AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

i saw galaxies in your eyes.

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Dim 13 Aoû - 22:26


Lana Ivy Andrelly
feat. gal gadot

Nom Le labre de ses lèvres esquisse un fier sourire lorsque son patronyme en vient à être prononcé. Andrelly un exotisme qu’elle se plaît à cajoler sur une langue paresseuse. L’hymne identitaire, la fierté qui transparaît autrement que dans une simple combinaison génétique héréditaire. Prénom(s) Lana, fille des eaux, orteils profondément ancrés dans le sable des plages brésiliennes. Naïade intrépide qui désormais s’empreigne de diverses cultures, bien loin de ses terres natales. Un patchwork du multiculturalisme qui fait battre intensément un palpitant à la fougue haletante. Âge L’insouciance qui devrait pourtant avoir quitté cette grande enfant, s’échine à la retenir au royaume de Pan. Vingt-huit ans, à bout de souffle, le rêve dans la tête. Naissance Fière amazone qui naquit sur le sol brésilien, au mois de mai. Le soleil aride n’aura jamais raison d’elle, poupée qui chérit ce souffle chaud sur sa peau dénudée. Nationalité Changeante comme le vent, elle arbore une double nationalité depuis son arrivée en Nouvelle-Zélande. Origines Des origines où se mêlent le brésil et d'autres peuplades exotiques. Statut civil L’annulaire dénudé de tout engagement, le coeur qui évince savamment ce doux empiré aussi bien surnommé « amour ».  Divine éclopée des sentiments, poupée prostrée dans un mutisme alarmant. Orientation sexuelle C’est lors d’une rencontre, peau contre peau, avec l’un de ces adonis que sa suprême paralysie des affections s’amenuise. Anaphrodisie qui ne s’éternise, ô grand jamais. Occupation Bienfaitrice des plus démunis, elle travaille désormais en Nouvelle-Zélande en tant que wedding planner. Elle voit le bonheur lui filer entre les doigts. Les sourires s'afficher sur de nombreux visages sans jamais qu'une risette passionnelle ne s'aventure sur son faciès de poupée. Elle crève sous le ravissement de ces couples qui font appel à son talent de wedding planer. L'éternelle solitaire, spectatrice de l'amour sincère qui lie ceux qui passent dans ce bureau maudit.Argent Douces louanges déclamées à cette richissime famille, Andrelly.  Un comble pour celle qui milite dans les endroits les plus défavorisés de ce monde à l’agonie. Groupe Carpe Diem. The Fortune Teller  pas touche à ses cheveux ou son minois, ni à sa famille.  

❇ ❇ ❇

L’éther semble se refléter, à tout hasard, dans l’oeil curieux de la naïade. Face illuminée, auréolée de ce halo de perpétuelle folie décadente. Elle n’en reste pas moins prédatrice, Lana. Féline et rusée, fière tentatrice et dompteuse de ces âmes égarées. Quand l’ombre d’un abîme plane au-dessus de sa tête, ses griffes ne sont plus de simples apparats, farouche elle sera. Et lorsqu'un feu ardent s’immisce alors dans les veines de cette poupée courroucée, sa langue se délie dans d’incroyables inepties. Habile cachottière, trop extravagante, à la merci du monde dans le but de divertir la galerie. Doux personnage solaire à la passion bien trop féroce. Andrelly, éternelle incomprise, le tempérament trop aimant et compatissant. Bien loin des carcans de la société, il est parfois difficile pour ce boute-en-train de trouver une place choyée dans le cœur de ceux qu’elle désire ardemment.

NO ONE WAS MY MASTER — BUT I MIGHT BE MASTER OF EVERYTHING, IF I WISHED. IF I DARED.
ONE Lana, elle n'a jamais été douée à l'école. Feu follet indiscipliné, poupée exotique aux envies trop fantasques. S'échiner à rester sur les bancs universitaires n'aurait servi à rien. Elle n'a donc aucun diplôme, et remercie chaque jour ses parents de se montrer aussi généreux avec elle. TWO Elle a oeuvré pour de nombreuses associations dans des pays défavorisés. Lana parraine d'ailleurs un enfant, dont elle reçoit régulièrement des nouvelles et qu'elle a rencontré en chair et en os il y a deux ans. C'est une militante acharnée, à la bonne humeur sans failles et communicative. THREE N’ayant jamais pu avoir d’animaux de compagnie, miss Andrelly n’en reste pas moins une très grande supportrice des droits des animaux. Un amour pour ces petites bêtes qui l’a incité principalement à devenir vegan. Elle a d’ailleurs longtemps travaillé le week-end dans une animalerie, lorsqu'elle était adolescente. Un véritable bonheur autant qu’un crève coeur de voir d’adorables chiots enfermés d’innombrables heures derrière des vitres. Fervente militante, Lana est passionnée, elle se bat pour ses convictions avec hargne. LGBT, droits des animaux, lutte contre le body-shaming, féminisme, l'ouragan à la ténacité renversante, écrase tout sur son passage. FOUR  Lana, c'est le genre de nana qui donne mal au crâne. Trop compliquée pour être pleinement comprise, trop bornée pour élucider, elle-même, le mystère qu'elle représente. Andrelly en somme, c'est la violence et la passion d'une pièce de Shakespeare, l'indifférence d'un soupir. Une plume sans la douceur, une chanson d'amour sans tous les pleurs. Une femme-enfant, aussi mature qu'immature, dont la chair est une armure. Son sourire en coin dévoile son côté enfantin, malin, souvent associé à l'ironie dont elle use au quotidien. Elle crie au scandale lorsqu'un homme se plaint de sa complexité, et refuse pourtant catégoriquement de se dévoiler. FIVE Depuis son arrivée en Nouvelle-Zélande, et suite à son agression en Moldavie, Lana participe à un groupe de soutien. Elle parle de son expérience, partage ce petit bout de sa vie avec d'autres inconnus. Ce qui était synonyme de calvaire pour elle, commence peu à peu à se révéler comme étant un soutien hors pair. Le seul problème qui réside dans cette expérience, reste le parrain qu'on lui a attribué. SIX Elle s'est très tôt responsabilisée la belle, d'un point de vue maternel. À pouponner les enfants de son entourage, dorloter les animaux qu'elle pouvait s'accaparer. Sa seule défaite ; les hommes. La brune est tout bonnement incapable de prendre soin de ces êtres à la masculinité qu'elle dorlote pourtant. Les gestes doux, le palpitant cognant à l'unisson prêt à se déloger pour rejoindre celui de son partenaire. Toutefois, l'instant fini, ce peau contre peau consumé, elle est bien incapable de mêler son âme à celle d'un autre, pour une durée définie ou non. Angoissée de l'engament, sûrement.

Elle sait parler plusieurs langues, non pas grâce à l'école, mais grâce à ses expériences et voyages. Lana peut donc communiquer, plus ou moins aisément en ; italien, roumain, anglais et sa langue maternelle, le portugais brésilien. Elle boit énormément de café, avec énormément de cochonneries dedans, notamment beaucoup de sucre et de crème. Lana chante horriblement mal, mais se débrouille pas mal en danse. Elle est très superstitieuse sur le plan surnaturel et non pas spirituel. Et pourrait même s'improviser chasseuse de fantômes, un jour. Lorsque son énergie commence à décliner, elle adore lire. Malgré un nombre d'études très restreint, Lana s'intéresse énormément à la littérature. Adepte de sensations fortes, elle se montre trop souvent irréfléchie. Une hantise perpétuelle pour sa famille qui ne sait jamais dans quel état elle rentrera. Elle pratique depuis récemment des arts martiaux. Sa préférence va au Krav Maga. Elle aime s'amuser à faire sécher des fleurs, ou bien de petites plantes, au milieu des pages d'un livre. Elle ne sait pas cuisiner, et se contente de faire réchauffer des plats surgelés. Elle connaît toutes les chansons disney sur le bout des doigts. Adolescente, elle s'est déjà malencontreusement teint les cheveux en blond platine, et rasé la moitié d'un pauvre sourcil. Catastrophe qu'elle a cachée sous une épaisse frange tout aussi désastreuse. Dans les repas de famille, on la met systématiquement à la table des enfants, et elle se fond (trop) parfaitement dans la masse de mioches.

Pseudo/Prénom .odysseus sur bazz. Âge vingt ans  . Pays France et pas d'accent, normalement. Connexion Régulièrement. Où as-tu connu le forum? Un top site, me semble-t-il. Personnage Le beau,
le magnifique, l'unique, scénario du vieux Andrelly. Dernière bafouille love   .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Dim 13 Aoû - 22:27



il faudra bien mourir et me finir entre tes lèvres.

Moldavie, lettres maudites et mille fois raturées par cette main vengeresse et rageuse. Une sonorité tant détestée, qui sonne désormais l'heure du glas, du déchirement qui ne laisse personne intacte. Surtout pas elle. Cette poupée abimée, obligée d'en parler dans l'espoir de conjurer ce triste sort. On la force à énoncer intelligiblement l'heure de son déclin. Dans cette boucle infernale, Lana se souvient. Elle se remémore cette douleur sourde qui s'intronise dans ses membres, sa frêle carcasse éprouvée, lorsque son bourreau en vient à la plaquer contre ce mur froid. Aucune once de pitié de ne se reflète dans le regard morne de son agresseur. Pas une seule fois, elle ne notera la moindre lueur de remords sur ce faciès qui survient, encore, lors de ses nuits agitées. Lorsque ses mains avides déferlent sur sa chair dont elle aurait voulu qu'elle se désintègre après coup, Lana suffoque. Et, elle prie pour sa vie. Elle prie toutes ces divinités en lesquelles elle n'a jamais cru. Ou jamais voulut croire, de peur de déclencher la furie d'un destin bien trop capricieux. Mais cette nuit-là, la fille des eaux implore la clémence de celui qui décide d'influer sur cette tragique fatalité. Or, les petites perles salées qui s'amoncellent au creux de ses paupières ne parviennent pas à attendrir son vis-à-vis. Si ce n'est, qu'elles contribuent, plus encore, à déchaîner sa violence. « Tu peux pas la boucler, sale petite bourge? » Était-ce donc cela ? Un crime animé par la rancœur envers ce qu'elle représente ? Avant même qu'elle n'émette le moindre son, une douleur lancinante déchire sa mâchoire et se déverse à l'arrière de son crâne. Le diable vient de lui asséner un coup meurtrier, provoquant de fil en aiguille, l'impact de sa tête contre ce maudit mur de briques. La douleur hurle à l'agonie dans son esprit, tandis que la peur l'intime à rester silencieuse. Pourtant, sa rationalité l'exalte à se rebeller, crier, implorer une aide étrangère. Malgré ses cris, personne ne vient. À cause de ces derniers, le bougre s'acharne pour finalement la laisser inerte dans une benne. Papiers envolés, tout comme son argent. Tout comme sa foi en l'humanité.

Sur son lit d'hôpital, Lana est percluse dans un silence morne. D'emblée, on remarque les affres de son altercation sur son si joli visage de princesse exotique. Alors, on en vient à conclure, tristement, que la Andrelly n'est plus la même. Son aura de vivacité et gaieté naturelle semble avoir migré vers de nouvelles contrées. Seul ce halo de morosité, paraît persister autour d'elle. Il faut dire, que les meurtrissures de son coeur s'échinent à l'empêcher de cicatriser, d'oublier. Mais, quand tout espoir s'avère avoir disparu, l'impassible faciès s'éveille, soudainement, d'une longue léthargie. Des yeux qui s'illuminent, une moue qui se dessine. Sous ses prunelles ébahies se meut une silhouette familière. Celle d'une personne qu'elle ne connaît que trop bien. « Sam.. » Elle peine à pousser sur sa voix encore éreintée. Pourtant, cette plainte trop rapidement consumée sonne bel et bien comme un appel à l'aide. La belle tend une perche à ce frère, ce héros pour qu'il lui vienne en aide. Vainement. Amèrement, Lana, elle s'aperçoit que ce comportement enfantin, qu'elle chérissait tant chez lui, l'aveugle  et l'empoisonne. Il ne remarque pas le signal d'alarme, se contente de rester fidèle à lui-même. Quitte à perdre inconsciemment une partie de son alter ego. La perdre elle.




don't kill my vibe.

Ce rire si communicatif emplit ce jardinet aux mille souvenirs. Synonyme d'un havre de paix, la maison familiale de la famille Andrelly baigne sans cesse dans la joie et la bonne humeur grâce à ses habitants hauts en couleur. Lanie, à l'aube de ses douze ans, investit le jardin de la demeure de ses parents. Un amas de tentures ont été installées afin de satisfaire cette charmante, mais capricieuse nymphette. Son incroyable moue et ses yeux meurtriers ayant eu raison de ses ainés, qui cédèrent à son chantage dans la minute. Voilà comment l'Éden s'était transformé en une antre aux mystères. Sous son chapiteau de fortune, la divine pythie tire les cartes sous l'oeil bravache de petits curieux. La bouche en coeur, ces derniers écoutent, comme hypnotisés, les sornettes que déclament théâtralement l'enfant du rivage. « Samedi, ta mère préparera un gâteau.. au chocolat ! » Candide prophétie, le début d'une courte vocation.

Le voile de diablerie la rend captivante. Et plus encore lorsque la pythie dévoile ses atouts en tirant les cartes du destin, déliant les secrets des lignes de vie. La tente qui trône dans un coin du paysage est un temple cabalistique qui est considéré d’attrape nigaud ou à l’opposé, de taverne du savoir souverain. Le baume mystique apaise son palpitant vaillant. Elle baigne dedans depuis l'enfance la prêtresse, un univers familier et terriblement sécurisant. Cette toile tendue de fortune est ouverte aux inconnus à la recherche d’une aide quelconque. Ce monde qui la captive depuis son enfance, tend à l'animer encore à ses vingt trois ans. Mais c'est bel et bien coiffée de son étole brillante et entourée de bibelots, comme boules de cristal et pattes de poules, que Lana se sent pleinement chez elle, pour l'instant. Les yeux cerclés de noir, à la manière d'un regard félin. Un amas de bracelets qui s'entrechoquent à la moindre inclination de ses poignets, la mystérieuse Andrelly ne perd rien de sa prestance. Elle délivre avec aisance un dialecte bien à elle. Voilà un premier plan des nombreuses facettes de cette poupée éphémère. Tantôt conteuse de bonne aventure, puis le jour suivant, militante acharnée... Petite illuminée, trop rêveuse et inconstante.

Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
En ligne
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 1979
faceclaim : emmy rossum (mymy).
multinick : joss (alexandra park).
âge : 33 yo.
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t3539-keep-me-close-and-ho http://www.thegreatperhaps.org/t3550-just-close-your-eyes-we-re-gonna-run-this-light-charlie

Dim 13 Aoû - 22:31

excellent choix de scénario.
bienvenue parmi nous.



well she walked away while her shoes were untied when the eyes were all red you could see that we'd cried. and I watched, and I waited till she was inside, forcing a smile and waving goodbye. (arctic monkeys)
Revenir en haut Aller en bas
admin mignonne comme une lionne
avatar
admin mignonne comme une lionne
Who you are
posts : 773
faceclaim : alycia debnam carey ; ©alaska
multinick : zoey (olsen); cece (agron); addie (chastain); ophelia (seyfried); scarlett (turner)
âge : vingt quatre ans (8 septembre)
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t1418-shape-of-you-nina http://www.thegreatperhaps.org/t1435-nina-your-lips-are-like-the-crashing-waves-of-the-sea

Dim 13 Aoû - 22:34

je le redis mais : trop trop de bôté
bienvenue chez nous n'hésites pas si tu as des questions


- your lips are like the crashing waves of the sea, and darling, i am dying to drown.
Revenir en haut Aller en bas
positive minds › je suis un optimiste
avatar
positive minds › je suis un optimiste
Who you are
posts : 10558
faceclaim : "EJ" Taylor-Cotter, © timeless.
multinick : Ethel (K. Souza).
âge : vingt-huit ans.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t2086-all-i-ve-ever-had-ar http://www.thegreatperhaps.org/t2113-we-got-no-money-but-we-got-heart-vivian

Dim 13 Aoû - 22:35

Gal
bienvenuuuue


now i'm lost in us
I had all and then most of you, some and now none of you. Take me back to the night we met, I don't know what I'm supposed to do, haunted by the ghost of you, oh take me back to the night we met. •• ALASKA (Lord Huron)

Revenir en haut Aller en bas
positive minds › je suis un optimiste
avatar
positive minds › je suis un optimiste
Who you are
posts : 410
faceclaim : danny noriega // adore delano; chloki (ava) + astra (signa).
multinick : la drug addict héritière et queer icon, rhea. (ariana grande)
âge : twenty-four yo (nineteen ninety-two)
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : just one more, you ?
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t3382-mama-don-t-make-me-p http://www.thegreatperhaps.org/t3387-when-you-say-i-m-fucking-crazy-i-know-you-mean-i-m-cute-lexxi

Dim 13 Aoû - 22:42

ce super choix de scénario avec la belle Gal .
bienvenue .




27 club
My life is falling into temporary sin, cluster of roses and baby breath.
Revenir en haut Aller en bas
admin filant comme une étoile
avatar
admin filant comme une étoile
Who you are
posts : 498
faceclaim : pedro pascal + valsteen
multinick : heath (s. stan) + nikki (c. hunnam) + raven (s.shaik ) + giza (n. portman)
âge : 36 yo
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t1422-my-darling-there-s-n http://www.thegreatperhaps.org/t1438-i-am-the-shore-and-the-ocean-samuel#30996

Dim 13 Aoû - 22:43

comme elle est belle
ptn ma sister la plus belle la meilleure merci mille fois de tenter notre scénario lana est tellement parfaite sur toi je n'aurais pas pu rêver mieux quoi hate de découvrir ta fiche et de retrouver ta plume magnifique

ps : andrelly est pas vieux


- there were time when i knew how you felt. and it was hell to know it, my little one.
Revenir en haut Aller en bas
positive minds › je suis un optimiste
avatar
En ligne
positive minds › je suis un optimiste
Who you are
posts : 304
faceclaim : melissa benoist, ©charney
multinick : cate (mcadams), jace (mitchell)
âge : vingt-huit ans
Bad Karma



Dim 13 Aoû - 22:56

ce scénario, gal.
bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
admin craquant comme une biscotte
avatar
admin craquant comme une biscotte
Who you are
posts : 726
faceclaim : jenna-louise coleman, ©mine
multinick : luke (chris h.), millie (maia m.), meara (suki w.), jody (alicia v.), thom (jake g.), camila (eiza g.)
âge : trente ans
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t3740-sunday-with-a-flu http://www.thegreatperhaps.org/t3757-someone-in-the-crowd

Dim 13 Aoû - 23:18

GAL BEAUTÉ
Je l'aime d'amour, et ta plume est exquise
Bienvenue officiellement du coup, et bonne rédaction


here's to the fools
who dream
 ̖́-


clique si tu veux voir un truc cool:
 
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
En ligne
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 2142
faceclaim : cb.& .sassenach
multinick : may (c. accola) & ares (m. ventimiglia)
âge : 28 ans.
Bad Karma



Dim 13 Aoû - 23:18

Bienvenue



i felt empty space, never could explain like you were erased, never could replace now it's so clear with you right here like you were never gone picked up where we left off you were always coming home yeah, you were always close like you were never gone.
Revenir en haut Aller en bas
i saw galaxies in your eyes.
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sauter vers: