AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -13%
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
Voir le deal
20.95 €

(nikolaï), backseat serenade

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



(nikolaï), backseat serenade Empty
(nikolaï), backseat serenade - (Jeu 8 Fév - 20:45)
Nikolaï Gavrilenkov
feat. douglas booth

Nom Un nom respecté dans l'autrefois russie, qui inspirait les sourires et les bourrades amicales. Puis soudain, la pitié, les regards de travers. Il signe pourtant tous ses papiers avec Gavrilenkov qu'ici, au moins, personne ne connaît. Prénom(s)  Le même prénom que son défunt paternel, Nikolaï. Il n'a pas souhaité adopter de prénom anglais, à son arrivée en nouvelle-zélande, l'hommage d'un fils à son père. Tout aussi slave que le reste est son deuxième prénom, Kassian. Âge vingt-cinq printemps marqués sur les traits, années marquées de noirceurs passées. Naissance le 26 janvier 1993, sous le glacial soleil de Saint-Pétersbourg. Nationalité Enfant de la mère-patrie, Nik est russe. Il a toutefois été naturalisé néo-zélandais il y a des années, maintenant. Origines Il y a dans son sang des traces de Russie, des airs d'Allemagne, des origines qu'il se plaît à chérir quand il conte l'histoire d'amour de ses parents. Statut civil célibataire se disant épanoui, vole les cœurs de ses sourires, explorateur de courbes, envolé au petit matin, il ne réserve ses sentiments que pour celle qu'il jugera comme la bonne. Orientation sexuelle fervent admirateur de la féminité et de la douceur des demoiselles, indifférent de la robustesse et des traits anguleux masculins, il est exclusivement hétérosexuel. Occupation Rêveur des projecteurs, il a voulu suivre les traces de sa défunte mère, et fouler le parquet des grandes récompenses, l'attrait des caméras. Comédien raté, il n'a pas eu grande chance. Le dépit visible sur ses traits, il se la joue superhéros du quotidien dans les forces de l'ordre, en tant qu'officier de police à ses débuts. Argent Il n'a jamais vécu dans le besoin, ni manqué de rien, s'attirant parfois des airs de jalousie, qu'il n'a jamais vraiment compris, étant petit. Aujourd'hui encore, l'air gamin envolé, il a une situation très aisée, sans l'assumer, l'héritage de ses parents dans un compte en banque qu'il n'ouvre jamais. Il s'obstine à ne vivre que sur son salaire moyen d'officier. Groupe l'insouciance au bord des pupilles, carpe diem.

Caractère ambitieux, les envies de sommets et de réussite plein les yeux, sans qu'il ne touche l'idéal ne serait-ce que du bout des doigts. + rêveur, des songes plein la tête, des mondes de "et si", des mondes rien qu'à lui. + fainéant et je-m'en-foutiste, il se repose sur ses lauriers, se laisse porter, la paresse facile, l'action que quand il n'est motivé + beau parleur, charmeur, maître des mots habiles, des paroles de velours, qui font briller les yeux + cynique, les dires pleins de franchise et d'ironie palpable + amusant, la blague aisée, l'envie de voir des sourires, de provoquer des rires + passionné et enthousiaste, les yeux enflammés quand quelque chose se manifeste à lui comme digne d'intérêt + souriant et joyeux, l'incapacité à garder le visage fermé, gardé, se cachant toujours derrière ses airs d'arrogance et de superficialité, la courbure de sa moue suffisante proportionnelle au temps qu'il passe devant la glace + Impulsif, son cœur parlant pour ses actions, avant même que ses neurones aient quelque chose à dire sur l'affaire + bon vivant, le présence facile à vivre, à supporter - en général + jaloux, possessif et protecteur, il peut s'avérer un brin agaçant, quand il s'y met + indépendant, incapable de supporter qu'on le materne. + téméraire et imprudent, se retrouvant dans toutes les situations les plus invraisemblables. + susceptible, et pourtant le pardon facile, la rancune inexistante. + nostalgique, le passé toujours dans sa poche. .
 Une histoire qu’il se plaît à raconter, qui l’a toujours fasciné, fait rêvé – sa mère était une actrice du petit écran, en Allemagne communiste, alors que les tensions entre l’encore debout URSS à l’époque et les glorieux Etats-Unis terrifiaient les coeurs et intimidaient les âmes. Son père n’était rien de plus modeste et pourtant respecté qu’un auteur de quelques brillantes histoires sans grande renommé pourtant, dans la capitale russe. Le point culminant, pour lequel les yeux d’un fils s’illuminent – la rencontre à Berlin Est, au milieu du chaos solitaire passé. Une vraie idylle de magie, de compromis, et d’Histoire, qu’il partage chaque fois qu’il peut – la fierté des origines dans les veines. + Ces derniers sont morts dans un accident de voiture dans le cours de l’année 2002, provoquant l’incompréhension d’un enfant de neuf années seulement, qui désormais, aurait à survivre sans chaleur, et sans parents. + Suite à cela, sa garde a été confiée à son oncle qui, fatigué de la tension oppressante de son pays d’origine, avait déménagé en Nouvelle-Zélande, une décennie auparavant, cherchant l’éternité d’un nouvel eldorado, qu’il a trouvé, et a essayé de transmettre à son neveu, gamin abandonné, l’coeur éclaté + Ils ne se sont pourtant jamais entendus, Nikolaï ayant tout le malheur du monde à supporter son oncle, au visage si similaire, à celui de son défunt père. + Il a vu tous les films, et toutes les publicités de sa génitrice, qu’importe s’ils étaient de propagande ou de séries miteuses ou géniales – il a tout en cassettes, dans un carton rangé dans le placard de son appartement. + Il a hérité d’une très importante somme d’argent, qui prend la poussière dans un compte en banque, ainsi que de la maison familiale, abandonnée à Saint-Pétersbourg, là où il n’a jamais remis les pieds depuis son départ, seize ans plus tôt. + Il a été naturalisé néo-zélandais, pays d’accueil qu’il a mis un temps fou à considérer comme un chez-lui, dans le courant de l’année 2006. + Passionné d’acting, le coeur dans le passé maternel, il a été à l’université, et suivit des cours d’art dramatique, avant de se lancer dans le milieu du théâtre, du cinéma, de l’art de l’écran, des mouvements et du prétendu. Ce fut un échec cuisant, qui lui laissa un sentiment d’amertume, la résignation dans les yeux, au rejet de son quelconque talent. + Il s’est rabattu, à défaut de mieux, sur les forces de l’ordre, et a été diplômé de l’école de police de Wellington, tentant maintenant de faire ses preuves, face à des collègues à la fois moqueurs et indifférents, ricanant de sa jeunesse, insupportés de son arrogance débordant à flots ininterrompus de ses sourires suffisants. + Il a un jour, mis une fille enceinte, quelques années en arrière, alors qu'il n'avait que 17 ans - et a réagi à cette nouvelle comme un abruti. Il ne sait pas ce qu'elle est devenue, depuis, ou même si un enfant de lui vit sur cette terre. + Lorsqu’il parle, un accent russe teinte son anglais. Il n’a jamais réussi à s’en débarrasser totalement, même s’il a essayé. + Il a une peur bleue des voitures, tout du moins de l’idée d’en conduire une, ne voyant aucun problème à s’installer du côté passager – vestige du passé, frayeur du sanglant, il ne roule qu’en moto, quand il est seul. + Le carnet de sa mère, ses notes et son histoire, ne quitte jamais sa poche. Ces pages entourées de cuir sont la prunelle de ses yeux, comme un porte bonheur, un grigri. Il a d’ailleurs la fâcheuse manie de relire, souvent, ces mots d’encre qu’il connaît pourtant par cœur, maintenant. + Il a aimé, Nikolaï, quelque fois. Il a touché, il a enlacé, s’enivrant de chaleur, de satin et de courbes. Il a quitté, il a été abandonné. Il a vécu, il a ressentit – pourtant, maintenant, il préfère profiter, prendre et jeter, embrasser et s’en allant, sale crevard des nuits, connard des lits. + Il est passionné par le basket, sport qu’il pratique d’ailleurs, quand il a le temps – réconfort du cuir s’éclatant contre le bitume. + Il porte une grande importance à son apparence, un brin superficiel, vraie victime de la mode, et occupant agaçant de salle de bain des heures durant. + Il parle trois langues, le slave au bout de la langue – l’allemand, l’anglais et le russe. Il essaie également d’avoir quelques bases de français, mais n’arrive à rien, son bagage lexical se limite à « bonjour » + S’il ne met plus les pieds en Russie, il se rend régulièrement en Allemagne, chaque été, une part d’origine, un air qui ne le fait pas grimacer. + Il a une sainte horreur du café. + Il est assez vieux jeu, n’écoutant que des vieux groupes – râleur des temps modernes, il râle sur la musique d’aujourd’hui, pathétique, qu’il dit, comme un vieux de 90 ans. + Il est l’heureux propriétaire d’un chien, encore chiot, qu’il a appelé Bennington, en l’honneur du chanteur de Linkin Park – un malamute de l’Alaska. Il en est complètement gaga, un vrai sourire niais chaque fois qu’il le voit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



(nikolaï), backseat serenade Empty
Re: (nikolaï), backseat serenade - (Jeu 8 Fév - 20:45)
citation citation citation

ft. personnage Développe ici le lien entre ton personnage et celui d'un autre joueur. Essaie d'être le plus clair et précis possible, pour que tout le monde puisse bien cerner votre lien!

ft. personnage Développe ici le lien entre ton personnage et celui d'un autre joueur. Essaie d'être le plus clair et précis possible, pour que tout le monde puisse bien cerner votre lien!

ft. personnage Développe ici le lien entre ton personnage et celui d'un autre joueur. Essaie d'être le plus clair et précis possible, pour que tout le monde puisse bien cerner votre lien!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



(nikolaï), backseat serenade Empty
Re: (nikolaï), backseat serenade - (Jeu 8 Fév - 20:45)
citation citation citation

ft. personnage Développe ici le lien entre ton personnage et celui d'un autre joueur. Essaie d'être le plus clair et précis possible, pour que tout le monde puisse bien cerner votre lien!

ft. personnage Développe ici le lien entre ton personnage et celui d'un autre joueur. Essaie d'être le plus clair et précis possible, pour que tout le monde puisse bien cerner votre lien!

ft. personnage Développe ici le lien entre ton personnage et celui d'un autre joueur. Essaie d'être le plus clair et précis possible, pour que tout le monde puisse bien cerner votre lien!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



(nikolaï), backseat serenade Empty
Re: (nikolaï), backseat serenade - (Jeu 8 Fév - 20:45)
+1
- Nevaeh (love interest)
- Freyja (savior)
- Nohea (the author)
- Ivy (old friend from germany)
- Gabbie (sexy asshole)
- Eli (confident, friend)
- Azeem (UC)
- Ana (UC)

à vous (nikolaï), backseat serenade 1321790767 (nikolaï), backseat serenade 180640823 (nikolaï), backseat serenade 41734297
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



(nikolaï), backseat serenade Empty
Re: (nikolaï), backseat serenade - (Ven 9 Fév - 23:32)
JE MARQUE MON TERRITOIRE (avec classe, like always) (nikolaï), backseat serenade 137138102 :euaire: (nikolaï), backseat serenade 3250421373
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



(nikolaï), backseat serenade Empty
Re: (nikolaï), backseat serenade - (Lun 12 Fév - 21:17)
:heath:
Wil a eu quelques problèmes avec la police étant jeune, et en a encore maintenant, rien de bien méchant, mais disons qu'il tendance à emmerder le monde et faire des conneries (nikolaï), backseat serenade 41734297
A part ça, Will adore les animaux, a aussi un chien, et aussi sportif, il a un peu le même genre de caractère dans le sens cynique, à lancer quelques pics (nikolaï), backseat serenade 41734297
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



(nikolaï), backseat serenade Empty
Re: (nikolaï), backseat serenade - (Mar 13 Fév - 15:03)
Moi ? (nikolaï), backseat serenade 180640823
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



(nikolaï), backseat serenade Empty
Re: (nikolaï), backseat serenade - (Ven 16 Fév - 23:20)
Nevaeh Oaken a écrit:
JE MARQUE MON TERRITOIRE (avec classe, like always) (nikolaï), backseat serenade 137138102 :euaire: (nikolaï), backseat serenade 3250421373

(nikolaï), backseat serenade 2025025955 :joss: (nikolaï), backseat serenade 1106308784 (nikolaï), backseat serenade 1106308784

@William Lowinski J'ai peut-être une idée, depuis combien de temps Will est à Wellington? (nikolaï), backseat serenade 41734297

@Mya Ulmer OUI BIEN SUR (nikolaï), backseat serenade 1321790767 Une idée, besoin? Ou on cherche ensemble? (nikolaï), backseat serenade 41734297
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



(nikolaï), backseat serenade Empty
Re: (nikolaï), backseat serenade - (Sam 17 Fév - 11:11)
@Nikolaï Gavrilenkov Il y est né :bianca:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



(nikolaï), backseat serenade Empty
Re: (nikolaï), backseat serenade - (Sam 17 Fév - 12:58)
Et vla encore @William Lowinski qui prend de l'avance sur moi (nikolaï), backseat serenade 541645648
Bon, il faut voir depuis quand Wil et @Nikolaï Gavrilenkov se connaissent et le lien que vous allez avoir du coup parce qu'on va peut être pouvoir de baser la dessus pour notre rencontre étant donné que Wil et Mya sont colocs (ouais, Mya va oui piquer tous ses potes en fait (nikolaï), backseat serenade 3782170742 )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Who you are
Bad Karma



(nikolaï), backseat serenade Empty
Re: (nikolaï), backseat serenade - ()
Revenir en haut Aller en bas
(nikolaï), backseat serenade
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Sauter vers: