AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Liam / I'm a f** king

avatar
Invité
Invité



Who you are
Bad Karma



Mer 17 Jan - 11:38

Liam King
feat. Ian Somerhalder

Nom écrire ici. Prénom(s) Liam. Un magnifique prénom à la hauteur de ma splendide gueule.Âge 37 ans. Mais je vis comme si j'en avais 20.Naissance Je suis né à Sydney,en Australie.Nationalité J'ai la double nationalité. Australienne parce que je suis né là bas et Néo-Zélandaise que j'ai fini par acquérir après quelques années de bons et loyaux service.  Origines J'ai donc des origines Australienne et de part mon père, je suis aussi un rosbif. Des grands parents que je n'ai jamais connu ont immigré à Sydney il y a bien soixante ans, quittant leur Londres natale. Cependant j'évite de révéler mon origine Anglaise. Pour y être allé plusieurs fois, je déteste par dessus tout ce pays. Statut civil
Célibataire et je le serai probablement jusqu'à ma mort. Ces conneries puritaines de mariage et de fidélité ne sont pas bonnes pour moi. Je croque ma vie de célibataire à pleine dent. Imaginez moi marié à une femme. Elle finirait cocue le lendemain de notre nuit de noce. Orientation sexuelle Je me définis comme ouvertement bisexuel, bien que je préfère trouver mon réconfort auprès de douces courbes féminines, je m'accorde parfois un petit  plaisir fugace  avec un beau blond surfeur à la mâchoire carrée. Occupation Compter mes billets, me prendre des murges et consommer la chaire avec passion. Et entre temps, j'écris et je donne des conférences pour que des écervelés sans prétention arrivent à devenir comme moi.  Bien évidemment aucun d'eux n'y arrive. Une telle prestance que la mienne ne s'acquière pas avec le temps. Elle est naturelle.Argent Je suis né d'un père multi-millionnaire, "ambassadeur de la viande en Australie",  bien que je n'ai jamais réellement profité de ses tunes. Quant à moi, je commence à me faire un patrimoine assez conséquent. Ayant acquéri mon premier million il y a bientôt six ans. Je vais sur mon troisième en ce moment-même. Groupe Carpe Diem.


Caractère Je suis quelqu'un de très arrogant.
être humble c'est pour les lâches. J'ai réussi et je n'hésite pas à le montrer. D'ailleurs, je méprise énormément les personnes qui elles n'ont pas réussi (et pour moi la réussite passe beaucoup par l'argent). Ayant pour habitude d'avoir les choses comme acquis, je déteste qu'on me contrarie et quand c'est le cas, je m'énerve vite (même si j'essaye de moins le montrer dans la sphère du travail), je suis donc impulsif. étant très fiers de ma plastique et ayant une confiance quasi absolue en moi, je m'amuse énormément à séduire. Je tendrai à dire que personne ne me résiste, sauf les femmes les plus averties. Celles qui sont avides de pouvoir et de séduction et malheureusement c'est vers celle-ci que j'ai tendance à me diriger. Je déteste avoir des cibles trop "faciles", je m'ennuie avec ça. Pour finir, je suis dépendant à la plupart des vices. Drogues, alcool, sexe...

x Je n'ai  pas trop d'information quant à la façon dont mon père est devenu riche, il l'était déjà bien avant que je naisse (m'ayant eu à trente-cinq ans). Tout ce que je sais, c'est qu'il était à la base qu'un simple agriculteur mais qu'il a gagné gros en créant une  entreprise d'exportation bovine, devenue une des plus importante exportatrice de viande dans le monde. Certains parlent d'un gain important à la loterie ce qui lui a permis de monter sa firme et de rapidement la développer, mais je ne connais pas la véracité de cette information.  Toujours étant, que son nom reconnu m'a toujours fait de l'ombre. C'est difficile de devenir quelqu'un quand on est né dans le sillage d'une personnalité publique. Le psychologue que je vois toutes les semaines me dit souvent que j'ai un important complexe d'infériorité par rapport à lui, mais je n'ose me l'avouer.

x J'aurai d'ailleurs préféré que mon géniteur ne soit pas riche. Beaucoup pensent que si j'en suis arrivé à mon statut actuelle, c'est uniquement grâce à mon nom. Mais c'est faux. Il ne m'a jamais aidé, a toujours été un père absent pour moi bien trop occupé à faire marcher ses affaires. D'ailleurs, je ne le considère même plus comme tel. Il est juste celui qui a enfanté ma mère.

x Quant à elle, je ne la vois pas souvent. Quand mon père s'est séparé d'elle pour se mettre en couple avec une jeunette tout droit sorti de l'université, ma mère a fait une tentative de suicide. Depuis, elle se bourre de cachetons et jalouse ouvertement la réussite de mon géniteur. D'ailleurs, elle a essayé plusieurs fois d'intenter un procès contre lui afin de récupérer un peu de sa fortune, mais n'a jamais réussi à toucher un seul centime. C'est une "ratée" mais j'ai énormément d'affection pour elle, cependant ça me fait secrètement mal de la voir dans cet état. J'essaye au mieux de subvenir à ses besoins en lui versant un peu d'argent, mais je sais que je ne peux rien faire pour la sortir de sa dépression. Et puis, je suis loin d'être le fils idéal, j'ai arrêté d'essayer de l'être il y a bien longtemps. Parfois, je me dis que pour avancer totalement il faudrait que je chasse mes démons et elle en fait malheureusement partie. J'ai déjà commencé avec mon père.

x Je suis en froid depuis plus de dix ans avec lui. Je continue à le voir de temps en temps mais nos relations sont extrêmement conflictuelles. Je lui en ai toujours voulu d'avoir lâché ma mère du jour au lendemain et surtout de ne pas s'être occupé de moi comme il aurait du le faire. Avec le temps, j'ai compris que les affaires n'étaient pas complémentaires avec la vie de famille mais c'est pour ça que je n'aurai jamais de gosse même si un jour l'envie me prend. Pour qu'il n'ait pas à subir ce que moi j'ai subit.

x J'ai toujours voué un culte aux all-blacks bien que je ne sois pas fan de rugby. Mais pour moi, ceux sont des guerriers. Des surhommes qui terrifient leurs adversaires et les éclatent une fois sur le terrain. Je me considère moi-même comme une bête. Quand je me lève le matin, c'est pour devenir encore plus riche, pour profiter encore plus et je n'hésite pas à écarter définitivement ceux qui osent se mettre sur mon chemin. J'ai très peu de sens moral quant aux affaires et je suis près à toutes bassesses pour parvenir à mes fins et m'élever encore plus. Bien entendu, je ne fais rien de foncièrement illégal. Je tiens plus du génie que de la racaille de quartier.

x Je suis un vrai défonce-man. C'est probablement mon plus gros défaut, bien que je ne considère pas mes addictions comme tel. En soit, j'aime la défonce. C'est pour moi, la façon la plus rapide de m'évader, bien plus efficace que n'importe quelle relation sexuelle. Et quand je me fais un fixe d’héroïne ou que je me sniffe un rail de coke, j'ai toujours besoin d'une musique pour m'évader. Je me passe souvent "comfortably numb" de Pink Floyd et "Nightcall" de Kavinsky et là je pars, je m'envole vers d'autres cieux.

x J'ai commencé à être accro aux drogues dès la fin de mon adolescence. Quand je devais me consacrer à mes études, ça me rendait beaucoup plus performant. Un peu de marie-jeanne pour m'aérer l'esprit et me détendre, puis c'est rapidement passé à la coke parce que ça permet d'être plus productif. Je pense que j'ai testé la plupart des choses qui sont consommables et facilement trouvables. Quant à l'alcool, je ne la consomme jamais en solitaire. Mais je ne me fais aucune illusion sur ma dépendance. Le fait que je me murge presque tous les soirs en est qu'une preuve flagrante. Et le sexe, j'aime tout simplement ça. Impossible de m'en passer. Mais je ne suis pas le genre de porc qui utilise sa force pour parvenir à ses fins. Je n'en ai pas besoin. La plupart du temps, les hommes et les femmes s'arrachent mon corps.

x La mise en bourse de deux entreprises de produits laitiers a été à la fois la période la plus stressante et la plus heureuse de ma vie. Grâce à ce placement financier juteux, j'ai réussi à gagner mon premier million et à marquer une étape importante dans ma propre vie.

x Je ne considère pas le mannequinat comme une véritable activité, d'ailleurs je la trouve parfois dévalorisante. Mais tout comme les conférences à base de "speech de motivation", je fais ça par pur narcissisme. Prenant énormément de plaisir à ce que des gens me regardent et m'adulent sans pour autant me connaître. Mon psychologue tendrait à mettre ça aussi sur le compte d'un complexe d'infériorité. Et je ne peux lui en donner tord.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



Who you are
Bad Karma



Mer 17 Jan - 11:39

when the sun rises, I wake up and chase my dreams. I wont regret when the sun sets, 'cuz i live my life like I'ma BEAST."

ft. personnage Développe ici le lien entre ton personnage et celui d'un autre joueur. Essaie d'être le plus clair et précis possible, pour que tout le monde puisse bien cerner votre lien!

ft. personnage Développe ici le lien entre ton personnage et celui d'un autre joueur. Essaie d'être le plus clair et précis possible, pour que tout le monde puisse bien cerner votre lien!

ft. personnage Développe ici le lien entre ton personnage et celui d'un autre joueur. Essaie d'être le plus clair et précis possible, pour que tout le monde puisse bien cerner votre lien!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



Who you are
Bad Karma



Mer 17 Jan - 14:36

je veux
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



Who you are
Bad Karma



Jeu 18 Jan - 11:48

Je t'envoie un MP
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



Who you are
Bad Karma



Jeu 18 Jan - 11:54

Mannequin? Je peux t'avoir repéré il y a un petit moment si tu veux bien. J'aime bien (beaucoup) l'idée du personnage (Emilio ne te portera pas du tout dans son coeur mais il restera poli. )

Ou alors, il te repère mais tu es déjà avec une autre boîte doooonc, il insiste pour te récupérer mais tu fais en sorte d'avoir des faveurs plus pour l'embêter que parce que tu en as vraiment besoin.

(Et si rien ne te plaît, on peut toujours en discuter. )
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Who you are
Bad Karma





Revenir en haut Aller en bas
Liam / I'm a f** king

Sauter vers: