AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-53%
Le deal à ne pas rater :
Gonfleur électrique Xiaomi Mi Portable Electric Air Pump
32.64 € 69.99 €
Voir le deal

LOU ☽ memories of a life that's been loved

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



LOU ☽ memories of a life that's been loved Empty
LOU ☽ memories of a life that's been loved - (Sam 13 Avr - 10:28)

Louisa Mansfield
quote quote quote quote

Nom Mansfield. Oui, comme dans Mansfield Park. Et oui, on lui a fait cette remarque au moins un million de fois dans sa vie. Mansfield, c’est le nom de son père, un nom d’origine anglaise. Un nom qui trahie ses origines d’ailleurs. Elle est fière de porter ce nom, fière d’être une petite fille à son papa aussi. Mais la jeune femme aurait dû porter le nom de son époux à ce jour. Un drame l’a privé de ce bonheur. Alors Mansfield, c’est bien. Prénom(s) Ses prénoms ont choisi de la prénommer Louisa. C’est ainsi que sa grand-mère maternelle se prénommait également. Elle ne l’a jamais connue Louisa, la vieille femme ayant rejoint les étoiles avant même sa naissance. Mais elle a entendu de belles choses à son sujet, Louisa, alors elle est fière de porter le prénom de cette femme que son père a tant aimé. Ellen est son second prénom. Choisi par son père celui-ci. En revanche, il n’a aucune signification particulière. Il tenait simplement à ce qu’elle possède un prénom qui reflétait leurs origines anglaises et il aimait bien celui-ci. Âge Lou, comme elle est souvent surnommée, est âgée de trente ans. Bientôt, les trente-et-un ans viendront frapper à sa porte, d’ici la fin de l’année. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle n’est pas prête. A cet âge, elle se voyait en couple, mariée, pourquoi pas mère de famille. Elle ne se voyait certainement pas dépressive, à gérer la perte d’un fiancé que la vie lui a arraché. Naissance Elle a vu le jour en juin, sous le soleil de Nouvelle-Zélande. C’était le 14 juin 1988 et ça a comblé ses parents. Elle est née à Auckland mais c’est un pur hasard. A vrai dire, elle est née prématurée. Elle et son frère jumeau sont nés prématurés. Ses parents étaient en visite chez des amis à Auckland, quand ils ont vu le jour, loin de leur campagne. Ils ont grandi dans la petite ville de Whakatiwai, jamais très attiré par la grande ville. Nationalité Chez elle, personne n’a la même nationalité, c’est la multiculturalité qui dicte sa loi. Sa mère est de nationalité française. Son père est de nationalité britannique. Quant à elle et à son frère jumeaux, ils sont tous les deux de nationalité néo-zélandaise. Ne vous inquiétez pas de voir de multiples traditions chez eux. Origines Ses origines sont multiples. De son père, la jeune femme possède des origines à la fois anglaises et irlandaises. Elle n’est allée que quelque fois en Angleterre pour voir sa famille, mais ce pays l’a toujours attirée. Cependant, elle aime trop vivre sous le soleil et elle vivrait mal de devoir vivre constamment sous la pluie. Quant à sa mère, elle lui a offert ses origines françaises et espagnoles. Statut civil La jeune femme est célibataire. Et sincèrement ? Ce n’est pas prêt de changer. Parce que son cœur est totalement brisé, écrasé, éclaté en petits morceaux. Elle a aimé, Louisa. De tout son être. Elle a même été fiancé. Mais son fiancé est décédé dans un accident de voiture, quelques jours seulement avant le jour de leur mariage. Elle a toujours du mal à s’en remettre, la jeune femme. Alors retomber amoureuse, ce n’est certainement pas dans ses plans. Orientation sexuelle La question ne s’est jamais vraiment posée dans son esprit. La jeune femme est amoureuse de l’amour, tout simplement. Elle n’a jamais mis d’étiquette sur ce qu’elle était. Si elle se considère comme hétérosexuelle parce qu’elle n’a eu que des hommes dans sa vie, elle se dit que si elle devait tomber amoureuse d’une femme, elle se ficherait pas mal de son sexe et elle sait que ses parents s’en ficheraient complètement aussi, tant qu’elle est heureuse. Occupation Après des études dans le commerce, qu’elle n’a pas mené à bien, elle a décidé d’ouvrir une boutique de pâtisserie. Et forcément, ça a été un échec cuisant. Mais la jeune femme n’a pas baissé les bras, loin de là. Après avoir travaillé comme serveuse dans un Starbucks pendant plusieurs années, elle a décidé d’ouvrir un café-pâtisserie avec son ancienne collègue et meilleure amie. Leur commerce a mit du temps à démarrer, mais actuellement, il fonctionne bien, grâce aux produits frais, faits maisons et bio qu’elles proposent. Argent Elle ne roule pas sur l’or. Elle appartient à la classe moyenne. Mais elle travaille dur. Elle vit bien avec son salaire, elle ne peut pas le nier. Elle a un toit sur la tête et elle ne manque de rien. Et sincèrement, ça lui va très bien. Elle n’est pas une adepte de l’argent, on finit toujours par s’offrir tout un tas de choses dont on n’a pas besoin. Caractère Louisa, c'est la douceur incarnée, la gentillesse la plus pure. Il suffit de la regarder pour comprendre qu'elle ne ferait pas de mal à une mouche. Depuis son enfance, elle a toujours été une jeune femme pleine de joie de vie, un peu fofolle, certes, mais cet aspect de sa personnalité a toujours fait rire son entourage. C'était bien avant qu'elle ne perde son fiancé et qu'elle ne se renferme sur elle-même. Pourtant, sa gentillesse est toujours la première chose que l'on remarque chez elle. Elle est capable de taire ses propres sentiments pour s'occuper des autres. Ça a toujours été sa façon d'être, c’est ce que lui ont apprit ses parents, qui ont toujours été là pour les autres. Loin d'être narcissique, elle n'a jamais aimé se mettre en avant, préférant largement mettre les autres en avant. Louisa, c'est également une jeune femme intelligente et talentueuse, pleine d’ambition et de bonne volonté pour réussir dans la vie. Malheureusement, la jeune femme manque cruellement de confiance en elle. Elle doute systématiquement et elle a tendance à se dévaloriser. Certains diront d'elle qu'elle est bien trop timide et réservée. C'est probablement vrai. Elle préfère d'ailleurs largement une bonne soirée pizza et télévision à la maison qu'une grosse soirée en boîte de nuit. Elle est comme ça et elle assume. Et ce n'est pas son seul défaut. Son manque de confiance en elle nécessite parfois – souvent en fait – de la rassurer. Et pour cette raison, elle est également plutôt jalouse. Fidèle et loyale, elle l'est autant en amour qu'en amitié. On peut toujours compter sur elle. Parce que Louisa a été élevée dans une grande famille, la famille compte beaucoup pour elle. Elle rêverait d'ailleurs d'avoir sa propre famille un jour, bien qu'elle craigne de ne plus être capable d'aimer un jour. Malgré sa douceur, Louisa est loin d'être bête et naïve. Elle est loin d'être influençable et quand elle a quelque chose à dire, la jeune femme ne se prive pas pour le faire. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds, c'est une certitude. D’ailleurs, elle est compréhensive jusqu’à un certain point, mais quand elle en a assez, elle n’hésite pas à le faire savoir. D’ailleurs, elle est plutôt rancunière, la jeune femme et ne pardonne pas aisément les offenses qui lui ont été faites. Groupe Positive minds. The Fortune Teller Rien de particulier, hormis que sa boutique ne puisse pas fermer (ce qui n'empêche pas qu'elle puisse avoir des difficultés). Avatar Brie cutie Pie Larson. (©️️️️tumblr)

a life with love is a life that's been lived
un. Quand elle était enfant, elle faisait de la danse. Elle a d’ailleurs pensé qu’elle pourrait devenir professionnelle, un jour. Mais elle n’est jamais allé au bout de ses rêves. Désormais, elle danse de temps en temps pour le plaisir. Si elle faisait plutôt du classique quand elle était jeune, ses gênes l’ont finalement guidée par les danses latines. Mais c’est un loisir plus qu’autre chose. deux. C’est une très mauvaise conductrice. Elle ne conduit que parce qu’il faut conduire, mais elle déteste ça. Si elle peut se déplacer autrement, elle le fait sans hésiter. D’ailleurs, elle adore se rendre au travail en vélo, par temps de pluie comme par grand soleil. trois. Elle a deux sœurs, toutes deux adoptées. Elle a donc une très grande famille. Si elle a un lien très particulier avec son frère jumeau, elle considère ses deux sœurs comme ses véritables sœurs et n’a jamais tenu compte du fait qu’elles étaient adoptées. quatre. A la maison, c’est multiculturel. Il y a son père, anglais. Sa mère, française. Richard et elle, néo-zélandais. Et il y a Adriana et Carmen, toutes les deux d’origine espagnole. Alors à la maison, on parle un peu toutes les langues, on fête un peu tout et n’importe quoi. Ça l’a toujours amusée. Et elle adore ça. Parce qu’elle trouve que les familles banales, c’est un peu triste. cinq. Tout les matins, elle va courir sur la plage, au moins pendant une heure. La journée ne peut pas démarrer correctement sans une bonne séance de sport. Ça la motive pour le restant de la journée. Depuis peu, elle a été rejointe par son adorable petit chien, un chiot de six mois, un berger australien aux yeux magnifiquement bleu. six. La jeune femme est une véritable allergique aux réseaux sociaux. Elle possède certes une page facebook, mais elle ne la met absolument jamais à jour. Si vous voulez tout savoir, sur son facebook, elle est toujours étudiante et célibataire. Elle possède une page instagram, mais surtout pour sa boutique et elle poste essentiellement des photos de ses gâteaux dessus. En revanche, pas de twitter, pas de snapchat. C’est des mystères de la science pour elle. sept. Depuis qu’elle est enfant, la néo-zélandaise est amoureuse de la simple idée d’aimer. Elle a toujours été du genre à croire au prince charmant. Parce que ses parents ont toujours été un modèle, sans doute. Ils représentent, à ses yeux, la stabilité et elle a toujours eu envie de vivre la même chose. Mais son rêve s’est brisé en chemin le jour où son fiancé a perdu la vie dans un accident. On ne rencontre pas le grand amour deux fois dans une vie, elle le sait. huit. Louisa est un véritable petit cordon bleu. Elle déteste les produits surgelés et est une grande adepte du fait maison. Il faut dire qu'elle est plutôt douée pour. Alors elle se rend régulièrement au marché pour acheter des légumes frais. Elle préférera d'ailleurs se rendre chez un boucher que dans une grande surface pour faire ses courses et tout ce qu'elle sert à ses invités a toujours été préparé par ses soins. Mais son truc à elle, c’est la pâtisserie. Elle est toujours en train de faire des gâteaux. Pas pour rien qu’elle en a fait son métier. neuf.  Elle adore les fêtes de Noël. Chaque fois que cette période approche, elle se transforme en véritable petit lutin du père-noël. Son appartement croule sous les décorations, elle passe ses journées à regarder des films de noël ou à chanter les chants de cette période. Elle rend ses parents littéralement dingue avec les fêtes. Son rêve, c’est d’aller fêter noël sous la neige un jour ou l’autre. dix. Féminité ? Qu'est-ce que ce mot est supposé vouloir dire ? Je vous déconseille vivement de passer chez Louisa à l'improviste. Parce que quand la jeune femme est chez elle, elle traîne souvent en pyjama ou en survêtement, sans maquillage, avec un chignon décoiffé sur le sommet de la tête. Et cela lui va très bien. La jeune femme n'est pas du genre à aimer se pomponner pour rien. Quand elle sort, évidemment elle prend soin d'elle, se coiffe et se maquille pour être à on avantage. Mais sûrement pas pour traîner à la maison. onze. C’est une grande amatrice de littérature. Elle passe sa vie le nez dans les bouquins. Elle lit de tout. Ses auteurs préférés sont Sophie Kinsella, Thomas Hardy, Jane Austen, Cecelia Ahern ou encore Jojo Moyes. Elle peut tout aussi bien se plonger dans de la littérature fantastique que dans la chick-lit. En revanche, les polars, ce n’est pas son truc.  douze. La jeune femme est claustrophobe. Pas à l'exagération, mais elle est angoissée quand elle se retrouve dans une pièce trop petite ou privée de fenêtre. Et ne parlons même pas des ascenseurs. Elle fait le maximum de trajets possibles à pied, pour éviter de devoir mettre les pieds dans ces cages métalliques diaboliques. Et lorsqu'elle doit monter de nombreux étages, elle n'empruntera un ascenseur que s'il est recouvert de miroirs, donnant un effet de grandeur ou si elle n'est pas seule et qu'elle a quelqu'un pour la rassurer. treize. Il y a maintenant plus d'un an que la jeune femme n'a pas connu d'homme. Oh, elle n'a jamais été le genre de femme à attirer les hommes et à les séduire. Ce n'est pas le sexe qui lui manque. C'est l'affection. Avoir des bras l’entourant la nuit, la sensation de se sentir en sécurité et aimée. Ce manque la pèse souvent, mais elle essaye de lutter contre ce manque du mieux qu'elle peut. quatorze. Louisa n'est pas comme la plupart des femmes. Ne lui proposez donc pas une après-midi shopping. Elle déteste le shopping. Passer du temps dans des boutiques, se faire marcher sur les pieds, se déshabiller, essayer, se rhabiller et recommencer dans la boutique d'à côté, très peu pour elle. La jeune femme ne fait donc que du shopping en ligne et cela lui convient parfaitement. Elle se fiche pas mal d'ailleurs d'être à la pointe de la mode ou non.

Pseudo/Prénom Silver/Cindy. Âge Bon, on va pas s'mentir, le quart de siècle arrive et ça fait mal un peu quand même LOU ☽ memories of a life that's been loved 4240345067 Pays J'ai pas bougé de mon Alsace chérie et mon accent est toujours aussi pourri. Connexion Beaucoup trop souvent, j'essaye de passer tous les jours, même si je rp pas tous les jours. Où as-tu connu le forum? Je crois que c'était sur un top-site. Trois mois et j'me souviens déjà plus c'est du joli. Personnage Le scénario de @alan eades  LOU ☽ memories of a life that's been loved 2211289881  LOU ☽ memories of a life that's been loved 2211289881  Dernière bafouille J'vous aime  LOU ☽ memories of a life that's been loved 3694128851
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



LOU ☽ memories of a life that's been loved Empty
Re: LOU ☽ memories of a life that's been loved - (Sam 13 Avr - 10:28)


C’est dur, de se dire à quel point l’amour c’est fragile. A quel point tout peu s’écrouler, d’un instant à l’autre. Ne rien laisser derrière. Comme si rien n’avait exister.

1988. Une simple balade, une promenade dans la grande ville, une visite à des amis. Des enfants au programme, mais pas avant deux mois. Alors autant en profiter pour faire encore le tour de la famille, en profiter pour voir des amis, des gens, avant qu’une naissance ne vienne tout contrarier. C’est ce que se sont dit ses parents. Et ils avaient raisons, d’autant plus qu’ils n’attendaient pas un, mais bien deux enfants. D’un coup. Est-ce qu’on peut considérer que sa mère était une super héroïne ? Sans conteste. Mais ses plans ont été contrarié. Une chaleur intense. Un peu trop d’efforts pour une femme enceinte de jumeaux à son septième mois de grossesse. Et voilà comment les jumeaux sont arrivés un matin, dans la ville d’Auckland, alors qu’ils n’étaient pas prévus avant deux bons mois. Mais ils étaient heureux, Noah et Elise. Ils étaient jeunes et amoureux. Et parents de merveilleux bébés.

1991. Papa travaillait dans le social. Plus précisément, il était assistant social. Il en voyait des enfants dans la misère tous les jours. Et ça lui faisait mal. Quand il rentrait le soir, il était heureux, oui heureux, de retrouver sa femme institutrice et ses deux adorables enfants, qui s’aimaient autant qu’ils se chamaillaient. Richard lui tirait tout le temps ses petites couettes. Louisa, pour répliquer, elle adorait le mordre. Un penchant pour la morsure que ses parents ont fini par corriger avec le temps. Mais Noah Mansfield, il pouvait s’occuper de sa famille. Et certains ne le pouvaient pas. Alors il a demandé à sa femme si elle était d’accord pour devenir une famille d’accueil. Et elle a dit oui. Ils ont accueilli leur premier enfant deux mois plus tard. Et il lui ont donné autant d’amour que possible, aussi longtemps que possible.

1993. Louisa, c’était une enfant aussi exubérante que timide. Elle avait du mal à aller vers les autres. Par contre, quand on la connaissait, elle était capable de toutes les fantaisies. Elle adorait se déguiser et ce n’était pas inhabituel de la voir se promener en fée le matin et avec un chapeau de licorne l’après-midi. Richard, il était plus discret qu’elle. Il était le contraste, comme disait ses parents. (Pour info, elle ne comprenait pas ce que « contraste » était supposé vouloir dire). Et puis, il y a eu cette fille. Elle aussi, elle avait cinq ans. Elle avait été retiré à ses parents, elle s’appelait Adriana. Elle adorait danser. Et Louisa, elle l’a rapidement adoré. Elle aimait beaucoup que ses parents soient comme des sauveurs d’enfants. Mais elle était triste. Triste de s’attacher à ces enfants, qui finissaient tous par partir un jour. Adriana, c’était devenu sa sœur. Et elle ne voulait pas la voir partir. Et curieusement, conscient des difficultés qu’ils imposaient à leurs enfants sans le vouloir, Noah et Elise ont décidé d’adopter Adriana. Ils étaient maintenant trois enfants. Pas du même sang, mais une vraie famille.

1998. Ils avaient déménagé à Wellington, pour le travail de papa. Les jumeaux et Adriana avaient fêté leurs dix ans. Ils formaient une famille soudée. Difficile de s’intégrer dans leur petite famille. Alors Noah et Elise avaient hésité, avant de leur présenter Carmen. Elle était adorable, Carmen. Filles d’immigrants mexicains, elle avait été retrouvée toute seule, à seulement quatre ans, dans l’appartement que ses parents trafiquants louaient. Malgré leur petit cercle soudé et les six années d’écart qui les séparait, ils ont tous accepté qu’elle partage leur vie. Un an plus tard, elle aussi portait le nom de Mansfield, sur ses papiers d’identités.

2004. Seize ans. Des rêves plein la tête. Les premiers émois surtout, pour elle. Il s’appelait Steve, il était gentil, en apparence du moins. Il était footballeur. Et elle aurait dû se méfier, parce qu’il était peut-être un peu trop gentil, trop souriant, trop prévenant. Et qu’il y avait peut-être un peu trop de filles qui lui tournaient autour. Mais elle était naïve. Elle s’est laissée bernée. Il a eu ce qu’il voulait. Il l’a laissé tomber comme si elle n’était rien. Et il s’est pété le nez par son frère. Karma.

2009. On parle souvent de coup de foudre amoureux. On ne parle pas souvent de coup de foudre amical. Pourtant, c’est bien ce qui lui est arrivé, à l’université. Elle s’appelait Maxine, Max pour les intimes. Elles étaient à l’opposé l’une de l’autre. L’une était souriante, dynamique et avait une tendance agaçante à toujours tout positiver. L’autre était pessimiste, en raison d’une enfance difficile et voyait toujours tout en noir. Elles se sont adoptées, en quelque sorte. Elles étaient le soutien de l’une et de l’autre. Louisa tirait Maxine vers le haut. Maxine et sa négativité l’empêchait de se faire berner. Toutes les deux, elles faisaient des études de commerce. Et elles n’avaient qu’un seul rêve, celui d’être un jour propriétaire de leur propre boutique, ensemble.

2011. Elle n’avait que vingt-trois ans, quand elle rencontra l’homme qu’elle savait d’avance être l’homme de sa vie. Il était grand, brun, avec des cheveux bouclés. Il avait cette insolence qui la captivait. Il était dangereux. Et franchement, ça ressemblait à la fois à une comédie romantique et à un livre à l’eau de rose, le tout mélangé, pour rassembler tous les clichés possibles et imaginables. Lui, le garçon imprenable. Elle, la douce ingénue (bon d’accord, pas si ingénue que ça) qui réussissait à l’adoucir. Mais même si c’était cliché au possible, c’était réel. Et ils s’aimaient. Et ils étaient fait pour être ensemble. Elle le savait.

2012. Sa vie privée se portait bien mieux que sa vie professionnelle. Avec Maxine, elles avaient réalisé leur rêve. Celui d’ouvrir une boutique. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’était un échec lamentable. Elles étaient dans le rouge, tous les mois. Elles n’arrivaient plus à payer le loyer de leur local. Et elles fermèrent boutique avant la fin de l’année. Mais Louisa, elle avait emménagé avec Devon. Elle avait retrouvé du travail, dans un Starbucks en attendant mieux. La roue allait bien finir par tourner, non ?

2017. Des projets plein la tête. Oui, parce qu’à défaut de pouvoir remettre cette histoire de boutique sur les rails, avec Max, elle avait des projets personnels. Avec Devon, ils voulaient acheter une maison. Et puis, un soir, il l’avait surprise, rentrant avec un bouquet de roses rouges. C’était tellement surprenant, venant de sa part, qu’elle s’était demandé s’il avait quelque chose à se faire pardonner. Mais non, autour d’une fleur, une bague était nouée avec un petit cordon. Encore un cliché. Elle aurait du le savoir, que le karma, cette belle salope, la priverait de son bonheur un jour. Mais à ce moment, elle n’y pensait pas. Elle était heureuse, elle avait accepté sa demande en mariage. Tout allait pour le mieux. Et puis un jour …

2019. Elle ne comprenait toujours pas. Comment la vie pouvait elle être aussi cruelle, déjà. Ensuite, comment des gens pouvaient-ils mourir, juste comme ça ? Fermer les yeux et disparaître ? Elle était en colère parfois. Triste d’autres fois. Alors elle essayait de parler. Elle participait à ces réunions de groupe, elle leur racontait comment, à quelques jours de son mariage, son fiancé avait été percuté par un camion, côté conducteur et avait perdu la vie, tout ça parce qu’elle lui avait demandé d’aller chercher du lait d’amande à l’épicerie du coin. Elle s’était sentie coupable. Parce que sans elle, il ne serait pas sorti de chez eux, ce jour. Puis elle était en colère, contre ce putain d’abruti qui avait répondu à son téléphone et avait grillé un feu rouge. Et elle se sentait vide. Son bonheur avait été si intense que la chute avait été beaucoup trop violente. Maintenant, elle se retrouvait à raconter sa vie à de parfaits inconnus, y comprit devant ce type, ce sale con égocentrique, l'avocat dont elle n'a pas voulu retenir le nom. Elle leur disait qu’elle allait mieux. Qu’elle était contente qu’elle et Maxine aient enfin réussi à monter leur boutique, saisissant une nouvelle chance (l’héritage que Devon avait laissé à son décès, en fait). C’est des foutaises, si vous voulez tout savoir. Parce qu’elle ne va pas mieux. Enfin, peut-être un peu. Mais elle se plonge surtout dans sa boutique pour oublier. Oublier ce que la vie lui a prit. Et ce qu’elle ne pourra plus jamais récupérer. Parce que son amour s’est envolé.
Revenir en haut Aller en bas
Lazaro Vasquez
carpe diem › admin sexy comme un zizi
Lazaro Vasquez
carpe diem › admin sexy comme un zizi


Who you are
› posts : 32342
› faceclaim : bob morley (faith).
› multinick : loevan le dothraki (jason momoa), isaias bby oberyn (pedro pascal), ella queen nancy (natalia dyer), silas best hair (joe keery) & joshua god of thunder (chris hemsworth).
› âge : trente-cinq ans (né le 20 décembre 1984).
zachariah / lazian#42 / vivian & alan / georgia#3 / théoxane.
Bad Karma


https://www.thegreatperhaps.org/t2480-lazaro-faith-falls-h https://www.thegreatperhaps.org/t7910-lazaro-we-re-still-breathing#337855

LOU ☽ memories of a life that's been loved Empty
Re: LOU ☽ memories of a life that's been loved - (Sam 13 Avr - 10:47)
Super choix de scénario et d'avatar LOU ☽ memories of a life that's been loved 3686473356 LOU ☽ memories of a life that's been loved 2025025955 LOU ☽ memories of a life that's been loved 843243092
T'es trop parfaite LOU ☽ memories of a life that's been loved 843243092 rebienvenue sur le forum LOU ☽ memories of a life that's been loved 2025025955
Bonne chance pour ta fiche, si tu as des questions n'hésite pas LOU ☽ memories of a life that's been loved 3160988860 tu connais le chemin LOU ☽ memories of a life that's been loved 4207362787


-- Where love is true  --
I walk this road It takes me home, Where skies are blue. I walk this road Because I know It leads to you. No matter when, No matter why I have a place to go. When you’re by my side, I always know  When it’s you and I, I’m always, always home.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



LOU ☽ memories of a life that's been loved Empty
Re: LOU ☽ memories of a life that's been loved - (Sam 13 Avr - 10:49)
Franchement elle est pas trop parfaite ? LOU ☽ memories of a life that's been loved 3686473356
MERCI MERCI & MERCI. LOU ☽ memories of a life that's been loved 3160988860
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



LOU ☽ memories of a life that's been loved Empty
Re: LOU ☽ memories of a life that's been loved - (Sam 13 Avr - 11:21)
aaaaw, mais BRIE + TOI + CE SCÉNARIO + CE PSEUDO + ALAN + CAFÉ PÂTISSERIE, bref j'vais arrêter là le fangirling, t'es trop parfaite, comme toujours LOU ☽ memories of a life that's been loved 4207362787 LOU ☽ memories of a life that's been loved 4207362787 LOU ☽ memories of a life that's been loved 2025025955
je veux un lien avec celle-ci aussi LOU ☽ memories of a life that's been loved 3694128851
rebienvenuuuue LOU ☽ memories of a life that's been loved 1318934201
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



LOU ☽ memories of a life that's been loved Empty
Re: LOU ☽ memories of a life that's been loved - (Sam 13 Avr - 11:40)
@lazaro vasquez merci pour tous ces beaux compliments LOU ☽ memories of a life that's been loved 2211289881
je suis contente qu'au moins un de mes personnages n'aura pas de lien négatif avec les tiens LOU ☽ memories of a life that's been loved 1485733704 LOU ☽ memories of a life that's been loved 3782170742
merci pour tout mon p'tit chat LOU ☽ memories of a life that's been loved 3694128851

@alan eades merci à toi de m'avoir laissé tenter ma chance, je suis joie LOU ☽ memories of a life that's been loved 843243092 LOU ☽ memories of a life that's been loved 2025025955

@vivian vasquez c'toi qui est trop parfaite déjà LOU ☽ memories of a life that's been loved 3553312219 LOU ☽ memories of a life that's been loved 3740144490 LOU ☽ memories of a life that's been loved 2201629221
merci mon chat LOU ☽ memories of a life that's been loved 843243092
et promis je te garde un lien bien au chaud LOU ☽ memories of a life that's been loved 180640823 LOU ☽ memories of a life that's been loved 1522291401
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



LOU ☽ memories of a life that's been loved Empty
Re: LOU ☽ memories of a life that's been loved - (Sam 13 Avr - 11:52)
Evidemment, c'est un énorme oui. LOU ☽ memories of a life that's been loved 3686473356
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



LOU ☽ memories of a life that's been loved Empty
Re: LOU ☽ memories of a life that's been loved - (Sam 13 Avr - 12:16)
brie LOU ☽ memories of a life that's been loved 4207362787 très bon choix LOU ☽ memories of a life that's been loved 4135354924
rebienvenue beauté LOU ☽ memories of a life that's been loved 843243092 LOU ☽ memories of a life that's been loved 2227089788
Revenir en haut Aller en bas
Lazaro Vasquez
carpe diem › admin sexy comme un zizi
Lazaro Vasquez
carpe diem › admin sexy comme un zizi


Who you are
› posts : 32342
› faceclaim : bob morley (faith).
› multinick : loevan le dothraki (jason momoa), isaias bby oberyn (pedro pascal), ella queen nancy (natalia dyer), silas best hair (joe keery) & joshua god of thunder (chris hemsworth).
› âge : trente-cinq ans (né le 20 décembre 1984).
zachariah / lazian#42 / vivian & alan / georgia#3 / théoxane.
Bad Karma


https://www.thegreatperhaps.org/t2480-lazaro-faith-falls-h https://www.thegreatperhaps.org/t7910-lazaro-we-re-still-breathing#337855

LOU ☽ memories of a life that's been loved Empty
Re: LOU ☽ memories of a life that's been loved - (Sam 13 Avr - 15:26)
je valiiiiide LOU ☽ memories of a life that's been loved 107302656 LOU ☽ memories of a life that's been loved 107302656


Bienvenue sur The Great Perhaps !
Come and play with the fortune teller, Invité
Ca y est, tu es enfin validé ! N'est-ce pas merveilleux ?  Mais avant toute chose, laisse moi te guider pour débuter ton aventure.  Dans un premier temps, vérifie que ton avatar et pseudo soient bien dans les bottins. Parce que nous sommes parfois tête en l'air  Une fois ceci fait, il faut passer à la deuxième étape qui est de se faire des amis. Tu peux t'intégrer très rapidement en allant faire un tour sur le flood, et des sujets sont à ta disposition pour rechercher des rps et des liens ! Pour ta convenance personnelle, un guide des lieux est disponible afin que tu puisses t'y retrouver quand tu veux rp !  Après, libre à toi de te créer ta fiche de liens, des scénarios et pré-liens en tout genre, et de blablater avec les membres pour créer une superbe communauté !

Groupe de flood : les takahés (admin référent : Anaïs (Lazaro))


Tu as dû remarquer aussi que tu avais été ajouté à deux groupes. L'un correspond à ton personnage et le second est un groupe de flood. Pour faciliter l'intégration entre les membres de The Great Perhaps, nous les dispersons en quatre groupes qui sont chaperonnés par un membre de l'équipe admin. Celui-ci sera ton admin référent, c'est-à-dire que si tu as besoin de quoique ce soit (ou même de rien), il te suffit de le harceler bien comme il faut  

Scénarios et pré-liens : clique
Bottin des habitants : clique
Liens et rp : clique


Nous avons donc fait le tour, il nous ne reste plus qu'à te souhaiter un très bon jeu sur The Great Perhaps !    


-- Where love is true  --
I walk this road It takes me home, Where skies are blue. I walk this road Because I know It leads to you. No matter when, No matter why I have a place to go. When you’re by my side, I always know  When it’s you and I, I’m always, always home.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Who you are
Bad Karma



LOU ☽ memories of a life that's been loved Empty
Re: LOU ☽ memories of a life that's been loved - (Sam 13 Avr - 18:45)
re-bienvenue :D
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Who you are
Bad Karma



LOU ☽ memories of a life that's been loved Empty
Re: LOU ☽ memories of a life that's been loved - ()
Revenir en haut Aller en bas
LOU ☽ memories of a life that's been loved
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sauter vers: