AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -40%
SanDisk Carte Mémoire MicroSDHC Ultra 128 Go + ...
Voir le deal
18.49 €

(isaias), and histories we cannot erase.

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



(isaias), and histories we cannot erase. Empty
(isaias), and histories we cannot erase. - (Mar 23 Avr - 0:00)

isaìas rojas
Said you'd meet me back here, someday.

Nom rojas, le nom de son père, ça lui a valu d'être traité d'étranger tellement de fois qu'il a vite arrêté de compter, lui, il en est fier de son nom. Prénom(s) isaìas, encore un truc qui vient de son pays d'origine, un prénom comme un autre d'après lui. Âge quarante ans, une nouvelle décennie qui commence et pas forcément la meilleure, d'après lui. Naissance il est né le 24 octobre 1978 à Santa Fe, Nouveau-Mexique, aux états-unis, donc, peu de temps après que ses parents aient réussi à passer la frontière. Nationalité américaine, puisque c'est sur le sol américain qu'il a vu le jour, n'en déplaise aux mauvaises langues. Origines chiliennes, ses parents viennent tous les deux du chili qu'ils ont fuit, en espérant que la vie serait meilleure en Amérique du nord. Statut civil célibataire, sans doute, quand bien même il n'arrive pas à tourner la page sur sa précédente histoire d'amour, il a essayé, mais en vain. Orientation sexuelle hétérosexuel, il n'y a toujours eu que les femmes pour l'intéresser. Occupation il était colonel dans l'armée américaine, un grade obtenu après sa blessure et pourtant, il a été remercié après, sa blessure l'empêchant d'être efficace, une retraite anticipée qui ne lui apporte pas grand-chose, c'est comme ça qu'on traite ceux qui risquent leur vie pour leur patrie dans ce pays ; pendant deux ans, il a travaillé comme mécano, dans le garage de son père, loin de ses ambitions. Avant de partir, il envisageait d'ouvrir un restaurant chilien, peut-être qu'il le fera en Nouvelle-Zélande ; pour l'heure, il est sans-emploi. Argent il a une bonne situation financière, il touche une petite pension de la part de l'armée, clairement pas grand chose, mais il a eu un meilleur salaire ces dernières années, une prime d'honneur après sa blessure et le salaire du garage ces deux dernières années, pas dépensier, il a de bonnes économies. Caractère altruiste ; déterminé  ; aventurier ; dynamique ; courageux ; réaliste ; direct ; impatient ; ambitieux ; loyal ; combatif ; protecteur ; sportif ; lunatique.Groupe positive minds, même lui il se demande encore comment il fait pour tenir bon après tout ce qu'il a vécu, mais il tient bon et il voit encore le positif.  The Fortune Teller le laisser en vie, ce sera déjà bien. Avatar pedro pascal. (©️️️️️tumblr)

You're pouring fuel on the fire and I can't get enough.
(001), isaìs, il est chilien d'origine, c'est un enfant de l'immigration, ses parents sont partis du Chili, pour remonter en Amérique du Nord, apparemment, la vie était plus simple là-bas, lui, il n'en sait rien, il n'a toujours connu que les Etats-Unis, il ne peut pas comparer. En tout cas, il est fier de ses origines. Il parle espagnol aussi bien qu'il parle anglais et déjà fait quelques séjours en Amérique du sud, mais en tant que touriste, ce n'est pas pareil. (002), étudiant dissipé, il n'a jamais été fait pour les bancs de la fac, il l'a toujours su ; il a obtenu son diplôme de fin d'étude après le lycée et il s'est engagé dans l'armée. Ce n'était pas une vocation, mais il fallait bien trouver quoi faire de sa vie, il ne pouvait pas rester chez ses parents éternellement. Il se souvient qu'y avait eu une conférence de l'armée dans son lycée un jour, ils disaient qu'ils recrutaient, il s'est dit pourquoi pas et finalement, ça lui a plus, il y a consacré la plus grande partie de sa vie. (003), il n'a jamais été marié, n'a jamais eu d'enfants, un truc que ses parents lui ont souvent reproché, il n'avait pas envie de se poser et il ne voulait pas imposer à une femme et à des gosses de l'attendre bien sagement, quand parfois il partait des années entières en mission, il n'a jamais été un moine pour autant, faut savoir s'amuser dans la vie. (004), lors de sa dernière mission, il s'est pris une balle dans l'épaule, la blessure était grave, les dégâts importants. Il a passé plusieurs mois dans le coma, a eu le droit à de nombreuses séance de rééducation, mais il a bien fallu se rendre à l'évidence, il ne récupérera jamais complètement l'utilisation de son bras droit. Il se fatigue vite, il tremble, porter des objets lourds, c'est compliqué. Garder une position, un fusil dans les bras, impossible. Il est droitier, ça le pénalise, hors de question de lui demander de rédiger un dissertation, il en serait incapable, il compense un peu avec le bras gauche, on pourrait presque le croire ambidextre, mais ça ne marche que pour certaines choses, la cuisine, notamment. (005), il a toujours adoré cuisiné, peut-être parce qu'il fallait bien compensé quand il était en permission pour manger autre chose que la merde de l'armée ; il en a passé des heures à cuisiner avec ses parents, alors la cuisine chilienne, c'est son truc, même s'il aime expérimenter tout et n'importe quoi. Cuisiner, c'est quelque chose qu'il peut encore faire, même si son bras pose parfois problème. (006), il a toujours été sportif, peut-être l'un des seuls trucs au lycée qu'il réussissait. Il a été quaterback dans l'équipe de football américain, même s'il a fini par perdre son poste pendant son dernier semestre au lycée. Il fallait qu'il remonte sa moyenne en maths pour rester dans l'équipe, ça a été un échec. Il est encore sportif aujourd'hui, il court pas mal, récemment, il avait commencé à faire du basket avec des jeunes de son quartier, ce n'était pas facile avec son bras, mais on lui a dit qu'il fallait continuer le sport, alors il l'a fait. (007), il est arrivé en Nouvelle-Zélande récemment, pour une fille, ce qu'il trouve assez pitoyable quand il y pense. Mais la Nouvelle-Zélande, c'est un pays qui le faisait rêver, peut-être que c'était la façon dont elle en parlait qui faisait ça, en tout cas, maintenant qu'il y est, il apprécie beaucoup le pays, c'est vrai que c'est beau. (008), il a un chien, un berger allemand qu'il a récupéré récemment, c'est encore un chiot de quelques mois, il s'appelle, Sherlock, comme le célèbre détective anglais, c'était le premier livre qu'il a tiré de sa bibliothèque après avoir récupéré le chiot, alors faute d'imagination, le chien s'appelle Sherlock. (009), il lui beaucoup, c'était plus simple sur le front d'avoir quelques bouquins qu'un ordinateur avec Netflix et le wifi, alors il a pris cette habitude de lire pour oublier le reste du monde et là-bas, oublier le reste du monde quelques minutes, ça faisait du bien. Il continue à lire beaucoup, un peu de tout. (010), c'est un aventurier, peut-être quelque chose qui lui vient de l'armée, mais il n'est pas un gars hyper sédentaire. En Amérique, il avait une maison évidemment, un coin sympa où se ressourcer, mais il a toujours été du style à voyager, avec rien qu'un sac sur le dos. Il a fait plusieurs road-trip en Amérique, il a fait le Pacific Crest Trail, une fois. Six mois pour traverser le pays à pieds. Une belle expérience qui lui a bouffé toute sa permission, mais il ne le regrette pas. Il n'est pas venu avec grand-chose en Nouvelle-Zélande, alors sans doute qu'il fera des expéditions dans le coin aussi, y a trop de joli coin à voir pour se concentrer uniquement sur la grande-ville. Les grandes villes, c'est pas son truc.

Pseudo/Prénom sweet poison, anaïs, toujours la même chose  (isaias), and histories we cannot erase. 1646603530  Âge 20 ans (+6 chuuuuut (isaias), and histories we cannot erase. 1846787581  ). Pays toujours le centre de la france, toujours pas d'accent  (isaias), and histories we cannot erase. 1947200625 Connexion 5j/7, peut-être moins, je me connecte moi en tant que personne tous les jours, mais j'oublie des fois de connecter tous les comptes, j'avoue  (isaias), and histories we cannot erase. 1943446979 . Où as-tu connu le forum? top-site, si ma mémoire est bonne  (isaias), and histories we cannot erase. 1485733704  . Personnage scénario de @Kane Rutherford  (isaias), and histories we cannot erase. 41734297  Dernière bafouille ça faisait longtemps que j'avais pas fais de nouveau perso  (isaias), and histories we cannot erase. 4125275393 et puis admirez pedro et souvenez vous de ne jamais faire le kéké en plein combat  (isaias), and histories we cannot erase. 3810423794
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



(isaias), and histories we cannot erase. Empty
Re: (isaias), and histories we cannot erase. - (Mar 23 Avr - 0:00)


Santa Fe, Nouveau mexique - 1995.

« Qu’est-ce que tu vas faire après le lycée ? » Il haussa les épaules. Il n’en avait aucune idée Isaias de ce qu’il allait faire après le lycée. Il avait encore le temps d’y penser non ? Pas beaucoup, apparemment, il restait encore un an et il voyait ses amis tous plus motivés les uns que les autres à envoyer des lettres dans les plus grandes universités du pays. Il ne voulait pas aller dans une grande université Isaias. Stanford, Harvard, Yale, ou il ne savait trop quoi, ces noms magiques qui en faisaient rêver plus d’un. Lui, il s’en foutait. Ses parents n’auraient, de toute façon, pas les moyens de lui payer ce genre d’études. Les Rojas, ils n’avaient pas beaucoup d’argent, mais ils avaient quatre enfants à nourrir, alors souvent, il fallait se serrer la ceinture. Raison de plus pour ne pas aller dans une grande université. « Rachel nous a dit qu’elle avait déjà envoyé plusieurs lettres dans les universités du coin. » Rachel, c’était sa petite-amie. Evidemment qu’elle leur avait dit ça, elle passait son temps à le lui dire. A croire qu’elle s’était alliée avec ses parents pour lui rappeler, encore et encore que lui, il ne savait pas quoi faire de sa vie. « Tu devrais en envoyer. » Il soupira, il n’avait pas envie d’aller à l’université et de dépenser une blinde pour pouvoir s’inscrire. « Tu peux facilement avoir une bourse sportive. » Son père, il avait réponse à tout. Pas d’argent, ce n’était pas grave, la bourse pourrait payer une partie des frais d’inscription et pour le reste, ses parents allaient faire de son mieux, en plus, il avait un petit boulot au cinéma du coin, alors il pouvait les aider. Ouais, quand on voulait, on pouvait trouver des solutions à tous les problèmes. Sauf qu’il ne voulait pas aller à l’université et ça, il semblait bien que ça n’allait pas changer. « Ils recrutent dans l’armée, ils l’ont dit l’autre fois dans une conférence au lycée. » Sa mère, elle était devenue toute blanche d’un coup, comme s’il venait de lui annoncer la pire des choses du monde. Il avait vu son père poser la main sur celle de sa femme. « Réfléchis encore, pour l’université. Pour le reste, on verra. » Il hocha la tête, comme s’il acceptait le marché. L’armée, ce n’était pas une ambition en soi, mais plus il y pensait, plus ça lui semblait être la meilleure des solutions.

Washington DC - 2017.

« Hey, comment tu vas ? » Il tenta tant bien que mal de répondre au sourire de sa sœur, quand bien même, il n’en avait pas l’envie. Il venait de se réveiller du coma. Ça n’avait durer que quelques semaines apparemment. Il avait perdu beaucoup de sang. Là-bas, sur le terrain, les soins n’étaient pas aussi efficaces que dans un hôpital. Les médecins faisaient comme ils pouvaient, avec ce qu’ils avaient. On lui avait expliqué quand il s’était réveillé qu’ils avaient négligé l’état du nerf, pour se concentrer sur sa vie. Normal sans doute. De retour en Amérique, ils avaient pris la blessure en charge, mais le nerf étant endommagé, ils ne savaient pas s’il pourrait retrouver l’usage complet de son bras. On lui avait déjà programmé une nouvelle chirurgie dans quelques jours et après, il faudra compter sur la rééducation. Pour l’heure, c’était à peine s’il sentait ses doigts, alors il se disait que de toute façon, ça ne pourrait pas être pire. « Ça va. » Il répondit simplement à sa cadette qui était venue s’installer à ses côtés. Au moins, il pouvait sentir ses doigts qui étaient venus s’agripper aux siens. Ça allait ouais, au moins, il n’était pas mort, il fallait bien voir le bon côté des choses. « Kane ? » Il demanda simplement, alors que les souvenirs se faisaient un peu plus clairs de jour en jour dans sa tête. Il s’était interposé, c’était comme ça qu’il s’était fait tirer dessus. « Ta copine imaginaire, tu veux dire ? » Elle lui adressa un sourire taquin. Il n’avait jamais présenté Kane à sa famille, les permissions, elles étaient difficiles à gérer, ils ne rentraient pas toujours en même temps. Elle avait sa vie dans un coin du pays, il avait la sienne ailleurs. Ils n’avaient pas beaucoup de temps avec leurs familles et des fois, Isaias il préférait même se lancer dans des voyages un peu fous que de rester à Santa Fe. Mais il en avait parlé de Kane, dans ses lettres, dans ses permissions, il avait même montré des photos, alors elle savait de qui il parlait. « Tu sais bien qu’elle est réelle. Tu m’as vu ? J’ai pas besoin de m’inventer une copine. » Il lâcha un léger rire qui se transforma en grimace, comment c’était possible d’avoir mal partout comme ça hein ? « Ouais, c’est ça Don Juan. Réelle ou pas, y a que moi ici. Les parents devraient arriver bientôt. » Kane n’était pas là. Était-elle encore en Syrie ? Avait-elle été blessée. Il avait besoin de savoir. Peu de temps après le départ de sa sœur, il avait reçu la visite d’un de ses compagnons. Kane allait bien, mais il ne savait pas où elle était, lui, il avait sa petite idée ; la Nouvelle-Zélande, elle en parlait tout le temps.

Wellington, Nouvelle-Zélande - 2019.

Combien de fois est-ce qu’il avait téléphoner à Kane ces dernières années ? Il avait arrêté maintenant. Un jour, il s’était dit que ça suffisait, qu’il fallait passer à autre chose, il n’allait pas passer sa vie à lui laisser des messages sur sa boite vocale, des e-mails et des sms. Son silence était clair non ? Elle ne voulait plus entendre parler de lui. Il avait appelé pour lui dire qu’il était en vie, à l’hôpital et qu’il aimerait avoir de ses nouvelles. Il avait appelé pour lui dire que son opération s’était bien passée. Il avait appelé pour lui dire qu’il commençait la rééducation. Comme un con, il l’avait appelé pour lui parler de tout ce qui faisait sa vie. La médaille qu’il avait reçue, les examens médicaux qui lui avaient coûtés sa place dans l’armée. Son travail dans le garage de son père, ses difficultés, le fait qu’il arrivait enfin à se servir d’une clé à molette de la main gauche, ce qui ressemblait à une grande victoire pour lui. Il avait appelé pour tout et n’importe quoi. La plupart des messages, elle n’avait même pas dû les écouter. Un jour, il avait appelé une dernière fois, pour lui dire au revoir, lui dire qu’il arrêtait, qu’il continuait sa vie maintenant. Il n’avait plus rappelé. Il avait vraiment essayé de recommencer sa vie. Il avait vu des filles, il avait eu des aventures. Il avait presque été heureux. Mais il n’avait pas oublié Kane. Peu importait ce qu’il faisait, la détermination avec laquelle il essayait, il n’avait pas oublié Kane. Elle avait été une emmerdeuse dès le début, alors il aurait dû s’y attendre, qu’elle n’allait pas lui foutre la paix si facilement. Elle était là, dans un coin de ses pensées, elle lui donnait envie de se cogner la tête contre un mur. Il voulait oublier, mais elle était toujours là. Peut-être qu’il avait besoin d’explication, de réponse. Il fallait bien clore un chapitre, avant d’en ouvrir un nouveau non ? Alors, il avait décidé de la retrouver, avec la volonté de vraiment mettre un terme à cette histoire. C’était en tout cas avec cette conviction au fond du crâne qu’il était monté dans un avion en direction de la Nouvelle-Zélande. Dans sa famille, on s’était dit que ce n’était qu’un voyage de plus, pour un gars qui avait du mal à rester au même endroit trop longtemps. Pour lui, c’était plus que ça, pour lui, c’était la dernière option qu’il avait pour vraiment reprendre sa vie en main.
Revenir en haut Aller en bas
Théoxane St James
murphy's law › je suis un fataliste
Théoxane St James
murphy's law › je suis un fataliste


Who you are
› posts : 495
› faceclaim : Katherine McNamara (EVERDOSIS)
› âge : 23 ans
en cours

Héliodore + Tori + Achlys + Grayson + Célia
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t9703-theoxane-i-love-you-and-i-w http://www.thegreatperhaps.org/t9711-theoxane-je-serais-la-douce-pluie-d-automne

(isaias), and histories we cannot erase. Empty
Re: (isaias), and histories we cannot erase. - (Mar 23 Avr - 0:09)
Re bienvenue par ici (isaias), and histories we cannot erase. 613702535



HÉLIOXANE
Baby, I'm dancing in the dark with you between my arms barefoot on the grass, listening to our favorite song when you said you looked a mess, I whispered underneath my breath but you heard it, darling, you look perfect tonight
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



(isaias), and histories we cannot erase. Empty
Re: (isaias), and histories we cannot erase. - (Mar 23 Avr - 0:10)
blblblblbl ziagzykzrtarqodx (isaias), and histories we cannot erase. 843243092 (isaias), and histories we cannot erase. 4264229651 (isaias), and histories we cannot erase. 1106308784 il est beau comme... rien ni personne d'autre, trop parfait pour la comparaison (isaias), and histories we cannot erase. 4207362787 (isaias), and histories we cannot erase. 4207362787 (isaias), and histories we cannot erase. 4207362787
encore merciiiiii de prendre ce bae (isaias), and histories we cannot erase. 2719934048 je suis joie, je t'aime trop (isaias), and histories we cannot erase. 2223749420 (isaias), and histories we cannot erase. 4135354924 (isaias), and histories we cannot erase. 2223749420 (isaias), and histories we cannot erase. 4135354924

p.s. :  "le laisser en vie, ce sera déjà bien" et "ne jamais faire le kéké en plein combat", on voit clairement le traumatisme avec oberyn (isaias), and histories we cannot erase. 3782170742
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



(isaias), and histories we cannot erase. Empty
Re: (isaias), and histories we cannot erase. - (Mar 23 Avr - 0:12)
CE SCENARIOOOOO (isaias), and histories we cannot erase. 613702535 PEDRO (isaias), and histories we cannot erase. 2477874054

Rebienvenue (isaias), and histories we cannot erase. 107302656
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



(isaias), and histories we cannot erase. Empty
Re: (isaias), and histories we cannot erase. - (Mar 23 Avr - 0:18)
@Théoxane St James merciiiii (isaias), and histories we cannot erase. 180640823

@Kane Rutherford (isaias), and histories we cannot erase. 1106308784 (isaias), and histories we cannot erase. 1106308784 (isaias), and histories we cannot erase. 3686473356 (isaias), and histories we cannot erase. 3686473356 (isaias), and histories we cannot erase. 3686473356 (isaias), and histories we cannot erase. 1318934201 (isaias), and histories we cannot erase. 3694128851 (isaias), and histories we cannot erase. 3694128851 (isaias), and histories we cannot erase. 2150563227 je pense qu'il est aussi beau que Kane moi (isaias), and histories we cannot erase. 41734297 (isaias), and histories we cannot erase. 1646603530
de riiiiien (isaias), and histories we cannot erase. 41734297 mooooh, moi aussi je t'aime (isaias), and histories we cannot erase. 107302656 (isaias), and histories we cannot erase. 2227089788
un peu ouais (isaias), and histories we cannot erase. 3782170742 je déteste ma vie de gotienne, elle est faite de trop nombreux traumatismes (isaias), and histories we cannot erase. 3782170742

@Lana Choakes merci darling (isaias), and histories we cannot erase. 3686473356
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



(isaias), and histories we cannot erase. Empty
Re: (isaias), and histories we cannot erase. - (Mar 23 Avr - 8:45)
Encore toi. (isaias), and histories we cannot erase. 1485733704
Rebienvenue chez toi. (isaias), and histories we cannot erase. 180640823
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



(isaias), and histories we cannot erase. Empty
Re: (isaias), and histories we cannot erase. - (Mar 23 Avr - 9:02)
ce scénario (isaias), and histories we cannot erase. 2223749420 (isaias), and histories we cannot erase. 2223749420 et puis pedro quoi (isaias), and histories we cannot erase. 1318934201
rebienvenue ici (isaias), and histories we cannot erase. 4203373176 (isaias), and histories we cannot erase. 2227089788
j'ai hâte de voir votre duo (isaias), and histories we cannot erase. 3636230829 (isaias), and histories we cannot erase. 1318934201
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



(isaias), and histories we cannot erase. Empty
Re: (isaias), and histories we cannot erase. - (Mar 23 Avr - 11:22)
Rebienvenue ici !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



(isaias), and histories we cannot erase. Empty
Re: (isaias), and histories we cannot erase. - (Mar 23 Avr - 12:56)
welcome back. (isaias), and histories we cannot erase. 2227089788 (isaias), and histories we cannot erase. 2227089788
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Who you are
Bad Karma



(isaias), and histories we cannot erase. Empty
Re: (isaias), and histories we cannot erase. - ()
Revenir en haut Aller en bas
(isaias), and histories we cannot erase.
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser