AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Je l'aime, rectification... Je l'aimais. - Hadès Anderson

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Sam 29 Juil - 1:52


Hadès Anderson
Jack O'Connell

Nom Anderson Prénom(s) Hadès Âge 27 ans. Naissance 11.02.90 au Portugal Nationalité Portugaise Origines portugaise Statut civil divorcé Orientation sexuelle Bisexuel Occupation Conseiller d'administrative Argent Riche Groupe CARPE DIEM The Fortune Teller La famille, il est interdit de toucher à sa famille.
L'argent, sinon la vie de Hadès ne serait plus crédible.
Et son travail ! Il est son propre chef, alors ça serait compliqué sinon.

❇️ ❇️ ❇️

Hadès est quelqu’un de sérieux, pourtant animé d’un sens d’humeur plutôt merdique qui ne fait rire que lui. Il est égoïste sur les bornes, manipulateur. Grande gueule, il a le sang-chaud. Et il ne peut s’empêcher d’être autoritaire. Mais pourtant, c’est un homme avec un énorme cœur, il est dévoué, passionné. Quand il aime, il peut tout offrir à cette personne. Et il cherchera toujours à donner en premier lieu, du plaisir à l’autre personne. Il est contradictoire. Tout comme son caractère. Un jour il est bon, et le lendemain. Un sale type.

J'suis un sale type.

Partie anecdotes : 001. + C'est un homme très actif, il fait souvent du sport et tient à sa ligne. Bien qu'il puisse manger ce qu'il désir il préfère ne pas être affalé sur le divan avec une bière à la main. Il a même une coach privée qui vient deux fois par semaines s'entraîner avec lui.  002. + On entend son accent portugais ressortir à chaque mot. Il n'y peut rien. Malgré ces efforts il reste avec son air portugais. ◂ Il est veuf. Son ex-mari est décédé lors d'un accident de la route. 003. + Il ne ressents plus de douleur à ce niveau et il préfère se contenter d'avancer. Surtout qu'ils se détestaient plus que tout. 004. + Il fera toujours passer sa famille avant les conquêtes et les amis. Surtout sa mère, c'est pour lui. La plus importante. 005. + Il a été frappé, humilié. Rabaissé en étant jeune. De son père qui s'en prenait allégrement à sa mère. 006. + Ils se sont enfuit en recevant des menaces de mort. ◂ Il s'est construit à l'aide de la pension que son père à du verser, il est maintenant riche et détient un emploi des plus important. 007. + Il fume, il se drogue, il n'a aucune limite concernant les fêtes. ◂ Des cicatrices, il en n'a pleins le dos, le torse, les cuisses. 008. + Il a également plusieurs tatouages et un particulier qui est au niveau de son bas-ventre. Où se sont deux mains liées. Seul lui, connait la définition. 009. + Grande gueule, froid, distant, vengeur, rancunier. ◂ Gentil, attentif, en manque de tendresse. ◂ Hadès est le mauvais garçon, et il en joue.010. + Il est très, très tactile. Il ne peut s’empêcher de toucher.

Pseudo/Prénom #Sanie Âge 22 ans Pays Suisse !Connexion 4J7 normalement    Où as-tu connu le forum? Top rpg ! Personnage inventé Dernière bafouille Je suis gentille  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Sam 29 Juil - 1:53



Et puis, doucement, sans le vouloir, on passe du cœur à la mémoire.

Partie histoire :

Je l’aime, rectification. Je l’aimais.

27 juillet 2017 – Home.

Vous savez, il m’arrive encore de penser à mon existence. À ces périodes de ma vie qui m’ont rendu ainsi. Mon divorce, la mort de mon père. Toutes ces choses qui font qu’aujourd’hui je suis un homme libre. Totalement libre de mes propres actes. J’ai vécu dans une petite famille qui n’avait pas vraiment d’amour et qui au contraire trônait la violence et la puissance. Sauf ma mère, qui était une crème. C’était une femme forte, avec une personnalité bien à elle, qui savait mettre les gens sur le droit chemin. J’espère, ne pas l’avoir déçu, et j’espère qu’elle est fière de moi. Mon père, était un horrible personnage. Il ne connaissait rien d’autre que le mot « argent » il pensait que la vie d’une personne ne pouvait tourner qu’ainsi. Et qu’une femme ne devait aucunement le dépasser. Oui, vous voyez un peu le genre de personne qu’il aurait pu être quand j’étais plus jeune. Je me souviens des moments, où je devais protéger ma mère et mes frères. Comme si ma vie en dépendait, et que c’était ma mission. Je ne regrette pas, vous savez. Je regrette juste les cicatrices qui logent mon corps, et qui chaque jour me font souvenir à quel point, je n’ai pas eu une vie facile. Après tout, qui l’a eu ? Je suis persuadé que peu de personnes peuvent proclamer haut et fort avoir une enfance normale, sans aucune petite merde. J’ai grandi sous les assauts de mon père, sous les insultes et les humiliations quotidiennes. J’en venais à croire que c’était quelque chose de normale et que peut-être qu’au fond, je le méritais. Je méritais ces coups, ces mots douloureux qui résonnent dans ma tête. Ma conscience en avait pris presque goût, à me les rappeler chaque minute de ma vie. À partir de mes onze ans, toutes les choses ont changés. Ça peut paraître con, mais quand nous avons déménagés tous ensemble parce que le Portugal tombait de plus en plus, j’avais au fond de moi l’envie de tout brûler et de partir faire ma vie. Même à cet âge, j’avais déjà besoin de liberté.

J’ai toujours été un gamin solitaire. J’ai toujours été seul, et j’assumais particulièrement cette façade de ma personnalité. Je pouvais facilement passer mes journées à bouquiner, sans prendre le temps de regarder les alentours, j’en oubliais même de manger. De rire, de sourire. J’étais tellement fasciné par la beauté des mots, par les histoires improbables. Je me disais qu’un jour j’allais pouvoir vivre ça, que c’était impossible que je demeure de la sorte. Soumis à cette vie qui n’est pas la mienne, forcément. Ce n’était pas joli à voir. Quand vous voyez un enfant, avec des bleus. Sur un banc, en lisant. Vous pensez qu’il ne sait pas se défendre, qu’il est fragile. Moi aussi, je l’ai pensé à un moment. Je ne sais pas comment c’est parti, je ne sais pas comment j’ai pu devenir l’homme que j’étais. J’ai complètement pété les plombs, quand mon père est décédé. Hilarant, n’est-ce pas ? La chose, c’est que je n’ai pas pleuré. Je n’ai pas versé une quelconque larme pour cet individu. J’ai pété les plombs, parce que je voyais ma mère s’effondrer. Je voyais cette femme qui pourtant forte. Dépendre d’une personne qui l’a blessait. Qui chaque jour la détruisait. Qui ne faisait qu’elle qu’un néant, qu’une personne sans âme, sans personnalité. Je l’ai souvent retrouvé, au sol. Pleurant, la perte de son mari. De son compagnon, après plus de 33 ans de mariage, elle allait finir sa vie seule, elle allait vieillir seule. Pourtant, j’essayais. J’essayais de la secouer. De lui faire réaliser qu’elle ne sera jamais seule, que ce sont des putains de conneries. Qu’elle méritait mieux. À partir de ce moment. Je me suis demandé. « Peut-on continuer à aimer une personne, qui nous a détruit ? » Encore aujourd’hui, je n’ai aucune réponse. Encore aujourd’hui, je me retrouve comme un con.


Après quelques années, ma mère a compris certaines choses. Mes frères continuent de bosser, et moi. Je m’étais marié. Je sais, je n’ai pas trop envie de raconter le milieu. Mais il faut juste retenir que je me suis marié à la mauvaise personne. Je sais, je sais. Vous allez dire que si c’était une mauvaise personne, comment je pouvais me marier ? Et bien, cette personne. Cachait bien son jeu. Durant un temps. Puis, j’ai rapidement compris qu’elle se jouait de moi. Il m’a trompé. Et il s’est joué de moi, durant plus de deux semaines où il prenait plaisir à ma manipuler. Mais un matin, je me suis levé. Et j’ai dit « C’est fini. Je vais bien aller. » Et je l’ai quitté. J’ai été dévasté. Complètement apeuré par l’avenir en me disant que je ne pourrais plus jamais retrouver quelqu’un. J’en revenais à la conclusion, que j’étais devenu comme ma mère. Sauf qu’elle, avait le droit d’être ainsi. C’était plus e 33 ans de mariage, alors que moi. C’était à peine une année de mariage. Sans enfant, heureusement. Il a réussi à me prendre un bout de moi, la moitié de mon cœur. Mais ça va, je vais bien. Je vais plus que bien, parce que je peux me regarder dans le miroir, sans regretter quoique ce soit.

Aujourd’hui, je me retrouve face à mon journal. Que j’alimente de temps en temps. J’ai des amies. Qui sont là, pour moi. Je m’enferme plus vraiment chez moi, et je sais que je peux avoir facilement de la compagnie si je le désire. Je suis plaisant, je sais que je suis attirant. Je suis riche, même si ce n’était pas forcément un besoin de le dire. Je ne l’aime plus. Plus du tout, je commence à être heureux. Je commence à me lever chaque matin sans penser à lui. Même si je suis encore froid, distant. Intimant comme disent les gens. Encore éprit des cicatrices sur mon corps. Je ne cherche plus l’amour, mais je ne ferme jamais les portes. Je préfère m’amuser, et je compte profiter de ma vie. Chaque jour. C’est cette vie que je mérite. Je mérite d’être heureux.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Sam 29 Juil - 2:02

Bienvenue parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Sam 29 Juil - 2:09

Merci bien.
Revenir en haut Aller en bas
positive minds › je suis un optimiste
avatar
positive minds › je suis un optimiste
Who you are
posts : 648
faceclaim : hailee steinfeld @hershelves.
multinick : harrison (charlie heaton) & blaiz (alicia vikander)
âge : vingt ans.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t2395-shine-a-light-on-me http://www.thegreatperhaps.org/t3564-i-m-a-hot-air-balloon-that-could-go-to-space

Sam 29 Juil - 2:59

bienvenue


shine a light on me ♒︎ light will lead the way, will set you free 'cause i'm only looking for a little peace and when the night falls oh, call on me. just don't forget to show me some mercy. say you're mine, take me higher


△:
 
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 796
faceclaim : Taron Egerton (Eilera)
multinick : Amy (Jamie Chung) ❖ Candice (Kat Graham) ❖ Louis (ft. Eddie Redmayne)
âge : 28 ans.
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t3420-all-of-the-stars-jam http://www.thegreatperhaps.org/t3442-hakuna-matata-james#121944

Sam 29 Juil - 3:11

Bienvenue et bon courage pour ta fiche!


don't worry, be happy. ♒︎ Being happy doesn't mean everything's perfect. it means you've decided to look beyond the imperfections. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
En ligne
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 5526
faceclaim : alexis ren, @step aside.
multinick : mendoza (c. mendes)
âge : vingt-deux ans. (née le 13 février)
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :

http://www.thegreatperhaps. org/t1755-derivons-jusqu-a-l-o http://www.thegreatperhaps.org/t3255-dangerous-woman-cam#110115

Sam 29 Juil - 4:58

jack
bienvenue


It's your play, swing low. Go high anywhere you wanna, You can reach for the moon, Anywhere your dreams could take you. Go astray, fade away, Just leave it to yesterday. ☽ imagine dragons

trop de love :
 
Revenir en haut Aller en bas
murphy's law › je suis un fataliste
avatar
murphy's law › je suis un fataliste
Who you are
posts : 600
faceclaim : evan peters, (©kawaiinekoj pour l'avatar.)
multinick : tate, l'avocat tourmenté.
âge : vingt-sept ans.
Bad Karma



Sam 29 Juil - 10:29

bienvenue et bonne chance pour ta fiche


WE'VE GOT OUR WILD LOVE + "i want to say somewhere: i've tried to be forgiving. and yet. there were times in my life, whole years, when anger got the better of me. ugliness turned me inside out. there was a certain satisfaction in bitterness. i courted it. it was standing outside, and i invited it in. 

Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 2243
faceclaim : nicolas simoes; ©sweet disaster.
multinick : logan, jamie & cash.
âge : 29 ans.
Bad Karma



Sam 29 Juil - 12:18

Jack, super choix
Bienvenue sur le forum.


he  floated like waves along the coast. he found lyrics of his life in the arms of the ocean but he never sung the song.
Revenir en haut Aller en bas
positive minds › je suis un optimiste
avatar
positive minds › je suis un optimiste
Who you are
posts : 14671
faceclaim : "EJ" Taylor-Cotter, © lolitaes.
multinick : Ethel (K. Souza) & Anahi (A. Williams).
âge : vingt-huit ans.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t2086-all-i-ve-ever-had-ar http://www.thegreatperhaps.org/t2113-we-got-no-money-but-we-got-heart-vivian

Sam 29 Juil - 12:33

Bienvenuuue


suddenly i see you.
at first I thought you were a constellation, I made a map of your stars, then I had a revelation: you’re as beautiful as endless, you’re the universe I’m helpless in, an astronomer at my best when I throw away the measurements. @sleeping at last ≈ venus©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Je l'aime, rectification... Je l'aimais. - Hadès Anderson
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sauter vers: