AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lana Andrelly - mrs. earth

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Mar 3 Oct - 22:44


Lana Andrelly
feat. lily Collins

Nom Andrelly, un nom chantant hérité des racines latines de son paternel. Plus connu pour la plupart comme la puissante firme brésilienne d'investissement.  Prénom(s) Lana pour le commun des mortels, Lanie pour son frère et pour ses proches, la petite dernière, celle qu'il faut protéger. Âge 26 ans. Naissance Un matin d'avril 1991 sur les terres brésiliennes. Nationalité Brésilienne de naissance, néo-zélandaise naturalisée. Origines Latines, le pays du soleil éternel. Statut civil Célibataire. Orientation sexuelle Bisexuelle, elle tombe amoureuse d'une âme, quel qu’en soit le genre. Occupation Militante activiste, rédactrice du blog Mrs. Earth. Argent Richesse familiale, utilisée à bon escient. Groupe Carpe Diem. The Fortune Teller La santé et son intégrité morale, pour le reste faites vous plaisir  

✻ ✻ ✻

Elle est un volcan ; tantôt en sommeil, et parfois prêt à exploser. Lana est dotée d’une personnalité ambivalente et lunatique. Elle est d’un naturel sociable et assez charismatique pour ne pas avoir l’air d’une potiche, son pire cauchemar. La jeune femme veut être considérée à part entière, et s’arrange toujours pour qu’on la remarque quand elle le souhaite. Elle est dotée d’une répartie acerbe qui en avait piqué plus d’un, c’est une maligne qui aime avoir le dernier mot, mais ne parle jamais sans savoir – toujours dans ce grand souci du complexe de la potiche. Femme d’engagement, Lana est loyale et dévouée, c’est une grande sentimentale qui agit selon les raisons du cœur, ignorant la prudence. Oiseau d’aventure intrépide, elle a toujours dédaigné les salles de classe, mais a soif de l’école de la vie. Et c’est cette curiosité qui la pousse à ne jamais rester statique, avide de tout. C’est une épicurienne qui profite de l’existence comme elle vient, dans toute sa simplicité. Lana n’est pas matérialiste pour un sou, ses voyages lui ont appris la frugalité et le don de relativiser chaque situation. Elle n’en reste pas moins impulsive et bornée, ses colères n’ont d’égales que sa rancune tenace. Lana est charnelle et volage, s’abandonnant parfois dans les bras d’un visage d’une nuit pour oublier ses tourments. Mais si elle peut paraitre extravertie et délurée de prime abord, elle est néanmoins une âme plutôt pudique quand il s’agit d’entrer dans son jardin secret. Lana n’aime pas parler des cauchemars qui la hantent la nuit, ni de ses états d’âme ; à l’exception peut-être de son frère Samuel, l’éternelle oreille attentive… Elle est doté d'une grande sensibilité, plus tournée vers les autres que vers elle-même.

lana andrelly's diary

Lana a toujours été réfractaire à l’autorité, rendant ses relations avec ses géniteurs souvent très conflictuelles. Dans la famille, la jeune femme est surtout proche de son frère ainé, et de sa grand-mère, celle qui a en grande partie réalisée son éducation durant son enfance au Brésil, et qui lui a transmis sa passion pour la cuisine, et son meilleur livre de recette. + Lorsqu'elle est déstabilisée, la jeune femme a tendance à répondre aux questions par des questions. + Lana fume occasionnellement de la marijuana. C'est une habitude qu'elle a prise après son retour de voyage, comme un rituel scellant la fin d'une journée éprouvante. + A titre personnel, Lana ne profite que peu de la fortune de ses parents. Elle vit simplement et condamne l’opulence et le faste. + Amatrice de café noir, pour elle c'est sans sucre et considéré comme l'acte matinal prioritaire. + Quand elle a besoin de réfléchir, Lana va s'isoler dans une église. Elle n'est pas croyante, mais trouve la paix entre les murs épais des cloîtres. +︎ Elle possède un tatouage discret réalisé en Inde. +  Ses valeurs sont pacifistes, au bénéfice de la voie intelligente plutôt qu'emprunter le chemin de la violence. +︎ Elle est très proche de la nature et notamment de l'océan, elle pratique le surf depuis son plus jeune âge. + C'est une femme de principe à la fois douce et piquante, d'une empathie extrême, mais tout autant dotée d'une acidité sarcastique fatale. Car sous ses airs angéliques et bienveillants, elle n'hésite néanmoins pas à s'affirmer quand elle le juge nécessaire. + Elle parle sa langue maternelle, le portugais, mais aussi couramment espagnol et anglais. + Lana reste très discrète sur ce qu’il s’est passé en Moldavie, encore profondément tourmentée par les récents événements. Elle est sujette à des insomnies puissantes et une tendance à la paranoïa. + Elle se balade avec un pistolet toujours avec elle comme une nécessité alors qu'elle a une trouille bleue rien qu'à l'idée de s'en servir et que cela va à l'encontre de ses principes. Mais depuis l'accident de son dernier voyage, elle ne se sent plus en sécurité. + Ses combats humanitaires sont sa plus grande vocation et Lana s’y donne corps et âme, c’est une humanitaire profonde. + Il y a cinq ans, elle crée un blog, Mrs. Earth, où elle publie des articles sur ses expériences, ou sur des faits de géopolitique et de mondialisation, autant pour encourager certaines initiatives qu'en dénoncer d'autres. Le blog a pris un vrai accent politique, à tel point que Lana a même été invitée sur le plateau d'un débat télévisé où elle s'est imposée clairement face à un politicien pédant et ulcéré. La vidéo de cette intervention avait fait le tour des réseaux sociaux, faisant augmenter l'audience du site à la même occasion.

Pseudo/Prénom Call me Léa    Âge 23 yo. Pays France Connexion le plus possible, mais dans l'ensemble très régulièrement    Où as-tu connu le forum? Sur le top-site d'obsession 27, il y avait l'air d'y avoir de l'ambiance alors je suis venue    Personnage scénario (Samuel Andrelly)Dernière bafouille A bientôt en RP  
Code:
<busy>Lily Collins</busy> / réservé(e) jusqu'au 08/10
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Mar 3 Oct - 22:45



we get the world we deserve

26 avril 1991. Lana Andrelly voit le jour à Fortaleza, capitale de l’état de Ceará au Brésil. Elle est la cadette de la famille, devancée par un frère ainé prénommé Samuel. Ils sont la progéniture d’une riche famille de la région ayant fait fortune aux moyens de placements audacieux et autres biens immobiliers. En terme matériel, Lana n’a jamais manqué de rien, vivant dans l’abondance et le faste. La fillette a toujours été très proche de son frère, son repaire au milieu d’un monde où les parents sont souvent portés absents. Celle qu’on surnomme Lanie affectueusement lorsqu’elle est sage grandit donc un monde de nantis dont elle s’imprègne des travers. On dit d’elle qu’elle est une gamine capricieuse sujette à des colères tumultueuses et toujours prompte à sortir du rang. L’enfance de Lana est rythmée par des écarts de conduite et autres actes d’insubordination s’accompagnant de son lot de conséquences – à savoir bien souvent un renvoi d’une énième école privée. Ce n’est pas un petit rat de bibliothèque et les rudiments des études l’ennuient. Au fond, elle est une rêveuse, enfermée dans un carcan de bienséance hypocrite auquel elle ne veut pas se plier.

D’enfant turbulente, elle grandit en une évolution d’adolescente peste et snob poussée à son paroxysme. Lana devient l’archétype de la it-girl superficielle faisant les frais de la presse à scandale au plus grand désespoir de ses parents. De quelque manière que ce soit, la jeune femme se plait à transgresser, dans un souci d’attirer l’attention. Regardez-moi, j’existe. Le seul qui la comprend, et avec qui elle se permet d’être elle-même, c’est Sam. Son frère, son héros. Il avait toujours été son pilier et sa plus grande idole, Lana ne pouvait compter que sur lui. Samuel avait toujours eu le don de la regarder sans la juger, et l’aider sans l’infantiliser. Il était l’enfant prodige, elle était le vilain petit canard. Le cancre, le roseau qui ne rompt pas. Ou plus précisément celle qui dédaigne ses cours pour dévaliser les boutiques et noyer ses cartes bleues en boîte de nuit.

Cette vie de luxure et de vice n’était cependant pas faite pour durer, et pris un tout autre tournant alors qu’un soir de beuverie, toutes ses cartes bleues furent refusées au bar. Il sembla évidemment que les géniteurs avaient coupé les vivres, l’angoisse prenait vie. Et Lana avait eu beau supplier ou menacer, rien n’y avait fait. Débrouille-toi, et rentre quand tu auras compris la leçon. Pendant une semaine, elle avait dû se démener pour vivre, travailler pour manger. On avait bien voulu d’elle sur une place de marché pour vendre des fruits, et c’est au milieu des bananes entassées qu’elle avait pour la première fois entendue l’Américain. S’il parlait un portugais correct, les accentuations maladroites dans sa bouche ne trompaient guère. Lana l’avait croisé ce matin-là, puis le soir-même au détour d’un bar typique des faubourgs de la ville. Il s’appelait Grayson, globetrotter de profession lui avait-il déclaré sur un ton qui forçait le mystère. Ils avaient parlé toute la nuit et c’est peut-être à ce moment-là qu’elle était tombée amoureuse.

Ils s’étaient revus, même après que la jeune femme ait fait son mea culpa auprès des siens et réintégré les bonnes grâces familiales. Lana avait ressenti comme une attraction pour cet homme à qui elle s’abandonna finalement quelques semaines après leur rencontre. Ils étaient si différents, et pourtant si identiques sur tant de points. Jericoacoara devait être son pied-à-terre pour deux mois, puis le vagabond s’en irait. Il lui avait décrit sa vie de nomade, et Lana y avait cru. Alors quand il quitta la ville, elle partit avec lui. Ce fut aussi spontané que prématuré, Lana avec l’insouciance de la jeunesse laissa sa famille sur le fait accompli. Elle sillonna le monde à ses côtés durant un an, à la manière d’un voyage à la découverte d’elle-même. Lana apprend à repousser ses limites et réfléchir sur un monde dont elle ne soupçonnait pas l’existence.

Leurs chemins se séparent finalement, de fait que leurs opinions divergent. Il est attiré par des opérations de grandes ampleurs ayant pour but de défier les autorités et secouer les politiques sur les vrais problèmes de société. Le but du progrès est louable mais elle veut agir d’une autre façon. Ils finissent par se quitter, avec affection. Grayson est l’histoire d’amour de Lana, celui pour qui elle aura tout quitter. Mais elle avait poursuivi ses voyages à travers le monde selon un autre angle, le sien. La brune audacieuse avait entrepris d’aider des associations et des groupes de pensées en faveur des contrées les plus oubliées et démunies. La jeune femme met à profit sa fortune pour faire bouger les choses comme elle le peut en s’engageant dans des projets d’avenir et des manifestations. Au gré de ses voyages, elle construit un blog, Mrs. Earth, sur lequel elle publie des articles, pensées ou enquêtes sur des sujets du monde ou des dossiers qui lui tiennent à cœur. Sa plume est affutée, le site est consulté et elle jouit d’une certaine stature qui lui vaut des passages dans certaines émissions ou débats organisés autour de l’humanitaire notamment.

Très récemment, la jeune femme s’est rendue en Moldavie dans le cadre d’une manifestation internationale en faveur de la liberté d’expression. C’est un soir alors qu’elle se rendait à son hôtel que Lana est prise à partie par un groupe d’hommes qui l’interpelle violemment avant de la trainer dans une ruelle en faisant taire ses cris d’une gifle bien sentie. Ils l’avaient battu, insulté, et elle avait perdu connaissance, son corps inerte laissé aux mains des brutes. On l’avait retrouvé au matin dans un amoncellement de détritus et respirant à peine, ses vêtements en lambeaux. Elle avait été rapatriée d’urgence au Brésil où elle s’était rétablie ; tout du moins physiquement. Et si sur son corps tout a disparu, cette soirée a bel et bien existé et elle demeure bien vive dans son esprit. Lana n’oublie pas la violence exercée, et se réfugie dans le silence de ce traumatisme qu’elle porte comme un fardeau. En réalité, elle a besoin d’un seul être, parmi les milliards de bougres en vie. Mais Samuel n’est pas là.

De fait, la cadette décide de venir à lui. Elle est débarquée à Wellington, depuis peu. Elle a besoin de retrouver sa boussole d’autrefois, et reprendre également son rôle de sœur, un rôle normal dans un monde normal où elle veut tourner la page et passer au chapitre suivant.

Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 1261
faceclaim : Jennifer Morrison | © Evelyn ♥ (avatar) | © Perséphone (sign)
multinick : rosaë (h. roden)
âge : trente trois ans, le temps passe vite, même trop.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t4188-an-empty-heart-ivy http://www.thegreatperhaps.org/t4220-tell-me-you-love-me-ivy

Mar 3 Oct - 22:47

Bienvenue parmi nous



☆☆☆ Can't you forgive me ? At least just temporarily. I know that this is my fault. I should have been more careful.
Revenir en haut Aller en bas
admin mignonne comme une lionne
avatar
admin mignonne comme une lionne
Who you are
posts : 878
faceclaim : alycia debnam carey ; ©freesia
multinick : zoey (olsen); cece (lively); ophelia (seyfried); poppy (gadot); mia (bush)
âge : vingt quatre ans
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t1418-shape-of-you-nina http://www.thegreatperhaps.org/t1435-nina-your-lips-are-like-the-crashing-waves-of-the-sea

Mar 3 Oct - 22:48

ce scénario (bon, je suis un peu biaisée mais chuuut ) lily est tellement belle, excellent choix
bienvenue chez nous n'hésites pas si t'as des questions


- your lips are like the crashing waves of the sea, and darling, i am dying to drown.
Revenir en haut Aller en bas
admin mimi comme une souris
avatar
admin mimi comme une souris
Who you are
posts : 989
faceclaim : melissa benoist, ©lolitaes, endlesslove (signa)
multinick : cate (mcadams), jace (mitchell), louise (deutch)
âge : vingt-huit ans
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t3509-le-coeur-balancoire-x-nohea http://www.thegreatperhaps.org/t3570-oh-woman-oh-man-x-nohea

Mar 3 Oct - 22:49

la belle lily et ce scénario.
bienvenue ici.



you're still the one

ils se disent qu'ils seront éternels et pire encore ils le croient.
Revenir en haut Aller en bas
admin jazzy comme un grizzli
avatar
admin jazzy comme un grizzli
Who you are
posts : 2705
faceclaim : boyd holbrook ©boubou
multinick : paul (m. irons) ; norah (m. robbie) ; zachariah (l. hemsworth) ; loukas (h. cavill) ; joshua (t. james)
âge : trente et un ans (5 novembre)
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t1155-maybe-we-found-love- http://www.thegreatperhaps.org/t1165-close-your-eyes-and-lose-the-feeling-that-s-been-sinking-avery

Mar 3 Oct - 22:51

le scénario et lily cette princesse
bienvenue parmi nous


-  i can't tell you why, but i'm trapped by your love and i'm chained to your side.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
positive minds › je suis un optimiste
avatar
En ligne
positive minds › je suis un optimiste
Who you are
posts : 5852
faceclaim : l.morgan (@flamingo).
multinick : cole symons (aquaman).
âge : vingt-sept ans.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t2545-lily-nothing-if-not- http://www.thegreatperhaps.org/t2598-lys-may-we-meet-again

Mar 3 Oct - 23:12

bienvenuuuue
bonne chance pour ta fiche


Revenir en haut Aller en bas
positive minds › je suis un optimiste
avatar
positive minds › je suis un optimiste
Who you are
posts : 1931
faceclaim : selena gomez + ©ma nana<3
âge : vingt-trois ans
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t3369-rosie-never-far-behind

Mar 3 Oct - 23:33

Lily bienvenue!




Drunk on a feeling, alone with the stars in the sky. I've been running through the jungle. I've been crying with the wolves. To get to you. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
admin filant comme une étoile
avatar
admin filant comme une étoile
Who you are
posts : 615
faceclaim : pedro pascal + babine
multinick : heath (s. stan) + raven (s.shaik ) + giza (n. portman) + dex ( s. claf)
âge : 36 yo
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t1422-my-darling-there-s-n http://www.thegreatperhaps.org/t1438-i-am-the-shore-and-the-ocean-samuel#30996

Mar 3 Oct - 23:42

tellement parfaite lilly
puis fuck ce choix de scénario parfait


- there were time when i knew how you felt. and it was hell to know it, my little one.
Revenir en haut Aller en bas
positive minds › je suis un optimiste
avatar
positive minds › je suis un optimiste
Who you are
posts : 14789
faceclaim : "EJ" Taylor-Cotter, © lolitaes.
multinick : Ethel (K. Souza) & Anahi (A. Williams).
âge : vingt-huit ans.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t2086-all-i-ve-ever-had-ar http://www.thegreatperhaps.org/t2113-we-got-no-money-but-we-got-heart-vivian

Mar 3 Oct - 23:44

bienvenuuue


suddenly i see you.
at first I thought you were a constellation, I made a map of your stars, then I had a revelation: you’re as beautiful as endless, you’re the universe I’m helpless in, an astronomer at my best when I throw away the measurements. @sleeping at last ≈ venus©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who you are
Bad Karma





Revenir en haut Aller en bas
Lana Andrelly - mrs. earth
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sauter vers: