AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

I close my eyes and bang I am dead / adi

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
control freaks › je suis un maniaque
avatar
control freaks › je suis un maniaque
Who you are
posts : 158
faceclaim : reese witherspoon ©PAPER.MOON
âge : quarante deux ans.
Bad Karma



Sam 17 Juin - 23:45


Adrien Mulligan
feat. Zac Efron

Nom mulligan, juste un nom pour les formalités et la carte d'identité, parce qu'il n'en a que faire. c'est juste un patronyme, rien de plus. Prénom(s) adrien, plus communément appelé adi, parce que c'est venu comme ça, ça sonne comme une douce musique aux oreilles de ceux qui le prononcent. Âge vingt neuf ans, et l'approche des trente ans ne le rassure pas tant ces dernières années sont passées si vite. Naissance sept février, à wellington, nz. Nationalité néozélandais. Origines originaire d'un peu partout, la nouvelle zélande principalement, mais ses voyages le font appartenir autant à l'europe qu'à l'afrique ou l'amérique. Statut civil célibataire, seul mais pas si désespéré. certainement plus qu'il n'en a l'air en réalité.. Orientation sexuelle pourquoi faudrait-il choisir ? il a un gros penchant pour les femmes, mais il n'a pas goûté aux plaisirs avec des hommes. Occupation chanteur oublié depuis longtemps, il commençait à se faire un nom lorsqu'il était adolescent, mais il a fuit la ville et par conséquent son succès. sinon, il joue à l'escort boy, il accompagne des dames à des soirées ou des diners, c'est toujours plus agréable d'avoir un bel homme pour accompagner. à ne pas confondre avec de la prostitution, il ne couche pas avec ses clientes. il se débrouille pour avoir de l'argent par ci par là, étant très habile dans tous les métiers possibles. Argent relativement modeste, compte tenu qu'il vit dans sa voiture la majeure partie du temps. sinon, il se paye une chambre d'hôtel occasionnellement, il ne veut pas de la pitié des autres. Groupe Carpe diem. The Fortune Teller tout peut être affecté, ce sont les aléas de la vie.

❇️ ❇️ ❇️

franc, il ne passe pas par quatre chemins pour dire quand quelque chose lui plaît ou non. amusant, il aime dire des conneries et faire des trucs insensés. souriant, c'est sa façon à lui de cacher ses secrets et ses galères, c'est aussi une arme de séduction et une cause pour énerver les gens de mauvaise foi. impulsif, il part au quart de tour, il n'aime pas qu'on lui cherche des noises, mais il apprécie remuer le couteau dans la plaie quand il s'agit des autres. modeste, il a beau s'entretenir, avoir des connaissances et de la culture, il ne se vante jamais, ce n'est pas dans ses habitudes. jovial, parce que faire la tronche ne sert à rien, il est du genre à mettre de la bonne humeur partout. susceptible, il ne faut pas jeter de l'huile sur le feu, adi n'apprécie pas vraiment les reproches ou les petites remarques qu'on peut lui faire. violent, il a tendance à rapidement lever la main quand quelque chose ne va pas. réservé, malgré son apparence très ouverte, il ne va pas forcément vers les gens, seulement quand il sent que c'est la bonne chose à faire. mystérieux, il ne parle jamais de son passé ou de sa vie, il garde tout ça secret pour lui. pour en apprendre sur lui, il faut lui tirer les vers du nez car il n'en parlera pas de son plein gré.

« Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer. »

adi a eu une enfance difficile, son père est parti alors qu'il était enfant et sa mère ne s'est jamais occupé de lui, préférant boire de l'alcool et prendre de la drogue ~ il n'était pas très apprécié de ses camarades de classe, encore moins lorsqu'il s'est mis à devenir célèbre grâce à une émission de télé réalité dans laquelle il chantant ~ il a eu du succès lorsqu'il avait quatorze ans, et tout s'est arrêté lorsqu'il est parti du jour au lendemain après la mort de son beau père ~ il a fait le tour du monde, grâce à sa voiture, il s'est toujours débrouillé tout seul, faisant des petits boulot par ci par là ~ il aurait aimé être maçon, ou charpentier, mais il n'a jamais pris le soin de faire une quelconque formation, il connait pourtant le métier par cœur, l'exerçant depuis maintenant quelques années de façon non déclaré ~ il aime particulièrement écouter la musique, de tout genre, seulement le rock l’apaise ~ il possède une très vieille voiture, une Chevrolet Camaro rouge cuivre qu'il a déniché en Italie lors d'une vente aux enchères ~ il a joué dans quatre films pornographiques lorsqu'il avait vingt trois ans, pour voir comment c'était, mais surtout pour se faire de l'argent ~ il fait de la musculation, court, fait du vélo, et s'entretient régulièrement ~ il lui est arrivé de faire des tournois de boxe illégaux dans le but de dépasser ses limites ~ il possède énormément de cicatrices sur le corps, dont une particulière au niveau de la hanche, dû à un coup de couteau dans une rue de Barcelone ~ il a vécu une histoire d'amour à sens unique pendant près de trois ans, désormais il a du mal à faire confiance ~ après ça, il est retourné vivre à Wellington, sa ville natale, parce qu'il a senti que ça devait être la meilleure chose à faire, un signe du destin peut être ~ il est revenu depuis presque six mois ~ il vit dans sa voiture, ne trouvant pas un logement dans la ville, étant trop attaché à sa vie antérieure ~ il exerce le métier d'escort boy, ce qui lui vaut souvent des regards déplacés, mais il s'en fiche, il assume complètement ce qu'il fait. après tout, il ne fait rien de mal à part accompagner des femmes à des diners ou des soirées. seul principe : il ne couche pas avec ses clientes, il sert juste de faire-valoir à certaines ~ il n'a pas une énorme confiance en lui, il est souvent dans le tourment parce qu'il ne savait jamais s'il prend la bonne décision ou pas.

Pseudo/Prénom distant memories. Âge vingt trois ans. Pays france. Connexion 2/7 mais c'est vraiment le minimum. Où as-tu connu le forum? ma sœur IRL joue Camryn ici. Personnage inventé. Dernière bafouille je s'appelle groot  
Revenir en haut Aller en bas
control freaks › je suis un maniaque
avatar
control freaks › je suis un maniaque
Who you are
posts : 158
faceclaim : reese witherspoon ©PAPER.MOON
âge : quarante deux ans.
Bad Karma



Sam 17 Juin - 23:46



« L'art de vivre consiste en un subtil mélange entre lâcher prise et tenir bon. »

Des cris le sortirent de son sommeil de façon assez brutale. En réalité, ce n’était pas vraiment des cris, simplement une dispute entre une femme et un homme. Sa mère et son beau père. Sa main encore engourdie attrapa son portable sur la table de nuit pour jeter un bref coup d’œil à l’heure. Il ne faisait pas tout à fait nuit, donc il n’avait pas dormi aussi longtemps qu’il le pensait, mais il avait cet impression de lourdeur dans tous les membres, comme si un camion lui était passé dessus. Ce n’était évidemment pas le cas, mais presque. Adi n’était pas le garçon le plus aimé de son collège, il faisait d’ailleurs sûrement parti des plus ringards, des gars sur lesquels on avait juste envie de se défouler. Il releva délicatement son t-shirt pour constater les blessures qu’on avait pu lui infliger aujourd’hui, c’était assez superficiel, comme souvent, mais les bleus qui en ressortaient lui faisaient toujours un mal de chien. A force de trop vouloir résister, il allait finir par y perdre une côte, ou peut être deux. Mais il n’avait pas la force de combattre l’ennemi, il était seul face à tous les autres, complètement seul. Il prit le long couloir menant au salon pour aller discrètement écouter aux portes, il détestait par-dessus tout les entendre se chamailler à longueur de journées pour des histoires aussi futiles qu’inintéressantes. C’était pourtant devenu son quotidien depuis maintenant plus de six ans. L’avantage, c’est que maman ne se battait plus toute seule, elle ne parlait plus à des interlocuteurs fantômes, il y avait réellement quelqu’un en face d’elle.
- On va finir par la vendre ta baraque ! Un frisson lui parcourut le corps. Il n’avait connu que cette maison, et ce n’était pas dans une autre maison que tout s’arrangerait.
Sa mère vociféra des paroles toutes plus horribles que les autres, Adrien avait la place idéal pour pouvoir contempler le spectacle. Ils faisaient tous les deux de grands gestes, et il était tellement absorbé par cela qu’il n’écoutait même plus ce qui se disaient, parce que ça ne l’intéressait pas plus que ça de savoir qui avait fini la bouteille de whisky ou qui avait dépensé les économies pour s’acheter un peu de drogue. Le quotidien chez les Mulligan. Les voisins devaient en avoir marre de les entendre brailler un peu plus fort chaque jour, et pourtant personne n’était jamais venu se plaindre de quoi que ce soit.
- J’te préviens Jamie, c’est mon fils, tu ne vas pas te servir de lui comme un vulgaire objet, sinon, je promet que je te tuerais.
- Tu n’en serais même pas capable, salope.

Adi détestait entendre ce genre de mots, ou de menaces, il avait toujours l’impression que l’alcool y était pour quelque chose. Jamie voulait se servir d’Adrien comme d’un gagne pain, du moins c’est ce qu’il avait compris. Depuis peu, il ramenait un peu d’argent en chantant dans des émissions de télévision pour adolescents et dans des radios célèbres, mais avec toutes ses disputes incessantes, il avait juste envie de partir loin, très loin, afin qu’on ne se serve plus de lui pour amasser de l’argent facilement.
Le couteau transperça lentement son torse, et le sang commença à couler sur le tissu de son t-shirt. Adi était complètement paralysé, il ne savait en aucun cas ce qu’il devait faire, appeler les secours, les voisins, ou faire comme si de rien n’était. Sa main lâcha son portable qui s’écrasa sur le sol dans un bruit qui fit retourner sa mère.
- Adi, qu’est ce que tu fais là ? Les larmes roulaient sur ses joues, elle était penchée au dessus du corps gisant de Jamie qui respirait à peine, le couteau toujours dans sa poitrine, maman le serrant très fort dans ses mains. Appel les secours, fais quelque chose !
Elle avait beau lui hurler dessus, il était incapable de bouger, il voyait sa vie défilée devant lui. Il deviendrait un homme minable, une épave avec une mère en prison, et peut être même qu’il suivrait le même chemin. Il eut un haut-le- cœur et vomit tout son goûter à ses pieds. Sûrement la peur, le stress, toute son imagination débordante. Il se laissa glisser contre le mur pour atterrir sur le sol, les deux mains sur ses genoux, les oreilles sifflantes. Le temps était passé à une vitesse folle, Adrien avait vaguement entendu les sirènes de pompiers, aperçu les gyrophares, et quelqu’un l’aida rapidement à reprendre ses esprits. Il ne regarda pas le visage de l’homme qui lui portait secours, il avait encore les yeux rivés sur le corps sans vie de son beau père. Il regarda sa mère se faire passer les menottes, gesticulant de partout en hurlant à qui voulait bien entendre que c’était un accident, mais le mal était fait, elle ne le reverrait plus jamais.


Cette voiture aurait pu l’amener où il voulait, où il désirait, loin de tout, loin du monde et de cette réputation qu’il devait sûrement se trainer à Wellington. Lui n’avait rien fait, et quelques années avaient passé depuis le temps. Mais ça restait gravé dans son esprit, ce sang et ce couteau brandit en l’air. Il essayait tant bien que mal de se chasser ses vilaines pensées de son esprit, mais rien n’y faisait, il était condamné à vivre avec. Adi s’arrêta pour faire le plein de la voiture, il prit soin d’aller se chercher une bouteille d’eau fraiche à la station service et il repartit sur sa route pour de nouvelles aventures. Il n’avait jamais visité les États-Unis et c’était pour lui une nouvelle aventure, les routes semblaient si longues, les gens si différents de là où il venait, et pourtant il réussissait à se sentir chez lui.
Fenêtre ouverte, musique à fond, en chantant à tue tête, il passa le panneau indiquant qu’il se trouvait en Californie. En quelques jours seulement, il avait fait le tour du pays, sans réellement visiter évidemment, et malgré tout, il n’avait pas trouvé l’endroit parfait pour se poser. Un pouce levé en l’air, une démarche assez étrange, il ralentit devant la jeune femme qui se trouvait sur le côté de la route. Elle se planta devant sa vitre ouverte et lui offrit un sourire ravi.
- Vous allez où ? demanda-t-il poliment, un air rassurant sur le visage.
- Ailleurs, n’importe où.
Elle restait évasive, mais il se risqua tout de même à lui faire un signe de tête afin qu’elle monte dans la voiture. Elle s’installa sur le siège passager et sortit un canif qu’elle dirigea immédiatement vers sa cuisse.
- Prénom, âge, métier et destination !
Il arqua un sourcil et attrapa doucement son poignet, lui prenant son minable couteau des mains sans qu’elle ne puisse dire ou faire quoi que ce soit.
- J’suis sympa, j’te prends en stop et tu me menaces ? Sérieusement elle est où la caméra là ? C’est une blague ?
Adi prit un air faussement dépité sous le regard presque honteux de la jeune femme. Elle secoua brièvement son poignet pour qu’il la lâche et enfonça ses deux mains dans ses poches.
- Prénom, âge, métier et destination ? C’était son tour d’avoir des réponses, la parfaite inconnue avait suffisamment joué avec lui, c’était à lui de jouer désormais.
Il attendit sa réponse, les bras croisés contre sa poitrine, faussement fâché. La situation le faisait bien rire, c’était l’hôpital qui se foutait de la charité.
-J’m’appelle Stella, j’ai vingt deux ans, sans emploi, et je vais là où le vent me mène…
- Enchantée Stella, je m’appelle Adi, j’ai vingt cinq ans, pas de métier fixe, et j’vais en Californie.

Elle hocha la tête et dans un silence clair et précis, elle lui indiqua qu’il pouvait démarrer la voiture. Adi tourna la clé pour le contact et partit sans dire un mot, l’inconnue dans sa voiture, à la recherche d’aventures elle aussi ? Il afficha un sourire presque satisfait, et remonta le son de la musique. La route semblait longue, et la demoiselle n’avait pas l’air de vouloir en dire plus sur la raison de son escapade sur cette route. Il ne chercha pas à comprendre, le but n’étant certainement pas de se mêler de sa vie, il avait eu assez à faire de la sienne. Ce dont il était sur, c’est qu’elle partait pour une bonne raison, tout comme lui.


Tout était différent, il le sentait, il le savait. Instinctivement, il tendit son bras de l’autre côté du lit. Complètement vide, pas même la chaleur de son corps sur les draps. Il soupira longuement et ouvrit les yeux, la lumière du rideau mal fermé vint lui tirailler yeux et il râla en plongeant la tête dans son oreiller. Le fait de ne pas sentir sa présence le fit se lever du lit rapidement et il enfila son caleçon, se sentant mal à l’aise face aux gens qui auraient pu regarder à travers la fenêtre de ce miteux motel. Quelque chose ne tournait pas rond, et en s’approchant de plus près de la table de chevet, Adi attrapa délicatement une lettre portant son prénom sur l’enveloppe. Il l’ouvrit, et déplia le papier, le regard encore embué.

Adi,
Merci pour cette nuit.
Je ne t’aime plus. Nous deux c’est fini. Il fallait que ça arrive un jour. Je t’ai regardé dormir pendant des heures cette nuit. Tu es si beau, tu as l’air si innocent lorsque tu dors, c’est peut être ainsi que je t’aimais le plus.
Ce n’est pas toi, c’est moi. Tu as du l’entendre tellement souvent cette excuse. Mais cette fois-ci c’est la vérité. C’est moi la seule coupable, c’est moi qui pars comme une voleuse. Et à l’heure qu’il est tu dois me détester. Déteste moi tant que tu veux, c’est allégera peut être ta conscience, ou la mienne, je n’en sais rien. Ce dont je suis certaine c’est que je ne t’aime plus. Tu dois te demander pourquoi, et bien je vais te dire la vérité.
Tout d’abord, tu pensais vraiment que j’allais vivre toute ma vie dans une voiture ou dans des motels miteux ? Franchement réveille-toi, il est tant de grandir. Ensuite, je suis une femme dont il faut prendre soin, et ce n’est pas en travaillant par-ci par-là que tu vas pouvoir me contenter. Je suis une femme difficile Adi, et à l’heure qu’il est tu ne me suffis plus. La dernière raison, c’est sûrement le fait que ma famille me manque énormément.
Je ne t’ai jamais dit pourquoi tu m’as trouvé ce jour là sur cette route. J’avais besoin de prendre l’air tu comprends ? Je viens d’une famille aisée, vraiment très riche. Je suis une fille prétentieuse, narcissique, capricieuse. Une fille à papa. Avant j’avais un cabriolet tout neuf, alors ta voiture est loin d’être un carrosse pour la princesse que j’étais. Si je t’avais rencontré avant, jamais je ne me serais retourné sur toi, t’es juste un raté parmi tant d’autres. Regarde où tu en es dans ta vie sérieusement, tu penses vraiment qu’une fille comme moi devait être avec toi ? Je me suis jouée de toi Adrien, j’ai profité de ta naïveté et pour te dire la vérité, je ne t’ai jamais aimé. Même avec tous les efforts du monde, tu ne seras jamais à ma hauteur.
Ne cherche pas à me retrouver, je suis déjà loin maintenant. Je ne veux plus jamais te revoir. Jamais.
Bonne continuation malgré tout.
Stella.


Il relut la lettre plusieurs fois, pour être sur que ce n’était pas une blague. Il attrapa précipitamment son jean et chercha activement les clés de sa voiture dans sa poche. Il les sortit rapidement et ouvrit brusquement la porte de la chambre, constatant que la voiture n’avait pas bougé d’un poil. Puis il retourna lentement vers le lit, s’asseyant lentement dessus, la lettre dans une main, les clés dans l’autre.
Il était temps de rentrer à la maison désormais, l’aventure avait assez duré.



Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 8364
faceclaim : jensen ackles ©gab
âge : 34 ans
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : just one more, you ?
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t1014-kaeden-fill-me-with- http://www.thegreatperhaps.org/t1034-kaeden-fill-me-with-rage-and-feed-me-your-hate

Sam 17 Juin - 23:48

Zac x)

bienvenue

& bon courage pour ta fiche



L’amour n’est pas l’amour s’il fane lorsqu’il se trouve que son objet s’éloigne. Quand la vie devient dure, quand les choses changent, le véritable amour reste inchangé.
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 6733
faceclaim : ca&arabella.
multinick : caly (c. bennet) & ares (m. ventimiglia)
âge : vingt-neuf ans.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :


Sam 17 Juin - 23:49

han zac efron ca fait un bail que je l'ai pas vu sur un fo

et le pseudo j'adore

bienvenue et bon courage pour ta fiche



you taught me the courage of stars before you left how light carries on endlessly, even after death with shortness of breath, you explained the infinite how rare and beautiful it is to even exist.

la classitude:
 
Revenir en haut Aller en bas
admin filante comme une étoile
avatar
admin filante comme une étoile
Who you are
posts : 562
faceclaim : shanina shaik + all bbcue queen
multinick : heath (s. stan) + samuel (p. pascal) + nikki (c. hunnam) + giza (n. portman)
âge : 25 y.o
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t3104-the-sky-was-already- http://www.thegreatperhaps.org/t3115-tastes-like-liquorice-but-purple-raven

Dim 18 Juin - 0:01

zac + j'adooore ton pseudo
bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche
je te réserve efron pendant cinq jours.


(she will blaze through you like a gypsy wildfire igniting you soul and dancing in its flames)
Revenir en haut Aller en bas
admin aussi belle qu'une poubelle
avatar
admin aussi belle qu'une poubelle
Who you are
posts : 226
faceclaim : priyanka chopra + ©boubs
multinick : elias (m. huisman) + caleb (j. kortajarena) + valery (t. sorensen) + olivia (e. stone) + hugo (r. simacourbe)
âge : trente ans
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t3107-i-can-swear-i-can-jo http://www.thegreatperhaps.org/t3121-one-more-drink-at-the-bar-diana

Dim 18 Juin - 0:06

Zefron
Bienvenue parmi nous


Tomorrow's a new day
and yesterdays tales far away. All will be alright, so sleep and just leave it all behind.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Dim 18 Juin - 0:40

ZEFRON!
bienvenue sur tgp et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 1774
faceclaim : nicolas simoes; ©sassenach.
multinick : logan & jamie.
âge : 29 ans.
Bad Karma



Dim 18 Juin - 1:22

Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche.


he  floated like waves along the coast. he found lyrics of his life in the arms of the ocean but he never sung the song.
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 4983
faceclaim : jo. skriver (primbird)
multinick : callie (benson), sara (agron)
âge : vingt-neuf ans, depuis le 17 mars
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t1298-isla-we-ain-t-ever-g http://www.thegreatperhaps.org/t1306-isla-we-ain-t-ever-getting-older

Dim 18 Juin - 10:30


pauliiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiine
putain, trop contente que tu t'inscrives. *fais la danse de la joie*

en plus t'es toute belle avec ton zac.
c'est une obligation de se trouver un lien !

et sinon, bienvenue parmi nous.



— don't you dare let all these memories
bring you sorrow. turn the page maybe
we'll find a brand new ending. but are we
all lost stars, trying to light up the dark ? —

merci à vous :
 
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 2882
faceclaim : ariana grande; jugband blues.
multinick : l'acteur porno et drag queen punk rock, lexxi. (danny noriega // adore delano)
âge : twenty-four yo (nineteen ninety-three).
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t1359-coma-white-o-rhea http://www.thegreatperhaps.org/t1377-fundamentally-loathsome-o-rhea

Dim 18 Juin - 10:37

ZAC . c'est tout ce que j'avais à dire .
bienvenue parmi nous, il a l'air bien cool ton Adi .




Am I dead? Or is this one of those dreams? Those horrible dreams that seem like they last forever? God, give me a sign, or I have to give up. I can’t do this anymore. Please just let me die. Being alive hurts too much.

trop de love   :
 
Revenir en haut Aller en bas
I close my eyes and bang I am dead / adi
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Sauter vers: