AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

(colm) We don't know how to rhyme but damn we try

Aller à la page : Précédent  1, 2
Lana Choakes
positive minds › je suis un optimiste
Lana Choakes
positive minds › je suis un optimiste


Who you are
› posts : 326
› faceclaim : Gabriella Wilde + (c)rosewins
› multinick : Sebastian Hollister (Jack Falahee)
› âge : 28 ans (née le 7 juillet 1991 en Nouvelle-Zélande)

RP terminés : (colm1) * (archer) * (maddie 1) (colm2) * (tamsin)
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t8898-lana-le-spleen-n-est-plus-a http://www.thegreatperhaps.org/t8980-lana-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world#395772

(colm) We don't know how to rhyme but damn we try - Page 2 Empty
Re: (colm) We don't know how to rhyme but damn we try - (Dim 21 Juil - 16:11)

 Colm Walsh & Lana Choakes

 We don't know how to rhyme but damn we try

 

 Elle s'étonne de raconter l'histoire aussi facilement, la voix plutôt assurée, avec les mots justes. C'est peut-être le fait d'en parler à Colm, de lui apprendre enfin que dans la pire épreuve de son existence, il n'était pas là. Il lui avait fait faux bond, pour la énième fois. Mais pouvait-elle vraiment lui en vouloir ? Il ne savait pas. Et en réalité, il n'était pas réellement absent, Enys l'avait matérialisé en évoquant son nom, malgré leur passé, malgré la rancune, malgré tout... Elle n'avait parlé à personne de ces derniers mots échangés, de cette abnégation dont son jumeau avait fait preuve, lui qui était tellement égocentrique avait pensé à elle, avant lui-même. Elle avait retrouvé celui qu'elle aimait, ce double d'elle-même, loin de la gloire ou de la drogue, loin de ce besoin viscéral qu'il avait d'être adoré et adulé. Il était mort en étant la meilleure version de lui-même, celui qu'il était avant que le monde les avale tout deux, les malmène et les recrache, changés à jamais. Elle chérissait ce souvenir, le gardait secrètement rien que pour elle. Elle se mordilla la lèvre inférieure, les yeux rivés à ces doigts posés sur son genou. Et si elle l'avait appelé ce jour-là ? Les choses seraient-elles différentes ? A l'époque, il était sur la mauvaise pente, Colm, en chute libre dans cette carrière qui prenait l'eau, mais toujours sous le feu des projecteurs. Au fond, elle était persuadée qu'elle n'aurait pas aimé celui qu'elle aurait trouvé au bout du fil, persuadée que celui-là n'aurait pas tenu le même discours que le Colm rencontré dans ce bar... Elle leva les yeux vers lui, et son pâle sourire se voulait messager de tout ça. Cet appel n'aurait rien changé, tout comme ce n'était pas le courage qui lui avait manqué à cette époque, mais l'envie... Leur histoire était une cause perdue. "Toi et moi, on sait que ça n'aurait rien changé..." Elle posa la tête sur son épaule, soudain habitée d'une profonde sérénité. Le regard perdu dans les vagues, elle réalisa soudain que le poids sur sa poitrine avait disparu. Elle se redressa et attrapa la guitare pour la donner à Colm, elle ouvrit le carnet et trouva le texte qu'elle cherchait, celui qui prouvait qu'il n'avait rien perdu de son talent indéfinissable. Elle barra quelques mots, jouant de synonymes puis commença doucement à chanter le premier couplet, les yeux rivés au siens, attendant qu'il la suive.  
AVENGEDINCHAINS
 


@Colm Walsh (colm) We don't know how to rhyme but damn we try - Page 2 2101133513


   
 

‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Be alright ☾☾ It's gonna hurt for a bit of time so bottoms up, let's forget tonight. / mars /
Revenir en haut Aller en bas
Colm Walsh
carpe diem › je suis un audacieux
Colm Walsh
carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
› posts : 521
› faceclaim : dan babe smith, ©kawaiinekoj (av) the band camino, olivver the kid (lyrics) siren charms (sign) vocivus (icon) silver ♥ (crackship)
› multinick : elijah (a. enoch), ariel (d. luna), kane (amy adams), zachariah (o'connell), oz (l. pasqualino)
› âge : vingt-neuf poussières.
GEORGIA (date) ✰ SNOW (intrigue) ✰ LANA #3

Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t8030-a-force-d-ecrire-mon-coeur- http://www.thegreatperhaps.org/t8129-faites-qu-il-pleuve-que-la-pluie-efface-nos-erreurs

(colm) We don't know how to rhyme but damn we try - Page 2 Empty
Re: (colm) We don't know how to rhyme but damn we try - (Jeu 25 Juil - 18:10)
we don't know how to rhyme but damn we try

you were the better part of every bit of beating heart that I had, whatever I had. I finally sat alone, pitch black flesh and bone, couldn't believe that you were gone (flora cash)
Colm, il sait plus où il en est, il a le cœur trop bousillé, devenu forteresse défendue, le genre qu'on proclame imprenable, le genre qu'il prétend n’avoir jamais cédé à qui que ce soit. Mais eux deux, ils savent que c'est faux, qu'elle l'a eu rien qu'à elle, et que peut-être elle l'a encore, du moins ce qu'il en reste. Sans doute en avait-elle emporté quelques lambeaux avec elle, et la voilà qui complète sa collection, le puzzle déprimant d'un organe défaillant. Il sait pas, s'il a toujours été défectueux, son cœur, ou s'il était simplement trop humain, trop facilement corruptible, sincère mais profondément aveugle, à son image. Il a toujours été un peu trop naïf, crédule, à se laisser influencer, à suivre la passion coûte que coûte, jouant les Peter Pan, les enfants perdus, hors de question de grandir ou de faire des concessions, hors de question d'être responsable ou raisonnable. C'était beau, un temps, cette détermination. Il était poétique, son amour des mots et des notes, jusqu'à ce qu'il soit corrompu, bouffé par le démon vert de l'avarice, rongé jusqu'à la moelle par des idées qui n'étaient pas les siennes, dont on lui bourrait le crâne à coups de liasses et de promesses. Et tout ça pour rien, pour finir sur la touche, ruiné, viré, délaissé, moqué, paumé, rejeté, remplacé. Ce qui faisait sa musique, à lui, son succès, c'était Lana, c'était cette arme secrète, cette muse, machine à inspiration, baume au cœur et carburant pour les méninges. Lana, elle était, cliché, la meilleure partie de lui. Elle était son modèle, son correcteur, le plus solide des piliers de sa carrière. Sans elle, y'avait rien, pas d'histoire, pas de profondeur, pas d'originalité, rien que des mixs déprimants, de l’auto-tune débectant. Alors il sait toujours pas, Colm, comment il a pu accepter de l'écarter. Et aujourd'hui, il le regrette plus que jamais. Il était pas là, quand elle avait besoin de lui, quand elle avait le cœur en miettes il faisait en sorte d'anesthésier le sien, à droite à gauche, à coups de reins et d'alcool. Malgré tout, elle semble pardonner, Lana, la tête sur son épaule, lui offrant l'absolution qu'il mérite pas, n'accepte pas.  « Peut-être. J'en sais rien. » Peut-être bien qu'elle a raison, qu'il aurait pas bronché en l'entendant à l'autre bout du fil, qu'elle aurait été plus déçue encore. Mais il aime pas le voir comme ça, après tout ça le flatte pas beaucoup. Il voudrait pouvoir se dire qu'ils se seraient sauvés, mutuellement. Qu'il aurait tout plaqué plus tôt, avant de s'y perdre, pour elle, et qu'ils se seraient retrouvés, comme dans un stupide film, comme dans l'un de ses inaccessibles rêves. « J'voudrais que ça ait pu changer quelque chose. » Elle est plus lucide, plus résignée aussi. Elle a fait un croix, sur eux, sur tout ça, elle a eu le temps d'avancer. Pourtant, elle a toujours exactement la même façon de le corriger, la même expression de concentration se faisant, la même passion au fond de ses prunelles étincelantes. La guitare entre ses mains serrées, il est un brin paumé, ou bien trop subjugué, et ses doigts mettent un temps fou à commencer leur danse sur les cordes. Et puis la mémoire prend le dessus, la musique reprend ses droits, la bulle se reforme, y'a plus qu'elle dans son monde, il la regarde avec l'admiration qu'elle a toujours suscité en lui, et il l'accompagne sans avoir besoin de réfléchir, ni même de jeter un œil à ses doigts qui courent expertement sur la gratte. Presque à contre cœur, il finit par joindre sa voix à la sienne, un sourire faisant vibrer son chant.
(c) DΛNDELION


@lana choakes (colm) We don't know how to rhyme but damn we try - Page 2 843243092


- - i woke up singing your verses again, my voice is pitchy but it pays the rent. sometimes my head is cloudy and something ain't right, and i can't feel nothing, so I sleep through the night. i'm dreaming a chorus, the hook is your name.
Revenir en haut Aller en bas
Lana Choakes
positive minds › je suis un optimiste
Lana Choakes
positive minds › je suis un optimiste


Who you are
› posts : 326
› faceclaim : Gabriella Wilde + (c)rosewins
› multinick : Sebastian Hollister (Jack Falahee)
› âge : 28 ans (née le 7 juillet 1991 en Nouvelle-Zélande)

RP terminés : (colm1) * (archer) * (maddie 1) (colm2) * (tamsin)
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t8898-lana-le-spleen-n-est-plus-a http://www.thegreatperhaps.org/t8980-lana-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world#395772

(colm) We don't know how to rhyme but damn we try - Page 2 Empty
Re: (colm) We don't know how to rhyme but damn we try - (Sam 24 Aoû - 12:45)

 Colm Walsh & Lana Choakes

 We don't know how to rhyme but damn we try

 

 Elle sent dans sa voix une légère amertume, peut-être des regrets et un peu de rancune. Lana, elle sait qu'il voudrait qu'elle voit les choses autrement. Parce qu'elle le connait si bien, au fond, malgré le temps écoulés, les années passées, elle sait qu'il a une once de romantisme increvable en lui, un idéalisme pour les histoires d'amour qui sauvent le monde. Il voudrait qu'elle imagine que, même à l'époque, leurs cœurs auraient retrouvé le chemin qui les liaient, mais ce n'était pas le cas. A ce moment-là, elle n'était que chagrin pour Enys et haine pour Colm. Deux sentiments trop envahissants, trop intenses pour laisser la moindre place au pardon ou à l'amour. "Je sais", elle se mordilla la lèvre inférieure. Elle s'était d'ailleurs longtemps débattue dans cette obscurité, ou plutôt contre la lumière qui tentait de s'y immiscer... Asher (=Nick). Même penser à lui ne rendait pas cette intimité avec Colm moins naturelle, moins évidente. Chaque parcelle de leurs corps en contact était comme électrisée pour Lana, comme si elle venait enfin de retrouver un peu de ce qui lui manquait : un double. Colm n'était pas Enys, mais leur passé et leurs âmes étaient tellement liés que se retrouver dans ses bras ou contre lui était comme rentrer au port après des années perdue en mer. Alors elle se contenta de retrouver un lieu qu'ils connaissaient par cœur, une symbiose qu'ils ne perdraient sans doute jamais : leurs voix mêlées, en douceur, un peu incertaines, un peu intimidées d'abord, puis de plus en plus complices. Elle se demandait comment elle avait pu vivre sans ça, sans musique dans son coeur et dans sa vie. Pendant si longtemps, elle avait blâmé les blanches et les noires d'avoir détruit sa vie, mais la vérité s'imposait. Ce n'était pas la musique qui les avait détruit, mais les hommes... La quête de la gloire, l'argent, les erreurs de jeunesses. Et Colm. Mais elle l'avait laissé faire, elle, Lana. Elle avait bien essayer de le retenir, trop faiblement sans doute, trop fière pour être celle qui se bat pour l'autre, trop fière pour entamer une bataille acharnée, mais perdue d'avance, contre l'attrait enjôleur de la popularité. Sa gorge se serra mais elle essaya de dissimuler son trouble et bientôt, les notes de guitares lui firent tout oublier sur cette plage. Tout en dehors de Colm, et de cette alchimie inavouable retrouvée, pour quelques heures.    
AVENGEDINCHAINS
 


@Colm Walsh : (colm) We don't know how to rhyme but damn we try - Page 2 2025025955
(ça te dit qu'on en reste là et qu'on avance un peu dans la time line ? Genre ils se sont vus plusieurs fois pour la musique et "platoniquement" ? Et elle lâcherait enfin la bombe "Asher" parce qu'elle n'a plus le choix (colm) We don't know how to rhyme but damn we try - Page 2 3782170742 Sinon on continue ça me va aussi )


   
 

‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Be alright ☾☾ It's gonna hurt for a bit of time so bottoms up, let's forget tonight. / mars /
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Who you are
Bad Karma



(colm) We don't know how to rhyme but damn we try - Page 2 Empty
Re: (colm) We don't know how to rhyme but damn we try - ()
Revenir en haut Aller en bas
(colm) We don't know how to rhyme but damn we try
Aller à la page : Précédent  1, 2

Sauter vers: