AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

never trust a wild thing (ross)

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
avatar
carpe diem › je suis un audacieux

carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
posts : 210
faceclaim : sophie cookson, @isleys.
multinick : reid ferguson.
âge : vingt-huit ans.
Bad Karma



Lun 12 Fév - 1:15

Ophelia, anciennement fiancée?! Au frère de Ross, son meilleur ami? Celle-là, Sutton n’y avait jamais pensé. A ses yeux, ça avait toujours été uniquement Ross et Ophelia. Pas de troisième protagoniste, pas d’histoire sous-jacente. Au-delà de ce scénario digne d’un film dramatique malgré le sourire de Ross, la jeune femme était surtout intéressée par le fait qu’il se soit livré. En soit, ses confidences ne constituaient pas un véritable secret. Elle était probablement la dernière au courant mais au moins, elle avait la confirmation de ne pas avoir affaire à quelqu’un d’excessivement mystérieux. Au contraire, jusqu’ici, Roscoe était plutôt bavard. Il était même très accessible et c’était également pour cette raison qu’elle était déterminée à se pencher sur son cas. Elle serait tombée sur un type comme Ezra, aucune chance de lui soutirer la moindre information sur ses conquêtes, son passé, ou même le nom de sa peluche d’enfance. Et quand la conversation dériva de nouveau sur Joss, la brune lâcha un spontané « Jure?! », partagée entre la stupeur de savoir qu’ils avaient eu une liaison et l’envie de rire. Néanmoins, elle afficha simplement sur son visage un sourire qui en disait long sur l’attaque facile qu’elle aurait pu faire, mais qu’elle eut la décence de taire. « Quoi, Joss aussi a préféré ton frère? » s’enquit-elle, faisant mine de ne pas saisir la ‘raison évidente’ qu’il évoquait tandis que son nez se fronçait dans une moue malicieuse. En réalité, elle était agréablement surprise de l’attitude de Ross vis-à-vis de Joss maintenant qu’elle connaissait leur passif. Un mec pas trop aveuglé par son égo, ça faisait quand même du bien. « Mais oui, c’est pas grave. Tu retrouveras l’amour va, on n’a pas qu’une seule âme-sœur dans la vie. Faudra juste éviter de la présenter à ton frère, apparemment. » argua-t-elle, taquine. Elle se doutait bien qu’avec ses airs de tombeur, trouver l’amour de sa vie n’était pas une de ses priorités mais en dépit de son ton railleur, Sutton croyait dur comme fer à ce qu’elle venait de dire. Sans forcément céder aux clichés dégoulinants, elle avait toujours été une incorrigible sentimentale. Son âme-sœur, elle l’attendait encore impatiemment, persuadée qu’un jour, elle rencontrerait la bonne personne, celle qui provoquerait la flamme. Soudainement, comme frappée par une illumination, son sourire s’effaça pour prendre une mine plus sérieuse. « Attends. Pause. Temps mort. » Elle joignit ses mains en un ‘T’, ancrant son regard dans celui de Ross. « On est d’accord que dans ces circonstances, le girl code ne s’applique pas? Joss ne va pas me faire mourir dans d’atroces souffrances parce que je suis là avec toi, hein? » Elle se savait d’avance dans de beaux draps si quelqu’un grillait les véritables raisons de son intérêt pour le surfeur, si elle s’ajoutait d’autres problèmes dans la foulée, on n’était pas sortis de l’auberge.


melting like ice on a summer day, hold me like you mean it, take me far away. bodies moving in, temperature rising, take me to the top then watch me fall in.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
carpe diem › je suis un audacieux

En ligne
carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
posts : 2898
faceclaim : nicolas simoes; ©outlines.
multinick : logan, jamie, holly.
âge : 30 ans.
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t1649-you-can-t-stop-the-waves-bu http://www.thegreatperhaps.org/t5644-united-we-stand-divided-we-fall

Lun 12 Fév - 21:47

Lorsqu'elle blague à propos de son frère, il se retient de faire une remarque sur le fait que son frère était bien incapable de draguer qui que ce soit. Déjà qu'il avait été obligé de séduire lui-même Ophelia sur un site de rencontre pour que Heath ait une chance d'obtenir un premier rendez-vous. Toutefois, il se retient de lancer un pique de plus envers son frère, surtout que Sutton ne le connaissait pas et ne risquait pas de comprendre la référence. Puis, par-dessus tout, il n'avait aucune envie qu'Ophelia découvre un jour son rôle dans son histoire d'amour avec son frère, son rôle de Cyrano de Bergerac devait rester secret, il ne pouvait pas prendre le moindre risque sur le sujet. « Ah ah ! ». Il acceptait les moqueries avec facilité, vu ce qu'il était capable d'envoyer dans la tête des gens, c'était de bonne guerre qu'il en prenne en retour. Il était surpris de voir à quel point Sutton ne connaissait rien sur ses liens avec ses colocataires, ce qui laissait penser qu'elles n'avaient vraiment jamais parlé de lui. Lorsqu'elle commence à se mettre à parler d'amour, il grimace tout en mimant d'être en train de vomir sur le comptoir. Quiconque le connaissait un minimum savait que trouver l'amour n'était pas une de ses priorités. Quand elle se met à le fixer dans les yeux, Ross se sentirait presque mal à l'aise, s'attendant à une question super personnelle ou pire encore. Il doit se retenir de rigoler et tente de garder une tête hyper sérieuse. « Tout dépend si tu considères se faire étouffer dans son sommeil comme d'atroces souffrances ? ». Il essaye de prendre un air diabolique qu'il n'arrive à garder que quelques secondes avant de se mettre à exploser de rire. La description était tellement éloignée de Joss et de son attitude. « Au pire elle me ferait la gueule à moi, si jamais elle avait été intéressée par toi... ». Sur ce point-là, Ross n'en avait strictement aucune idée, il n'avait jamais évoqué la question avec son amie. Quoi qu'ils avaient tendance à avoir les mêmes goûts en matière de femmes, ce qui avait donné lieu à quelques scènes cocasses quand ils sortaient draguer ensemble. Un sourire transcende son visage en réalisant quelque chose, il pose son coude sur la table en appuyant sa tête dessus tout en la fixant. « Ça veut dire que t'as des vues sur moi ? Sinon t'aurais aucune raison de la craindre... Je peux l'appeler tout de suite pour lui demander son autorisation, histoire que tu puisses repartir avec moi l'esprit tranquille ! ». Tout en disant cela, il sort son portable du fond de sa poche pour le mettre bien en évidence sous ses yeux.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
he  floated like waves along the coast. he found lyrics of his life in the arms of the ocean but he never sung the song.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
carpe diem › je suis un audacieux

carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
posts : 210
faceclaim : sophie cookson, @isleys.
multinick : reid ferguson.
âge : vingt-huit ans.
Bad Karma



Mar 13 Fév - 15:24

En théorie, sa colocataire ne verrait aucun inconvénient à ce qu’elle passe un peu de temps avec lui, mais Sutton préférait tout de même immédiatement dissiper le moindre doute. Elle n’était pas prête à sacrifier la bonne ambiance de la colocation uniquement pour les beaux yeux de Ross. Du moins, pas pour l’instant. « Faudra vous débrouiller, les gars. C’est mort, je me lance pas dans un triangle amoureux. » blagua-t-elle, ne prenant pas du tout au sérieux son allusion. La journaliste n’avait même pris la peine de l’envisager. Pour avoir été élevée par deux mamans, elle était loin d’être le genre de femme à se soucier du regard que l’on posait sur elle dès qu’une de ses amies lui annonçait son homosexualité. Elle s’entendait très bien avec Joss et jusqu’à présent, cette dernière ne lui avait pas manifesté le moindre intérêt autre qu’amical. Arborant le même sourire en coin que Ross, elle laissa s’échapper d’entre ses lèvres un rire avant de boire une gorgée du cocktail, mordillant sa paille. « Laisse-la tranquille, elle bosse, elle a pas de temps à nous accorder ce soir. Sinon, je serais restée avec elle plutôt qu’avec toi. » répondit-elle, éludant délibérément ce qui devait réellement l’intéresser. Hors de question de lui dire ce qu’il attendait. Pas qu’elle n’ait spécialement un caractère timide ou couard, mais avec l’expérience, ces jeux là, elle les connaissait un peu. Suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis. Elle en était à peu près certaine, Ross s’intéressait à elle pour des raisons superficielles. Il était probablement le genre de type libre, qui s’échappait dès qu’il avait obtenu ce qu’il voulait. Et pour ses affaires, il ne fallait pas qu’il s’envole trop tôt. D’un geste, Sutton se saisit de son téléphone qui trainait sur le comptoir, le retournant entre ses doigts comme pour l’examiner. « Sérieusement, l’iPhone X? Ça gagne aussi bien que ça, le surf? » Le prix du portable la faisait toujours halluciner alors dès qu’elle croisait quelqu’un qui le possédait, elle ne pouvait s’empêcher d’y aller de son petit commentaire. Elle tendit légèrement le bras devant Ross, activant la caméra frontale pour se voir sur l’écran. « Par contre, j’adooore l’appareil photo. Je me trouve trop mignonne là, » s’exclama-t-elle, à la fois sérieuse et mutine. Son intention première était de plaisanter, mais il fallait quand même le souligner… La qualité d’image était remarquable. Elle en profita pour prendre un selfie avant de se décider à en prendre d’autres, appuyant frénétiquement sur le bouton du milieu en enchaînant les mimiques. « Ton fond d’écran est pas terrible, faut que tu le changes. C’est pour que t’aies du choix! » expliqua-t-elle à Ross, face à ses éventuelles protestations. Le pauvre se retrouverait certainement avec une vingtaine de photos de Sutton à devoir effacer de son portable ce soir mais bon, à ce prix là, il fallait bien profiter de ses fonctionnalités.


melting like ice on a summer day, hold me like you mean it, take me far away. bodies moving in, temperature rising, take me to the top then watch me fall in.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
carpe diem › je suis un audacieux

En ligne
carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
posts : 2898
faceclaim : nicolas simoes; ©outlines.
multinick : logan, jamie, holly.
âge : 30 ans.
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t1649-you-can-t-stop-the-waves-bu http://www.thegreatperhaps.org/t5644-united-we-stand-divided-we-fall

Lun 19 Fév - 18:54

Il ne prenait pas ombrage des piques de la jeune femme, probablement que lui aussi aurait été ailleurs si quelqu'un avait été disponible pour passer la soirée avec lui. Toutefois, il ne regrettait absolument pas son choix, car sa rencontre avec Sutton était un heureux hasard, la preuve en étant qu'il n'avait pas vu le temps passé depuis qu'elle s'était posée à ses côtés. Lorsqu'elle se saisit de son téléphone, il ne prend même pas la peine de protester, il n'avait rien à cacher de toute façon. « Pas autant que j'aurais voulu, mais c'est un cadeau d'anniversaire en fait ! ». Sa question lui rappelait douloureusement le problème auquel il allait être bientôt confronté, ses contrats avec ses sponsors arrivaient prochainement à échéance et personne ne lui proposerait plus rien dans la situation actuelle. Il avait eu de la chance de vivre confortablement de son sport jusqu'ici, ce qui n'était pas le cas de la plupart des surfeurs et cela il le devait autant à sa plastique qu'à son talent sur une planche, il en était conscient. « Le seul bon point à avoir eu 30 ans... ». L'âge n'était qu'un nombre finalement, il ne tenait qu'à lui de ne pas vieillir dans sa tête. Il la regardait faire joujou avec son portable en souriant, il avait fait exactement la même chose lorsqu'il avait reçu l'appareil. Pendant qu'elle est occupée, il prend une grosse gorgée de sa boisson, il avait accepté de partager, mais il n'allait pas se sacrifier pour autant. « Oulala notre relation devient bien trop sérieuse pour moi si tu crois que je vais te mettre en fond d'écran ! ». Ross n'était pas du genre à mettre quelqu'un en particulier en fond d'écran, même pas lui-même, souvent il s'agissait d'un paysage qu'il avait jugé opportun de capturer. La mer était son choix de prédilection. « Je ferai bon escient de tes photos, te fais pas de soucis pour ça. ». Il lui adresse un sourire mutin sans aucune gêne, elle le prenait déjà pour un obsédé sexuel, alors autant la faire mariner un peu. « J'aurai préféré des photos un peu plus dénudé, heureusement que j'ai une bonne imagination ! ». Sans prévenir, il lui reprend son téléphone des mains et vient positionner l'appareil devant eux et il se penche vers elle afin de réussir à les avoir tous les deux dans le cadre. Avant d'appuyer sur le bouton pour figer l'image, il s'assure de faire sa plus belle grimace. « Maintenant faut que tu me donnes ton numéro, pour que je puisse te l'envoyer, tu pourras pas vivre sans cette photo... ». N'importe quel subterfuge était bon pour avoir l'occasion de la revoir, bien qu'il savait déjà où elle habitait et qu'il pouvait facilement trouver une excuse pour débarquer chez elle.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
he  floated like waves along the coast. he found lyrics of his life in the arms of the ocean but he never sung the song.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
carpe diem › je suis un audacieux

carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
posts : 210
faceclaim : sophie cookson, @isleys.
multinick : reid ferguson.
âge : vingt-huit ans.
Bad Karma



Ven 23 Fév - 21:53

Les trente ans, un cap redouté par bon nombre de personnes. En ce qui la concernait, s’il ne lui restait plus que deux petites années pour atteindre l’âge fatidique, elle ne le craignait pas encore. A défaut d’être épanouie du point de vue personnel,  sa carrière professionnelle commençait enfin à concrètement se dessiner. La brunette le savait parfaitement, ce serait dans les prochaines années qu’elle pourrait réellement se faire un nom dans son domaine. En tout cas, de ce qu’elle en avait vu, Ross semblait pour l’instant se tenir à distance de la sagesse des trentenaires. « C’était quand ton anniversaire? » demanda-t-elle, au lieu de facilement le chambrer sur son âge. L’information en soi ne lui était d’aucune importance mais c’était juste histoire de poursuivre la conversation. Et un peu de curiosité inutile, aussi. Déformation professionnelle ou réelle nature, elle avait toujours eu l’habitude de poser beaucoup de questions. Sutton s’intéressait (malheureusement) à un peu tout, que ce soit des détails futiles aux faits plus sérieux. Elle se stoppa net dans sa séance photo à sa remarque, tirant une moue dégoûtée. « Mon dieu, arrête, je veux pas savoir. » Elle pensait avoir saisi ce qu’il voulait dire et n’avait aucune envie d’avoir des images aussi peu glorieuses en tête. « Je t’enverrai un nude de mon coude si ça peut te faire plaisir. » railla-t-elle en levant son avant-bras. Les vraies photos dénudées, elle avait déjà donné. Un ex l’avait menacée de diffuser certains clichés quelque peu privés qu’elle lui avait faits lorsqu’ils étaient ensemble, elle avait bien retenu la leçon. Une fois, pas deux. Le monde était cruel, on ne pouvait faire confiance à personne. Elle posa docilement aux côtés de Ross, un sourire lui chatouillant les commissures face à son prétexte pour avoir son numéro. Pas mal. « 027-618-1934. » débita-t-elle rapidement pour le prendre de court, sachant pertinemment qu’il n’aurait pas le temps de le retenir. Elle se pencha, glissant de nouveau la paille entre ses lèvres pour boire ce qui semblait être la dernière gorgée de son cocktail puis tendit la main vers Ross, lui redemandant son téléphone. « Par contre, je veux pas de photos à poil de toi. On a vu assez d’horreurs pendant la guerre. » se moqua-t-elle tout en tapotant sur son portable. Lui donner son numéro ne la dérangeait pas. Le surfeur s’était révélé être une plutôt bonne compagnie et s’il ne l’avait pas fait, elle aurait probablement elle-même pris l’initiative de lui demander le sien à l’issue de la soirée. « Et si t’es trop collant et que tu me harcèles de messages, je dis à tout le monde que t’as arrêté les compétitions parce que tu dois te faire soigner d’une MST après avoir trop batifolé sur la plage! Capisce? » Sa pseudo menace était pourtant loin d’être convaincante, vite balayée par son air mutin.


melting like ice on a summer day, hold me like you mean it, take me far away. bodies moving in, temperature rising, take me to the top then watch me fall in.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
carpe diem › je suis un audacieux

En ligne
carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
posts : 2898
faceclaim : nicolas simoes; ©outlines.
multinick : logan, jamie, holly.
âge : 30 ans.
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t1649-you-can-t-stop-the-waves-bu http://www.thegreatperhaps.org/t5644-united-we-stand-divided-we-fall

Mar 27 Fév - 17:24

Ross ne savait pas vraiment sur quel pied dansait avec elle, d'un côté elle riait de ses blagues, mais elle faisait quand même la difficile. Ce verre avait attisé sa curiosité et il ne manquerait pas de poser des questions à ses colocataires pour en découvrir plus sur elle. Quand elle se met à débiter son numéro, il sourit, fier de lui, jusqu'à ce qu'il comprenne qu'elle n'allait pas lui répéter. Tout ce qu'il avait retenu, c'était le premier 0, il n'irait pas loin avec ça. Au pire, il pourrait toujours voler le numéro dans le portable de Joss ou tout simplement lui demander. « C'est pas du jeu ! ». Pour couronner le tout, elle avait fini leur verre d'une traite. Le pire c'est qu'il en redemandait encore, car il lui donne à nouveau son téléphone sans rechigner. Elle ne semblait pas être une folle furieuse qui ferait exprès de louper son code pin trois fois pour bloquer son téléphone portable. « Les photos de moi à poil ça se mérite, puis suffit de taper mon nom dans google pour me voir sans le haut, c'est largement suffisant pour toi. Plus, tu pourrais pas le gérer... ». En la voyant tapoter sur son portable, il se demande si elle n'est pas déjà en train de vérifier sur internet ce qu'il venait de dire. Sauf qu'il comprend avec sa phrase suivante qu'elle venait de lui donner son numéro de téléphone elle-même et il se met à bouger les épaules dans une tentative de danse stupide. « M'en fou, je dirais que c'est toi qui m'a refilé une MST, que même la plage avait jamais réussi à m'achever et qu'une seule fois avec toi a suffi pour que je me retrouve avec les 7 plaies d'Égypte dans le slip ! ». Après avoir tourné tragiquement le verre vide de cocktail entre ses mains, il s'empresse de prendre possession du verre de bière de la jeune femme qui avait été délaissé, impossible de se servir d'une paille cette fois sans commettre un sacrilège. « Bon t'as fait quoi ? C'est trop simple, j'ai pas confiance. Tu t'es enregistrée à Maman et t'espère que je vais envoyer un truc cochon à ma mère par erreur ? Ou tu t'es donné un nom à la con pour que je le retrouve jamais dans mes contacts ? ». Aussitôt il se met à réfléchir à ce qu'il pourrait bien lui donner comme surnom dans son répertoire, une fois qu'il aurait retrouvé son contact. « Ton cycle de règles dure combien de temps en général ? Que je sache à partir de quand t'envoyer un message ? ». Il savait qu'elle lui avait probablement raconté des craques un peu plus tôt, mais il s'en fichait.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
he  floated like waves along the coast. he found lyrics of his life in the arms of the ocean but he never sung the song.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
carpe diem › je suis un audacieux

carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
posts : 210
faceclaim : sophie cookson, @isleys.
multinick : reid ferguson.
âge : vingt-huit ans.
Bad Karma



Ven 2 Mar - 19:28

Naturellement, ses yeux avaient roulé dans leurs orbites tandis que son voisin se lançait des fleurs. La bonne blague. Elle voyait des sportifs quasiment tous les jours, aussi bien pour son boulot qu’au club de boxe, ce n’était pas des abdos bien dessinés qui l’impressionneraient. « C’est les dix plaies d’Egypte, Ross. » corrigea-t-elle d’abord, fidèle à elle-même. « Tu fais ça, je dis à mes frères de te refaire le portrait, » menaça-t-elle, le visage parfaitement sérieux. Gros bluff, elle était fille unique. C’était cependant assez comique de s’inventer une fratrie imaginaire, prête à la défendre et à utiliser les poings pour son minois. Certains garçons avaient même fini par se montrer plus gentils par peur de représailles, avant qu’elle ne révèle le pot aux roses. « Non je rigole, j’ai pas de frères. Par contre, mon meilleur ami est champion de boxe thaï et son frère à lui a fait de la prison donc je serais toi, je ferais pas trop le malin. » Elle s’était saisie de sa paille, la brandissant en direction de Roscoe comme si elle maniait une épée. Le pire, c’est qu’elle pouvait en mettre sa main à couper que si elle disait à Ezra d’aller lui casser la figure, il le ferait. Bon, en ce qui concernait Joe, c’était un peu vicieux de se servir de son passage à la case prison, surtout pour des faits qui n’avaient rien à voir avec la violence, mais ça apportait bien un peu de poids à sa menace. Sutton étouffa un rire, l’écoutant tranquillement déblatérer ses théories farfelues. « Tu sais, je pense que t’as un avenir en tant que scénariste. T’es complètement parano, je vais finir par croire que t’as jamais réussi à obtenir le numéro de quiconque. » Cela étant dit, s’il s’était absenté juste quelques secondes en lui laissant son téléphone, elle lui aurait peut être fait la bonne plaisanterie de programmer un réveil à quatre heures du matin. Mais elle gardait ses idées dans un coin de la tête, ne sait-on jamais. Son sourire s’évanouit à sa question suivante et elle arqua un sourcil, outrée. « Y’a marqué ‘call-girl’ sur mon front? » répondit-elle du tac au tac. Ross avait toujours été transparent dans ses intentions mais merde, un peu de subtilité, de romantisme, tout de même. Elle croisa les bras contre sa poitrine, légèrement renfrognée. « Moi qui commençais à bien t’aimer, tu perds des points. Sur une échelle de zéro à dix, tu passes de huit à un. » Elle le faisait un peu tourner en bourrique, sachant qu’elle-même lui cachait ses véritables ambitions, certes. Toutefois, Sutton refusait qu’il pense qu’elle pourrait aussi facilement se donner à lui. Parce qu'elle savait qu'il se détournerait dès l'instant où il obtiendrait ce qu'il voulait.


melting like ice on a summer day, hold me like you mean it, take me far away. bodies moving in, temperature rising, take me to the top then watch me fall in.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
carpe diem › je suis un audacieux

En ligne
carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
posts : 2898
faceclaim : nicolas simoes; ©outlines.
multinick : logan, jamie, holly.
âge : 30 ans.
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t1649-you-can-t-stop-the-waves-bu http://www.thegreatperhaps.org/t5644-united-we-stand-divided-we-fall

Lun 5 Mar - 21:09

Les menaces physiques n'avaient pas vraiment d'effets sur Ross, il ne reculait jamais devant une bagarre et il ne se lassait jamais d'en provoquer. Certes, dans sa situation, il savait qu'il ferait mieux d'éviter tous les chocs à la tête pour ne pas aggraver les choses, mais il en était incapable. Il aimait trop vivre dangereusement. De toute façon, il doutait que Sutton ait un jour besoin de lâcher ses chiens sur lui, elle semblait tout à fait capable de se défendre elle-même et Ross n'avait pas l'intention de faire quelque chose qui puisse la mettre dans un tel état de rage. Il ne se vexait pas de ses attaques répétées, elle n'avait en rien entamé son capital confiance. Ce n'était pas parce qu'elle résistait pendant une heure, qu'il allait soudainement remettre en cause ses techniques de drague. « Scénariste de film X alors ! ». Le concept d'écrire n'était pas pour lui, il préférait de loin laisser ça à son frère, l'écriture était ennuyeuse, il préférait de loin l'action. Visiblement, il était allé un peu trop loin au goût de la jeune femme, mais cela ne réussissait qu'à l'amuser davantage. Quand elle l'interroge sur ce qui était écrit sur son front, il le fixe intensément et avance une main de son visage pour écarter quelques cheveux et fait mine de déchiffrer. « Non ! Y'a écrit en manque ! ». Il hausse les épaules, il ne se démontait pas facilement et il ne voulait pas lui donner le plaisir d'avoir le dernier mot. Il commençait à la trouver un peu trop snob à son goût, à tout le temps lui rappeler qu'il n'était pas assez bien pour elle, pas assez éduqué, pas assez raffiné. « Oulala, faut que je me rattrape. Madame veut que je lui dise des poèmes je suppose ? ». Maintenant qu'il était établi que Ross n'était pas un intellectuel, cela ne servait à rien de débattre là-dessus, alors il tape sur son portable à la recherche d'un poème adapté à la situation. Un grand sourire franchit ses lèvres quand il en trouve un magnifiquement adapté. Il se racle la gorge avant de commencer sa lecture. « Assise au bar, elle regarde avec envie, cet homme au corps d'apollon qui lui donne des frissons. Elle devine sa douceur, elle respire son odeur, il dégage de lui une sensualité qui l'a fait rêver... ». Ross lève les yeux de son portable pour lui jeter un regard furtif, une lueur joueuse l'animant. Il n'avait pas hésité une seconde à modifier un peu le poème qu'il avait trouvé pour le faire correspondre parfaitement. « C'est le moment où tu dois m'embrasser pour me faire taire, sinon je vais continuer pendant un moment, y'a genre 168 alexandrins... ». Il prend un air très sérieux en débitant le premier truc dont il se rappelait concernant la poésie comme s'il tentait véritablement de l'impressionner.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
he  floated like waves along the coast. he found lyrics of his life in the arms of the ocean but he never sung the song.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
carpe diem › je suis un audacieux

carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
posts : 210
faceclaim : sophie cookson, @isleys.
multinick : reid ferguson.
âge : vingt-huit ans.
Bad Karma



Jeu 8 Mar - 23:12

Que Ross puisse penser l’espace d’une seconde pouvoir déjà l’attraper au fond de ses draps relevait d’un culot qui semblait pourtant faire partie même de son essence. Et en réponse, il y avait son âme de féministe qui se réveillait au fond de ses tripes, un panneau avec le symbole du sexe féminin en traits lumineux rouges qui s’allumait dans son esprit. Sutton s’apprêta à lui sortir le discours moralisateur sur l’objectivation sexuelle de la femme quand il la devança avec sa lecture Ô combien sérieuse d’un pseudo poème pompé sur le net. Elle plissa les lèvres en un sourire contenu, porta la main à son front en secouant doucement la tête. « J'en demandais pas autant, » lâcha-t-elle dans un rire, oubliant soudainement ses grandes remontrances féministes. Mine de rien, elle comprenait pourquoi ses colocataires l’appréciaient. Il avait tout du bon pote, celui qui avait toujours la banane et le mot pour rire avec son air insouciant. Attachiant, voilà ce qu’il était. Et quand il s’interrompit, la journaliste protesta, feignant la déception; « Mais non, je veux entendre la suite! Le monde entier veut savoir s’il va passer quelque chose entre les deux inconnus du bar. » Honnêtement, l’écrit n’était pas terrible, ni très intéressant, elle avait l’impression d’avoir écouté le début d’une mauvaise nouvelle érotique. Se rapprochant de Ross, elle regarda derrière son épaule, scrutant rapidement les clients présents. « Le poème me parle. Tu penses que je devrais aller voir le type derrière toi? Je le regarde depuis une heure, il m’a tapé dans l’œil mais j’ai pas assez confiance en moi. » demanda-t-elle en faisait mine de ne pas avoir compris, désignant d’un mouvement de tête un homme lamba assis un peu plus loin, alors qu’elle venait tout juste de le remarquer. Elle laissa son regard remonter vers Ross, détailler les traits de son visage, ses yeux, l’arrête de son nez, sa bouche. Il n’y avait que quelques centimètres à parcourir pour qu’il y ait contact. Tellement simple de tendre la nuque, là, maintenant, et de venir l’embrasser comme il le suggérait. Elle hésita. Deux, trois secondes. Et puisque Sutton n’avait jamais été capable d’écouter cette putain de conscience qui lui soufflait de ne pas le faire, elle glissa finalement ses lèvres contre les siennes. Rien de trop fougueux ou de trop passionné. Un simple baiser, doux, presque chaste. Qui n’engageait à rien, si ce n’était qu’à profiter d’un peu de tendresse dans ce monde de brutes. Lentement, elle finit par se détacher, reculant légèrement en sentant que ses pommettes avaient pris une teinte rosée. « C’est juste parce que tu me faisais de la peine à faire du forcing et parce que j’ai un peu bu. Va pas te faire de films. » sourit-elle, cachant son embarras en attrapant son verre qu’elle s’empressa de porter à ses lèvres. Toujours ce besoin de se justifier, de le piquer alors que la vérité était limpide et cruelle: elle avait cédé. Le journalisme avait bon dos, ce soir.


melting like ice on a summer day, hold me like you mean it, take me far away. bodies moving in, temperature rising, take me to the top then watch me fall in.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
carpe diem › je suis un audacieux

En ligne
carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
posts : 2898
faceclaim : nicolas simoes; ©outlines.
multinick : logan, jamie, holly.
âge : 30 ans.
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t1649-you-can-t-stop-the-waves-bu http://www.thegreatperhaps.org/t5644-united-we-stand-divided-we-fall

Dim 11 Mar - 14:41

Ross ne partait jamais du principe qu'une femme était trop bien pour lui, car il n'attendait rien de sérieux des femmes, ils pouvaient simplement s'entraider à assouvir leurs besoins. Jamais il n'avait eu la prétention d'entretenir des conversations pompeuses au restaurant. Il était jeune pour prendre la vie autant au sérieux. Il avait pris sa respiration de façon à pouvoir reprendre la lecture du poème, il ne voulait pas décevoir son public si elle en redemandait. Quand elle évoque un autre homme, Ross se retourne naturellement pour dévisager la concurrence, même si tous les goûts étaient dans la nature, il ne se sentait pas menacer le moins du monde. « Il aurait de la chance que tu l'abordes. ». Même s'il avait bien compris son petit jeu, cela ne prenait pas sur lui, il n'était pas de nature jalouse et n'avait vraiment aucune raison de l'être. Il reconcentrait son attention sur Sutton, s'amusant de son regard insistant. C'est avec étonnement et surprise qu'elle l'embrasse, ne lui laissant même pas l'occasion d'intensifier les choses. Un simple smack comme pouvait le faire les grands-mères dérangeantes qui embrassaient systématiquement sur la bouche pour dire bonjour. « Tu m'avais pas donné l'impression que c'était ta façon de communiquer, mais je m'en plains pas. ». Il affichait un sourire conquérant, comme s'il avait réalisé un exploit impossible. Même si elle essayait de minimiser les choses, il avait bien comprit qu'elle n'avait pas pour habitude d'embrasser n'importe qui dans les bars. Certes, elle ne se laisserait pas forcément convaincre dès ce soir, mais Ross avait bon espoir pour le futur. Même si elle l'accusait de faire du forcing, il la laisserait venir à lui. « Je me fais pas de films, je sais que t'es folle de moi. D'ailleurs toute cette soirée sera racontée et déformée à tes colocs, qu'elle sache que tu t'es jetée sur moi et que j'ai dû te retenir de me faire un strip-tease direct sur le bar ! ». Quoi qu'il raconterait, il était presque certain qu'Ophelia et Joss ne le croirait pas et écouterait forcément la version de Sutton, elle inspirait beaucoup plus confiance que lui qui débitait des conneries à longueur de temps. Avec un air innocent, son regard virevolté du visage de Sutton à son décolleté. « Je vais leur conseiller de mettre sous clefs l'alcool dès que je passerai chez vous, comment ça on prendra pas de risque que ça puisse se reproduire ... ». Elle n'assumait pas sa pulsion et Ross avait bien envie de soulever les contradictions entre ses paroles et ses actes.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
he  floated like waves along the coast. he found lyrics of his life in the arms of the ocean but he never sung the song.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Who you are
Bad Karma





Revenir en haut Aller en bas
never trust a wild thing (ross)
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sauter vers: