AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La vie c'est, dans un même instant, lâcher prise et tenir bon.

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Mar 15 Nov - 19:14

Karma bitch.

Willy Thompson
feat Tyler Hoechlin
nom Thompson, le nom deson père, le seul qu’il lui reste.
prénom(s) Willy, il entend souvent la blague sur les orques, oui oui original.
âge 26 ans mais pas bien mature.
naissance 04 juin 1990 à Sydney.
nationalité Nouvelle Zélande depuis peu.
origines 100% Australien
statut civil Célibataire, adepte des plans d’un soir.
orientation boobsexuel autrement dit hétéro.
profession Livreur de pizza
argent Pas beaucoup mais il s’en sort.
❇ ❇ ❇
Willy il voit la vie en noir, c’est pour cela qu’il a tendance à être de suite sur la défensive, à râler et à être pessimiste. En dehors de cela il lui arrive d’avoir un humour assez sarcastique, il est rancunier mais il a aussi quelques qualité comme étant protecteur, sérieux en dehors des histoires de femmes, il a une certaine écoute et il ne laisserait personne tomber.
murphy's law..
Play with the Fortune Teller.
rien rien rien
C’est simple, il voit la vie en noir, la chanson de Piaf ne s’adapte pas à lui. Il a trop perdu, il ne voit pas le bout du tunnel. Il a essayé de se relever, de se dire que ça irait mais il n’y parvient pas alors il semble avoir laissé tomber.
pseudo, prénom Petit_Biscuit, Cléo âge21 ans.pays, région France, Languedoc Roussillon aka occitanieconnexion 4/7. où as-tu connu le forum ?Bazzart est mon ami. personnage inventé my dear dernière bafouille merci à .Cranberry pour les avatars.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Mar 15 Nov - 19:14

Crois-moi, on l'aura un jour cette putain d'histoire.

« Willy, laisses ton frère tranquille ! » Willy est âgé de quelques années à peine et il joue avec son frère Noëlyan qui est moins âgé que lui. Il est très fier d’être grand frère, il sait que c’est une certaine responsabilité comme lui a dit son père lorsqu’il est allé à la maternité pour voir son petit frère et sa mère. « Je ne l’embête pas, je joue avec lui ! » Bah oui, à part faire le grand frère protecteur, l’avantage d’être grand frère c’est de pouvoir avoir un ami de jeu non ? « Mais il est trop petit chéri pour jouer. » Willy regarda son petit frère et haussa les épaules. Oui peut-être qu’il est trop petit pour gagner et que c’est lui qui va tout remporter mais bon, ce n’est pas si grave que ça si ? « Il pourra jouer très bientôt avec toi, en attendant il faut qu’il dorme. Ton père rentre bientôt du travail, tu pourras lui demander à lui de faire une partie de soccer » Ouais mais son père ce n’est pas son frère. Face à son paternel il est certain de perdre. Soufflant, il finit par partir dehors pour s’entrainer et jouer seul avant que son père ne rentre et accepte de jouer. Il a vraiment hâte de pouvoir jouer avec son petit frère parce qu’en dehors de l’école, vivant loin de la ville et dans un village où il n’y a pas d’enfants de son âge, il a tendance à s’ennuyer. Heureusement, les jeux vidéo sont là pour l’occuper un minimum.

« Willy, ton père a appelé, il vient te chercher demain matin ! » Willy se trouve dans un camp d’été. Jouer toute la journée au soccer, s’amuser avec les potes, c’est vraiment le top. Le jeune homme à treize ans à peine et il est bien heureux que ses parents aient accepté. Mais pourquoi est-ce que son père veut venir le chercher ? Il veut lui briser sa super semaine ou quoi ? Willy n’est pas le genre à être un gamin chiant mais là il compte bien l’être si son paternel vient tout lui gâcher. Pourquoi est-ce qu’il vient lui gâcher les seuls quinze jours où n’est pas libre ? Il lui en a voulu, durant toute la soirée qu’il a passé avec ses potes, profitant qu’il s’agissait de son dernier jour. Il a même refusé de faire sa valise, de repousser le moment fatidique pour la faire, imaginant pouvoir trouver un stratagème pour le faire changer d’avis au dernier moment. Il ne s’attendait pas à la réalité des choses. Finalement ce n’est pas son père qu’il a vu alors qu’il sortait de son lit mais plutôt son oncle, le petit frère de son père. Celui-ci lui a dit de s’asseoir, ce qu’il fit avant de prendre une grande respiration pour lui annoncer « Ton père devait venir te chercher mais il n’a pas eu la force de le faire… Il est resté avec ton petit frère… Ta mère a dû subir une opération en urgence et elle n’a pas survécu sur la table d’opération… C’est compliqué, j’suis désolé gamin ! » Et le voilà en pleur alors qu’il n’arrivait pas à se faire à l’idée encore qu’il ne verrait plus jamais sa mère. Durant son stage d’été, sa mère a appris qu’elle était atteinte d’une tumeur. Alors que les médecins pensaient qu’une opération serait une bonne idée pour vaincre la maladie, malheureusement il y a eu des complications. C’est donc ainsi qu’il perdit sa mère et qu’il s’en voulu de ne pas avoir été présent.

« Les garçons, réveillez-vous, on va arriver ! » Endormit sur un siège dans un avion, Willy mis du temps pour émerger avant que le co-pilote annonce l’atterrissage prochain sur le sol de la Nouvelle Zélande. Ils ont essayé de vivre dans la même maison sans leur mère mais c’était dur, trop dur. Chaque affaire leur faisait penser à leur perte et même si Willy faisait semblant d’aller bien, ce n’était pas le cas. Le nombre de fois qu’il a pleuré seul dans sa chambre, malgré qu’il ne le dise à personne, ne se compte même pas. Le climat était loin du climat qu’elle avait en Australie, quoi que pas tant que ça enfin de compte même s’il faisait tout de même plus froid. Arriver dans non seulement une nouvelle ville mais en prime un nouveau pays va leur faire bizarre à tous les trois à savoir les trois derniers membres de la famille Thompson, les trois hommes de la famille qui n’arrivent pas à se remettre de la perte de la femme qui était leur femme de leur vie. C’est un nouveau départ qui commence, une nouvelle vie et même si Willy se plaint complètement d’avoir dû quitter ses potes et son ancien collège, il est satisfait de ce nouveau départ. Il en avait besoin, plus qu’il ne veut bien l’admettre.

« Ça se passe bien avec mon frère ? Il fait le fier et tout donc avec lui j’peux rien savoir ! » Il dit cela avec un sourire mais au fond elle bouillonne totalement. Tomber amoureux de la copine de son frère, dans le genre cliché on ne fait pas mieux. Bon à la base ce n’est pas exactement comme ça que ça s’est passé. Ils trainaient tous le temps ensembles, voisins depuis qu’ils ont emménagé en Nouvelle Zélande, ils passaient tout leur temps ensemble, si bien qu’il a commencé à éprouver des sentiments pour elle, tout comme son frère en faisait autant. Il le savait, contrairement à son frère qui ne l’a jamais su. Un bisou a été échangé entre Willy et Clyde, il y aurait pu avoir plus mais finalement il a préféré y mettre un mur, laissant sa place à son frère. Est-ce qu’il le méritait plus que lui ? Ca il l’ignore mais jusqu’à maintenant il n’a jamais été vraiment relation sérieuse, il avait donc peur de la faire souffrir si c’est lui qu’elle choisissait. Il a donc choisi pour elle, sans qu’on ait le temps de lui demander quoi que ce soit. « Ouais, ça se passe super bien, et toi ? Comme ça va avec Justine ? » Justine c’est sa petite amie, du moins ça l’était jusqu’à il y a deux heures environs, juste avant qu’il ne vienne chez l’une de ses plus proches amies et confidente. Il n’y avait rien de bien sérieux entre eux et il est assez difficile avec les filles, suffit qu’elles lui prennent la tête et il stoppe tout. Il n’est pas du genre à faire le moindre effort quand ça va mal. La seule avec qui il veut tout de suite arranger les choses lorsqu’il y a des prises de tête à cause de broutilles, c’est Clyde mais elle, il ne peut pas y toucher. Il ne peut pas faire ça à son frère. « Ça va très bien puisqu’on n’est plus ensemble, c’est mieux pour tout le monde ! » Il la voit finalement sourire suite à cette révélation. Il sait qu’elle ne l’aimait pas, alors il prend ce sourire comme une victoire contre son ennemie, s’il savait que c’était pour autre chose, il aurait surement été choqué. En tout cas même s’il ne pouvait pas l’avoir comme il voulait, elle restait l’une de ses plus proche amie mais aussi la copine de son frère donc ils restaient tout de même lié. C’est ça le plus important non ? Ouais… Enfin plus d’une fois il a pensait à s’éloigner d’elle, il valait mieux mais non, il ne voulait pas changer son amitié pour ses sentiments qui finiraient bien par s’estomper avec le temps.

« Alors ? » Willy attendait son frère devant le cabinet du médecin. Les deux frères Barnes viennent de recevoir les résultats des tests qu’ils ont passés. Tous les ans, ils font des tests, pour voir si le gène cancéreux de leur mère est héréditaire chez eux et se développe ou non. Le médecin  souhaite pour une fois les recevoir un par un dans son bureau, contrairement à d’habitude. Mais cela ne l’a pas alarmé. Ça aurait dû. Vu le teint pâle qu’il tire, Willy s’inquiéta immédiatement de l’état de santé de son petit frère. Levant les bas comme s’il venait de gagner un concours, il lui dit finalement « T’as devant toi le grand gagnant du testament de maman. J’ai gagné son cancer. » C’est tout à fait son style, sortir une grosse connerie pour cacher son malaise. Willy lui, resta sur le cul, incapable de dire quoi ce que soit. « Fais pas cette tronche vieux, c’est moi qui suis mourant, c’est moi qui devrait avoir une tête de zombie. » Mais Willy vit bien qu’en prononçant la dernière partie de sa phrase il était sur le point de craquer. Pas du genre à prendre son frère dans ses bras même s’il n’y a aucun doute sur le fait que ses deux-là s’aiment, il vint le prendre dans ses bras, les deux hommes se retenaiet de fondre en larmes suite à cette nouvelle bien inquiétante. « Ne le dis pas à Clyde s’il te plait ! » Willy sait très bien qu’il ne devrait pas le cacher et de ne pas lui dire va le tuer mais il lui doit bien ça quand même. « T’inquiètes pas… Je serai là ! » Oui il sera là. Contrairement à sa mère, il ne compte pas s’éloigner pendant sa maladie. Quitte à stopper ses études de droit pour revenir à plein temps à la maison. Il ferra absolument tout pour son petit frère.

« T’étais où ? » A peine a-t-il mis un pied dans le snack où il avait rendez-vous avec sa copine, Tessa, qu’elle lui prenait déjà la tête. Ils sont ensembles depuis presque dix mois mais ces derniers temps ce n’est plus ce que c’était. Il faut dire qu’avant ils étaient presque tout le temps collés l’un avec l’autre puisqu’elle est elle-même étudiante en droit tout comme lui autre fois mais depuis qu’il a arrêté les cours, il passe tout son temps avec son frère et ce, même en dehors des cours de Tessa. Chacun ses priorités et ses préférences après tout. « J’étais avec Noëlyan ! » Dit-il simplement en venant l’embrasser avant de s’asseoir en face d’elle. Il est en retard c’est vrai mais ce n’est pas la mort. Noëlyan Par contre, c’est la mort qui risque de l’attendre puisqu’aucun traitement ne fonctionne chez lui. « Encore ? Je poireaute ici depuis un quart d’heures pour que tu passes encore et encore du temps avec ton frère ? » Lorsqu’elle lui fait ce genre de crise, il en a juste assez. Il l’aime, du moins il pense l’aimer mais bon, il y a un moment faut qu’elle s’écoute parler et qu’elle se rende compte de ce qu’elle est en train de dire. C’est loin d’être la première fois qu’elle lui fait ce genre de reproche, loin de là et en ce moment c’est de plus en plus nombreux. « Tessa, mon frère risque de mourir, c’est normal que je passe du temps avec lui. » Il passe aussi du temps avec Clyde du coup et il pense que c’est pour cela que Tessa s’énerve encore plus. Mais bon, elle est la copine de son frère, pas plus. Puis bon, il ne risque pas de lui piquer, surtout pas maintenant. « Et alors ? C’est moi ta petite amie non ? » Avec le ‘et alors’ elle va tout simplement trop loin pour Willy et vu la tête qu’il a du faire, elle a compris parce qu’elle se ravisa rapidement « Désolée ce n’est pas ce que ça veut dire ! » Et pourtant c’était trop tard. Il l’a vraiment mal prit et son frère passe avant. Elle était vraiment trop égoïste parfois et c’était la goutte d’eau en trop. C’est la dernière fois qu’il la vue en tant que petit copain puisque le jour suivant il l’a quitté.

La chose qu’il redoutait le plus est arrivée : un coup de fil à quatre heures du matin. Qu’on l’appelle aussi tard dans la nuit l’a fait de suite flipper. Qui appellerait aussi tard pour rien ? Surtout que l’état de son frère a empiré encore une fois ses derniers temps. Immédiatement il attrapa son téléphone posé sur la table de chevet mais il ignore combien de temps il a mis pour répondre. Répondre signifiait entendre une mauvaise nouvelle et que c’était vrai. Finalement il a répondu mais la seule chose qu’il entendait c’était des pleurs loin d’être discrets. Après quelques secondes il sentit son cœur se serrer « Clyde ? » Il reconnaissait ses pleurs, il la connaissait tellement par cœur que même comme ça il la reconnu. « Il… il… » Elle n’avait pas besoin de poursuivre, c’était clair comme de l’eau de roche. « Dans mes bras, il est mort dans mes bras » Au moins Noëlyan a eu une belle mort même si ça a dû être horrible pour Clyde. « J’arrive… » Dit-il simplement. Il n’avait pas pu prononcer quoi que ce soit d’autre. Il s’était préparé pendant des mois à cette perte mais malgré cela, c’était tellement dur. Il resta là immobile, sans pouvoir bouger pendant un moment avant de se laisser en quatrième vitesse pour s’habiller et rejoindre Clyde à l’hôpital tout en téléphonant à son père pour le prévenir si ce n’était pas déjà fait. La voir pleurer en arrivant, c’était comme un second coup de massue, comme si ça lui montrait qu’il n’avait pas rêver. Noëlyan est mort, il est parti…

« Tu me manques vieux… Ça fait un an que tu es parti et pourtant j’ai l’impression que ça fait tellement longtemps, le temps avance tout doucement sans toi. J’ai besoin de ton humour de merde pour avancer… Papa va mal et Clyde je… Elle est partie. Elle n’a pas supporté de te perdre je pense mais en tout cas elle est partie je ne sais où. Je la suis sur Facebook, Twitter etc. mais elle n’a pas mis l’information. En tout cas je n’ai pas repris mes études, je travaille à la pizzéria pas loin de la maison. Je pars mon temps sur mon scooter et je livre. Loin d’être l’avocat que j’aurais voulu être mais je n’ai toute manière pas la tête à reprendre mes études. Je sors beaucoup, tu me traiterais surement de goujat en rigolant mais c’est la réalité. Je n’arrive pas à m’attacher, j’fais la fête et je bosse, voilà ma vie. Rien d’être passionnante quoi. Tu n’aimerais pas me voir comme ça je le sais mais bon, j’aimerais tellement que tu viennes me foutre une droite pour m’empêcher d’être ainsi mais c’est impossible. » Willy resta un long moment sans rien prononcer, regardant la tombe de son frère puis fini par dur la gorge sèche. « Je reviendrai la semaine prochaine et la semaine encore… » Il baissa le regard avant de finalement repartir chez lui. Il dit à tout le monde qu’il va bien, comme avec la mort de sa mère mais non, avec ses deux pertes, il a l’impression qu’une partie de lui-même est partie avec eux. Alors il fait la fête, boit, mais ne fume pas et vit la vie comme elle vient mais est-ce vraiment vivre que de vivre par dépit ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Mar 15 Nov - 19:19

salut toi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Mar 15 Nov - 19:29

Ohmygosh vous allez arrêter de prendre des avatars de la mort qui tue?
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
murphy's law › je suis un fataliste
avatar
murphy's law › je suis un fataliste
Who you are
posts : 1626
faceclaim : maia mitchell, ©lempika
multinick : luke (chris h.), meara (suki w.), thom (jake g.), camila (eiza g.), maisy (jenna c.) & brandi (barbara p.)
âge : twenty-three
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t97-great-expectations-mil http://www.thegreatperhaps.org/t149-aiming-for-the-sun-millie

Mar 15 Nov - 19:34

TYLER omg
Excellent choix, et j'adore le pseudo aussi
Bienvenue parmi nous, et bonne rédaction N'hésite surtout pas si t'as besoin/envie à harceler le staff

(je te réserve Hoechlin pour 4 jours )



all i need's a whisper in a world that only shouts


clique si tu veux voir un truc cool:
 
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 970
faceclaim : bridget satterlee, rosebud.
multinick : la douce nelya.
âge : vingt et un ans.
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t458-zelie-s-aimer-un-jour http://www.thegreatperhaps.org/t466-zelie-comme-des-enfants

Mar 15 Nov - 19:47

Bienvenue par ici
Amuse toi bien surtout


above the clouds.

Ne prends de la vie que la fleur ; cueille la rose et laisse l' épine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Mar 15 Nov - 20:34

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Mar 15 Nov - 21:20

c'est me donner des crises cardiaques en prenant tyler je vais mourir jeune aha ca sera pas sauvez willy mais sauvez norah

bienvenue sur le forum!!! Bonne rédaction, j'ai hâte de connaître toutes les facettes de ton bonhomme et j'espère que tu t'amuseras bien sur le forum <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Mar 15 Nov - 22:49

@Clyde McKellen T'es toi

@Ashton Clarke omg Chris, jolem ** Merciii à toi

@Millie Steadworthy Merci jolie Millie

@Zélie Weiss Mercii

@Lenyn Atkins OMG Jason C'était tellement l'amour de ma vie, excellent choix

@Norah Sinclair Mais non faut pas le prendre comme ça Merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Mer 16 Nov - 11:19

Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
La vie c'est, dans un même instant, lâcher prise et tenir bon.
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sauter vers: