AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

archie ▬ "Wait for me to come home"

Aller à la page : 1, 2  Suivant
❝ Invité ❞
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



archie ▬ "Wait for me to come home" Empty
archie ▬ "Wait for me to come home" - (Mer 8 Mai - 22:07)

« archie » blue bendel
Une photographie, c'est un fragment de temps qui ne reviendra pas.

Nom Bendel. Il ne s'agit pas de son nom de naissance, mais de son nom d'adoption. Il a en effet choisi de porter le nom de famille de Daniel, l'homme qui l'a recueilli pendant son adolescence. Son vrai père. Prénom(s) Archer « Archie », Blue. Archer est le prénom de son père, mais il n'a jamais accepté qu'on l'appelle comme cela. Il a trop peur de devenir comme lui. Quant à Blue ? Personne ne sait pourquoi. Peut-être qu'il l'apprendra un jour, s'il rencontre sa mère. Âge 30 ans Naissance Wellington, un 1er février. Nationalité Néo-Zélandais. Origines Modestes. Statut civil Veuf ; en couple avec Lana Choakes depuis juin 2018. Orientation sexuelle Hétérosexuel. Occupation Infirmier militaire ; photographe de guerre. Suite à ses états de service, sa hiérarchie a accepté un compromis : il fait principalement de la photographie de guerre pour l'armée, mais en contrepartie il s'occupe des blessées là où il est envoyé. Argent Revenus modestes. Caractère Tout le monde a une part de mystère, Archie peut-être plus que les autres... Son passé l'a conduit à devenir quelqu'un de protecteur et tolérant. Il a appris à être déterminé avec sa tardive éducation... C'est également quelqu'un de drôle, une vraie tête de mule. Il est aussi sûr de lui, il n'hésite pas à prendre des décisions risquées. Cela le rend également aussi imprévisible qu'incontrôlable. C'est quelqu'un de fidèle, d'engagé. C'est un séducteur, malgré lui, qui se vexe parfois trop facilement. Une gueule d'ange avec un grand cœur. Groupe Control Freaks. The Fortune Teller rien du tout ; prenons des risques. Avatar Grant Gustin. (©️️️️allens)

Chaque homme a dans le cœur un vide, une entaille, un sentiment d'abandon et de solitude.
1) Dan m'a donné mon premier appareil photo. C'était un Canon AE-1. Je l'ai toujours. Je m'en sers toujours. Il a une valeur sentimentale inestimable pour moi. C'était mon premier cadeau d'anniversaire, alors que j'avais seize ans. Je n'ai jamais autant chéri et aimé un objet. Il fonctionne de moins en moins bien, mais je ne me sens pas moi-même si je ne le trimbale pas avec moi, ou si je sais qu'il est trop loin. C'est idiot, c'est une sorte de doudou au final, je crois. C'est pour moi le symbole d'une nouvelle vie, d'une nouvelle chance. 2) Je ne bois pas d'alcool. Rien que l'odeur me donne envie de vomir ; ou de m'enfuir. C'est suffisant pour me rappeler de mauvais souvenirs que je tente en vain d'enfouir. 3) Je ne me confis que très peu. Je n'aime pas parler de moi. J'ai tendance à trouver mon histoire pathétique et trop triste pour être racontée. Qui voudrait savoir que je n'ai pas parlé à mon père biologique depuis quatorze ans, mais que je passe toujours devant notre maison ? Qui voudrait savoir que mon vrai père est pour moi Daniel ? Et, pardon, ma quoi ? Ma mère ? Qui ça ? Je ne sais pas qui elle, ni même où elle se trouve. Je ne me souviens même pas d'elle. Êtes-vous sûr que je dois continuer à parler ou vous avez eu votre dose ? 4)  J'ai une peur terrible des serpents. Quand j'en vois un, je me mets à hurler comme une fillette. Je suis capable de monter sur une table, ou de l'écraser avec. Au choix. 5) Comme vous pouvez l'avoir deviné au « fait » précédent, je suis incontrôlable. Je pense que ça vient de mon enfance, de mes origines instables. Je le suis aussi, au final, instable. Je n'aime pas franchement recevoir des ordres, j'en fais un peu qu'à ma tête. Je prends des décisions sur un coup de tête, mais je n'ai pas peur d'assumer les conneries qui en résultent. Je suis une tête brûlée, autant qu'une tête brûlée, et il est parfois difficile de m'arrêter... Même si je fonce tête baissée vers un camion en feu alors que mon unité me hurle de revenir, même si je cours vers le danger d'une façon compulsive, voire suicidaire. 5) Je ne parle que très peu d'Annelyse. Annelyse était ma raison de vivre, pendant quelques temps.Je l'ai rencontré comme on rencontre un orage ; d'une façon presque aussi inattendue que violente. Elle a tenté de réparer mes maux, de m'aider de la plus belle des façons. Je n'ai jamais été capable de lui rendre. J'étais convaincu que rien nous ne séparerait, que nous nous aimerions à jamais. Seulement, jamais est arrivé sans prévenir,beaucoup plus vite que prévu. Jamais nous a séparé. Jamais s'appelait cancer. Et Jamais l'a tuée. 6) J'ai une bouée de sauvetage. Elle s'appelle Lana. Lana a un sourire qui me rappelle le soleil. Elle a un rire qui me rappelle l'été. Elle a une voix qui chante et me fait tomber amoureux d'elle, en boucle, dès que je l'entends. Lana m'a sauvé, elle m'a rattrapé en plein vol. Elle m'a montré l'espoir, l'amour, et la beauté dans la moindre petite chose. Nous avons inventé un nouvel univers alors que nous sombrions. Désormais, elle est mon univers. 7) J'ai du mal à dormir. Quand je dors, je fais des cauchemars. Je me réveille en pleine nuit, incapable de bouger ou même de penser. Les ombres m'entourent, m'appellent et me consument. Je revois des visages se tordre de douleur. Je visualise des corps en feu qui hurlent de les libérer. Je vois la mort, et les atrocités qui la précédent. Et, quand le matin arrive, je les revis à chaque pellicule que je développe. Seulement, je n'arrive plus à me détacher de cette souffrance qui me rappelle à chaque seconde que je suis en vie. J'ai besoin de me défouler pour chasser cette part de noire de moi-même, et pour cela je cours, parfois sans m'arrêter, parfois jusqu'à me mettre à hurler, parfois jusqu'à ce que mes poumons brûlent tellement que je me retrouve en pleurs au sol. Je devrais sûrement suivre une thérapie. Non ? 8) Je suis allergique au beurre de cacahuète. Je revois encore Annelyse m'emmener en urgences à l'hôpital avec Dan alors que ma tête se mettait subitement à enfler. C'est un point à ne pas négliger si vous tenez à me garder en vie. 9) J'ai adopté un chien. Je l'ai appelé Budd. En vérité, c'était Buzz, mais je me suis trompé en remplissant ses papiers. J'ai du mal à faire deux choses à la fois, par moment, comme remplir des cases pendant que l'on me parle. C'est un Golden Retriver totalement barré, mais très affectueux. Je l'embarque avec moi absolument partout ; que ce soit pour courir, pour prendre des photographies ou pour aller voir Lana. Lana le garde quand je suis en mission, et je ne pourrais jamais assez la remercier pour cela. C'est mon meilleur ami, mon frère, ma famille. 10) J'ai des origines plus que modestes. Mon père biologique travaillait à l'usine et sa paye partait principalement au bar où il finissait ses journées. J'ai appris à me contenter de pas grand-chose. Je ne suis pas exigent, sauf quand il s'agit de mon matériel photo en réalité. Je vis d'ailleurs dans un petit appartement de deux pièces assez encombré de livres, d'appareils en état de marche ou juste pour les pièces, de pellicules vides qui traînent et de vêtements que j'ai la flemme de ranger. Mon lit trône au milieu de mon salon, à la place du canapé, et la télévision n'a pas servie depuis bien longtemps. La pièce la plus importante et la seule rangée est ma chambre noire. Je suis capable d'y rester pendant des heures pour m'occuper de mes développements ou de mes tirages. Ou simplement pour rester assis dans le noir complet afin de me calmer et chasser mes angoisses récurrentes. Aussi, je me demande toujours pourquoi Lana envisage de vivre avec moi.

Pseudo/Prénom Bénédicte ; on m'appelle facilement Narki ou Cleawyng. Âge 25 ans... bientôt 26 pour être tout à fait honnête. Pays France ; Haute-Savoie, mais sans l'accent bizarre. Connexion Vendredi/Samedi/Dimanche. Où as-tu connu le forum? Sur un top-site, mais impossible de me souvenir lequel. Personnage Scénario de Mlle Lana Choakes Dernière bafouille je parle énormément de crotte de nez et de caca, c'est une déformation professionnelle.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



archie ▬ "Wait for me to come home" Empty
Re: archie ▬ "Wait for me to come home" - (Mer 8 Mai - 22:07)



1er février 1989 - Naissance


Naître n'est pas une chose facile. Il y a des pleurs, du sang, des hurlements, de la douleur ; mais à la fin il y a cette joie immense d'avoir donné la vie. Archie est né un 1er février pluvieux. L'orage dehors hurlait à la manière de sa mère. Son père était absent, probablement ivre dans un étage de l'hôpital. Sa mère le serra contre elle pendant quelques instants avant de l'embrasser sur le front. Elle donna son prénom aux infirmières qui s'activaient à côté d'eux. Le sourire qu'elle avait le visage était presque aussi beau que le miracle qui venait d'avoir lieu. Elle ne pensait pas être capable de créer un être aussi merveilleux que celui qu'elle tenait contre elle. Des larmes de joie roulait le long de ses joues.
Les heures suivantes passèrent comme dans un brouillard, aussi rapides que lentes. Son père finit par aller au chevet de sa mère. Aucun d'eux ne parlait. Il n'y avait rien à dire de toute façon. Elle finit cependant par tourner la tête vers lui.
« Archer ? (Il lui répondit par un grognement) Archer, je ne peux pas rester. Je ne peux pas rester et te regarder détruire notre fils.
- Va t'en alors. »

Sa mère regarda ses mains avant de tourner la tête de nouveau vers le père de son enfant. Ses yeux étaient rouges et gonflés. Elle tremblait légèrement, aplatissant de façon compulsive les draps.
« Je ne peux pas rester..., murmura-t-elle comme si elle ne l'avait pas entendu. Je ne peux pas le prendre avec moi, Archer... Je ne peux juste pas... »
Le père redressa la tête pour la regarder. Il se leva et alla jusqu'à la fenêtre de la chambre d'hôpital. Devant lui se dressait Wellington qui s'apprêtait à se lever. Il pouvait presque percevoir le bourdonnement de la ville. Ou peut-être était-ce un effet de la gueule de bois perpétuelle qu'il se traînait.
« Tu veux me laisser à lui ? Avec cette petite merde que tu m'as forcé à avoir ?, grogna-t-il avant de se retourner avec elle. Putain, mais vas-y, fais encore une fois ce que tu veux Cecile. T'es qu'une putain de bonne à rien de toute façon. Mais tu veux que j'en fasse quoi de ton caprice là ? J'en voulais pas de ce gosse, et maintenant tu me le files dans les pattes ?
- Je ne l'ai pas reconnu, Archer. J'ai refusé de le reconnaître. J'ai dit qu'il n'avait que toi... Je... Je lui ai donné ton prénom. »

Le revers de la main du père percuta sa joue avec force. Il murmura une insulte, puis encore une autre avant de s'emporter. Elle se tenait la joue, hoquetant de douleur. Elle savait que pour elle, cet enfer était terminé. Cependant, elle ne pouvait prendre son enfant avec elle pour recommencer une nouvelle vie. Elle imaginait les questions qu'on lui poserait. Qui était-il son père ? Où était-il ? Elle voulait seulement oublier. Repartir à zéro. S'enfuir.


15 juin 2005 - Plongeon


Il courrait tellement vite qu'il avait l'impression de perdre pieds. Ses poumons hurlaient de douleur tant l'air semblait leur manquer. Il espérait presque qu'en courant assez vite il pourrait remonter le temps, tout faire exploser et avoir, enfin, une vie normale. Estimant qu'il était assez loin, il s'arrêta pour reprendre son souffle. Il était parti sans rien, pas même un sac à dos ou quelques vêtements de rechange. Il fourra ses mains dans ses poches. Il n'avait que quelques dollars sur lui ; il avait même oublié son téléphone chez lui. Archie regarda autour de lui. Il était dans un parc. Les gens semblaient heureux, ils jouaient, riaient, criaient. Tout était normal. Il avait le sentiment étrange de faire tâche dans cet environnement si heureux.
Il s'assit sur le premier banc qu'il trouva et passa ses doigts sur son visage. Il eut un mouvement de recul en touchant sa pommette droite. Il allait avoir un œil au beurre noir. Encore. L'adolescent soupira. Aussi loin qu'il pouvait s'en souvenir, c'était quelque chose d'habituel. Tous ces souvenirs d'enfance étaient remplis de coups et d'insultes de la part de son père. Il lui avait raconté que sa mère les avaient abandonnés peu de temps après sa naissance, mais il n'arrivait pas y croire. Comment pouvait-elle l'avoir laissé avec quelqu'un comme lui ? Il avait du la forcer, la menacer, la mettre à la porte. Ou peut-être la tuer.
Archie planta ses coudes dans ses genoux et cacha son visage dans ses mains. Il avait eu le courage de partir. De tout laisser derrière lui. Et maintenant ? Il savait très bien que son père ne viendrait pas le chercher. Il ne l'avait jamais aimé, jamais désiré. Alors pourquoi venir le trouver ? Il soupira avant de finalement regarder droit devant lui. Il n'avait pas de famille, nulle part où aller. Désormais, il était seul au monde. Plus seul encore qu'il ne l'avait jamais été.


24 novembre 2005 - Renaissance


Il ne devait pas avoir plus de quinze ou seize ans. Ses vêtements étaient sales et ses cheveux gras n'avaient pas été coupés depuis plusieurs mois. Des mèches brunes tombaient devant ses yeux injectés de sang. Face à lui se tenait un homme d'une cinquantaine d'années qui le tenait en joue.
« Pose ce trousseau de clés par terre, et il ne t'arrivera rien, gamin. »
L'adolescent ne bougeait pas. Il continuait de fixer, impassible l'homme en face. Il finit par faire la moue et se détendre. Il croisa ses bras sur son torse avant de donner un coup de menton dans la direction de son opposant.
« Et tu vas faire quoi ? Descendre un ado ? Pitié, souffla-t-il. Je te vois mal avoir ce courage. Toi, baisse ton arme. Et il ne t'arrivera rien. »
En guise de réponse, l'homme tira en direction de ses pieds. L'adolescent sursauta et fit un bond en arrière sans pour autant lâcher l'objet de leur discorde. Il fronça les sourcils, stupéfait que l'autre ait pu tirer.
« Putain, mais tu vises mal en plus, vieillard. »
Un nouveau coup de feu retentit. Cette fois-ci le jeune ne recula pas. Au contraire, il se rapprocha jusqu'à presque toucher le canon de l'arme.
« T'es cinglé, c'est ça ?, lança l'adolescent.
- Pas plus qu'un ado qui menace un type avec  un flingue. »
Le jeune ne put retenir un rire avant de tendre les clés à l'homme. Ce n'était pas un geste de crainte ou pour se rendre. C'était plus un remerciement.
« Une douche pourrait te faire du bien, reprit l'homme.
- Ah ouais ? Tu me déposes en chemin avec ta caisse ?
- Te déposer, peut être pas. Mais te ramener chez toi, oui.
- Chez moi, ça n'existe pas.
- Maintenant, si. »
, conclut simplement l'homme en lui tendant la main.


1er février 2006 - Fils


Les pas dans l'escalier reflétaient un état de colère certain. L'adolescent cracha la fumée de sa cigarette avant de rapidement l'éteindre alors que la porte de sa chambre s'ouvrait.
« Archie, bordel !, gronda l'homme avant de se passer la main sur le visage. Tu n'as pas fini de t'intoxiquer. Quand je t'ai pris avec moi, tu as promis d'arrêter avec la cigarette.
- Je ne bois pas au moins.
- Cette merde te tuera aussi facilement, tu sais. »

Le garçon leva les yeux au ciel avant de fouiller dans sa table de chevet et d'apporter le paquet à l'homme qui se tenait devant l'ouverture de sa porte. Il croisa ensuite les bras sur son torse. Les deux se toisèrent en silence pendant un instant.
« Tu m'emmerdes, mais descends quand même avec moi. J'ai quelque chose pour toi.
- Pour moi ?
, répéta Archie.
- Évidemment, pour toi. C'est ton anniversaire, pas le mien. »
Le jeune bouscula l'homme, lui passant devant les escaliers. Il déboula dans le salon avant lui et se planta devant le paquet cadeau. Il ignorait ce qui se trouvait dedans, mais pour lui, il s'agissait déjà de la plus belle chose au monde. C'était la première fois qu'il recevait un cadeau d'anniversaire. En dix sept années d'existence, il ne l'avait jamais fêté. On ne lui avait jamais souhaité, pas même à son école. Son paternel était la raison de cela. Il avait toujours refusé qu'il le fête. Archie savait que cela avait quelque chose à voir avec sa mère, mais il n'avait jamais su quoi. Fébrile, il s'avança vers la table et prit le paquet entre ses mains.
« C'est vraiment pour moi, Daniel ? »
Ce dernier répondit d'un signe de tête. Tremblant, l'adolescent déchira le papier cadeau. Celui-ci dévoila un Canon AE-1 en parfait état. Il se tourna vers Daniel, incapable de parler. Le garçon savait ce que cet appareil représentait pour l'homme qui l'avait recueilli. Son regard passait de l'appareil à l'homme. C'était pour lui le plus bel objet du monde et le plus merveilleux.
« Je n'aurais pu l'offrir qu'à mon fils. Et pour moi, c'est ce que tu es rapidement devenu. »


19 mars 2010 - Destruction


La terre se mit violemment à trembler. Archie attrapa un de ses camarades par le col et le ramena vers lui avec une force qu'il ne se connaissait pas. La voiture qui venait d'exploser crachait des flammes dans le ciel. Serrant son arme contre son torse, le jeune homme reprenait son souffle. Il tourna la tête vers son compagnon d'unité et lui accorda un signe de tête. A l'unisson, ils se levèrent. L’œil dans la lunette de visée et le doigt sur la détente, ils avancèrent. Le reste de leur unité ne devait pas être loin. Un tir de roquette fit sauter la carcasse de voiture derrière laquelle ils étaient cachés quelques instants auparavant.
« Bordel, cria son coéquipier. Ils sont où les autres ? »
Archie baissa les yeux vers son GPS. Il regarda l'écran, puis ce qui tenait encore debout autour d'eux. Un rapide calcul les estima à quelques mètres sur la gauche. Les deux garçons se dépêchèrent de rejoindre la position. Son coéquipier butta sur quelque chose et tomba. En se retournant, il constata qu'il s'agissait d'un cadavre. Celui du chef de leur unité. Une nausée secoua Archie qui vomit quelques secondes plus tard. L'homme n'était reconnaissable que grâce à l'étiquette sur son torse.
« On doit aller au point d'extraction, Arch'. »
Ce dernier acquiesça avant de se pencher sur le corps. Il ne pouvait le ramener, le point d'extraction étant à presque un kilomètre, aussi il arracha son blason et sa plaque. Quelques instants plus tard, le duo s'enfonçait dans la cité assiégée.


26 juin 2014 - Acceptation


Les lèvres d'Annelyse frappèrent avec une incroyable douceur celle de son petit-ami. Elle le relâcha quelques instants plus tard alors que Daniel lui frappait le dos du plat de la main. Ensemble, ils levèrent leurs verres au-dessus de leurs têtes.
« A Archie ! », lança sur un ton joyeux Ethan, son coéquipier depuis quelques années désormais.
Le jeune homme le remercia puis commença à siroter son soda. Depuis quatre ans, il travaillait dur au sein de l'armée pour terminer ses études d'infirmier militaire. C'était une formation longue et compliquée, qui nécessitait de savoir aussi bien maîtriser une seringue qu'un AK. Il avait enfin réussi, et il avait l'impression qu'enfin la vie lui souriait. Il était là, avec sa petite-amie, son meilleur ami, et son père. Il devenait quelqu'un. Il était entouré de gens qui l'aimaient. Il ne put cacher un sourire à cette pensée. Lentement, Annelyse l'entoura avec son bras alors que Daniel et Ethan commençaient à échanger des anecdotes de combat. C'était Dan qui l'avait poussé à s'engager, car l'armée était comme une famille à ses yeux. C'était en tout cas ce qu'elle avait été pour lui, et il désirait plus que tout qu'Archie connaisse ce sentiment d'appartenance tellement particulier. Celui-ci ne pouvait lui en être plus reconnaissant.
Le jeune diplômé posa les yeux sur la jeune femme à côté de lui. Celle-ci riait à n'en plus pouvoir à une blague de Daniel. Délicatement, Archie posa ses lèvres sur sa tempe. Elle eut un léger sursaut de surprise avant de lui adresser un sourire radieux.
« Tu sais que je t'aime, Archie Bendel ? »
Ô mon dieu, et ce qu'il pouvait l'aimer en retour.


18 novembre 2016 – Promesse


Son corps était secoué par les sanglots, pourtant aucune larme ne voulait sortir. Il était en état de choc. Il avait l'impression que son univers tout entier s'était effondré et qu'il ne pouvait rien faire pour s'en sortir. Il plongeait dans les abysses et rien ne pouvait l'en sortir. Il posa ses coudes sur le lit en face de lui et frotta son visage avec force.
Archie renifla bruyamment. Les larmes étaient enfin là. Il essuya son visage d'un revers de manche et se tassa de nouveau dans sa chaise avant de se pencher une nouvelle fois en avant. Il ne tenait pas en place. Il ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Il n'était même pas capable de regarder Annelyse allongée à quelques dizaines de centimètres de lui.
Pourquoi était-elle dans ce lit ? Avec son travail, ça aurait du être lui. Il aurait du être celui qui était percé de toutes parts par les perfusions. La jeune femme ouvrit les yeux et tourna la tête vers lui, sans même qu'il ne le remarque. Avec mille précautions, elle lui prit la main, comme si elle ne voulait pas l'abîmer plus qu'il ne l'était déjà.
Elle était malade. Elle n'en avait plus pour très longtemps. Elle se mourrait à petit feu.
« Archie, mon bel Archie, je t'en prie. (Il ne bougea pas, incapable de lui montrer qu'il pleurait). Je t'en prie, ne sois pas si triste, murmura-t-elle comme si elle était à bout de souffle. Ne pleure pas, mon Archie. Ce n'est pas important, ce qui m'arrive. L'important c'est que tu ailles bien, que tu sois là, et que je t'aime d'un amour inconditionnel, mon Archie. Tu es beau, tu es intelligent, tu es brave, tu es si, si bon. Ton amour est la plus belle chose qui m'ait été donnée de recevoir. Et si je dois mourir, j'aurais reçu le plus beau des présents, mon Archie.
- Tu ne peux pas partir, Annelyse...
- Je crains que personne ne m'ait demandé mon avis, Archie
, articula-t-elle. Mais tout ira bien pour toi, Archie. Comment cela pourrait-il se passer autrement, Archie ? Tu m'as rendue si heureuse, mon amour. C'est tout ce qui compte pour moi. Et si cela devait recommencer, je referai tout exactement pareil, même si je dois de nouveau tomber malade. J'ai eu la chance de te rencontrer, c'est tout ce qui compte pour moi. Seulement, reste avec moi jusqu'à la fin, Archie. Je sais que c'est terrible de te demander une telle chose, mais tu me rends forte, tu me rends heureuse, et je désire l'être jusqu'au bout. »
Le jeune homme redressa la tête pour la regarder. Annelyse lui souriait faiblement. Son cœur sembla se briser. Comment sa vie pourrait-elle bien se passer si elle n'était pas à ses côtés ? Il eut un hoquet puis serra un peu plus fort la main de sa compagne.
« Annelyse, murmura-t-il. Annelyse, je t'aime plus que tout. Je te promets de t'aimer à jamais... Veux-tu m'épouser ? »
Le sourire de la jeune femme s’agrandit alors qu'elle murmurait oui. Archie se leva et glissa ses lèvres contre les siennes, glissant sa main sur sa joue avec la plus grande tendresse. Il posa son front contre le sien, soudainement apaisé. De toute l'histoire, jamais une promesse ne fut aussi facilement brisée.


19 janvier 2017 - Espoir


« Ton café. », déclara simplement Archie en tendant un gobelet à une jeune blonde.
Celle-ci était assise dans le couloir de l'hôpital et regardait le sol. Elle attrapa le gobelet que le garçon lui tendait. Il se pencha pour finalement s'asseoir à côté d'elle. Celle-ci tourna la tête vers une chambre et fronça les sourcils sans oser demander.
« Il y a deux jours. »
La question était sous-entendue, mais la réponse était des plus claires. Il ressemblait à un fantôme. S'il l'avait pu, il aurait disparu. Il posa son propre gobelet à côté de lui, sans même en boire une goutte. Archie était revenu, malgré la mort de sa femme. C'était presque incompréhensible. Il n'arrivait pas à mettre de mots sur ce sentiment qui était apparu. Ou peut-être ne le voulait-il pas. Ces dernières semaines, ce n'était plus la guerre qui le réveillait en pleine nuit. C'était la culpabilité. Alors que sa femme se mourait dans sa chambre d'hôpital, il était tombé amoureux. De nouveau. Dès le premier mot, le garçon s’était condamné. C’était quelque chose entre l’abandon de la raison et la folie pure. Son cœur, son âme et sa vie ne lui appartenaient plus car, dès lors que leurs regards s’étaient croisés, elle était devenue ce à quoi il se raccrochait. Elle était le fil ténu qui le ramenait à la vie. Elle était l’air dans ses poumons, le sang dans ses veines et l’espoir dans son cœur. C'était tout cela qu'il n'arrivait pas à accepter et qu'il cherchait à taire. Pourtant, le moindre regard, le moindre geste, le moindre sourire le faisait tomber un peu plus amoureux. C'était peut-être une façon de se sauver du chagrin de la perte d'Annelyse. Tout ce qu'il savait était qu'il avait brisé avec une facilité déconcertante sa promesse. Il aimait quelqu'un d'autre et c'était en train de le dévorer, de le consumer. Il ne pouvait cependant s'empêcher de se dire, à demi-mots qu'il s'était trompé, qu'il s'était totalement fourvoyer.
Lana était l'amour de sa vie. Même si cela devait être à sens unique, ce n'était pas un souci pour lui. Il pouvait supporter. Il pouvait vivre avec cela tant ses sentiments étaient forts. Ils pouvaient tout vaincre, tout endurer. Peu importait maintenant qu'elle était à ses côtés. Tout ce qu'il désirait désormais, c'était la protéger.


25 décembre 2017 - Retour


Archie ferma la housse de protection, puis plongea ses bras à l’intérieur des manchons. Ses mains agrippèrent sa dernière pellicule. Il ferma les yeux à ce contact si rassurant. Après le décès d'Enys, quelques temps auparavant, il était reparti en mission. On lui avait accordé le droit de quitter son poste d'infirmier à condition de devenir photographe de guerre pour l'armée. Il avait accepté sans même prendre le temps de réfléchir. Il était revenu à Wellington quelques jours plus tôt et il devait désormais développer tous les instants qu'il avait capturé, tous ses souvenirs qu'il avait arrachés. D'un geste, il coupa l'amorce du film, comme on arrache une mauvaise herbe.
Ses doigts attrapèrent la spire de chargement. Lentement, il inséra la pellicule entre les billes, puis quart de tout après quatre de tour, il chargea la pellicule. Il sentait la pulpe de ses doigts frôler le film, cogner contre l'enveloppe métallique. Lorsqu'il finit par buter totalement contre celle-ci, il coupa le film avant de glisser la spire dans la cuve de développement. Une fois celle-ci fermée, il rouvrit les yeux. Il n'avait pas prévenu Lana de son retour. Il n'y était pas arrivé.
Archie sortit la cuve de la housse puis se dirigea vers sa chambre noire. Il pouvait tout à fait charger son film dans les ténèbres là bas, mais il aimait l'intimité de son contact à l'extérieur. Une seule erreur, et tout basculait. C'était sûrement cela qu'il appréciait tant. Il alluma la lumière et se dirigea vers son bac. Il avait fait installer un lavabo dans cette pièce afin de pouvoir faire ses développements. Avec cérémonie, il attrapa la bouteille de son révélateur et vérifia la température avant de le glisser dans la cuve de développement.
Après un long processus, il finit par sortir le film de la cuve. Il retira la mousse qui le recouvrait et accrocha la pince lestée à ses extrémités avant de l'accrocher au fil de séchage. Une dizaine d'autres films étaient ainsi disposés. Avec une loupe, il examina certaines photos. Des explosions. Des cadavres. Du sang. De la douleur. De la souffrance.
Et sur chaque négatif, des âmes déchirées.


21 juin 2018 - Amour


Le sable chaud lui brûlait presque la plante des pieds alors qu'il faisait tourner la jeune femme autour de lui. Il ne s'était jamais senti aussi heureux. Pourtant, il savait qu'il devait repartir. Il avait tellement peur de la quitter. Archie attira Lana contre lui et déposa un rapide baiser sur ses lèvres alors qu'il l'entraînait vers l'eau. Les vagues vinrent leur lécher les mollets alors que Lana échouait dans les bras de son petit-ami. Il attrapa son visage entre ses mains pour l'embrasser avec passion. Il ne décolla ses lèvres des siennes que pour reprendre son souffle, le temps de se perdre dans son regard. Budd aboya non loin d'eux, courant après une mouette. Lana regarda le chien sauter dans tous les sens, un sourire au bord des lèvres.
Ils essayaient de ne pas y penser. D'oublier qu'il repartait pour la Syrie. Tous deux savaient que la séparation allait être des plus compliquées. Archie ne s'imaginait plus sans Lana près de lui. Alors, comment pouvait-il supporter d'être à l'autre bout de monde, en plein chaos, sans son rire rassurant, sans son sourire hypnotisant. Le garçon embrassa Lana à nouveau, essayant de lui faire comprendre à quel point il l'aimait. Il finit cependant par se détacher d'elle. C'était l'heure des adieux. Il passa ses doigts sur la joue de Lana avant de lui sourire, comme pour lui faire comprendre que tout irait bien. Il commença à s'éloigner avant de se retourner.
« Hey, prépare la robe blanche et le barbecue sur la plage pour mon retour, tu veux bien ? »
Il était prêt à l'aimer pour le reste de sa vie, à vieillir à ses côtés, à devenir une meilleure personne grâce à elle. Et il était prêt à le crier au monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



archie ▬ "Wait for me to come home" Empty
Re: archie ▬ "Wait for me to come home" - (Mer 8 Mai - 22:26)
bienvenue archie ▬ "Wait for me to come home" 2150563227
Revenir en haut Aller en bas
Héliodore O'Toole
carpe diem › je suis un audacieux
Héliodore O'Toole
carpe diem › je suis un audacieux


Who you are
› posts : 920
› faceclaim : Dominic Sherwood, by Angie - alaska (signature) ft Juke Ross
› âge : 31 ans depuis peu (du 17 septembre 88)
RPS EN COURS : (Fermé)
Hélioxane#9 - Tomas - Killian - Célia - Enzo - Fête d'anniversaire Hélio -Hélioxane#10

RPS TERMINES :

Hélioxane#1 - Lukas - Hélioxane#2 - Hélioxane#3 - Adélaïde - Les St James - Othello - Hélioxane et Alphée - Célia - Hélioxane#4 - Hélioxane#5 - Hélioxane#6 - Hélioxane#7 - Hélioxane#8 -

Bad Karma

Across the universe.
disponibilité :
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t9685-heli-stars-can-t-shine-with http://www.thegreatperhaps.org/t9693-heliodore-le-don-de-dieu-abandonne-par-celui-ci

archie ▬ "Wait for me to come home" Empty
Re: archie ▬ "Wait for me to come home" - (Mer 8 Mai - 22:26)
Bienvenue parmi nous (ton perso a désormais un prénom princier archie ▬ "Wait for me to come home" 1576377447 )
Bon courage pour la suite de la fiche archie ▬ "Wait for me to come home" 1557557204


Hélioxane
You’ve never disappointed me, even when I got mad, even when I felt alone. Because I know your heart, I know what makes you smile, I know what makes you cry. And I want to keep learning more of you for the rest of life. We’ll may not get a fairytale ending. But the one constant I know to be true is that you have marked me deep inside my soul, is that my heart is just beating for you, is that I am yours and I’ll savor the time I call you mine.

Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



archie ▬ "Wait for me to come home" Empty
Re: archie ▬ "Wait for me to come home" - (Mer 8 Mai - 22:28)
je ne peux qu'approuver ce choix de scénario archie ▬ "Wait for me to come home" 3686473356 puis grant archie ▬ "Wait for me to come home" 1318934201
bienvenue ici archie ▬ "Wait for me to come home" 2211289881
Revenir en haut Aller en bas
Lazaro Vasquez
carpe diem › admin sexy comme un zizi
Lazaro Vasquez
carpe diem › admin sexy comme un zizi


Who you are
› posts : 31976
› faceclaim : bob morley (antiope).
› multinick : nova la meuf de thor (natalie portman), loevan le dothraki (jason momoa), alvin king roan (zach mcgowan), eliazar, le mec de lost (henry ian cusick), isaias bby oberyn (pedro pascal), ella queen nancy (natalia dyer).
› âge : trente-quatre ans (né le 20 décembre 1984).
zachariah / lazian#42 / vivian & alan / georgia#3 / théoxane.
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t2480-lazaro-faith-falls-h http://www.thegreatperhaps.org/t7910-lazaro-we-re-still-breathing#337855

archie ▬ "Wait for me to come home" Empty
Re: archie ▬ "Wait for me to come home" - (Mer 8 Mai - 22:54)
oh the flash archie ▬ "Wait for me to come home" 41734297
bienvenue et bonne chance pour ta fiche archie ▬ "Wait for me to come home" 613702535
si tu as des questions, n'hésite pas archie ▬ "Wait for me to come home" 2227089788


-- Where love is true  --
I walk this road It takes me home, Where skies are blue. I walk this road Because I know It leads to you. No matter when, No matter why I have a place to go. When you’re by my side, I always know  When it’s you and I, I’m always, always home.


Revenir en haut Aller en bas
Lana Choakes
positive minds › je suis un optimiste
Lana Choakes
positive minds › je suis un optimiste


Who you are
› posts : 322
› faceclaim : Gabriella Wilde + (c)gajah
› multinick : Sebastian Hollister (Jack Falahee) x Arelys Vasquez (Sara Sampaio).
› âge : 28 ans (née le 7 juillet 1991 en Nouvelle-Zélande)

RP terminés : (colm1) * (archer) * (maddie 1) (colm2) * (tamsin)
Bad Karma

Across the universe.
disponibilité : i am open !
répertoire :

http://www.thegreatperhaps.org/t8898-lana-le-spleen-n-est-plus-a http://www.thegreatperhaps.org/t8980-lana-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world#395772

archie ▬ "Wait for me to come home" Empty
Re: archie ▬ "Wait for me to come home" - (Jeu 9 Mai - 0:36)
BIENVENUUUUUUE archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070 archie ▬ "Wait for me to come home" 933693070

Je suis TELLEMENT contente que "Nick" soit enfin là ! archie ▬ "Wait for me to come home" 2260777890 Archie est canon et tu sais déjà tout le bien que je pense de ta vision du perso archie ▬ "Wait for me to come home" 2201629221


   


‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
IN ANOTHER LIFE ☾☾ Why are we always chasing for something like we're trying to throw our lives away. Help me pieces all together. / mars /
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



archie ▬ "Wait for me to come home" Empty
Re: archie ▬ "Wait for me to come home" - (Jeu 9 Mai - 9:21)
Ravie de te voir par ici. archie ▬ "Wait for me to come home" 3554698449 Bienvenue parmi nous et bon courage pour la suite de ta fiche. archie ▬ "Wait for me to come home" 613702535
Revenir en haut Aller en bas
Georgia Vasquez
control freaks › admin plus belle qu'une hirondelle
Georgia Vasquez
control freaks › admin plus belle qu'une hirondelle


Who you are
› posts : 1405
› faceclaim : gemma arterton (hoodwink)
› multinick : lukas morello (m. daddario) ☽ louisa mansfield (m. patterson) ☽ jospehine maximoff (k. langford) ☽ xavier egerton (o. jackson-cohen) ☽ ophelia henstridge (p. tonkin) ☽ aurora callaghan (j-l. coleman) ☽ julian finch (j. mcdorman).
› âge : (26 juin 1985) ☽ Georgia a fêté ses trente-quatre ans cette année. Trente quatre années d’une vie qu’on a bien trop souvent essayé de contrôler à sa place, mais qu’elle reprend en main désormais.
EN COURS
lazaro (3) ≈ colm (speed dating) ≈ ethel et elijahsebastianerinlieselloevan.

TERMINES
vivan (1)lazaro (1)vivian (2)alan (1)ethellazaro (2)
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t9237-georgia-another-one-bites-t http://www.thegreatperhaps.org/t9251-georgia-you-got-to-lose-to-know-how-to-win

archie ▬ "Wait for me to come home" Empty
Re: archie ▬ "Wait for me to come home" - (Jeu 9 Mai - 10:01)
oh, ce choix de scénario, ce choix de pseudo, ce choix d'avatar archie ▬ "Wait for me to come home" 3694128851
bienvenue parmi nous archie ▬ "Wait for me to come home" 2804261376
bon courage pour ta fiche archie ▬ "Wait for me to come home" 2221190684



❝ cause now i'm shining bright  ❞
And I don’t blame you dear for running like you did all these years. I would do the same, you’d best believe. And the highway signs say we’re close but I don’t read those things anymore. I never trusted my own eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Théoxane St James
murphy's law › je suis un fataliste
Théoxane St James
murphy's law › je suis un fataliste


Who you are
› posts : 416
› faceclaim : Katherine McNamara (Littledidou)
› âge : 23 ans
en cours

Lazaro + Célia + Hélioxane#7 + Hélio & Alphée + Nadeshda + Othello

terminés

Killian + Hélioxane#6 + Hélioxane#5 + Hélioxane#4 + Othello & Hélio + Hélioxane#3 + Hélioxane#2 + Hélioxane#1
Bad Karma


http://www.thegreatperhaps.org/t9703-theoxane-i-love-you-and-i-w http://www.thegreatperhaps.org/t9711-theoxane-je-serais-la-douce-pluie-d-automne

archie ▬ "Wait for me to come home" Empty
Re: archie ▬ "Wait for me to come home" - (Jeu 9 Mai - 11:32)
Bienvenue parmi nous archie ▬ "Wait for me to come home" 613702535



HÉLIOXANE
Baby, I'm dancing in the dark with you between my arms barefoot on the grass, listening to our favorite song when you said you looked a mess, I whispered underneath my breath but you heard it, darling, you look perfect tonight
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞


Who you are
Bad Karma



archie ▬ "Wait for me to come home" Empty
Re: archie ▬ "Wait for me to come home" - ()
Revenir en haut Aller en bas
archie ▬ "Wait for me to come home"
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sauter vers: