AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

David + One passion, one duty... Two ways for one life

Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Mar 23 Mai - 11:01


David Sloan
feat. steven r. mcqueen

Nom Sloan Prénom(s) David Âge 24 ans Naissance Auckland, le 12 janvier 1993 Nationalité néo-zélandais Origines c'est un enfant pure souche de la Nouvelle-Zélande Statut civil célibataire est une vie de couple à temps plein avec soi-même Orientation sexuelle hétérosexuel Occupation étudiant en sixième année de droit, il entame plus précisément sa première année de licence en droit pénal ; boxeur amateur Argent revenu assez moyen, il survit grâce à des paris sur des matchs de boxe amateurs auquel il participe, et peut compter sur une aide financière de sa mère Caractère (+) A l'écoute (+) Attentionné (+) Assidu (+) Drôle (+) Compréhensif (+) Energique (+) Persévérant (+) Débrouillard (+) Timide, principalement avec les filles et les femmes qui lui plaisent (+) Loyal (+) Généreux (+) Observateur (+) Sociable (+) Bon vivant (+) Idéaliste
(-) Distrait (-) Entêté (-) Provocateur (-) Susceptible (-) Impulsif (-) Violent, principalement dans le monde de la boxe (-) Méfiant (-) Secret (-) Toujours en retard (-) Insouciant (-) Impatient (-) Nerveux (-) Exigent, particulièrement vis-à-vis de lui-même (-) Maniaque (-) Bagarreur

1. Une vie pour une autre. Une mort pour donner la vie. Lorsque David a poussé son premier cri, tenu tendrement et chaudement dans les bras de sa mère, c'est à ce même instant que son père, champion de boxe de son état, trouva la mort sur le ring. Un violent coup très mal placé. Un choc brutal au cerveau. Une rupture d'anévrisme. Un père boxeur perdant la vie, laissant sa mémoire et son héritage perduré dans cette nouvelle existence qui venait de voir le jour. 2. Les jeunes années de David ont été assez délicates et compliquées. Malgré toute l'attention et l'amour dont sa mère pouvait faire preuve, cette dernière avait beaucoup de difficultés à remonter la pente. Ainsi, c'est avec l'image d'une femme renfermée, tourmentée, mélancolique, triste et au visage régulièrement pleurant que le jeune garçon dû grandir. Cela a, toutefois, eu le mérite de renforcer le lien et l'entente entre le fils et sa mère. Il lui vouait naturellement une profonde affection, et comme un sentiment de bienveillance. Que cela soit par des bêtises, des petits bricolages maison ou des dessins discutables, David n'avait de cesse de vouloir faire sourire et rire sa mère. Un pari moyennement réussi, dirons-nous ! 3. En grandissant, essayant de comprendre pourquoi il ne grandissait pas avec un père à ses côtés, comme tous les autres enfants, le jeune bambin posa énormément de questions à sa mère qui, pour sa part, ne cacha nullement les circonstances de la mort du paternel. David eut même la chance de pouvoir accéder à des enregistrements de matchs de boxe qu'avait mené son père. Des enregistrements qu'il conserva toujours très précieusement et qui, au grand dam de sa mère, lui transmis peu à peu le virus de la boxe. 4. C'est aux alentours de ses onze ans que David participa à son premier entraînement dans un club pour jeunes amateurs. Cela fut source de coups de gueules, de cris, de discordes et de conflits dans la demeure du jeune adolescent. Il était hors de question pour la mère que de voir son fils unique emprunter une voie similaire à celle de son père, et prendre le risque de finir comme lui... Sur un ring... Cette simple pensée lui était insupportable. Pourtant, cela ne découragea pas et n'arrêta nullement le jeune David qui, que cela plaise ou non, continuerait de participer à de tels entraînements tant que l'envie demeurerait présente ! 5. C'est d'ailleurs au sein de ce gymnase qu'il trouva un substitut de figure paternelle. L'entraîneur. Le coach. Un quadragénaire affichant les rides d'un lourd vécu et la solidité du poids des années. Un homme très généreux et, néanmoins, d'une sévérité hors norme. Il savait se montrer excessivement dur et exigeant avec chacun de ses petits protégés. Davantage avec David, dont il cernait une certaine forme de potentiel ! Et si son visage dur et aigri avait de quoi déstabiliser l'adolescent, ce dernier pu surtout déceler un miroir, une paroi, un bouclier de rigidité servant à cacher la bienveillance et la sensibilité de son aîné. Ainsi, indirectement, partageaient-ils tous deux une relation semblable à celle d'un fils et de son père, même si cela ressemblait plus à une entente des mauvais jours, la plupart du temps. 6. Le statut financier de la famille n'étant pas au mieux de sa forme, David commença à dégoter ses premiers jobs étudiants à l'âge de quinze ans. Manutentionnaire estudiantin dans un supermarché, technicien de surface dans les locaux des hôpitaux, serveur dans des bars et vendeur dans des stations services ou autres petites échoppes ouvertes 24h/24. Tel est l'exemple des petits boulots qu'il a pu collectionner entre ses cours au lycée et ses entraînements de boxe. De l'argent gagné à la sueur de son front, mais qui permettait autant de payer son équipement que de, surtout, aider sa mère dans le paiement des diverses factures. Débrouillard et volontaire, il n'aurait pas laissé la première femme de sa vie s'en sortir seule pendant que lui ne cherchait qu'à assouvir ses envies et ses désirs ! 7. À dix-sept ans, David connut une 'seconde tragédie'. Une affaire glauque. Une affaire bizarre, étrange. Et qui, pour le jeune homme, demeure un mystère non résolu jusqu'à présent. Son coach, son 'autre père', s'est retrouvé derrière les barreaux pour une histoire de meurtre. D'après les éléments de l'affaire, il s'agissait d'une sordide histoire de règlements de compte. Sauf que David n'y croyait pas. Tout fut présenté comme si son coach était un meurtrier, un homme capable d'agresser et de cogner gratuitement. Tel un boxeur violent n'ayant jamais su se contrôler. Et vu le caractère revêche du bonhomme, l'amalgame ne fut pas compliqué à faire... Même pour un jury ! Sa mère ayant accepté un compromis par lequel David pourrait continuer la boxe s'il faisait des hautes études, le jeune homme n'a alors pas hésité à entrer à la faculté de droit. Il n'y connaissait rien, ne s'y était jamais réellement intéressé. Mais tout comme il ne lâchait rien pour aider sa mère, il en ferait de même pour aider son 'père', et lui permettre d'être innocenter le moment venu ! 8. Destinée insoupçonnée ou heureux hasard ? Quoiqu'il en soit, David se surprit, hors de ses motivations, à découvrir et apprécier réellement le droit. Cela soulevait plein de questions, de mystères, d'interrogations, et toujours plus de curiosité. Chercher à comprendre. Connaître et apprivoiser pour maîtriser. S'entraîner cérébralement pour cerner toutes les connaissances et les arts subtils de la loi et du droit. Une autre forme de combat qu'il entama depuis son entrée à l'université. Et, tout comme sur le ring, un combat qu'il n'abandonnerait pas, jamais ! 9. Même sans la présence de son coach à ses côtés, David su s'entourer d'autres 'amis' et de conjuguer ses nouveaux rêves de droit avec ses idéaux de compétition, de boxe. Il se fit une place dans le circuit des boxeurs amateurs. Pourrait-il faire preuve de suffisamment de talents et de ténacité pour entrer dans le circuit des pro's, des meilleurs ? Il faudrait encore du temps pour le dire. Et puis, le jeune homme jonglait sur deux paliers en même temps. L'envie de la compétition a toujours été là. Mais il se devait de tenir la promesse faite à sa mère en terminant son cycle d'études. Tout autant qu'il se devait de respecter sa parole de pouvoir sortir son coach de l'enfer où il était. La boxe, elle, serait toujours là après... Même si, comme dans tout sport, il est toujours bon de ne pas oublier que l'horloge tourne... 10. Derrière tous ces faits, David n'en demeure pas moins un étudiant normal. Il aime s'amuser, et c'est un véritable bon vivant qui aime la vie, qui aime profiter de tous ses bienfaits, et qui ne souhaite avoir aucun regret de sa jeunesse ! Ainsi ne se refuse-t-il jamais une sortie entre potes, des soirées dansantes, autour d'un verre, dans un bowling, au cinéma, au karaoké ou, encore, derrière une console de jeu vidéo. Tout ce qui peut lui apporter un tant soit peu de détente et de lâcher prise sont des éléments auxquels il ne renoncera jamais, ni ne délaissera. 11. S'il a pris son indépendance en s'offrant la location d'un petit studio en plein centre-ville, il ne l'a décoré que de manière assez sommaire, pour ne pas dire spartiate. Une grande pièce de vie, avec un canapé lit. Un sac de frappe trônant à la place d'une table à manger. Une télévision avec une console et un lecteur vhs, conservant précieusement les enregistrements de son paternel, et quelques cd's de musique traînant par ci et là. Ce n'est pas le grand luxe, mais ça lui convient. Il n'en rougit pas et n'en n'a pas honte. Au moins a-t-il la fierté de tracer son chemin comme il le peut, au fil du temps. 12. Comme tout jeune homme, il a déjà eu quelques relations passées. Et, s'il aime le contact délicieux et plus que charmant de ces belles créatures que sont les femmes, ce n'est ni un coureur, ni un collectionneur. Il est heureux quand il peut partager des instants d'intimité et de relation avec une ravissante élue. Mais si cela n'arrive pas, il ne s'en morfondra pas, ni ne cherchera forcément la ferveur de relations d'un soir. Sans doute par manque de temps, ou plus certainement, par un romantisme latent et enfoui !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Mar 23 Mai - 11:02


Nobody wants to be lonely


Prénom Nom
feat. avatar

Type de lien ❇ Développe ici le lien entre ton personnage et celui d'un autre joueur. Essaie d'être le plus clair et précis possible, pour que tout le monde puisse bien cerner votre lien!


Prénom Nom
feat. avatar

Type de lien ❇ Développe ici le lien entre ton personnage et celui d'un autre joueur. Essaie d'être le plus clair et précis possible, pour que tout le monde puisse bien cerner votre lien!


Prénom Nom
feat. avatar

Type de lien ❇ Développe ici le lien entre ton personnage et celui d'un autre joueur. Essaie d'être le plus clair et précis possible, pour que tout le monde puisse bien cerner votre lien!


Prénom Nom
feat. avatar

Type de lien ❇ Développe ici le lien entre ton personnage et celui d'un autre joueur. Essaie d'être le plus clair et précis possible, pour que tout le monde puisse bien cerner votre lien!


Prénom Nom
feat. avatar

Type de lien ❇ Développe ici le lien entre ton personnage et celui d'un autre joueur. Essaie d'être le plus clair et précis possible, pour que tout le monde puisse bien cerner votre lien!

Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 217
faceclaim : Deepika Perfect Padukone. (EXODRIUM.)
âge : 27 ans, mais n'a pas grand chose d'une adulte.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t3145-said-i-wouldn-t-do-i http://www.thegreatperhaps.org/t3150-rathi-another-vice

Sam 17 Juin - 17:37

Holà
J'aimerais un lien !
Si je suis pas trop à côté de la plaque, y'a peut-être des chances que David et Rathi aient étudié ensemble à un moment.
Rathi est allée jusqu'en 4ème année de droit (redoublant sa 3ème année) puis elle a abandonnée. Elle a passé un an à faire des petits boulots avant de trouver un job de secrétaire dans un cabinet d'avocat.
Doooonc si mes calcules sont bon: David étant en 6ème année, y'a deux ans il était en 4ème année (logique) et, il y a deux ans Rathi était elle aussi en 4ème année. Donc Rathi pourrait avoir été dans sa classe suite à son redoublement de 3ème année. (ça va tu me suis ? ) Elle avait un an d'avance sur lui, avant de redoubler et de se retrouver dans la même promo que David
Du coup on peut techniquement se baser sur ça pour une lien de folie qu'en dis tu ?


Little Of Your Love + You're just another recovering heart. I wasn't even gonna try. You wouldn't even give up time. Could be so easy, you make it hard.
Revenir en haut Aller en bas
David + One passion, one duty... Two ways for one life

Sauter vers: