avancer le truc I know a rush of blood to the head ¦ eros. 4240345067
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



a rush of blood to the head ¦ eros. Empty
Re: a rush of blood to the head ¦ eros. - (Ven 28 Avr - 13:22)
@"Kaileen Dawson" hey a rush of blood to the head ¦ eros. 843243092 que veux-tu de beau ? a rush of blood to the head ¦ eros. 613702535

@Rhea Dardo en vrai, j'peux faire des propositions indécentes ? :russe: parce que Eros c'est le genre de mec à se taper des midinettes parce qu'il a pas confiance en lui a rush of blood to the head ¦ eros. 3782170742 il vient de faire son coming-out auprès de ses proches, enfin c'est récent quoi, mais il se cherche encore et s'assume pas vraiment a rush of blood to the head ¦ eros. 2224896922 et il a du drama à partager aussi a rush of blood to the head ¦ eros. 4203373176
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Who you are
Bad Karma



a rush of blood to the head ¦ eros. Empty
Re: a rush of blood to the head ¦ eros. - ()
Revenir en haut Aller en bas
a rush of blood to the head ¦ eros.
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sauter vers: