AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

killing me softly + (evey).

Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Jeu 7 Déc - 15:17

evey fairchild
feat. blanca suarez

Nom fairchild. un patronyme banal. ni connu, ni inconnu. famille d'ancêtre qui a vécu en ville. certains connaissent. d'autres ignorent. ainsi va la vie. Prénom(s) evey. quatre lettres qu'on souffle, qu'on murmure, qu'on accroche sous le palais. quatre lettres qu'on retient en croisant la noirceur de ses yeux. prénom simple, sans fioritures. il est court, il est doux. il est cette identité qui la reflète au mieux. Âge trente-et-un ans. les années ont filé. les années ont dévoré son existence sans même qu'elle ne le réalise. des études prenantes. (trop) prenantes parfois. alors le temps est venu s'envoler faisant d'elle cette toute nouvelle trentenaire. Naissance elle est née un treize décembre à wellington. matinée maculée au milieu d'une salle d'accouchement aseptisée à l'odeur amère. il neigeait à gros flocons quand la petite fille a poussé son premier cri. le bonheur au milieu de cette météo hivernale pour toute la petite famille. Nationalité néo-zélandaise pure souche. ses deux parents sont nés ici. elle est d'ailleurs très fière de cela. Origines evey est à quatre vingt dix pour cent néo-zélandaise. pour les dix pour cent restant, elle dispose de sang écossais. terres presque natales de son père. en effet, son arrière grand-père parternel a longtemps vécu en écosse. Statut civil célibataire. le coeur vide, le coeur blessé. trop accaparée pour aimer, trop occupée par ses études pour connaître les vrais sentiments. elle s'est contentée de tout, de rien. elle a couché pour ne pas s'attacher. elle a couché avec lui, son meilleur ami. c'était comme ça, pour s'amuser. c'est ce qu'elle a cru bon de se dire. elle en était persuadée avant de sentir son coeur s'enflammer auprès de lui. elle a voulu lui avouer, elle a fait un pas vers lui, il a reculé. tout s'est brisé au sol. des éclats de verres à même le bitume qui ont entaché son coeur. Orientation sexuelle hétérosexuelle. elle a embrassé une fille lors d'une soirée à la faculté, mais sa seule expérience avec une personne du même sexe s'arrête là. non pas qu'elle n'a pas apprécié, mais elle préfère la compagnie des hommes. Occupation après plusieurs années d'une dure labeur, evey vient de terminer ses études de médecine. elle est officiellement chirurgienne en orthopédie et traumatologie. un rêve de gamine qu'elle a su réaliser. un rêve qui a eu son prix et ses conséquences. mais ça lui est égal. médecin accompli, sa carrière prend un nouvel envol depuis son retour d'une mission humanitaire en afrique. Argent evey a grandi dans une famille modeste. elle n'a manqué de rien et ses parents se sont battus pour lui offrir une vie décente. cependant, elle a très vite compris la valeur de l'argent. elle a d'ailleurs occupé plusieurs petits boulots pour payer ses études et la totalité du prêt emprunté pour se faire. maintenant qu'elle est chirurgienne, sa vie est plus aisée mais ce n'est pas pour autant qu'elle claque son argent à tout va. Groupe carpe diem.

Caractère altruiste ㆆ  cynique ㆆ ambitieuse ㆆ passionnée ㆆ prête-à-tout ㆆ attentionnée ㆆ brillante ㆆ charismatique ㆆ curieuse ㆆ cultivée ㆆ aimante ㆆ insolente (parfois) ㆆ audacieuse ㆆ contradictoire ㆆ s'investie souvent trop dans son travail ㆆ froide aux premiers abords ㆆ gourmande ㆆ réfléchie ㆆ jalouse ㆆ possessive ㆆ persévérante ㆆ a l'esprit de famille ㆆ observatrice ㆆ généreuse ㆆ taquine ㆆ sérieuse ㆆ drôle ㆆ  impulsive ㆆ loyale ㆆ
(one) evey est issue d'une famille modeste. une mère secrétaire dans un petit garage local et un père ouvrier. il ne lui a pas suffit de claquer des doigts pour obtenir ce qu'elle désirait. elle a du se battre et comprendre la valeur de l'argent. si ses parents ont tout mis en oeuvre pour lui offrir une vie décente, ça ne l'a pas empêché d'occuper plusieurs petits boulots pour s'en sortir et ne pas être un poids pour eux. elle a une relation fusionnelle avec ses parents. incapable de rester éloignée d'eux trop longtemps. le coeur lourd quand ils ne se parlent pendant plusieurs jours. depuis qu'elle est chirurgienne, evey a la fâcheuse tendance à offrir beaucoup de cadeaux à ses parents. un moyen pour elle de les remercier. un moyen pour elle d'affirmer son amour et son affection. un moyen certain de leurs donner tout ce qu'elle a pu recevoir grâce à eux au détour de son enfance et adolescence. au-delà de ses parents, la brune a un frère aîné. avec ce dernier, les relations sont plus complexes. gamin qui a mal tourné et qui a fait vivre un enfer aux parents fairchild. evey témoin silencieuse de tout ça. elle en a toujours voulu à son aîné. pour ce qu'il a fait, pour ses mauvais choix, pour avoir refusé l'aide proposée. elle a mis plusieurs années à se détacher de cette sale image. si maintenant son frère tend à changer et se reconstruire, elle essaye de faire des efforts pour se montrer plus ouverte et présente. mais c'est loin d'être gagné.

(two) elle terminait son externat. lui était kiné dans ce service de chirurgie. elle a tenu tête à son supérieur sous le regard surpris et perplexe de reid. petite brune déterminée qui ne se laissait pas marcher sur les pieds. elle a eu le droit aux remontrances traditionnelles avant d'entendre son chef la féliciter pour son positionnement. elle a sourit en coin. ce sourire qui faisait d'elle cette fille pleine d'audace et de courage. elle a davantage sourit quand reid s'est approché pour lui souffler quelques mots. ils ont commencé à se parler ainsi. des mots par-ci et par-là. ils se sont rapprochés pour devenir les inséparables comme certains disaient. lui, prêt à veiller sur la brune quand l'occasion se présentait. elle, prête à lui rentrer dedans pour calmer son caractère parfois trop fort. ils étaient comme chien et chat. les années ont passé et leur amitié n'a fait que s'amplifier. ils ont tout partagé. les éclats de rire. les larmes. les coups de sang. les joies. toutes ces choses qui ont rythmé leur quotidien. puis y a eu cette soirée. quelques verres de vin alors que la pluie venait claquer à même la baie vitrée. ils se sont regardés, ils se sont sourit. elle a laissé sa main effleurer l'échine de son visage alors qu'il a attrapé sa taille. son souffle à elle est devenu un rythme saccadé quand son murmure à lui devenait un appel à la luxure. ils ont couché ensemble pour la première fois. première fois d'une longue série. rien de sérieux. seulement l'appel de leurs corps, l'appel de leurs envies. ils ont entamé cette relation mi-amicale, mi-charnelle sans que ça n'entache quoique ce soit. elle acceptait de la voir se faufiler dans le drap d'autres filles, quand lui tolérait de voir d'autres hommes goûter sa peau. tout aurait pu continué à être simple. au lieu de ça, il a fallu qu'elle finisse par éprouver ces sentiments. cette jalousie à le voir avec d'autres. cette envie de n'être qu'avec lui. ce besoin d'exclusivité sans tomber dans les clichés de l'amour. parce que ça faisait peur l'amour. parce que ça lui semblait trop contraignant. elle a pourtant pris son courage à deux mains. elle lui a soufflé une simple phrase. je veux plus être qu'une fille de plus dans ton lit. elle avait tremblé de tout son être pour mieux reprendre. je veux être avec toi reid, alors dis quelque chose, dis-moi que toi aussi, tu le veux. il n'avait rien dit durant quelques secondes. un silence qui avait englobé tous les mots de la terre. il ne ressentait rien pour elle. ce n'était que sa meilleure amie. elle a lâché un rire cynique avant de filer loin de lui. elle se sentait blessée. abandonnée. trahie. elle se sentait comme ces héroïnes de films romantiques dans l'attente de trouver le grand amour. elle a ravalé sa fierté et a cru pouvoir faire comme si de rien n'était. mais le croiser dans les couloirs de l'hôpital ressemblait à un supplice. ne plus le toucher, ne plus s'enticher de son odeur, ne plus sentir son souffle sur sa peau encore chaude. alors quand on lui a proposé cette mission humanitaire, ses lèvres ont craché un oui, toute de suite au moment même où son coeur criait retiens-moi reid. mais il ne l'a pas retenu. alors elle a craqué. elle s'est faufilé une dernière fois sous ses draps pour mieux disparaître le lendemain. evey s'est persuadée que loin de lui, ses sentiments disparaîtraient.

(three) la médecine s'est imposée très rapidement chez evey. petite, la demoiselle a toute de suite compris que ce serait sa destinée. alors adolescente, elle passait la plupart de son temps libre chez un ami de la famille, médecin. elle lisait un tas de bouquins ; se préparant à la suite et assistait l'homme quand l'occasion se présentait. elle a entamé ses études avec un prêt sur les épaules. elle oscillait entre les cours, la pratique en clinique et les petits boulots pour vivre (et survivre, aussi). étudiante appliquée et consciencieuse, elle a réussi toutes les étapes. certaines avec plus de difficultés. d'autres avec brio. compétitrice dans l'âme, elle n'a fait de cadeaux à personne, comprenant vite que dans cette branche, le dicton marche ou crève était le meilleur. elle a tenu tête à d'autres étudiants, à des supérieurs, risquant parfois de mettre à mal son statut. mais peu lui importait. tête brûlée, souvent trop têtue, elle a réussi à se frayer un chemin et gagner sa place comme il se devait. elle vient de terminer ses études, occupant maintenant une place de chirurgienne en orthopédie et traumatologie. elle répare les os cassés, elle répare les traumatismes, elle panse les blessures et s'attache souvent trop à ses patients. loin du cliché du chirurgien froid, sans coeur, il lui est arrivé bien souvent de franchir la barrière imposée par son métier. au risque de souffrir. au risque de voir sa carrière voler en éclats. elle est pourtant respectée par ses pairs et ne se verrait plus faire un autre métier. pédagogue dans l'âme, elle aime apprendre aux étudiants afin de pouvoir transmettre cet amour de la médecine. ce don à l'autre. ce qu'elle est, depuis des années maintenant.

(four) il y a trois mois, un collègue chirurgien, adrian, lui a proposé de partir en mission humanitaire en afrique avec lui. il était question de gagner un camp au togo pour alimenter la vie d'un dispensaire, entre opérations et campagne de vaccination. sur le moment, elle a hésité. pas vraiment sûre de pouvoir laisser sa vie ici comme ça. pas vraiment sûre de pouvoir le laisser lui . malgré tout, face aux événements qui ont bousculé sa vie et sa relation avec reid, elle a accepté. la vie là-bas lui a ouvert les yeux sur beaucoup de choses. la pauvreté, la maladie, la famine, le malheur de ces enfants, de ces familles brisées. elle s'est investie corps et âme dans cette mission, s'attachant à certains habitants du camp. avec adrian, ils ont participé à plusieurs opérations, offrant de nouvelles perspectives de vie à certains. ils se sont donnés à fond pour être à la hauteur et pour pouvoir tenter de faire changer les choses. si tout se passait bien pendant ces trois mois, les choses ont pris une autre tournure récemment. une explosion sur le camp. un attentat commis par une bande de rebelles a semé le chaos au milieu du groupe de médecins et de militaires. les tentes ont été ruinées, les paysages défigurés. certains sont morts au passage – laissant leurs vies après avoir sauvé celles des autres. par chance, evey n'a été que légèrement blessée. quelques côtes cassés, une brûlure superficielle à la cuisse et des égratignures au visage. adrian lui, absent du camp à ce moment là est indemne. quand l'association qui a conclu cette mission a eu vent de ce qui s'est passé, elle a ordonné le rapatriement immédiat de la plupart des médecins présents. evey a bien évidemment refusé, voulant rester et continuer son boulot. mais on ne lui a pas laissé le choix, estimant que la situation devenait beaucoup trop critique. déçue et agacée, la brune s'est donc vue contrainte de monter dans un avion, il y a quelques heures en direction de sa ville natale. si elle appréhende autant son retour, c'est surtout à cause des futures retrouvailles avec reid. car plus rien n'est vraiment pareil. et elle redoute de voir à quel point chez lui aussi, les choses auront changé.

(five) avec adrian, ils se connaissent depuis la faculté. ils partageaient les même cours sans pourtant vraiment se parler. c'est dans les couloirs de l'hôpital que les premières discussions se sont établies. comme ça. pour la forme. sans arrières pensées. puis l'homme a commencé à s'intéresser à elle. il lui a montré sans rien obtenir. sans même qu'evey ne le remarque toute de suite. puis depuis que sa relation avec reid s'est un peu trop complexifiée, les deux se sont rapprochés. adrian a su profiter de l'occasion. il a proposé à la chirurgienne de tout plaquer pour une mission humanitaire. elle a hésité puis la décision s'est imposée naturellement. sur place, ils ont continué ce rapprochement. ils ont parlé, ils se sont découvert des points communs. puis un soir, il est venu sous sa tente. il lui a soufflé qu'elle était belle, qu'il avait marre de faire semblant. elle n'a rien répondu. un simple baiser. un baiser doux. un baiser comme une caresse qui est devenu plus passionné. plus fort. autant que ce moment où leurs corps se sont réunis. une fois, deux fois, et elle a arrêté de compter. entre eux, il n'y a rien d'officiel pourtant. pas prête à s'engager comme ça, pas totalement disposée à le faire à vrai dire. lui, tente par tous les moyens de la convaincre et d'officialiser ce pseudo couple qu'il forme de très loin. mais evey ne cède pas. elle se contente de coucher avec lui et ça suffit à ses yeux. tout risque de se compliquer davantage, maintenant qu'ils sont de retour en ville et que reid revient dans le paysage (également).

(little things) il lui arrive de fumer. elle est la mieux placée pour savoir à quel point c'est mauvais, mais c'est une sale habitude prise durant ses études. ㆆ elle aime se promener dans des endroits décalés rien que pour se retrouver seule et de ne pas être dérangée par les autres. le dernier en date, c’est le cimetière de la ville. observer les tombes, les fleurs et s’alimenter de ce silence ㆆ elle a l’habitude de courir chaque matin à cinq heures tapante. une excellente façon de commencer la journée pour la demoiselle. ㆆ très cultivée, elle est capable d’alimenter une conversation sur bien des sujets. le cinéma, la politique, la littérature française et anglaise et bien d’autres. ㆆ elle aime bien laisser ses cheveux attachés en chignon, trouvant que sa nuque est agréable et constitue un atout charme ㆆ elle aime se retrouver devant des vieux films en mangeant des beignets avec un bon verre de vin. oui, curieux mélange, elle le sait. ㆆ  pourtant, elle boit énormément de thé pour se donner bonne conscience, allez savoir pourquoi. ㆆ elle mordille sa lèvre inférieure quand l'angoisse monte.  ㆆ elle a toujours été du genre à faire preuve d’une extrême générosité et d’un besoin quasi viscéral d’aider les autres. son métier lui apporte la satisfaction de se sentir utile et elle ne changerait pour rien au monde ㆆ elle est du genre maniaque et très organisée. elle dispose d’une capacité au rangement qui bat tous les records. avec evey, incapable de laisser traîner la moindre chaussette sale sur le sol. ㆆ c’est une excellente cuisinière. elle aime découvrir de nouvelles. ㆆ si en apparences, la demoiselle dispose d'un caractère facile, il lui arrive aussi d'avoir un visage plus sombre. impulsive, elle est du genre à agir avant de réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Jeu 7 Déc - 15:19

we saw shadows of the morning light,

ft. reid ferguson Développe ici le lien entre ton personnage et celui d'un autre joueur. Essaie d'être le plus clair et précis possible, pour que tout le monde puisse bien cerner votre lien!

ft. personnage Développe ici le lien entre ton personnage et celui d'un autre joueur. Essaie d'être le plus clair et précis possible, pour que tout le monde puisse bien cerner votre lien!

ft. personnage Développe ici le lien entre ton personnage et celui d'un autre joueur. Essaie d'être le plus clair et précis possible, pour que tout le monde puisse bien cerner votre lien!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Jeu 7 Déc - 15:19

citation citation citation

ft. personnage Développe ici le lien entre ton personnage et celui d'un autre joueur. Essaie d'être le plus clair et précis possible, pour que tout le monde puisse bien cerner votre lien!

ft. personnage Développe ici le lien entre ton personnage et celui d'un autre joueur. Essaie d'être le plus clair et précis possible, pour que tout le monde puisse bien cerner votre lien!

ft. personnage Développe ici le lien entre ton personnage et celui d'un autre joueur. Essaie d'être le plus clair et précis possible, pour que tout le monde puisse bien cerner votre lien!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who you are
Bad Karma





Revenir en haut Aller en bas
killing me softly + (evey).

Sauter vers: