AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

When the friendly vengeance slips.. Zigrick 2

Aller à la page : Précédent  1, 2
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
› posts : 1982
› faceclaim : Will Higginson © rhyiona (vava) tumblr (gif)
› multinick : Raoul le menteur (h. jackman) & Ginnie la voyageuse (c.theron) & Alistair l'aviateur (l. evans)
› âge : 28 ans depuis peu, les années passent trop vite même si chaque nouvelle année lui apporte sa part de bonheur.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : just one more, you ?
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t7105-que-le-spectacle-commence-z http://www.thegreatperhaps.org/t7125-each-of-us-is-exceptional-and-nobody-is-similar-to-the-others http://www.thegreatperhaps.org/t7181-ziggy-the-words-of-my-life http://www.thegreatperhaps.org/u1647 http://www.thegreatperhaps.org/u1685 http://www.thegreatperhaps.org/u1743

Lun 20 Aoû 2018 - 18:16


The alcohol fires the soul and the heart.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
elrick & ziggy

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le temps de leur jeunesse est terminé. Mais pas de regret. Certaines choses ont changé, d’autre sont restées les mêmes. Comme le sourire d’Elrick. Ziggy le trouve toujours aussi adorable et même plus. En tout cas ils ont bien profité ensemble, ils s’en sont dépatouillés. Toutes ses années ont été bercées de bons et de mauvais moments mais c’est le principe de la vie en elle-même. Par contre le magicien fronce les sourcils quand son ami le taquine sur les effets de la puberté. « Je crois que tu as plus morflé que moi de ce côté-là. » A son tour de le taquiner tout en éclatant de rire. « Faut l’avouer Zyhra a bien plus de "couille' que nous sur ce coup là. » Il préfère largement se trouver enfermé pour son futur tour avec des serpents, qu’avec les fauves de sa jumelle. La seule chose qui vraiment le pousserait à rentrer dans la cage sans faire réfléchir son esprit. Ce serait de voir Zyhra en danger. Là il oublierait toute notion de sécurité. Ils profitent pour se remémorer une bêtise qu’ils avaient faite ensemble à Zyhra. Ils ont quelques sketches un peu burlesques à leur actif. « C’est vrai que l’on n’a pas toujours usé de délicatesse. Mais bon elle finissait à chaque fois par nous embrasser. » Ziggy pourrait être même jaloux du nombre de baiser que Zyhra et Elrick ont échangé.

Mais les deux amis ne sont pas spécialement là pour parler du passé. Même si c’est amusant. Enfin pour Ziggy c’est bien plus amusant de perturber les pensées d’Elrick. Du coup il use de magie, rien de bien compliqué, pas une grande illusion. Mais vu l’agilité de ses mains, le trapéziste en oublie la recherche de l’élément mystère. Et le magicien s’amuse de voir son regard s’habiller de rêve. Pour lui il est toujours prêt à faire une séance de passe passe gratuite vu que les clients du bar en profite aussi. Il l’embrouille de ses mots et de ses gestes. Le trouble même en chantant. C’est tellement délicieux de voir Elrick se laisser happer par le mouvement de ses doigts. Ziggy sent l’euphorie de son ami qui réagit comme un môme. Et ce sentiment renforce les battements du cœur du magicien. Ils se font plus amples. Plus fous. Cela le fait atrocement souffrir de se sentir aussi impuissant. Il voudrait parfois lui avouer tout simplement qu’il l’aime. Mais il a trop peur de le perdre pour le faire. Alors Ziggy se contente de son amitié et profite de ces moments privilégiés qu’ils partagent. Des moments qu’il rend plus exquis, ce ne sont pas des miracles mais des morceaux de vie précieux. « Non mais tu ne veux pas non plus que je te fasse une tartine de beurre de cacahuètes. Ou que je t’achète des bonbons pour te faciliter la tache. Tu aimes peut être la flatterie mais cela n’a pas l’air de rendre ta tête plus productive. » Il sourit quand il voit la position qu’Elrick prend. Ziggy doit faire gaffe sinon il va finir par baver. Et il éclate de rire quand il lui donne sa nouvelle idée. « Je n’y avais pas pensé à celui là. Va falloir que j’y réfléchisse. » Ziggy se moque gentiment de son ami. Déjà que son imagination n’est jamais tari niveau tour, si en plus Elrick lui en donne d’autre et bien la soirée est loin d’être terminée. « Encore une fois tu es complètement à côté. Je ne vais pas non plus sortir d’un robinet en maillot de bain avec du maquillage partout et une cravate autour du cou. Avec un trophée à la main et une aubergine sur la tête. Je sais c’est idiot mais bon j’essaie de t’aider un peu. » Ou carrément de se foutre de sa tronche mais bon Ziggy adore piquer Elrick. Et là il lui laisserait bien des dizaines de coussins de couleur zinzolin juste suite à sa réponse. Mais bon il se contente de lui tirait la langue. « Idiot va. »

Ziggy continue la manipulation. Il use et abuse de son talent. Toujours au détriment de l’attention de son ami. Il voudrait le voir chavirer d’avantage. L’envouter. L’enivrer. « J’adore te perturber tu es mon cobaye préféré. » Il lui fait un clin d’œil. « Je pense que je suis plus sage que toi. Ou pas. » Le magicien adore le faire perdre le nord. Le voir plein d’interrogation. Elrick a cette particularité d’être hyper réceptif et pourtant il ne voit pas l’évidence. Parfois Ziggy ne peut plus commander ses mouvements quand il est face à son ami. C’est toujours très compliqué pour lui de ne pas rendre la brulure de ses caresses encore plus incendiaire. Ziggy aimerait tellement qu’Elrick comprendre que la relation qu’il voudrait voir naitre entre eux ne sera jamais nuisible à leur amitié. A l’essence même du trio. Enfin il ne désespère pas d’y arriver un jour. « Non j’aime trop mon Elrick pour l’échanger contre un autre. » Ses doigts serrent un peu plus sa main. Son pouce glisse même contre sa peau. L'électrisant un peu surtout aprè avori glisser le verbe "je t'aime" dans ses paroles. « De rien. » Leurs regards se croisent. Le magicien sent son cœur s’arrêtait. Il ne répond pas à sa phrase. Il pense juste que c’est à travers ses yeux qu’il voudrait être sexy. Les autres sont justes des histoires qui passent. Alors qu’Elrick pourrait être son histoire.

En tout cas les clients présents apprécient le petit tour. Et Ziggy, même si à la base fait son tour juste pour Elrick, se laisse prendre par l’ambiance. « Je suis sur que tu t’en sortirais très bien. Tu as la classe pour El. » D’ailleurs il profite qu’il se lève pour profiter de ses courbes. Il se maudit parfois d’avoir ses instants de fragilité teintés d’un brin de tristesse. Puis ils reprennent le court de leur discussion. Le magicien revient sur l’ingrédient mystère et il propose même une idée pour que les méninges d’Elrick travaillent mieux. « Mais non l’alcool cela fait les idées claires. » Il espère surtout que peut être cela pourrait l’éclairer sur ses sentiments. Pas qu’il souhaite lui passer la bague au doigt ce soir. Mais si Elrick pouvait avoir un éclair de lucidité et pas sur le tour, cela rendrait le magicien heureux. Il pourrait même se transformer en danseur pour la joie des clients. Ou en takahés et s’envoler pousser par cette réaction. « Non pas toujours mon cher Elrick. » Il y a un sujet où il est bien loin de la luminosité. Ils passent leur commande et Ziggy prend le même cocktail que son ami. Au moins même dose d’alcool et même prise de risque. « J’adore tes conneries. Et je t’ai donné quelques indices de plus tout à l’heure. Je peux rajouter que je ne finirais pas non plus en petite culotte avec un collier de prune et de kaki. Je n’aurais pas de tatouage. Il y aura peut être une odeur particulière. Et pour te donner plus envie de trouver. » Il tape sur la table comme un roulement de tambour. « Je te fais un massage privé en cas de bonne réponse. » Si avec tous ces renseignements plus ou moins fous, Elrick ne trouve pas, Ziggy risque fort de déprimer. Même si il va falloir que le trapéziste soit quand même super doué pour résoudre le problème. « Non tu es au pôle nord même. » Et le serveur revient avec leur cocktail. La soirée va pouvoir vraiment commencer. Ou peut être prend un tournant différent. Comme finir bourré par exemple.





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

(fiche) drvgns. / (ava) SWEET DISASTER


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
" Ce qu'il nous faut faire pour permettre à la magie de s'emparer de nous c'est chasser les doutes de notre esprit. Une fois que les doutes ont disparus, tout est possible. "


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
positive minds › je suis un optimiste
avatar
positive minds › je suis un optimiste


Who you are
› posts : 80
› faceclaim : Harvey Newton Haydon @Nine
› âge : 28 années qu'il foule le sol de la planète bleue. 28 années dans l'écrin d'une grande et belle famille.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t7100-elrick-a-world-a-family-uc http://www.thegreatperhaps.org/t7171-elrick-on-a-tous-au-fond-du-mental-quelque-chose-de-fondamental#303279

Jeu 23 Aoû 2018 - 22:16

Il lui tire la langue mais il n’avouera pas que c’est vrai qu’il avait bien morflé. Autant que lui ou plus il ne sait pas vraiment mais c’est vrai qu’il avait morflé, comme tous les garçons à la puberté. Entre la voix qui part en quenouille, les boutons, la crise de l’adolescence, les phéromones et la taille qui change, il n’avait pas forcément un bon souvenir de la puberté … De son adolescence si mais la puberté, il n’y pensait plus depuis longtemps. Il passe donc à autre chose comme si de rien n’était. Il rigole à son tour lorsque Ziggy parle de sa sœur : « Alors là, c’est sûr. » Il se souvient de toutes les bêtises qu’ils ont pu faire tous les deux dans le dos de Zyhra et surtout à ses dépens et un sourire tendre pour les enfants qu’ils ont été. « C’est vrai … Mais avoue qu’on rigolait bien quand même avec toutes les conneries qu’on a pu faire. J’me souviens aussi qu’à chaque fois que j’avais un bisou ou un câlin de Zyhra, tu boudais un peu. Je te volais ta frangine et ça te plaisais pas. » Mais il était mignon Ziggy quand il boudait. Cela l’avait toujours fait beaucoup rire et clairement, parfois, il le faisait exprès.

Ziggy lui vend du rêve grâce à son talent et Elrick l’admire jouer avec une simple capsule comme un enfant joue avec ses poupées ou avec ses voitures. Ca à l’air tellement simple et pourtant il sait Elrick, il sait tout le travail qu’à fait Ziggy pour en arriver là où il est. Cependant, actuellement, il l’oublie complètement, tel le spectateur dans un cirque, il regarde, les yeux pleins d’étoiles, oubliant à peu près tout pendant un instant. C’est aussi ça qu’il aime dans les métiers du spectacle : faire oublier aux spectateurs tous les problèmes de la vie. Ziggy y arrive. Il rigole en écoutant le magicien puis répond : « Du beurre de cacahuète ? Pourquoi est-ce que tout le monde parle du beurre de cacahuète ? Je vais faire une intolérance à ce truc avant même d’en manger moi ! » Et oui, il était à ce point sensible. Ou pas. « Mais j’veux bien des bonbons Papounet chéri. » ajoute Elrick avec une petite voix avec de lui faire un clin d’œil. Chacun son tour après tout n’est-ce pas ? Finalement, le trapéziste propose quelque chose et il ouvre de grands yeux avant de dire : « Ah non surtout pas ! Je ne pourrais plus fermer l’œil de la nuit si jamais tu nous fais un truc pareil. C’pas possible ! » Non vraiment, ce n’était pas une bonne idée. Il n’aurait jamais dû dire ça, ça donne trop de mauvaises idées à son ami de toujours. Brr rien que d’y penser, ça lui fait peur. Et puis Ziggy lui fait imaginer des choses et il met une main devant ses yeux et lève l’autre, un sourire aux lèvres, il est à deux doigts d’avoir une crise de rire : « Oh mon Dieu, je viens de visualiser tout ce que tu viens de me dire. Tu vas m’achever sérieusement. » Il ne peut pas retenir un gloussement de rire, ça fait pas viril mais tant pis.

Il reprend finalement le contrôle de lui-même et se reconcentre sur les mains de Ziggy et sur la capsule. Il fronce légèrement le nez mais ne répond rien au fait qu’il soit le « cobaye » du magicien. Mais il ne peut pas s’empêcher de répondre par la suite : « Oh je sais que tu m’adore mais la réciproque est vrai. » Crétin d’Elrick c’est tout ce que j’ai à dire. Il lui sourit, fier de lui et leur regard se croise pour partager un moment de pur complicité. Et peut-être autre chose sur lequel il n’arrive pas à mettre le doigt. Après s’être donné en spectacle, les deux amis se sont réinstallés sur leur chaise respective : « Nan, j’crois pas. Je ne serais pas à l’aise ni quoi faire de mes grands bras sur la piste. Je te laisse la place de Monsieur Loyal avec grand plaisir. » Il bouge ses bras en faisant de petites vagues pour montrer ce qu’il veut dire par là. C’est bien plus facile de savoir ce que l’on en fait dans la vie ou sur un trapèze que sur une piste où il faut faire monter l’attente, le suspens pendant que d’autres personnes fabriquent le décor pour le futur rêve n’est-ce pas ? En tout cas, c’est ce que lui pense.

Ziggy propose qu’ils prennent de l’alcool arguant que cela lui permettrait peut-être de mieux réfléchir. Elrick n’est pas convaincu que l’alcool à faire carburer le cerveau mais il accepte de boire un petit peu. Ce n’est pas un grand buveur d’alcool et donc il ne le tient pas vraiment. Le trapéziste dit alors qu’il a toujours l’esprit lumineux sur le ton de la plaisanterie et le magicien lui répond que non. Avec un léger sourire, il lui demande : « Sur quel sujet je n’ai pas l’esprit lumineux pour que je puisse améliorer ces zones d’ombres alors ? » Oui, il a vraiment dit cela. Et puis, ils passent commande et à sa grande surprise, Ziggy prend la même chose que lui mais ça le fait sourire. Le serveur repart et Elrick incline légèrement la tête : « Je vous remercie de votre compliment et de vos indices ô grand seigneur. » Il a un grand sourire avant qu’il ne croise les bras : « Une odeur particulière hm ? Pas de culotte, pas de tatouages, pas de maillot de bain, pas de cravate, pas d’aubergine, pas de trophée, pas de tatouages, pas de collier de prunes … » Voilà un résumé de ce qu’il lui a dit précédemment tandis que dans son esprit, il tente de se souvenir de toutes les propositions qu’il a déjà faites. Il demande alors : « Cette odeur, elle pue ou ça sent bon ? » Oui parce qu’une odeur particulière peu sentir bon aussi hein donc il préfère demander même s’il ne sait pas s’il va répondre à cette question. Il attend ensuite sa proposition et il a un petit sourire rêveur : « Ouh, un massage pour mes vieux os, c’est plutôt bien pensées, j’avoue j’accepte avec plaisir. » Un nouveau clin d’œil à son ami. Il demande quand même s’il est proche mais apparemment ce n’est pas le cas. C’est vraiment difficile comme devinette !

Le serveur revient, pose les verres et Elrick lui demande : « Excusez-moi, est-ce que vous avez de quoi manger avec ? Ou au moins grignoter s’il vous plaît ? » On ne sait jamais et puis il ne faut jamais boire le ventre vide. Le serveur hoche la tête et s’en va chercher ce qu’il faut. Elrick attrape son verre et le soulève afin de pouvoir trinquer avec son ami : « A nous et au cirque de la Lune. » Il boit une gorgée de son cocktail. Il est corsé le sien. Ils ont mis plus de vodka que de jus de tomate il a l’impression. Le serveur pose quelques trucs sur la table, Elrick le remercie et il s’éloigne. Elrick attrape une saucisse qu’il avale sans autre manière. « Bien alors revenons à ton numéro … Tu vas être enfermé dans une boîte. Tu vas avoir une camisole de force. Dans cette boîte il va y avoir quelque chose en plus et il y aura peut-être une odeur particulière … Ca peut être tout et n’importe quoi en fait … A condition que ça rentre dans cette boîte … » Pour le moment il sèche mais cela ne veut pas dire qu’il abandonne.
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
› posts : 1982
› faceclaim : Will Higginson © rhyiona (vava) tumblr (gif)
› multinick : Raoul le menteur (h. jackman) & Ginnie la voyageuse (c.theron) & Alistair l'aviateur (l. evans)
› âge : 28 ans depuis peu, les années passent trop vite même si chaque nouvelle année lui apporte sa part de bonheur.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : just one more, you ?
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t7105-que-le-spectacle-commence-z http://www.thegreatperhaps.org/t7125-each-of-us-is-exceptional-and-nobody-is-similar-to-the-others http://www.thegreatperhaps.org/t7181-ziggy-the-words-of-my-life http://www.thegreatperhaps.org/u1647 http://www.thegreatperhaps.org/u1685 http://www.thegreatperhaps.org/u1743

Ven 24 Aoû 2018 - 17:01


The alcohol fires the soul and the heart.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
elrick & ziggy

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Les souvenirs de leur jeunesse égrainent leur conversation. Cela enchante leurs esprits d’une douce euphorie. Ils en ont fait des bêtises, mais cela n’a jamais brisé leurs illusions. Ni mis de regret dans la suite de leurs vies. Ziggy est des plus heureux d’avoir partagé toutes ces petites choses avec Zyhra et Elrick. Et de voir certains de ses rêves réalisés et même au delà. Il y a juste une ombre au tableau qui parfois le remplit de tristesse c’est le fait qu’Elrick ne voit rien de ses sentiments profonds et sincères. Il ne perd pas espoir, il y croit le magicien, comme une exaltation à sa vie qui est déjà bien trépidante avec sa vie d’artiste. Mais avoir Elrick pour partenaire serait la cerise sur son gâteau. Enfin en attendant il se contente de ces moments ou la tendresse caresse leurs conversations. Même si parfois elles viennent faire apparaitre une brulure adorable et pleine de délicatesse dans le cœur de Ziggy. « C’est vrai que j’étais un peu jaloux de vos câlins à répétition et je le suis encore. » Il se retient de dire "mais pas pour les mêmes raisons". Parce que oui enfant cette jalousie n’avait pas le gout que celle qui le traverse maintenant. Enfin tant que c’est juste à sa jumelle que son ami adore de genre de privilège cela ne lui pose pas trop de douleur. Avec les autres filles c’est atrocement plus douloureux. Mais il ne peut pas y faire grand-chose le magicien. A part kidnapper Elrick et lui dire la vérité en face. Mais ce n’est pas le moment.

Du coup Ziggy l’ensorcelle autrement comme en usant de la dextérité de ses doigts. Cela envoute rapidement Elrick et il aime le voir pris au dépourvu face à ses mouvements. Certains pourront dire que c’est une particularité de Ziggy pour lui c’est un talent inné qui lui demande quand même pas mal d’heure d’entrainement. Et là il abuse sans aucune modération. Il aime le regard que son ami pose sur lui, il a même envie de l’embrasser. Cela mettrait encore plus de piment dans le jeu, mais ils sont exposés au regard des clients et il veut que le moment du leur premier baiser soit encore plus magique. « Parce que le beurre de cacahuètes c’est bon, comme le pain perdu ou les bonbons. Et je vais t’en foutre des Papounet chéri moi. » Il répond sur un ton taquin qui part plus vers le rire, comme souvent quand ils s’amusent à délirer tous les deux. Le magicien en profite pour parler de son futur tour, jouant à fond dans le mystère et provoquant tout un tas d'interrogation pour son ami. Cela le fait trop rire de le voir essayer de se dépatouiller des indices qu’il distille. Indices un peu fous voir beaucoup. « Je ne veux pas que tu en fasses des cauchemars. Remarque je pourrais te tenir compagnie pour la nuit au cas où. » Il lui sourit alors qu’Elrick se cache les yeux. Il le trouve encore plus séduisant. Le magicien se mord la lèvre, cachant le désir qui se fait parfois plus ample. Si ample que cela pourrait le dévorer tout entier. Mais il n’éprouve aucun problème à ressentir tout ce bonheur, même s’il l’éprouve seul. Ziggy pense que ce serait un miracle si Elrick comprenait. Mais après tout un jour qui sait, le miracle pourrait bien se réaliser comme par magie. En tout cas c’est l’espoir que garde le magicien au fond de lui.

Ziggy continue, essayant de distiller encore et encore quelques mots de ci de là. Mais bon Elrick ne voit que la base logique dans les paroles de son ami. Pas ce qu’il y a derrière. Bon aussi il serait peut être plus facile, si il n’usait pas de rébus et qu’il y allait franchement. Mais cela ne sera pas pour ce soir. Même si certaines sentiments sont réciproques, logique entre deux amis d’enfance. Moins évident quand l’ami voudrait devenir l’amoureux. Le partenaire. Le compagnon de route. L’amant. « Ah là tu ressembles plus à un singe qu’à un monsieur Loyal. Et cela te va bien je trouve. » Bien entendu il ne pense pas à ces petits singes que l’on voit parfois qui pour quelques sucreries jouent les danseurs. Avec comme costume, une culotte kaki ou prune, une cravate et un képi sur la tête. Mais plus comme un superbe singe plein de grâce. Mais bon il préfère son Elrick en Elrick.

Cette soirée est vraiment délirante et cela promet de ne finir de si tôt vu que Ziggy décide de commander de l’alcool. De quoi faire marcher le cerveau d’Elrick, enfin c’est l’excuse qu’il balance. Il ne va pas prendre un verre de scotch, mais il part sur le même cocktail que son ami. « Tu as peur que l’alcool fasse un trou dans ton estomac. » Mais il est vrai que c’est plus prudent, surtout qu’ils n’ont pas l’habitude d’en boire. Ils trinquent. « Oui à nous et à notre belle famille. » Le regard du magicien a du mal à lâcher celui d’Elrick. Cela le déroute parfois mais il a besoin de sa dose pour survivre, même si parfois il se dit que cela pourrait devenir nuisible. Enfin plus pour Elrick que lui ou l’inverse il ne sait pas trop. Il ne sait même pas comment le prendrait Elrick s’il apprenait la teneur de ses sentiments. Est-ce que cela pourrait mettre en péril leur amitié ? Un instant il semble perdu alors que l’alcool descend dans sa gorge et qu’Elrick fait le point sur ce qu’il sait par rapport à l’ingrédient mystère. Il ne répond pas tout de suite encore pris par ses pensées. « Euh oui .. je t’ai parlé d’odeur. » Il a dit tellement de connerie qu’il est un peu perdu sur le coup. « Alors en effet je vais être coincé dans une camisole. Puis enfermé dans la boite en verre et puis l’élément mystère va venir se déverser doucement pendant que j’essaierai de me détacher et .. putain c’est quand même fort ce truc. » Du coup il attrape lui aussi une saucisse qu’il avale rapidement. « Je peux te dire que c’est vivant. » Il lui fait un clin d’œil et avale une autre gorgée. Oui c’est vraiment fort. Mais Ziggy compte bien finir son verre.






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

(fiche) drvgns. / (ava) SWEET DISASTER


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
" Ce qu'il nous faut faire pour permettre à la magie de s'emparer de nous c'est chasser les doutes de notre esprit. Une fois que les doutes ont disparus, tout est possible. "


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
positive minds › je suis un optimiste
avatar
positive minds › je suis un optimiste


Who you are
› posts : 80
› faceclaim : Harvey Newton Haydon @Nine
› âge : 28 années qu'il foule le sol de la planète bleue. 28 années dans l'écrin d'une grande et belle famille.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t7100-elrick-a-world-a-family-uc http://www.thegreatperhaps.org/t7171-elrick-on-a-tous-au-fond-du-mental-quelque-chose-de-fondamental#303279

Mar 11 Sep 2018 - 22:32

Elrick sourit à cette évocation de jalousie de la part de son ami. Il se souvient parfaitement de la tête que Ziggy tirait lorsqu’il attrapait Zyhra dans ses bras pour un câlin. Parfois, il le faisait sans raison pour le simple plaisir de la taquiner, il l’avoue sans problème. Cela le faisait beaucoup rire il devait bien le dire. Ses yeux s’éclairent devant ce souvenir, brillent d’une malice enfantine. Il adorait encore le faire bien entendu mais il lui arrivait aussi de donner un câlin ou un bisou à Ziggy de temps en temps. Il avait d’ailleurs envie de le faire maintenant aussi bien pour se faire pardonner que par pur et simple envie mais il se retient parce que devant des inconnus et sans réel « action » qui puisse faire qu’il le câline, ça ferait bizarre … A la place il dit : « Awwww pauvre bébé, il se sent délaissé. Tu veux un câlin ? » Toujours dédramatiser une situation. Il lui offre un clin d’œil en compensation … compensation de quoi ? Du fait qu’il n’aura pas pour le moment de câlin … Si on peut appeler cela une compensation.

Ziggy l’envoute grâce à ses talents mais ils arrivent tout de même à parler … Evidemment, ça parle de bouffe, ça se taquine à chaque instant et Elrick dit : « Arrête de parler de pain perdu ou de bonbon Papounet chéri, je commence à avoir faim moi ! » Une nouvelle fois il utilise cette expression, juste pour le faire enrager ou plutôt pour le taquiner parce qu’au final ce n’est pas méchant du tout. En plus, le plus « papounet » serait plutôt lui vu qu’il est plus vieux … de quelques mois seulement cependant. Bien qu’il s’en vante la plupart du temps, là, il joue avec Ziggy et au final l’âge n’a que très peu d’importance. Ils repartent sur le futur tour de Ziggy puisque c’est un peu le but de la soirée : tenter de trouver l’ingrédient qui viendra le pimenter. Sans grand succès pour le moment … Ziggy lui distillait des indices au fur et à mesure enfin, si on peut appeler cela des indices vu que c’était plutôt très loufoque et très peu probable sauf s’il faisait un tour de magie burlesque mais apparemment ce n’était pas dans ses plans. En attendant, ça fait rire Elrick mais il rougit fasse à la dernière remarque de Ziggy. Il est déstabilisé pendant quelques secondes avant de répondre : « Tu es un amour Papounet chéri. » C’est ce que font aussi les pères lorsqu’un enfant fait un cauchemar, l’accompagner jusqu’à ce qu’il retrouve le sommeil … Enfin, quand on a la chance d’avoir un père qui s’occupe de vous … ou que vous ayez la chance de savoir qui il est … S’il dit ça, c’est pour diluer ce qu’il ressent : à la fois de la joie, de l’excitation et de la gêne en plus d’avoir son cœur qui frappe un peu plus à la porte de sa cage thoracique.

Ils se donnent ensuite en spectacle faisant un peu de pub au passage pour le Cirque, c’est toujours sympa et Ziggy lui dit qu’il pourrait être Monsieur Loyal mais Elrick ne se sentirait pas à sa place avec ce costume rouge en queue de pie. « Oh yeah ! Je suis le roi des singes ! Le roi Louie ! » Il parle bien évidemment du singe dans Le Livre de la Jungle de Disney. « Oh pupidou j’voudrais marcher comme vous et parler comme vous, faire comme vous touuuut … Un singe comme moi pourrait je crois être bien plus humain qu’vous ! » Il claque ses doigts dans le rythme approximatif de la chanson. Ben quoi ? Il n’y a pas que Ziggy qui puisse chanter des chansons de Disney. Il éclate ensuite de rire comme un môme. « Je crois qu’on va passer par tous les Disney ce soir ! Zyhra serait contente si elle était là. » Zyhra aussi aimait les Disney et ils avaient tellement regardé les Disney ensemble qu’ils savaient quel Disney était le préféré de l’autre. Même aujourd’hui ils les regardaient encore. On ne perd jamais complètement son âme d’enfant … Surtout quand on vit dans un Cirque.

Et puis, ils finissent par commander de l’alcool ce qui est assez rare pour être souligné d’ailleurs. Ils savent s’amuser avec ou sans alcool. D’ailleurs ne dit-on pas que sans alcool la fête est plus folle ? Mais pour une fois hein. Autant s’amuser jusqu’au bout même s’il va falloir attendre pour reprendre la route en moto, il n’a vraiment pas l’intention d’avoir un accident surtout avec Ziggy avec lui. Dans tous les cas il rétorque : « Nan, c’est juste que j’ai faim. » Oui, enfin, il n’y a pas que ça c’est vrai … C’est aussi pour éponger ce qu’il va boire. Ils trinquent à eux et à la famille avant qu’Elrick n’avale une gorgée de ce cocktail rouge. Il fait ensuite le point sur ce qu’il sait. Il penche la tête sur le côté, Ziggy à l’air un peu ailleurs d’un coup et il sourit : « Ah ben dis donc ! Tu es déjà pompette Zig’ ? » Elrick est débile, pardonnez-le … Il mange une nouvelle fois puis bois un coup avant de s’étouffer. Il pose son verre précipitamment et tousse plusieurs fois et tend la main devant lui pour dire à son magicien préféré que tout va bien. Il finit par reprendre son souffle, les larmes aux yeux. Il se racle la gorge, tentant ainsi de reprendre une voix normal même si celle-ci parait un peu étrangler quand il prend la parole une première fois : « Quoi ? Vivant ? » Il avale et tousse une dernière fois. Sa voix est de nouveau normale : « Vivant ?! » Il n’arrive pas à y croire. Il passe une main sur son visage pour effacer les stigmates de son trouble de la déglutition. « Tu veux dire un animal en fait ? Ou alors c’est une plante carnivore … je sais même pas si on peut appeler ça vivant ce truc … » Il soupire doucement : « N’empêche, me fait pas d’annonce comme ça quand je bois, c’est dangereux pour ma santé … mais désolé de t’avoir inquiéter … » Il lui sourit, rassurant.
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
› posts : 1982
› faceclaim : Will Higginson © rhyiona (vava) tumblr (gif)
› multinick : Raoul le menteur (h. jackman) & Ginnie la voyageuse (c.theron) & Alistair l'aviateur (l. evans)
› âge : 28 ans depuis peu, les années passent trop vite même si chaque nouvelle année lui apporte sa part de bonheur.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : just one more, you ?
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t7105-que-le-spectacle-commence-z http://www.thegreatperhaps.org/t7125-each-of-us-is-exceptional-and-nobody-is-similar-to-the-others http://www.thegreatperhaps.org/t7181-ziggy-the-words-of-my-life http://www.thegreatperhaps.org/u1647 http://www.thegreatperhaps.org/u1685 http://www.thegreatperhaps.org/u1743

Jeu 13 Sep 2018 - 19:11


The alcohol fires the soul and the heart.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
elrick & ziggy

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Ziggy avoue qu’il est jaloux sachant très bien qu’Elrick n’aura aucune idée de l’ampleur de celle-ci. Elle est supportable quand c’est avec Zyhra que son ami partage un câlin. Il sait qu’il n’a rien à craindre de la part de sa jumelle. Elle est tout autre quand Elrick est en compagnie d’une femme. Dans ces moments là elle devient intenable. Les hormones du magicien se font vindicatives dans ce cas là. Mais il est habile le magicien alors il cache derrière un écran de fumée tout ce qui vraiment met à mal sa sensibilité. Bien entendu le trapéziste prend cela sur le ton de la plaisanterie, s’il pouvait se douter à quel point cela parfois fait mal à Ziggy. « C’est ça fous toi de moi. » Son ton reste drôle. Il ne lui en tient pas rigueur parce qu’au fond son ami n’est en rien responsable des sentiments que ressent le magicien. Il l’aime à en devenir fou. Il l’aime en à perdre le gout de vivre parfois. Pourtant il le cache et joue à virevolter avec cette tension en l’émerveillant dans un tour de magie. Une façon de l’envouter, de l’enivrer, de l’ensorceler. Même s’il en rajouterait bien une couche. Comme user d’une potion magique. Mais ils ne sont pas dans un film et la réalité est tout autre.

Et la taquinerie continue entre les deux amis. Ils en usent et en abusent. Même le menu du jour y passe. Surtout le côté sucré de la gourmandise. Éveillant l’appétit d’Elrick. Ziggy adore l’entendre rire. Le voir sourire. Cela rend son regard plus brillant. Regard dans lequel il se perd souvent. S’accrochant à ce point lumineux, une accroche solide. De temps à autre il a la sensation d’y voir des étincelles plus intenses, différentes. Mais il met ces sensations sur le compte de ce que lui éprouve. Douce blague qui lui colle la plupart du temps de bons maux de tête. Enfin là ils s’amusent. Ils profitent. Et le magicien distille même des indices de plus suite à son futur tour. Il doit plus noyer son compagnon de soirée qu’autre chose. Mais l’embrouillage de cerveau c’est son domaine, c’est même un sacré phénomène à ce sujet. Il est prêt à tout pour surprendre son public. A le faire partir sur un chemin avant de bifurquer sur un autre. Il est habile, mais c’est préférable pour un magicien. Espérant que son nouveau tour sera un peu l’achèvement d’une bonne partie du savoir qu’il a acquis au fil des années. Par contre cela reste compliqué de rester sérieux face à Elrick, et puis faut bien le dire il adore le déconcentrer et lui faire tourner la tête. Mais le coup du "papounet" passe avec  plus de difficulté. « Vous  allez finir pendu à votre trapèze monsieur Swindell si vous continuez à m’appeler papounet. » Un rire de plus éclate. Brisant encore une fois le calme éphémère du lieu. Deux vrais gamins et dire qu’ils approchent de la trentaine.

Mais ce n’est pas ce qui fait peur aux deux amis il n’y a qu’à voir comment ils font leur show dans le bar. Sans aucun complexe. Sans aucune gêne. Ils se sentent bien dans leur monde même au milieu des tables et des chaines. Ziggy balance une chanson de Disney et Elrick embraye derrière quand il le compare à un singe. Ils ne sont pas sortis de l’auberge à cette vitesse. Et le magicien le regarde alors que son ami rythme de ses doigts les paroles d’une des chansons du Livre de la Jungle. « Le rôle t’irait à ravir. » Il se joint à lui pour marquer le tempo tout en tapant sur la table. « Oui Zyhra serait aux anges même si elle serait plus Cendrillon ou Reine des Neiges. C’est quoi déjà ? Déchiré. Liberté. Je crois qu’on va finir bourré. Ou je crois que je me suis planté. » Complètement à côté de la plaque mais cela fait encore plus rire le magicien. Quel délire et ils n’ont pas encore bu une seule goutte d’alcool. Si ce liquide coulait déjà dans leurs veines c’était concert privé. « On est des fous quand même mais cela fait tellement de bien. » Et puis un moment partagé avec Elrick c’est comme l’arrivé du printemps. C’est comme jouer à saute moutons. Ou se goinfrer de praline. C’est délicieux et exquis. Et cela excite le magicien comme un abus de caféine. Enfin il sait aussi se tenir et dissimuler cette passion vorace.

En tout cas Ziggy va devoir quand même faire attention parce que l’alcool pourrait bien réveiller sa faim à lui aussi. Mais pas une faim que l’on calme à coup de cacahuètes. « Tu vois je t’ai dis qu’il fallait toujours prendre un bon gouter. C’est comme le petit déjeuner le quatre heure est super important. » Et il lève les yeux au ciel. Il ne s’arrêtera jamais. Parce que putain qu’il aime ça, faire maronner son ami. Il ne peut s’empêcher également de penser qu’il ferait bien de son ami ses quatre heures. Il le dévorerait bien à tous les repas. « Mais non je ne suis pas pompette. Pff. » Cela lui apprendra à penser à Elrick autrement qu’habillé. Ziggy revient sur son tour de magie au moins il gardera son esprit en éveil mais pour une autre raison. Parce que fantasmer sur son ami cela lui fait perdre un peu la boule. Et il ne veut pas que cette discussion se finisse en catastrophe. Et puis il veut garder le mystère un maximum. Il se lève pour taper dans le dos du trapéziste quand il voit que sa gorgée passe de travers. Le mot "vivant" lui a fait un effet de fou. « Désolé c’est vrai que là j’ai mal gérer. Je ne m’attendais pas à ce que tu réagisses comme ça non plus. » Les deux amis reprennent leurs esprits et le magicien reprend sa place. Il en profite pour boire une gorgée de plus. « Bon ça va ? » Et il attend que le trapéziste repose son verre pour continuer. « Oui un truc vivant. Les plantes carnivores je n’y ai pas pensé. Je pourrais avec des insectes comme ça en plus elles auraient de quoi manger. J’imagine la scène. Et le public qui tremble se disant que si elles sortent de la boite en verre elles risquent de venir les bouffer. Hum !! » Ziggy fait celui qui réfléchit en tapotant son doigt contre son menton. « Non pas possible ça. Si les plantes bouffent notre gagne pain. On est mal. Très mal même. » Sa voix est très sérieuse alors qu’il meurt d’envie de rire. Il avale pratiquement tout son verre sans réfléchir que l’alcool ça cogne fort. « Je suis sur que tu ne trouveras pas. C’est impossible que tu penses à ce qui va m’accompagner dans la boite. » Ziggy sifflote défiant Elrick de son regard charmeur. Presque séducteur. Putain qu’il est canon. Attention il va finir par baver. Et l'idée d'enfermer Elrick dans la boite avec lui vient le titiller. La soirée va partir en vrille.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

(fiche) drvgns. / (ava) SWEET DISASTER


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
" Ce qu'il nous faut faire pour permettre à la magie de s'emparer de nous c'est chasser les doutes de notre esprit. Une fois que les doutes ont disparus, tout est possible. "


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Who you are
Bad Karma





Revenir en haut Aller en bas
When the friendly vengeance slips.. Zigrick 2
Aller à la page : Précédent  1, 2

Sauter vers: