AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

(qhuinn) + undercontruction

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
Invité
Invité



Who you are
Bad Karma



Mer 6 Déc - 19:45

qhuinn blake
feat. jamie campbell bower

Nom Blake. Un nom de famille qui n'a aucun sens pour lui, le nom d'une mère qui n'a pas voulu de lui. Prénom(s) Qhuinn, ce prénom sans saveur et sans signification qu'il porte parce qu'une gamine trouvait que ça faisait bien, parce qu'elle avait lu ce nom dans un roman à l'eau de rose et qu'elle a flâché dessus. Un prénom choisi rapidement, dans la précipitation dans le cerveau d'une adolescente trop jeune pour avoir un enfant Âge Il a soufflé sa vingt-huitième bougie au début de l'année, il sent la trentaine approcher à grands pas sans pouvoir rien y faire et pourtant, il n'a pas l'impression d'être déjà aussi vieux. Naissance Qhuinn est né un dix-neuf février, dans le froid de l'hiver, dans un début d'année mouvementé. Il a vu le jour à Los Angeles, mais il n'y a pas vécu assez longtemps pour s'en souvenir. Nationalité américain de nationalité et d'origine. Origines américain de nationalité et d'origine. Né à Los Angeles vingt-huit ans auparavant, il a naturellement hérité de cette nationalité et sa mère était elle-même une américaine depuis que sa famille s'est installée sur le continent. Comme il ignore qui est son père, il n'est pas renseigné sur ses origines à cent pour cent, il reste donc un américain et cela lui convient. Statut civil il ne se pose pas, nulle part, avec personne. Il est célibataire, libre et volage depuis toujours. S'il a un coeur, il n'entend pas le laisser à qui que ce soit, même s'il le partage malgré tout avec ses deux colocataires. Orientation sexuelle il n'a absolument aucune préférence, il se fiche du sexe, il aime expérimenter, faire des choses folles, nouvelles, il teste, il profite de la vie à fond alors que ce soit un homme ou une femme, il s'en fiche pas mal. Pourtant, il semblerait, à y regarder de plus près, que sa préférence aille aux hommes depuis quelques temps. Occupation Qhuinn est un artiste, auteur-compositeur, il joue de divers instruments et il donne souvent des spectacles là où on veut bien de sa musique, il accepte un peu tout et n'importe quoi tant qu'il peut exercer sa passion. En dehors de ses folles nuits endiablées et musicales, il travaille comme simple serveur dans un café, un job barbant mais il en change souvent.Argent en général, il vit au jour le jour sans se poser de question. Qu'il ait de l'argent ou pas, il s'en fiche pas mal, il vit avec ses moyens. Il semblerait pourtant qu'il soit plutôt pauvre, il dépense son argent en cigarettes, en weed, en tatouages et en musique, pas franchement de quoi vivre convenablement  Groupe carpe diem The Fortune Tellerfaites vous plaisir, je n'ai pas spécialement de restrictions (©️️️nelliel)
Qhuinn est quelqu'un de très avenant, de blagueur, il aime parler, rencontrer de nouvelles personnes, il est bavard, enjoué, toujours souriant, il rigole beaucoup. Il est difficile de ne pas s'attacher du premier coup à une personnalité aussi sympathique que la sienne, il est toujours le premier à faire le con, il ne s'en prive pas. Il aime faire des blagues à longueur de journée, il ne se prend pas réellement au sérieux, il est doué pour détendre l'atmosphère, pour désamorcer une situation complexe, il aura toujours le mot pour rire ou au moins faire sourire. Il n'aime pas les gens triste, il préfère la joie de vivre, l'instant présent. ++ Cela en fait quelqu'un, pour son âge, d'assez immature dans son genre, il n'arrive pas à prendre la vie au sérieux, il pense toujours qu'elle est un jeu et il s'amuse à fond. Il ne se prend pas la tête, il vit au jour le jour sans jamais s'intéresser à demain ++ Il est curieux, un peu trop, beaucoup trop en fait. Lorsqu'il est stressé ou mal à l'aise, il parle trop, il dit tout ce qui lui passe par la tête et il est parfois vexant ou maladroit, il n'y peut rien ++ Il est attachant et il s'attache également facilement, il aime les gens, il aime faire de nouvelles rencontres, voir de nouvelles personnes. Il est fidèle en amitié, il pourrait se couper un bras ou se faire enlever un rein pour le donner aux personnes auxquelles il tient ++   volage, il l'est tant en amour que dans sa vie en général. Aucune attache, c'est sa règle de conduite la plus stricte ++ Calme, il n'est vraiment pas aisé de l'énerver, il n'a jamais frappé qui que ce soit et il déteste se disputer avec les autres, il est d'un self-control à couper le souffle, il ne se laisse jamais déborder par la colère ++ Pourtant, il peut se montrer impatient, surtout dans les files d'attente, il est parfois râleur et casse pied, surtout et particulièrement quand il a faim.  ++ Décontracté, il ne se prend jamais la tête pour rien, enfin du moins il essaye. Il est naturellement je m'en foutiste, sans une once de sérieux dans son sang ++ il est rêveur et pas souvent attentif à ce qui l'entoure, ce qui le rend gauche et maladroit  

Citation blablbalbalbalbalbal raisins abricots secs miam

Qhuinn, c'est un sacré condensé de vices. En plus de ses amours frivoles sans aucune attache ni la moindre préférence sexuelle, il cache en lui pas mal d'autres défauts. Il fume comme il est rarement permis, presque un paquet par jour de cigarettes et ne peut se passer de deux à trois joints par jour, si ce n'est plus. Il roule d'ailleurs comme personne, à la vitesse de l'éclair. Il paye sa marchandise la plupart du temps en nature. Mais il ne s'arrête pas là, il boit aussi souvent qu'il peut, il fait la fête dès qu'il en a envie, il a une consommation de café qui frôle l'indécence. En gros, s'il devait faire le résumé de ces dernières années, il ne donne pas cher de sa peau pour celles à venir. ++ Il est un artiste à part entière. Il a commencé dans sa plus tendre enfance et il n'a jamais arrêté. Il écrit, compose, interprète ses propres morceaux. Lorsqu'il ne touche pas un instrument, il a tendance à pianoter une partition sur ce qu'il a à disposition. Il joue de plusieurs instruments mais il est particulièrement doué avec une guitare dans les mains, ainsi qu'avec son piano ou une batterie. Il est touche à tout, il a déjà essayé de nombreux instruments et il les adore tous, il est un passionné comme il en existe rarement, lorsque cela touche à la musique, il est entièrement déconnecté de la réalité, dans un monde à part, le sien. ++ Qhuinn, c'est l'écolo du coin, absolument insupportable quand on touche à la planète. Le genre à ramasser des ordures dans la rue pour les mettre à la poubelle, à crier sur les personnes incapables de ramasser les déjections de leurs chiens, à trier ses ordures avec minutie et à rouler en vélo parce que tout le reste, ça pollue un max. Mais il n'est pas qu'écolo, il déteste également toutes les violences faites aux animaux et il s'est manifesté pendant ses voyages dans certains combats comme la chasse à la baleine, il aime la nature et trouve navrant la façon dont les hommes la traitent. S'il y a une manifestation quelque part pour l'une des causes qu'il défend, il répondra toujours présent ++ La plupart du temps, il ne prend pas la peine de se coiffer et ses cheveux se rassemblent comme ils peuvent dans un joyeux bordel qu'il complique en  passant la main dedans au moins cent fois par jour. ++ Il ne fait jamais de sport, sauf bien sûr quand il se déplace à vélo mais en dehors de ça, il est plutôt inactif de ce côté-là et faire un footing, jamais de la vie. Pourtant et paradoxalement, il court hyper vite quand il veut, mais c'est parce qu'il a passé son enfance à fuir Brutus, le chien des voisins ++ Complètement gauche, il n'est pas vraiment à l'aise avec son centre de gravité et il n'est pas rare de le voir rater une marche ou prendre une porte vitrée mais c'est plutôt la faute à ses rêveries incessantes. Il est extrêmement maladroit, tout ce qu'on lui met dans la main, on prend le risque de ne jamais le revoir. Il arrive à détruire pas mal de choses, ce qui le rend comique aux yeux de certains, agaçant aux yeux d'autres. Mais le regard des autres, Qhuinn s'en fiche pas mal, il ne vit que pour lui et n'a jamais peur du ridicule ++ Il est tatoué et percé à divers endroits. La douleur, il en a fait un art de vivre et il adore sentir les aiguilles lui caresser la peau, il est accroc à ce mode de vie et ne se prive pas pour s'en payer dès qu'il en a l'occasion. Il dessine la plupart du temps ce qu'il va se faire tatouer puisque le bougre est plutôt doué en dessin aussi. ++ Le jeune homme adopte toujours une tenue décontractée, vous ne le verrez jamais en chemise. Il porte le plus souvent des tee-shirt de ses groupes favoris, des jeans larges, ou troués, ou délavés ou même les trois à la fois. Il a une paire de baskets de prédilection qu'il use au quotidien. Il n'est pas rare de le voir porter une casquette, à l'envers pour plus de décontraction ++ Qhuinn est un affamé qui mange à chaque heure de la journée et surtout n'importe quoi. Il ne prend jamais un gramme, il a pourtant longtemps essayé mais rien à faire alors autant ne pas se priver. Il est indécent de voir la quantité de nourriture qu'il est capable d'engloutir. Il a toujours des biscuits dans ses poches en cas de petit creux. Et quand il commence à manger, il est difficile de l'arrêter. D'ailleurs, les rares moments où il peut se montrer agacé et énervé, c'est quand il a faim et qu'on se met entre lui et sa nourriture. Il ne partage pas son assiette, jamais et peut devenir sacrément méchant dans le cas où on voudrait lui piquer la moindre frite. ++ Si en réalité Qhuinn consomme de l'herbe, c'est non seulement parce qu'il est accroc mais surtout parce que cela calme son hyperactivité constante. Fumer un joint calme ses nerfs sans cesse éprouvés par son sang en ébullition. Il peut alors se poser et planer à sa guise pour décharger son énergie. ++ Depuis qu'il est petit et jusqu'à son adoption, il a toujours été hyperactif et particulièrement drogué à l'adrénaline et cela n'a pas changé. Il cherche le danger sans cesse, les nouvelles expériences. ++ Il a un côté baba cool en communion avec la nature. Il aime les grands espaces, l'air, il est un brin claustrophobe et la foule l'oppresse rapidement. Il aime la verdure, la nature à l'état brut et de tous ses voyages, il a préféré les grands paysages aux villes trop peuplées. ++ Il est gaucher ++ Il adore les animaux et serait prêt à recueillir n'importe quel animal blessé ou abandonné chez lui mais heureusement, il ne le fait pas souvent ++ S'il fait croire l'inverse, Qhuinn ne sait absolument pas nager, il n'a jamais appris et quand on lui a posé la question, il a prétendu savoir pour ne pas passer pour un idiot. ++ Il a fait une tentative de suicide alors qu'il avait quatorze ans. Mal dans sa peau et tout juste recueilli par une famille, il n'a pas supporté la séparation avec ses amis et la vie qu'on lui offrait. Les cicatrices sur ses poignets témoignent de cet instant néfaste de sa vie.

Pseudo Morgane Âge vingt-sept ans Pays en France :) Connexion Normalement tous les week-end déjà et certains soirs de la semaine ;) Où as-tu connu le forum?bazzart il me semble    Personnage inventé   Dernière bafouille aimez-moi  
Code:
<busy>Jamie Campbell Bower</busy> / réservé(e) jusqu'au 11/12
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



Who you are
Bad Karma



Mer 6 Déc - 19:45



Citation blablbalbalbalbalbal raisins abricots secs miam

« Pourquoi êtes-vous là Qhuinn ? » La question était habile, une manière de voir s'il était connecté à la réalité, s'il était prêt à lui parler, à confier sa vie sans s'arrêter, peut-être s'attendait-elle à le voir pleurer. Sa voix douce, son regard compatissant, tout ça lui donnait la gerbe, il n'arrivait pas à se mettre dans le crâne qu'elle essayait de l'aider parce que pour lui, elle n'était là que par obligation. Comme lui. On l'avait forcé à suivre cette thérapie, ses « parents » avaient peur pour lui. Foutaises, il n'avait jamais promis qu'il parlerait, il n'avait jamais dit qu'il se confierait. Il avait bien l'intention de passer l'heure à compter les carreaux du carrelage impeccable de ce cabinet froid. « J'ai tenté de me suicider et ils ont peur que je recommence. » Récita-t-il d'une voix sourde, neutre, sans la moindre émotion. Il baissa les yeux vers ses poignets pansés d'un regard vidé de toute expression. Voilà deux semaines qu'il l'avait fait, qu'on l'avait récupéré dans cette salle de bain trop belle, trop bien lustrée, trop luxueuse. « Ils, vos parents ? » Ses parents ? Il releva la tête, il n'avait pas de parents. On lui avait assez répété au foyer d'adoption, on lui avait bien dit qui il était, le fils de personne. Le fils d'une gamine insignifiante trop stupide pour tomber enceinte à seize ans. Une enfant qu'elle avait cru pouvoir assumer et lui donnait un nom, changer ses couches, le bercer pour l'endormir. Un mois, elle avait tenu un mois avant de le refiler à l'adoption, avant de l'abandonner comme elle se serait débarrassé d'un objet encombrant sa vie de rêve. Il ne savait pas qui était son père, ne le saurait jamais. Ses parents adoptifs ? Deux âmes désespérés qui avaient eu pitié de lui en le voyant au foyer et qui l'avait arraché à la seule maison qu'il connaissait. Il ferma les yeux, cherchant comme tout cela avait bien pu arriver. C'était la faute de cette maison, de sa nouvelle maison, cette baraque immense, luxueuse, au goût prononcé pour la décoration tape à l’œil. Il n'y était pas à sa place, il n'y était pas chez lui et malgré tout l'amour qu'il pouvait déjà lire dans les yeux de sa famille adoptive, il n'y avait pas de place dans cette demeure pour quelqu'un comme lui. Un garçon perdu, désavoué, abandonné, aux manières douteuses, à l'hyperactivité affichée. Il n'était pas bien élevé, il avait grandi entouré d'autres gamins, à essayer de ne pas se faire remarquer pour ne pas devenir un souffre-douleur. Il n'avait connu que les repas organisés, en groupe, il avait vu toute sa vie de nombreux départs, des arrivées. Il avait eu une enfance banale et pourtant, déchirée par le désir d'être aimé, accepté. Et maintenant qu'il l'était, il rejetait tout ça avec une hargne exacerbée, avec une énergie renouvelée. Il avait l'impression d'étouffer, la vie qu'il menait à présent l'oppressait, la pression l'avait envahi et ce sentiment l'avait conduit à un acte désespéré. Il s'était enfermé dans la salle de bain, il avait pris le rasoir de ce père qu'il ne parviendrait jamais à aimer et il avait commis l'irréparable dans le seul but d'échapper à cette vie qui ne lui correspondait pas. Il voulait repartir au foyer, revoir ses amis, il voulait s'enfuir, loin de tout ça. Il n'avait pas réfléchi, lui qui avait toujours été actif, plein de vie et de bonne humeur, il avait alors perdu sa joie de vivre pour devenir une ombre, une ombre qui errait dans une maison où il était un inconnu. « Pourquoi avoir fait ça Qhuinn? » Il ne répondrait pas, c'était inutile. Elle le savait déjà. Les tentatives de suicide, ce n'était pas justement la définition même de l'appel au secours ? Il l'avait lancé mais personne n'avait compris, pas ses parents en tout cas, pas ceux qui lui avaient offert un foyer. Il baissa à nouveau les yeux vers ses mains. Non, il n'avait que faire de ce qu'elle lui dirait, ses quatorze années de vie ne pouvait pas s'effacer en quelques mois. Il était jeune et déjà tellement usé. Il ne pourrait se défaire de ses vices, il avait trop besoin de ses cigarettes, de sa vie dissolue, de la recherche du danger qui le caractérisait.

« Parle-moi d'eux Qhuinn, ses enfants que tu as laissé derrière toi. » Il se crispa, ses mains agrippèrent son jean avec force. Ils n'avaient fait aucun progrès. Quatrième séance entrecoupés de silence et c'était la première fois qu'il réagissait avec une telle force. Comment savait-elle ? Qui l'avait mise au courant ? Non, elle parlait des gamins de l'orphelinat, juste des dizaines de gosses qu'il ne voyait plus. « Tes parents m'ont dit que tu avais eu du mal à quitter deux adolescents là-bas, parle moi d'eux. » Non, elle lui parlait d'eux, de ses amis. Des deux piliers de sa vie, la constance dans son existence. Lui. Elle. Le trio infernal. Il ferma les yeux, penchant la tête en arrière sur la fauteuil, il se laissa envahir par la vague de souvenir. La chronologie de sa vie apparaissait devant ses yeux clos et un soupire d'aise traversa son être pour sortir par ses lèvres entrouverte. Il les revoyait, ses deux gamins abîmés, abandonnés comme lui. Ils s'étaient appréciés depuis le jour où ils avaient été en âge de parler, de marcher. Ils avaient joué au bac à sable et ils avaient grandi, sans jamais se séparer. Tous les trois, ensemble, ils avaient affronté la vie à l'orphelinat, ils s'étaient entraînés dans les pires bêtises de la terre. Ils avaient évolué ensemble, côte à côte, trois parts d'une même et unique personne. Ils ne faisaient qu'un, ils réfléchissaient de la même manière, ils évoluaient de la même façon. Ils se comprenaient, se soutenaient, s'amusaient, rigolaient, jouaient, s'éclataient. Ils avaient tout fait ensemble, depuis l'âge de trois ans jusqu'à leur quatorze ans, leur vie était rythmée par celle des deux autres. Leurs cœurs battaient à l'unisson. Ils se défendaient, faisaient front contre les difficultés. Quand l'un prenait, les deux autres accourraient pour réclamer les mêmes punitions. Lorsque l'un pleurait, les deux autres se mettaient en quatre pour le faire sourire. Lorsque l'un se faisait un ennemi, les deux autres le détestaient à son tour, sans poser de question. Ils étaient trois et ils n'ont jamais évolué qu'à trois. Qhuinn était le casse-cou, celui qui les entraînait dans les bêtises, qui expérimentait, qui les faisait rire, qui les divertissait. Elle était la douceur, le calme dans une tempête d'émotions. Elle était leur colle, leur soutien à tous les deux. Elle était affectueuse, douce, sincère. Il était la tête brûlée, le danger, la force. Celui qui les défendait. Ils étaient différents mais ils s'assemblaient d'une façon délicieuse. Et ils avaient été séparé, brutalement, quand lui avait été adopté. Il ferma les yeux plus fort, une larme coulant sur sa joue. Ses amis lui manquaient, il voulait les retrouver, il ne pouvait pas vivre sans eux, il en était incapable. Sa vie, sa jeunesse, tout ce qui le définissait, c'était eux deux. Il ne parlerait pas d'eux, elle ne le méritait pas. Beaucoup les prenaient pour des triplés à l'époque, même âge, une complicité hors norme. Ils étaient si soudés que rien n'aurait pu les séparer. Et il les avait abandonné.

« Alors Qhuinn, ta mère m'a dit que tu étais plutôt doué en musique. » Il la détestait et il continuait à aller la voir, sa mère pensait que cela lui faisait du bien, même après deux ans. Bien sûr qu'il était doué, il avait appris au foyer, sur le piano de l'orphelinat et son oreille n'avait eu de cesse de se développer. Il était naturellement doué avec des instruments, il apprenait à une vitesse vertigineuse. Il écrivait, composait, interprétait, il faisait ça depuis toujours, personne ne lui avait appris, il avait du le faire tout seul. Il était naturellement doué, qu'est-ce qu'il y pouvait ? Pourtant, cela faisait tellement plaisir à sa mère qu'il lui faisait croire que c'était elle qui avait initié cet amour pour la musique et que c'était ce qui parvenait à le canaliser. C'était en partie vrai. La musique, c'était son exutoire, il s'était réfugié dedans, renonçant à ses études. C'étaient les seuls moments où son énergie se dissipait, où il arrivait à ne pas faire mille conneries du haut de ses seize ans. Pourtant, les provocations, il les enchaînait et profitait de la faiblesse de ses parents à chaque instant. Parce qu'ils se sentaient coupables de l'avoir arraché à ses amis ou parce qu'ils sentaient qu'il n'était pas heureux, il s'en fichait. Il fumait, buvait, faisait la fête jusqu'à des heures impossibles, il se droguait, se détruisait d'une nouvelle manière. Il était insultant, grossier, il se fichait de tout, de la vie, de sa propre vie. Il se mettait en danger sans cesse, il conduisait trop vite, tout le temps, il faisait des courses avec les idiots du lycée, il se moquait des conséquences de chacun de ses actes. Il avait fini en garde à vue plusieurs fois pour vol et délits mineurs. Mais il recommençait, sans cesse, toujours plus, toujours plus grand. Une plaie pour sa famille mais tout ce qui lui important, c'était de rentrer chez lui, dans son véritable foyer. « Tes parents t'aiment, tu sais. » Il poussa un soupire, parce qu'il en avait marre de ces séances, parce qu'il n'en pouvait plus de toute cette pression, parce qu'il ne voulait pas parler et pourtant, les mots s'échappèrent de ses lèvres sans qu'il ne parvienne à les contrôler. « Mais je m'en fou, je m'en fou d'eux, de leur vie, de leur amour, moi, je veux partir et dès que j'aurais dix-huit ans, c'est exactement ce que j'ai l'intention de faire. Je vais partir, retrouver mes amis et on va enfin pouvoir vivre comme on l'entend. » Et il le fit, à bien des égards, beaucoup le trouveraient ingrat d'avoir abandonné ses parents à tout juste dix-huit ans, dès qu'il fut en âge de les quitter. Pourtant aujourd'hui, il garde le contact avec cette famille et leurs rapports s'améliorent, parce qu'il se sent enfin complet. Le jour de son anniversaire, il n'a pas hésité une seule seconde et s'est rendu à l'orphelinat pour y retrouver ses deux âmes sœurs et les retrouvailles lui tiraillent encore les tripes quand il y repense. Ils étaient à nouveau réunis et les choses sont allées naturellement entre eux. Ils ont rapidement pris un appartement tous les trois, ils ont commencé à bosser très jeunes, ils ont pris leur indépendance et leur vie en main. Ils vivent tous les trois les uns sur les autres dans un appartement trop petit pour les accueillir et pourtant, ils y vivent de manière simple et détachée. Ils dorment ensemble la plupart du temps, dans le même lit. Ils ont vécu les dix dernières années étroitement serrés les uns contre les autres et chacun a pu voyager, à tour de rôle, ils ont visité le monde, ils se sont éloignés, puis retrouvés et l'ambiance n'a alors jamais changé entre eux. Qhuinn est probablement celui qui est parti le plus longtemps mais il est toujours revenu à des sources sûres, là où son cœur l'appelait le plus. Il a passé les dix dernières années à faire ce qui lui plaisait le plus : il a fait de la musique, il a monté un groupe, il a vécu de sa passion à fond, de toutes les manières possibles. Il a croqué la vie, il a profité, il a voyagé, il a découvert, il s'est battu pour des causes qu'il défendait, il s'est éclaté et a bien l'intention de continuer. Il n'a jamais arrêté de vivre au jour le jour, sans se préoccuper du lendemain, il s'est donné à fond dans cette vie et l'a usé jusqu'à revenir à la ville qui l'avait vu grandir, en compagnie de ses deux amis.

« Tu fais chier Qhuinn, dors de ton côté ! » Pour la forme, le jeune homme se contenta de se pousser un peu plus contre son amie en souriant comme un bienheureux. Il passait la nuit avec elle tandis que lui dormait dans la pièce à côté. Ils alternaient chaque nuit, quand ils ne se retrouvaient pas à trois dans le même lit bien sûr. Une relation fusionnelle, complète. Ils étaient comme frères et sœurs sauf que, des sentiments avaient fini par s'installer. Qhuinn aimait ses amis à un point qu'il ne pouvait l'expliquer, l'amour lui tenaillait le ventre sans qu'il ne sache l'expliquer. Il les aimait tous les deux d'un amour inconditionnel et bien évidement, tout était réciproque. Plus qu'un trio en or inséparable, ils étaient un couple, toujours à se chercher, se toucher. Depuis quelques mois, ils en étaient arrivés à coucher ensemble, lui et elle, Qhuinn et elle, lui et Qhuinn. Ils se partageaient, s'aimaient, se donnaient les uns aux autres sans aucun tabou, aucune gêne. Une relation malsaine, un triangle amoureux pourtant consenti ou chacun déborde du même amour pour les autres. Voilà à quoi ressemble sa vie au quotidien. Fête, travail, alcool, cigarette, weed, travail, musique, fête, alcool, il ne prend rien au sérieux et n'a pas l'intention de le faire de si tôt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
positive minds › je suis un optimiste

positive minds › je suis un optimiste


Who you are
posts : 24950
faceclaim : "EJ" Taylor-Cotter, © bidi (avatar), tiny heart (signature), compass/the neighbourhood (lyrics).
multinick : ethel (k. souza), anahi (a. williams), addie (c. reist), nevaeh (s. ronan) & liesel (r. taylor).
âge : vingt-neuf ans.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t2086-all-i-ve-ever-had-ar http://www.thegreatperhaps.org/t2113-we-got-no-money-but-we-got-heart-vivian

Mer 6 Déc - 19:46

bienvenuuuue



( you'll tell me if I'm acting like a fool, I know that you're not something to lose. )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
admin câline comme une praline

admin câline comme une praline


Who you are
posts : 411
faceclaim : kate mara (Schizophrenic).
multinick : charlie, henri, claire, zelda et niamh.
âge : 36 yo.
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t4947-every-inch-of-skin-s-got-a- http://www.thegreatperhaps.org/t5000-notes-pour-trop-tard-fearne

Mer 6 Déc - 19:50

jamie campbell bower, épouse moi. c'est tellement rare de le voir.
bienvenue parmi nous.



le cerveau peut recevoir des conseils, mais pas le coeur, et l’amour, n’ayant pas de géographie, ne connaît aucune frontière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
positive minds › je suis un optimiste

positive minds › je suis un optimiste


Who you are
posts : 1386
faceclaim : nikolaj coster-waldau + @outlines.
multinick : ross, jamie.
âge : quarante-deux ans.
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t3105-keep-your-eyes-on-the-stars http://www.thegreatperhaps.org/t5644-united-we-stand-divided-we-fall

Mer 6 Déc - 19:55

Bienvenue sur le forum


(to reach a port we must set sail – sail, not tie at anchor.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
carpe diem › je suis un audacieux

carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
posts : 7302
faceclaim : queen ren @sunset love.
multinick : ana la cubaine (c. mendes) et maddie la tortuée (a. debnam-carey)
âge : elle a fêter ses vingt-trois ans il y a quelques mois (13/02).
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t1755-derivons-jusqu-a-l-outrance http://www.thegreatperhaps.org/t3255-dangerous-woman-cam#110115

Mer 6 Déc - 19:57

jamie
bienvenue dans le coin



"faut pas attendre qu'il soit trop tard pour dire qu'on tient aux autres, qu'on a besoin d'eux. qu'on plongerait devant des balles rien que pour eux, qu'on sera toujours là. faut se dire la vérité, faut oser s'avouer les choses importantes." @haut les coeurs


bim bam boum :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
admin diva même en chapka

En ligne
admin diva même en chapka


Who you are
posts : 2059
faceclaim : bill skarsgård ; ©moi-même + SIAL (sign).
multinick : espen (t. holland), ezio (c. farrell), dahlia (z. saldana), aidan (d. montgomery) & alekseï (n. robinson).
âge : vingt-six ans. (13/06)
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t4642-enjoy-the-silence-loan http://www.thegreatperhaps.org/t4648-enjoy-the-silence-loan

Mer 6 Déc - 20:19

bienvenue parmi nous.



☽☽ your heart's a mess, you won't admit to it. it makes no sense but i'm desperate to connect. and you, you can't live like this.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
carpe diem › je suis un audacieux

carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
posts : 272
faceclaim : joe keery, killer from a gang.
multinick : beatriz (m. williams), jonas (m. daddario), lorelia (k. scodelario), niklas. (c. pratt), anton (j. o'connell) & maika (s. hennig)
âge : vingt-cinq ans. (25 mai)
Bad Karma



Mer 6 Déc - 20:36

bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



Who you are
Bad Karma



Mer 6 Déc - 20:53

Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
avatar
admin aussi fancy qu'un pissenlit

admin aussi fancy qu'un pissenlit


Who you are
posts : 4473
faceclaim : ariana grande; smmg. (ava), VOCIVUS (icons), moi-même (crackship) & astra (signa).
multinick : l'acteur porno et drag queen punk rock, lexxi. (danny noriega // adore delano), la commissaire de police indépendante et nulle en relation amoureuse, meera (priyanka chopra), et la blonde coincée dans une relation toxique et dans des études qui ne lui conviennent pas, elizabeth (elle fanning).
âge : twenty-five yo (nineteen ninety-three).
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t1359-coma-white-o-rhea http://www.thegreatperhaps.org/t1377-fundamentally-loathsome-o-rhea

Mer 6 Déc - 21:59

bienvenue .


lust for life.
we're the captains of our own souls so there's no need for us to hesitate.


trop de love   :
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Who you are
Bad Karma





Revenir en haut Aller en bas
(qhuinn) + undercontruction
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sauter vers: