AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
KAKAPOS
1ST
KIWIS
2ND
TAKAHES
3RD
PUKEKOS
4TH

m/ but i guess you look happier, you do.

Invité
Invité
avatar


Who you are
Bad Karma



Mer 28 Fév - 22:06

au choix
feat. william moseley

Nom Au choix, soyez juste cohérent avec ses origines par exemple. Prénom(s) A votre convenance aussi, pour le scénario il ne sera que "il". Âge Entre trente et trente ans-et-un ans, à voir suivant ce que vous décidez et sachant qu'il a au moins un an de plus que Gale. Naissance Milwaukee, une petite ville des Etats-Unis où il fait vraiment bon vivre en été et très neigeux en hiver. Nationalité Au moins américaine pour le coup, peut être est-il naturalisé néo-zélandais aussi. Origines Au moins américain, après à votre convenance. Ainsi je laisse votre imagination faire le reste. Statut civil Célibataire, il n'est pas friand des aventures de plus de trois mois. Mais il n'en est pas non plus à les faire défiler. C'est un entre-deux. Il a peut être tout simplement pas trouver la bonne qui sait ? Orientation sexuelle Au moins les femmes, clairement elles. Après pourquoi pas un peu les hommes. Mais c'est rien comparé à l'attraction que les femmes ont sur lui. Oh que oui. Occupation C'est un aventurier, lui. Il ne se laisse pas couler. Il en a vu du pays grâce à son métier : reporter. Pourtant, il a fini par se poser à Wellington. Peut être avait-il rencontré quelqu'un. Peut être que c'était par choix. Qui sait ? En tout cas, il a repris un post au journal local et fait des articles sur la vie néo-zélandaise. Argent Ca va de ce côté-là, il n'a jamais de toute façon compté sur l'argent pour faire son bonheur. Non. Ayant vécu avec très peu parfois durant ses grands reportages, il est habitué à tout ça et le peu de confort lui va même si son métier à Wellington le paye très correctement. Groupe Au choix.

Caractère aventurier, téméraire, souriant, blagueur, mystérieux, attachant, prévenant, professionnel, à l'écoute, introverti, curieux, honnête...
histoire/anecdote Il est né dans une famille modeste américaine. Rien a signalé concrètement si ce n'est peut être une jeune soeur avec qui il s'entendait très bien. • Il a eu un gout très tôt pour l'aventure. Sa mère le surprenait souvent en haut de l'arbre de la maison à faire le singe ou l'aventurier. Elle développa à cause de lui un sens assez aiguë de l'inquiétude à cause de lui. Mais il s'en sortait toujours indemne si ce n'est la cicatrice qu'il porte sur le bras à la suite d'une chute du toit. • Son père est mort lorsqu'il n'avait que neuf ans. (militaire, alcoolisme, accident, c'est vous qui voyez) Sans rien dire à personne, il se fit la promesse de veiller sur sa mère et sa petite soeur. Il eut le gout des responsabilités assez tôt contrairement à d'autres enfants qui ne pensaient qu'aux bonbons et aux jeux vidéos. D'ailleurs c'est souvent qu'avec Gale -voir lien-, il gardait sa petite soeur quand sa mère allait travailler. • D'ailleurs grâce à elle, sa meilleure amie, il a apprit le langage des signes, puisque sourde, il fut beaucoup plus simple pour lui de communiquer avec elle. C'est une chose d'ailleurs qui lui servit énormément à son travail lors de certains cas. • Le journaliste fut une chose qui l'attira immédiatement lorsqu'il était au collège. En effet, il dut s'inscrire à une activité et il cocha presque la case au hasard. Mais cela se révéla être une passion dont il voulait faire son métier. • C'est ce qu'il fit à la sortie, il se fit engager dans le journal local en tant que stagiaire et bien vite ses goûts de l'aventure l'aidèrent à avoir de plus en plus de reportages et de responsabilités. C'est ainsi qu'à dix-neuf ans -ou vingt suivant l'âge que vous lui donnez-, il a le second rôle d'un article à l'autre bout du globe. Il seconde en effet un autre journaliste très connu et qu'il admire. C'est une chance qu'il ne peut laisser passer. C'est sa mère qui le pousse à réaliser son rêve, lui hésitant à partir à cause de sa jeune soeur et de sa mère. Mais elle le convint. Il part donc et abandonne sa ville natale. • Depuis, il enchaîne les articles et voyage au quatre coins du monde, faisant des grands reportages. Il adore ça et cela se ressent. Il pourrait faire ça tout de sa vie clairement. • Néanmoins il y a quelques années, voire moins, il décide de s'installer à Wellington définitivement pour une raison propre (peut être était-il tombé amoureux, peut être trouve-t-il le paysage parfait... qui sait ? à vous de voir). Il reste donc à Wellington et construit sa nouvelle vie, devenant même journaliste dans le journal local de la ville. Même si d'anciens fantômes semblent réapparaître dans sa vie.

beautiful disaster

ft. Gale Goldwyn Eux deux, ça date de quelques années. Voire décennies. Plus âgé qu'elle, ils étaient voisins de maison. Il n'avait qu'à enjamber la cloture pour débarquer dans le jardin de la jeune femme. Il fut tout de suite intrigué par la petite bouille brune. Le premier contact fut si facile entre eux deux. Ce n'était que des enfants. En deux secondes, ils étaient devenus les deux meilleurs amis du monde. Pourtant, malgré ce que l'on pourrait croire, la surdité de Gale ne fut pas un obstacle. Bien au contraire. Curieux et égal à lui-même, le petit garçon fut même fasciné par la petite fille et tous ses gestes. Petit à petit, ils passèrent le plus clair de leur temps ensemble. Si bien, que Gale finit par lui apprendre le langage des signes ou du moins quelques signes. Et les années passèrent, leur amitié ne s'égratigna pas. Loin de là. Les deux enfants ont laissé place à deux adolescents. Gale devint une très jolie jeune femme, il ne pouvait se le mentir. Tandis que lui perdait ses rondeurs d'enfants, les sentiments de la jeune femme commencèrent à muter. Oui, on peut dire qu'il fut son premier amour. Celui si pur et doux, qu'on se remémore avec tendresse. Après tout, il a toujours été là pour elle. En dehors de sa famille, il était son pilier, son support. Son meilleur ami en somme. Et pis il y eut cet anniversaire. Elle avait dix-huit ans. Sa famille lui avait laissé la maison pour qu'elle organise quelque chose d'extra, la fête que toute adolescente rêve d'avoir. C'est ce qu'elle fit. Enfin presque. A cause de sa scolarité dans une école spécialisée ou même si elle n'était que partiellement à l'école, ses amies se comptaient sur les doigts et elle préféra faire comme toutes les autres années : c'est à dire une fête intime simplement entre elle et son meilleur ami. Que demande le peuple ? C'était vu et re-vu pour eux. Mais ça lui allait. Elle ne voyait pas un anniversaire autrement de toute façon. Ils passèrent un bon moment. Un très très bon moment. Seulement, sans doute l'alcool. N'en ayant jamais bu, sa tête lui tourna vite et ses actes ne répondirent plus. Si bien que quand elle tomba dans ses bras après une énième titubation, elle sentit à peine ses lèvres contre les siennes. Pourtant, ce fut l'explosion. Un peu comme ce qu'on voit dans les films. Les feux d'artifice et tout le bazar. En fait non. C'est pas réellement ça. C'est plus organique. Plus physique. Elle le ressentit. Oh que oui. Un peu le cliché des meilleurs amis qui finissent dans les bras. C'était assuré. Voire bien trop prévisible. Ses frère et soeur la charriaient souvent là dessus faut dire. Néanmoins, se trouvant tous seuls à la maison. Ce qui arriva arriva aussi. Et un baiser devint plus. Une première fois. Celle qu'elle n'oublie pas non plus. Néanmoins, elle ne s'en souvient que partiellement. L'alcool. Eh oui. Au petit matin, néanmoins, elle trouva un lit vide. Il était parti. Quand elle alla le voir dans l'après midi, elle le surprit en train de faire ses valises. Il partait pour son travail. Il avait une excellente opportunité. Elle ne comprenait pas. Elle lui signa à la vitesse de l'éclair. Non, elle ne comprenait pas. Il ne lui avait rien dit. Il partait comme un voleur. Il lui demanda d'aller moins vite qu'il puisse comprendre ses gestes, ayant encore du mal à comprendre le langage des signes quand elle va trop vite. Et il finit par se justifier. Par dire qu'il n'aimait pas les au revoir. Que c'était mieux de se quitter ainsi, qu'il l'aurait appelé en arrivant. Oui, partir ainsi pour lui était la meilleure solution. Pas une seule fois il n'évoqua la nuit d'avant. Pas une seule fois. Elle prit ça pour une erreur alcoolisée. Ou pire encore, une chose dont il ne se souvenait plus ou presque. Pourtant, lui, s'en rappelait aussi. Et il préférait ne rien dire. Oublier. De toute façon, il partait. A quoi bon hein ? Il ne savait même pas quand il rentrerait. Ils se sont alors quittés sur un gout amer. Une occasion manquée comme diraient certains. Ce fut là leur seul contact. L'un et l'autre bien trop remontée pour Gale et bien trop repenti pour lui pour l'appeler. Un vrai gâchis. Et les deux ont fini par faire leur route. Lui à travers le monde. Elle dans sa petite ville qu'elle aimait. Jusqu'à présent. Les deux se retrouvent à Wellington. Qui l'aurait cru. Ils se sont croisés au détour d'un café. Ils ont discuté. Du bon vieux temps. Gale lui a même présenté son mari. Les sourires sont sur leurs lèvres. Mais parfois, le jeune homme imagine un et si. On n'oublie jamais un premier amour. Tant pour elle que pour lui. Leur dernier échange a été adouci avec les années. Ils ne sont que deux amis qui se retrouvent. Se redécouvrent. C'est sans doute ça le soucis. Ils ont reparlé de la dernière fois. Ils ont évoqué leur idiotie. C'était idiot, ils le reconnaissaient. Ils se voient à présent de temps en temps. Autour d'un verre, d'un café. Pour parler de leur vie et doucement reprendre sa place. Celle de leur jeunesse. Mais, c'est différent. Il le ressent lui. Tout a changé. Gale est mariée. Il a grandi lui aussi. Alors c'est étrange. Oui, on peut résumer ça par étrange.

pour plus d'information:
 
Revenir en haut Aller en bas
m/ but i guess you look happier, you do.

Sauter vers: