AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-55%
Le deal à ne pas rater :
Prix cassé sur la voiture radiocommandée CARS Flash McQueen
16.35 € 35.99 €
Voir le deal

angel down • astrid

Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



angel down • astrid Empty
angel down • astrid - (Dim 7 Oct - 17:15)

astrid sjölander
you're burning up, I'm cooling down

Nom Sjölander. Des origines suédoises impossibles à dissimuler et qui pourtant en étonnent plus d'un lorsqu'elle se présente. Elle n'aurait pas le faciès pour un tel nom apparemment, remarques qu'on lui balance régulièrement et auxquelles elle répond en criant au racisme avec hargne. Prénom(s) Astrid. Un prénom dont elle est fière de rappeler l'étymologie scandinave à chaque fois. "Beauté divine", quoi de plus approprié. Âge vingt-et-un ans depuis peu. Naissance 20 septembre 1997, à New York. Nationalité Néozélandaise par le droit du sang, américaine par le droit du sol. Elle n'est suédoise que dans son coeur. Origines Son père lui a transmis la Suède, sa mère le Kenya et les gènes maoris. Statut civil Célibataire, elle n'a jamais tenu une relation très longtemps et son départ soudain de New York ne lui a pas facilité les choses. Orientation sexuelle Bisexuelle affirmée depuis le début de son adolescence. Elle a eu cette chance de ne jamais douter et de s'affirmer avec fermeté. Occupation Sa carrière de mannequin a commencé bien jeune, lorsqu'elle n'était qu'une enfant, et elle n'a fait que continuer dans cette voie-là le plus naturellement du monde. Elle s'est également essayé au rôle d'actrice et de chanteuse de manière beaucoup plus ponctuelle lorsqu'elle n'était plus sur les podiums. Sa carrière était en pleine expansion aux Etats-Unis, et depuis son retour elle ne vit plus que de contrats beaucoup plus modestes. Argent Relativement important pour son jeune âge. Elle arrive à être indépendante même si la gestion de son argent est souvent remis en cause par ses parents. Pourtant elle en a mis une grande partie de côté, et leur en a même reversé une partie importante pour les travaux de leur maison. Il faut croire que les problèmes de gestion ne viennent uniquement que de sa manière de le dépenser.  Elle préfère encore s'acheter des vêtements et accessoires de luxe plutôt que d'assurer le paiement de son loyer ou le remplissage de son frigo. Un choix de vie comme un autre qu'elle assume parfaitement. Caractère sûre d'elle. elle ne se prend pas à la légère et aurait un ego surdimensionné et un air condescendant. elle aime rappeler aux autres ses expériences, ses contrats, et les sacrifices qu'elle a pu effectuer à même pas vingt-et-un ans. d'autres disent d'elle qu'elle serait fatigante, une boule d'énergie presque impossible à suivre. elle déteste ne rien faire et doit obligatoirement se trouver une distraction. Enfin elle se moque facilement de ses proches, une façon comme une autre pour prouver son affection. elle est d'ailleurs très attachée à sa famille et n'arrive vraiment à se détendre qu'auprès d'eux. Groupe control freak. The Fortune Teller vivons dangereusement! Avatar Zendaya. (©️️️️️spideycity)

you haven't seen the last of me
1. New York, capitale du monde, capitale de toutes les envies, de toutes les tendances; New York, berceau des grandes espérances, de tous les rêves. Elle a représenté une partie de cet espoir, Astrid, de cette volonté des migrants de se baser de l'autre côté de l'Atlantique pour rêver d'une vie meilleure. Ses parents n'ont pourtant jamais été à plaindre, ils n'ont fait que saisir une opportunité pour construire une carrière là-bas sans se poser de questions. Une mère mannequin, un père homme d'affaires; un mélange équilibré entre le Kenya, la Nouvelle-Zélande, la Suède. Elle a passé le début de sa vie dans cette ville aussi cosmopolite qu'opportuniste, Astrid, une partie de sa vie dont elle ne se souvient pas mais qui a pourtant influencé le reste de sa propre carrière des années plus tard. Ses parents ne sont ensuite restés que deux ans après la naissance de leur fille, après plus de cinq ans aux Etats-Unis. Une volonté de retrouver un peu plus de simplicité, dans le pays que son père connaissait déjà pour y avoir étudié plusieurs années, ce même pays dont était originaire sa mère. Ils ont retrouvé les terres où ils s'étaient connus ne faire plus qu'un avec le calme néozélandais qui leur manquait tant. 2. Sjölander. Un nom qui claque, qui démontre des origines scandinaves et qui la rattache à un pays qu'elle ne connait finalement que très peu. Astrid n'a mis les pieds à Stockholm que cinq fois dans sa vie, pour rendre visite à ses grands-parents paternels. Probablement les moments les plus gênants de sa vie par le manque de conversation avec eux. Pourtant elle a appris le suédois avec son père, Astrid, elle est parfaitement bilingue et n'a jamais regretté de leur rendre visite. Il semblerait juste que les grands-parents Sjölander aient mal vécu de voir leur fils partir à l'autre bout du monde pour s'établir d'abord en Nouvelle-Zélande, et ensuite aux Etats-Unis. Puis le mariage avec une néozélandaise, métisse, et leur départ définitif à Wellington ne leur a apparemment jamais permis de changer d'avis. Et elle se rend bien compte du regard presque désapprobateur de ses grands-parents, Astrid, elle n'est pas stupide et n'a pas voulu s'imposer de nouvelles remarques gênantes auprès d'eux. Cette gêne familiale n'a pour autant jamais affecté l'entente entre ses parents, ni même l'amour d'Astrid pour ce pays qu'elle connaît beaucoup moins que son nom ne le laisse paraître. Elle n'hésite d'ailleurs pas à dire qu'elle est suédoise alors qu'elle ne possède que les nationalités américaine et néozélandaise. 3. La Nouvelle-Zélande. Elle a débarqué dans le pays à l'âge de deux ans, Astrid, elle a passé toute son enfance et adolescence dans la capitale néozélandaise en compagnie de ses parents. Une enfance calme auprès de parents aimants. Elle a toujours été au centre de leur attention, elle a toujours obtenu tout ce qu'elle voulait. Enfant unique, petite princesse chérie. Ils ont toujours été aux petits soins pour elle. Et elle a toujours voulu les rendre fière, Astrid, elle leur doit beaucoup et prend toujours le temps de contribuer d'une façon ou d'une autre à leur propre épanouissement. Que ce soit en réussissant sur le point de vie professionnel, ou juste en leur reversant une partie de l'argent gagné à travers ses contrats. 4. On l'a repérée dans la rue, à l'âge de trois ans, pour devenir mannequin pour enfant. Les contrats se sont enchainés et ont marqué une grande partie de son enfance. Tournage, photoshoot, publicité pour un produit culinaire. Son visage a été affiché à plusieurs occasions et elle a été habituée à se faire remarquer. Elle a d'ailleurs suivi toute sa scolarité à domicile pour pouvoir suivre le rythme et n'a donc jamais mis les pieds à l'école, au collège, ou même au lycée. 5. Une carrière accélérée, des envies de pousser le mannequinat encore plus loin en suivant les propres pas de sa mère quelques années auparavant. Elle a vite voulu continuer les contrats, Astrid, elle se voyait sur les podiums new-yorkais pour les plus grands couturiers internationaux. Elle a demandé l'émancipation, à l'âge de seize ans, pour pouvoir gérer son argent et sa carrière le plus rapidement possible. Ses parents l'ont toujours soutenu dans ses choix, sachant pertinemment que leur fille trouverait de toute façon une solution pour obtenir ce qu'elle voudrait. Alors elle est partie sans vraiment se retourner, Astrid, elle a retrouvé la ville de sa naissance et a continué sa carrière à plus grande ampleur, avec des vrais contrats. Et elle avait presque un certain succès dans le milieu, au point de vouloir exploiter ses talents de chanteuse et actrice. 6. Son retour précipité à Wellington a mis un coup de frein à sa jeune carrière. L'appel alarmant de sa mère, lui demandant de rentrer à la maison, l'a convaincue sans trop de difficultés et elle a préféré tout abandonner pour retourner auprès de sa famille. L'annonce de la maladie de son père. Son cancer du pancréas a atteint un point de non-retour, et Astrid sait très bien que ce n'est plus qu'une question de quelques mois avant que son père ne les quitte définitivement. Une situation insupportable pour elle qui prend son père en exemple depuis son plus jeune âge. Elle ne veut pas se faire à l'idée et n'ose pas imaginer le jour où il ne restera plus que sa mère dans sa vie. 7. Son père vient tout juste de lui annoncer l'existence d'une soeur aînée, une demi-soeur, qu'il avait eue avec l'une de ses anciennes copines au moment de ses études en Nouvelle-Zélande. Une fille qu'ils auraient été obligés de laisser en foyer et que son père regrette d'avoir laissé. Elle n'a pas encore digéré la nouvelle, Astrid, elle n'a absolument aucune idée de comment approcher cette inconnue qui serait sa soeur. Tout ce qu'elle sait, c'est qu'elle voudrait offrir à son père une chance de la retrouver avant que ce ne soit trop tard. Et elle ne connait que son prénom: Thelma. Une quête bien compliquée qui lui tient énormément à coeur, un dernier cadeau pour son père pour qu'il puisse se réconcilier avec tous les regrets qu'il gardait au fond de lui. 8. Elle est tombée dans un jeu d'apparence. Elle prétend avoir les moyens de dépenser les vêtements de marque, d'utiliser tous les produits de beauté, de suivre toutes les tendances de maquillage. Pourtant, la nature de ses contrats en Nouvelle-Zélande est beaucoup moins importante qu'à New York. Et sans couler, elle perd quelque peu ses points de repère. Il faut dire qu'elle tient une réputation détestable auprès des néozélandais et qu'elle a maintenant du mal à se faire bien voir. Trop hautaine, trop condescendante. Elle a cet air sur le visage qui montre qu'elle s'attend à autant d'attention auprès des autres. Et elle ne se rend pas compte qu'elle énerve, Astrid, c'est juste la seule façon qu'elle maîtrise pour ne pas se laisser marcher sur les pieds. Après tout, elle n'a jamais connu d'interactions sociales, elle possède très peu d'amis, et ne sait pas comment se comporter auprès des autres. 9. Le manque de contrats, la baisse importante d'argent et l'absence de place chez ses parents l'ont obligée à se trouver une colocation en centre ville. Olevia et Espen se rapprochent le plus à ce qu'elle pourrait considérer comme des ami.e.s. Car malgré les disputes, les piques d'égo et l'absence totale de liberté qu'elle possède, elle a fini par réussir à se trouver une certaine place auprès d'eux. Et au fond, sans leur avouer, elle les aime bien. 10. Elle se cache derrière les grands airs qu'elle prend, Astrid, elle n'ose pas montrer sa vulnérabilité et n'accorde qu'un peu de laisser aller auprès de sa famille et de ses proches. Elle aurait même un côté quelque peu renfermé sur elle-même, et encore plus depuis qu'elle sait que son père est malade.    

en vrac elle a acheté une tortue sur un coup de tête, juste pour avoir un animal de compagnie qui sortait quelque peu de l'ordinaire. elle l'a appelée Newton. du coup, elle a appris énormément de choses sur les tortues et elle n'hésite pas à partager ses anecdotes à qui veut bien l'écouter parler; elle a fini le programme scolaire à domicile à quinze ans. et elle a tenu à continuer un certain apprentissage de son côté, pour entretenir sa propre culture. elle aime se voir comme une experte en littérature et poésie, une passion cachée qu'elle ne révèle pas à grand-monde; c'est une bisexuelle engagée qui n'a jamais douté de son orientation sexuelle. elle en parle librement auprès de ses ami.e.s et sur les réseaux sociaux. elle a participé à toutes les gay prides de New York depuis ses seize ans et compte bien continuer aussi longtemps que possible; elle n'a jamais connu de relations sérieuses et n'est pas bien sûr d'être capable de se livrer aux autres. pourquoi? uniquement parce qu'elle a de très haut standard et s'attend à beaucoup dans une relation, voire trop visiblement; elle déteste les légumes et refuse de manger de la viande rouge. elle a une alimentation très compliquée et oublie bien souvent de se nourrir; elle a gagné un concours de beauté à ses huit ans, une brève lubie de ses parents qui l'imaginait déjà en miss univers. elle a pourtant bien vite laissé tomber, considérant qu'elle valait beaucoup mieux que cela; elle lit les comics d'Espen qui traîne dans le salon de l'appartement, sans pour autant le reconnaître. non, à la place elle préfère le traiter de nerd. pourtant elle a fini par s'y mettre sérieusement et compte sur le jeune homme pour ramener les suites et les laisser dans le salon par inadvertance. elle serait presque experte en spiderman et xmen maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



angel down • astrid Empty
Re: angel down • astrid - (Dim 7 Oct - 17:17)
olevia, espen, thelma, sinead

ft. personnage Développe ici le lien entre ton personnage et celui d'un autre joueur. Essaie d'être le plus clair et précis possible, pour que tout le monde puisse bien cerner votre lien!

ft. personnage Développe ici le lien entre ton personnage et celui d'un autre joueur. Essaie d'être le plus clair et précis possible, pour que tout le monde puisse bien cerner votre lien!

ft. personnage Développe ici le lien entre ton personnage et celui d'un autre joueur. Essaie d'être le plus clair et précis possible, pour que tout le monde puisse bien cerner votre lien!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



angel down • astrid Empty
Re: angel down • astrid - (Dim 7 Oct - 17:17)
rp

& à vous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



angel down • astrid Empty
Re: angel down • astrid - (Dim 7 Oct - 18:09)
Hello you ! Une petite place ? angel down • astrid 2221190684
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



angel down • astrid Empty
Re: angel down • astrid - (Dim 7 Oct - 19:28)
@June Winchester j'ai toujours de la place angel down • astrid 4203373176.
tu avais déjà une petite idée ? angel down • astrid 180640823
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



angel down • astrid Empty
Re: angel down • astrid - (Lun 15 Oct - 22:07)
j'pose mes fesses ici et je bouge plus angel down • astrid 1485733704 angel down • astrid 167779069
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



angel down • astrid Empty
Re: angel down • astrid - (Sam 20 Oct - 19:51)
n'oublie pas la meilleure angel down • astrid 3011701618 angel down • astrid 3011701618
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



angel down • astrid Empty
Re: angel down • astrid - (Jeu 25 Oct - 1:23)
@Olevia Lehmann reste autant que tu veux angel down • astrid 1646603530.
@Bailey Hayes n'oublie pas les fleurs stpppp angel down • astrid 3011701618
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Who you are
Bad Karma



angel down • astrid Empty
Re: angel down • astrid - ()
Revenir en haut Aller en bas
angel down • astrid

Sauter vers: