AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

you have no idea how worthless you made me feel

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Invité
Invité


Who you are
Bad Karma



Jeu 8 Nov - 20:41


Mia Myezi Blake
it hurts, but it's ok, i'm used to it

Nom Blake. Patronyme de son père. Un prénom auquel elle tente de sa rattacher depuis l'explosion de sa famille. Prénom(s) Mia. Prénom hébraïque qui veut dire « elle vient de Dieu ». Un rappel de ses origines israéliennes par sa mère. Myezi, qui est un prénom congolais et qui signifie « clair de lune ». Une petite touche africaine de son père. Âge Dix-sept ans et l'impression d'attendre la majorité depuis des siècles. Naissance 10 février 2001 à Wellington. Nationalité Néo-zélandaise. Origines israélienne et néo-zélandaise par sa mère, congolaise et tanzanienne par son père. Statut civil célibataire. Orientation sexuelle Hétérosexuelle. Occupation lycéenne. Argent Très aisée grâce à sa mère. Même si elle aimerait largement plus que sa mère soit plus présente, quitte à gagner beaucoup moins... Caractère débrouillarde, téméraire, énergique,  rancunière,  indépendante, compétitive, ambitieuse, secrète, solitaire, gourmande, vexante. Groupe Carpe diem . The Fortune Teller Sa place en équipe junior nationale. Et c'est tout. Le reste peut être chamboulé sans modération. Avatar Yara Shahidi. (©️ esperancia)

you broke my heart but i still love you with all the pieces.
Mia, c'est une passionnée. A chaque fois qu'elle entreprend quelque chose, elle le fait avec le cœur. Sa première passion, cela avait été le dessin. Elle adorait dessiner. Ces dessins ne ressemblaient pas toujours à quelque chose. Mais elle aimait ça. Elle emportait son carnet à dessins partout avec elle. Plus tard, cela a été le sport. Elle a commencé le volley, un an après la mort de son frère. Le volley, ça était son échappatoire. Il lui a donné un but, une occupation. Elle s'est donnée à fond pour son sport, pour son équipe. Et cela lui a permis de garder la tête hors de l'eau. Aujourd'hui, elle considère que c'est la seule chose de bien qu'elle a réussi à faire dans sa vie. La seule chose qui lui donne le sourire aujourd'hui.

Ses amis, ce sont sa seconde famille. Même sa famille tout court depuis quelques années. Elle est très proche de ses amies et elle est une amie sur qui on peut compter. Sa meilleure amie est comme une sœur. Elle n'a pas de mal à se confier à elle alors que c'est si difficile avec sa mère et encore plus avec son père. Elle a besoin d'avoir quelqu'un à ses côtés. Parce qu'elle se sent toujours très seule, avec la désagréable impression que personne n'arrive à la comprendre. Avec ses amis, elle fait les quatre-cent coups. Elle n'hésite pas à faire le mur pour passer la nuit dehors afin d'assister à un concert ou à aller à une avant-première au cinéma.

A l'école, c'est une élève très studieuse. Elle a toujours eu envie qu'on l'apprécie et pour cela, elle pensait qu'elle devait avoir les meilleurs résultats de sa promotion. Elle a souvent fait partie des élèves félicités à la fin de l'année. C'est sa petite fierté. Elle aime apprendre. Elle adore les langues étrangères, l'histoire et la littérature. Elle est un peu moins douée en sciences et en mathématiques. Les chiffres, cela n'a jamais été son truc, sauf quand elle étudie une matière qu'elle adore : le shopping.

Avec sa grand-mère, elle a appris à cuisiner. C'était pratique quand sa mère  rentrait tard et qu'elle devait manger seule. Elle aime cuisiner même si faire à manger pour elle seule, n'est pas ce qu'elle préfère. Mia aime surtout faire des pâtisseries. Elle aime tout ce qui est à la vanille, ou aux fruits, surtout les fruits rouges. Il lui arrive souvent de faire des cookies ou des biscuits pour les fêtes ou pour offrir à ses amis, surtout quand elle est invitée à manger. En général, Mia apporte le dessert.

C'est une fan de mode. Et c'est aussi pour ça qu'elle a décidé de bosser un peu après l'école. Elle ne voulait pas utiliser l'argent de sa mère pour s'acheter des fringues. Alors qu'elles étaient sans cesse entrain de se disputer et que cela aurait été peut-être la première remarque que sa mère lui aurait balancé à la figure. Elle voulait gagner son propre argent. Et puis cela lui permettait de ne pas être trop souvent seule chez elle. Elle a donc trouvé un boulot à temps partiel chez une fleuriste. Cela lui permet d'économiser. Même si ces derniers temps, son argent est dépensé d'une toute autre manière.

Mia, elle est toujours là pour ses amis. Elle est un peu le phare qui ramène tout le monde à bon port, au même endroit. Elle est toujours de bons conseils et n'a pas sa langue dans sa poche. C'est même tout le contraire. Elle a un caractère bien trempé et n'hésite pas à défendre ses amis quand il le faut, même si elle est seule contre tous. Cela lui a valu pas mal de remarques vis à vis de ses professeurs ou même de ses parents. Mais elle est comme ça, Mia. Autant, elle peut être adorable, autant elle peut montrer les crocs quand elle se sent attaquée, jugée ou qu'elle a le sentiment d'être trop mise à nu.

Grande sœur attentionnée, elle l'a été. Son frère, c'était tout pour elle. Elle se souvenait très bien du jour où elle l'avait vu la première fois. Sa petite bouille, ses grands yeux, son sourire et son petit nez. Il semblait si minuscule. Elle s'était alors promise d'être la meilleure grande sœur du monde. Elle s'était promise de le protéger et de toujours être là pour lui. Même si elle n'avait que trois ans de plus. Cela lui tenait à cœur. Ils étaient très proches. Et quand il est mort, c'est une partie d'elle qui est morte aussi. Pourtant, elle s'est montrée forte pour sa mère, son père. Pou ne pas leur faire plus de peine. Elle a enfouie la sienne, comme on cache un trésor. Elle n'a jamais été plus seule de toute sa vie.

La mort de son frère a brisé sa famille. Ses parents ont divorcé. Son père les a fui comme la peste. Ce qu'elle n'a pas compris. Elle lui en a beaucoup voulu. Encore aujourd'hui, elle lui en veut. Mais elle tente de sauver ce qu'il reste de sa famille. Elle voit sa mère enchainer les heures dans cette galerie qu'elle déteste plus que tout au monde. Et elle, elle se retrouve au milieu. La seule a avoir envie de recoller les morceaux. Elle a fait des efforts, constamment, elle s'est faite la plus discrète. Mais le résultat c'est qu'elle est devenue invisible, que ce soit pour sa mère, ou pour son père. Elle a compris que finalement, il n'y avait plus rien à réparer, qu'ils n'étaient plus une famille.

Le comportement de Mia a changé ces dernières années. Son caractère s'est affirmé. Elle n'hésite pas à jouer avec les interdits. Elle ne traine pas toujours avec les bonnes personnes. Elle fume parfois et pas toujours de la nicotine. Elle a appris à intérioriser tout ce qu'elle ressent. De ce fait, elle est devenue plus solitaire. Elle a beaucoup de mal à se confier. Elle n'a plus de complicité avec sa mère. Alors qu'autrefois, elles se confiaient tout. Aujourd'hui, elle a l'impression d'être de trop. Et parfois, elle se dit que ses parents auraient préférés que ce soit elle qui meurt à la place d'Isiah.

Elle a également peur de perdre l'une des seules raisons qui la pousse à se lever le matin : le volley. Elle s'est blessée au genou lors d'un match et elle en garde des séquelles. Elle a encore de très grosses douleurs qui l'empêchent parfois de dormir. Elle a eu un traitement médical qui était censé la soulager. Qui devait l'aider à reprendre l’entraînement, retrouver son niveau. Mais en fait, cela l'a rendu accro. Elle est devenue addicte aux anti-douleurs. Et une bonne partie de sa paie lui sert à acheter des cachets illégalement. Elle sait qu'elle joue avec le feu et que si on lui fait des contrôles anti-dopage, elle risque de perdre le seul but qu'elle s'est fixée dans la vie : participer aux jeux olympiques.

Pseudo/Prénom Juju/Julie Âge 22. Pays france, et sans accent. Connexion ça dépend de l'intégration. Où as-tu connu le forum? pub Personnage scénario de Shaena Adler Dernière bafouille pouet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Who you are
Bad Karma



Jeu 8 Nov - 20:41



2004.  We were meant to be joined by blood, but we chose to be joined by love.
Elle avait entouré le corps minuscule et tout chaud de son frère. Ses yeux s'étaient posés sur sa frimousse, sur cette bouche entrouverte alors qu'il était au pays des rêves. Un sourire flottait sur ses lèvres. Ce qu'il était petit. Elle se demandait si elle avait été ainsi à son âge. Elle lève ensuite le regard sur grand-mère qui se prépare à prendre une photo d'eux. Mia est installée sur le canapé, au milieu, ses parents à ses côtés. Et elle porte fièrement son frère dans ses bras. Elle est devenue grande-sœur. Ce jour-là alors que la joie faisait encore partie de sa vie, de ne jamais oublié ce sentiment. De ne jamais laisser quiconque faire du mal à Isiah. Jamais.


2007. You can never love people as much as you can miss them.
Elle s'était recroquevillée sur son lit d'enfant. Une peluche entre ses mains. Ce n'était pas la sienne. C'était celle d'Isiah. Il l'adorait. Déformée, délavée, de la laine en moins, il ne la quittait pas. Il la traînait partout avec lui. Ce soir-là, Mia aurait voulu qu'il soit là. Mais il n'était plus. Un homme avait brisé sa famille. Son frère était mort, son père dans le coma. Et elle entendait sa mère pleurer toutes les larmes de son corps. Et elle, elle s'était isolée ici, parce que des tas de personnes habillés de noir, squattaient la maison, parler d'Isiah, de l'accident, d'Asher dans le coma... Elle, elle pleurait en silence, s'agrippant à cette peluche comme si elle voulait empêcher son petit frère de partir trop loin. Mais c'était fini, elle le savait. Elle n'allait plus entendre sa voix rieuse, ses sourires. Elle n'allait plus sentir sa petite main dans la sienne. Ils n'allaient plus jouer ensemble, ni regarder les étoiles les soirs d'été. Il était parti et il avait tout brisé.

2009. Tears come from the heart and not from the brain.
Elle se tenait derrière le rideau, nerveuse. Ses yeux scrutaient la salle de spectacle. Mais elle ne voyait personne. Ni sa mère, ni son père. Vêtu de son vêtement de danse, de ses ballerines à étoiles, le chignon sur la tête, elle s'apprêtait à jouer la fête de fin d'année. C'était un spectacle qu'elle avait toujours apprécié. Un spectacle qui clôturait une année d'effort scolaire, de changements, de défis enfantins. Son numéro de danse allait commencer sauf que personne n'était là. « Mia ? » Une voix bienveillante la fit sortir de ses pensées. Elle regarda mademoiselle Franklin, sa maîtresse d'école. « C'est à ton tour. » Les yeux de la petite fille s'étaient à nouveau posés sur les deux sièges vides du quatrième rang. Puis elle soupira et alla rejoindre ses camarades. Ce soir là, sa mère était arrivée lors de l'avant dernier numéro du spectacle. Elle s'était excusée. Du travail à la galerie. Mia l'avait rassuré. Ce n'était pas grave. Pas grave du tout si elle l'avait oublié. Si elle avait oublié qu'elle avait répété des heures pour apprendre sa chorégraphie. Qu'elle avait refusé des sorties avec ses copines. Qu'elle avait travaillé deux fois plus pour ses devoirs, pour finir plus vite, pour avoir plus de temps avec elle... ce n'était pas grave.


2011. It hurts knowing you tried doing your best and it still wasn't good enough.
Elle détestait quand sa mère la prenait pour une petite fille. Même quand elle avait quatorze ans. Elle détestait qu'elle la prenne pour une gamine qui ne savait pas s'occuper d'elle alors qu'elle était toujours seule et qu'elle était donc devenue très autonome. Alors Mia, elle levait la voix. Elle criait. Même si cela faisait plus de mal que de bien. Elles se fâchaient, chacune posant sur ses positions. Et Mia s'enfermait dans sa chambre. Mais elle n'arrivait jamais à s'endormir. Alors elle finissait la nuit au téléphone avec sa meilleure amie. Ou elle partait en douce de la maison, passant par la fenêtre de sa chambre. Elle revenait au petit matin juste avant de partir pour l'école. Sa mère ne s'en était jamais rendue compte. Elle était trop occupée.


2016. Never make someone a priority, when all you are to them is an option.
Sa mère avait changé. Elle passait de plus en plus de temps à la galerie. Elles ne faisaient plus de shopping comme autrefois. Elles ne partageaient plus grand chose. Pourtant, Mia aimerait tant que tout redevienne comme avant. Elle savait bien que ce n'était pas possible, mais au moins retrouver ses parents. Avoir un semblant de vie familiale. Au lieu de ça, elle ne voyait quasiment plus son père et sa mère, lui donnait l'impression de retarder tous ses retours à la maison. Comme si être avec elle, était une souffrance terrible. Mia. Elle était perdue. Elle avait l'impression que c'était de sa faute tout ça. Sans savoir pourquoi. Sans savoir que c'était simplement sa présente qui générait ce malaise. Cette ressemblance qu'elle partageait avec Isiah. Isiah qu'on ne devait même plus aborder dans les conversations... Isiah qui avait voilé leur relation mère-fille. Une mère qui passait plus de temps au travail, que chez elle. Mia en venait à détester cette galerie, cet art qui lui volait sa mère.


2017. I'm my own best friend and my own worst enemy.
Elle avait mal. Terriblement mal. Une suée avait traversé son corps alors que ce dernier s'était écrasé sur le terrain. Elle avait senti un craquement lugubre. Elle savait. Tout de suite. Elle avait su que c'était mauvais. Très mauvais signe. Le médecin de l'équipe était venu. Il l'avait ausculter. Puis les pompiers l'avaient emmené à l’hôpital. Et le verdict était tombé : double fracture du genou et rupture de ligament croisé antérieur. Après une opération chirurgicale, elle en avait pour deux mois de plâtre. Deux mois de galères, de douleurs et de repos. Elle avait du se calmer dans les activités. Alors elle s'était rapprochée de sa bande. Elle avait cherché à tromper sa solitude. Elle avait commencé à fréquenter de mauvaises personnes. A la fin de son traitement, elle s'était rendue compte qu'elle ne pouvait pas se passer d'anti-douleurs. Elle en était incapable. Alors elle utilisait l'argent de son job après les cours, qu'elle avait repris après le retrait de son plâtre pour se payer des cachets sans ordonnance.


2018. The worst feeling in the world is knowing you did the best you could and it still wasn't enough.
Cela avait été une période difficile pour Mia. Se sentir incapable d'avancer physiquement comme mentalement, c'était dur. Les disputes avec sa mère s'étaient multipliés quand elle s'était retrouvée coincée avec son plâtre. Alors elle s'était dit qu'elle pourrait passer un peu de temps avec son père. Ils s'étaient revus à quelques reprises. Mais Mia n'avait pas insisté. Puis un jour, elle avait débarqué chez lui. Sa mère était à une soirée pour la galerie et elle ne voulait pas être seule. Elle avait mal au genou toute la journée. Alors elle avait eu besoin de son père. Elle s'était pointée devant sa porte, le cœur battant la chamade. Elle s'était parée de son plus beau sourire. Mais elle avait vu qu'elle n'était pas la bienvenue. Elle l'avait déjà ressenti par des mots, des gestes de la part d'Asher, mais s'en rendre compte vraiment, c'était très douloureux. Elle n'était pas forcément la bienvenue ici. Et elle savait aussi qu'il la laissait entrer parce qu'elle portait son nom, son sang. Mais pas parce que c'était sa fille. Et c'était là, toute la différence.
Revenir en haut Aller en bas
control freaks › je suis un maniaque
avatar
control freaks › je suis un maniaque


Who you are
› posts : 239
› faceclaim : shay mitchell - ©eilyam
› âge : 28 ans (18 mars)
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t8049-je-veux-qu-on-s-associe-et- http://www.thegreatperhaps.org/t8074-tamsin-viens-et-tu-sauras-que-l-amour-n-existe-pas

Jeu 8 Nov - 20:52
En ligne

bienvenue par-ici :3


Don't tell me you're happy 'cause this isn't love
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Who you are
Bad Karma



Jeu 8 Nov - 20:56

MA FILLE :boubou:
Maman t'aime fort
Bienvenue sur le forum bonne chance pour ta fiche
si tu as des questions, n'hésite pas
Revenir en haut Aller en bas
murphy's law › je suis un fataliste
avatar
murphy's law › je suis un fataliste


Who you are
› posts : 261
› faceclaim : emily blunt - avatar © savage. ; sign © beylin
› âge : 36 ans (14/04/82)
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t8802-molly-maybe-someday http://www.thegreatperhaps.org/t8814-bird-set-free-molly

Jeu 8 Nov - 21:08

Bienvenue par ici


Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
admin mimi comme une souris
avatar
admin mimi comme une souris


Who you are
› posts : 693
› faceclaim : michiel huisman, ©lannister
› multinick : nohea (m. benoist) jace (d. stevens), louise (z. deutch), gabbie (e. watson), madalina (a. vikander), lisea (c. luddington), thelma (s. hyland)
› âge : trente-cinq ans
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t5824-how-does-a-moment-last-fore

Jeu 8 Nov - 21:12

bienvenue ici, n'hésite pas si besoin.
Revenir en haut Aller en bas
control freaks › je suis un maniaque
avatar
control freaks › je suis un maniaque


Who you are
› posts : 347
› faceclaim : robert downey jr. (odistole pour l'avatar, solosands pour la signat).
› âge : 50 ans.
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t8885-aleks-it-s-just-pain http://www.thegreatperhaps.org/t8889-aleksander-slow-the-clock-that-s-ticking-loud

Jeu 8 Nov - 21:15

mon dieu quelle est jolie et c'est une 2001, omg, c'est si jeune
bienvenue par ici bon courage pour la fichette



what things ☩
My heart is broken somebody fix it. my walls are closing in caught in a deep hole, stuck at the bottom trying to reach for help.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


Who you are
Bad Karma



Jeu 8 Nov - 21:21

Bienvenue parmi nous avec cette jeune demoiselle, bon courage pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
admin jazzy comme un grizzli
avatar
admin jazzy comme un grizzli


Who you are
› posts : 81
› faceclaim : blanca suárez ©loudsilence.
› multinick : avery (holbrook); paul (irons); norah (robbie); loukas (cavill); robbie (mitchell); liam (stan); gisely (james)
› âge : la trentaine à peine entamée.
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t8715-wanderlust-pippa

Jeu 8 Nov - 22:11

bienvenue parmi nous


- dame un ratito pa' quererte, a escondidas donde nadie nos pueda ver. es tu bella voz que retumba en mi ser.
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
› posts : 1249
› faceclaim : polly ellens @chrysalis (ava) tumblr (gifs)
› multinick : la belle de nuit, jem (a. moore).
› âge : demoiselle aux allures éphémères. qui traine sur son être vingt-sept années de vie. corps émerveille qui laisse à penser qu'elle porte beaucoup moins d'années.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t9230-pia-requin-tigre http://www.thegreatperhaps.org/u1670

Jeu 8 Nov - 22:18
En ligne

elle est toute mignonne :cara:
bienvenue parmi nous bon courage pour ta fiche


stargazing
you don't need to find someone or something to heal you. you are your own antidote. everything you need to move on lives within you.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Who you are
Bad Karma





Revenir en haut Aller en bas
you have no idea how worthless you made me feel
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sauter vers: