AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

m/ Nothing stops the madness

Invité
Invité
avatar


Who you are
Bad Karma



Lun 24 Sep - 1:58


Keelan Lynch
ft. Cillian Murphy

Nom Lynch. Toujours dans l'espoir d'être un cousin éloigné du réalisateur du même nom, le tiens te parvient uniquement d'une famille de lâche. (Lâche, mais tant reconnu dans la contrebande). Il est surtout rare que le nom que tu acquiers soit celui de ta mère. Prénom(s) Keelan. Un prénom qui ne signifie rien pour toi. Peine à savoir s'il doit appartenir à un homme fort ou un homme de rue.  Âge 42 années dans la brume à ne pas savoir si demain existera. Naissance Né à Detroit en 1976. La date a peu d'importance sur le personnage. Nationalité Américaine de naissance. Origines Irlandaise de sang. Statut civil Célibataire, personne n'accepterait de toute manière de finir ses jours avec un homme qui risquerait de vous revendre au plus offrant. Orientation sexuelle Hétérosexuelle. Occupation Lynch est une organisation familiale, privée et silencieuse que la police de Detroit n'est jamais parvenu à coincer. Keelan est un pion dans la contrebande d'humains, d'armes et de stupéfiants de tout genre. Argent À ce jour, son compte en banque pourrait lui permettre l'achat d'un petit château. Il dépense peu et économise depuis sa jeunesse. Caractère Keelan, c'est le diable au beau regard. Tant de ténèbres derrière un regard bleu ciel. Il attise avec ses belles paroles de menteur qui vous promettent une belle soirée en vue, mais qui vous torture dès que vous fermez les yeux. Il n'est pas quelqu'un de physique, mais de psychologique. Les mains dans les poches, il peut vous écraser de son regard et de ses mots crus. Il n'a jamais besoin de se battre, car il s'échappe des situations les plus désagréables avec sa facilité à manipuler les autres à son avantage. Visiblement sans âme, il n'a de pitié pour personne de vivant. Pour soutenir le nom de famille qu'il a, il a dû se bâtir ainsi. Pas moyen de savoir réellement qui est Keelan. Caché derrière différente facette, il peut devenir l'homme d'affaire attentionné qui trompe néanmoins sa femme ou même l'homme mit à pied qui noie son chagrin dans une peinte et qui paiera un verre à la première belle femme du bar. Mais ce n'est que la comédie, qu'un mauvais jeu d'acteur (mais si bien réalisé). Il ne s'attache à rien de palpable, pas d'objets ni d'être humain. S'il se fait cambrioler un jour, il cherchera oui à se venger, mais par principe. Parce qu'on l'a considéré faible et selon lui, il est au-dessus de toute chaîne humaine et animale. C'est à se demander si quelqu'un parviendrait à lui insérer de nouveau un cœur dans le corps. Et à ce moment-là, qu'adviendra-t-il ? Même s'il y pense, un coup de fil le ramène à la réalité. Il y a bien une chose pour laquelle il ne peut se passer : la cigarette. Groupe Control Freaks.
Keelan est né à Détroit. Il est le premier enfant des Lynch à ne pas naitre sur une terre irlandaise. Il est aussi l'enfant unique de ses parents. La mère était prête à tomber enceinte plusieurs fois uniquement pour avoir un garçon, même si ça résultait à avoir six filles. Elle n'était pas comme ses sœurs qui se satisfaisaient d'une fille comme enfant. Il fallait une main de fer pour continuer de faire vivre the family business. Keelan sera la tête dure à devoir faire vivre l'économie.

Pourquoi Detroit ? Si vous connaissez le taux de criminalité et les affaires douteuses qui se déroulent dans les rues de cette ville, vous comprendrez pourquoi la famille Lynch s'est arrêtée là. Ce n'était pas forcément le meilleur endroit pour offrir à leur fils le meilleur mode de vie ou l'éducation la plus prisée. Mais ils apprirent tellement tôt à leur fils de se satisfaire de ce qu'il avait qu'il n'a visiblement jamais fait de crises pour obtenir le même jouet qu'un enfant du quartier. De toute manière, il ne se tenait jamais avec les enfants du quartier. Des amis, ça sert seulement à rendre faible, selon ses parents. Il allait à l'école pour apprendre, pas pour s'amuser.

À peine était-il âgé de 13 ans qu'il fumait déjà la cigarette. Son père voulait absolument qu'il devienne une version de lui plus tard. Considéré comme la cheminée de Detroit, il n'avait d'autre choix que d'y faire connaitre cette saloperie qu'est la cigarette. Ses poumons se crispèrent, sa gorge brûlait. Mais le petit Keelan fini par s'habituer à son sort. Au même point qu'il s'habitua très tôt à la bière, puis aux alcools forts. Il n'avait même pas encore terminé le lycée qu'il eut son premier contact avec une arme à feu dans le bois. Il n'avait comme cible que des canettes. C'était seulement l'occasion pour son père de lui expliquer ce qui adviendra à sa majorité. Lorsqu'il sera considéré adulte, selon la loi. Keelan n'était pas effrayé par l'idée du marchandage d'armes et de stupéfiants. Ce qui le stupéfia néanmoins ce fut l'insertion du marchandage d'humains.

Après avoir reçu de nombreux coups de la part de sa mère (qui semblait porter les culottes dans la famille), il se résigna à s'occuper lui aussi de l'entreprise familiale. Il s'occupait de remplir les papiers et faire signer toute personne extérieure qui voulait mettre la main à la pâte. Il était le seul des Lynch à savoir comment lire et écrire. Il était donc plus facile pour lui de manipuler les gens à accepter de faire un pacte avec l'enfer. Depuis ses 21 ans, il ne fait que ça de ses jours. Bien entendu, il profite un peu de la marchandise lui aussi.

Après avoir dissimulé le sang qu'il lui sortait de la bouche après de nombreux jours, le père de Keelan fut envoyé à l'hôpital où on lui diagnostiqua un cancer aux poumons. Mis à part une possible greffe (malgré son âge avancé), l'homme ne pouvait pas s'en sortir. Son fils n'a tellement jamais offert un once d'amour envers cet homme, ni même sa mère, qu'il n'avait pas le cœur lourd à l'idée de le laisser derrière lui à Détroit, complètement malade et visiblement sur son lit de mort.

Kamila Jermanowski ft. Felisja Fishball
Professionnel & doute. Kamila, c'est sa dernière prise à Detroit. Lorsqu'elle pénétra dans le bar, il comprit immédiatement qu'elle n'était pas le genre à se préoccuper de ces endroits. Ses vêtements déchirés, ses cheveux blonds à la repousse plus qu'évidente, ses grands yeux verts curieux de ce qu'elle voyait sûrement pour la première fois et surtout : la peluche qu'elle tenait dans ses bras. Il croit l'avoir déjà aperçue dans les rues, mais n'en tiens pas rigueur. Il ne parvenait même pas à juger de son âge. À peine s'était-elle appuyer sur le comptoir que Keelan s'était empressé de lui offrir un verre. Ce qu'elle voulait. Elle ne savait visiblement pas quoi choisir et il lui offrit son verre. Il commanda une seconde fois, puis une tierce. Kamila devient molle, ricaneuse et accrochée à son cou. Elle n'avait pas l'odeur d'une belle maison, mais d'un fond de ruelle. Peu l'importait. Il savait ce que les filles comme elle désirait.

Il coucha avec elle près d'une semaine de temps, à tous les jours. Il gagna une partie du cœur de la sans-abri sans pour autant s'attacher à elle en retour. C'était son métier, il ne pouvait pas déroger dans des sentiments futiles. Alors qu'elle semblait à l'aise dans la chambre d'hôtel qu'il louait (malgré un appartement froid qui l'attendait chaque après-midi), il inséra progressivement la prise de drogues. Il n'y eut aucune hésitation de la part de Kamila. Keelan analysait chaque mouvement, chaque dilatation de pupille, chaque respiration profonde pour savoir quand arrêter la prise de stupéfiants. À chaque jour il lui en proposait un petit peu plus afin de tisser un lien de dépendance entre elle et lui.

Il organisa une orgie. C'est généralement à cette étape qu'il met sa cible tellement mal qu'il peut la transporter plus facilement à ses potentiels clients. Le mois venait à sa fin et il était temps pour lui de rencontrer finalement le propriétaire du Ruby en Nouvelle-Zélande avec pour la première fois, une transaction d'humains. Les Lynch se sont toujours satisfaits de leur transmettre des armes et des stupéfiants jusqu'à présent. Son père qui faisait généralement les voyages étaient tombé affreusement malade et ne pouvait pas se rendre aussi loin. Keelan prit les rênes. La soirée de cette orgie, il drogua si fortement Kamila qu'elle fit une overdose et il l'amena rapidement à l'hôpital. Avec un peu d'argents sous la table, on la soigna, mais la laissa au bon soin du diable qui lui injecta un calmant afin de la transporter sans blessure à Wellington.

Il se rappelle la faiblesse dans son regard, ses larmes cachées et des tremblements de ses muscles qui ne parviennent pas à la laisser debout. Il serra la main du propriétaire en prenant en charge l'enveloppe tant convoitée puis quitta les lieux afin de se louer une chambre d'hôtel. C'est une fois couché dans le lit à l'odeur plus que douteuse qu'il se mit à douter pour la première fois. Kamila semblait une bonne fille, attachante. L'avait-il arraché à quelqu'un ? À un principe. Au fond, son sourire le matin n'était pas ce qu'il y avait de plus désagréable à laquelle se réveiller. Lui a-t-il fait une faveur en l'amenant dans un lieu contrôlé afin qu'elle se prostitue ou aurait-il dû la laisser à la rue au risque de choper n'importe quelle merde ? Il ne sait pas si Kamila sait qui il est. Si elle se rappelle de lui. (Pour dire vrai, Kamila se rappelle de lui comme une entité, pas comme un homme. Elle n'oubliera pas ses beaux yeux, mais ne parviendra pas à se rappeler tout le mal qu'il lui a fait). Une chose est certaine, il retournera la voir avant de repartir vers Détroit (chose qu'il ne fera pas).

pseudo branković ft. vinnie woolston.
Professionnel [Personnage encore inexistant sur le forum. Pré-liens de Jem Djomo]

Les deux familles font affaire ensemble depuis des siècles. Même s'ils proviennent de deux régions très distinctes et qu'il est toujours risqué de transmettre leur marchandise par voie aérienne, ferroviaire ou peu importe, ils parviennent toujours à détourner les règlements et les lois à leur avantage et la marchandise se rend toujours à bon port très facilement. Certaines cargaisons ont parfois été arrêtés par la police, mais il était toujours impossible de trouver les responsables. Généralement, la personne qui amenait la cargaison faisait foi de silence et donnait sa vie à la famille Lynch (ils finissaient par se suicider avant que la police ne les arrête). Donc, disons que les affaires allaient tout de même de bon train entre les deux. Ils se sont rencontrés physiquement pour la première fois lorsque Keelan a amené la dernière cargaison à Willington. Le propriétaire se contenta de lui proposer des prix réduits sur ses filles, chose qui ne tomba pas dans l'oreille d'un sourd. Jusqu'à preuve du contraire, ils s'entendent bien.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Who you are
Bad Karma



Lun 24 Sep - 1:59

Les petites précisions
les petits mots d'amour

Salut à toi qui s'est sûrement dit "un scénario avec Cillian Murphy, je dois aller lire ça tout de suite   ".

Salut surtout à toi qui a passé au travers de tout mon blabla du premier post pour voir quel autre blabla je peux faire inutilement sur un deuxième post.

SALUT À TOI QUE JE SUIS DÉJÀ PRÊTE À VOULOIR MARIER               .

Je me suis rendue compte que j'ai été plus de manière littéraire qu'explicative. Ça me permettait d'être un peu plus vague et dont te laisser un peu plus de liberté. Ça va m'éviter de sortir le fouet si quelqu'un va trop de travers avec un scénario beaucoup trop complet  :chta:  ~ !

Keelan c'est une belle brute pas d'coeur. Mais vous pouvez le faire développer et le transformer en princesse si vous voulez. Je prend toujours en considération que n'importe qui avoir un coeur qui fond pour quelqu'un au final.  

UNE CHOSE EST CERTAINE. CILLIAN. C'est mon Dieu.    J'avais totalement sa tête en tête (uhuh, j'ai pas un vocabulaire varié ce soir y semblerait) au moment d'écrire mon histoire ET mon scénario. Ah, au fait ! Petite histoire juuuuste iciiii si tu veux en savoir plus sur Kamila ! Pour revenir à nos moutons : la tête est non-négo' sauf si tu as des arguments BÉÉÉÉÉTONNNNNNS. Là peut-être que.... Mais... Ne te fais pas d'idées   OH ! Et Cillian les cheveux courts...Siouplait.

Je t'ai déjà dit que je t'aimais ? Parce que je t'aime vraiment beaucoup, oui oui. Tu me lis encore ?

T'auras pas le choix en tant que Keelan de venir au Ruby passer une soirée avec Kamila. JORE NO CHOICE.   .. Et puis il va y avoir de la haine, pis des larmes, pis des vacheries. Mais ça, j'imagine que tu le savais. (Keelan l'a quand même vendu quoi   ). Mais, je ne pourrais pas tolérer l'idée qu'ils se détestent complètement. "Suis moi je te fuis, fuis-moi je te suis". Vous voyez le gennnnnnnnnnre.

Pèse ici à tes risques et peril:
 

BREF JE TIENS À CE PETIT BÉBÉ. Tout ce qui n'a pas été dit est libre à vous ! Vous vous demandez s'il a déjà manipulé une femme pendant plusieurs années en la faisant passer pour sa femme ? Écrivez-le si vous voulez ça pour lui ! Vous lui créez ses fantasmes, ses manies, ses tics. Il passe toujours son pouce sur sa lèvre inférieure ( ) ? Mâchouille le filtre de ses cigarettes ? Se joue toujours dans les cheveux ? Appropriez-vous leeee. S'il-vous-plait. C'est un ordre    

N'hésite pas à venir me voir en MP. Je mords, mais pas trop.

LOVE YA.

Je t'ai fait aussi quatre avatars hyper moche parce que j'ai pas de talents en graphisme. Mais je compte quand même constamment t'en faire. :lena:




Revenir en haut Aller en bas
m/ Nothing stops the madness

Sauter vers: