AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

When the friendly vengeance slips.. Zigrick 2

Aller à la page : 1, 2  Suivant
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
› posts : 1982
› faceclaim : Will Higginson © rhyiona (vava) tumblr (gif)
› multinick : Raoul le menteur (h. jackman) & Ginnie la voyageuse (c.theron) & Alistair l'aviateur (l. evans)
› âge : 28 ans depuis peu, les années passent trop vite même si chaque nouvelle année lui apporte sa part de bonheur.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : just one more, you ?
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t7105-que-le-spectacle-commence-z http://www.thegreatperhaps.org/t7125-each-of-us-is-exceptional-and-nobody-is-similar-to-the-others http://www.thegreatperhaps.org/t7181-ziggy-the-words-of-my-life http://www.thegreatperhaps.org/u1647 http://www.thegreatperhaps.org/u1685 http://www.thegreatperhaps.org/u1743

Mer 23 Mai - 21:17


The alcohol fires the soul and the heart.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
elrick & ziggy

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Avant de se séparer Ziggy a mis en garde Elrick sur le fait qu’il allait lui faire payer le coup de l’arrosage. Ensuite les deux amis se sont séparés pour aller prendre une bonne douche et se préparer pour la soirée. Le magicien se retrouve seul dans sa caravane. L’esprit encore embrumé par ce que son cœur a ressenti lors de cet entrainement. Il aimerait en parler avec Zyhra mais la belle n’est pas là. Il ne l’a pas vu de l’après midi. Il ne lui a pas couru après non plus. Trop préoccupé par son tour qui lui colle le tournis et son ami qui lui fait vriller encore plus la tête. Faut dire qu’il a de plus en plus de mal à garder son sang froid quand il voit le trapéziste. Surtout quand monsieur lui expose son corps de cette façon. Bon il c’est juste mis torse nu, mais voir ses courbes délicates et surement délicieuses suffisent pour que Ziggy soit perdu. Logique qu’il se plante dans son tour de magie et que rien ne colle dans ses calculs. Elrick est un peu responsable. Enfin indirectement. Il rumine balançant ses affaires avec rage dans la cagette de linge sale. Puis il file sous la douche et allume l’eau froide à fond. Au moins cela va calmer ses ardeurs. Surtout qu’ils vont passer la soirée ensemble. Et que s’il y a de belles filles, Elrick ne se gênera pas pour les mater. Va falloir que Ziggy la joue fine et fasse tout pour kidnapper son attention durant la soirée. Il sursaute lorsque l’eau froide frappe son corps. « Putain de merde. » Il ajoute un peu d’eau chaude et se lave vite fait. Il ne veut pas que son frère de cœur l’attende. Faudrait pas qu’il parte en ville sans lui. Non ce n’est pas le genre d’Elrick de faire ce style de coup pourri. Ou alors il ferait ça parce qu’il craint la vengeance de Ziggy qui va être terrible. Même s’il n’a aucune idée de ce qu’il va lui faire subir. Mais son cerveau réfléchi déjà. Il sort de la douche et va s’habiller, jean et tee-shirt, une tenue décontracté vu qu’il ajoute une paire de basket. Avant de sortir il prend son blouson en jean. Un dernier coup d’œil dans le miroir de l’entré et il est okay.  Il va pour ouvrir la porte. « Ah merde mon casque. » Plus prudent vu qu’ils y vont en moto. Le magicien va se faire un plaisir de serrer le corps de son ami de prés. De très prés même.

Elrick est déjà là. Les fesses posées sur le siège de sa moto à attendre Ziggy. Il lui manque juste à mettre son casque. Il sourit et ferme la porte de la caravane  à clé. Il enfile son blouson, il pousserait bien son ami, histoire de se venger de la course à l’eau sur la piste. Mais il se dit que la moto suivrait surement le mouvement et il ne veut pas abimer un si beau bijou. Et il parle de la moto là. Ou pas. « Alors prêt pour une soirée avec ton pote. Prêt à me torturer pour connaitre l’ingrédient mystère de mon futur tour. Parce que pour le moment tu es vraiment à côté de la plaque. » Il le nargue sachant très bien qu’il ne pourra rien lui faire. Vu que la moto n’a pas sa béquille, ce sont les pieds de son ami qui tiennent l’engin. Et que le temps qu’il la mette et qu’il descende, le magicien serait surement loin. Mais il se doute qu’il y aura à un moment ou un autre un retour de manivelle. Il aime bien jouer au boomerang tous les deux. Ils sont même plutôt doués dans ce genre de jeu. Sauf quand Ziggy glisse des sous entendus qu’Elrick ne comprend pas. Il va falloir qu’il lui achète un décodeur. Enfin la soirée promet d’être riche en connerie avec ces deux zigotos. Il enfile son casque et vient s’installer derrière son frère de cœur. Il pourrait se tenir à la barre dans son dos, mais il préfère de loin entourer la taille du beau gosse qui met son cœur dans tous les états. Il a à peine le temps de finir de s’installer qu’Elrick démarre. Ziggy manque même de finir le cul par terre. « Okay je vois que monsieur donne le ton à cette soirée. Tu ne perds rien pour attendre. » Pire que deux gamins.

Mais le bonheur d’être ensemble se lit sur leur visage, même si ce bonheur a une toute autre saveur pour le magicien que pour le trapéziste. Une fois sur la route Elrick joue la prudence, enfin il titille bien son passager arrière dés qu’il en a l’occasion. En attendant Ziggy en profite un max, il s’enivre même des effluves du parfum de son ami qui se distille doucement sous le vent que crée la vitesse. Il laisse son corps s’engourdir sous la chaleur du corps du motard. Il se sent libre et imagine d’autre contacts. Plus sensuel, plus voluptueux, plus charnel. Comme une caresse de leurs lèvres ou de leur peau assoiffée de désir. Il ferme même les yeux pour se laisser griser par ces folles pensées irréelles se torturant d’avantage le cœur et l’esprit. Tout en essayant de garder la maitrise de son corps qui voudrait bien se laisser dévorer par ce désir frustrant et inassouvi. A cet instant il aimerait que la route n’ait pas de fin. Ainsi il pourrait garder la taille d’Elrick prisonnière de ses bras à tout jamais. Pauvre rêve qui brule son âme d’un feu bien trop ardant. Quand la moto s’arrête et que le trapéziste pose pied à terre, le magicien a du mal à redescendre sur terre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

(fiche) drvgns. / (ava) SWEET DISASTER


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
" Ce qu'il nous faut faire pour permettre à la magie de s'emparer de nous c'est chasser les doutes de notre esprit. Une fois que les doutes ont disparus, tout est possible. "


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
positive minds › je suis un optimiste
avatar
positive minds › je suis un optimiste


Who you are
› posts : 80
› faceclaim : Harvey Newton Haydon @Nine
› âge : 28 années qu'il foule le sol de la planète bleue. 28 années dans l'écrin d'une grande et belle famille.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t7100-elrick-a-world-a-family-uc http://www.thegreatperhaps.org/t7171-elrick-on-a-tous-au-fond-du-mental-quelque-chose-de-fondamental#303279

Lun 28 Mai - 16:01

Elrick rigole et hausse les épaules comme s’il disait à Ziggy qu’il peut y aller, que ça ne lui fait pas peur. Elrick, il sait que si Ziggy se venge, ce ne sera pas dangereux mais plutôt quelque chose pour lequel il n’y s’y attend pas et puis lui-même se vengera encore. De véritables gamins dans le corps d’adultes. Ils se séparent non sans que le trapéziste donne une petite tape sur l’épaule de son ami. Il se réfugie ensuite dans sa caravane où il pousse un long soupir. Il n’a pourtant pas fait grand-chose aujourd’hui mais il se sent vidé de ses forces mais pas spécialement fatigué. Il se dirige dans sa petite salle de bain et prend une douche bien mérité. Sous l’eau, il repense à ses interactions avec Ziggy sous le chapiteau, à son numéro et à sa boîte. Il repense à l’ingrédient mystère. Il repense à son propre entraînement et à son raté qu’il a réussi à rattraper il ne sait par quel miracle. Il repense à cette phrase qui le fait frissonner : « Je suis bien capable d’inventer un tour juste pour te voir lécher mon corps plein de chocolat. » Il a l’impression qu’il y a bien plus que de la plaisanterie dessous cette phrase mais il ne veut pas y croire. Il se dit que c’est uniquement l’impression de son cerveau, une illusion. Ziggy est son frère de cœur … Oui de cœur seulement. Il hoche de la tête chassant pensées et gouttes d’eau. Et si c’était vrai ? « Non, stop crétin, c’était dans le feu du moment ! »[/color] Et pourtant, ça continue de le ronger et de tourner dans sa tête même après s’être habillé d’un jean, d’un tee-shirt à manche longue. Même avoir pris les clefs de sa moto, son blouson en cuir, son casque. Même après avoir enfilé ses bottes de moto et attraper ses gants de moto.

Il se donne une contenance alors qu’il s’installe sur sa moto et enfile son blouson de cuir qu’il ferme. Son casque se trouve juste devant lui, sur le guidon et ses gants sont dans son casque. Il soupire. Que fait-il sérieusement ? Il se sent vraiment nul de penser à ce genre de choses. Ziggy n’est pas intéresser par lui autrement que comme un frère et un ami, c’est évident ! Alors pourquoi est-ce que cette phrase le fait douter et pourquoi surtout est-ce qu’il ne ressent pas le rejet qu’il devrait ressentir à l’idée de toucher un corps masculin lui qui aime le corps des femmes ? Pas qu’il soit homophobe, pas du tout. Il entend la porte s’ouvrir et il tourne la tête vers la caravane de Ziggy pour lui sourire. Il enfile ses gants le temps qu’il arrive jusqu’à lui avant de dire : « Toujours prêt Zig’ ! On devrait en faire au moins une fois par semaine, sortir ensemble en soirée j’veux dire ! » Il rit avant de reprendre : « Prépare-toi parce que je compte pas lâcher le morceau ! Grimpe en attendant ! » Il met son casque ainsi que sa visière et sent la moto descendre un peu sous le poids en plus de son ami. Il met le contact et commence à avancer avec un sourire malicieux sur ses lèvres. « T’as encore rien vu mon grand ! » répond Elrick à son ami derrière lui.

Il sent alors les mains de Ziggy entourer sa taille et il ne peut pas s’empêcher de baisser un peu la tête pour voir ça. Il sourit et file à travers les rues de Wellington. Il fait parfois quelques petits freinages un peu brusques rien pour embêter son ami. Parfois, il accélère rapidement. Dans tous les cas, il reste prudent et surtout respectueux des règles de conduite. Il remercie les voitures qui le laissent passer. Il s’arrête tout prêt du The Daisy mais il ne peut pas descendre de la moto vu que Ziggy le tient toujours. Il enlève son casque puis touche une main de Ziggy avec ses gants avant de tourner la tête vers lui : « Me dis pas que t’es fatigué, t’es entrain de t’endormir petite marmotte ? » Il rigole et lui laisse le temps qu’il faut pour réagir sans lui enlever les bras de sa taille. Elrick enlève ses gants en attendant. Quand il sent les bras de son ami se retirer il attend qu’il descende selle pour en faire de même. « Bienvenu sur Terre Ziggy ! » Il lui tire la langue puis se dépêche d’attacher sa moto sur le parking prévu à cet effet. Il ouvre son « coffre » et prend le casque de Ziggy qu’il met à l’intérieur avec ses gants. Son propre casque, il le garde avec lui. Il met ensuite ses clefs dans une poche de son blouson qu’il ferme. D’ailleurs, s’il ferme sa poche de blouson, il ouvre ce dernier puisqu’il ne prend plus le vent de plein fouet.  « On y va ? » Il marche aux côtés de Ziggy et ouvre la porte à ce dernier. Ils rentrent à l’intérieur et s’installent tranquillement dans un coin. « Tu veux boire quoi ? C’est ma tournée ! » Il lui fait un clin d’œil et enlève son blouson qu’il accroche à son dossier de chaise. Faire de la moto est un vrai plaisir, une passion presque même si le trapèze reste sa plus grande passion.
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
› posts : 1982
› faceclaim : Will Higginson © rhyiona (vava) tumblr (gif)
› multinick : Raoul le menteur (h. jackman) & Ginnie la voyageuse (c.theron) & Alistair l'aviateur (l. evans)
› âge : 28 ans depuis peu, les années passent trop vite même si chaque nouvelle année lui apporte sa part de bonheur.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : just one more, you ?
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t7105-que-le-spectacle-commence-z http://www.thegreatperhaps.org/t7125-each-of-us-is-exceptional-and-nobody-is-similar-to-the-others http://www.thegreatperhaps.org/t7181-ziggy-the-words-of-my-life http://www.thegreatperhaps.org/u1647 http://www.thegreatperhaps.org/u1685 http://www.thegreatperhaps.org/u1743

Mar 29 Mai - 18:10


The alcohol fires the soul and the heart.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
elrick & ziggy

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ziggy essaie de laisser toutes ses pensées derrière la porte de sa roulotte. Il veut juste profiter de sa soirée avec son meilleur ami, sans qu’il n’y ait de quiproquo. Enfin il y en a que de sa part, vu que les sous entendus c’est le magicien qui les glisse. Pas sur que tous soient compris par Elrick mais tant pis, même s’il rebondit sur leur échange par jeu. Pourtant pendant cet entrainement il l’a encore dévoré des yeux. Fait des allusions, eu des gestes. Mais bon cela doit être trop impensable comme situation pour le trapéziste. Tellement impensable qu’il ne voit rien. Même si ce que ressent Ziggy pour Elrick éclaire son regard clair chaque jour avec plus de puissance et de vérité. Et même là. Alors que son ami est déjà en place sur sa moto. S’en faire une raison c’est ce qu’il se dit. Vu qu’il n’a pas le cran d’avouer ce qu’il éprouve. De dévoiler cet amour qui heurte son cœur avec plus de violence. Par peur de ne pas accepter la réaction que Elrick pourrait avoir. Par peur de le voir fuir à l’autre bout de la terre et de couper tout contact. Alors qu’en ne disant rien et en souffrant en silence, il le garde prés de lui. C’est mieux que rien, et tant pis si ça le bouffe et le détruit.

Ziggy sourit et avance pour monter derrière Elrick. « Oui ce serait une idée. Et puis une fois par semaine ce n’est pas la mort. On devrait pouvoir s’accorder ce petit plaisir. » Plus de temps en sa compagnie, le magicien ne peut rêver mieux. Du moment qu’il n’est que pour lui. Qu’il n’y a pas une blonde ou une brune, ou bien une rousse qui vient mettre son graine de sel. Cela lui convient parfaitement. « Je sais que tu es du genre tenace. » L’ingrédient mystère risque même d’être le sujet principal de la conversation de cette soirée. Mais le magicien compte bien faire durer le plaisir et faire maronner son ami. Parce que pour lui il ne peut pas trouver. A part qu’il ne soit médium. « J’attends de voir la suite. » Ziggy monte sur la moto et en profite peut être un peu plus que d’habitude,  vu comme il serre la taille du conducteur. Dans ces petits moments il est tout à lui et il se laisse enivrer par le bonheur qu’il ressent à sentir son corps contre le sien.Et ils partent un peu comme des fous, Elrick use du fait qu’il soit le seul maitre de sa bête. Mais pas de quoi faire peur à son ami. Ce n’est pas la première fois qu’il monte derrière lui. Même s’il serait plus heureux si leurs fringues ne servaient pas de barrières. Et la balade est douce, même si Elrick s’amuse avec la vitesse. Ce contact a une saveur particulière pour le magicien. C’est un peu comme lorsqu’il l’étreint dans une accolade amicale après une nuit de séparation. Ce sont des moments précieux qui comblent le cœur bien vide de l’artiste. Il ne se rend même pas compte que le trajet se termine et que son ami coupe le moteur. Il est ailleurs, dans son monde ou ils ne sont que tous les deux.

Ziggy ne peut s’empêcher de frissonner au contact de la main d’Elrick. Même s’il porte des gants le touché est électrisant. « Moi fatigué ?? Non. Je profitais juste d'un bon radiateur et d'un bon oreiller. » Il se met à rire avant de retirer ses bras de la taille de son ami. Geste qu’il fait à contre cœur. Il sourit lorsque Elrick lui dit bienvenue sur terre. « Cela change en principe c’est toi qui à la tête dans les nuages. » Le magicien décide enfin de descendre de la moto, sachant que sinon ils vont tous les deux rester coincés là. Un fois les pieds au sol, il enlève son casque. Il le tend au trapéziste pour qu’il le range dans le coffre de la moto. Puis il s’étire un peu, une façon de chasser tous les frissons qui ont engourdi son corps de façon délicieuse. « Je t’attend. » Il le taquine tout en s’avançant vers le bar. Elrick lui ouvre même la porte. « Merci. » Ils entrent et cherchent une table dans un coin tranquille. Il n’y a pas trop de monde et c’est mieux comme ça, ils pourront discuter plus tranquillement. « Si c’est ta tournée je vais abuser. » Ils quittent leurs vestes et ils les accrochent sur le dossier de leurs chaises. Puis ils s’assoient face à face. Ziggy va pouvoir discrètement dévorer Elrick du regard. « Un cocktail. » Il lui fait un clin d’œil. « Sans alcool bien sur. » Ni l’un ni l’autre ne sont fan des boissons alcoolisées, ils en boivent parfois dans les grands moments ou pour se décontracter. Mais vu leur métier, ils prennent soin de leur corps. Et il faut aussi que le magicien garde l’esprit clair par rapport à l’ingrédient mystère. Il veut que le suspens dure le plus longtemps possible. Le serveur vient prendre leur commande et puis il les laisse à nouveau seuls. «  Alors tu penses à quoi d’autre par rapport à mon tour de magie. » Ziggy ouvre le bal d’entré il a hâte d’entendre les idées d’Elrick. Surtout vu celles qu’il lui a déjà proposé, il risque fort de bien s’amuser. Car dans un coin de sa tête il y a encore la vision de son corps plein de chocolat prés à être léché par Elrick. Cela fait même légèrement accélérer le rythme de son cœur. Il vaut mieux que les boissons arrivent vite pour calmer la température du magicien qui sous ses pensées monte bien trop vite. Surtout qu'en même temps le regard du trapéziste accroche celui du magicien. "Reste calme Ziggy. Reste calme."


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

(fiche) drvgns. / (ava) SWEET DISASTER


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
" Ce qu'il nous faut faire pour permettre à la magie de s'emparer de nous c'est chasser les doutes de notre esprit. Une fois que les doutes ont disparus, tout est possible. "


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
positive minds › je suis un optimiste
avatar
positive minds › je suis un optimiste


Who you are
› posts : 80
› faceclaim : Harvey Newton Haydon @Nine
› âge : 28 années qu'il foule le sol de la planète bleue. 28 années dans l'écrin d'une grande et belle famille.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t7100-elrick-a-world-a-family-uc http://www.thegreatperhaps.org/t7171-elrick-on-a-tous-au-fond-du-mental-quelque-chose-de-fondamental#303279

Dim 10 Juin - 17:09

Il hoche la tête et sourit : « Ouaip, ça ne fait pas de mal de temps en temps de s’offrir un petit plaisir. Surtout que ça fait un petit moment qu’on n’a pas passer du temps juste tous les deux n’est-ce pas ? » C’est vrai, il y a très souvent Zyrha ou bien Aphrodite ou d’autres personnes du cirque avec eux. En plus leurs responsabilités font que, parfois, ils n’arrêtent pas une seconde et que quand ils sortent, c’est souvent sans l’un ou l’autre. Bien qu’il adore toutes ces personnes, ça ne peut pas faire de mal à ce que Ziggy et lui se retrouvent autour d’un verre pour parler de tout et de rien. Elrick lui sert un dernier sourire avant de mettre en route la moto pour pouvoir s’évader. Il réfléchit toujours à ce fameux ingrédient mystère n’ayant aucune idée de ce que ça peut être. Ziggy ne lui donne aucun indice et il semble parti pour ne rien lâcher. Ca va être compliqué … Peut-être qu’il aurait dû l’attacher au trapèze jusqu’à ce qu’il le lui dise ? Non, il en serait bien incapable. Pas avec Ziggy ou Zyrha ou avec les personnes qui lui dont le plus proche.

Quoi qu’il en soit, le trajet jusqu’au The Daisy n’est pas trop long mais Elrick s’étonne de ne pas voir son ami d’enfance se détacher de lui. Il tente une approche en douceur avec la main et une approche avec l’humour. Il semble que l’humour marche bien puisqu’il réagit. Elrick éclate de rire avant de dire : « J’espère que tu n’as pas laissé de trace de bave sur mon blouson. » Bon, avec un casque sur la tête, ça risque d’être difficile mais en clair, ça ne le gêne pas que Ziggy se protège du vent ainsi. Ils descendent de la moto et Elrick range ce qu’il faut ranger avant de passer une main dans ses cheveux afin de les arranger un peu. Il a un léger sourire en coin : « C’est vrai, chacun son tour il semblerait. » Ils finissent par rentrer dans le bar et s’installent à une table où Elrick propose de payer sa tournée. « Abuse si tu veux, toi tu as le droit ! » Il lui fait un clin d’œil. Il sait que Ziggy n’est pas le genre de personne à abuser mais s’il le souhaite, il le peut avec lui après tout, ils se connaissent assez pour ‘abuser’ justement. Le serveur arrive pour qu’ils puissent commander leur boisson. Il laisse Ziggy commander son verre avant de répondre : « De même s’il vous plaît » Il laisse le serveur s’éloigner puis croise les jambes et les mains devant lui. Il semble sérieux comme ça tandis que ses yeux regardent ceux de son frère de cœur. Il sourit : « Oh … Tu sembles bien impatient, tu veux que je découvre ton secret … » Ses yeux brillent d’une lueur malicieuse et joyeuse : « OK, si je découvre ton secret, t’auras un gage. Si je le découvre pas … c’est toi qui me donne un gage. Deal ? » Il tend une de ses mains pour qu’il la serre. Il pose son dos contre le dossier de la chaise avant de dire : « Tu vas inviter des spectateurs dans la boîte avec toi ? » Ca risque d’être compliqué au vu de ce qu’il a déjà pu voir mais qui ne tente rien n’a rien. Il se peut que ce soit des enfants ou des personnes de petites tailles …

Le serveur revient avec deux cocktails différents qu’il pose devant les deux hommes avant de retourner à son travail après avoir été remercier par Elrick. Le trapéziste attrape la paille et boit un peu de sa boisson avant de dire : « Hey ! C’est plutôt bon ! Tu veux goûter Zig ? » Il lui tend son cocktail avec un grand sourire sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
› posts : 1982
› faceclaim : Will Higginson © rhyiona (vava) tumblr (gif)
› multinick : Raoul le menteur (h. jackman) & Ginnie la voyageuse (c.theron) & Alistair l'aviateur (l. evans)
› âge : 28 ans depuis peu, les années passent trop vite même si chaque nouvelle année lui apporte sa part de bonheur.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : just one more, you ?
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t7105-que-le-spectacle-commence-z http://www.thegreatperhaps.org/t7125-each-of-us-is-exceptional-and-nobody-is-similar-to-the-others http://www.thegreatperhaps.org/t7181-ziggy-the-words-of-my-life http://www.thegreatperhaps.org/u1647 http://www.thegreatperhaps.org/u1685 http://www.thegreatperhaps.org/u1743

Mer 13 Juin - 15:50


The alcohol fires the soul and the heart.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
elrick & ziggy

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Passer du temps juste tous les deux. Ziggy en rêve. Ziggy en crève. Il est vrai que peut être ces temps derniers il l’évite involontairement. Parce que cela devient difficile de se comporter juste en ami alors qu’il a envie de bien autre chose. Des choses inaccessibles pour le moment. Et qui ne seront surement jamais à sa portée. Alors autant profiter des moments que lui offrira son ami. Et adopter cette philosophie plutôt que se morfondre en restant loin de lui. Sa compagnie ne suffira pas à combler son cœur et son âme. Mais il fera avec. Et puis qui sait ce que lui réserve le futur ? Qui sait si cet amour fort ressenti ne va pas aussi finir par être partager ? Par ce construire dans le cœur d’Elrick comme il c’est construit au fil des années dans le cœur de Ziggy. Un beau rêve peut être. Mais il est bon de rêver et de ce dire qu’un jour ce rêve sera accessible. Enfin il devrait arrêter de laisser partir ses pensées dans d’autre galaxie, dans un autre univers. Il devrait rester terre à terre. Et voir venir. Même si c’est compliqué parce que le moindre contact le trouble comme là en étant collé contre le corps de son frère. Comme il aimerait que ce moment dure éternellement.

D’ailleurs Ziggy a du mal à revenir du monde dans lequel il c’était plongé durant ce trajet en moto. Elrick le ramène doucement et c’est des plus agréables, une ivresse qu’il voudrait bien partager plus souvent. « J’ai essayé de marquer mon territoire mais cela n’a pas eu l’air de marcher. » Du coup léger de la main il essuie l’endroit où reposer sa tête. A travers le casque cela aurait été difficile de laisser une trace. « Non t’inquiète il est tout propre ton blouson. » Le magicien laisse discrètement son regard glisser sur son ami, il s’attarde quand il passe sa main dans ses cheveux. Putain qu’il est canon. Il secoue la tête pour chasser les idées qui viennent le titiller. Même s’il était dans les nuages certaines choses ne l’étaient pas. Le magicien sourit aux mots du trapéziste, "abuser comme il le voudrait" vraiment. Mais cela n’aurait rien à voir avec le fait d’accepter une tournée. « Attention à ce que tu dis, je pourrais te prendre aux mots beau gosse. » Si seulement il en avait le courage. Pas qu’il ne manque. Mais il a peur que cela détruise toute leur amitié. Elle est si véritable et si puissante que la perdre rendrait Ziggy fou. Parfois il aimerait avoir un jeu de dés magiques, le lançait pour laisser le destin choisir. Mais la magie n’existe qu’au travers de ses yeux. Et jamais elle ne l’aidera à séduire Elrick. Ils passent commande, prenant un cocktail non alcoolisé. Ni l’un ni l’autre ne sont fans d’alcool. Et puis le magicien veut garder les idées claires.

Ziggy relance l’idée de petit jeu par rapport à l’ingrédient mystère de son futur tour. Il le regarde prendre un air plus sérieux, cela l’amuse. Et puis il est craquant assis de cette façon. « Moi impatient .. non jamais .. la patience est un des secrets de la réussite d’un tour .. » Leurs regards se kidnappent brillant d’une flamme de malice. A ce demander qui des deux a le plus envie de jouer. Elrick ajoute un petit grain de folie à la recherche de l’ingrédient mystère. De quoi ravir le magicien. Parce que des idées de gage il en a plein, même s’il ne proposera pas ce qui voudrait vraiment. Comme le gage de l’embrasser. « Okay cela me convient. On va bien s’amuser. » Il tend sa main également et il serre celle du trapéziste. Laissant ses doigts légèrement caresser la peau de son ami. Douce sensation enivrante. Puis il s’installe confortablement sur sa chaise conne Elrick. « Des spectateurs dans ma boite .. tu es sérieux là .. j’ai du mal à bouger une fois cadenasser dans ma camisole alors si en plus j’invite du monde c’est mort. » Il se met à rire imaginant la scène et la boite qui explose par un coup de trop plein. « Même une personne de plus ne pourrait tenir. » Même si cette personne pourrait être Elrick ou Zyhra en tant qu’assistant ou assistante. « Non c’est plus complexe que ça. Le public va frissonner en voyant le tour. » Et pas que le public, il sait parfaitement que sa jumelle et le trapéziste risque de frémir d’angoisse face à ce que le magicien compte mettre dans sa boite.

Le serveur revient avec leurs cocktails. Elrick goute en premier et puis Ziggy se lance. Le gout est délicieux. « Le mien aussi. Oui si tu goutes le mien en retour. » Du coup ils échangent leurs verres. Dans le mouvement leurs doigts se frôlent. Le magicien évite cette fois de parler d’un coup de jus, mais ce contact l’électrise. Trop éphémère pourtant. Il en abuserait bien. Mais il ne peut le faire. « Pas mal non plus. » Puis ils récupèrent leurs verres et le magicien à droit à un autre effleurement. Il risque fort de jouer à ce jeu d’échange plusieurs fois. Il remarque une capsule de bouteille qui traine sur leur table. Du coup il l’attrape et la fait glisser entre ses doigts. Il s’amuse à la faire disparaitre et apparaitre. Comme il le ferait avec une pièce. Il fait naturellement. La dextérité de ses doigts se prête habillement à ce genre d’exercice. « Alors du coup tu imagines quoi ? » Elrick a déjà étudié quelques pistes comme celle de la nourriture. Mais pas de kilo de pomme de terre ou bien des litres de chocolat chaud ni quoi que ce soit d’autre qui se mange. Pas de personne en plus. Reste à savoir ce à quoi va penser le trapéziste. Peut être des dizaines de théières en porcelaine. Ou bien tout plein de bonnets en laine de quoi protéger les oreilles pour l’hiver. Vu son ami, l’ingrédient mystère risquait fort de passer par pas mal de chose avant de vraiment être dévoilé.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

(fiche) drvgns. / (ava) SWEET DISASTER


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
" Ce qu'il nous faut faire pour permettre à la magie de s'emparer de nous c'est chasser les doutes de notre esprit. Une fois que les doutes ont disparus, tout est possible. "


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
positive minds › je suis un optimiste
avatar
positive minds › je suis un optimiste


Who you are
› posts : 80
› faceclaim : Harvey Newton Haydon @Nine
› âge : 28 années qu'il foule le sol de la planète bleue. 28 années dans l'écrin d'une grande et belle famille.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t7100-elrick-a-world-a-family-uc http://www.thegreatperhaps.org/t7171-elrick-on-a-tous-au-fond-du-mental-quelque-chose-de-fondamental#303279

Dim 24 Juin - 22:48

Elrick lève un sourcil avant de rire et de tapoter le dos de son frère de cœur : « Depuis le temps, bien sûr que tu as marqué ton territoire. » Elrick, il ne voit pas ce que veut sous-entendre son frère de cœur. Pour lui, c’est clair qu’il à marquer son territoire dans son cœur, dans son âme, dans sa vie. C’est logique. C’est limpide comme de l’eau de roche. Elrick ne se voit clairement pas sans Ziggy, impossible à imaginer pour lui. Il lui sourit doucement puis lève les yeux au ciel : « Barf ! de toute façon, si c’est Zyhra ou toi, ça me gêne pas … on a trop fait de trucs bizarre petit pour que je prenne la mouche pour un peu de bave … qui n’existe même pas d’ailleurs ! » Il rigole de nouveau à certains souvenirs. Ils rentrent dans le bar et un sourire en coin apparait sur les lèvres d’Elrick, comme un petit défi en plus. Comme s’il disait : ‘ben vas-y, qu’attends-tu ?’. Il aime le provoquer gentiment parce qu’il y a toujours une réponse même si elle n’est pas dans les paroles, ses yeux parlent pour lui. Il voit sa malice s’éveiller, ses idées traverser son esprit. Il voit qu’il y a pleins de choses qui passent par son regard même si, parfois, il y a des regards qu’il n’arrive pas à interpréter.

Installer sur la table, ils se mettent à discuter de l’ingrédient qui va ajouter du piquant à son tour. Ziggy à raison. La patience est mère de sureté mais également d’un tour réussi ou bien d’un spectacle puis qu’il faut de l’entraînement et donc de la patience pour réussir ce que l’on souhaite. Le regard des deux frères s’accroche et celui d’Elrick brille d’une lueur malicieuse, joueuse. Il est heureux d’être en compagnie de son ami. Ziggy accepte son défi. Elrick rigole doucement : « Bien, bien, bien, j’ai plutôt intérêt à trouver ce que c’est alors si je veux te donner un gage … Et je le veux évidemment. » Il se mordille la lèvre inférieure, il cherche ce qu’il pourrait bien dire. Il trouve mais il sait déjà que c’est impossible. Il tente tout de même, il veut voir s’il se rapproche un peu. Apparemment non. Il écoute tout ce que lui dit Ziggy avec attention et fronce les sourcils. Il n’aime pas le voir prendre trop de risque. S’il lui arrivait quelque chose, il ne pourrait pas le supporter. « On ne sait jamais mais je me doutais bien que ce ne serait pas la bonne réponse. » Il croise les bras et s’installe un peu mieux sur sa chaise : « Si c’est un tour à faire frissonner c’est que tu n’as jamais fait avec cet ingrédient donc … » Il réfléchit, ce n’est pas de la bouffe, ce n’est pas non plus de l’eau ou des sabres, ce n’est pas non plus des personnes … Qu’est-ce que ça pourrait bien être ?

Le serveur leur apporte leur commande et ils échangent leur verre. Leurs mains se frôlent mais pour Elrick, c’est naturel alors il ne dit rien : « T’as raison, c’est plutôt pas mal. En fait, The Daisy c’est le bon plan si tu veux être bien j’ai l’impression. En tout cas, moi, je me sens bien ici, pas toi ? » C’est vrai qu’il se sent détendu et tranquille et ça fait du bien. Il regarde ensuite Ziggy jouer avec une capsule pour la faire disparaitre et apparaitre. Elrick a toujours adorer le voir faire, il adore les mains de Ziggy même s’il ne lui a jamais dit, c’est trop embarrassant de dire ce genre de choses à un mec … Les yeux d’Elrick brillent d’une lueur admirative et son cœur fait un petit bond dans sa poitrine au cas où il l’aurait oublié. Il reste tellement obnubilé par ce qu’il fait qu’il en oublie presque du sujet principal de cette soirée. Il relève la tête vers Ziggy et reste quelques instants silencieux avant de d’ouvrir la bouche. Il décide de boire un coup avant de dire : « Hm ?! Ah ! Tu vas mettre du sable dans la boîte ! » Le sable fait s’étouffer les gens quand ils s’ont en dessous après tout. Il espère tout de même que ce n’est pas cela sinon il risque de faire une syncope toutes les cinq secondes … Il pose de nouveau ses yeux sur les mains de son ami : « J’ai jamais compris comment tu pouvais être aussi agile avec tes doigts, ça me tue … Me dis pas que c’est avec l’entraînement. » Il anticipe sa réponse. Pour Elrick, c’est son corps entier qui est souple et agile mais pas forcément ses doigts. C’est surtout la vitesse à laquelle il effectue ses tours de carte par exemple qui le surprend toujours. Un truc à devenir fou d’ailleurs, quand il était plus jeune, ça le rendait dingue jusqu’à ce que Ziggy lui explique l’un de ses tours … Ziggy ne lui a pas expliqué beaucoup de tour parce qu’un magicien ne révèle pas ses secrets en général. Le reste, il avait dû chercher par lui-même et encore, pour la plupart d’entre eux, Elrick ne comprenait pas. Peut-être qu’au final c’est ce qui lui plaît le plus qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
› posts : 1982
› faceclaim : Will Higginson © rhyiona (vava) tumblr (gif)
› multinick : Raoul le menteur (h. jackman) & Ginnie la voyageuse (c.theron) & Alistair l'aviateur (l. evans)
› âge : 28 ans depuis peu, les années passent trop vite même si chaque nouvelle année lui apporte sa part de bonheur.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : just one more, you ?
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t7105-que-le-spectacle-commence-z http://www.thegreatperhaps.org/t7125-each-of-us-is-exceptional-and-nobody-is-similar-to-the-others http://www.thegreatperhaps.org/t7181-ziggy-the-words-of-my-life http://www.thegreatperhaps.org/u1647 http://www.thegreatperhaps.org/u1685 http://www.thegreatperhaps.org/u1743

Mar 26 Juin - 18:38


The alcohol fires the soul and the heart.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
elrick & ziggy

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ziggy taquine, comme pour donner des indices à Elrick. Mais il a l’horrible sensation qu’à chaque fois son ami ne saisit rien. Et même si ce qui lui répond lui fait chaud au cœur, il sait que cela n’a pas tout à fait la signification que lui voudrait. Car marquer son territoire c’est sur qu’en tant que frère de cœur ou d’ami fidèle c’est largement fait depuis des années. Mais c’est dans un autre domaine qu’il voudrait bien laisser sa trace. Un domaine plus intime ou les étreintes seraient charnelles et passionnées. « C’est vrai que l’on en a fait des trucs bizarre tous les trois. C’était le bon vieux temps, celui de l’insouciance. Celui ou on ne posait pas de questions existentielle. On se contentait de peu et on partageait beaucoup. » Sa voix est légèrement lasse. Le magicien se souvient même que gamin il avait eu le béguin pour une fille Jill, leurs parents respectifs les voyaient même fiancés. Il était même son chevalier, non son petit prince pour être exact. A présent quand il voit une fille qui le dévore des yeux il crie presque "au secours", tellement pour lui c’est impossible à concevoir. « Tu te souviens quand on avait cousu les manches de la blouse de Zyhra. Elle nous avait bien gueulé dessus. Si on lui faisait ça maintenant on finirait direct dans la cage aux fauves. Et on se ferait bouffé comme simple sandwich. » Il se met à rire à ses bêtises. Mais il est vrai que le trio en à partager. Et la provocation et la complicité entre les deux amis est toujours aussi intense, parfois c’est même épique. Ils en auront des histoires à raconter à leurs gosses, enfin pour Ziggy c’est mal barré. Les mecs entre eux c’est plutôt une terre stérile pour porter un gamin. Enfin chaque chose en son temps et un temps pour chaque chose. Là il va passer un bon moment avec Elrick en buvant un coup. Et ces quelques minutes qu’il grignote c’est toujours du bon temps de pris.

Une fois installé, ils repartent dans la discussion de l’ingrédient mystère. Ziggy titille Elrick de ce côté-là, voulant voir si son ami va se dépatouiller dans la recherche de cette énigme. Plusieurs ingrédients s’enchainent. Donnant à leur regard une teinte de malice. L’ajout de défi ne fait que rendre le jeu plus attrayant. Le magicien pourrait bien demander à embrasser la bouche pulpeuse de son ami. Dans la folie du jeu, ce baiser passerait crème. Enfin c’est ce qu’il se dit mais pour ça faut que le trapéziste perde ou donne sa langue au chat. Et il se régalerait d’être le chat. « Oui si tu veux me donner un défi faut que tu gagnes. » Il lui fait un clin d’œil provocant. Et l’envie de dévorer ses lèvres se fait plus intense en le voyant se mordiller. Putain il se damnerait pour un baiser. Ziggy distille quelques indices mais s’en trop. Il taquine. Il titille. Heureux de ce moment en toute simplicité et complicité. « Tu as vu je t’aiguille, vu que je te dis que mon tour va faire frissonner. Parce que sinon tu aurais pu penser à des ballons vu que c’est la coupe du monde. Ou des sifflets d’arbitre. » Il se met à rire cherchant juste à perturber le beau trapéziste. Pas question pour le magicien que le beau gosse perce à jour son mystère. Ils goutent rapidement leurs cocktails, échangeant même leurs verres. « Oui je me sens très bien. Mais je crois que ta compagnie y est aussi pour beaucoup. »

Ziggy se met alors à jouer avec une capsule. Une façon d’attirer l’attention d’Elrick, il sait très bien que le mouvement de ses mains subjugue. C’est un bon moyen pour faire déconcentrer une personne. En magie c’est quelque chose dont on se sert beaucoup attirer l’attention vers un autre point pour que les yeux ne voient que ce que le magicien veut montrer. Là c’est surtout pour que l’esprit du trapéziste oublie le tour et l’ingrédient mystère. Et cela à l’air de marcher. Alors il fait apparaitre et disparaitre la capsule comme si c’était un jeu d’enfant. Il sent le regard de son ami sur ses mains. Le silence ce fait. Et Ziggy sursaute presque quand Elrick lui parle du sable. Il manque perdre sa capsule. « Du sable. La mer aussi comme ça on a la plage. » Il se moque gentiment de lui. « Le sable cela te fait frissonner toi ? On n’est pas prés de sabrer le champagne si tu ne fais marcher des méninges de cette façon. » Et il repart de plus belle avec sa capsule. Ziggy sourit à la phrase de son ami qui le devance en lui balançant que pour lui ce n’est pas qu’une question d’entrainement. Il lève ses mains continuant à faire danser la capsule, la faisant apparaitre et disparaitre sans aucune difficulté. « Et encore tu n’as pas tout vu .. mes doigts savent faire un tas de chose. »  Et aucun sous entendus dans ses mots. « Un jour je te montrerais tout .. enfin peut être .. si tu es sage. » D’un coup la capsule disparait. « Ne bouge pas. » Ziggy souffle sur ses mains et puis vient effleurer le cou de son ami juste sous son oreille. « Et elle est là .. » Il continue frôlant les mains de son ami. « La magie tu vois c’est ça. » La capsule apparait et disparait entre les doigts d’Elrick, alors que Ziggy se met à fredonner une chanson de Disney. Et puis il se met à chanter. « Salagadou, la menchikabou, la Bibidi Bobidi Bou. Mélangez tout çà, et vous aurez quoi ? » Il marque un temps de pause laissant son regard se perdre de celui de son ami. Puis il agite ses doigts et se retrouvent avec deux capsules. «  Bibidi Bobidi Bou ! Salagadou, la menchikabou, la Bibidi Bobidi Bou
C'est de la magie ou je ne m'y connais pas ! Bibidi Bobidi Bou !
» Il s’amuse comme un gamin et il sent Elrick séduit ce qui ne fait qu’emmitoufler son cœur dans un bien être extrême. « Salagadoula veut dire : La menchika scoubidou. Mais le truc qui fait boum, à tous les coups. C'est Bibidi Bobidi Bou ! Et plus de capsule. » Il sourit heureux de son petit tour. « Tu sais que tu as les yeux d’un gosse de dix ans quand tu me regardes faire. Cela te rend encore plus craquant Elrick. » Sa voix se fait douce presque sensuelle. Il se racle la gorge. Et pour calmer son trouble boit de son cocktail. Car oui il est troublé peut être même plus qu'Elrick. En plus ils se sont fait légèrement remarquer mais il s'en moque un peu. Il a juste envie de rire parce qu'il est heureux d'avoir perturber son ami.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

(fiche) drvgns. / (ava) SWEET DISASTER


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
" Ce qu'il nous faut faire pour permettre à la magie de s'emparer de nous c'est chasser les doutes de notre esprit. Une fois que les doutes ont disparus, tout est possible. "


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
positive minds › je suis un optimiste
avatar
positive minds › je suis un optimiste


Who you are
› posts : 80
› faceclaim : Harvey Newton Haydon @Nine
› âge : 28 années qu'il foule le sol de la planète bleue. 28 années dans l'écrin d'une grande et belle famille.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t7100-elrick-a-world-a-family-uc http://www.thegreatperhaps.org/t7171-elrick-on-a-tous-au-fond-du-mental-quelque-chose-de-fondamental#303279

Ven 3 Aoû - 15:49

Il sourit doucement c’est vrai qu’à l’époque, rien n’avait d’importance sinon la famille, le cirque et les amis(es). A l’époque, Elrick pensait que tout ça continuerait pour l’éternité mais son insouciance –tout du moins une partie- c’était brisé lorsque sa mère était morte, il n’avait que 10 ans. Il a dû grandir un peu plus vite mais grâce au cirque et à toutes les personnes qui l’entouraient et qui l’entourent aujourd’hui encore, il a pu garder une partie de cette âme d’enfant. Et puis Romie avait disparu à son tour sans laisser la moindre trace et il avait vu ses amis(es) dans un état épouvantable … Il n’était pas mieux soit dit en passant. Cependant, aujourd’hui, ce genre de soirée ramenait à une certaine innocence, une certaine insouciance et ça faisait du bien. « C’est vrai … Tu aimerais retourner à cette époque ? Je te sens un peu nostalgique. » Elrick le regarde cherchant une réponse dans ses expressions, dans ses gestes, savoir s’il était bien ou pas. Il rit ensuite à ce souvenir : « Oh que oui je m’en souviens … Je pense qu’à l’époque aussi elle en aurait été capable mais heureusement pour nous elle ne pouvait pas y aller sans être accompagner. Bon à la place on a dû défaire ce qu’on avait fait et j’ai eu un mal de crâne impossible après ça … » C’était le bon vieux temps mais même aujourd’hui ils se faisaient quelques blagues par-ci par-là.

Il lui tire la langue de façon joueuse : « Et je vais y arriver, tu me connais mieux que n’importe qui … Je n’abandonne pas si facilement. » Un sourire joueur apparait sur ses lèvres avant qu’il ne lève les yeux au plafond du bar : « Tu parles d’un indice toi. Ca peut être tout et n’importe quoi qui provoque le frisson suivant les personnes. » Il rigole ensuite : « Pas sûr que la coupe du monde soit très importante pour tout le monde. » Y comprit lui. Il s’en fout complètement. Le foot, c’est pas vraiment sa passion. Un sourire tendre apparaît sur les lèvres du trapéziste : « Merci, ta compagnie aussi m’est extrêmement agréable. » C’est sincère aussi. Il y a très peu de moment où Elrick ne se sentait pas bien en compagnie de Ziggy … En fait, ça n’arrive jamais. Certes, parfois il y a des moments de gêne lorsqu’il a l’impression qu’il le regarde d’une façon différente ou ce genre de choses.

Ziggy sait comment distraire Elrick. Il exerce sa magie sur lui avec une simple capsule de bière laissé à l’abandon. Elrick ne peut pas faire autrement que de regarder, se laisser absorber par ce monde particulier à Ziggy. Fasciné par le fascinateur il en oublie un peu tout le reste. Ce n’est que quand il lui demande s’il a d’autres idées que le trapéziste se décide. Il réfléchit un instant avant de déblatérer quelque chose. Quelque chose de moquer gentiment par Ziggy. « Ben quoi ? Ca peut être dangereux tu sais ? Tu peux t’étouffer dans du sable. » Il fait une petite moue avant de dire : « C’est ta faute, t’es trop distrayant … » Il le taquine et en même temps c’est vrai. Ses mains et le regard qu’il a lorsqu’il exerce sa magie sont dangereux pour quiconque et surtout pour lui il a l’impression. Il rougit légèrement à la prochaine phrase de son ami et pour cacher cela, il boit un peu. Il a la terrible impression qu’il y a un sous-entendu là-dedans mais tente de passer au-dessus bien qu’il ne puisse pas s’empêcher de répliquer : « Oh vraiment ? Je veux bien que tu me montre ça … Ne suis-je pas le plus sage ? » Il laisse Ziggy approcher sa main sans bouger, il lui fait confiance. Il attrape la capsule qu’Elrick n’avait même pas vu disparaitre et encore moins senti sur lui. Elrick baisse le regard sur ses propres mains manipulé par Ziggy et ça le trouble un peu. Il sent son cœur accélérer et il redresse la tête en entendant Ziggy commencer à chanter. Elrick lève un sourcil tout en ayant un sourire qui éclaire son visage. Ziggy s’amuse et le trapéziste est à deux doigts d’exploser de rire. Pas de moquerie bien sûr. Il n’empêche qu’il est conquis. Il n’arrive plus à se retenir et son rire se fait entendre dans tout le bar. Un fou rire le prend et ses yeux brillent un peu plus. Quand il reprend un peu de souffle il répond : « Toi alors, t’es impossible mais je t’adore ! » Il laisse échapper encore un rire avant de finir son verre en soufflant : « Ouf, tu m’as beaucoup trop fait rire Monsieur le magicien Loyal ! » Il lui offre un clin d’œil et dit : « De toi à moi, t’es franchement sexy quand tu fais ta magie et je te remercie pour le compliment. » Il lance un coup d’œil au bar qui semble s’être arrêté de vivre, un vrai musée Grevin. Il lance un sourire avant de dire : « Mesdames et Messieurs, le cirque de la Lune vous accueille pour un spectacle sous le chapiteau ! Bonne soirée ! » Il s’incline légèrement avant de regarder de nouveau Ziggy : « Tant qu’à faire, faisons notre pub n’est-ce pas ? » Ziggy là profondément perturber car en règle général, il n’aurait pas fait ce qu’il vient de faire bien qu’il ne soit pas spécialement timide. Ses yeux brillent toujours comme un gosse de 10 ans.
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
› posts : 1982
› faceclaim : Will Higginson © rhyiona (vava) tumblr (gif)
› multinick : Raoul le menteur (h. jackman) & Ginnie la voyageuse (c.theron) & Alistair l'aviateur (l. evans)
› âge : 28 ans depuis peu, les années passent trop vite même si chaque nouvelle année lui apporte sa part de bonheur.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : just one more, you ?
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t7105-que-le-spectacle-commence-z http://www.thegreatperhaps.org/t7125-each-of-us-is-exceptional-and-nobody-is-similar-to-the-others http://www.thegreatperhaps.org/t7181-ziggy-the-words-of-my-life http://www.thegreatperhaps.org/u1647 http://www.thegreatperhaps.org/u1685 http://www.thegreatperhaps.org/u1743

Sam 4 Aoû - 15:11


The alcohol fires the soul and the heart.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
elrick & ziggy

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Non pas spécialement. » Ziggy hésite un peu dans sa réponse. C’est sur qu’il est un peu nostalgique de son enfant. De ce temps plein d’insouciance. Mais ce qu’il vit en tant qu’homme lui plait tout autant. Il a plus de responsabilité. Au départ c’était un peu compliqué mais il a toujours été bien entouré. Et puis ses parents sont là pour les aider des ces milliers de taches différentes. « Oui elle avait besoin de papa Niebojewski pour rentrer dans la cage aux fauves. Et maintenant elle te fait ça comme si elle buvait un verre d’eau. Avec une facilité déconcertante. Cela me scie à chaque fois. » Le magicien est admiratif de sa jumelle. De la silhouette qu’elle impose face à ses fauves. Elle est tellement lumineuse quand elle est dans sa cage. « Oui on avait bien douillé, mais bon fallait bien réparer notre connerie. » Il est persuadé que Zyhra non plus n’a pas oublié cette bêtise. Une envie de gamin pas bien méchante. Mais les années passées ne les empêchent pas de se taquiner encore. Même s’ils préfèrent se câliner. Un besoin toujours aussi vorace pour le trio. Même si Ziggy aimerait bien pouvoir serrer Elrick plus amoureusement. Mais ce n’est pas encore pour aujourd’hui.

Mais le magicien ne perd jamais une occasion pour essayer de charmer son ami. Tout ce qui lui tombe sous la main est bon pour éveiller une nouvelle ivresse. Ziggy essaye de le piéger tout en s’amusant et en exerçant son art préféré la magie. Il se met à rire quand Elrick lui tire la langue, il aime cette complicité douce et apaisante. Même si au fond de lui le magicien reste en demande de tellement plus. Il voudrait l’embarquer d’avantage dans son fabuleux voyage. Mais il se contente de ce que la vie lui offre. De ces petits instants grisants. Là c’est au travers du secret de son futur de magie qu’il le fait chavirer. Il apprécie de le voir autant déterminé à trouver l’ingrédient mystère. Vu ce qu’il lui a proposé il se dit qu’Elrick pourrait très bien lui parler de baleine, d’araignée, de vache ou encore de potimarron. D’ailleurs la discussion part dans toutes les directions. « Mais tu ne crois pas que je vais te facilité la tâche non plus. Faut respecter un certain protocole et je ne compte pas déroger aux règles. Après je sais que tu es doué et acharné. Donc tu devrais trouver sans problème. Et je te jure que l’ingrédient mystère fait flipper. » En attendant c’est que de la tendresse qui les enveloppe. Une tendresse sincère sans aucune amertume. Qui se fait plus exquise aux mots échangés et lorsque Ziggy repense à la discussion plus tôt ou le chocolat était venu se glisser dans les ingrédients du tour. Et le regard du magicien se fait plus doux, bercé d’étoiles. « On est fait pour se compléter. » Il sourit se sentant un peu comme un funambule parfois il aimerait se laisser tomber et simplement avouer.

Ziggy n’a pas de carte mais il sait faire valoir son talent avec n’importe quel objet qu’il peut faire danser entre ses doigts. Là son dévolue tombe sur une capsule de bouteille. Mais l’attrait reste le même. Il sait persuader de regarder à gauche alors qu’il joue à droite. Il envoute Elrick avec dextérité sans le lâcher du regard. Un regard qui ne cache en rien ce que le magicien ressent. Il voudrait pouvoir le crier mais le montre à sa façon sans vraiment le dévoiler. Son cœur est parfois hachuré de petits soubresauts que seul lui entend et ne ressent. « Désolé de te faire perdre le fil de ton raisonnement. Mais il est vrai qu’avec du sable tu risques asphyxie. Bon je vais jouer dans la galanterie et ne plus essayer de te perturber. » Enfin avec Ziggy c’est un peu comme souffler dans un violon. Il reste taquin profitant de l’occasion pour frôler la peau de son ami. « Attention je pourrais en abuser. Parce que moi aussi je ne suis plus très sage. » Il en profite encore, le frôle. Éveillant au creux de ses reins des sensations enivrantes donc il aime la caresse. Cela le rend fou d’éprouver ce désir et de ne pas pouvoir l’assouvir. Il lui volerait bien un baiser. Mais il se met à chanter sous les regards interloqués des clients. Attirer l’attention cela plait au magicien et cela fait parti du rôle qu’il aime tenir tous les soirs devant son public. Et puis le regard d’Elrick à cet instant devient tellement précieux que cela le comble de tous les souhaits qu’il pourrait faire. Il serait prêt à braver des ouragans,  à accepter des noyades, juste pour ce regard délicieux. « Je t’adore aussi Elrick. Et j’adore te voir rire. Tu es tellement … » Il cherche ses mots ne voulant pas dire une connerie même si à cet instant il serait partant pour lever le voile sur ce que son cœur recèle. « Tu es tellement Elrick. » Oui pas envie de ce griller par rapport à sentiments. « Sexy moi. Je retiens. » Le magicien soulève ses sourcils jouant un peu plus de son charme. « Et profite ce n’est pas tous les jours comme ça. »

Ils se mettent à rire avant que le trapéziste ne se lève et face le show face aux clients. Ce qui laisse au départ Ziggy silencieux, trop heureux de le voir faire. Une vraie petite distraction donc il ne se lasse pas. Du coup le magicien se lève également saluant à son tour les gens qui se mettent à applaudir. Puis il taquine son ami. « Va falloir que je sois prudent, tu serais capable de me piquer mon rôle de monsieur Loyal. » Il le pousse doucement le frôlant d’avantage. Chaque contact l’électrise avec plus de rage. En plus le parfum d’Elrick bien titiller son être de quoi le faire bien plus chavirer. « On se commande un nouveau verre. Avec une touche d’alcool, cela fera peut être marcher des méninges avec plus de force. Parce que pour le moment tu nages en pleine noirceur. L’alcool mettra surement un brin de luminosité dans ton esprit. » En plus ils boivent rarement, cette idée pourrait les griser mais c’est peut être ce que cherche le magicien.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

(fiche) drvgns. / (ava) SWEET DISASTER


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
" Ce qu'il nous faut faire pour permettre à la magie de s'emparer de nous c'est chasser les doutes de notre esprit. Une fois que les doutes ont disparus, tout est possible. "


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
positive minds › je suis un optimiste
avatar
positive minds › je suis un optimiste


Who you are
› posts : 80
› faceclaim : Harvey Newton Haydon @Nine
› âge : 28 années qu'il foule le sol de la planète bleue. 28 années dans l'écrin d'une grande et belle famille.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t7100-elrick-a-world-a-family-uc http://www.thegreatperhaps.org/t7171-elrick-on-a-tous-au-fond-du-mental-quelque-chose-de-fondamental#303279

Dim 19 Aoû - 22:46

Un sourire éclaire légèrement les lèvres d’Elrick. Ainsi Ziggy ne souhaite pas retourner à cette époque et pourtant, il avait semblé hésiter. Un instant Elrick pensait qu’il allait changer d’idée mais finalement non. Un sourire un peu plus grand démontrant une envie de taquiner son ami vient se dessiner sur ses lèvres : « En même temps, je comprends … La puberté et tout ça, ça ne t’avais pas vraiment épargné hein ? » Il le taquine vraiment car qui n’a pas été touché par la puberté, le changement de voix, les boutons et autres petites choses très peu ragoutante hm ? Il fallait bien qu’il ouvre sa bouche pour ça. Et puis, ils passent à un souvenir d’enfance et Elrick hoche la tête : « J’avoue, c’est pareil pour moi … Les rares fois où je suis allé dedans, je n’étais pas à mon aise. Je préfère 10 000 fois ma piste aux étoiles des airs. Bien que j’aime carrément les animaux mais brrrrr c’est pas pour moi tout ça. » Chaque personne est faites pour quelque chose selon Elrick et être dompteur n’est absolument pas son truc à lui. Sa vie c’est le trapèze, l’adrénaline qui coule dans ses veines à chaque balancement, à chaque fois qu’il attrape quelqu’un, le regard des spectateurs et parfois leur crie de stupeur et puis ensuite, le regard de sa grande famille du cirque. Tout ça pour lui c’est aussi indispensable que l’air que l’on respire. Il hausse alors les épaules avec un sourire : « Mouai mais c’était quand même marrant, il faut l’avouer. » Il aurait adoré laisser mariner un peu Zyhra mais il faut croire qu’ils étaient vraiment trop gentil … ou alors complètement terrifié par elle … à voir.

Et ils continuent de se taquiner tandis qu’il tente de réfléchir à l’ingrédient mystère. Ziggy est terriblement distrayant comme il le lui a dit, son art bien entendu mais il y a aussi son physique très avantageux … entre autre … Si Elrick avait pu se gifler, il l’aurait fait avec plaisir mais cela n’aurait fait qu’attirer l’attention de Ziggy qui lui aurait demandé pourquoi alors il s’est retenu en s’injuriant mentalement. Pour se changer les idées, Elrick fait sa tête de pauvre malheureux : puppy eyes, moue d’enfant. Parfois ça marche sur certaines personnes. « Mais c’est pas juste ! » Ca c’est l’argumentation d’un enfant de quatre ans et encore. « Et puis quel protocole ? » Elrick lève les yeux au plafond, sa moue se transforme en un sourire : « Mouai, flatte-moi, t’as raison, j’adore ça t’sais ! » Non, il n’est absolument pas en colère contre Ziggy, il le taquine simplement, il a envie de voir si ça marche ou pas. Il pose son coude sur la table et pose son menton dans la paume de sa main, regardant avec insistance Ziggy. Soudain, il se redresse : « Me dis pas … » Il reste un instant silencieux avant de dire : « Me dis pas que tu vas en fait disparaitre pour réapparaitre dans la cage des fauves à l’extérieur du chapiteau ? » Non parce qu’en vrai, ça ferait vraiment flipper pour le coup et Elrick ne serait vraiment pas bien pour le coup. Le regard du trapéziste se fait plus tendre avant de lever plusieurs fois les sourcils avant de dire : « Ne le savais-tu pas ? Je suis choqué ! » Il met la main sur son cœur pour démontrer son « choc ». Cependant, Elrick sait que ce que dit son frère de cœur est vrai, ils se complètent à merveille.

Après cela, son cerveau à fait game over ou error 404 c’est selon au vu du spectacle qu’offrait Ziggy et son talent de magicien. Ce n’est vraiment pas juste de déstabiliser quelqu’un comme ça. Ziggy sait parfaitement qu’Elrick a toujours adoré ses tours de close-up et là, c’est vraiment du close-up vu que c’est sous son nez que tout se déroule. D’ailleurs, il s’en plaint au coupable et Elrick en rigole : « Alors là, je ne suis pas sûre que tu puisses tenir ce que tu viens de dire. » Elrick penche légèrement la tête sur le côté avant de réfléchir un instant pour ensuite poser cette question existentiel : « Parce que tu as été sage un jour ? » C’est ainsi chez eux la plupart du temps, ils ne peuvent pas s’empêcher de s’envoyer de gentilles vacheries –parce que ce n’est jamais méchant, juste une belle dose de taquinerie-. Le trapéziste à encore cette impression … Cette impression que son ami ne lui dit pas tout, qu’il y a parfois des sous-entendu dans ses mots, dans ses gestes –si tant est que les gestes puissent avoir des sous-entendus mais vous m’avez comprit-. Lorsqu’il le frôle, cette impression se fait féroce mais lorsqu’il chante, il se dit qu’il pense vraiment trop, qu’il est un peu parano probablement. Ca le soulage et en même temps en lui se dispute plusieurs sentiments dont un qui le surprend : il est déçu … Déçu que Ziggy n’est fait que le frôler, déçu que soudain toute l’attention du Daisy se retrouve sur eux … sur Ziggy alors qu’il voulait être simplement, seulement avec lui. Mais le voir comme ça enlève tout sentiment négatif et bientôt il se retrouve avec un grand sourire avant d’avoir un vrai fou-rire. Il était vraiment incroyable. Les yeux du circassien brillent comme les étoiles de la piste qu’il foule chaque jour. Il répond alors dans un grand sourire : « Je suis rassuré d’être moi, j’avais peur d’être quelqu’un d’autre ! » Il lui offre un clin d’œil avant d’ajouter : « Merci ». Il hoche de la tête et ajoute un : « Ouaip, tu l’es, tu devrais le savoir depuis le temps. » Elrick sait parfaitement que Ziggy plaît à pas mal de personnes –y comprit des filles qui sont déçues quand elles découvrent qu’il n’a d’yeux que pour les hommes-.

Ils font le show devant les clients du Daisy avant de se réinstaller à table. La vie reprend le court normal, chacun reprend le fil de leur discussion et c’est mieux ainsi. Elrick lève les mains et dit : « Ah non votre Honneur, je ne piquerais jamais le rôle destiné à un ami. Je ne pense pas être le plus à même de le faire. » Monsieur Loyal pour Elrick, c’est Ziggy et personne d’autres. Il ne s’imagine pas dans ce costume à présenter les numéros, à faire patienter le public pendant que les assistants installent rapidement les accessoires pour le prochain numéro. Nop, définitivement. Il lève ensuite un sourcil : « Heu l’alcool c’est pas censé faire le contraire justement ? Enfin, ça va si c’est qu’un verre je suppose. » Parce qu’ils n’ont pas l’habitude de boire, parce que l’alcool n’a jamais réellement attiré Elrick avec sa tendance à brûler la langue et la gorge. « Mais tu sais, j’ai toujours l’esprit lumineux mon cher et tendre Ziggy ! » Il lui tire la langue avant d’appeler le serveur pour lui demander un Bloody Mary. Le Bloody Mary est un savant mélange de jus de tomate et de jus de citron avec de la vodka. Un mélange détonnant mais plutôt bon quand il est bien préparer. Plutôt fort aussi, il va falloir qu’il mange un truc après. Il attend que Ziggy commande et que le serveur parte pour continuer : « Je réfléchi encore à ce que je vais pouvoir dire en ingrédient secret ou comme connerie, c’est selon les versions. » Un rire s’échappe de sa gorge. « Du coup, je m’approche pas du tout de ce que c’est hm ? » Il soupire et regarde le plafond, faisant tourner ses méninges.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Who you are
Bad Karma





Revenir en haut Aller en bas
When the friendly vengeance slips.. Zigrick 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sauter vers: