AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -40%
-40% sur le lampadaire trépied Loft LAHTI noir
Voir le deal
53.99 €

moondust (sully).

Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



moondust (sully).  Empty
moondust (sully). - (Sam 31 Mar - 20:15)
Sullivan Daniels
feat. benjamin eidem

Nom daniels, un nom aux effluves de whisky. seulement il n'a rien à voir avec un certain jack. Prénom(s) sullivan, mais tout le monde l'appelle "sully". c'est plus court, c'est plus cool. il n'a jamais réellement supporté ce prénom. Âge trente-deux années au compteur, trente-deux années qu'il vit à 100 à l'heure. Naissance 22 septembre, à wellington (nouvelle-zélande). Nationalité néo-zélandaise. Origines néo-zélandaises, avec des racines irlandaises du côté paternel, même s'il aurait apprécié un plus d'excentricité. Statut civil célibataire, le coeur vagabond, l'âme frivole, les mots qui abîment, les actes qui blessent, sully il n'est pas doué pour tout ça, pour toutes ces conneries.  Orientation sexuelle hétérosexuelle. indéniablement, il a toujours été attiré par les courbes bien dessinées des filles, s'embrasant à travers ces nuits passionnées qu'il partage avec ces créatures qu'il capture. sully il aime les femmes, les cheveux longs, les regards furtifs, l'électricité, la passion. Occupation barmaid, rien de très transcendant. t'façon, il fait un peu ce qu'il veut. parfois il s’éclipse pour jouer de sa musique à la nuit tombée, chanter dans le bar d'à côté. souvent, ses doigts griffonnent des dessins sur les serviettes des clientes, lorsqu'il ne se sert pas des murs pour raconter ses aventures. c'est un électron libre sully, un putain d'oiseau en sursis. les conneries il les enchaîne comme une vieille rengaine. depuis quelques temps, il est revenu à ses premiers amours et il deale de la drogue. Argent $. Groupe Carpe Diem.

Caractère astre vagabond, sully il n'a jamais compris ce qu'il faisait sur cette terre qui ne tourne pas rond. il vit de façon permanente dans l'excès. voleur d'étoiles, créateur d'étincelles.  les règles il s'en fiche, il les enfreint. il se laisse constamment posséder par ce grain de folie, celui qui est logé quelque part dans son esprit et qui bouscule l'ensemble de son monde. on ne dirait pas comme ça qu'il est fou sully, qu'il regarde le monde comme s'il marchait les pieds contre le ciel, la tête perchée à l'envers, dans cette attente constante que l'on vienne attraper ses bras ; ceux qu'il tend secrètement. il porte sur lui un côté mystérieux, ne se dévoilant jamais entièrement, ce qui le rend d'autant plus attirant. il préfère user de parades, d'artifices, quitte à tricher sur la vérité pour se protéger.  c'est un esclave de la lune, il se laisse porter par elle, prenant la route sur un coup de tête, étant capable de rouler sur sa moto des nuits entières. solaire, magnétique, captivant, c'est quelqu'un de sûr de lui sully, lorsqu'il veut quelque chose ou quelqu'un, il l'obtient. l’insolence dans l'âme, l'arrogance dessinée sur son visage. espiègle, joueur, tête brûlée, la vie il s'en amuse comme une partie de pile ou face. sully c'est avant tout la connerie, la malchance. tout n'est que spontanéité et extravagance chez lui, sans demi-mesure. aussi, lorsqu'il s'attache à quelqu'un il n'aime pas partager. il a du mal à contenir sa jalousie, le poussant souvent à se battre pour des jolies filles. dans le fond, c'est pas mauvais gars sully. il a juste eu un faux départ, une histoire qu'on pourrait raconter inlassablement derrière les comptoirs de ce bar derrière lequel il a trouvé une sorte de refuge. sully c'est la liberté, la passion. c'est une course après la vie, contre le temps.
• sully c'est le mec aux cheveux ébouriffés, au regard océan un peu désaccordé avec la réalité. il se sépare rarement de sa veste en cuir et de sa moto. il roule des mécaniques, drague les jolies filles. il a toujours juré dans le décor sur les photos de famille, de classe, partout. il était cet enfant à qui l'on confierait le bon dieu sans confession. anticonformiste depuis l'enfance, il a la rage au coeur, cette colère qui le transporte et qui habite son corps.
• issu d'un milieu modeste, il est le fils d'un représentant de commerce dont sa réputation est sa seule préoccupation et d'une ancienne mannequin qui a vu ses rêves disparaître un à un, elle se dope depuis plusieurs années aux anti-dépresseurs pour pouvoir le supporter. lui et sa folie des grandeurs, lui et son chagrin qu'il noyait à coup de whisky. une beauté ternie avec le temps qui passe, une famille qui se fanait doucement au gré des années qui s'écoulaient. quelque part il s'est perdu dans ce tableau familial mal dessiné.
cependant il a toujours été très proche de nicolas, son grand-frère. l'espoir de la famille, le seul qui était prédisposé à faire de grandes études. l'argent c'est pour lui que leur père le gagnait. à l'époque, c'était eux contre le monde entier. nic et sully. c'est bien la seule forme d'amour qu'il ait réellement connu, cet amour fraternelle qu'ils éprouvaient l'un pour l'autre, cette loyauté sans faille. il était ce modèle qui le faisait encore rêver la nuit, qui le raccordait parfois un temps soit peu à la réalité.
• gamin de la rue, il passait le plus clair de son temps à vagabonder, incapable de rester en place, de s'enfermer entre quatre maudits murs. ce qu'il voulait sully, c'est partir. se faire de l'argent et tout quitter. sillonner les routes, se perdre près des océans, s'endormir à l'orée du monde. ils aspirait à vivre une vie digne de ce nom, désireux de pouvoir s'envoler bien haut au dessus des gens.
Fumer, boire, s'envoyer en l'air, crier, s'exclamer, dessiner, vivre de façon permanente dans l'excès. ne jamais regretter, ne jamais se retourner.
-------------------------------
one more light
☾ ☾ ☾
tout d'abord, il y avait eu cette vitesse.
celle qui leur a donné l'impression d'avoir des ailes,
celle qui a fait s'éclipser tous les éventuels obstacles sur leur passage,
celle qui les a transporté dans une dimension paralèlle.
encore une fois, elle leur a fait croire que c'était eux contre le monde entier.
il se souvient de la confiance aveugle qu'ils avaient l'un envers l'autre, celle qui l'empêchait de se battre, de lutter. elle brouillait son esprit quant à leur sale état.
le truc, c'est qu'il était complètement défoncé Sully. à quinze ans, il avait encore un métabolisme d'enfant, son état d'esprit n'était pas en mesure de lui donner la force nécessaire pour leur coller un stop.
il était perché sur leur putain d'arc-en-ciel, ensemble, ils se sentaient invincibles.
il se souvient de l'adrénaline.
cette drogue puissante qui a parcouru chaque parcelle de leur corps. celle qui à la fois les aidait à comprendre qu'ils étaient vivants, tout en ayant la sensation de perdre complètement pied. ils ne répondaient plus de rien, seulement de l'instant présent.
il entend encore les rires qui résonnaient dans l'habitacle, ils se contentaient de rouler, de rouler jusqu'à ce que leurs coeurs leurs dictent qu'il faille s'arrêter. il fallait rentrer à la maison, nic ne pouvait pas laisser son petit frère.
pourtant, ce soir-là, il aurait dû.
ils auraient dû rester à cette soirée, quitte à se réveiller complètement retournés, quitte à louper ce repas important, cette défaite de famille qu'il détestait tant. ils auraient débarqués en retard avec une paire de ray-ban pour camoufler les dégâts, mis en colère leur père et sully aurait été rhabillé pour tout l'hiver.
ils auraient dû.
soudain,
il entend le son des pneus qui crissent contre la chaussée,
il ressent la peur qui s'attaque de toute part jusqu'à atteindre leur âme d'adolescent.
ce même sentiment qui avait conduit nic à effectuer une sortie de route.
il peut encore revoir son visage, sa tête qui ne cesse de tournoyer, ses mains qui tentaient de s'accrocher au plafond de la voiture, de se rattraper à n'importe quoi.
il y avait eu les multiples tonneaux qui nouent encore son coeur, une fraction de secondes s'était écoulée, puis leurs cris qui ont fait écho avec le silence.
ce silence après leurs cris.
leurs cris avant le silence.
☾ ☾ ☾
----------------------------------
• la culpabilité, elle fera toujours partie de lui, comme une fatalité à laquelle il ne pourra jamais échapper. avant cet accident, sully il n'avait jamais eu à affronter la mort ainsi. les cicatrices sur son corps lui rappellent chaque jour à quel point la douleur avait été forte, à quel point il avait souffert d'avoir mis k.o. la grande faucheuse. il aurait volontiers échangé sa vie contre celle de nic, ne trouvant pas sa place dans cette vie qui semblait s'être arrêtée ce jour-là, près de lui. des frères de sang. nic était un passionné de courses automobiles, tandis que sully avait toujours eu un penchant pour les motos. parallèlement, nic marchait sur les traces de leur père, en tenant de le rendre bien plus fière que sully n'en sera jamais capable.
• quinze comme le nombre de secondes où son coeur a cessé de battre, quinze comme le nombre de mois où il est resté hospitalisé, quinze. ce chiffre ne cesse de le hanter, de lui rappeler qu'au fond de lui, derrière cette façade en béton à laquelle il s'accroche jour après jour, qu'il n'est qu'un fantôme brisé en quinze morceaux. il est foutu sully. il le sait, c'est pour ça qu'il flippe, qu'il a peur de vieillir trop vite, de voir sa vie se mouvoir misérablement devant lui. c'est pourquoi il déteste les hôpitaux, il les fuit, il a eu sa dose pour tout une vie.
• dès qu'il a pu, il s'est émancipé. pour s'extirper de sa douleur, pour devenir cet orphelin qu'il a toujours été au fond de lui. il avait dix-huit ans. il a pris sa guitare sur le dos et durant une année entière, il a sillonné les routes en auto-stop. il a enchaîné des petits boulots minables pour survivre, mais rien ne pouvait être pire que ce qu'il avait laissé derrière-lui à wellington. son père ne voulait plus entendre parler de lui, sa mère n'arrivait pas à surmonter son chagrin et surtout elle n'avait pas le droit de l'approcher. néanmoins, lors de son retour, elle s'est autorisée à quelques appels, qui se sont transformés en rendez-vous cachés.
• l'amour ce n'est pas un sentiment qu'il maîtrise sully. hormis son frère, il a toujours été mal aimé par les membres de sa famille. à sa façon, il aime d'une manière particulière, sans s'engager réellement. il a toujours vu ça comme un jeu. il a eu quelques relations passionnées, courtes, parfois se résumant seulement à des nuits répétées. telle une danse dont on réécrit la chorégraphie de plusieurs façon.
jusqu'à niamh. ils se sont trouvés un soir, ils avaient vingt-ans. elle faisait du stop au bord de la roue sous une pluie battante. elle portait un tutu ridicule avec une perruque affreuse sur la tête, son mascara coulait le long de ses joues, elle était semblable à une princesse déchue. il s'est arrêté à sa hauteur, au volant d'une bagnole qu'il venait juste de voler, une clope logée entre les lèvres, la fumée cachant ses traits tirés. sans poser de question, elle est montée à ses côtés. en réalité, ils se connaissaient depuis toujours, mais ils ne s'appréciaient pas vraiment. ensemble, ils ont vécu une relation passionnée, semée d’embûches. il la aimé, il aurait tout donné pour elle. et inversement.

-------------------------------
i hate u, i love u
☾ ☾ ☾

Allongés sur le pare-brise d’une voiture, collés l’un à côté de l’autre, au beau milieu de nulle part, la tête perchée dans les étoiles, la vie devant eux, le temps semble s’être arrêté leur offrant un avant-goût d’éternité. ivres sans doute, défoncés surement, ils comptent les petites lumières qui surplombent le ciel, tout en attendant que le jour se lève, se remémorant les souvenirs d'un voyage qu’ils n’oublieront probablement jamais.
- tu sais, j’veux pas qu’elles s’éteignent les étoiles.
- t’aimes pas le soleil ?
- c'est pas ça.
- j’suis sérieux, pourquoi ?
- t'es trop curieux, daniels, ça ne te ressemble pas.
- ...
- parce que tu as balancé ton portable par la fenêtre crétin, le premier jour tu te souviens ? ça me fait mal de te dire ça, mais tu vas m’faire le coup de « t’es une fille sympa, nous deux c’était cool, mais… j’dois y aller. on s’appelle ? »
- c’est mal me connaître.
- je ne te connais pas de toute manière.
- t’es chiante. les portables ça sert à rien, si j’veux te voir, je te trouverais.
- prétentieux.
- et puis, on s’connait un peu. par exemple, j’ai remarqué ton talent pour la danse de comptoir.
- la faute à qui ?
- la tequilla et ton affreuse perruque blonde.
- elle était rose.
- t'es mieux en brune.
- en tout cas moi je sais danser.
- c'est ton tutu.
- quoi mon tutu ?
- Si j'avais eu un tutu, j'aurais su danser.
- à la place tu avais des bottes de cow-boy.
- et un coquard.
- ouais ça, c'est parce que t'es fou.
- princesse.
- crétin.


☾ ☾ ☾

elle a été la plus belle chose qui lui soit arrivée comme la pire. à cause d'elle, il s'inquiétait, il se mettait à douter de lui, il se transformait. il faisait tout ce qu'il pouvait pour résister, pour ne pas vriller. il fallait le reconnaître, il s'était fait avoir en beauté. il est tombé amoureux. avec elle, il a connu le bonheur, la souffrance, parfois même la raison. de la même façon, ils ont saigné ensemble.
jusqu'à l'irlande.
jusqu'à la lettre.
jusqu'à ce qui ressemblait à un point final.
• il est barmaid depuis cinq ans dans un pub irlandais. il y a deux ans il a appris qu'il était atteint d'une maladie cardiaque à la suite d'excès liés à l'alcool et aux drogues. ça a été la douche froide. il n'accepte pas cette situation, il reste presque dans le déni. comme si, ça ne faisait pas partie de lui. pourtant quand il sent son coeur fatigué ou au contraire s'emballer pour un rien, il comprend que quelque chose en lui est cassé. paradoxalement, il bosse dans un bar où il ne peut pas consommer ce qu'il sert, ou tout du moins avec modération.
il deale aussi de la drogue aux mineurs, aux adultes, aux gosses de riches, aux pauvres, à tous ceux qui sont dans le besoin. avec son "gang", sa famille, ils sont mêlés à un tas d'affaires louches, ils font le sale travail, lorsqu'il se passe quelque chose en ville, c'est eux que l'on pointe du doigt.
récemment, sully s'est mis dans une énième galère, travaillant pour l'un des plus gros trafiques de drogue du coin, il a failli se faire avoir par un policier sous couverture et depuis, chacun de ses faits et gestes sont surveillés.

les "on s'en fou " ;
il est né prématurément, il joue de la guitare depuis l'âge de cinq ans, il fume depuis l'âge de douze, il a couché pour la première fois à l'âge de treize, il fait de la moto depuis ses quinze, il a un casier judiciaire depuis l'âge de seize à cause de petits délits, il s'est émancipé à l'âge de dix-huit. • depuis deux ans, il prend des médicaments pour soigner sa cardiomyopathie. • il n'a pas pu assister à l'enterrement de son frère parce qu'il était dans le coma. les cicatrices qu'il a sur son corps, lui rappellent tous les jours sa culpabilité. • il déteste les téléphones portables, le sien lui sert uniquement pour gérer ses "affaires" personnelles ou professionnelles, sinon il n'y voit pas un grand intérêt. • il fait de la boxe occasionnellement pour se défouler. •  son "gang" ce ne sont pas ses amis, mais sa famille. • il a vécu deux années entières en irlande, il rêve un jour de vivre là-bas. •  il souffre de sa relation avec son père et rêve de pouvoir délivrer sa mère • il aime la musique rétro des années 80/90. d'ailleurs, la musique est une échappatoire pour lui, de temps en temps, il s'autorise à quelques minutes pour s'évader en jouant quelques morceaux.  • il est doué pour le dessin, à certains endroits de la ville on peut voir ses "peintures" sur les murs, il aime aussi griffonner des dessins sur les serviettes des clientes. dans un monde parallèle, il aurait pu tout plaquer pour devenir un artiste. • son cv fait deux pages, il est essentiellement rempli de petits boulots. en revanche, il n'a pas de diplômes. • il organise et participe à des courses de motos illégales. de toute manière y a pas grand chose de légal dans ce qu'il fait. • il a un tatouage sur le poignet représentant un oiseau dans son envole, cet oiseau désignant son frère.


je recherche un peu de tout, n'hésitez pas à me toquer pour qu'on se trouve un p'tit quelque chose, j'suis openmind. moondust (sully).  107302656
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



moondust (sully).  Empty
Re: moondust (sully). - (Sam 31 Mar - 20:15)
citation citation citation

ft. personnage Développe ici le lien entre ton personnage et celui d'un autre joueur. Essaie d'être le plus clair et précis possible, pour que tout le monde puisse bien cerner votre lien!

ft. personnage Développe ici le lien entre ton personnage et celui d'un autre joueur. Essaie d'être le plus clair et précis possible, pour que tout le monde puisse bien cerner votre lien!

ft. personnage Développe ici le lien entre ton personnage et celui d'un autre joueur. Essaie d'être le plus clair et précis possible, pour que tout le monde puisse bien cerner votre lien!


Niamh  moondust (sully).  2227089788
Sutton
Alice
Jules
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



moondust (sully).  Empty
Re: moondust (sully). - (Sam 31 Mar - 20:16)
citation citation citation

ft. personnage Développe ici le lien entre ton personnage et celui d'un autre joueur. Essaie d'être le plus clair et précis possible, pour que tout le monde puisse bien cerner votre lien!

ft. personnage Développe ici le lien entre ton personnage et celui d'un autre joueur. Essaie d'être le plus clair et précis possible, pour que tout le monde puisse bien cerner votre lien!

ft. personnage Développe ici le lien entre ton personnage et celui d'un autre joueur. Essaie d'être le plus clair et précis possible, pour que tout le monde puisse bien cerner votre lien!


Reid
The gang
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



moondust (sully).  Empty
Re: moondust (sully). - (Sam 31 Mar - 21:00)
sullyniamh for the win moondust (sully).  1318934201
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



moondust (sully).  Empty
Re: moondust (sully). - (Lun 2 Avr - 17:09)
t'es canon toi moondust (sully).  1106308784
comment ça c'est indécent ?

j'aime beaucoup ce que j'ai lu et j'imagine bien qu'on peut se trouver un p'tit quelque chose sympa moondust (sully).  2227089788, mais évidemment là tout de suite j'ai franchement pas d'idées, mais j'me dis que tu as peut-être besoin de quelque chose en particulier ? moondust (sully).  2201629221
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



moondust (sully).  Empty
Re: moondust (sully). - (Lun 2 Avr - 17:55)
Une petite pure innocente méga timide qui tombe dans le côté maléfique de la perversion, ça te dit ? moondust (sully).  4125275393 moondust (sully).  4203373176
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



moondust (sully).  Empty
Re: moondust (sully). - (Lun 2 Avr - 17:59)
"Il joue de la guitare depuis l'âge de 5 ans."
Il nous fait une liennnnn ! moondust (sully).  843243092
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



moondust (sully).  Empty
Re: moondust (sully). - (Lun 2 Avr - 23:15)
Moi, ze veux :cara:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



moondust (sully).  Empty
Re: moondust (sully). - (Dim 22 Juil - 20:53)
moondust (sully).  167779069
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Who you are
Bad Karma



moondust (sully).  Empty
Re: moondust (sully). - ()
Revenir en haut Aller en bas
moondust (sully).

Sauter vers: