AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

m/ he hit me and it felt like love.

Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Ven 9 Déc - 23:34


gabriel emerson
feat. max irons

Nom emerson. Prénom(s) gabriel, mais peu de personnes l'appelle ainsi. il est constamment interpellé par son nom de famille par tous ou presque, depuis qu'il n'est qu'un enfant. Âge vingt-huit ans. Naissance new york, la ville lumière. Nationalité américain. Origines amérique. Statut civil fiancé, à cette femme qu'il n'a jamais aimé. Orientation sexuelle hétérosexuel, il aime les femmes, il aime une femme en particulier. Occupation à la tête de l'entreprise familiale. Argent riche. Groupe au choix. Caractère gabriel, le fils rebelle, celui qui n'a jamais pu se conformer aux lois qu'on lui imposait. le nihiliste, celui qui manifestait auprès de tout les autres pour des causes qu'il ne saisissait pas, mais uniquement pour s'extirper de la monotonie de sa richesse, de son titre, des conventions. l'intrépide, l'insouciant, fils de riche au coeur détruit. il ne s'est jamais senti à sa place, où qu'il aille, alors il a tenté de se libérer du joug de sa destinée par ces actes manqués, ces actes de rebellions qui l'ont conduit vers sa fin inévitable. et pourtant, il est aussi le coeur volage, le trop confiant, l'hautain, celui qui prétendait détenir l'essence même de la vérité. celui qui mentait, souvent. celui qui se dissimulait sous ses sourires de façades et sa révolte incomprise. jusqu'à ce qu'il la trouve elle, jusqu'à que son coeur s'ouvre.
jusqu'à ce qu'il découvre la souffrance, aussi. la solitude, la douleur, la peur.
aujourd'hui, il n'est plus l'ombre que lui-même. il est cet être semblant dénué de sensation, sérieux et dévoué à cette entreprise qu'il dirige d'une main de fer. il paraît sans émotions, et lorsqu'il doit prétendre aux conventions, il parait être le plus authentique au milieu de cette foule de beau parleurs. manipulateur, menteur, parfois provocateur, il ne se retrouve pas dans cette image qu'il construit de lui à l'image de son père.
il s'est perdu, lui, en cours de route.

❇ ❇ ❇

☾ né sous le sceau de la richesse et la célébrité, destiné à suivre les pas de son père, diriger cette entreprise exubérante, déterminé à être le fils prodige, l'hériter bien aimé, le new yorkais trop parfait. il fut pourtant ce gamin refusant chaque convention, rêvant de voyager, de partir loin, de vivre cette vie de bohème, un jack kerouac des temps modernes. lui aussi, il voulait aussi suivre sa propre route, et vivre, réellement vivre tout simplement. pourtant, tout n'était que compromis. éthique, image, perfection, en échange d'un soupçon de liberté. mais quelle liberté ?
☾ il a constamment cherché à se défaire de sa destinée, révolte éternel, à manifester dans les rues, hurler dans les galas, saccager chaque instant. parce qu'il voulait simplement être renié, libéré de ses droits, devoirs, envers sa famille, envers son père surtout. écoles prestigieuses, jusqu'à cette université splendide. celle dans laquelle il se sentait étriqué, enfermé, éloigné de sa liberté bien aimé. cette liberté, il l'a retrouvé dans le regard de cette belle inconnue le fascinant. fleur interdite qu'il ne pouvait s'empêcher de contempler jour après jour.  entraîné dans des histoires de drogues, en besoin d'adrénaline, il était aussi celui vers qui tout le monde se tournait. jusqu'à ce que tout dérape. jusqu'à ce qu'il comprenne que c'était la fin pour lui. jusqu'à ce qu'il décide de partir avec elle, la fille au regard liberté. ils sont partis sur la route, ils sont partis vers l'horizon, ils sont partis loin de tout ce qu'ils haïssaient, loin de leurs responsabilités. ils pensaient ne jamais revenir. mais la réalité les a rattrapé. les sirènes ont résonné. piégé, condamné, enlevé une nouvelle fois à sa liberté.
☾ jugé, sous le regard détruit de sa famille, le regard déçu de son père, mais pas son regard à elle. il ressentait le manque de la route, mais plus que tout, son manque à elle. enfermé à double tour pour une rébellion passagère, il dut conclure un pacte avec le diable lui-même. un pacte avec son père. quelques mois après son enfermement, il lui a proposé de le faire sortir si et seulement si il acceptait de répondre à la moindre de ses attentes. gabriel a vendu son âme au diable.
☾ et c'est par ce pacte qu'il est devenu le reflet de ce père qu'il haïssait. c'est par ce pacte qu'il lui a succédé. par ce pacte qu'il a accepté de se fiancer avec cette fille superficielle et imparfaite qu'il n'a jamais aimé. pas même apprécié. le pacte scellant son entière destinée.
il se demande parfois si cet avenir n'est pas pire que la prison.
il a pourtant décidé de venir habiter à wellington où son entreprise s'implante peu à peu. probablement parce qu'il se souvient dans le fond dans son coeur qu'il s'agissait de sa ville à elle.

he hit me and it felt like a kiss

amarine lehane
feat. astrid bergès-frisbey

Type de lien ❇ gabriel se souvient de cette tout première fois, lorsque son regard se posa sur son visage délicat et sensible, empli d'une solitude désespérée, mais à la beauté inavouable. il se souvient être tombé amoureux de cet éclat de liberté brillant en elle. de cette lumière si différente de toutes les autres, celle qui la rendait unique, elle, le fantôme qui pensait que personne ne la remarquerait jamais.
pourtant, lui, il l'a remarqué, il l'a aperçu, assisse sur un banc du parc, tentant de prendre le moins de place dans cet univers trop étroit. fasciné par son aura, il n'est pas parvenu à se détacher d'elle. il s'est dit que les coups de foudres ressemblaient probablement à ça. mais dans ce cas précis, il s'agissait plutôt d'un coup, tout court. il s'est senti bousculé de tout côté, noyé de l'intérieur par des émotions qu'il ne saisissait pas bien, lui, celui qui jamais auparavant n'avait considéré une âme ainsi. la sienne, elle était si belle.
et chaque jour, il se perdait en elle. et il sentait qu'elle aussi, elle se perdait en lui. il l'espérait. chaque jour, il espérait pouvoir lui parler, mais il avait si peur de briser cette mystérieuse connexion du premier regard. si peur que tout ne soit qu'illusion, une pure fiction de son imagination. elle était sa dose de liberté lorsqu'il se entait trop enfermé.
jusqu'à ce qu'il comprenne que tout était fini pour lui s'il ne fuyait pas. alors, un soir, il l'a trouvé, et il l'a embrassé sous les éclats scintillants des étoiles rieuses. et il a su qu'il ne devait plus la quitter. il a su qu'elle était tout ce qu'il attendait depuis tout ce temps à se perdre entre les sentiers d'une révolte vaine. il s'est senti vivant, comme jamais auparavant.
ensemble, ils ont fuit cette réalité qu'ils haïssaient. ils se sont perdus sur leur propre route, vers un horizon inaccessible. avec elle, il a tout vécu. il a trop aimé, aussi. si bien que l'idée de la perdre le terrifiait au plus haut point. elle avec qui le mot liberté semblait prendre un sens nouveau, un sens bien plus beau. celle qu'il voulait embrasser dans l'infini de leur vie bohème.
la vie rêvée.
jusqu'à ce que tout lui soit enlevé.
retour à la réalité.
elle lui a été arraché. ou du moins, il a été arraché à elle. il se souvient de son regard désolé, de cette incompréhension sur son visage, de cette douleur latente et permanente vibrant en elle, vibrant en lui. il se souvient qu'il n'avait jamais autant souffert avant ce jour.
et chaque jour dans sa cage dorée, loin d'elle, il pensait à cette longue année passée ensemble, l'un avec l'autre. chaque jour, elle le hantait. chaque morceau du silence semblait lui rappeler son visage, sa voix, sa douceur désincarnée presque sauvage avec lui, et uniquement avec lui.
longue douleur persistante qui semble planer sur son âme à jamais. alors, il tente de vivre après elle, mais il n'y parvient qu'à moitié. il se morfond dans l'image que l'on veut de lui, il joue les fils parfaits, l'ambitieux, celui qui n'a plus rien à se reprocher, celui que l'on respecte, le fiancé presque marié.
mais, malgré les apparences, il n'a jamais cessé de penser à elle. elle est en lui, dans chacun de ses souvenirs, l'espoir de la revoir est la seule chose qui lui permette de perpétuer cette longue mascarade.
il l'attend. il ne l'a pas oublié, il ne l'oubliera jamais. le premier amour et certainement le dernier.
parfois, il aimerait se détacher de son image, mais il n'y parvient jamais. il en vient presque à la haïr pour ce qu'elle lui fait subir inconsciemment, il a le mal de l'amour détruit, gabriel.
il a le mal d'un fantôme transclucide s'estompant entre ses pensées.
le mal d'amarine.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Sam 10 Déc - 0:19


bonjouur toi qui lis ce scénario déjà, je te remercie pour avoir lu ce scénario qui me tient très très trèèès à coeur (probablement trop, comme à chaque fois ) j'espère que tu es tenté, et dans le cas où tu le serais, les informations qui vont suivre te seront certainement très utiles.

AVATAR ≈ bon. je vais le dire tout de suite, max irons, c'est un peu le visage parfait pour gabriel selon moi, regardez lee. regardes les crackships avec astriid mais, parce que je suis vraiment hyper sympa, si vraiment max ne te revient pas, libre à toi de me proposer une nouvelle bouille. :heart2: je peux moi-même te proposer xavier samuel, bob morley, jack o'connell. et pourquoi pas sam clafin, ils sont plutôt pas mal ensemble aussi. mais j'avoue que je tiens beaucoup à max la perfection.

PSEUDO ≈  concrètement, tout est négociable, lâchez vous.

HISTOIRE ≈
j'étais vraiment inspiré pour son histoire, mais pour les passages qui ne sont pas cités, laisses aller votre imagination. concernant les passages cités, si certains ne te conviennent pas, sens toi libre de les changer, de même pour le caractère, le tout est que tu rendes gabriel tien. tant que ça ne touche pas à leur supra lien. oh, et concernant l'entreprise familiale, je n'ai pas précisé de quelle sorte d'entreprise, empire familial il s'agissait, libre à toi de la choisir. quant à la raison pour laquelle il a du faire de la prison, j'ai précisé une histoire de drogues, mais bien entendu, si tu souhaites changer la cause, n'hésite pas une nouvelle fois.

LIEN ≈ le plus important est là. bon, pour le lien, j'ai réellement tentée de le décrire au mieux, mais il te sera nécessaire d'aller lire ma fiche, il y a un énorme passage qui te concerne. bon, tu l'auras compris, mais il s'agit d'un bon gros lien love ambigu comme on les aime. en sachant qu'amarine a été enceinte de lui lorsqu'il a été arrêté, mais elle a perdu le bébé, et ces deux pertes l'ont entraînés vers une certaine déchéance de laquelle elle a du mal à se relever. quant à gabriel, il n'a jamais aimé sa femme (ce sera libre à toi de faire un scénario pour ta fiancé. ) et espère simplement retrouver amarine, mais lorsqu'ils vont se revoir je comptais jouer sur une certaine ambiguïté. après tout, amarine lui en veut autant qu'elle aime pour lui avoir menti, pour l'avoir abandonné, pour ne pas avoir été là quand elle avait le plus besoin de lui, pour avoir réussi à si bien s'en sortir comparé à elle, et lui, l'aime, mais la déteste presque d'une certaine façon pour le rendre si dépendant lui qui a toujours aimé la liberté, pour ne jamais lui avoir rendu visite quand il était en prison, pour être parti si loin de lui... une relation aussi brutale et sauvage, que douce et belle, tu vois ? un truc bien complexe, que l'on prendra le temps de développer ensemble par rapport aux retrouvailles, au comment l'on souhaite que ça se déroule... j'ai hâteeee mondieu

PRESENCE ET RP ≈ clairement, une belle plume avec le moins de fautes possible suffira. quant à la présence, vie irl avant tout, alors au moins un rp par semaine, sauf en cas de problème/urgence bien entendu, je suis la première à pouvoir te comprendre. le tout est que tu te sentes bien dans la peau de gabriel.
(edit oh et s'il vous plaît, pas de faux espoir, mon petit coeur ne pourrait plus le supporter   )

MY LAST WORDS ≈  je t'aimeeeeee si tu prends ce scénario, mais à un point, tu n'imagines pas toi et moi, on est voués à de grandes choses, c'est écrit ouioui tout ça pour dire, gabriel t'attend et je l'attend, alors arrêtons tous d'attendre
en espérant que tu sois sous le charme. et si tu as des questions, n'hésite pas à passer me mp ou dans la partie invité, ou si tu trouves un autre moyen, je suis là pour répondre à touuutes tes questions.
PEACE AND LOVE (surtout love )

(je t'attends )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Mar 27 Déc - 10:34

ce scénario et ta plume, j'en suis toute retournée.      
je suis tombée littéralement sous le charme de gabriel et de cette relation dramatique qu'il a partagé avec amarine.
j'espère que je serais à la hauteur de tes espérances, si tu veux bien de moi. :heart2:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Who you are
Bad Karma



Jeu 29 Déc - 13:31

ommmgggg t'es trop parfait je suis trop heureuse, merci merci merci de prendre gabriel mon dernier cadeau de Noël
Revenir en haut Aller en bas
positive minds › je suis un optimiste
avatar
positive minds › je suis un optimiste
Who you are
posts : 788
faceclaim : jenna-louise coleman, ©mine
multinick : millie (maia m.), meara (suki w.), brandi (b. palvin)
âge : trente ans
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : sorry, i'm closed.
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t3740-sunday-with-a-flu http://www.thegreatperhaps.org/t3757-someone-in-the-crowd

Lun 9 Jan - 0:46

scénario pris


but I knew even then, in a crowd of thousands I’ll find you again  ̖́-


clique si tu veux voir un truc cool:
 
Revenir en haut Aller en bas
admin mignonne comme une lionne
avatar
admin mignonne comme une lionne
Who you are
posts : 2187
faceclaim : lizzie olsen; ©hershelves
multinick : nina (adc); cece (lively); ophelia (seyfried); poppy (gadot); mia (gonzalez)
âge : vingt neuf ans
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t1154-love-me-now-zoey http://www.thegreatperhaps.org/t1163-we-re-made-of-stardust-zoey

Sam 18 Fév - 18:30

scénario remis en jeu


( but I never showed, But I wanna stay with you until we're grey and old. )


:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who you are
Bad Karma





Revenir en haut Aller en bas
m/ he hit me and it felt like love.

Sauter vers: