AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

(MAIA) + i look nice, i know but that's just my face.

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Sam 14 Oct - 16:31


MAIA OSWALD
feat. rowan blanchard

Nom  Oswald. Un nom qui donne envie de vomir. Une famille qui la dégoûte. Une partie de son identité qu'elle préférait oublier. Détruire. Pulvériser. Cette chose qui lui colle à la peau, et qui ne lui apporte que des emmerdes.  Prénom(s) Maia. Un prénom ci-doux,un murmure du bout des lèvres. Ce prénom qu'on s'époumone à dire. D'abord sauvage et affûté, c'est la férocité d'une lionne qu'elle incarne le mieux.   Âge Dix sept longues années. L'âge de la jeunesse et de la fougue. De l'idéalisation. Du rêve. Mais pas pour Maia. Oh non, elle connait que trop bien les malheurs de la vie. Des embrouilles. De ce qui se cache dans la nuit. Mais toujours pas l'âge de s'occuper de quelqu'un d'autre que d'elle même. C'est encore une gamine aux seins sous développés.   Naissance La gamine Oswald a effectué ses premiers cris le premier août dans un hôpital de Brisbane en Australie. Du moins c'est ce que révèle son passeport.Elle était trop jeune pour comprendre, admirant simplement le monde qui s'offrait à elle. NationalitéAustralienne. Du moins pour le côté de sa mère, son père aurait très bien pu être irlandais pour ce qu'elle en sait. Si ça pute de mère n'avait pas ouvert les jambes à tous les mecs qu'elle croisait, Maia n'en serait pas là.  Origines Elle n'en sait trop rien. De la terre forcément. C'est pas le genre de questions qu'elle se pose,elle a d'autres problèmes bien plus important sur les bras. .  Statut civil Célibataire sous la tutelle de sa tante.  Orientation sexuelle hétérosexuelle. Mais c'est pas comme si elle avait fait grand chose dans ce domaine. Oh non, Maia fait bien trop peur aux garçons avec sa vulgarité et ses poings serrés. Tous des crevards. Occupation Aller au lycée (quand elle ne sèche pas les cours, ce qui arrive bien trop souvent).Argent Elle n'en a pas, et c'est pas comme si sa camé de mère lui avait laissé beaucoup de chose. Puis plutôt crever que d'aller supplier jody pour en avoir. Elle a sa fierté et elle y tient. Elle ne veut pas être un projet caritatif.  Groupe murphy's law.  The Fortune Tellercomme vous le sentez, maia a plus rien à perdre.

✻ ✻ ✻

Maia c'est une adolescente incomprise. Une âme perdue. La jeune Oswald est un schéma difficile à déchiffrer. Elle a trop vu, trop entendu. Elle se ferme au monde et à ses injustices. Elle est blasée par la vie. Par le passé, par le présent, par ce qui l'attend. Elle est tout et rien à la fois. D'abord énigmatique, on se demande toujours ce que peu bien penser cette jeune ingénue. Une bouille d'enfant, un corps  presque d'adulte. Trop mature pour son âge. Elle a bien dû mal à se faire des amis. Elle est bien trop vulgaire pour cela. Elle affuble des doigts d'honneurs à tout va, criant connard à tous les passant. Elle souffre en silence. Elle s'exprime en monosyllabe. Pourquoi gaspiller sa salive pour parler avec des gens qu'elle ne reverrait jamais ou qui finiront pas la décevoir? Trop d'effort, pas de motivation voilà tout. Puis la jeune Maia à des lèvres qui ne demandent qu'à être embrassées, le regard malicieux et l'air hautain . Maia  est loin d'être la plus belle. Définie comme banale par ses compères, il lui suffit de rire pour attirer les passions ou bien les foudres. Pourtant elle ne rie pas beaucoup. Elle n'a aucune raison de le faire. Mais lorsque c'est le cas son rire, c'est son arme et elle n'en a même pas conscience. C'est une mélodie délicate et gracieuse, qui lorsque vous l'entendez ne peu que vous apaiser. un brin capricieuse, elle est capable de se doter de caractère pour défendre ce qui lui appartient. En somme, elle n'a rien d'une fille facile. Une hargneuse, une dure à cuire. Elle n'a pas froid aux yeux.

People fuck with your feelings, sorry it's life.

Partie anecdotes : un. Elle n'a jamais connu son père. Peut-être parce qu'il ne méritait pas à être connu? Elle en a d'abord beaucoup souffert, se demandant pourquoi les autres enfants en avaient un et pas elle. Pourtant, la gamine était sage et faisait tout ce qu'on lui disait, alors pourquoi le père Noël n’exauçait pas ce simple vœux? Elle a attendu. Encore et toujours. Puis elle a compris. Elle a vomi. Elle s'est dit qu'elle n'était pas suffisamment bien, que c'était pour cette raison que son père était partie. Que c'était de sa faute. Elle en a marre des hommes et de leur lâcheté. Tu ne peux pas abandonner ton gosse comme dans les sims, la vie ça marche pas comme ça. deux. Si elle n'a jamais rencontré son père, elle a vu plusieurs figures masculines passer la porte. La jeune Oswald se faisait toute petite. Elle se cachait dans sa chambre, et attendait que les grands finissent de "discuter." Elle entendait des bruits bizarres, pas très catholiques, et quand elle demanda à sa maman ce que c'était, elle lui a répondu qu'ils "jouaient" entre eux. Alors Maia commençait à pleurer, parce qu'elle aussi elle voulait jouer. trois. Elle a toujours profondément aimé sa mère. Elle a toujours tenté de l'aider, de tout faire pour ne pas être un poids, le boulet qu'elle doit tirer. Elle essayait d'avoir de bonnes notes. De sourire. D'apprécier ce qu'elle avait.  Maia a grandi trop vite. Elle a très vite appris à vivre toute seule, à s'occuper de la bouffe, du linge, des factures...Si cela lui faisait peur, la boule au ventre bien présente, la demoiselle était déterminée. quatre. Puis un jour tout a un peu dérapé. Le nouveau copain de sa mère ne ressemblait pas aux autres. Il avait cette aura noire. Nocif. Très rapidement, la jeune étudiante est passée en second plan. Elle a essayé de prévenir sa mère. De la tenir à l'écart. Elle l'implora. Elle tenta de la convaincre qu'elle méritait bien mieux que cela. Pourtant les coups partaient sur sa peau blanche. Des bleus commencent à recouvrir ses bras. Mais sa mère s'en rend pas compte. Elle est déjà trop loin dans les excès. L'alcool puis la drogue, la mère Oswald touche à tout. C'est à cause de lui. Ce connard de petit ami. Il la pousse dans les tréfonds. cinq. Elle pensait sincèrement que la situation ne pourrait pas être pire et pourtant. Les dettes commencèrent à arriver en trombe. Tout argent avait disparu, investi dans les vices de la mère Oswald. C'est à peine s'ils avaient à manger. Le désir semblait devenir une nécessité, et les besoins sont mis de côté. Parfois Maia n'avait rien à bouffer le midi, mais quand on lui demandait pourquoi elle n'avait rien apporter à manger, elle leur disait qu'elle n'avait juste pas faim. Elle le cachait, parce que Maia c'est une femme forte. Tout sauf cette humiliation. six. Un jour sa mère et son copain se sont fait embarqués par la police. C'est ce qui apparemment arrivent aux gens qui consomment de la drogue. On les surveillait depuis longtemps. Du jour au lendemain, Maia s'est retrouvée toute seule. Seule avec elle même. Ses joues brûlèrent de larmes. Allez savoir ce qui allait lui arriver. Les services sociaux ont pris son cas en main. Ses gens là lui faisaient peur. Ils avaient son destin entre les mains. Ils utilisaient des mots bien compliqués. Trop compliqués pour qu'elle comprenne la situation. Personne ne semblait vouloir d'elle. C'était pas sa faute si sa mère avait écopée de cinq ans de prison. Bordel, elle avait rien fait. Victime collatérale de la situation. sept.  Maia est emplie d'amertume et de rancoeur. Elle est en colère contre sa mère. Elle a l'impression d'avoir été délaissée,abandonnée, qu'elle ne représente rien à ses yeux. Mère indigne voilà tout. Alors elle refuse d'aller lui rendre une visite à la prison, ou ne serait ce que de lui parler au téléphone. Qu'elle aille se faire voir. Pour le moment, elle n'est pas prête. Son coeur est brisé . huit. Une tante dont elle n'avait jamais entendu parlé fit soudain son apparition. Famille est un mot bien large quand on ne connait rien de cette dernière. Ce n'est pas parce qu'une putain d'inconnue débarquait dans sa vie, et acceptait de la prendre en charge qu'elle allait lui sauter dans les bras. Bien au contraire, sa reconnaissance ce fut moindre. Jody qu'elle s'appelle. Un nom à la con si vous voulez son avis. Elle et ses grands sourires. Si faux que cela lui donne envie de gerber. C'est la pitié à son égard qui est le pire. Elle déteste les regards qu'elle lui lance, comme si Maia était un pauvre chiot abandonné sur la route. dix. Si elle a décidé de faire aucun efforts, elle doit bien admettre que Jody en fait beaucoup. Bien qu'elle ne lui dira jamais. Il faut dire que Maia passe beaucoup de temps à montrer sa désapprobation. Elle l'ignore. Elle fait sa sourde d'oreille. Elle ne lui parle pas, ou que très peu. La jeune Oswald est froide. Calculatrice. Meurtrière. Elle claque les portes. Elle crie. Elle pleure en silence. Elle refuse de toucher à la bouffe. Elle ne veut rien de cette Jody. Rien du tout. Dire qu'elle peut toucher la majorité du bout des doigts. Si palpable,et pourtant si loin. C'est que Maia n'est pas dupe.
Elle est persuadé que la gentillesse de Jody est mal placé. Qu'elle aussi attend impatiemment son départ. Qu'elle fait semblant de tenir à elle. Pourquoi tiendrait à une gamine qu'elle a rencontré il y a à peine deux jours? Maia devrait pas être son problème. Ce qu'on prend par dépit.

Pseudo/Prénom HOODWINK/ Victoire (ouai comme la chanson de shy'm bye)    Âge je vais avoir vingt deux ans en novembre, donc bientôt.    Pays j'ai l'accent de la campagne, ce coin perdu de france, genre quand je parle personne me comprend.   Connexion je passe généralement tous les jours. principalement le soir durant la semaine    Où as-tu connu le forum? je le connaissais déjà de loin, mais il me semble qu'à la base c'était sur un top site. . Personnage  il s'agit du scénario de jody odwald.
Dernière bafouille nop rien à dire tchao.
Code:
<busy>Rowan Blanchard</busy> / réservé(e) jusqu'au 18/10
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Sam 14 Oct - 16:32



do not trust atoms they make up everything.

Maia l'enfant né d'un amour brisé. D'un amour qui se devait être éternel, mais qui a brûlé.  Cette fille sans attache, sans amour, car ça elle ne connait pas.  Il y a ce trou béant dans sa poitrine qui laisse passer les courants d’air, et ses yeux se ferment comme des volets sur le monde. Des souffrances elle en a déjà trop vu, trop entendu, tout ce qu’elle souhaite c’est se confondre dans la paix. Elle a passé des jours et des nuits assise sur le trottoir avec les autres gamins, à écouter leurs parents cracher des conneries incultes infestées de haine et de mauvaise bière, et à penser « C’est tout ? C’est moi dans vingt ans ça ? » Alors elle planifiait son évasion. À huit ans elle cherchait déjà comment s’évader de sa vie. Les choses sont toujours plus compliquées qu’il y paraît. Les choses sont ce qu’elles sont, et il y en a beaucoup contre lesquelles on ne peut rien. Voilà sans doute ce qu’il faut admettre pour devenir adulte. L’anxiété lui bouffe les lèvres tout simplement. « C’est la vie » que disent les gens. C’est ce tapis confortable sous lequel on cache toute la crasse et les saletés de l’humanité. C’est surement la précocité de Maia qui fait qu’elle considère souvent les choses dans un ensemble entremêlé qui mérite qu’on s’y attarde. La plus part des gens ne semblent pas affecté outre mesure par ces considérations. C’est comme si tous les hommes présents sur cette terre, cet ensemble, ce réseau avait le même mantra, ce bout de phrase qui décide de leurs vies : “C’est la vie”. Cette formule magique que tout le monde utilise, comme si cela pouvait tout expliquer. L'indifférence. La haine. L'abandon. Sauf que Maia pense le contraire. Elle ne veut pas et n’utilisera jamais cette expression. « C’est la vie. » mais enfin qu’est ce que ça veut dire ? Si on râte le moment on essaie celui d'après tout simplement, et si on échoue on recommence l'instant suivant, on a toute la vie pour réussir. Cependant, la jeune Oswald est à bout de force. Elle ne peut plus avancer. Elle est bloquer. Ses pieds refusent de bouger. Elle en a marre. Elle veut crier. Pleurer. Frapper. Vomir. Dormir. Elle se demande bien souvent ce qu'elle a bien pu faire pour mériter un tel cadeau empoisonné. La mélancolie est là, malgré les amours, malgré les chances; comme un fantôme accroché à ses cheveux S’attarder sur le passé ne sert à rien…ça n’a pas d’importance si elle n’a plus de famille, ou plus personne à qui penser.  Elle doit persévérer, voir ce que lui réserve le jour suivant. Quelles merveilles il lui reste à découvrir. Il faut qu'elle continue d'espérer, car c'est tout ce qui lui reste  à faire.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Sam 14 Oct - 16:33

Bienvenue sur TGP
Revenir en haut Aller en bas
admin jazzy comme un grizzli
avatar
admin jazzy comme un grizzli
Who you are
posts : 229
faceclaim : liam hemsworth ©morrigan
multinick : avery (holbrook); paul (irons); norah (robbie) ; loukas (cavill) ; joshua (james)
âge : vingt-sept ans
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t3807-every-star-i-see-is-mine-za http://www.thegreatperhaps.org/t3863-electric-feel-zachariah#145241

Sam 14 Oct - 16:34

bon choix de scénario
bienvenue parmi nous


- you'll never be alone, i'll be with you from dusk till dawn.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Sam 14 Oct - 16:35


j'ai déjà tout dis, mais merci mille fois de tenter Maia, j'ai teeeeellement hâte de lire ta fiche
n'hésite surtout pas si t'as le moindre question, tout ça
et puis, bienvenue sur le forum, et bonne rédaction
Revenir en haut Aller en bas
admin mimi comme une souris
avatar
admin mimi comme une souris
Who you are
posts : 989
faceclaim : melissa benoist, ©lolitaes, endlesslove (signa)
multinick : cate (mcadams), jace (mitchell), louise (deutch)
âge : vingt-huit ans
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t3509-le-coeur-balancoire-x-nohea http://www.thegreatperhaps.org/t3570-oh-woman-oh-man-x-nohea

Sam 14 Oct - 16:38

ce choix de scénario tellement parfait. j'aime tellement maia puis rowan est tellement jolie.
bienvenue ici.



you're still the one

ils se disent qu'ils seront éternels et pire encore ils le croient.
Revenir en haut Aller en bas
control freaks › je suis un maniaque
avatar
control freaks › je suis un maniaque
Who you are
posts : 620
faceclaim : adelaide kane (aslaug)
multinick : amy (jamie chung) ✻ james (taron egerton) ✻ louis (ft. eddie redmayne)
âge : vingt-huit ans.
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t5069-bohemian-rhapsody#216074 http://www.thegreatperhaps.org/t5085-kara-be-the-girl-who-decided-to-go-for-it#216708

Sam 14 Oct - 16:42

J'adore le pseudo et la célébrité sur ton avatar est sublime!
Bienvenue et bon courage pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
positive minds › je suis un optimiste
avatar
positive minds › je suis un optimiste
Who you are
posts : 5848
faceclaim : l.morgan (@flamingo).
multinick : cole symons (aquaman).
âge : vingt-sept ans.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t2545-lily-nothing-if-not- http://www.thegreatperhaps.org/t2598-lys-may-we-meet-again

Sam 14 Oct - 16:46

qu'elle est cute bienvenue
bonne chance pour ta fiche


Revenir en haut Aller en bas
positive minds › je suis un optimiste
avatar
positive minds › je suis un optimiste
Who you are
posts : 1306
faceclaim : tom holland ; ©cosmic light + ASTRA (sign)
multinick : ezio (c. farrell) & loan (b. skarsgård).
âge : vingt ans.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t3899-oops-i-did-it-again-espen http://www.thegreatperhaps.org/t3916-scared-of-my-own-immaturity-espen

Sam 14 Oct - 16:49

bienvenue parmi nous !




Foolish Behavior
i'm misunderstood most of my whole damn life.

Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 2569
faceclaim : cb.& ruby tuesday.
multinick : may (c. accola) & ares (m. ventimiglia)
âge : 28 ans.
Bad Karma



Sam 14 Oct - 16:55

Bienvenue



but on this otherside maybe we're meant to try for too long and if it gets hard again we'll just ignore the pain we've waited too long.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who you are
Bad Karma





Revenir en haut Aller en bas
(MAIA) + i look nice, i know but that's just my face.
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Sauter vers: