AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Matthew - Once upon a time , my tale

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Ven 2 Juin - 20:42


Matthew Jared Collins
feat. Chad Michael Murray

Nom Collins, un nom particulièrement commun. Nombreuses étaient les personnes qui lui avaient demandé s’il faisait partie de telle ou telle famille possédant le même patronyme.   Prénom(s) Matthew, mais vous pouvez aisément le nommer Matt ou Matty si vous le désirez. Son second prénom est Jared, apparemment c'était le nom de son grand-père paternel, un homme qu'il n'a malheureusement jamais connu, car ce dernier est décédé avant même que Matthew ne vienne au monde. Âge Trente trois années déjà bientôt trente quatre. Le temps file si vite c'est dingue.Naissance Il est né le trente et un octobre, Halloween de l'année mille neuf cent quatre vingt trois à Wellington.Nationalité Il est néo-zélandais. Origines Apparemment il aurait du sang irlandais dans les veines du coté de sa mère. Statut civil Il fut un temps où Matt était amoureux, vraiment amoureux. Pour ne rien vous cacher il avait même pensé avoir trouvé la femme de sa vie. Malheureusement, cette dernière n'avait fait que se jouer de lui. Désormais son cœur n'est plus qu'une multitude de morceaux qu'il a du mal à recoller et ce malgré les années.  Orientation sexuelle Il n'a eu des yeux que pour les demoiselles, alors il est certainement hétérosexuel. Même si d'après lui on tombe amoureux d'une âme et non d'un genre.  Occupation Anciennement c'était un militaire appartenant à la New Zealand Army mais après une houleuse mission à l'étranger, il s'est soudainement retrouvé changé. Terminé l'armée désormais il travaille comme barman dans un pub de quartier. Argent Endetté jusqu'au cou, mais il arrive tout de même à s'en sortir malgré tout. Groupe MURPHY'S LAW The Fortune Teller Carte blanche , amusez vous avec sa vie à votre guise.

❇️ ❇️ ❇️

Philanthrope, Matthew fera toujours passer les besoins de son prochain avant les siens. C'est plus fort que lui il ne peut qu'aider ceux qui sont en détresse. Parait-il que ça l'aide à ne pas penser à la sienne. Tourné vers la famille, pour Matthew la famille c'est ce qu'il y a de plus important. Il n'a certes pas eu une enfance facile mais le sourire de ses deux petites sœurs suffit à son bonheur. Indépendant, depuis son plus jeune âge, Matt n'a eu de cesse de se débrouiller par lui même pour régler ses propres problèmes. Morose, même au travers son sourire, sa vie n'est rempli que d'une incommensurable amertume. Bienveillant, la bonté est certainement son trait le plus dominant. Il est foncièrement gentil. Une gentillesse qui lui aura coûter bien plus que ce qu'il n'avait à offrir. Fidèle à lui même, Matthew a des principes que rien ni personne ne pourra ébranler. C'est triste à dire mais il ne pourra jamais trahir ses propres valeurs.Borné, quand Matthew a une idée en tête il est bien difficile de lui faire changer d'opinion. Impulsif, il lui arrive souvent d'agir de manière irréfléchie, son engagement dans l'armée en était la preuve. Taciturne, Matt reste particulièrement silencieux quand le sujet de la conversation tourne autour de lui même. Non pas qu'il n'aime pas communiquer avec les autres, mais parler de lui même n'est pas quelque chose qui l'enchante. Torturé, aussi terrible que soit sa douleur, Matt s'accroche à cette dernière. Elle fait partie intégrante de lui et la garder lui rappelle incessamment que la vie est loin d'être un long fleuve tranquille.  

Comme un fou va jeter à la mer, une bouteille vide et puis espère qu'on pourra lire à travers, S.O.S écrit avec de l'air.

Partie anecdotes : Petit Matthew était un véritable fanatique des comics. Son super-héro favori n'est autre que Superman. Un héro qu'il à pris pour modèle afin de se fabriquer des valeurs digne de lui. ❇️ Contrairement à sa grand mère et à sa petite sœur Matt est une véritable calamité derrière les fourneaux. Fort heureusement pour lui, son manque de compétences culinaires ne fait pas de lui un mauvais Mixologue pour autant. ❇️ Il est littéralement accro à la caféine. Il ne compte plus le nombre de tasses qu'il boit par jour. ❇️ Matthew entretient avec l'ère numérique des rapports assez conflictuels. Alors que la technologie est devenue un facteur prédominant dans notre société actuelle, Matt fait partie des rares de ce monde à ne pas savoir se servir correctement d'un ordinateur et autre appareils sophistiqués. Son téléphone n'est autre qu'un bon Nokia 3310 comme on en fait plus sur le marché. ❇️ Il est mortellement allergique aux fruits de mer. Une simple bouché de crustacés pourrait s'avérer fatale si ce n'était pas rapidement soigné. ❇️ Matt n'a pas vraiment de temps libre. Quand il ne travaille pas, ce dernier s'occupe en étant bénévole dans diverses associations caritative. Que ce soit au refuge animalier ou aux actions nutritionnelles, Matt aime se savoir utile. S'occuper les mains et l'esprit l'aide à ne pas se plonger dans ses sombres pensées. ❇️ Il a son brevet de secouriste, il peut donc aisément effectuer les premiers soins si jamais un accident venait à se produire sous ses yeux. ❇️Il ne dort que très peu par nuit, faisant cauchemars sur cauchemars. Seul l'alcool l'aide à apaiser son esprit. C'est mauvais pour son foie il le sait mais c'est presque vitale pour lui. ❇️ Après son retour d’Afghanistan, ses supérieurs lui ont demandé de voir un psychiatre si il voulait reprendre son statut de militaire, chose que Matt n'a toujours pas fait. Pour ne rien vous cacher, il ne compte d'ailleurs pas le faire. Il ne désire pas affronter ses propres démons du moins pas pour l'instant. Sa souffrance est pour lui une punition. Une punition qu'il juge mériter. ❇️ Derrière son comptoir, Matt aime bien philosopher sur la vie en générale avec quelques un de ses clients. ❇️ Il fume occasionnellement. ❇️ C'est le plus grand fan de Carla Lincolns, rien d'étonnant quand on sait que cette célèbre auteur à succès n'est autre que sa bien aimée petite sœur. ❇️ Il se met rarement en colère, la seule fois ou il a vraiment ressentie de la colère à l'égard de quelqu'un c'était pour ses deux géniteurs. ❇️ C'est véritablement un passionné de rugby à quinze, il ne rate aucun match de son équipe favorite; les All Blacks. ❇️ Il a une cicatrice sur l'abdomen, vestige de son enfance. ❇️ C'est un joueur compulsif, le poker est son jeu de prédilection. Malheureusement pour lui, la chance n'est pas vraiment de son coté et à cause de ça il se retrouve endetté. 

Pseudo/Prénom Jeffisky Âge Vingt trois ans Pays France région PACAConnexion Environs cinq fois par semaine.OÙ AS-TU CONNU LE FORUM? Par deux de vos joueurs  Personnage pré-lien de la jolie Mia Collins Dernière bafouille J'ai hâte de vous rejoindre  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Ven 2 Juin - 20:43



Derrière un rayonnant sourire peut toujours se cacher un mal dévastateur qui nous ronge petit à petit de l’intérieur.

L'enfant devenu grand bien trop rapidement.

Quelle douce soirée d'Halloween c'était. Alors que la plupart des enfants du quartier vêtu de leurs plus effrayants costumes s'amusaient à faire le tour des maisons en quémandant des sucreries, un foyer n'était pas disponible pour ces derniers. Les Collins n'étaient pas à l'afflux de bonbons ou de sorts, mais ils attendaient la venue de leur nouveau membre. Trois heures de travail pour qu'enfin le nouveau-né montre son nez. Si les Collins étaient connus pour ne pas être de très bons parents dans le futur, ce n'était pas vraiment le cas lorsque Matthew naquit. Au contraire, ils étaient des parents particulièrement affectueux et surtout heureux. John le père de famille était un respectable homme d’affaire, alors que Suzanne la mère était une femme au foyer légèrement penché sur l’alcool. Ravis de leur parentalité, ce petit couple décida d’agrandir leur foyer en donnant naissance à deux autres enfants. Alors que Suzanne était enceinte de la petite dernière de la fratrie, la descente aux enfers commença. John perdit son travail à cause d’une nouvelle fusion de sa société. N’ayant pour unique revenu  que les économies qu’ils avaient faites pour assurer l’avenir de leurs enfants, ces derniers plongèrent bien trop rapidement dans une spirale infernale. Trois jeunes enfants à charge n’était pas quelque chose d’aisée pour un couple qui n’arrivait même plus à subvenir à leur propre besoin.  Afin de se donner l’illusion que tout allait bien, ces deux parents tombèrent dans les vices les plus inavouables. Alcool, drogues, cigarettes, bagarres,  la maisonnette n’avait plus rien de favorable pour l’éducation de trois enfants. Matthew âgé de seulement cinq ans, était l'unique spectateur de l'irresponsabilité de ses géniteurs. En plus de se faire mal à eux-mêmes, les parents Collins s'en prenaient également à leur progéniture. Heureusement pour l'aîné, il n'y avait que lui qui se prenait les coups de ces deux effroyables amants. Un coup de trop et Matthew avait failli y perdre la vie. Ne supportant plus de voir ses petits-enfants livrés à eux-mêmes et maltraités de la sorte, Carla, la mère de Suzanne mit fin au calvaire de cette fratrie. Éloignant les enfants de ce chaos dont ils avaient grandi jusqu'à présent, leur offrant foyer et éducation. Une nouvelle vie s'offrait à eux. Leur grand-mère était quelqu'un de bon et de bienveillant et si aujourd'hui Matthew est devenu quelqu'un de bien, c'est uniquement grâce à cette grand-mère qui a su jouer à merveille son rôle de tutrice. De ce sombre début de vie, Matthew en conservera des séquelles. En plus d'une cicatrice physique, son mental en avait également souffert. Hors de question pour lui de répéter les erreurs de ses parents, il fera tout son possible pour ne pas devenir aussi lamentable que ces derniers.

C'est toujours après le calme que survint la tempête.
 
Le temps avait passé et Matthew avait bien grandit. Entouré de l'amour de "Mama" et de ses deux sœurs qu'il s'était promis de protéger, Matthew était devenu un adolescent comme les autres. Insouciant, la vie lui souriait. À l'école, Matt était un élève particulièrement consciencieux dans ses études. Il rêvait de devenir médecin et s'en donnait les moyens. Sa bonté d'âme et sa gentillesse faisait également de lui la coqueluche de ses camarades d'école. Le temps n'avait pas non plus dénigré ses liens envers ses deux petites sœurs, bien au contraire. Matt était beaucoup plus proche de ces dernières. Prenant peut-être même un peu trop au sérieux son rôle de grand frère. C'est avec les félicitations de son ancien proviseur que Matt reçut son diplôme de fin de lycée. Une page se tournait, mais une nouvelle venait de s'ouvrir. Bye bye, le lycée, bonjour l'université. N'ayant pas changé de rêve, Matt entreprit de faire des études de médecine dans une faculté proche de son foyer. Hors de question pour lui d'abandonner sa famille et ceux même pour quelques mois. À l'université, Matt s'accrochait comme il le pouvait. Afin de financer ses études et soulager les finances de Mama, ce dernier s'était trouvé un petit boulot dans un bar de quartier. La vie était belle, tout lui souriait. Pour compléter pleinement son bonheur Matt LA rencontra. Cette fameuse fille qui faisait battre son cœur dès l'instant même où elle avait croisé son regard. Cette personne qui d'un simple sourire réussissait à le faire frémir. Il était amoureux. Véritablement amoureux, d'une sirène à la chevelure flamboyante. Elle était douce, elle était belle, elle était intelligente et plus encore elle semblait avoir été faite pour lui. Une magnifique idylle naquit entre eux. Une idylle qui dura cinq années avant que Matthew ne daigne la demander en mariage. Rien ne pouvait le rendre plus heureux. Il était fiancé à la femme de sa vie, ses études allaient bientôt se terminer et Matt allait réaliser tous ses rêves. Malheureusement, le bonheur semblait le fuir. Alors qu'il s'apprêtait à fêter la saint Valentin avec l'élu de son cœur, il surprit cette dernière nue et enlacée dans les bras de celui qui se faisait passer pour son meilleur ami. Cette découverte avait eu l'effet d'une multitude de coups de poignards reçus en plein cœur. La femme de sa vie avec son meilleur ami, lui qui ne pensait qu'il n'y avait que dans le feuilleton de ménagère que regardait toujours sa grand-mère que ce genre de trahison pouvait exister. Le cœur en morceaux, Matt plaqua tout du jour au lendemain et décida de s'éloigner du pays en ne donnant aucune explication à ses proches. Sous l'impulsion, il s'était engagé dans l'armée et n'avait laissé derrière lui qu'un simple message d'adieu.

Rien n'est plus effroyable que la guerre.
 
Fuir sa douleur en combattant au front n'avait malheureusement pas été la meilleure des idées que Matthew ait eu. Pour Matt qui s'était toujours juré de ne pas avoir de sang sur les mains, l’Afghanistan l'aura pris au piège entre son devoir et ses valeurs. Tuer ou être tué, tel était la manière de penser de la plupart de ses compagnons d'armes. Pourtant, Matt continuait de rester fidèle à ses principes quitte à devenir le comble même d'un militaire. Ironique me direz-vous, un militaire qui se refuse à tuer. Un entêtement qu'il allait bientôt devoir payer pour le restant de ses jours. Lors d'une attaque, Matthew tenait en joue la cible à abattre. Il le savait pourtant que prendre cette vie aiderait à mettre fin à cette guerre qui n'avait que trop duré et pourtant c'était impossible pour lui d'appuyer sur la détente. Aussi terrible soit sa cible, Matt ne pouvait se résoudre à devenir un meurtrier. Une noblesse d'esprit qui venait de lui coûter tous ses camarades. Cinq vies ont péri. Matt était responsable de la mort de cinq de ses compagnons. Des amis avec qui il avait partagé quelques années de sa vie. Et tout ça par sa faute. On dit que rien n'est pire que la guerre et c'est vrai. Depuis son affectation, Matthew n'a fait que voir la mort en face. Le champ de bataille n'était que boucherie. Les hommes ressemblaient à des animaux voulant prouver qui est le mâle dominant en montrant les crocs. Seules les missions de secours pouvaient remonter le niveau. Certes, au moins il ne pensait plus à son cœur brisé, mais désormais c'était son âme tout entière qui l'était. Ses iris avaient perdu de leur éclat, son humanité semblait l'avoir quitté dès l'instant même où Matt avait pris conscience de sa culpabilité. Comment pouvait-il reprendre sa vie après une expérience aussi douloureuse ? C'était impossible.

Un retour difficile à la maison.
 
La guerre était terminée, Matt était toujours entier et pourtant il aurait peut-être préféré ne pas être sauvé ni rentré. Ce qu'il avait vécu là-bas était difficile à oublier. En rentrant chez lui, Matthew n'avait plus rien de la personne qu'il était. Silencieux, calme et sombre, le petit garçon souriant qui rêvait de devenir médecin n'existait définitivement plus. Son sourire n'était à présent qu'exagération. Il se forçait pour ne pas inquiéter ses proches. L'armée n'a plus voulu de lui, du moins pas tant qu'il ne se soit fait soigner. Une guérison que Matt se refusait. Cette douleur qui le dévorait de l'intérieur était la punition qu'il s'était auto-infligé pour avoir failli à son devoir. Il était responsable de la mort de ses amis et rien ni personne ne pourra réussir à apaiser son esprit. Le pardon ne pouvait lui être accordé. Lui qui s'était juré de ne jamais ressembler à ses parents, se retrouvait presque aussi lamentable qu'eux. La pomme ne tombe visiblement pas très loin de l'arbre.  Certes, Matt ne se droguait pas, mais c'était tout de même un homme brisé dont l'alcool et les jeux d'argents étaient sa bouée de sauvetage. Il n'avait plus rien, plus de cœur, plus d'âme, plus d'honneur. Il ne lui restait que des dettes qu'il avait bien du mal à payer et d'effroyables souvenirs qui tournaient incessamment dans sa tête, tel un vieil vinyle raillé. Bien entendu, lorsqu'il se retrouvait en famille Matt endossait le rôle de l'homme qu'il était censé devenir. Quelqu'un de respectable, de souriant, d'aimant et surtout d'agréable. Un jeu de rôle qui l'épuisait plus que ce qu'il n'aurait imaginé. Mais il n'avait pas le choix. Il devait veiller sur sa famille c'était son rôle. Les inquiéter n'était pas digne du grand frère qu'il était.

Revenir en haut Aller en bas
positive minds › je suis un optimiste
avatar
En ligne
positive minds › je suis un optimiste
Who you are
posts : 11128
faceclaim : "EJ" Taylor-Cotter, © timeless.
multinick : Ethel (K. Souza).
âge : vingt-huit ans.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t2086-all-i-ve-ever-had-ar http://www.thegreatperhaps.org/t2113-we-got-no-money-but-we-got-heart-vivian

Ven 2 Juin - 20:45

Chaaaaad
bienvenue


now i'm lost in us
I had all and then most of you, some and now none of you. Take me back to the night we met, I don't know what I'm supposed to do, haunted by the ghost of you, oh take me back to the night we met. •• ALASKA (Lord Huron)

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Ven 2 Juin - 21:05

bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Ven 2 Juin - 21:42

Bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 6733
faceclaim : ca&arabella.
multinick : caly (c. bennet) & ares (m. ventimiglia)
âge : vingt-neuf ans.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :


Ven 2 Juin - 21:46

chaddddd

en plus le duo lucas/haley, ca me rappelle trop de souvenirs, oth bref j'arrête de fangirliser

bienvenue et bon courage pour ta fiche



you taught me the courage of stars before you left how light carries on endlessly, even after death with shortness of breath, you explained the infinite how rare and beautiful it is to even exist.

la classitude:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Ven 2 Juin - 23:46

Bienvenue à toi, grand frère, et encore un grand merci d'avoir pris mon scénario Bon courage pour ta fiche, je t'aime déjà
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 11574
faceclaim : bob morley (sweet poison).
multinick : oliver (ricky whittle).
âge : trente-deux ans (né le 20 décembre 1984).
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t2480-lazaro-faith-falls-h http://www.thegreatperhaps.org/t2538-lazaro-wish-we-could-turn-back-time

Sam 3 Juin - 1:56

Bienvenuuuue bonne chance pour ta fiche


she is the sunlight And the sun is gone.
if holding her means That I have to bleed, Then I am the martyr. Love is to blame Cause she is the healing, And I am the pain. She lives in a daydream Where I don't belong. And it will take this life of regret For my heart to learn to forget. tomorrow will be as it always has been And I will fall to her again For I know I have come too close.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Sam 3 Juin - 2:27

Merci beaucoup à vous pour cet acceuil c'est beau , c'est chou , c'est mignon.


@Maywen Ashby : Ooooh mais tu peux Fangirler , l'idée c'était justement de recréer le Laley avec des liens encore plus fort encore. OTH c'est quand même une série qui nous aura tous marqué.

@Mia Collins : Merci surtout à toi d'avoir créer cette superbe famille.   omme dit en MP j'ai déjà hâte de pouvoir jouer avec toi , j'espère vraiment que tu vas apprécier ce que je vais faire de ton frangin.
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 8364
faceclaim : jensen ackles ©gab
âge : 34 ans
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : just one more, you ?
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t1014-kaeden-fill-me-with- http://www.thegreatperhaps.org/t1034-kaeden-fill-me-with-rage-and-feed-me-your-hate

Sam 3 Juin - 9:13

han cmm le pseudo + le pré lien comment ne pas aimer puis laley c'est la base


Bienvenue ici et bon courage pour ta fiche



L’amour n’est pas l’amour s’il fane lorsqu’il se trouve que son objet s’éloigne. Quand la vie devient dure, quand les choses changent, le véritable amour reste inchangé.
Revenir en haut Aller en bas
Matthew - Once upon a time , my tale
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Sauter vers: