AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Under Pressure ( a n d y )

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Dim 21 Mai - 20:21


Andy Carmichael
feat. milo ventimiglia ♥️

Nom Ton nom t'en es assez fier, Carmichael, comme ton père et ton grand-père. Un nom qu'on porte fièrement dans la famille. Officier de père en fils, du moins pour toi. Un nom qui a son blason sur vos terres. Et puis pour les geeks, les vrais, les fans de série, eux sauront ce que ce nom évoque ..  Prénom(s) Andy dis-moi, tu portes bien le prénom d'une chanson des Rita Mitsouko et oui on t'a déjà fait la blague. Comme quoi la musique dépasse la barrière de la langue. Ce prénom est une idée de ta mère, elle voulait un prénom en A et c'est le premier qui lui soit venu .. bon ça l'anecdote "officiel", l'autre version qu'elle a fini par te révéler bien plus tard. C'est que tu portes le prénom d'un homme qu'elle a connu dans son enfance. Un homme remplit de savoir, un prof et non elle n'a pas eu de relation avec ... elle s'est bien tenue de le préciser en voyant ta tête. Ce qui t'a un brin rassuré.  Âge Tu n'as jamais fait partie de ces gens qui flippent pour leur âge. Toi tu t'en fous, l'important c'est celui qu'on a dans sa tête. Bon bien sûr tu n'as plus ta souplesse de tes vingt ans, mais tu arbores un sourire lorsque tu dis que tu as trente cinq ans. Naissance Tu aimerais dire que tu as poussé ton cris sur ces terres, mais ce n'est pas le cas ! Toi t'es un immigré. Tu viens d'Europe. Tu viens du Nord. Tu viens de Limerick plus précisément. C'est là-bas que tu as poussé ton premier cris. Un certains premier mars ... pour ce qui est de l'année, il suffit de faire moins ... Nationalité Il y a quelques années, tu as été obligé de prendre la double nationalité. Sinon tu n'aurais pas pu défendre ton pays. Tu as tenu à garder irlandais, car t'en es fier. Cependant tu as joint le néo-zéanlandais que t'es sur tes papiers. Origines T'es un melting-pop à toi tout seul. Ton père est moitié écossais, moitié italien. D'où ton nom aux origines écossaises. Ta mère est suédoise. On croirait pas en te voyant que tu as des origines suédoises et pourtant c'est le cas. Tu résumes toujours en disant écossaises, italienne et d'autres ... si tu devais faire tout ton arbre généalogique .. on n'y serait encore cinq heures plus tard. Statut civil Bowie te suffit amplement, mais tu n'es pas zoophile pour deux sous. Actuellement en couple, cette situation te convient bien. Vous êtes bien, y a pas d'amalgame, pas de soucis, hormis peut-être "elle". Elle n'a jamais quitté ta tête, celle qui aura toujours une place cher à ton coeur. Pourtant vous êtes amis, les meilleurs, rien que ça .. juste ça et si ... non tu es en couple.  Orientation sexuelle La question ne s'est jamais posée. Tu n'y as jamais réellement songer, mais tu as une réel préférence pour les femmes. Pourtant t'as déjà embrassé un homme. Bon tu étais jeune, c'était en soirée, vous étiez bien amochés. Rien de transcendant. Occupation Tu as dû abandonner l'uniforme, les avions, tes gars suite à une blessure. L'armée t'a proposé de finir ta carrière dans les bureaux, pour te "remercier" de tes fonctions. Sauf que tu ne pouvais pas, t'as jamais été un homme qui reste assis derrière un bureau. Non, toi tu t'es contenté de reprendre là ou tu t'étais arrêté en partant. Soit d'être charpentier, tu avais fait des études pour l'être. Ton diplôme le certifie. T'es plus manuel que bureaucrate. Argent Tu n'as jamais été du genre à rouler des mécaniques. Te contentant du peu que tu avais, venant d'un milieu simple. T'as eu une éducation "stricte", mais où tu as rapidement compris les valeurs de l'argent. Tu ne manques de rien, tu te dis pourtant de la classe moyenne. Parce que t'es pas du genre à t'octroyer des droits qui ne sont pas toi.  Groupe Positive minds parce que tu relèves toujours la tête et que tu t'es toujours dit qu'il y avait une solution pour tout. The Fortune Teller  son métier - son chien - ses proches.

❇️ ❇️ ❇️

Andy dis moi oui ... t'es du genre gentil, qui a presque le cœur sur la main. Tu donnerais tout pour ta famille, ta nièce. Cette dernière sait absolument obtenir ce qu'elle veut de toi. T'es faible face à sa petite bouille. La famille c'est sacrée à tes yeux, les amis aussi. Fidèle et loyale, tu n'as toujours eu qu'une parole. T'es du genre fiable, on peut compter sur toi, se reposer sur toi. Le genre de mec sur qui on peut sécher ses larmes, qui sera là au beau milieu de la nuit juste pour réconforter, rigoler ... T'es pas con pour autant. Gentil, mais pas con. Tu es têtu, persévérant, battant et optimiste. Tu ne vois jamais le verre vide, à tes yeux il est toujours à moitié plein. Adorable est aussi un adjectif qui revient, ce qui est vrai. On dit souvent de toi que tu es le genre idéal. Pourtant tu as des défauts, parce que t'es un être humain. Que la perfection n'existe pas. Bagarreur tu as été. Impulsif tu peux être, puisqu'il t'arrive de tout plaquer sur un coup de tête. On ne dirait pas que tu as été dans l'armée. Pourtant tu as une droiture, une fiabilité et surtout une force mentale à tout épreuve. Gardant un sourire qu'importe les aléas de la vie. Ta blessure t'a rendu plus fort. Tu te dis toujours lorsqu'une porte se ferme, une autre s'ouvre. Ainsi va la vie, remplie de surprise. Andy le mec qu'on ne peut pas détester, ou alors qu'on adore détester et encore ...

Je ne sais pas où je vais, mais je sais que ça ne sera pas ennuyeux.

(+) L'armée ; elle t'a toujours collé à la peau. T'as grandi bercé par les histoires de ton père. Son armée à lui. La fierté que tu voyais dans ses yeux lorsqu'il en parlait. Bien sûr il ne racontait pas ses missions. Il te disait juste qu'il sauvait son pays. Vous avez déménagé ici, parce qu'il a été muté dans ce secteur. Ça aurait pu être pire comme il le disait si bien. Ton père, c'est avant tout ton héros. Et puis c'est lui qui t'a donné l'envie et la force de t'enrôler. Sans lui, tu ne sais pas si cela te serait venu à l'idée. L'armée fut comme une évidence à tes yeux lors de tes vingt ans. Tu t'es engagé avec plaisir, les honneurs de servir pour ton pays. (+) Bowie ; grand fan de ce caméléon de la musique. Tu as d'ailleurs nommé ton chien en son honneur. Bowie ton petit bulldog qui a tout juste un an. Ton chieur à toi, qui ronfle aussi fort qu'un tracteur, mais tu l'échangerais pour rien au monde. Bowie, c'est une icône. Un style de vie. Tu te lasses pas de réécouter ses albums. Tu connais la plupart de ses chansons par cœur. T'as toujours le sourire lorsque tu entends l'une de ses chansons. T'as été chagriné par sa perte. Emportant ta jeunesse avec lui, mais il fallait bien que ça arrive. Personne n'est éternel sur cette planète. (+) Addiction ; t'es pas parfait, tu as tes vices comme n'importe quel humain. Le tien ce n'est pas la clope. C'est le chocolat et l'alcool. Tu as arrêté ce dernier parce que t'as pas envie de finir mal. T'as pas envie de finir alcoolique comme ton oncle. Tu veux être bien dans ta tête. Il t'arrive de boire, mais généralement c'est un verre ou alors tu passes au sans alcool. En revanche pour le chocolat, tu ne te prives pas. Hormis des kilos, il ne peut rien t'arriver de mal. Une crise de foie, mais tu préfères ça à une cellule de dégrisement. (+) Sport ; le sport c'est un peu ton enfance. Ton moyen de te dépasser. T'adores ça. Tu aimes la sensation que ça fait dans ton corps. L'adrénaline lors des matchs. Le dépassement de soi. Tu continues de faire des joggings, ou juste des petits matchs de baskets avec tes potes. T'as aussi besoin de l'ambiance. Il n'est pas rare de te voir sur des stades. T'aimes l'ambiance lors d'une confrontation entre deux équipes. Les supporters en délire, tout ça, t'animes. (+) Littérature ; t'as toujours aimé ça et tu aimes encore ça. Lorsque tu partais en mission, tu avais toujours un roman avec toi. T'aimes bien découvrir de nouveaux auteurs. T'aimes bien t'évader au contact du papier. Pourtant gamin t'étais pas du genre à courir à la librairie, ta mère te bassinait pour que tu lises un peu plus. Que tu quittes tes gants de base-ball et que tu t'évades aux pays des merveilles. Tu l'as compris bien plus tard. (+) Cinéma ; tu le reconnais, tu as des lacunes cinématographique. Tu n'es pas à la page, mais ces derniers temps tu as tenté d'améliorer ça. Lily te laisse pas le choix, elle a instauré des soirées movies. Te faisant découvrir à chaque fois de nouveaux réalisateurs. T'aimes bien ça. Bon tu préfères passer tes soirées dehors plutôt que devant un poste de télévision. Voir un bon match plutôt qu'un film, mais les deux te vont. T'es pas contrariant comme mec. (+) Ménage ; tu es tout sauf bordélique. Si certains diront que c'est à cause de l'armée, toi tu diras que c'est juste à cause de tes parents et de ton éducation. Tu as dû mal avec le désordre. Chaque chose à sa place et tout le monde est content. Bon t'es pas maniaque non plus, mais ton intérieur est aussi propre que ton corps. T'aimes bien recevoir tes amis. T'aimes bien avoir un appartement clean. Tu aimes les tâches domestiques, t'es pas du genre à rechigner lorsqu'il faut faire à manger ou le ménage. Le repassage c'est ton atout fort, tes cols de chemises sont toujours impeccable. Tu remercies ta mère pour l'astuce. (+) Égalité ; Toi t'es pour la parité. Tu trouves ça normal qu'une femme puisse réparer des voitures. Donc à tes yeux ça te choque pas de voir un homme au foyer. Tu ne dénigres pas le sexe opposé au tiens car ses demoiselles sont tout autant capable que vous messieurs. D'ailleurs dans ton commandant tu avais une femme en sous officier. Et elle savait envoyer et mordre au besoin.  

Pseudo/Prénom GRRRRRRRR j'ai "essayé" de grogner, z'avez entendu ?  :russe: je suis un "gros" matou et j'fais peur ! Comme Baby Groot   Sinon toujours le même : TAZ et non j'suis pas doux donc pas de tazou  :russe:      Âge       toujours comme bébé tomtom mais lui il vient de les prendre, moi ça attendra la fin d'année please    Pays encore la france pour les jours à venir   mais bon plus que pour le temps d'un été (logiquement)   Connexion j'y ai fait mon trou    Où as-tu connu le forum? sur skype qu'il m'a été tendu et puis à présent il est dans mes predefs un peu partout   Personnage de ma tête, encore    Dernière bafouille eh bah moi ce soir je mange un barbecue et je veux des liens, je les exige même, j'offre mes chocolats au premier qui me déclare sa flemme et qui me dis la réponse : qui de l'oeuf ou la poule est arrivé en first ? Même Castiel il sait pas  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Dim 21 Mai - 20:22



J'en ai plus rien à foutre. Et vous savez quoi ? J'en ai rien à foutre d'en avoir rien à foutre. Je veux juste récupérer mon hamburger.

Heroes Les yeux rivés sur ce nouveau paysage qui défile sous tes yeux. Innocent que tu es, triste de quitter ta terre natale. On ne t'a pas laissé le choix. C'est le travail de papa qu'elle t'a dit ta mère. La seule explication que tu as eu. « le travail de papa » parfois t'en as marre que ta mère te traite comme un gamin. T'as peut-être neuf ans, bientôt dix ans, mais tu comprends. Ton père, ce héros qui vogue entre mer et terre. Il n'est pas toujours là, mais lorsqu'il est à la maison c'est un bonheur. Parce que toi ton père tu l'aimes, tu l'adores, tu l’idolâtres. T'as envie d'être comme lui plus tard. Un homme bien comme le dit fièrement maman. Elle l'aime ton père, ils s'aiment tes parents. Toi tu trouves ça parfois écœurant, mais à la fois beau. Parce que même si tu comprends rien à l'amour et tout ce que ta mère te raconte à ce sujet. T'aimes bien, t'aimes bien les voir ensemble. Tu te poses parfois en haut des escaliers et les regardes, ils se chamaillent comme des enfants. Comme tu fais avec Lucy. Lucy c'était ton amoureuse, mais tu vas plus la revoir. Elle est restée là-bas. Elle t'a dit que vous vous aimerez jusqu'à la fin des temps, mais t'y crois pas trop. Maman elle dit que c'est mignon. T'as juste haussé les épaules et monté dans la voiture. Le choix, tu l'as pas vraiment eu. Le travail de papa. La voiture finit sa course et tu découvres une maison. Presque semblable à celle que vous avez quitté à Limerick. Presque parce que la porte elle est pareille que celle du voisin. Toi t'aimes pas ça. T'es habitué à voir des portes différentes. Des couleurs sur chaque portes qui entourent le quartier. Là, elles sont toutes pareilles ou presque. Tu descends de la voiture et fixe cette maison. Ta nouvelle maison. Cette porte. Une main se pose sur ton épaule, tu relèves la tête. « Tu voudras quelle couleur ? » qu'il te dit ton père. D'un coup ton sourire apparaît. Parce qu'il a comprit. Il sait tout ton père. « Bleu » lâches-tu, fièrement. Et il sait pourquoi. Sa main s'écrase sur tes cheveux. Une habitude. Une étreinte. Tu fixes à nouveau cette maison. Soufflant, c'est pas encore chez toi, mais tu vas devoir t'y faire. Wellington. Nouvelle ville, mais aussi nouveau pays. « Andy tu veux voir ta chambre ? » La voix de ta mère te sort de tes rêveries. Tu cherches sa silhouette avant de la trouver en haut. Il ne t'en faut pas plus pour courir vers elle. Parce qu'ils te connaissent. Ils savent comment te parler. C'est ça les parents après tout.  

Les mains moites, tu regardes partout et nul part à la fois. Jouant avec tes jambes. Tu attends bien sagement, comme te l'a demandé le proviseur. Tes parents discutent avec lui, tu attends. Parce que tu as pas le choix. Faisant de drôle de bruit avec tes lèvres. Des plocs, des ploucs. Tu t'ennuies un peu, voir beaucoup. Ta nouvelle école, bien trop calme à ton goût. « T'attends quoi ? » Tournant la tête vers cette voix, inconnue, cet accent qui t'amuse. Un petit blond te regarde de la tête au pieds. T'en fais de même. « Mes parents discutent avec le proviseur. - t'es nouveau ? - oui » Il se pose à côté de toi. « Luke » qu'il te sort en te tendant la main. Tu hésites un moment, puis la prend « Andy - sympa ton accent tu viens d'où ? - Irlande » Il te sourit, tu ne sais pas pourquoi mais tu en fais de même. Et il continue de te parler. De tout et de rien. De son robot par exemple. Tu l'écoutes et admires ce jouet. Toi t'es plus soldat, de plomb ou métal. Ton père qui te les a offert. Tout comme tes playmobils. T'en as une caisse, tu lui proposes même de venir jouer avec toi. Il accepte. T'es content. T'es content parce que tu viens de te faire un copain. Bizarrement t'as moins peur de cette première journée. L'école t'apparaît plus sympathique d'un coup et ça c'est grâce à Luke. Ton nouvel ami.

Let's Dance Ce bip qui retentit, encore et encore dans toute la pièce. « Putain Andy réveille toi. » Tu ouvres un œil puis un second. Baillant une fois de plus. Tu sens qu'on te secoue. « C'est la rentrée bouge ton cul Carmichael ! » Tu lances un grognement avant de tourner la tête vers le réveil. Tes yeux s'ouvrent en grand. Tu percutes. Faisant un bon et te retrouvant la tête la première sur le sol. Saluant la moquette.  La migraine, tu la sens arriver. Luke s'active à côté de toi. Ce n'était pas une bonne idée de veiller aussi tard, de jouer jusqu'à pas d'heures. Ce n'était clairement pas une bonne idée de tester l'alcool de ton père. Rien de tout ça n'était une bonne idée, mais vous vous en foutez. Vous êtes plus des gamins à présent quoique … tu attrapes ta chemise, ton sac et cours après ton meilleur pote. Ton pote d'infortune. Celui qui te lâche pas, envers et contre tout, vous êtes dit. Luke c'est bien ton meilleur ami et heureusement qu'il fut là. Il t'a permis de t'adapter à cette nouvelle vie. Cette ville, ce pays. Se moquant souvent de ton accent, mais tu lui fais bien payer. Tu pédales à présent, comme si ta vie en dépendait. Il va trop vite, mais ça t'éclate. Parce que les courses ça vous connaît. Vous êtes compétiteurs et joueurs. Qui ferait la meilleure prouesse. Tu piques un sprint pour le rattraper. T'as l'impression que tes boyaux vont bientôt sortir et que tu vas rendre le tout sur le bitume. Sauf que tu t'avoues pas vaincu, pas encore. Tournant la tête pour le regarder lorsque tu le dépasses. Tu vois son petit sourire. Celui qui dit « t'as pas gagné Carmichael. » et toi continues de pédaler. Sans te soucier de ce qu'il y a devant toi, c'est au moment ou tu regardes à nouveau de toi que tu percutes. Le temps de freiner. Tout s'enchaîne trop vite. Les feuilles volent autour de vous. Et toi, t'es à terre, mais pas seul. Relevant doucement la tête, tu sens un corps sous toi. Tu ne sais pas comment tu t'y es pris. Tu sais que tu as été catapulté de ton vélo. Et puis elle. Tu l'as percuté et là tu percutes tout cours … « J'suis désolé .. » bredouilles-tu. Elle cligne des yeux. Un bleu qui t'envoute direct… elle se racle la gorge et tu comprends. Tu bouges, reprends tes esprits. Remettant tes pieds sur le sol, tu l'aides à se relever. Elle accepte mais pas vraiment de bon cœur. Tu peux le voir dans ses yeux. « D'habitude j'suis plus doué ... » dis-tu tout perdu … C'est la première fois que tu te sens ainsi. Elle t'écoute à peine. Marmonnant quelque chose. « J'peux t'aider. - non merci ça suffit ! » elle rassemble ses affaires et se précipite vers l'entrée. Toi tu restes là, comme un con. Admirant cette silhouette. Oubliant que ton front saigne et pas que. « Bah alors t'as foutu quoi ? » Luke te ramène à la réalité ! Te tapant dans le dos pour te réveiller un peu plus. « J'crois que j'vais dégueuler »

Alice. Douce Alice. Tu rêves à nouveau de te perdre dans son regard bleu. Tu l'écoutes pendant qu'elle discute sur un truc quotidien. Basique. T'aimes bien l'écouter parler. T'en as mis du temps avant qu'elle accepte de discuter avec toi. Il faut dire que votre première rencontre … vous n'êtes pas prêts de l'oublier. Pour ta défense, t'arrêtes pas de dire que tu n'y es pas vraiment pour grand-chose. Et elle te rabâche que tu ne sais pas pédaler. Tu as fini par baisser les bras, il est vrai que si tu avais fait plus attention ce jour-ci .. rien ne serait arrivé. Sauf que t'es bien content de l'avoir percuté. Parce qu'Alice, c'est Alice. Tu te perds dans ses mots. T'as l'air d'un idiot, un triple idiot comme dirait Luke, mais t'y peux rien. T'aimes sa présence. T'aimes son regard. T'aimes tout en elle. Sauf que t'es con. T'as que seize ans, t'es pas capable de dire à une fille que tu l'aimes. Puis t'es pas sûr. T'y connais rien, même si c'est la première fois que ça te fait ça. Alors tu te contentes d'être son ami, parce que c'est cool. Qu'elle est cool Alice. « Andy tu m'écoutes. - Hein oui tu disais. » Elle lève les yeux au ciel et toi tu ne comprends pas. T'as fait quoi encore ? « J'te disais que Lucas veut m'inviter. - Euh ... » Elle plonge son regard dans le tien. Là tu sais pas quoi dire. « C'est cool. » que tu dis. Abruti ! Elle semble déçue de ta réponse, mais ça tu le vois pas. Tu le sais pas. Tu te maudis juste intérieurement.

Big Girls Don't Cry Tu souffles. Passant tes mains au dessus de ta tête. Fermant les yeux. Savourant ce moment. Cet instant présent. Plus que quelques jours. Tu ne réalises pas encore que dans quelques jours tu seras là-bas. Sur le terrain, portant ton uniforme. Une vie qui te semble tracé depuis toujours… tu le réalises à présent. T'étais destiné à rentrer dans l'armée. Tu le comprends que maintenant. Lorsque tu as vu la fierté dans son regard. Il ne t'y a pas poussé, tu l'as décidé par toi même. À tes yeux ça t'a semblé évident. Tu adores ta vie ici, réparer des toits ça te plaît. Être charpentier ça t'irait à merveille, mais .. tu aspires à mieux. Toi aussi t'as envie d'être un héros. Tu réouvres les yeux doucement au son de ce petit bruit. Tu le reconnaîtrais entre milles. Elle s'avance vers toi, sur la pointe des yeux. Ta petite tête blonde adorée. « Viens-là. » Il lui en fallait pas plus avant qu'elle court se poser à côté de toi. Se blottissant contre toi. « J'veux pas qu'tu partes » qu'elle te sort la gamine. Tu l'avais pas prévu tout ça. En signant t'avais oublié les adieux. La douleur que ça te ferait dans le bide en voyant leur visage. Et là ce n'est pas le plus douloureux. Bien que ce petit regard te fasse craquer. « Daffy j'te jure que je reviendrais, puis on restera en contact ! J'te l'ai promis ! Des lettres tous les mois, voir semaine si tu tiens pas ! » Elle semble sceptique, tu peux le voir à travers ses fossettes. « Oui mais ça sera pas pareil ! » tu la serres un peu plus contre toi. « J'sais bien, mais c'est pour ça que tu vas m'faire une promesse. » Elle se recule, intriguée par tes propos. Ce qui t'amuses. Tu sors de ton tiroir, un vieux doudou. Un truc abîmé par le temps. « J'te confis Sully, c'est mon doudou et j'y tiens. J'te donnerais bien Alvin, mais j'suis pas sûr que les parents acceptent. » elle regarde ta misérable peluche et ne semble pas comprendre. « Daffy j'veux que tu en prennes soin pour moi ok ? - maispuis comme ça j'serais toujours avec toi ! » Petit clin d’œil et tu embrasses ton front. Ta petite tête blonde boude un peu. Tu sais qu'elle ne veut pas que tu partes et ce n'est pas la seule … elle ne t'a pas répondu depuis l'annonce. Tu redoutes le moment, tu sais que ça va faire mal .. et là t'auras pas un malheureux nounours à lui confier … pour l'instant tu savoures ce moment familial. Daffy peut bien te bouder, toi tu savoures ce petit câlin, chaleureux et enfantin, c'est tout ce dont tu as besoin.

Les mains moites à nouveau. Tu ne sais pas si elle va venir. Tu ne sais pas si tu vas revoir son visage avant de partir. Demain matin. Six heures. Tu appréhendes plus ce moment que le départ. Tu te sens con… Terriblement con. Quatre ans. Quatre longues années et t'as rien fait. T'as pas agis, pas comme tu aurais dû. Pas comme il fallait. Jamais comme il le fallait. Parce que t'es qu'un idiot. Tu t'es résigné à être le meilleur ami. Parce que c'est mieux ainsi. Que la vie ou vous n'avez jamais été sur la même longueur d'onde. « On a plus seize ans ... » sa douce voix te sort de tes pensées. Elle se plante devant toi, tu vois à son regard qu'elle t'en veut. Soufflant. Tu le savais. Tu le savais que ça serait le pire des moments. Le pire des au revoir, parce qu'elle n'est pas juste ta meilleure amie. Alice, douce Alice qui fait bondir ton cœur à chaque regards, paroles. Parce qu'elle t'a envoûté dès le premier instant. Et que t'as été incapable de lui dire … « Tu vas vraiment l'faire ... » Elle te connaît. Trop bien même. « J'te savais con, mais pas à c'point ! - Alice … - non y a pas d'Alice qui tienne ! On a plus seize ans Andy. Tu l'sais au fond de toi. C'est pas qu'un petit départ pour des vacances. C'est pas qu'un petit « j'reviens » Y a pas de « c'est cool » on a passé tout ça ! Tu l'sais tout autant que moi ! » Son regard qui te fait froid dans le dos. Tu ne sais pas quoi lui dire. Elle a raison. Vous êtes plus des gamins. Vous devenez des adultes.Tu assumes tes décisions, t'assumes de t'être enrôlé. « Je … - bon sang t'es pas capable de le dire. Alors écoutes moi bien. Tu vas partir. Tu vas partir jouer les héros ! J't'en empêche pas, parce que j'sais que c'est toi. T'es comme ça. C'est fait pour toi, mais … » Tu plaques tes lèvres contre les siennes. Votre premier et unique baiser. Elle ne dit rien. Ne te repousse pas. Parce qu'elle sait. Vous savez l'un comme l'autre que c'est ça. Ça aurait dû être ça depuis bien longtemps … vous êtes juste trop stupide, bête … Vous savez aussi que ça s'arrêtera là. Tu ne voulais juste pas qu'elle le dise. Tu ne veux pas qu'elle prononce ces mots. Parce que ça va te détruire. Tu veux juste partir. Qu'elle reprenne sa vie. Que vous restiez ce que vous êtes. Andy et Alice. Deux âmes qui sont voués à ne pas être ensemble .. alors que c'est juste la femme de ta vie. Ça tu le sais. Parce que tu as le même regard que ton père lorsqu'il regarde ta mère. Tu peux juste pas lui demander de t'attendre. Tu peux pas lui infliger ce que va être ta vie dans les jours, mois, années à venir. Elle attend autre chose, elle vise d'autres choses. Elle le sait tout autant que toi .. alors ça sera votre unique baiser, avant que chacun reprenne sa vie ...

Life on mars Sursautant. Ce n'était qu'un rêve… du moins un cauchemar. Une main sur pose sur ton torse. « Encore » qu'elle te dit à demi endormi. Oui « encore » tu sors délicatement du lit. La laissant se rendormir. Encore et toujours. Tu en es sorti, mais les marques restent. Tu te sers un verre d'eau, contemplant la ville endormie. Sydney ton point de chute. Ton nouveau départ, après l'armée. Après cette défaite. Tu l'as vu ainsi, avant de te dire qu'une nouvelle porte s'ouvrait à toi. Tu ne pensais pas t'y plaire autant, l'armée. L'armée qui t'a comblé, dans tous les sens. L'armée qui t'a donné et tu lui as tout donné. Treize ans de ta vie. Treize longues années, avant tout ça … ce jour fatidique. Parce que tu étais pas prêt. Que vous vous y attendiez pas. Ton épaule qui te lance. Te rappelant sans cesse que ça a bien existé. Que tu ne peux plus piloter. Que tu n'es plus cet homme. Tu n'es qu'un blessé, un mec qu'ils ont tenté de remercier en offrant un poste dans les bureaux. T'as hésité. Dire oui et rester dans l'armée. Puis finalement tu les as remercié et tiré ta révérence. Tu ne pensais pas que tu finirais ainsi. Tu te voyais finir tes jours là-bas. Sur le terrain, partant de mission en mission. Faut croire que la vie change, qu'elle est faite d'imprévu. Elle a mis Sally sur ta route et vous êtes bien. Vous êtes heureux tous les deux. Puis t'as vie a changé. T'es tonton à présent. Y a une autre tête blonde qui compte sur toi. T'as toujours été présent pour Daffy et tu l'es encore plus pour ton petit canard. Elina, la fille de ta Daffy, t'as été surpris à l'annonce, mais tu as été là. Tu lui as promis d'être toujours là et tu tiens tes paroles. Posant ta main sur la fenêtre, examinant cette ville. Ta vie. Ce que tu es devenu. Un homme bien d'après ta mère, qui réclame ton retour. Elle sait que tu n'es plus si loin, mais elle aimerait t'avoir prêt d'elle. Tu y songes de plus en plus à rentrer. Ça te ferait du bien d'être entouré des tiens. Puis ça fait deux ans que tu es ici. Tu sens que tu as besoin de changement. Ton métier te plaît, mais … oui y a un mais il te manque un truc. Une présence, des habitudes sûrement. Sally, tu lui en as déjà parlé, de ton envie de retourner à Wellington. Elle n'est pas contre, même si sa vie est ici. Tu ne veux pas la forcer. Un an et demi que vous êtes ensemble. T'as pas envie de la forcer, mais t'y songes. L'envie de retourner au bercail, prêt des tiens…

« Tonton t'es vraiment de retour ? » Ton petit canard sur les genoux. Son regard qui te fait chavirer à tous les coups, le même que sa mère. Comment dire non ? Tu l'attrapes, Bowie qui lève la tête à côté de vous. « Vraiment. » Ton sourire s'agrandit en voyant dans ses yeux son bonheur. Elle te saute dans les bras, si ça ce n'est pas de l'amour. Tu sais que tu as pris la bonne décision en revenant ici. Auprès des tiens. T'es passé voir le bar de Luke, qui tourne plutôt bien. T'es toujours aussi fier de lui et de ses avancements même si des surprises ont fait surface dans sa vie. Il t'étonnera toujours. Ce qui ne t'étonne pas, c'est que votre complicité n'a pas changé. Il reste toujours ton meilleur ami. Ton roc. Ton premier ami sur cette terre qui t'était inconnu à l'époque. Plus de vingt ans d'amitié et rien n'a changé, excepté vos corps et quelques points de vos personnalités. Vous restez pourtant deux gamins lorsqu'il s'agit de compétition. Ta mère a presque sauté au plafond lorsque tu lui as annoncé que tu revenais pour de bon. Daffy fut aux anges, et la réaction d'Elina est en direct. Tu es déjà certifié nounou agrée. Ce qui te dérange pas. Sally va bientôt te rejoindre le temps pour elle de régler ses affaires, de trouver un appartement … Oui parce que vous n'en êtes pas encore là .. pas encore au point de vivre ensemble, mais ça vous convient. Tu ne veux rien précipiter. « Bon allez ma puce on a rendez-vous et tonton doit retourner bosser. » Daffy attrape sa progéniture qui tente tant bien que mal de s’agripper à toi. Bowie s'étire et descend du canapé, elle a compris. Il est l'heure. L'heure pour toi de partir. L'heure de prendre ton vélo et d'aller arpenter la ville. L'heure d'aller sur ton chantier. La pause déjeuner ne peut pas s'éterniser. Après plusieurs câlins ton canard finit par partir et toi par prendre ton vélo. T'aurais pu prendre ta voiture, mais t'aimes bien pédaler. Retrouver la saveur de tes seize ans, de l’insouciance. Puis bon le sport ça te connaît et d'un côté tu pollues moins. Musique dans les oreilles, du grand bowie comme à ton habitude. On ne change pas une équipe qui gagne. Tes mains serrent le guidon. Les freins grincent, tu as manqué de rentrer dans cette personne, dans cette poussette.. relevant les yeux. « Andy ... » Elle a été plus rapide que toi. Plus rapide comme à son habitude. Elle te regarde et sourit. Ne tardant pas à se jeter dans tes bras. Tu ne l'avais pas oublié. Alice, ta douce Alice. Ces derniers années, vous vous êtes moins parlés. La vie et ses aléas. Vous êtes pourtant toujours restés en contact, mais ça .. tu regardes la poussette, puis elle. « J'crois que … - demain même endroit ... » qu'elle te dit en déposant un baiser sur ta joue. « C'est bon de te voir à nouveau ... » elle bloque un dernier instant son regard dans le tien. T'en as le souffle coupé. Alice, ton Alice, maman ? Non ? Et pourtant … ça tu t'y attendais pas … tu ne comprends rien et comme un idiot tu restes au milieu de la voix. La voiture passant te ramène à la réalité. À ta vie, une nouvelle phase de ta vie… à ton retour… et au fait que si tu continues ainsi, tu vas être en retard !

Revenir en haut Aller en bas
admin filant comme une étoile
avatar
admin filant comme une étoile
Who you are
posts : 484
faceclaim : charlie hunnam + lempika
multinick : heath (s. stan) + samuel (p. pascal) + raven (s. shaik) + giza (n. portman)
âge : 31 yo
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité :
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t2204-i-cook-with-wine-som http://www.thegreatperhaps.org/t2234-give-me-more-wine-or-leave-me-alone-nikki

Dim 21 Mai - 20:24

REBIENVENUE A LA CASA
je te réserve milo
sinon bah;
REND NOUS FIER PUKEKOS


no grape grows on sinner’s vine •• { nicola hayes-taptiklis
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Dim 21 Mai - 20:25

Rebienvenue
Oublie pas ta cousine préférée
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 4380
faceclaim : alexis ren, @perséphone.
multinick : mendoza (c. mendes)
âge : vingt-deux ans. (née le 13 février)
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t1755-derivons-jusqu-a-l-o http://www.thegreatperhaps.org/t3255-dangerous-woman-cam#110115

Dim 21 Mai - 20:26

milooooo
trop trop bon choix !
rebienvenue par ici



this isn't everything you aresi la conversation constituait les paroles d'une chanson, le rire en devenait la musique, et les moments passés en tête à tête, une véritable mélodie qu'on pouvait rejouer sans cesse sans jamais se lasser.

trop de love :
 
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 6733
faceclaim : ca&arabella.
multinick : caly (c. bennet) & ares (m. ventimiglia)
âge : vingt-neuf ans.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :


Dim 21 Mai - 20:26



c'te sexytude milo quoi ce choix de dingue

rebienvenue et bon courage pour cette nouvelle fiche



you taught me the courage of stars before you left how light carries on endlessly, even after death with shortness of breath, you explained the infinite how rare and beautiful it is to even exist.

la classitude:
 
Revenir en haut Aller en bas
admin filant comme une étoile
avatar
admin filant comme une étoile
Who you are
posts : 484
faceclaim : charlie hunnam + lempika
multinick : heath (s. stan) + samuel (p. pascal) + raven (s. shaik) + giza (n. portman)
âge : 31 yo
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité :
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t2204-i-cook-with-wine-som http://www.thegreatperhaps.org/t2234-give-me-more-wine-or-leave-me-alone-nikki

Dim 21 Mai - 20:26

ouesh met le nom de ta célibrité en titre
( j'adore comment je réspecte pas les anciens membres )
( )


no grape grows on sinner’s vine •• { nicola hayes-taptiklis
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Dim 21 Mai - 20:28

t'es trop moche



non j'dec mon humour est
re bienvenue, avec ce beau mâle qui promet
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Dim 21 Mai - 20:32

Rebienvenuuuuuuue !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Dim 21 Mai - 20:35

rebienvenue chez toi ♥
Revenir en haut Aller en bas
Under Pressure ( a n d y )
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Sauter vers: