AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[HELIOS] Anger, love, confusion

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Dim 4 Déc - 19:31

Could you take care of a broken soul?

Hélios Beardsley
feat Luke Grimes
nom Beardsley.
prénom(s) Hélios James Siobhan.
âge 29 ans.
naissance 12 avril 1987 à Welligton.
nationalité néo-zélandais.
origines néo-zélandaise et écossaise.
statut civil marié ou du moins l'était-il, sa femme demande le divorce. Père de deux gamins qu'il ne pourra peut-être plus jamais voir.
orientation hétérosexuel.
profession trader pour une entreprise nationale néo-zélandaise.
argent assez pour offrir de belles robes à son (ex-)femme et couvrir de cadeaux ses fils, bien qu'aujourd'hui il ne sache plus trop ce qui reste sur son compte ou même si ça a la moindre importance.
❇️ ❇️ ❇️
Hélios est quelqu'un d'intense, dans tous les aspects de son être. Déterminé et travailleur acharné, passionné, romantique et tendre, jaloux voir obsessionel, drôle et compréhensif, il met autant d'énergie à aimer ses proches qu'à exceller dans tout ce qu'il entreprend. C'est le genre de gars qui fait toujours ce qu'il faut : mature et réfléchi. On le croyait increvable, ne lâchant jamais prise, présent sur tous les fronts. Employé excellent, mari dévoué et attentionné, père présent, protecteur et adoré par ses mômes : l'homme idéal. Et pourtant, aujourd'hui il n'est plus que l'ombre de lui-même. Une ombre brisée. Méconnaissable, il est abattu et recroquevillé sur lui-même. La trahison de sa femme l'a anéanti, il n'imagine pas comment se reconstruire après avoir tout donné, trop longtemps, trop fort, pour un mensonge. Son regard est devenu fuyant, il boit trop, se montre parfois blessant envers ses proches et tangue dangereusement au bord d'un précipice vertigineux. Même l'amour qu'il a pour ses fils semble perdu dans le passé. C'était un homme fier, heureux d'être un homme accompli et d'un optimisme solaire. Aujourd'hui, il se considère comme un moins que rien, incapable de faire quoique ce soit pour éviter son monde de se désagréger. Il se sent impuissant. Sensation atroce. Paralysante. Pire que la mort qu'il envisage sérieusement.
Murphy's law.
Play with the Fortune Teller.
Juste pas touche à la santé des gosses, il en bave déjà assez

Hélios c'est un peu devenu la personnalisation de ce groupe : pessimiste à faire rentrer sous terre des fleurs écloses. Il a oublié les années de bonheur écoulées pour se focaliser sur ces dernières semaines. De toute façon, c'est qu'il a mérité ce qui lui arrive : après tout, être heureux pendant 10 ans, c'est atteindre son quota non ? A moins qu'il n'ai simplement pas donné assez pour mériter plus ?
Wrapped up, so consumed by all this hurt. If you ask me, don't know where to start
il fume trop, comme les héros de mauvais polars   son père était joueur professionnel de rugby, il lui a transmis sa passion il s'est marié à 19 ans : jeune. Trop jeune au vu du résultat. il déteste les gens qui parlent fort et sont exubérants si sa femme le lui avait demandé, il aurait pardonné son adultère un été, quand il était petit, il est tombé d'un arbre et ses cousines sont restées près de lui et son plâtre le reste des vacances il porte toujours son alliance, même si elle semble peser des tonnes il adore ses enfants (10 et 7 ans) et ils le lui rendent bien il a choisi le commerce pour faire vivre sa famille, au départ il voulait faire l'histoire de l'art (il a des talents de dessinateur et de sculpteur bien cachés) il adore avoir des mains froides dans le cou depuis qu'il a surpris l'adultère de sa femme, il fait des cauchemars toutes les nuits il aurait aimé avoir un chien plutôt que ce chat siamois vicieux parfois, il est tête en l'air : du genre à oublier ses clés et à perdre des chaussettes il rêvait de visiter l'Ecosse, où est né son père, avec sa famille pour ses dix ans de mariages il a peur du vide sujet aux insomnies il aime beaucoup la musique folk et la country le mal de mer est son pire ennemi il adore ses parents mais parfois, il a du mal à comprendre leur mode de vie sa grande soeur vit en Australie, il espère la revoir un jour mais elle a coupé les ponts depuis 20 ans il n'est pas fan de chocolat, par contre il se damnerait pour des choux à la crème il a été opéré du ligament croisé à 17 ans (genou gauche) à cause d'une blessure au rugby. Quand il fait humide, il le sent encore il redoute de croiser l'amant de sa femme parce qu'il serait capable de le tuer il dort souvent en position foetale il boit beaucoup trop ces temps-ci et ne se souvient pas toujours de comment il est rentré son plat préféré reste définitivement les pâtes carbonara de sa grand-mère il a appris le vélo à tous ses cousins ou presque il adorait regarder des navets à la télé pour faire plaisir à sa femme, par contre il adorait regarder des dessins animés avec ses enfants... Parce qu'il aime les dessins animés ! c'est un gars plutôt discret en règle générale il a du mal à confier ses émotions il a mis longtemps avant de comprendre que son mariage battait de l'aile parce qu'il était amoureux tout simplement d'ailleurs il aime encore sa femme, son image lui colle à la peau ne jamais lui parler de psychologue il déteste les costards mais en porte au boulot il n'a jamais couché avec une autre femme que celle qu'il a épousé c'est plutôt un oiseau nocturne il est en congé maladie pour une durée indéterminée après avoir pété les plombs au boulot (à savoir que sa femme l'a trompé avec un de ses subalternes).  
pseudo, prénom Ma', Maëlle. âge 24 ans   . pays, région Belgique. connexion autant que possible mais majoritairement le weekend. où as-tu connu le forum ? Bazzart. personnage scénario dernière bafouille je ne bafouille jamais nan mais oh   .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Dim 4 Déc - 19:32

Tell me pretty lies, look me in the face.
Tell me that you love me, even if it's fake.

"Et celui-là ?" Madame Matthews posa sa tasse de thé pour regarder dans la direction indiquée par son amie. Un sourire se glissa instantanément sur ses lèvres en repérant la tête blonde désignée. "Hélios, c'est le fils de Lyla, mon ainée. Il a eu 9 ans il y a quelques mois." Entouré de ses cousines, le petit garçon essayait de réaliser un tour de magie mais l'assistance semblait dissipée. Une moue boudeuse passa sur son visage et il commença à se chamailler avec Ashley avant de poursuivre Freya qui lui avait pris ses cartes. "Oh oui. Lyla... Pauvre chérie. Elle va mieux ?" La grand-mère serra les dents mais elle reprit rapidement son masque paisible. Sa fille avait fait une dépression monstrueuse juste après les fêtes. Alors qu'elle n'avait que 15 ans, Dawn, la grande soeur d'Hélios, était partie avec son professeur de danse pour Sidney, malgré l'interdiction parentale formelle de le faire. Depuis, personne n'avait de ses nouvelles à l'exception d'une seule lettre qui se voulait rassurante. Perdre sa soeur avait déjà été une épreuve pour le petit garçon mais regarder sa mère se laisser mourir avait été bien pire. Haussant les épaules, la vieille dame avala une gorgée de liquide fumant. "Disons qu'elle se reprend peu à peu mais elle n'est pas tirée d'affaire pour autant... Son mari est une vraie perle, il prend sur lui, pour le petit..." Elle ne pu retenir un sourire à la pensée que l'enfant était fort comme un roc, bien plus que son père ne le pensait. Parfois, elle se demandait lequel des deux veillait sur l'autre. Bientôt, Lyla rentrerait à la maison et la vie reprendrait son cours. Mais les choses seraient à jamais différentes.

***

Ses doigts restèrent suspendus au-dessus de la touche ENTER un long moment. Mais la curiosité était plus forte que tout et il laissa tomber sa main. "Dawn Beardsley sera la nouvelle danseuse étoile de l'Australian Ballet." Il regarda dans les yeux cette étrangère, souriante sur le cliché de l'article. Un homme du double son âge posait la main dans son dos, fier comme artaban, réclamant sa propriété sur la chose qu'il avait créée. Hélios ferma les yeux. "Tu vois, je t'avais dis que je la retrouverais.." Elle posa une main sur son épaule, la serra puis se détourna. "Non, Jules, reste s'il-te-plait.". Stoppée net, elle revint à ses côtés alors qu'il lisait l'article. En soi, il ne révélait pas grand chose sur la jeune artiste mais rien que de lire son nom noir sur blanc, elle redevenait réelle. La cloche retentit, le sortant de sa transe et il réalisa qu'il lui tenait la main. Leurs doigts entrelacés lui semblaient tellement naturels qu'il ne les lâcha pas, l'emmenant par la main vers la salle de science. Juste avant d'entrer en classe, elle posa ses lèvres sur les siennes. Un baisé furtif, une seconde à peine. Il la regarda franchir la porte, légèrement étonné mais le coeur battant.

***

"Tu passes plus de temps avec elle qu'avec moi ! Tu trouves ça normal ?" Les joues rosies par la colère, les yeux brillants, elle se redressa, croisant les bras sur la poitrine. Il la trouvait sublime quand elle était furieuse "Chérie tu fumes !" Hélios éclata de rire et l'attira à lui en la prenant par le coude mais elle le repoussa vivement. "Je suis sérieuse. Je peux pas avoir un bébé avec un mec qui préfère aller au cinéma avec sa pote. Tu vois rien du tout mais Johana attend juste une seconde d'inattention de ma part pour te sauter dessus !" Secouant la tête, il s'apprétait à la contredire, à lui expliquer qu'ils étaient juste amis et que d'ailleurs c'était son amie à elle aussi puis il réalisa ce qu'elle avait dit alors qu'elle fondait en larmes. Un gosse ? Un milliard d'émotions le submergèrent de la plus sombre à la plus lumineuse. Une joie intense se matérialisa dans sa poitrine alors que la panique lui vrillait le crâne. Il se retint de demander comme c'était possible. Il savait très bien comment. Les cours de biologie étaient assez explicites. Inconscient de ce qu'il faisait, il la prit dans ses bras, sans un mot. Elle s'y lova comme si elle voulait disparaitre sous sa peau. Jules avait toujours été très possessive mais elle serait incapable d'inventer un truc pareil. Et surtout de feindre une telle frayeur, elle, toujours si sûre d'elle. "T'en fais pas, on va s'en sortir. Je n'irai pas ce soir ok ? On doit réfléchir ensemble.." Et soudain, le précipice au bord duquel il se trouvait lui apparut. A dix-neuf ans seulement, il allait se marier et avoir un enfant. Faire ce qu'il fallait faire. Il eu un pincement au coeur en comprenant que le Whitecliffe College of Arts & Design devait passer à la trappe. Jamais il ne pourrait offrir un avenir aussi incertain à sa famille. Seul, il était prêt à tout mais il ne pouvait plus réfléchir comme un égoïste.

***

Le regard perdu de l'autre côté de la vaste baie vitrée, il rêvassait. Il imaginait déjà les étendues sauvages d'Ecosse et les grands lacs des Highlands. Depuis qu'il avait eu cette idée, il ne parvenait pas à penser à autre chose. C'était devenu son échappatoire à cette vie qui lui pesait de plus en plus. Ne vous méprenez pas, il aimait sa femme comme un fou et ses enfants étaient la prunelle de ses yeux, mais ce job et le train train le tuait à petit feu. Il sentait que Jules s'éloignait sans qu'il puisse rien y faire. Marquer le coup, lui rappeler après 10 ans de mariage qu'ils étaient toujours fait l'un pour l'autre. Et pour ça, traverser le monde lui semblait être une bonne idée. Quitter cette ville, cette vie, qui lui semblait être une prison. Mais, il lui fallait patienter encore quelques mois, les journées devenant interminables. En réalité, depuis qu'il avait pensé à ce voyage, c'était comme s'il devenait spectateur de ses propres actions et ce qu'il voyait le glaçait d'effroi. Il avait pourtant été heureux jusque là. Comment pouvait-il paraitre si vieux à seulement 30 ans ? En y pensant, il ne parvenait même pas à trouver le nom d'un ami à qui parler. Le seul lui venant à l'esprit étant celui de Johana, perdue de vue depuis 7 ans, à la naissance de leur deuxième fils. "Monsieur Beardsley, il est 19H, vous devriez rentrer maintenant, sinon le Directeur va encore m'en vouloir de vous laisser faire trop d'heures sup'" Il sursauta à la voix de la jolie secrétaire du sixième et la remercia du bout des lèvres tout en rassemblant ses affaires. Il traversa les bureaux déserts et monta dans le premier taxi qui passait. Durant tout le trajet, il pensait à ses enfants, à l'histoire qu'il leur lirait et puis surtout à ce qu'il pourrait dire à sa femme pour essayer de la faire rire. Comme avant. Il donnerait tout pour savoir encore comment la faire rire... Mais en rentrant, elle riait déjà, une main posée sur son torse nu, vétue uniquement de sa chemise, un verre de vin à la main. Son sang se glaça.

***

Cette chambre aux murs clairs, celle de son enfance. Celle qu'il croyait ne jamais revoir. Un mois après ce soir fatidique, il avait encore du mal à remettre en place les pièces du puzzle. Comment en étaient-ils arrivés là ? Elle ne lui avait même pas laissé le choix, comme si c'était lui qui avait pêché. Le divorce. Le mot lui écorchait toujours les lèvres. Et il se demandait constamment depuis combien de temps elle planifiait leur fin, si elle couchait toujours avec ce connard, si elle l'avait présenté en leurs enfants, si elle l'aimait plus que lui... Ou si c'était juste un coup d'un soir, juste pour frapper où ça fait mal. Pour le punir d'une faute dont il ignorait le nom. Mais plus que tout, il ne voyait pas comment continuer sans elle. Elle avait été présente la moitié de sa vie, alliée de toutes les épreuves et fière de chaque réussite, du silence radio de sa soeur à la première nuit blanche en pédiatrie, face à l'autel et à la remise de diplôme de l'école de commerce, des premiers pas de leurs fils à ses repas d'affaires trop guindés... Son absence était comme la perte d'une moitié de lui-même. Brusquement, la vérité lui apparaissait clairement : il avait construit toute sa vie autour d'elle et de ces deux magnifiques petits garçons qu'elle voulait lui arracher aujourd'hui...
Et il ne savait pas comment marcher seul.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Dim 4 Déc - 19:43

Bienvenue parmi nous :heart2:
Revenir en haut Aller en bas
carpe diem › je suis un audacieux
avatar
carpe diem › je suis un audacieux
Who you are
posts : 85
faceclaim : stephen amell + STARFIRE (avatar) &. sosoland (signature).
âge : trente-cinq ans.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t901-cause-you-get-lighter http://www.thegreatperhaps.org/t938-adam-i-need-another-love-to-be-mine

Dim 4 Déc - 19:51

l'avatar + le prénom J'ADORE !
bienvenue par ici et bon courage pour ta fiche


Nobody said it was easy
The most amazing feeling I feel, words can’t describe what I’m feeling for real. My greatest creation was you.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Dim 4 Déc - 20:11

Merci à tous les deux :heart2: :heart2:
Revenir en haut Aller en bas
murphy's law › je suis un fataliste
avatar
murphy's law › je suis un fataliste
Who you are
posts : 324
faceclaim : jamie dornan (lolitaes)
âge : trente ans
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t639-maxence-everything-th http://www.thegreatperhaps.org/t664-maxence-comfortable-in-chaos

Dim 4 Déc - 20:54

bienvenue


I'm waking up to ash and dust. I wipe my brow and I sweat my rust. I'm breathing in the chemicals. I'm breaking in, shaping us, then checking out on prison bus. I raise my flags, don my clothes. It's a revolution I suppose. This is it the apocalypse ▵ ©️endlesslove.
wish i could wake up with amnesia ▵
Revenir en haut Aller en bas
positive minds › je suis un optimiste
avatar
positive minds › je suis un optimiste
Who you are
posts : 529
faceclaim : emilia ©nebula
multinick : ash (l. james)
âge : trente ans.
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t3452-love-on-the-brain-katie http://www.thegreatperhaps.org/t3477-human-katie#123604

Dim 4 Déc - 21:25

bienvenue officiellement
je te réserve Luke pour 5 jours, et je t'attends pour parler de notre lien, si on est pas de la même famille j'ai d'autres idées en tête



- same old love
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Dim 4 Déc - 21:28

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Dim 4 Déc - 21:57

LAISSEZ MOI PASSEEEEEEEEY.
MI AMOR MI AMOR. tu es parfait. merci milles fois de tenter mon scénario, je désespérais de ne pas le voir pris. j'ai vraiment hâte de lire tout ça et puis jouer avec toi. donc surtout si tu as la moindre question, n'hésite pas à me harceler de mp, j'adore ça.
Revenir en haut Aller en bas
admin craquante comme une biscotte
avatar
En ligne
admin craquante comme une biscotte
Who you are
posts : 1024
faceclaim : s. waterhouse, ©BALACLAVA (avatar) ©bbcue (gifs)
multinick : luke (chris h.), millie (maia m.), jody (alicia v.), thom (jake g.), camila (eiza g.), maisy (jenna c.), brandi (b. palvin)
âge : vingt-six ans
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t2092-wave-after-wave http://www.thegreatperhaps.org/t2112-symphony

Dim 4 Déc - 22:09

trop hâte de vous stalker, Plùm et toi
bienvenue officiellement ma biche, et bonne rédaction s'il y a besoin, harcèle le staff de jolis mps



I only want sympathy in the form
of you crawling into bed with me.


clique si tu veux voir un truc cool:
 
Revenir en haut Aller en bas
[HELIOS] Anger, love, confusion
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sauter vers: