AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

never trust a wild thing (ross)

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
carpe diem › je suis un audacieux

carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
posts : 217
faceclaim : sophie cookson, @afanen.
multinick : reid ferguson.
âge : vingt-huit ans.
Bad Karma



Lun 29 Jan - 23:18

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

all heroes are broken
beyond repair
and all villains are just heroes
who chose truth over dare
______________

La solitude l’avait toujours dérangée. Elle détestait le silence, le vide, l’absence de chaleur humaine. Même pour faire des tâches complètement individuelles qui ne nécessitaient aucune interaction, Sutton se sentait mieux avec quelqu’un à ses côtés. Malheureusement, aujourd’hui ressemblait bien à une de ces soirées passées en solitaire, à zapper les chaînes de télévision, emmitouflée dans la couette. L’appartement était plongé dans une quiétude surprenante. Pour une fois qu’elle était là, il avait fallu que ses colocataires ne soient pas présentes. Joss était de garde à l’hôpital, Ophelia au théâtre. Elle avait bien essayé de contacter d’autres personnes de son répertoire, personne de disponible. Apparemment, les personnes normales sortaient rarement dans la semaine. Sutton, elle, était décidée à ne pas faire comme tout le monde. Elle n’avait rien prévu pour le lendemain, il était tout bonnement hors de question de se coucher à vingt-et-une heures après avoir bu un thé devant la dernière série télé à la mode. Un rapide texto à Ophie pour lui demander des suggestions de sorties nocturnes et deux minutes plus tard, elle avait l’adresse d’un bar du quartier, apparemment sympathique. Ce n’était pas dans ses habitudes de se rendre dans un établissement seule mais d’après sa colocataire, l’ambiance y était tellement chaleureuse qu’il serait aisé de trouver de joyeux compagnons pour la soirée. Au pire, elle pourrait bien taper la discut’ à un des barmans, ils n’étaient pas uniquement programmés à servir des boissons, hein. Elle poussa la porte du bar et la chaleur qui s’y émana la frappa immédiatement. Ce n’était pas bondé mais pas vide non plus, pour un jour de semaine. Un peu gênée à l’idée de s’y engouffrer seule, elle s’avança presque timidement, se fraya un chemin entre les personnes debout en se contentant de sourire lorsque certaines personnes la dévisageaient, pensant l’avoir déjà vue quelque part sans forcément réussir à la situer. Elle s’apprêtait à commander une bière lorsque son regard s’arrêta sur une silhouette familière. Ben tiens. Normal qu’Ophelia aime ce bar, si toute sa clique le fréquentait. Du moins, une partie de sa clique. Et pas n’importe qui.  A quelques mètres de Roscoe qui ne l’avait pas vu, la brune se saisit de l’élastique accroché à son poignet, le tendit comme un lance pierre et… Touché, coulé. L’élastique cocha l’arrière de son crâne avant de s’écraser au sol. Sutton lui fit un petit signe de la main lorsqu’il se retourna pour voir l’auteur du missile et n’attendit pas plus pour rejoindre l’homme au comptoir. « Donc en plus de souvent te voir à l’appart, je dois comprendre que je vais devoir te croiser ici, aussi? Si j’avais su qu’en signant ce bail, j’entrais carrément dans ‘le monde de Roscoe Janssen’, je crois que j’y aurais réfléchi beaucoup plus longtemps. » exposa-t-elle, sourire aux lèvres. A vrai dire, retrouver quelqu’un qu’elle connaissait plus ou moins ici était rassurant. Au moins, les risques de rentrer de force avec un type louche étaient au minimum divisées par deux. Elle se baissa pour récupérer son élastique toujours par terre puis reporta son attention sur Ross. « Je t’offre un verre ou tu préfères que je te laisse poursuivre ta conversation avec la femme invisible? » continua-t-elle, désignant d’un coup d’œil le tabouret vide à côté de lui.


melting like ice on a summer day, hold me like you mean it, take me far away. bodies moving in, temperature rising, take me to the top then watch me fall in.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
carpe diem › je suis un audacieux

carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
posts : 2903
faceclaim : nicolas simoes; ©.sassenach
multinick : logan, jamie.
âge : 30 ans.
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t1649-you-can-t-stop-the-waves-bu http://www.thegreatperhaps.org/t5644-united-we-stand-divided-we-fall

Mar 30 Jan - 14:24

Roscoe avait enfin avoué la vérité à Heath sur la raison qui l'avait poussé à abandonner le circuit, il en était soulagé, mais il ne supportait pas l'attention constante de son frère sur lui. Il ne cessait de le couver et Ross commençait à étouffer face à tant d'attention, certes il appréciait de ne plus se prendre de coups dans la tête lors de leurs bagarres, mais le reste était de trop. Connaissant Heath, il devait se faire du soucis pour rien, capable de venir vérifier s'il respirait bien pendant son sommeil. Alors, il s'arrangeait pour ne pas passer trop de temps à l'appartement quand son frère s'y trouvait également, cela n'était pas bien dur vu qu'il se couchait à la même heure que les poules quasiment tous les soirs. Toutefois, Ross se retrouvait souvent dans un bar où il avait ses habitudes, quand il n'arrivait pas à convaincre quelqu'un de sortir avec lui ou de l'inviter. Il n'arrivait toujours pas à intégrer qu'il était le seul dans son entourage à ne pas avoir de travail. Sortir ne l'empêchait pas d'être le premier debout pour aller surfer, il avait juste le loisir de faire des siestes tout le reste de la journée. Ross était installé paisiblement au bar, un fond de verre devant lui et personne qui avait suscité son intérêt jusque-là. C'était le problème de toujours sortir dans les mêmes endroits, il finissait par manquer de chaire fraîche. Après ce qui s'était passé avec Meara, on était pas près de le reprendre à se laisser ressentir des sentiments pour une femme. Soudain, il reçoit un projectile à l'arrière du crâne et porte sa main à celui-ci pour vérifier qu'il ne se retrouve avec quelque chose de gluant dans les cheveux. Dans un bar, il fallait se méfier. Quand il tourne la tête, il aperçoit Sutton et se met aussitôt à rigoler ne prenant pas du tout ombrage de son attaque. Il était agréablement surpris qu'elle cherche à attirer son attention. D'ordinaire, il ne se retrouvait pas souvent seul avec elle, Ophelia était toujours dans les parages. « Moi j'attends toujours de pouvoir pénétrer dans ton monde ! ». Son sourire ne laissait aucun doute sur la nature de ses intentions. Depuis la première fois qu'Ophelia lui avait présenté sa colocataire, il n'avait jamais caché son attirance pour Sutton. « Je te préfère de loin à l'ancienne coloc, elle avait tendance à me jeter des verres à la gueule plutôt qu'à m'en payer. ». Roscoe lève les yeux au ciel en se remémorant ces moments, ne remettant pas une seule seconde son attitude en question. « Si j'exige un sex on the beach, tu vas dire que je suis trop direct... Va pour une Pina Colada ! ». Ses voyages à travers le monde avaient développé son goût pour des alcools divers et variés. Il finit son verre précédent d'une traite, en profitant pour jeter un regard discret vers la tenue de la jeune femme. Il aimait toujours ce qu'il voyait.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
he  floated like waves along the coast. he found lyrics of his life in the arms of the ocean but he never sung the song.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
carpe diem › je suis un audacieux

carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
posts : 217
faceclaim : sophie cookson, @afanen.
multinick : reid ferguson.
âge : vingt-huit ans.
Bad Karma



Mer 31 Jan - 19:05

Elle rit franchement, préférant prendre son approche un peu brutale avec humour plutôt que de s’en offusquer. Quel romantisme. Au moins, ça avait le mérite d’être clair. Elle espérait sincèrement que Roscoe n’avait pas pour habitude de draguer de cette façon car bien que drôle, elle avait du mal à concevoir que l’on puisse succomber avec ce genre de réplique. « Faudra repasser alors. J’ai mes ragnagnas. » répondit-elle, faussement désolée. L’excuse imparable, celle que l’on sortait au prof de sport au collège, quand il était trop tôt pour se jeter à l’eau à la piscine municipale. Il était évident que Sutton n’était pas réellement indisposée, mais c’était une façon de gentiment décliner l’invitation, sans pour autant totalement fermer la porte. Au-delà de vouloir en savoir plus sur lui et surtout, ce qui l’avait poussé à abandonner les compétitions, l’attention que Ross lui portait la flattait déjà. Se sentir désirée cumulé à l’opportunité d’attraper le scoop de l’année, elle n’avait pour l’instant aucune raison de l’envoyer sur les roses. « C’est peut-être ce qui arrivera si j’arrive plus à te supporter? » Watch out, Janssen. Elle ignorait s’il était sérieux, auquel cas elle trouvait l’ancienne colocataire absolument tarée, mais l’idée lui paraissait absurde. Il était vrai que Ross paraissait… fatiguant, mais si Ophelia pouvait passer des après-midi entières avec lui, il devait forcément avoir de bons côtés?  En tout cas, il n’était pas désagréable à regarder et plutôt drôle, c’était déjà ça de pris. « Évidemment, faut que tu me fasses payer un cocktail à quasiment dix balles. Tu pouvais pas faire comme tout le monde et prendre une bière? » fit-elle mine de râler sans pour autant réussir à réprimer son léger sourire. Elle s’assit néanmoins à ses côtés puis appela le barman pour lui commander sa boisson et se prendre une bière pour elle-même. Elle n’avait pas encore reçu sa paye du mois et avait déjà claqué la moitié dans des dépenses inutiles, fallait pas déconner. Elle n’avait jamais vraiment été dans le besoin, les choses étaient d’ailleurs beaucoup plus simples depuis qu’elle était en colocation mais elle avait une tendance à facilement dépenser, surtout après les fêtes, bizarrement. Puis hey, deux dollars de plus ou de moins, c’était quand même le prix d’un journal! Pivotant à nouveau vers Ross, la brune enchaîna, tapotant ses doigts sur le comptoir.  « En parlant de Sex on the beach, tu sais que c’est hyper déconseillé de faire l’amour sur la plage? Avec le sable, l’eau de mer qui provoquerait des irritations, tout ça. » Était-elle sérieuse de ramener sa science maintenant? Parfaitement. Elle avait encore en tête l’article d’un magazine de santé qu’elle avait lu il y a quelques mois, certifiant l’idée que jamais, ô grand jamais elle ne s’adonnerait à quoique ce soit sur la plage. Vu que Roscoe semblait être du genre chaud lapin, autant en faire de la prévention. « Enfin bon, tu passes ta vie là-bas, je suppose que tu l’as déjà expérimenté. » concéda-t-elle, alors que le barman déposait devant eux leurs boissons.


melting like ice on a summer day, hold me like you mean it, take me far away. bodies moving in, temperature rising, take me to the top then watch me fall in.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
carpe diem › je suis un audacieux

carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
posts : 2903
faceclaim : nicolas simoes; ©.sassenach
multinick : logan, jamie.
âge : 30 ans.
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t1649-you-can-t-stop-the-waves-bu http://www.thegreatperhaps.org/t5644-united-we-stand-divided-we-fall

Mer 31 Jan - 20:26

D'ordinaire, les femmes avaient tendance à venir à lui sans qu'il n'ait besoin de faire quoi que ce soit, son physique aidant beaucoup et le mythe du surfeur évidemment. Parfois, comme avec Sutton, c'était un peu plus compliqué d'obtenir ce qu'il voulait. Si avec d'autres femmes, il aurait pu laisser tomber face à ses rejets incessants, l'univers continuait de les réunir. Même quand Joss ou Ophelia n'y était pas pour quelque chose, ils se retrouvaient dans le même bar. C'était un signe, Ross en était convaincu. « Si tu voulais que je prenne une bière, fallait me dire je te paye une bière ! ». Tout en disant cela avec sa voix moqueuse, il forme des guillemets avec ses doigts. Hors de question pour lui de changer sa commande simplement pour lui faire plaisir, elle lui avait proposé un verre, il fallait assumer maintenant. Puis, il avait l'habitude que son frère paye tout pour lui sans se soucier de ce que cela pouvait coûter. De façon très peu discrète, il tente d'agripper le siège de Sutton pour l'approcher un peu plus vers lui, si elle s'offusquait, il prétexterait ne pas l'entendre avec le bruit. Sauf, qu'il avait présumé de ses forces et qu'il ne bougeait pas d'un centimètre. Quand elle commence à rebondir sur son choix de cocktail, un sourire ravi s'étire sur son visage. « Ça vaut pas un bon matelas je te l'accorde ! ». Jusqu'ici, il n'avait jamais rencontré le problème auquel elle faisait référence lorsqu'il avait batifolé sur la plage, toutefois malgré ce qu'elle pouvait penser, cela n'était pas si fréquent. Il se trouvait plus souvent en mer que sur le sable. « Je suppose que faire ça dans la mer ça change pas le problème du coup... ». Il se gratte la tête, cherchant rapidement comme rebondir et ne pas perdre le fil de la conversation, elle l'avait lancée sur son terrain de prédilection, alors autant en profiter. « Tu crois que ça s'applique aussi aux piscines ? J'ai un pote qu'en a une couverte pas loin, si tu veux qu'on aille vérifier ça par nous-même. Histoire que t'ai un truc à raconter qui soit pas pompé directement d'un article ! ». Difficile de ne pas remarquer la nature un peu trop cérébrale de la jeune femme, à côté de Ross qui avait pour habitude de vivre pleinement et de céder à ses impulsions. Jamais il n'irait penser à la possibilité d'avoir des irritations quand une belle femme s'offrait à lui. Ils pouvaient tout aussi bien s'abîmer le foie en buvant un verre, le tout était de ne pas y penser et de profiter du moment.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
he  floated like waves along the coast. he found lyrics of his life in the arms of the ocean but he never sung the song.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
carpe diem › je suis un audacieux

carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
posts : 217
faceclaim : sophie cookson, @afanen.
multinick : reid ferguson.
âge : vingt-huit ans.
Bad Karma



Jeu 1 Fév - 21:44

Y’avait quelque chose de cool chez Ross, qui l’intimidait presque maintenant qu’elle se retrouvait en tête à tête avec lui. Sutton avait d’ailleurs bien remarqué son bras qui se saisissait du pied de son tabouret mais fit mine de ne rien voir, se contentant de lui lancer un sourire moqueur en voyant qu’il n’arrivait à rien. Elle ne le connaissait qu’encore trop peu pour savoir comment véritablement briser la glace (bien que de son côté, il semblait déjà comme un poisson dans l’eau), alors elle choisit la sécurité en abordant un sujet absolument  passionnant et universel : le sexe. Quand il revint à la charge, elle se permit de lui donner une tape sur l’avant-bras. « Oh mais tu m’écoutes pas? Je t’ai dit que je pouvais pas! » gronda-t-elle, les sourcils légèrement froncés. Elle qui pensait avoir trouvé la parade parfaite pour l’éloigner au moins pour aujourd’hui, Roscoe était soit amnésique, soit sourd, soit définitivement très, trop motivé. Sutton n’avait pas envie de l’envoyer complètement bouler. Elle préférait jouer sur l’ambigüité, lui laisser penser que peut-être, un jour… Car premièrement, ce n’était pas dans son genre de se montrer brusque avec qui que ce soit, deuxièmement, il fallait garder l’intérêt de Ross. Se découvrant un vice qu’elle n’avait que trop rarement exploité, la journaliste comptait bien se servir d’une possible proximité pour gratter quelques informations. Joindre l’utile à l’agréable, en somme. « Puis je pense pas que la piscine soit mieux, c’est pas bon le chlore pour les muqueuses. » Si on ne l’arrêtait pas, elle aurait pu donner la composition chimique du chlore et son ph pour prouver que c’était un élément qui détruisait la flore vaginale. Elle était comme ça Sutton, toujours à étaler ses connaissances pour le bien du peuple, quitte à briser quelques fantasmes. « De toute façon, c’est pas terrible niveau sensations, non? Enfin je veux dire… l’eau c’est pas un lubrifiant, tu vois? » s’enquit-elle naïvement en ramenant sa bouteille à ses lèvres, véritablement intéressée par la question. Parler de sexe, même dans un lieu public, ne la dérangeait nullement. Sutton n’avait pas de tabous en particulier et vu comment il semblait à l'aise avec lui-même, Ross non plus. « Mais t’as raison, je ferais mieux de m’occuper de mes propres articles au lieu de lire ceux des autres. J’ai déjà une idée du prochain : ‘Ross Janssen passe ses soirées seul dans un bar et propose à des filles de faire crac-crac dans la piscine’. T’en penses quoi? » Elle disait cela pour le taquiner mais en réalité, s’il était un peu plus médiatisé, l’article aurait presque pu être exister. Malheureusement, aujourd’hui, la presse people était bien un des trucs qui marchaient le mieux.


melting like ice on a summer day, hold me like you mean it, take me far away. bodies moving in, temperature rising, take me to the top then watch me fall in.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
carpe diem › je suis un audacieux

carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
posts : 2903
faceclaim : nicolas simoes; ©.sassenach
multinick : logan, jamie.
âge : 30 ans.
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t1649-you-can-t-stop-the-waves-bu http://www.thegreatperhaps.org/t5644-united-we-stand-divided-we-fall

Sam 3 Fév - 15:16

Ross n'était pas un intellectuel et il ne s'en cachait absolument pas, il avait d'autres atouts pour lui. Pour autant, il n'était pas du tout intimidé par les personnes plus cultivées que lui, sans doute que les années à tenir tête à son frère y était pour beaucoup là-dedans. Alors, même si Sutton était une journaliste avec toutes les études qu'il imaginait derrière, ce n'était pas pour autant qu'il la considérait trop bien pour lui. Elle était un challenge. Il voulait lui montrer que certaines choses ne devaient pas être suranalysées et qu'elle devait se laisser aller à vivre dans le moment un peu. Quand elle se met à casser point par point son idée de faire ça dans une piscine, Ross prend un air distrait en l'écoutant quand même, pas du tout convaincu par son argumentaire. Des mots toujours des mots. Quand elle évoque la possibilité d'écrire un article sur lui et le titre surtout, il ne peut s'empêcher de rigoler joyeusement. Du tac au tac, il se met à débiter des propositions de titre d'articles. « Ma nuit avec Ross Janssen, la nuit où j'ai découvert les orgasmes multiples ! ». Il était lancé et il se fichait bien qu'on puisse l'entendre. De toute façon, il était un habitué des lieux et tout le monde connaissait son franc parler, surtout avec quelques verres dans le nez. « Ils provoquent un tsunami dans une piscine ! ». Sa proposition à elle était trop simple, trop mignonne, pas du tout adapter à sa personnalité. De son point de vue, pour qu'on lui donne envie de lire un article, le titre devait être sacrement accrocheur. Après avoir pris une gorgée de son verre avec sa paille, en faisant plus de bruit que nécessaire. Il se penche un peu vers Sutton, pénétrant dans sa zone de confort sans aucune gêne. « Je suis pas un Sims, crac-crac c'est pour les gamins. Ça donne l'impression que tu connais rien au sexe ou que t'en a peur, c'est pas un article que j'aurai envie de lire... ». Son sourire se faisait encore plus séducteur, à quoi bon cacher ses véritables intentions, puis elle n'était pas partie en courant ou ne lui avait pas jeté son verre en pleine tronche. C'était plutôt bon signe sur ses envies, assumées ou pas. « Ross Janssen, le pro de la glisse m'a fait mouiller comme jamais ! Voilà, ça ça claque. Oublie pas de me remercier à la fin de ton article surtout. ». Heureusement qu'elle n'était pas spécialisée dans les articles pour femmes et qu'elle se cantonnait au domaine sportif. Puis le surf était loin d'être un sport ultra-médiatisé, à part pour les quelques champions de très haut-niveau dont Ross avait fait partie.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
he  floated like waves along the coast. he found lyrics of his life in the arms of the ocean but he never sung the song.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
carpe diem › je suis un audacieux

carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
posts : 217
faceclaim : sophie cookson, @afanen.
multinick : reid ferguson.
âge : vingt-huit ans.
Bad Karma



Lun 5 Fév - 0:02

Ses yeux roulèrent vers le plafond du bar tandis que Ross lui faisait part de ses brillantes idées. Peut-être que le lancer sur le sujet n’avait pas été très judicieux mais quelque chose lui disait que quoiqu’elle dise, il aurait pu ramener la conversation à ses soi-disant incroyables performances sexuelles. Sutton, elle pensait avoir cerné ce genre de gars. Les mecs dragueurs à souhait, incapables d’être très sérieux et pourtant, c’était souvent ceux-là qui ne rentraient jamais seuls. Elle sourit de bon cœur à ses conneries et voulut lui dire que la distance entre eux s’était un peu trop réduite à son goût, mais sa phrase suivante la fit presque sursauter. « J’ai pas peur de ça, je suis pas vierge ! » rebondit-elle, piquée au vif, se sentant obligée de se justifier alors qu’il n’avait probablement rien demandé. Elle avait peut-être parlé un peu trop fort mais ne s’en souciait guère, uniquement concentrée sur Roscoe. Ça l’avait toujours terriblement vexée qu’on la prenne pour une fille coincée, juste parce qu’elle avait tendance à beaucoup parler. Sutton estimait être loin du stéréotype de la petite intello constamment fourrée dans les bouquins. Si seulement c’était le cas, elle n’aurait sûrement pas perdu autant de temps avec certaines personnes. Et puis, elle préférait largement ses expressions de ‘gamins’ plutôt que les mots grossiers, triviaux. Baiser, ça n’avait jamais fait partie de son vocabulaire. « Tu t’adresses à la mauvaise personne, je travaille pas chez Elle ou Playboy. » reprit-elle, calant sa tête contre la paume de sa main, accoudée au comptoir. En plus, elle détestait ces pseudos magazines féminins. Ceux qui mettent à la fin des tests totalement stupides du style ‘savez-vous garder votre petit ami?’. Quand à Playboy, il valait mieux ne pas en parler. Clichés sur clichés. « Et je fais pas non plus dans les fake news. » acheva-t-elle, le regard facétieux. S’il pensait pouvoir se lancer des fleurs sans qu’elle ne le stoppe au moins une fois, il se mettait le doigt dans l’œil. Certes, pour le bien de sa mission undercover, elle mettait un pied dans son jeu mais il ne fallait pas compter sur Sutton pour entièrement s’y jeter. « En vrai, qui est-ce que ça intéresserait? T’as un peu disparu de la circulation, je doute que ton nom soit très vendeur, désolée mon chat. » Elle glissa ses doigts sur l’épaule du brun d’un air dramatique, comme pour le réconforter et remonta légèrement vers la base de sa nuque, effleurant sa peau avant de laisser retomber son bras. « Ouais, je me suis un peu renseignée. » ajouta-t-elle avec flegme, anticipant une éventuelle interrogation à propos de la connaissance de cette information. La jeune femme profita de leur promiscuité pour faire glisser le verre de Ross devant elle, se permettant une gorgée de sa trop chère Pina Colada. Bah quoi? Son argent, ses affaires.


melting like ice on a summer day, hold me like you mean it, take me far away. bodies moving in, temperature rising, take me to the top then watch me fall in.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
carpe diem › je suis un audacieux

carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
posts : 2903
faceclaim : nicolas simoes; ©.sassenach
multinick : logan, jamie.
âge : 30 ans.
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t1649-you-can-t-stop-the-waves-bu http://www.thegreatperhaps.org/t5644-united-we-stand-divided-we-fall

Lun 5 Fév - 22:11

Elle faisait mine d'être exaspérée par son comportement, pourtant c'était elle qui avait pris l'initiative de lui payer un verre et de s'installer pour lui tenir compagnie. Puis, si elle avait voulu avoir une conversation avec un intellectuel, elle ne se serait pas adressé à lui dans un bar, mais dans un salon de thé en pleine après-midi. Il fait mine d'être déçu quand elle annonce ne pas travailler dans des magasines qui auraient pu l'intéresser, de toute façon, il n'avait pas d'argent à perdre dans ces conneries. La preuve, il devait se coltiner les revues d'intellos de Heath aux toilettes où il se contentait de feuilleter les pages en regardant les images. « Et tu simules pas non plus ? ». C'était presque trop simple de rebondir sur la moindre de ses phrases, surtout qu'elle réagissait à chaque fois, ce qui encourageait le surfeur davantage. Quand elle l'attaque sur sa disparition du circuit soudaine, Ross ne le prend absolument pas mal, il était d'ailleurs assez content d'être sorti du radar des médias et de ne pas avoir à s'expliquer sur son retrait du circuit. « C'est vrai que le surf c'est pas très vendeur comme sport ! J'ai pas des cuisses de rugbymans ! Mais je peux te faire un super Haka quand même si c'est plus ton trip ! ». Le ridicule ne lui faisait absolument pas peur, surtout pour séduire une femme. Il cherchait toujours l'approche qui pourrait marcher avec Sutton. En la voyant boire dans son verre, un sourire jusqu'aux oreilles envahi son visage, elle lui rendait vraiment la vie trop facile. « Fallait le dire que tu voulais goûter mes lèvres ! ». Malgré ce qu'il pouvait dire et son sourire aguicheur, il restait à une distance raisonnable. Ce serait vraiment dommage qu'elle décide de lui jeter son propre verre en pleine tronche. Puis, il était assez flatté qu'elle ait pu se renseigner à son sujet. Lorsqu'il l'avait croisé à plusieurs reprises dans leur appartement, elle avait toujours fait mine de ne pas s'intéresser à lui et c'était sans doute pour cela et qu'il essayait autant de la séduire. Sutton vivait avec sa meilleure amie et son ex devenue amie, c'était obligé que leur monde continuerait de se rencontrer. Soudain, il prend un air conspirateur et baisse le volume de sa voix, comme s'il ne voulait se faire entendre par personne. « Bon je peux te poser une vraie question maintenant ? Si t'étais lesbienne, tu serais plutôt Joss ou Ophelia ? ». Il ne manquerait pas de communiquer sa réponse aux deux principales intéressées, simplement pour mettre un peu d'ambiance dans leur colocation. En voyant que le barman était occupé à l'autre bout du bar, Ross se lève légèrement sur ses coudes de façon à venir se saisir d'une deuxième paille derrière le comptoir et la mettre dans son verre. Elle avait payé, ils pouvaient bien partager le verre en question.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
he  floated like waves along the coast. he found lyrics of his life in the arms of the ocean but he never sung the song.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
carpe diem › je suis un audacieux

carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
posts : 217
faceclaim : sophie cookson, @afanen.
multinick : reid ferguson.
âge : vingt-huit ans.
Bad Karma



Jeu 8 Fév - 18:01

Sutton ignorait si elle avait affaire au Roscoe dans son naturel le plus spontané, ou s’il se permettait autant de familiarités parce qu’elle habitait avec ses amies. Pour autant, ses techniques d’approche loin d’être subtiles l’arrangeaient. En plus d’être une bonne distraction, elle avait l’impression de devoir peu en faire puisqu’elle ne faisait que répondre à ses perches. Ce ne serait probablement pas suffisant pour le faire parler ce soir mais qui sait, peut-être que dans quelques semaines, l’affaire serait pliée. Elle grimaça quand il lui proposa de lui faire un haka et secoua doucement la tête, refusant gentiment. Non merci, vu la façon dont il l’avait dit, elle le voyait déjà tristement massacrer les traditions. En revanche, Sutton ne put s’empêcher de réagir sur la suite, venant tout de suite une nouvelle fois le stopper. Elle se saisit du cocktail, montrant de sa main libre le bord du verre. « T’as bu avec la paille, j’ai bu là. Nos lèvres ne se sont pas touchées, Einstein. » pointa-t-elle d’un air évident, fatiguée qu’il ramène le moindre de ses faits et gestes à une tentative de séduction. Et puis, c’était également drôle de se justifier, de faire comme s’il était le seul à se faire des films. Elle le gratifia cependant d’un sourire lorsqu’il posa une seconde paille dans le verre, mimant un faible merci pourtant bien compréhensible. Elle croisa les jambes, regardant en haut en réfléchissant véritablement à sa question. « Elle est trop dure ta question, j’ai l’impression de devoir choisir entre mes parents. » C’était comme si Joss et Ophelia étaient présentes à ses côtés, prêtes à la bannir de l’appartement selon le choix qui fatalement, en laisserait une de côté. « Peut-être Joss. Miss New Zealand, quand même. » trancha-t-elle, reposant son regard sur Ross avant de poursuivre ; « Quoique j’aurais jamais pu dire non à Ophelia. Tu l’as vue avec son rouge à lèvres Dior, le rouge vif? Un vrai bon-bon. » Sa voix s’était détachée sur les deux dernières syllabes, faisant une bulle avec son index et son pouce pour accompagner ses dires. Sutton adorait ses colocataires. Elle les connaissait depuis bien moins longtemps que Ross mais elle s’était rapidement sentie à son aise avec elles. Et si elle ne ressentait pas d’attirance particulière pour l’une ou l’autre, elle n’avait aucun mal à reconnaître, même mettre en avant leur charme indéniable, autant chez la brune que la blonde. Elle posa son doigt sur sa paille, jouant machinalement avec en la tournoyant dans le verre. « Et toi, Jojo ou Ophie? Je peux pas croire que tu n’aies jamais rien tenté avec elles, c’est pas ton genre. Raconte, t’as essayé et tu t’es fait friendzoner? » demanda-t-elle à son tour sur un ton taquin, prête à se moquer de lui si le scénario évoqué s’avérait être réel. Après tout, elle n’en savait rien et n’avait encore jamais posé la question à quiconque. Jusqu’ici, Ross n’avait toujours été que le pote de ses colocs.


melting like ice on a summer day, hold me like you mean it, take me far away. bodies moving in, temperature rising, take me to the top then watch me fall in.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
carpe diem › je suis un audacieux

carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
posts : 2903
faceclaim : nicolas simoes; ©.sassenach
multinick : logan, jamie.
âge : 30 ans.
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t1649-you-can-t-stop-the-waves-bu http://www.thegreatperhaps.org/t5644-united-we-stand-divided-we-fall

Dim 11 Fév - 14:11

Leur colocation était surréelle, regrouper autant de canons dans un même espace, ce n'était pas innocent si Ross trouvait n'importe quelle excuse pour s'incruster. Évidemment, Sutton était sa seule véritable cible. Ross ne la lâchait pas du regard, tandis qu'il reprenait une gorgée de sa boisson à l'aide de sa paille. Il devait bien reconnaître qu'il était presque impressionné qu'elle ne se démonte pas face à ses questions, bien qu'elle fait preuve d'une certaine hésitation dans sa réponse. Il hoche la tête quand elle mentionne Joss et la couronne qu'elle avait gagnée par le passé, c'était un détail dont il se vantait parfois quand il avait quelques coups dans le nez. Ce n'était pas rien d'avoir couché avec une Miss Nouvelle-Zélande quand même. Quand elle mentionne Ophélia, c'est un peu plus complexe dans la tête de Ross, elle était sa meilleure amie, l'ex de son frère, elle était off limit, impossible de la voir comme une conquête potentielle. Lorsqu'elle lui retourne la question, Ross est presque vexé de comprendre qu'elles n'avaient jamais discuté de lui entre elles, sinon Sutton aurait su les liens qui l'unissaient à ses colocataires. « Tu t'es pas vraiment mouillée pour ta réponse... Je sais pas si tu mérites une réponse de ma part du coup. ». Il fait mine de réfléchir, mais en vérité, il n'avait strictement rien à cacher en la matière. Ross était toujours très honnête et ouvert sur ses relations passées comme présentes. « Ophelia sortait avec mon frère, ils ont failli se marier, ça aurait été vraiment bizarre. Même moi j'ai des limites. ». Il rigole sans aucune honte, Heath lui éclaterait la tête s'il amorçait le moindre mouvement vers Ophie. Déjà qu'il vivait mal que Roscoe soit resté aussi proche de son ex pendant tout ce temps. Pour ce qui était de sa relation avec Joss, il cherchait la meilleure façon de présenter les choses, car il savait déjà ce que Sutton allait lui balancer dans la tronche. « Pour ce qui est de Joss, ça a déjà été fait et comme tu te doutes ça a pas marché entre nous pour une raison évidente ! ». Contrairement à d'autres hommes, Ross n'avait pas mal pris l'homosexualité de Joss bien qu'elle lui ait révélé peu de temps après leur relation. Heureusement, ils avaient réussi à développer une amitié par la suite, sûrement parce qu'elle ne lui répétait pas à longueur de temps que c'était lui qui l'avait dégoutté des hommes. « Si j'avais été une femme, on aurait été fait l'un pour l'autre, mais tant pis ». Il hausse les épaules avec un sourire détendu. De toute façon, il n'était pas branché relations sérieuses.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
he  floated like waves along the coast. he found lyrics of his life in the arms of the ocean but he never sung the song.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Who you are
Bad Karma





Revenir en haut Aller en bas
never trust a wild thing (ross)
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sauter vers: