AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

every single one's got a story to tell {ft. mike}

control freaks › je suis un maniaque
avatar
control freaks › je suis un maniaque
Who you are
posts : 654
faceclaim : colin farrell ; ©ABΔИDON + anaëlle. (sign)
multinick : espen (t. holland), loan (b. skarsgård) & dahlia (z. saldana).
âge : quarante-ans. (02/06)
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t4318-i-see-a-red-door-and-i-want http://www.thegreatperhaps.org/t4349-i-see-a-red-door-and-i-want-it-painted-black-ezio

Dim 14 Jan - 13:31

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
≈ ≈ ≈
{every single one's got a story to tell}
crédit/ tumblr ✰ w/mike
Ce soir, tu laisses ton club entre les mains de ton bras-droit en qui tu as une entière confiance. Rare sont les fois où tu te décides à laisser quelqu'un d'autre gérer pour au moins quelques heures tant tu aimes être certain que les choses vont être faîtes comme tu l'entends mais cela fait longtemps que tu n'as pas pris une soirée pour toi et il serait peut-être temps que tu profites un peu de tes rares amis qui se comptent sur les doigts d'une main. En arrivant en Nouvelle-Zélande, tu as mis un certain temps avant de t'adapter et mis-à-part ta fille et Elena, qui était encore ta femme à ce moment-là, tu n'avais personne. Bien évidemment, Elena t'a fait rencontrer ses amis venant de la capitale, ceux qu'elle avait quitté en partant pour l'Italie mais tu n'as plus de contact avec aucun d'entre eux depuis le divorce. Et tu as beau être constamment entouré, ce n'est pas pour autant que tu considères tes employés comme des amis. Loin de là, même. C'est donc à Mike que tu as proposé d'aller boire un verre ce soir-là, dans un bar de la ville que tu fréquentes assez souvent car la majorité de la clientèle n'est pas des étudiants de l'université contrairement à d'autres bars. C'est plutôt une rencontre originale entre vous ; Mike venait fêter son enterrement de jeune homme à ton club de strip-tease et tu l'as recroisé plusieurs fois ici même ce qui a fait que vous avez pu sympathiser au fil du temps. Mais il y a une chose à laquelle il faut se rendre à l'évidence : l'amitié est quelque chose de légèrement... compliqué quand tu mens constamment et ouvertement à l'autre sur tes activités. Au final, peut-on vraiment dire que tu as des véritables amis alors qu'aucun d'entre eux ne connaît la vérité à ton égard ? Rien n'est moins sûr. Mais cela ne t'empêche pas de l'apprécier et puis le fait que tu diriges un trafic de drogue avec ton frère n'est qu'un léger détail. Un bref sourire narquois vient étirer tes lèvres à cette pensée tandis que tu attends Mike, déjà installé à une table au fond du bar où il n'y a presque personne aux alentours histoire que vous puissiez parler sans avoir à hurler pour vous entendre mutuellement. Quelques minutes passent avant que tu aperçois enfin ton ami entrer dans le bar et tu te lèves avant de lui tendre la main pour serrer la sienne quand il arrive à ta hauteur. « Heureusement que tu arrives maintenant, une des serveuses était à deux doigts de me mettre dehors. » lui dis-tu avec ton accent italien qui ressort toujours malgré le nombre d'années depuis que tu es ici, tout en jetant un bref coup d'oeil à la dénommée serveuse. « Tu m'excuseras mais j'ai déjà commandé une bière comme je suis arrivé un peu trop à l'avance et que je lui ai déjà dit trois fois que j'attendais quelqu'un. Elle n'avait pas l'air de me croire d'ailleurs. ». Bière que tu n'as pas touché pour autant, préférant attendre ton ami pour commencer à boire. Tu t'installes de nouveau sur la chaise pour lui faire face. « Alors, comment vas-tu depuis le temps ? » finis-tu par lui demander. Car il est vrai que ça fait un petit moment maintenant que vous ne vous êtes pas vus. Bien sûr, tu prends de ses nouvelles de temps en temps par message mais rien ne vaut une petite soirée où vous pouvez vous détendre et relâcher la pression de vos jobs respectifs. Car si tu gères d'une main de maître ton club de strip-tease, tu sais à quel point Mike doit aussi avoir du travail sur la planche, lui qui est tout de même directeur dans une entreprise de communication. Pas le même délire, mais des postes à responsabilités pour vous deux.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
seven devils
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
murphy's law › je suis un fataliste
avatar
murphy's law › je suis un fataliste
Who you are
posts : 129
faceclaim : aaron tveit @fluffy paws
multinick : hannah michaels (emily bett rickards) + evelyn wakefield (caitriona balfe)
âge : trente neuf ans
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t5062-mw-whatever-it-takes-cause- http://www.thegreatperhaps.org/t5266-let-s-all-come-together-let-s-be-one#222636

Dim 14 Jan - 20:11


 ezio delfino & mike walker

  every single one's got a story to tell

 

 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Il était en retard. Ca ne lui arrivait jamais. La ponctualité était sa seconde nature. Et pourtant aujourd'hui, il était en retard. Il était arrivé en retard ce matin, provoquant la surprise générale au bureau. Il était arrivé en retard en réunion, provoquant une seconde surprise. Il était arrivé en retard à la salle de boxe qui se trouvait dans un " ghetto " de Wellington, du moins sur l'heure qu'il avait prévu et par conséquent, il arrivait en retard à son rendez-vous avec un ami, Ezio Delfino. Il avait dû se garer en sens interdit, prenant le risque de se prendre une prune quand il sortirait du Daisy. Mais tant pis. Il n'était plus à ça près aujourd'hui. Depuis quelques temps les retrouvailles entre amis étaient rares. Ezio avait son club de strip-tease à tenir et lui travaillait sur plusieurs nouveaux projets qui lui prenaient beaucoup de temps. Arrivé au bar, il avait aperçu son ami, qu'il avait justement rencontré dans l'établissement de ce dernier lors de son enterrement de vie de garçon. Il avait dû prétendre ne pas avoir l'habitude de ce genre d'endroit, mais il avait surtout dû prétendre qu'il était heureux dans sa vie alors qu'il se plongeait pour une durée indéterminée dans une vie double. "Désolé du retard. Je suis allé me défouler mais j'ai eu besoin de prendre une douche. J'allais pas venir à draguer avec toi plein de sueur. Je déteste l'idée que tu aies plus de succès que moi." Lança-t-il à l'italien en se glissant sur la banquette. Ezio avait une bière devant lui et essuyait des regards peu commodes de la serveuse. De toute évidence, c'était pas gagné pour la drague... pas avec elle. Ezio l'informa qu'il avait commandé pour éviter d'être jeté dehors ce qui décrocha un sourire amusé au directeur. "T'as bien fait. J'espère qu'elle est pas trop chaude. En tout cas la serveuse est complètement froide elle." Il éclata de rire, en lui faisant signe de lui ramener la même chose. Une bière pour commencer, il risquait de tourner à plus fort après ça. Il passa sa langue sur sa lèvre inférieure au goût un peu aigre, qu'un vilain coup de son adversaire avait fait saigner. Il lui avait asséné un coup d'une vivacité extrême. Mike avait dû contenir sa réponse enragée qui bouillait en lui, il avait failli rétorquer mais le propriétaire n'aurait certainement pas apprécié. La bière arriva apporter par la serveuse peu commode, dommage elle avait pourtant des yeux bruns tels ceux d'une biche, mais son attitude raide témoignait de son agacement. "Bah écoute. Frannie est en déplacement alors c'est boulot, dodo... ma vie est passionnante." Répondit-il tout en retirant l'écale de la pistache qu'il venait de piocher en face de lui histoire de remplir un peu son gésier et accompagné l'alcool. Ezio avait de l'étoffe, se retrouver avec lui était un moment de détente, ils pouvaient réellement parler de tout. Ce n'était pas toujours évident de mentir, de cacher sa double vie. Mais il ne pouvait pas non plus jouer les associables, les loups solitaires. Avec son métier, sa belle famille, il se devait de faire des rencontres, alors forcément certaines personnes avaient plus d'impact que d'autres, plus d'importance que d'autres, comme Constance, comme Ezio. Le souvenir de Wade Boyd était comme une berceuse à ses oreilles, constant et pourtant il tentait de l'ignorer. "Et toi? Quoi de neuf? Tu as abandonné le club ce soir?"
AVENGEDINCHAINS
 


@Ezio Delfino
Revenir en haut Aller en bas
every single one's got a story to tell {ft. mike}

Sauter vers: